Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
ANTITHEFT DEVICE FOR UNDERGROUND CABLES, PARTICULARLY THOSE HAVING VARIOUS CROSS-SECTIONS
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2016/146958
Kind Code:
A1
Abstract:
The present invention relates to an antitheft device for underground cables (3). Said antitheft device is characterized in that it comprises an accordion-shaped part (1) forming at least two folds (2) that comprise planar portions (2a). Each fold (2) forms an individual recess capable of receiving a cable (3). Each planar portion (2a) is bored with a hole (4) through which an anchoring (5) passes.

Inventors:
PELTZER, Marc (127 avenue J.B. Clément, Boulogne Billancourt, Boulogne Billancourt, 92100, FR)
PECHE, Jean Patrick (1 rue des Violettes, Cergy, Cergy, 95000, FR)
RIVASSEAU, Jean Paul (38 rue des Ajoncs, Rochefort, Rochefort, 17300, FR)
HEMOND, Remi (14 Place des Halles, Mauze Sur Le Mignon, Mauze Sur Le Mignon, 79210, FR)
Application Number:
FR2016/050613
Publication Date:
September 22, 2016
Filing Date:
March 18, 2016
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
SOGEMAP (Avenue des Compagnons du Tour de France, Z.I. Ouest, Surgeres, 17700, FR)
International Classes:
H02G9/02
Domestic Patent References:
WO2009019618A12009-02-12
WO2013124761A22013-08-29
Foreign References:
US2295051A1942-09-08
US2651026A1953-09-01
US3680274A1972-08-01
KR101179100B12012-09-07
US20100242829A12010-09-30
CN202997477U2013-06-12
GB2462430A2010-02-10
FR2982713A12013-05-17
FR2944160A12010-10-08
FR2982713A12013-05-17
Attorney, Agent or Firm:
BOURGOUIN, André et al. (Grosset-Fournier & Demachy, 54 rue Saint Lazare, Paris, 75009, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. - Dispositif antivol pour câbles enterrés (3) caractérisé en ce qu'il comporte une pièce en forme d'accordéon (1) formant au moins deux plis (2) comportant des parties planes (2a), chaque pli (2) formant un logement individuel apte à recevoir au moins un câble (3), chacune des parties planes (2a) étant percée d'un trou (4) traversé par un ancrage (5).

2. - Dispositif antivol suivant la revendication 1, caractérisé en ce que les piis (2) de la pièce en forme d'accordéon (1) sont de tailles différentes.

3. - Dispositif antivol suivant l'une des revendications 1 ou 2 caractérisé en ce que au moins un pli (2) est pourvu de bords tranchants.

4. - Dispositif antivol suivant l'une des revendications précédentes caractérisé en ce que l'ancrage est constitué d'un pieu (5) destiné à être enfoncé dans le sol (10).

5.- Dispositif antivol suivant l'une des revendications 1 à 3, caractérisé en ce que l'ancrage (5) est constitué d'une vis torsadée ou d'un élément iisse.

6. - Dispositif antivol suivant l'une des revendications précédentes caractérisé en ce que l'ancrage (5) comporte au moins un fil d'ancrage (6).

7. - Dispositif antivol suivant la revendication 6, caractérisé en ce que le fil d'ancrage (6) est déployé dans le sol.

8. - Dispositif antivol suivant l'une des revendications précédentes caractérisé en ce que l'ancrage (5) traverse les parties planes (2a) de la pièce en forme d'accordéon (1) en leur milieu.

9. - Dispositif antivol suivant l'une des revendications précédentes caractérisé en ce que la pièce en forme d'accordéon (1) est métallique.

10. - Dispositif antivol suivant la revendication 9, caractérisé en ce que la pièce en forme d'accordéon (1) est formée d'une plaque de tôle en acier gaufré.

11. - Dispositif antivol suivant l'une des revendications précédentes caractérisé en ce que la pièce en forme d'accordéon (1) comporte des plis (2) souples.

12.- Plaque antivol destinée à constituer une pièce en forme d'accordéon d'un dispositif antivol suivant l'une des revendications précédentes.

Description:
DISPOSITIF ANTIVOL POUR CÂBLES ENTERRES NOTAMMENT DE SECTIONS DIFFERENTES

La présente invention concerne un dispositif de lutte contre le vol d'un ou plusieurs câbles enterrés, notamment de sections différentes. Le dispositif est assujetti à un ancrage pouvant être notamment constitué de vis, pieu, tige métallique complétés ou non de fils d'ancrage déployables. L'invention a pour objectif d'empêcher le vol de câbles enterrés en agissant, lors d'une tentative de vol, d'une part comme un double frein, en rendant les câbles assujettis solidaires entre eux et en les faisant participer à l'action antivol et, d'autre part, en favorisant la coupe du ou des câbles.

On connaît des dispositifs qui, pour rendre plus difficile une tentative de vol, renforcent la résistance à la traction effectuée par le malfaiteur sur le câble enterré.

Ces dispositifs proposent, par exemple, d'assujettir le câble à un manchon de section plus importante ainsi que décrit dans les demandes de brevet WO2009/019618, WO2013/124761 et FR2944160, soit de le boulonner à un parcours en chicane dans une goulotte enterrée ainsi que décrit dans la demande FR 2982713.

Ces différents dispositifs ont en commun d'accroître la résistance à la traction du câble faisant l'objet d'une tentative de vol en le fixant à un dispositif extérieur, par exemple un manchon ou une chicane d'un caniveau. Ils ont comme principaux inconvénients de ne fonctionner que par inertie et d'être longs à poser. Pour améliorer la prévention du vol de câbles enterrés, les inventeurs ont décomposé en différentes étapes le mode opératoire d'un vol de câbles enterrés:

1. Le malfaiteur creuse un trou au droit du câble,

2. Il coupe le câble et en attache une section à une allonge qu'il fixe à un véhicule de traction,

3. Le malfaiteur utilise alors son véhicule pour tirer sur l'allonge et arracher une section de câble la plus longue possible et s'enfuir avec le câble ainsi extrait,

4. La tension exercée sur le câble est telle que celui-ci est rompu le plus souvent à plusieurs centaines de mètres ou quelques kilomètres de l'endroit où il a été coupé. Le malfaiteur peut ainsi emporter attaché à son véhicule des longueurs importantes de câble pouvant aller de quelques centaines de mètres à plusieurs kilomètres.

La présente invention propose de remplacer les systèmes antivols classiques de typé statique par un dispositif dynamique, en ce sens qu'il ne se contente pas de résister simplement à la traction qu'il subit, mais qu'il utilise la force d'arrachage fournie par le malfaiteur au cours de la tentative de vol pour offrir une protection supérieure. Cette force d'arrachage est en effet utilisée pour d'une part renforcer la résistance à l'arrachage du câble et d'autre part pour permettre une rupture prématurée de ce dernier.

Le dispositif selon l'invention permet ainsi d'empêcher l'opération de vol de câble ou, à tout le moins, de limiter au maximum la longueur du câble volé. Son action va rendre rapidement et définitivement l'acte infructueux soit en empêchant le voleur d'arracher le câble parce que sa résistance à la traction est trop forte soit en permettant au câble de se rompre à une distance la plus courte possible du véhicule du malfaiteur ce qui minimise le bénéfice du larcin.

La présente invention a ainsi pour objet un dispositif antivol pour câbles enterrés caractérisé en ce qu'il comporte une pièce en forme d'accordéon formant au moins deux plis comportant des parties planes, chaque pli formant un logement individuel apte à recevoir un câble, chacune des parties planes étant percée d'un trou traversé par un ancrage.

Suivant l'invention les plis de la pièce en forme d'accordéon pourront être de tailles différentes, Préférentiellement au moins un pli sera pourvu de bords tranchants.

Par ailleurs, l'ancrage pourra être notamment constitué d'un pieu ou d'une vis torsadée ou d'un élément lisse destiné à être enfoncé dans le sol. De façon à améliorer la résistance à l'arrachage, l'ancrage pourra être pourvu d'au moins un fil d'ancrage qui, préférentiellement, sera déployé dans le sol,

Enfin, l'ancrage qui pourra être préférentiellement métallique, pourra traverser la pièce en forme d'accordéon en son milieu, De façon à faciliter sa déformation au cours d'une tentative d'arrachage des câbles, la pièce en forme d'accordéon pourra comporter des plis souples.

La présente invention a également pour objet une plaque antivol destinée à constituer une pièce en forme d'accordéon d'un dispositif antivol te! que décrit précédemment, On décrira ci-après, à titre d'exemple non limitatif, une forme d'exécution de la présente invention, en référence au dessin annexé sur lequel :

- La figure 1 est une vue schématique en perspective d'un ensemble de câbles qui sont pourvus d'un dispositif antivol suivant l'invention,

- La figure 2 est une vue en perspective d'une pièce en accordéon mise en oeuvre dans le dispositif antivol suivant l'invention,

- La figure 3 est une vue schématique en coupe verticale d'un ensemble de câbles qui sont pourvus d'un dispositif antivol suivant l'invention,

- La figure 4 est une vue schématique en coupe verticale d'un ensemble de câbles et d'un dispositif antivol suivant l'invention qui sont enterrés, montrant la création d'un volume de terre et de métal résistant à une force d'arrachage.

On a représenté sur les figures 1 à 4 un exemple de réalisation d'un dispositif antivol suivant l'invention qui comprend essentiellement une pièce en forme d'accordéon 1 et un ancrage 5 de celle-ci dans le sol.

Dans le présent exemple, la pièce en forme d'accordéon 1 est constituée d'une plaque métallique qui est pliée, de façon à former une série de plis 2 comportant des parties planes ou sensiblement planes 2a. Chacune de ces dernières est percée d'un trou 4 de façon telle que les trous des différentes parties planes 2a se trouvent alignés suivant un axe yy' une fois le pliage de la plaque effectué, ainsi que représenté sur les figures 1 à 4. Préférentiellement chacun des trous 4 sera percé au milieu des parties planes 2a.

Dans la forme de réalisation représentée sur les figures 1 à 4, la pièce en forme d'accordéon 1 est réalisée à partir d'une plaque métallique dans laquelle les trous 4 sont percés à intervalles réguliers, et la forme en accordéon est ensuite obtenue par emboutissages successifs sur des moules de la profondeur choisie pour avoir la taille des plis 2 souhaitée de façon à accueillir des câbles 3 de sections éventuellement différentes.

La pièce en forme d'accordéon 1 peut, par exemple, être réalisée à partir d'une bande d'acier de l'ordre de 80 cm de long et posséder des plis dont les parties planes 2a auront une longueur de l'ordre de 10 à 20 cm et une largeur de l'ordre de 8 cm, et les trous 4 seront réalisés sensiblement au milieu des parties planes 2a et auront un diamètre de l'ordre de 28 mm.

Les trous 4, qui peuvent avoir une forme quelconque et notamment carrée, rectangulaire, ou circulaire, sont destinés à recevoir un ancrage qui, dans le présent mode de mise en œuvre, est constitué d'un pieu 5 qui traverse chacun des trous 4 de la pièce en forme d'accordéon 1 et est planté préférentiellement verticalement dans le sol.

Dans des variantes de mise en œuvre de l'invention, l'ancrage 5 peut bien entendu être constitué de tout élément en mesure de traverser les trous 4 et de venir se planter dans le sol de façon à ancrer l'ensemble, et peut ainsi notamment être constitué, outre le pieu mentionné précédemment, de vis torsadée, d'élément lisse etc ..,

Chacun des plis 2 constitue un logement individuel destiné à recevoir un ou plusieurs câbles 3 que l'on souhaite protéger. Avantageusement les plis 2 pourront être de tailles différentes de façon à être en mesure de recevoir un nombre différent de câbles et/ou des câbles de sections différentes. Dans un mode de mise en œuvre intéressant de l'invention la pièce , en forme d'accordéon 1 est constituée à partir d'une plaque de tôle métallique qui est gaufrée. Une telle disposition permet d'une part d'augmenter le caractère tranchant des bords de la pièce en forme d'accordéon 1 et d'autre part d'améliorer sa souplesse et donc sa capacité de déformation sous l'effort d'arrachement. Ce mode de mise en œuvre de l'invention améliore ainsi la capacité du dispositif antivol à sectionner les câbles lors d'une tentative d'arrachement.

On comprend que, lors de l'enfoncement de l'ancrage dans le sol et notamment du pieu 5, les câbles 3 se trouvent serrés et solidarisés entre eux, si bien que, lorsqu'une personne mal intentionnée viendra exercer sur au moins l'un des câbles une traction en vue de l'extraire du sol, la résistance à l'arrachement se trouvera fortement augmentée par rapport à la situation antérieure où la force d'arrachement était exercée sur un câble unique.

Cette résistance à l'arrachement est encore augmentée lorsque, comme représenté sur les figures 1, 3, et 4, on dote l'ancrage 5 de fils d'ancrage déployables 6 qui viennent constituer un frein supplémentaire s'opposant à la force de traction exercée par un malfaiteur. Dans un mode de mise en œuvre de l'invention, la pièce en forme d'accordéon 1 possède au moins un pli 2 dont les bords sont tranchants. Ainsi, lors d'une tentative d'arrachage, la pièce en forme d'accordéon 1 se déforme sous l'effet de la force d'arrachage, et les bords tranchants de celle-ci viennent sectionner le câble 3 logé dans ledit pli 2 ou, à tout le moins, l'entailler fortement, et ceci avec une puissance de coupe qui augmente avec ia force d'arrachage exercée par le maifaiteur. On peut, suivant l'invention, faciliter la déformation de ia pièce en forme d'accordéon 1 en réalisant celle- ci de façon telle qu'elle comporte des plis 2 souples.

On remarquera que, ainsi que représenté sur la figure 4, lorsque le dispositif suivant l'invention est enterré, dans le sol, la surface 10 de la terre qui le recouvre ainsi que la terre qui se trouve à l'intérieur des plis 2 forme un volume 8 de terre et de métal qui joue un rôle de frein s'opposant à toute tentative d'arrachage des câbles 3. Il en est de même pour l'ancrage 5, complété éventuellement de fils d'ancrage 6, qui forme également avec la terre qui l'entoure un volume 7 de terre et de métal qui joue le rôle d'un deuxième frein s'opposant à toute tentative de retrait des câbles 3.

On comprend que le dispositif suivant l'invention assure essentiellement deux fonctions antivol lors d'une tentative d'arrachage, à savoir d'une part une augmentation de la résistance à la force d'arrachage des câbles et d'autre part une rupture prématurée de ces derniers.

La présente invention est également intéressante en ce qu'elle permet de proposer à un utilisateur de réaliser iui-même la pièce en forme d'accordéon 1 de façon à lui permettre de réaliser des plis 2 de la dimension qu'il souhaite en fonction du diamètre spécifique et du nombre de câbles qu'il souhaite protéger. On réalise ainsi une plaque antivol qui est constituée d'une bande de tôle en acier gaufré qui est percée suivant sa longueur d'au moins une lumière, destinée à être traversée par l'ancrage. Le gaufrage favorisera la pliure de la bande par l'utilisateur de façon à lui permettre de réaliser la pièce en forme d'accordéon. Dans une variante le gaufrage pourra être remplacé par de petites ondulations réalisées suivant le sens transversai de la bande ce qui favorisera sa pliure ultérieure pour constituer la pièce en forme d'accordéon.

Le dispositif antivol suivant la présente invention est particulièrement intéressant en ce qu'il utilise la force d'arrachage exercée par un maifaiteur sur les câbles, pour augmenter son efficacité, d'une part en augmentant sa résistance à une traction d'arrachage et, d'autre part en permettant une rupture prématurée des câbles.

En résumé le dispositif seion la présente invention a de préférence les caractéristiques suivantes :

• La première caractéristique est que l'invention qui est destinée à prévenir le vol de câbles enterrés (3) par son action bloquante et coupante, est un ensemble constituée d'une pièce en forme d'accordéon (1) percée verticalement d'un trou (4), chacun des plis (2) de l'accordéon faisant office de logement individuel accueillant un câble à protéger (3), et d'un ancrage (5) équipé ou non de fiis d'ancrage (6) qui en étant planté dans le sol va ancrer l'invention, • La deuxième caractéristique est que l'ancrage (5) est équipé de fils d'ancrage qui enterrés forment un frein augmentant la résistance à la traction verticale exercée par le malfaiteur lors d'une tentative d'arrachage d'un des câbles (3) que l'invention protège,

• La troisième caractéristique est que l'ancrage (5) est à vis torsadée ou lisse, qui enterrée dans le sol forme un frein augmentant la résistance à la traction verticale exercée par le malfaiteur lors d'une tentative d'arrachage d'un des câbles (3) que l'invention protège,

• La quatrième caractéristique est que l'accordéon (1) possède plusieurs plis (2) aux bords tranchants, prévus pour entailler le câble lors de la tentative d'arrachage dont il fait l'objet,

• La cinquième caractéristique est que l'accordéon (1} est constitué de plis (2) souples et de tailles différentes ce qui lui permet d'accueillir plusieurs câbles (3) de sections différentes,

• La sixième caractéristique est que l'accordéon (1) est constitué de plis (2) souples et que sa déformation lors de la tentative d'arrachage permette à ses bords tranchants de sectionner le ou les câbles qu'il loge.

Selon des modes particuliers de réalisation le dispositif comporte :

• La pièce en forme d'accordéon qui constitue une partie modulable pouvant recevoir un à plusieurs câbles,

• Cet accordéon comporte des plis de tailles différentes. Chaque plis étant conçu pour accueillir un câble, le dispositif peut accueillir de un à plusieurs câbles de sections différentes, qui seront serrés et solidarisés entre eux lors de l'enfoncement du pieu d'ancrage et de leur enfouissement,

• Un pieu qui transperce en son milieu la pièce en forme d'accordéon et qui va ancrer au sol le dispositif selon l'invention. Ce pieu peut notamment être à vis, torsadé, lisse ou à fils déployables dans Se sol.