Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
APPLICATOR FOR A MORE OR LESS VISCOUS LIQUID PRODUCT, SUCH AS NAIL VARNISH
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/1997/009900
Kind Code:
A1
Abstract:
The present invention relates to an apparatus for the application of a more or less viscous liquid product. Said apparatus is essentially comprised of a reservoir (R) forming itself a push-button mounted axially movable into a body (12) against the force of a spring (13) arranged between the reservoir (R) and a magnetic element (1) so that in the pushed up position of the reservoir (R) into the body (12) a brush (10) penetrates into the reservoir (R), and in a retracted position of the reservoir (R) in the body (12) the brush (10) is in a position out of the reservoir (R). This apparatus is particularly intended to the application of nail varnish.

Inventors:
Lhuisset, Fran�ois
Application Number:
PCT/FR1996/001427
Publication Date:
March 20, 1997
Filing Date:
September 13, 1996
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
Lvmh Recherche, Lhuisset Fran�ois
International Classes:
A45D34/04; A46B7/02; A46B11/00; A46B11/04; A46B17/04; (IPC1-7): A45D34/04; A46B7/02; A46B11/00
Domestic Patent References:
WO1990013234A1
Foreign References:
FR2660842A1
US2866993A
DE3536332A1
Download PDF:
Claims:
Revendications
1. Appareil applicateur d'un produit liquide plus ou moins visqueux, tel que par exemple vernis à ongle, du type comprenant un corps (12) renfermant un réservoir (R) muni d'un pinceau ou analogue (10) auquel est associé un premier élément magnétique (4) à l'intérieur du réservoir (R) et susceptible de coopérer avec un deuxième élément magnétique (1) logé à coulissement dans ledit corps (12) à l'extérieur du réservoir, caractérisé en ce que ledit réservoir (R) forme luimême un bouton poussoir monté axialement mobile dans le corps (12) à 1'encontre de la force d'un ressort (13) agencé entre ledit réservoir (R) et le deuxième élément magnétique (1) pour qu'en position poussée du réservoir (R) dans le corps (12) le pinceau (10) pénètre dans le réservoir (R)/ et qu'en position relâchée du réservoir (R) dans le corps (12), le pinceau (10) soit en position sortie du réservoir (R) .
2. Appareil selon la revendication 1, caractérisé en ce que le réservoir précité (R) est retenu en position de repos ou relâchée dans le corps (12), par des épaulements, ergots ou analogues, coopérants (21, 22), prévus respectivement dans le corps (12) et sur le réservoir (R) .
3. Appareil selon la revendication 1, caractérisé en ce que le réservoir précité (R) forme une cartouche amovible et extractible du corps (12).
4. Appareil selon la revendication 3, caractérisé en ce que le corps précité (12) comporte un épaulement intérieur (26) dans lequel bute une rondelle ou analogue (27) sur laquelle prend appui d'un côté le ressort précité (13) et de l'autre côté le réservoir précité (R).
5. Appareil applicateur selon la revendication 3 ou 4, caractérisé par un deuxième ressort (31) logé dans le réservoir (R), sollicitant en permanence le pinceau (10) en position sortie du réservoir, et dont la force de rappel est inférieure aux forces de rappel magnétiques engendrées par la coopération des deux éléments magnétiques précités (1, 4).
6. Appareil selon l'une des revendications 3 à 5, caractérisé en ce que le corps (12) est constitué par une partie arrière en forme de manchon (28) qui est vissée dans une partie avant (29) recevant le deuxième élément magnétique (1) et qui retient par une extrémité (28a) le réservoir (R) dans ledit corps.
Description:
Appareil applicateur d'un produit liquide plus ou moins visqueux, tel que vernis à ongle."

La présente invention a pour objet un appareil applicateur d'un produit liquide plus ou moins visqueux, tel que vernis à ongle par exemple.

On connaît déjà des appareils du genre ci-dessus comprenant un corps renfermant un réservoir muni d'un pinceau auquel est associé un premier élément magnétique à l'intérieur du réservoir et susceptible de coopérer avec un deuxième élément magnétique qui est logé à coulissement dans le corps à l'extérieur du réservoir.

Toutefois, ces appareils étaient généralement d'une conception mécanique compliquée, c'est-à-dire comportaient un nombre de pièces relativement important, et étaient donc coûteux.

En outre, la manoeuvre des appareils antérieurs s'écarte notablement de celle des instruments couramment utilisés, tels que ceux pour les arts graphiques par exemple.

Aussi, la présente invention a pour but de remédier notamment à ces inconvénients en proposant un appareil applicateur de structure très simple, peu coûteux, et dont la manipulation et la manoeuvre sont très aisées et en quelque sorte instinctives pour les utilisateurs.

A cet effet, l'invention a pour objet un appareil applicateur d'un produit liquide plus ou moins visqueux, tel que vernis à ongle par exemple, du type comprenant un corps renfermant un réservoir muni d'un pinceau ou analogue auquel est associé un premier élément magnétique à l'intérieur du réservoir et susceptible de

coopérer avec un deuxième élément magnétique logé à coulissement dans ledit corps à l'extérieur du réservoir, caractérisé en ce que ledit réservoir forme lui-même un bouton-poussoir monté axialement mobile dans ledit corps à 1*encontre de la force d'un ressort agencé entre ledit réservoir et le deuxième élément magnétique pour qu'en position poussée du réservoir dans le corps, le pinceau pénètre dans le réservoir, et qu'en position relâchée du réservoir dans le corps, le pinceau soit en position sortie du réservoir.

Selon une autre caractéristique de cet appareil, le réservoir précité est retenu en position de repos ou relâchée dans le corps, par des épaulements, ergots ou analogues coopérants prévus, respectivement, dans le corps et sur le réservoir.

Suivant un mode de réalisation particulier, le réservoir précité formant bouton-poussoir constitue une cartouche amovible et extractible du corps.

Dans ce cas, le corps comporte un épaulement intérieur dans lequel bute une rondelle ou analogue sur laquelle prend appui d'un côté le ressort précité et de l'autre côté le réservoir précité.

On précisera encore que, dans ce cas là encore, on prévoit un deuxième ressort logé dans le réservoir, sollicitant en permanence le pinceau en position sortie du réservoir, et dont la force de rappel est inférieure aux forces de rappel magnétiques engendrées par la coopération des deux éléments magnétiques précités.

Mais d'autres caractéristiques et avantages de l'invention apparaîtront mieux dans la description

détaillée qui suit et se réfère aux dessins annexés, donnés uniquement à titre d'exemple, et dans lesquels.

La figure 1 illustre schématiquement, et en coupe axiale un exemple de réalisation d'appareil applicateur conforme à l'invention et représenté en position prête à 1'emploi.

La figure 2 est une vue similaire à la figure 1, mais montre l'appareil en position poussée du réservoir dans le corps.

La figure 3 est une vue similaire à la figure 1 mais montrant l'appareil fermé par un bouchon.

La figure 4 illustre, en coupe axiale, un autre mode de réalisation d'appareil applicateur selon cette invention, et représenté en position d'utilisation.

La figure 5 est une vue en coupe axiale de la partie formant réservoir extractible du corps de l'appareil, avec les éléments qu'elle contient.

La figure 6 est une vue en coupe axiale du corps de l'appareil démonté, ainsi que du bouchon pouvant obturer le corps.

La figure 7 est une vue similaire à la figure 4, mais montrant l'appareil obturé par ledit bouchon.

Suivant l'exemple de réalisation représenté sur les figures 1 à 3, un appareil applicateur de vernis à ongle, par exemple, selon cette invention comprend essentiellement un pinceau 10 porté par un support 11 qui est solidaire d'un premier élément magnétique 4 et

est logé à coulissement dans un réservoir R contenant le produit à appliquer.

Ce réservoir R est monté coulissant dans un corps 12, et est sollicité par un ressort 13 qui agit, d'un côté, sur ledit réservoir, et, de l'autre côté, sur un deuxième élément magnétique 1 logé à coulissement dans le corps 12, à l'extérieur du réservoir R. Suivant l'exemple de réalisation représenté sur les figures 1 à 3, le deuxième élément magnétique 1 est retenu par un rebord 20 prévu à l'extrémité du corps 12.

Plus précisément, et comme on le voit bien sur les figures, le corps 12 comporte un épaulement intérieur 21 susceptible de coopérer avec un épaulement annulaire 22 prévu sur le réservoir R. On pourrait parfaitement utiliser d'autres moyens appropriés et autres que des épaulements, sans pour cela sortir du cadre de 1 'invention.

Ainsi, comme on le voit sur la figure 1, et suivant une caractéristique essentielle de cette invention, le réservoir R forme un bouton-poussoir qui, en position de repos ou relâchée, viendra en butée par son épaulement 22 sur l'épaulement 21 du corps 12, et cela sous l'effet de la force de compression du ressort 13.

Autrement dit, dans la position de repos illustrée par la figure 1, le pinceau 10 sera en position sortie du réservoir R, c'est-à-dire prêt à l'emploi.

Si, comme on le voit sur la figure 2, on effectue une poussée sur le fond du réservoir R, comme matérialisé par la flèche F, à l'encontre de la force du ressort 13, on réalisera l'escamotage du pinceau 10 dans ledit réservoir, en raison du maintien en place du support 11

du pinceau 10 sensiblement en face du deuxième élément magnétique 1, étant donné la coopération des éléments magnétiques 1 et 4. C'est dire que le pinceau 10 pourra être imprégné du produit contenu dans le réservoir.

Si, après cette opération, on relâche la poussée sur le fond du réservoir R, celui-ci reprendra la position visible sur la figure 1, c'est-à-dire la position prête à l'emploi, le recul du réservoir R étant stoppé par la coopération des épaulements 21 et 22.

Lorsqu'on ne veut plus utiliser l'appareil, on peut l'obturer par un bouchon tel que 14 bien visible sur la figure 3. On voit que le bouchon 14 provoque, par sa partie 23, la rétraction du deuxième élément magnétique 1 à l'encontre de la force du ressort 13, ce qui provoque aussi la rétraction du pinceau 10 dans le réservoir R grâce à la coopération des deux éléments magnétiques 1 et 4. Ainsi, le pinceau ne pourra pas sécher, puisqu'il demeurera imbibé de produit contenu dans le réservoir ou des vapeurs de ce produit.

On observera encore ici que le bouchon 14 comporte intérieurement un ressort 24 reliant la partie 23 au fond 25 du bouchon 14, ladite partie 23 et ledit fond 25 étant relativement mobiles par coulissement, ce qui, comme on le comprend, permet une bonne obturation de l'appareil, même si le bouchon 14 n'est pas complètement vissé sur le corps 12.

On a donc réalisé un appareil d'une conception mécanique particulièrement simple et dont le réservoir R forme avantageusement lui-même un bouton-poussoir, c'est-à- dire comporte les deux fonctions suivantes, à savoir une fonction de remplissage en produit, et une fonction de manoeuvre de l'appareil, cette fonction de manoeuvre

s'apparentant avantageusement à celle des appareils utilisés habituellement pour écrire, dessiner, etc... .

Dans le mode de réalisation illustré par les figures 4 à 7, et où des repères identiques ont été utilisés pour désigner les éléments communs, le réservoir R, avec les éléments qu'il contient, à savoir essentiellement le support 11 de pinceau 10, forme ici une cartouche qui peut être extraite du corps 12 et être remplacée facilement par une autre cartouche.

On a montré en 26 un épaulement prévu à l'intérieur du corps 12 de l'appareil, et en 27 une rondelle susceptible de buter sur cet épaulement sous l'effet de la compression du ressort 13 agencé entre ledit épaulement et le deuxième élément magnétique 1, le ressort 13 sollicitant en permanence la rondelle 27 en butée contre l'épaulement 26.

Comme on le voit mieux sur la figure 6, le corps 12 se compose d'une partie arrière 28 formant en quelque sorte un manchon, et qui peut être vissée sur une partie avant 29 contenant la rondelle 27, l'épaulement 26, le deuxième élément magnétique 1, et le ressort 13 interposé entre rondelle et élément magnétique.

Suivant un exemple de réalisation préféré, le réservoir R formant cartouche amovible comporte un épaulement annulaire 30 susceptible de venir s'intercaler entre la partie arrière 28 du corps 12 et la rondelle 27. Aussi, l'épaulement 30 s'interpose entre l'extrémité 28a de la partie arrière 28 et la rondelle 27.

Bien que cela ne soit pas obligatoire, on peut prévoir un ressort 31 dans le réservoir R et sollicitant en permanence le pinceau 10 en position sortie du résevoir

R, comme on l'expliquera ultérieurement à propos du fonctionnement qui sera maintenant expliqué.

On notera cependant ici que le ressort 31 prend d'un côté appui sur le support 11 du pinceau 10, et de l'autre côté sur une bague ou analogue 32 intérieurement solidaire du réservoir R, cette bague 32 étant également visible sur le mode de réalisation des figures 1 à 3 et servant directement de butée pour le support 11 du pinceau 10, lorsque celui-ci est en position rétractée dans le réservoir R.

Revenant aux figures 4 à 7, on voit qu'en position d'utilisation (figure 4), la rondelle 27 est en position d'appui sur la butée 26, étant entendu que le réservoir R est retenu par son épaulement 30 entre la rondelle 27 et une extrémité 28a de la partie arrière 28 du réservoir R.

Si l'on exerce une poussée sur le fond du réservoir, suivant la flèche F, ledit réservoir, par son épaulement annulaire 30 va pousser la rondelle 27 à l'encontre de la force de compression du ressort 13, et comme on le comprend le support 11 du pinceau 10 va se trouver escamoté dans le réservoir, exactement comme cela est représenté sur la figure 2, et cela en raison de la coopération des éléments magnétiques 1 et 4.

En relâchant la pression sur le fond du réservoir R, qui ici encore constitue en lui-même un bouton-poussoir, on se retrouve dans la position de la figure 4, c'est-à- dire la position prête à l'emploi.

Mais contrairement à la réalisation des figures 1 à 3 où le réservoir R était monté prisonnier et non démontable dans le corps 12, selon la réalisation des figures 4 à

7, le réservoir R visible sur la figure 5 peut être extrait du corps 12, pour être remplacé par un autre réservoir R, contenant par exemple un produit différent.

Pour réaliser cette extraction, il suffit de dévisser la partie arrière 28 du corps 12, de sorte que le réservoir R est libéré, et peut être retiré dudit corps 12 constitué de la partie arrière 28 et de la partie avant 29.

Comme pour le mode de réalisation précédent, et comme on le voit bien sur la figure 7, l'appareil applicateur peut être obturé par un bouchon tel que 14.

On observera encore ici que le ressort 31 procure une force de rappel qui doit être inférieure aux forces de rappel magnétiques engendrées par la coopération des deux éléments magnétiques 1 et 4.

Ainsi, la présence du ressort 31 supprime le risque de fuites du produit contenu dans le réservoir R lorsque ce dernier constitue une cartouche située hors du corps 12 et susceptible de prendre diverses positions pouvant favoriser les fuites.

On a donc réalisé suivant l'invention un appareil applicateur de vernis à ongle ou même d'autres produits plus ou moins visqueux qui est d'une conception structurelle très simple et d'une utilisation particulièrement commode et facile par le fait que le réservoir en lui-même permet la manoeuvre et le fonctionnement de l'appareil.

Bien entendu, l'invention n'est nullement limitée aux modes de réalisation décrits et illustrés qui n'ont été donnés qu'à titre d'exemple.

Au contraire, l'invention comprend tous les équivalents techniques des moyens décrits ainsi que leurs combinaisons, si celles-ci entrent dans le cadre des revendications qui suivent.