Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
APPLICATOR FOR MAKING UP AN EYEBROW AND MAKEUP CASE COMPRISING SUCH AN APPLICATOR
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2018/020099
Kind Code:
A1
Abstract:
The applicator for making up an eyebrow, according to the invention, comprises a gripping stem (9, 10, 29), said gripping stem (9, 10, 29) extending between a first end (4, 24) equipped with a tuft (5) of bristles (6) and a second end (7). The stem (9, 10, 29) forms an elbow (8, 28) separating a first stem part (9) close to said first end (4) and a second stem part (10), said first (9) and second (10) stem parts forming a non-zero angle between one another. The case according to the invention comprises at least one applicator according to the invention.

Inventors:
CHEVALIER, Marc (174 rue du Plessis Bouchard, FRANCONVILLE, 95130, FR)
Application Number:
FR2017/051903
Publication Date:
February 01, 2018
Filing Date:
July 11, 2017
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
L V M H RECHERCHE (185 avenue de Verdun, SAINT JEAN DE BRAYE, 45800, FR)
International Classes:
A45D40/26; A46B5/00; A45D40/24
Attorney, Agent or Firm:
CABINET PLASSERAUD (66 rue de la Chaussée d'Antin, PARIS CEDEX 09, 75440, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

Applicateur pour le maquillage d'un sourcil, comportant une tige (9, 10, 29) de préhension, ladite tige de préhension (9, 10, 29) s'étendant entre une première extrémité (4, 24) équipée d'une touffe (5) de poils (6) et une seconde extrémité (7),

caractérisé en ce que la tige (9, 10, 29) forme un coude (8, 28) séparant une première partie de tige (9) voisine de ladite première extrémité (4) et une deuxième partie de tige (10), lesdites première (9) et deuxième (10) parties de tige formant entre elles un angle non nul.

Applicateur selon la revendication 1 , dans lequel ledit angle est compris entre 70 et 1 10 degrés.

Applicateur selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel ledit coude (8, 28) définit un plan et dans lequel la deuxième partie de tige (10), au voisinage de ladite seconde extrémité (7), présente un changement de forme de section permettant de faciliter l'orientation de la préhension de l'applicateur.

Applicateur selon a revendication 3, dans lequel ledit coude (8, 28) définit un plan et dans lequel la deuxième partie de tige (10) est aplatie au moins ponctuellement (1 1 ) au voisinage de ladite seconde extrémité (7) suivant ledit plan.

Applicateur selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel ladite première partie de tige (9) présente une longueur de première partie de tige, prise entre le coude (8) de la tige et ladite première extrémité (4) de la tige , et dans lequel ladite longueur de première partie de tige est comprise entre sensiblement 10 et 30 mm.

6. Applicateur selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel ladite deuxième partie de tige (10) présente une longueur de deuxième partie de tige, prise entre le coude (8) de la tige et la seconde extrémité (7) de la tige, et dans lequel ladite longueur de deuxième partie est comprise sensiblement entre 50 et 100 mm.

7. Applicateur selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel la deuxième partie de tige (10) est droite entre ledit coude (8) et ladite seconde extrémité (7).

8. Applicateur selon l'une quelconque des revendications 1 à 6, dans

lequel la deuxième partie de tige (10) est courbe entre ledit coude (8) et ladite seconde extrémité (7).

9. Applicateur selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel la touffe (5) de poils (6) est de section circulaire dont le diamètre est compris entre sensiblement 2 et 5 mm.

10. Applicateur selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel la touffe (5) de poils (6) présente une extrémité de forme arrondie, obtenue de préférence par meulage.

1 1 . Applicateur selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel les poils (6) présentent un diamètre compris entre sensiblement 3 et 10 mils.

12. Applicateur selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel la touffe (5) de poils (6) présente une hauteur de touffe comprise sensiblement entre 4 et 12 mm.

13. Applicateur selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel la tige de préhension (21 , 30) présente un second coude

(28) , formé entre ladite deuxième partie de tige (10) et une troisième partie de tige (29), lesdites deuxième (10) et troisièmes (29) parties de tige formant entre elles un angle non nul et la troisième partie de tige

(29) présentant une extrémité (24) de troisième partie de tige équipée d'une seconde touffe (5) de poils (6).

14. Applicateur selon la revendication 13, dans lequel le second coude (28) est formé au voisinage de la seconde extrémité (7) de la deuxième partie de tige (10) et la troisième partie de tige (29) est orientée parallèlement à la première partie de tige (9) et dans le même sens, de sorte que la tige de préhension forme un U.

15. Applicateur selon la revendication 13, dans lequel ledit coude (8) et ledit second coude (28) sont formés à une même extrémité (31 ) de la deuxième partie de tige (10), la première (9) et la troisième (29) partie de tige étant orientées suivant une même direction et en sens opposés, de sorte que la tige de préhension forme un T.

16. Applicateur selon l'une quelconque des revendications 13 à 15, dans lequel la touffe (5) de poils (6) de la première extrémité (4) de la première partie de tige (9) et la seconde touffe (5) de poils (6)

d'extrémité (24) de troisième partie de tige (29) présentent des tailles différentes.

17. Boîtier (2) de maquillage pour maquiller les sourcils, comportant au

moins un applicateur (1 , 20) selon l'une quelconque des revendications précédentes, ledit boîtier comportant :

- un réceptacle (15) recevant ledit au moins un applicateur (1 , 20) et comprenant au moins une pastille (12) de produit de maquillage apte à être appliqué sur un sourcil au moyen dudit au moins un

applicateur (1 , 20), et

- un couvercle (16).

18. Boîtier selon la revendication 17, comportant deux applicateurs (1 ) selon l'une quelconque des revendications 1 à 12, dans lequel les deux applicateurs (1 ) comportent des touffes (5) de poils (6) de tailles différentes.

19. Boîtier selon l'une quelconque des revendications 17 ou 18, dans lequel la pastille (12) de produit de maquillage comprend une poudre compactée. 20. Boîtier selon l'une quelconque des revendications 17 ou 18, dans lequel la pastille (12) de produit de maquillage comprend un produit coulé.

Description:
APPLICATEUR POUR LE MAQUILLAGE D'UN SOURCIL ET BOÎTIER DE MAQUILLAGE COMPORTANT UN TEL APPLICATEUR

L'invention a trait à un applicateur spécialement conçu pour appliquer manuellement un produit de maquillage sur un sourcil, afin de le dessiner.

On connaît des ustensiles de maquillage conçus spécialement pour maquiller les sourcils. Il existe par exemple des brosses hélicoïdales conçues pour brosser les sourcils. De telles brosses sont souvent associées à un crayon de maquillage permettant de maquiller le sourcil après brossage.

Il existe également des pinceaux conçus pour le maquillage des sourcils. De tels pinceaux comportent usuellement une tige de préhension à l'extrémité de laquelle est fixée une touffe de poils, conçue pour prélever un produit de maquillage et permettre son application par contact de la touffe de poils avec la peau ou le sourcil. La spécificité du pinceau se reconnaît à la forme de la touffe de poils, souvent taillée en biseau.

L'invention vise à offrir une alternative aux pinceaux de maquillage pour les sourcils.

Elle concerne à cet effet un applicateur pour le maquillage d'un sourcil, comportant une tige de préhension, ladite tige de préhension s'étendant entre une première extrémité équipée d'une touffe de poils et une seconde extrémité, caractérisé en ce que la tige forme un coude séparant une première partie de tige voisine de ladite première extrémité et une deuxième partie de tige, lesdites première et deuxième parties de tige formant entre elles un angle non nul.

Grâce à la présence du coude, l'applicateur est plus simple d'utilisation : en permettant la prise de l'applicateur par une deuxième partie de tige permettant de prendre appui par exemple sur la partie basse du visage, l'utilisateur peut imposer un mouvement de rotation franc à l'extrémité de l'applicateur présentant la touffe de poils. Le geste d'application de maquillage est alors plus précis et les sourcils mieux maquillés. De plus la présence du coude de l'applicateur permet à la main de l'utilisateur de ne pas obstruer le champ de vision de l'utilisateur.

L'applicateur conforme à l'invention peut également comporter les caractéristiques suivantes, prises séparément ou en combinaison :

- ledit angle est compris entre 70 et 1 10 degrés ; ledit coude définit un plan et la deuxième partie de tige, au voisinage de ladite seconde extrémité, présente un changement de forme de section permettant de faciliter l'orientation de la préhension de l'applicateur ; ledit coude définit un plan et la deuxième partie de tige est aplatie au moins ponctuellement au voisinage de ladite seconde extrémité suivant ledit plan ;

ladite première partie de tige présente une longueur de première partie de tige, prise entre le coude de la tige et ladite première extrémité de la tige, et ladite longueur de première partie de tige est comprise entre sensiblement 10 et 30 mm ;

ladite deuxième partie de tige présente une longueur de deuxième partie de tige, prise entre le coude de la tige et la seconde extrémité de la tige, et ladite longueur de deuxième partie est comprise sensiblement entre 50 et 100 mm ;

la deuxième partie de tige est droite entre ledit coude et ladite seconde extrémité ;

la deuxième partie de tige est courbe entre ledit coude et ladite seconde extrémité ;

la touffe de poils est de section circulaire dont le diamètre est compris entre sensiblement 2 et 5 mm ;

la touffe de poils présente une extrémité de forme arrondie, obtenue de préférence par meulage ;

les poils présentent un diamètre compris entre sensiblement 3 et 10 mils ; la touffe de poils présente une hauteur de touffe comprise sensiblement entre 4 et 12 mm ;

la tige de préhension présente un second coude, formé entre ladite deuxième partie de tige et une troisième partie de tige, lesdites deuxième et troisièmes parties de tige formant entre elles un angle non nul et la troisième partie de tige présentant une extrémité de troisième partie de tige équipée d'une seconde touffe de poils ;

le second coude est formé au voisinage de la seconde extrémité de la deuxième partie de tige et la troisième partie de tige est orientée parallèlement à la première partie de tige et dans le même sens, de sorte que la tige de préhension forme un U ;

- ledit coude et ledit second coude sont formés à une même extrémité de la deuxième partie de tige, la première et la troisième partie de tige étant orientées suivant une même direction et en sens opposés, de sorte que la tige de préhension forme un T ; et

- la touffe de poils de la première extrémité de la première partie de tige et la seconde touffe de poils d'extrémité de troisième partie de tige présentent des tailles différentes.

L'invention concerne également un boîtier de maquillage pour maquiller les sourcils, comportant au moins un applicateur tel que décrit ci-avant dans toutes ses combinaisons, ledit boîtier comportant :

- un réceptacle recevant ledit au moins un applicateur et comprenant au moins une pastille de produit de maquillage apte à être appliqué sur un sourcil au moyen dudit au moins un applicateur, et

- un couvercle.

Le boîtier conforme à l'invention peut également comporter les caractéristiques suivantes, prises séparément ou en combinaison :

- le boîtier comporte deux applicateurs tels que décrits ci-avant dans toutes leurs combinaisons et les deux applicateurs comportent des touffes de poils de tailles différentes ;

- la pastille de produit de maquillage comprend une poudre compactée ; et

- la pastille de produit de maquillage comprend un produit coulé.

Pour pouvoir être exécutée, l'invention est exposée de façon suffisamment claire et complète dans la description suivante qui est, en plus, accompagnée de dessins dans lesquels :

- La figure 1 est une vue en perspective d'un boîtier conforme à un premier mode de réalisation selon l'invention,

- La figure 2 est une vue en perspective d'un applicateur conforme à un premier mode de réalisation conforme à l'invention,

- La figure 3 est une vue de face de l'applicateur montré en figure 2,

- La figure 4 est une vue de côté de l'applicateur montré en figure 2, - La figure 5 est une vue de dessus d'un réceptacle du boîtier montré en figure 1

- La figure 6 est une vue de côté d'un applicateur conforme à un seconde mode de réalisation selon l'invention,

- La figure 7 est une vue de face de l'applicateur montré en figure 6,

- La figure 8 est une vue en perspective de l'applicateur montré en figure 6,

- La figure 9 est une vue de dessus d'un réceptacle d'un boîtier conforme à un second mode de réalisation selon l'invention,

- La figure 10 est une vue de côté d'un applicateur conforme à un troisième mode de réalisation selon l'invention,

- La figure 1 1 est une vue de face de l'applicateur montré en figure 10,

- La figure 12 est une vue en perspective de l'applicateur montré en figure

10,

- La figure 13 est une vue de dessus d'un réceptacle d'un boîtier conforme à un troisième mode de réalisation selon l'invention,

- La figure 14 est une vue de côté d'un applicateur conforme à un quatrième mode de réalisation selon l'invention,

- La figure 15 est une vue de face de l'applicateur montré en figure 14,

- La figure 16 est une vue en perspective de l'applicateur montré en figure 14,

- La figure 17 est une vue de dessus d'un réceptacle d'un boîtier conforme à un quatrième mode de réalisation selon l'invention,

- Et les figures 18 et 19 montrent respectivement une vue de quart - profile et une vue de face du visage d'une utilisatrice saisissant et utilisant l'applicateur conforme à l'invention

Dans la description qui suit, les termes « inférieur », « supérieur », « haut », « bas » etc .. sont utilisés en référence aux dessins pour une plus grande facilité de compréhension. Ils ne doivent pas être compris comme étant des limitations de la portée de l'invention.

De plus, les références désignant les mêmes éléments seront conservées d'une figure à l'autre et d'un mode de réalisation à l'autre, afin de faciliter la lecture des figures. Les figures 1 à 5 concernent un premier mode de réalisation d'un applicateur 1 et d'un boîtier 2 conformes à l'invention.

L'applicateur 1 seul est illustré sur les figures 2 à 4.

Le boîtier 2 est montré sur les figures 1 et 5.

L'applicateur 1 est conçu pour le maquillage des sourcils. Il comporte une tige 3 de préhension, par laquelle l'utilisatrice saisi l'applicateur et le manipule pour appliquer le maquillage sur son sourcil.

La tige 3 de l'applicateur 1 présente deux extrémités parmi lesquelles une première extrémité 4 qui est équipée d'une touffe 5 de poils 6. L'autre extrémité de la tige 3 est une extrémité libre 7 dans le cadre de l'exemple illustré sur les figures 1 à 5.

Comme on peut le voir sur les figures, la tige 3 forme un coude 8 qui sépare une première partie de tige 9 voisine de la première extrémité 4 et une seconde partie de tige 10, voisine de l'extrémité libre 7 (ou seconde extrémité 7).

Autrement dit, la tige 3 comporte :

- une première partie de tige 9 qui s'étend entre le coude 8 et la première extrémité 4 portant la touffe 5 de poils 6,

- le coude 8,

- et une deuxième partie de tige 10 qui s'étend entre le coude 8 et la seconde extrémité 7.

Les figures 3 et 4 illustrent l'applicateur debout, avec la touffe 5 de poils 6 orientée vers le haut.

La première partie de tige 9 et la seconde partie de tige 10 forment entre elles un angle non nul. Dans le cadre du mode de réalisation illustré, elles forment entre elles un angle sensiblement de 90 °.

Conformément à l'invention, l'angle entre la première partie de tige 9 et la seconde partie de tige 10 est compris entre 70 et 1 10°.

L'angle de 90° permet ici de réaliser une gestuelle d'application confortable pour l'utilisatrice. Les figures 18 et 19 montrent une telle gestuelle: en saisissant la tige 3 de l'applicateur par la deuxième partie de tige 10, et en prenant appui (avec la main M tenant la tige) sur la partie basse de la joue J, l'utilisatrice peut appliquer du maquillage sur son sourcil S avec la touffe 5 de poils 6 sans avoir à lever le coude, ou en réalisant un mouvement restreint du bras. Le geste d'application est donc moins fatiguant qu'un geste classique. Il est également plus précis car l'utilisatrice prend appui pour réaliser le geste de maquillage.

Pour un bon positionnement de la touffe 5 de poils 6 et un confort d'utilisation, on prévoit que la première partie de tige 9 présente une première longueur de tige de sensiblement 20 mm pour que le coude 8 de la tige puisse se placer, par exemple, devant la monture d'une paire de lunette. Il est clair, dans le cadre d'un tel exemple, que les lunettes ne doivent pas masquer les sourcils. De plus, la longueur de la première partie de coude ne doit toutefois pas dépasser 30 mm pour que le geste d'application de maquillage reste précis. Une longueur minimum de sensiblement 10 mm doit être considérée comme une limite inférieure à ne pas dépasser pour que le geste d'application reste fluide.

Parallèlement, on prévoit que la deuxième partie de tige 10 présente une longueur comprise entre sensiblement 50 et 100 mm. Dans le cadre du présent exemple, on prévoit une longueur de deuxième partie de tige de sensiblement 70 mm pour permettre, d'une part, un geste d'application facile, et d'autre part pour permettre de ranger l'applicateur dans le boîtier de maquillage 2 présentant une taille standard (voir par la suite).

Dans le cadre de ce premier mode de réalisation, la deuxième partie de tige

10 est droite, c'est-à-dire que la tige suit une ligne droite entre le coude 8 et l'extrémité 7. Il devra être compris que le caractère droit de la tige n'est qu'un exemple et que la tige pourrait également être légèrement courbe sans sortir du cadre de l'invention.

Dans le cadre de l'exemple représenté, la tige 9 présente, au voisinage du coude 8, une section circulaire.

Afin de guider l'utilisatrice dans la façon de saisir la deuxième partie de tige

10, la deuxième partie de tige 10 présente une partie aplatie 1 1 au voisinage de la seconde extrémité 7.

La partie aplatie 1 1 est sensiblement parallèle au plan défini par le coude 8 de sorte que, quand la partie aplatie 1 1 est saisie entre l'index et le pouce de l'utilisatrice placés devant son visage, la touffe 5 de poils 6 est orientée sensiblement perpendiculairement au visage (voir figures 18 et 19). La touffe 5 de poils 6 se présente ainsi face aux sourcils, perpendiculairement à l'arcade sourcilière. Cette façon de saisir l'applicateur induit une bonne gestuelle d'application d'un produit de maquillage avec la touffe 5 de poils 6 de l'applicateur.

La touffe 5 de poils 6 se présentant face à la peau, il est important que le contact entre l'extrémité des poils 6 de la touffe 5 et l'arcade sourcilière soit doux pour ne pas griffer la peau et permettre une application confortable.

Pour ce faire, on prévoit des poils très fins pour réaliser la touffe 5 : les poils présentent un diamètre compris entre sensiblement 3 et 10 mils. Il est également prévu que la touffe 5 de poils 6 présente, à son extrémité, une forme arrondie. Une taille par meulage permet non seulement d'obtenir une telle forme d'extrémité de touffe 5 de poils 6, mais également d'émousser les poils de sorte à ce qu'ils soient doux à l'application.

On prévoit une touffe de poils qui comprend entre 100 et 2000 poils, par exemple entre 200 et 1000 poils. On comprendra par « nombre de poils » le nombre d'extrémités libres que l'on compte sur la touffe de poils après fabrication de la touffe : En effet, les poils peuvent provenir d'un ensemble de poils plié en deux et agrafés à la tige au niveau de la pliure (dans un tel cas, le nombre de poils de l'ensemble est moitié moindre que le nombre de poils de la touffe finale).

La longueur de la touffe 5 de poils 6 est comprise entre sensiblement 5 et 8 mm. Cette longueur est choisie en fonction du diamètre de la section de la touffe 5 de poils 6 : cette section peut être comprise entre 2 et 5 mm.

Le boîtier de maquillage 2 montré en figures 1 et 5 comporte deux applicateurs présentant une tige 3 similaire, mais des touffes 5 de poils 6 de tailles différentes, pour proposer à l'utilisatrice du boîtier deux tailles d'applicateurs. Ces deux applicateurs peuvent avoir des applications différentes : l'applicateur présentant la plus petite touffe 5 de poils 6 peut servir à créer la ligne du sourcil, tandis que l'autre peut servir à étoffer le sourcil.

Le boîtier de maquillage 2 comporte également deux pastilles 12 de produits de maquillage, qui peuvent avoir des teintes différentes et / ou des textures différentes (poudre compactée, produit coulé etc.).

Les deux pastilles 12 et les deux applicateurs 1 sont reçus dans des logements 13 et 14, respectivement, ménagés dans un réceptacle 15 (voir figure 1 ). Les logements 1 3 et 14 présentent des formes complémentaires à celles des pastilles de maquillage et des applicateurs 1 .

Dans le cadre de ce mode de réalisation, les logements 1 3 des pastilles de produit de maquillage sont prévus sensiblement au centre du réceptacle du boîtier. Les logements 14 pour les applicateurs 1 sont prévus autour des logements 1 3, de sorte à placer les applicateurs tête bêche, avec les extrémités 4 dotées d'une touffe 5 de poils orientées vers l'intérieur du réceptacle 1 5.

Comme il est en soi connu, le boîtier de maquillage comporte également un couvercle 1 6 apte à être ouvert et fermé (par exemple, il peut être retenu au réceptacle 1 5 par une charnière). Le couvercle 1 6 peut comporter un miroir interne 1 7.

Les figures 6 à 9 illustrent un second mode de réalisation d'un applicateur 1 et d'un boîtier 2 de maquillage.

L'applicateur 1 comporte les mêmes caractéristiques que celles de l'applicateur illustré sur les figures 1 à 5. La seule différence avec l'applicateur 1 des figures 1 à 5 est que l'applicateur 1 des figures 6 à 9 comporte une deuxième partie de tige 1 0 qui est courbe entre le coude 8 et l'extrémité libre 7.

La forme courbe de la seconde partie de tige 1 0 permet une disposition un peu différente des applicateurs 1 et des pastilles de maquillage 1 2 dans le réceptacle 15 du boîtier de maquillage 1 .

La figure 9 montre une telle disposition :

Les deux pastilles 1 2 et les deux applicateurs 1 sont reçus dans des logements 1 3 et 14, respectivement, ménagées dans un réceptacle 1 5. Les logements 1 3 et 14 présentent des formes complémentaires à celles des pastilles de maquillage et des applicateurs 1 .

Les applicateurs 1 sont disposés tête bêche au centre du réceptacle 15 du boîtier 2, avec leur touffe 5 de poils 6 orientées vers l'extérieur du réceptacle. La forme courbe de la deuxième partie de tige 1 0 définit un espace sensiblement triangulaire entre la première partie de tige 9, la deuxième partie de tige 1 0 et les bords 1 8 du réceptacle 1 5.

C'est dans chacun de ces espaces de forme sensiblement triangulaire qu'est positionnée une pastille de produit de maquillage. On comprend de ce qui précède qu'il peut être utile, pour l'utilisatrice, de disposer de plusieurs applicateurs avec des tailles de touffes de poils différentes.

Une variante de réalisation de l'applicateur conforme à l'invention permet de proposer plusieurs touffes de poils de tailles différentes sur un seul et même applicateur.

Les figures 10 à 13 et 14 à 17 illustrent deux autres modes de réalisation d'un applicateur 20 conforme à l'invention, chacun des applicateurs comportant deux touffes 5 de poils. Dans le cadre de ces exemples de réalisation, les deux touffes 5 de poils 6 d'un même applicateur 20 sont de tailles différentes.

Les figures 10 à 13 illustrent un applicateur 20 comportant une tige de préhension 21 en forme de U, comportant :

- un premier coude 8 séparant une première partie de tige 9 d'une seconde partie de tige 10, et

- un second coude 28 séparant une troisième partie de tige 29 de la seconde partie de tige 10.

Les première et troisième parties de tige 9 et 29 sont parallèles entre elles, les coudes 8 et 28 orientant les parties de tige contiguës d'un angle de sensiblement 90 °. Ainsi, l'applicateur 20 illustré sur les figures 10 à 13 présente une forme globale en U.

Les première et troisième parties de tige 9 et 29 sont équipées, à leur extrémité respective 4 et 24, d'une touffe 5 de poils 6, formant des têtes d'applicateur.

On notera que la touffe 5 de poils 6 de l'extrémité 4 est plus grande en taille que la touffe 5 de poils 6 de l'extrémité 24. Ainsi, avec un seul applicateur, l'utilisatrice dispose de deux têtes d'application de tailles différentes.

L'applicateur 20 pourrait également comporter deux touffes 5 de poils 6 de même taille pour, par exemple, réserver chaque touffe 5 de poils 6 à l'application d'un produit d'une couleur particulière.

La figure 13 montre un boîtier 2 conforme à l'invention qui comporte un applicateur 20 avec deux touffes 5 de poils 6 de même taille, et deux pastilles 12 de produit de maquillage, les deux pastilles pouvant être de couleurs différentes et / ou de textures différentes. Les deux pastilles 12 et l'applicateur 20 sont reçus dans des logements 13 et 14, respectivement, ménagés dans le réceptacle 15. Les logements 13 et 14 présentent des formes complémentaires à celles des pastilles de maquillage et de l'applicateur 20.

Les deux pastilles de produit de maquillage sont disposées l'une à côté de l'autre, et l'applicateur 20 est positionné dans le réceptacle 15 au-dessus des pastilles, de telle manière que les première et troisième parties de tige 9 et 29 soient disposées de part et d'autre des pastilles 12 et que la deuxième partie de tige 10 soit disposée au-dessus des deux pastilles 12 de produits de maquillage.

Les figures 14 à 17 montrent encore un autre mode de réalisation d'un applicateur 20 à deux têtes d'application (deux touffes 5 de poils 6).

Dans le cadre de cet exemple, l'applicateur 20 présente une tige de préhension 30 une forme générale en T : la tige de préhension 30 comporte une deuxième partie de tige 10 présentant une première extrémité libre 7 et une extrémité 31 , opposée à l'extrémité 7, comportant deux coudes 8 et 28 dos à dos, partant dans des directions opposées.

Les deux coudes 8 et 28 séparent, respectivement, une première partie de tige 9 et la deuxième partie de tige 10, d'une part et une troisième partie de tige 29 et la deuxième partie de tige, d'autre part.

Les première et troisième parties de tige 9 et 29 se trouvent orientées suivant la même direction mais dans des sens opposés.

Les première et troisième parties de tige 9 et 29 sont équipées, à leur extrémité respective 4 et 24, d'une touffe 5 de poils 6, formant des têtes d'applicateur.

On notera que la touffe 5 de poils 6 de l'extrémité 4 est plus petite en taille que la touffe 5 de poils 6 de l'extrémité 24. Ainsi, avec un seul applicateur, l'utilisatrice dispose de deux têtes d'application de tailles différentes.

L'applicateur 20 pourrait également comporter deux touffes 5 de poils 6 de même taille pour, par exemple, réserver chaque touffe 5 de poils 6 à l'application d'un produit d'une couleur particulière, comme dans le cadre de l'exemple précédent.

La figure 17 montre un boîtier 2 conforme à l'invention qui comporte un applicateur 20 avec deux touffes 5 de poils 6 de même taille, et deux pastilles 12 de produit de maquillage, les deux pastilles pouvant être de couleurs différentes et / ou de textures différentes. Les deux pastilles 12 et l'applicateur 20 sont reçus dans des logements 13 et 14, respectivement, ménagés dans le réceptacle 15. Les logements 13 et 14 présentent des formes complémentaires à celles des pastilles de maquillage et de l'applicateur 20.

Les deux pastilles 12 de produit de maquillage sont disposées de part et d'autre de la deuxième partie de tige de l'applicateur 20, ce dernier étant positionné avec la deuxième partie de tige 10 sensiblement au centre du réceptacle 15, de telle manière que les première et troisième parties de tige 9 et 29 soient disposées à droite des pastilles 12 sur la figure 17.

On comprend de la description qui précède comment l'invention permet de maquiller un sourcil avec un nouvel applicateur, qui peut être facilement rangé dans un boîtier de maquillage.

Il devra toutefois être compris que l'invention n'est pas limitée aux modes de réalisation qui viennent d'être décrit et qu'elle s'étend à la mise en œuvre de tout moyen équivalent.

Par exemple, l'applicateur pourrait présenter plus de deux touffes de poils (ou tête d'application), ou bien l'applicateur pourrait présenter plusieurs parties de tige équipées, à leur extrémité libre, d'une touffe de poils et les parties de tige pourraient être réalisées différemment des modes de réalisation présentés ci- avant : les première et troisièmes parties de tige pourraient présenter des tailles différentes par exemple.