Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
ARCHITECTURE OF A MULTIPLE-ENGINE HELICOPTER PROPULSION SYSTEM, AND CORRESPONDING HELICOPTER
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2015/145037
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to an architecture of a multiple-engine helicopter propulsion system comprising turbine engines (1, 2) which are connected to a power transmission gearbox (3), comprising: a hybrid turbine engine (1) able to operate in at least one standby state during steady stabilized flight of the helicopter; a pack (5, 6) with a rapid restarting of said hybrid turbine engine (1) to cause it to exit said standby state and attain a nominal operating state; an auxiliary power unit (11) connected to said electro­technical restart pack (5, 6) via a first (10) AC/DC converter designed, on demand, to supply said restart pack (5, 6) with the power required to cause said hybrid turbine engine (1) to leave said standby state.

Inventors:
MERCIER-CALVAIRAC, Fabien (15 avenue Fontaine Trespoey, Pau, F-64000, FR)
BEDDOK, Stéphane (6 avenue Edouard VII, Pau, F-64000, FR)
CHEVALIER, Stéphane (11 Allées de l'Aspin, Colomiers, F-31770, FR)
HUMBERT, Sophie (46 avenue du Bezet, Pau, F-64000, FR)
Application Number:
FR2015/050693
Publication Date:
October 01, 2015
Filing Date:
March 20, 2015
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
TURBOMECA (F- Bordes, 64510, FR)
MICROTURBO (8 chemin du Pont de Rupe, Toulouse, F-31200, FR)
International Classes:
F02C7/262; B64C27/04; B64D35/08; F02C7/275; F02C9/42
Foreign References:
EP2581586A22013-04-17
FR2992024A12013-12-20
US5899411A1999-05-04
FR2967133A12012-05-11
FR1151717A1958-02-05
FR1359766A1964-04-30
Attorney, Agent or Firm:
BRINGER, Mathieu et al. (Gevers France, 9 rue Saint Antoine du T, Toulouse, F-31000, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Architecture d'un système propulsif d'un hélicoptère multi-moteur comprenant des turbomoteurs (1, 2) reliés à une boite (3) de transmission de puissance,

caractérisée en ce qu'elle comprend :

au moins un turbomoteur parmi lesdits turbomoteurs, dit turbomoteur (1) hybride, apte à fonctionner dans au moins un régime de veille au cours d'un vol stabilisé de l'hélicoptère, les autres turbomoteurs (2) fonctionnant seuls au cours de ce vol stabilisé,

au moins un pack (5, 6) de redémarrage rapide d'un turbomoteur (1) hybride pour le sortir dudit régime de veille et atteindre un régime de fonctionnement nominal,

au moins une unité (11) de puissance auxiliaire reliée à un pack (5, 6) de redémarrage et adaptée pour fournir, sur commande, une puissance nécessaire à ce pack (5, 6) de redémarrage pour sortir ledit turbomoteur (1) hybride correspondant dudit régime de veille. 2. Architecture selon la revendication 1, caractérisé en ce qu'elle comprend :

un seul turbomoteur (1) hybride, apte à fonctionner dans au moins un régime de veille au cours d'un vol stabilisé de l'hélicoptère, les autres turbomoteurs (2) fonctionnant seuls au cours de ce vol stabilisé,

- un seul pack (5, 6) de redémarrage rapide dudit turbomoteur (1) hybride pour le sortir dudit régime de veille et atteindre un régime de fonctionnement nominal,

une seule unité (11) de puissance auxiliaire reliée audit pack (5, 6) de redémarrage et adaptée pour fournir, sur commande, une puissance nécessaire audit pack (5, 6) de redémarrage pour sortir ledit turbomoteur (1) hybride dudit régime de veille.

3. Architecture selon la revendication 2, caractérisée en ce qu'elle comprend :

un réseau (7) de bord basse tension continue destiné à alimenter en vol des équipements de l'hélicoptère,

au moins une source (4) d'alimentation électrique dudit réseau (7) de bord,

et en ce que ladite unité (11) de puissance auxiliaire est reliée audit réseau (7) de bord par l'intermédiaire d'un (17) convertisseur alternatif-continu.

4. Architecture selon la revendication 3, caractérisée en ce qu'elle comprend un contacteur (12) agencé entre ladite unité (11) auxiliaire et ledit réseau (7) de bord et commandé pour découpler ladite unité (11) auxiliaire de puissance dudit réseau (7) de bord lors d'un redémarrage d'urgence dudit turbomoteur (1) hybride.

5. Architecture selon l'une des revendications 3 ou 4, caractérisée en ce que ladite source (4) d'alimentation électrique dudit réseau de bord est choisie dans le groupe comprenant :

au moins une génératrice de courant agencée entre ladite boite de transmission de puissance et ledit réseau de bord associée à un convertisseur alternatif-continu,

une génératrice-démarreur (4) agencée entre un turbomoteur non hybridé et ledit réseau de bord.

6. Architecture selon la revendication 5, caractérisée en ce que ladite génératrice est adaptée pour fournir une tension alternative de 115 volts et en ce que ledit convertisseur associé est adapté pour fournir une tension continue de 28 volts.

7. Architecture selon l'une des revendications 1 à 6, caractérisée en ce qu'au moins un pack (5, 6) de redémarrage rapide comprend une machine (5) électrique adaptée pour redémarrer au moins un turbomoteur (1) hybride dans des conditions normales de sortie de veille, et un dispositif (6) de sortie de veille d'urgence adapté pour redémarrer ce turbomoteur (1) hybride dans des conditions d'urgence de sortie de veille.

8. Architecture selon la revendication 7, caractérisée en ce que ledit dispositif de sortie de veille d'urgence peut être un dispositif électrotechnique, pyrotechnique, pneumatique ou hydraulique.

9. Architecture selon l'une des revendications 1 à 8, caractérisée en ce qu'au moins une unité (11) de puissance auxiliaire est reliée à un pack de redémarrage par l'intermédiaire d'un convertisseur (10) alternatif-continu.

10. Hélicoptère comprenant un système propulsif caractérisé en ce que ledit système propulsif présente une architecture selon l'une des revendications 1 à 9.

Description:
ARCHITECTURE D'UN SYSTEME PROPULSIF D'UN

HELICOPTERE MULTI-MOTEUR ET HELICOPTERE

CORRESPONDANT

1. Domaine technique de l'invention

L'invention concerne une architecture d'un système propulsif d'un hélicoptère multi-moteur -en particulier bimoteur ou trimoteur- et un hélicoptère comprenant un système propulsif présentant une telle architecture.

2. Arrière-plan technologique

Un hélicoptère bimoteur ou trimoteur présente de manière connue un système propulsif comprenant deux ou trois turbomoteurs, chaque turbomoteur comprenant un générateur de gaz et une turbine libre entraînée en rotation par le générateur de gaz, et solidaire d'un arbre de sortie. L'arbre de sortie de chaque turbine libre est adapté pour mettre en mouvement une boite de transmission de puissance (désignée ci-après par l'acronyme BTP), qui entraîne elle-même le rotor de l'hélicoptère équipé de pales à pas variable.

Par ailleurs, il est connu que lorsque l'hélicoptère est en situation de vol de croisière (c'est-à-dire lorsqu'il évolue dans des conditions normales, en régime connu sous l'acronyme anglais AEO (AU Engines Operative), au cours de toutes les phases du vol, hors phases transitoires de décollage, d'atterrissage ou de vol stationnaire), les turbomoteurs fonctionnent à des puissances faibles, inférieures à leur puissance maximale continue (ci-après, PMC). Dans certaines configurations, la puissance fournie par les turbomoteurs, lors d'un vol de croisière, peut être inférieure à 50 % de la puissance maximale de décollage (ci-après, PMD). Ces faibles niveaux de puissance entraînent une consommation spécifique (ci-après, Cs) définie comme le rapport entre la consommation horaire de carburant par la chambre de combustion du turbomoteur et la poussée fournie par ce turbomoteur, supérieure de l'ordre de 30% à la Cs de la PMD, et donc une baisse du rendement des turbines à gaz (ou une augmentation de Cs).

Afin de réduire cette consommation en vol de croisière (ou en attente au sol par exemple), il est possible d'arrêter l'un des turbomoteurs et de le placer en régime, dit de veille. Le ou les moteurs actifs fonctionnent alors à des niveaux de puissance plus élevés pour fournir toute la puissance nécessaire et donc à des niveaux de Cs plus favorables.

Dans toute la suite, on désignera par « phase de vol économique », une phase d'un vol au cours de laquelle au moins un turbomoteur est en veille et par « phase de vol classique », une phase d'un vol au cours de laquelle aucun turbomoteur n'est en veille.

Les demandeurs ont proposé dans les demandes FR1151717 et FR1359766, des procédés d'optimisation de la consommation spécifique des turbomoteurs d'un hélicoptère par la possibilité de placer au moins un turbomoteur dans un régime de vol stabilisé, dit continu, et au moins un turbomoteur dans un régime de veille particulier duquel il peut sortir de manière urgente ou normale, selon les besoins. Une sortie du régime de veille est dite normale lorsqu'un changement de situation de vol impose l'activation du turbomoteur en veille, par exemple lorsque l'hélicoptère va passer d'une situation de vol de croisière à une phase d'atterrissage. Une telle sortie de veille normale s'effectue sur une durée de 10s à 1 min. Une sortie du régime de veille est dite urgente lorsqu'une panne ou un déficit de puissance du moteur actif intervient ou que les conditions de vol deviennent soudainement difficiles. Une telle sortie de veille d'urgence s'effectue sur une durée inférieure à 10s.

La sortie d'un mode veille d'un turbomoteur et le passage d'une phase de vol économique à une phase de vol classique est obtenu par exemple par le biais d'un pack de redémarrage du turbomoteur associé à un dispositif de stockage d'énergie tel qu'un stockage électrochimique du type batterie Li-Ion, ou un stockage électrostatique du type surcapacité ou un stockage électromécanique du type volant d'inertie, qui permet de fournir au turbomoteur l'énergie nécessaire pour redémarrer et atteindre rapidement un régime de fonctionnement nominal.

Un tel pack de redémarrage du turbomoteur en veille présente l'inconvénient d'alourdir sensiblement le poids total du turbomoteur. Le gain en consommation de carburant par la mise en veille du turbomoteur est donc en partie perdu par le surpoids occasionné par le dispositif de redémarrage, le dispositif de stockage d'énergie nécessaire au redémarrage, en particulier lorsque chaque turbomoteur est équipé d'un tel dispositif de redémarrage d'urgence.

Les inventeurs ont donc cherché à concilier des problèmes a priori incompatibles que sont la possibilité de mettre l'hélicoptère en phase de vol économique, c'est-à-dire de placer au moins un turbomoteur en veille, sans générer un surpoids trop important de l'ensemble du système propulsif.

En d'autres termes, les inventeurs ont cherché à proposer une architecture nouvelle du système propulsif d'un hélicoptère bimoteur ou trimoteur.

3. Objectifs de l'invention

L'invention vise à fournir une architecture nouvelle du système propulsif d'un hélicoptère multi-moteur.

L'invention vise aussi à fournir une architecture d'un système propulsif d'un hélicoptère multi-moteur qui autorise la mise en veille d'un turbomoteur et son redémarrage rapide.

L'invention vise aussi à fournir, dans au moins un mode de réalisation de l'invention, une architecture qui présente une masse et un volume non rédhibitoires pour pouvoir être embarquée dans un hélicoptère.

L'invention vise aussi à fournir, dans au moins un mode de réalisation de l'invention, une architecture qui présente un coût inférieur aux architectures de l'art antérieur à performances égales.

4. Exposé de l'invention

Pour ce faire l'invention concerne une architecture d'un système propulsif d'un hélicoptère multi-moteur comprenant des turbomoteurs reliés à une boite de transmission de puissance, caractérisée en ce qu'elle comprend :

- au moins un turbomoteur parmi lesdits turbomoteurs, dit turbomoteur hybride, apte à fonctionner dans au moins un régime de veille au cours d'un vol stabilisé de l'hélicoptère, les autres turbomoteurs fonctionnant seuls au cours de ce vol stabilisé, - au moins un pack de redémarrage rapide d'un turbomoteur hybride pour le sortir dudit régime de veille et atteindre un régime de fonctionnement nominal,

- au moins une unité de puissance auxiliaire reliée à un pack de redémarrage et adaptée pour fournir, sur commande, une puissance nécessaire à ce pack de redémarrage pour sortir ledit turbomoteur hybride correspondant dudit régime de veille.

L'architecture du système propulsif d'un hélicoptère multi-moteur selon l'invention prévoit donc de disposer d'au moins un turbomoteur hybride, les autres turbomoteurs étant non hybrides, chaque turbomoteur hybride étant adapté pour fonctionner dans un régime de veille. L'architecture selon l'invention est donc dissymétrique car elle présente au moins un turbomoteur hybride et au moins un turbomoteur non hybride.

Un turbomoteur hybride est un turbomoteur configuré pour pouvoir être mis, sur commande et volontairement, dans au moins un régime de veille prédéterminé, duquel il peut sortir de manière normale ou rapide (aussi dite urgente). Un turbomoteur ne peut être en veille qu'au cours d'un vol stabilisé de l'hélicoptère, c'est-à-dire, hors panne d'un turbomoteur de l'hélicoptère, au cours d'une situation de vol de croisière, lorsqu'il évolue dans des conditions normales. La sortie du régime de veille consiste à passer le turbomoteur en mode accélération du générateur de gaz par un entraînement compatible avec le mode de sortie imposée par les conditions (sortie de veille normale ou sortie de veille rapide (aussi dite d'urgence).

En outre, l'architecture prévoit au moins un pack de redémarrage alimentée en courant par une unité de puissance auxiliaire, ce qui permet de s'affranchir des inconvénients de l'art antérieur liés à l'utilisation d'une source de stockage d'énergie du type batterie ou super-capacité.

Une telle unité de puissance auxiliaire (désignée ci-après par l'acronyme APU) permet d'assurer une alimentation électrique pérenne d'un pack de redémarrage d'un turbomoteur hybride, quelles que soient les conditions atmosphériques (notamment quelle que soit la température) et constante dans le temps (pas d'effet de vieillissement).

Cette APU peut par exemple comprendre un moteur thermique (du type turbine à gaz liée ou moteur deux temps ou quatre temps essence ou diesel) et un générateur-démarreur capable de démarrer la combustion de l'unité et de fournir la puissance électrique nécessaire au pack électro technique.

Une architecture selon l'invention est particulièrement adaptée aux hélicoptères comprenant déjà une unité auxiliaire de puissance destinée, par exemple, à fournir de la puissance non propulsive -électrique, mécanique, hydraulique et/ou pneumatique- dans toutes les phases du vol où les turbomoteurs ne sont pas en mesure de le faire : au sol, dans les phases de transition (décollage, atterrissage), dans les phases d'approche, etc. L'utilisation de cette APU en lien avec un pack de redémarrage d'une architecture selon l'invention permet donc de se passer d'un système de stockage d'énergie pour assister un turbomoteur en veille.

Un pack de redémarrage d'une architecture selon l'invention est par exemple un pack électrotechnique, pyrotechnique, pneumatique ou hydraulique. Dans toute la suite, il sera particulièrement fait mention d'un pack de redémarrage électrotechnique, étant entendu que l'invention s'étend également à une architecture munie d'un pack de redémarrage pyrotechnique, pneumatique ou hydraulique.

Avantageusement, une unité de puissance auxiliaire présente une fonction de mise en veille économique, chambre allumée, à bas régime, et une fonction de sortie rapide de ce mode de veille afin de délivrer rapidement sa puissance maximale au pack électrotechnique pour redémarrer un turbomoteur hybride. La puissance électrique est disponible dans un délai compatible avec les impératifs de sécurité du vol, notamment en cas redémarrage d'urgence d'un turbomoteur en veille, en cas de perte d'un turbomoteur non hybride.

Avantageusement, une architecture selon l'invention comprend :

- un seul turbomoteur hybride, apte à fonctionner dans au moins un régime de veille au cours d'un vol stabilisé de l'hélicoptère, les autres turbomoteurs fonctionnant seuls au cours de ce vol stabilisé, - un seul pack de redémarrage rapide dudit turbomoteur hybride pour le sortir dudit régime de veille et atteindre un régime de fonctionnement nominal,

- une seule unité de puissance auxiliaire reliée audit pack de redémarrage et adaptée pour fournir, sur commande, une puissance nécessaire audit pack de redémarrage pour sortir ledit turbomoteur hybride dudit régime de veille.

Une architecture qui ne présente qu'un seul turbomoteur hybride, qu'un seul pack de redémarrage et qu'une seule unité de puissance auxiliaire reliée audit pack de redémarrage permet de minimiser le nombre de composants. En outre, cela limite le poids total du système propulsif. Une telle architecture permet donc à la fois de combiner les avantages d'une optimisation du Cs par la possibilité de mettre un turbomoteur en veille, et d'un encombrement et poids réduits.

Avantageusement et selon cette variante, l'architecture comprend : un réseau de bord basse tension continue (ci-après désigné par l'acronyme RDB) destiné à alimenter en vol des équipements de l'hélicoptère ; au moins une source d'alimentation électrique dudit réseau de bord, et ladite unité de puissance auxiliaire est reliée audit réseau de bord par l'intermédiaire d'un convertisseur alternatif-continu.

Ladite unité de puissance auxiliaire est reliée au pack électrotechnique par l'intermédiaire d'un convertisseur alternatif-continu. Un tel convertisseur permet d'utiliser une unité de puissance auxiliaire qui fournit une tension alternative et un pack électrotechnique à courant continu. Selon une autre variante, l'unité de puissance auxiliaire génère directement un courant continu.

L'unité de puissance permet non seulement de fournir l'énergie nécessaire au redémarrage du turbomoteur hybride, mais également d'alimenter le réseau de bord. L'architecture présente donc une redondance de la génération électrique (par une source d'alimentation électrique et par l'unité auxiliaire de puissance) pour l'alimentation du RDB de telle sorte qu'une panne éventuelle de la première source d'alimentation du RDB est supplée par la deuxième source d'alimentation.

Selon cette variante et avantageusement, l'architecture comprend un contacteur agencé entre ladite unité auxiliaire et ledit réseau de bord et commandé pour découpler ladite unité auxiliaire de puissance dudit réseau de bord lors d'un redémarrage d'urgence dudit turbomoteur hybride.

Selon cette variante, l'unité de puissance auxiliaire peut fournir la totalité de sa puissance au turbomoteur hybride pour un redémarrage de ce turbomoteur. Le contacteur permet en effet de découper l'unité auxiliaire du réseau de bord de telle sorte que la totalité de la puissance de l'unité auxiliaire est destinée au turbomoteur. L'alimentation du RDB est maintenue par la source d'alimentation qui supplée alors l'indisponibilité de l'unité auxiliaire.

Le contacteur peut être agencé en amont ou en aval du convertisseur alternatif-continu.

Avantageusement et selon cette variante, la source d'alimentation électrique dudit réseau de bord est choisie dans le groupe comprenant :

- au moins une génératrice de courant agencée entre ladite boite de transmission de puissance et ledit réseau de bord associée à un convertisseur alternatif-continu,

- une génératrice-démarreur agencée entre un turbomoteur non hybride et ledit réseau de bord.

Selon une autre variante, l'unité de puissance auxiliaire peut être mise en veille pendant les phases de vol de croisière et donc ne peut, de ce fait, plus assurer la fonction génération. Dans ce cas, l'architecture doit comprendre deux sources d'alimentation du RDB. Par exemple, une première source d'alimentation électrique est une génératrice agencée entre la BTP et le RDB, associée à un convertisseur alternatif-continu, et une seconde source d'alimentation électrique est une génératrice-démarreur agencée entre un turbomoteur non hybride et le RDB.

Avantageusement et selon cette variante, ladite génératrice est adaptée pour fournir une tension alternative de 115 volts et ledit convertisseur associé est adapté pour fournir une tension continue de 28 volts.

Avantageusement et selon l'invention, ledit pack de redémarrage rapide comprend : une machine électrique adaptée pour redémarrer ledit turbomoteur hybride dans des conditions normales de sortie de veille, et un dispositif de sortie de veille d'urgence adapté pour redémarrer ledit turbomoteur hybride dans des conditions d'urgence de sortie de veille.

Un turbomoteur comprend de manière connue un générateur de gaz et une turbine libre alimentée par les gaz du générateur de gaz. Le générateur de gaz comprend un arbre et une chambre de combustion alimentée en carburant.

Un régime de sortie de veille d'urgence est un régime dans lequel la chambre de combustion est allumée et l'arbre du générateur de gaz est entraîné vers une vitesse comprise entre 80 et 105%, dans un délai inférieur à 10s après une commande de sortie de veille.

Un régime de sortie de veille normale, est un régime dans lequel la chambre de combustion est allumée et l'arbre du générateur de gaz est entraîné vers une vitesse comprise entre 80 et 105%, dans un délai compris entre 10s et 1min après une commande de sortie de veille.

La machine électrique peut être une machine électrique qui fonctionne en courant alternatif ou en courant continu.

Avantageusement et selon l'invention, ledit dispositif de sortie de veille d'urgence est un dispositif électro technique, pyrotechnique, pneumatique ou hydraulique.

Avantageusement et selon l'invention, ladite unité de puissance auxiliaire est reliée au pack de redémarrage par l'intermédiaire d'un convertisseur alternatif - continu.

L'invention concerne également un hélicoptère comprenant un système propulsif caractérisé en ce que ledit système propulsif présente une architecture selon l'invention.

L'invention concerne également une architecture d'un système propulsif d'un hélicoptère multi-moteurs et un hélicoptère équipé d'un système propulsif présentant une telle architecture caractérisés en combinaison par tout ou partie des caractéristiques mentionnées ci-dessus ou ci-après.

5. Liste des figures

D'autres buts, caractéristiques et avantages de l'invention apparaîtront à la lecture de la description suivante donnée à titre uniquement non limitatif et qui se réfère à la figure 1 annexée qui est une vue schématique d'une architecture d'un système propulsif d'un hélicoptère bimoteur selon un mode de réalisation de l'invention.

6. Description détaillée d'un mode de réalisation de l'invention

La figure 1 est une vue schématique d'une architecture d'un système propulsif d'un hélicoptère bimoteur selon un mode de réalisation de l'invention. Cette architecture comprend deux turbomoteurs 1, 2 reliés à une boîte 3 de transmission de puissance. Chaque turbomoteur 1, 2 est piloté par un dispositif de contrôle-commande propre non représenté sur la figure à des fins de clarté.

De manière connue, chaque turbomoteur comprend en outre un générateur de gaz et une turbine libre solidaire d'un arbre de sortie entraînée en rotation par le générateur de gaz. L'arbre de sortie de chaque turbine libre est adapté pour mettre en mouvement la boite 3 de transmission de puissance (désignée ci-après par l'acronyme BTP), qui entraîne elle-même le rotor de l'hélicoptère équipé par exemple de pales à pas variable.

Selon l'invention, le turbomoteur 1 est un turbomoteur hybride, apte à fonctionner dans au moins un régime de veille au cours d'un vol stabilisé de l'hélicoptère.

Ce régime de veille est de préférence choisi parmi les régimes de fonctionnement suivant :

- un régime de veille, dit ralenti usuel, dans lequel la chambre de combustion est allumée et l'arbre du générateur de gaz tourne à une vitesse comprise entre 60 et 80% de la vitesse nominale,

- un régime de veille, dit super-ralenti usuel, dans lequel la chambre de combustion est allumée et l'arbre du générateur de gaz tourne à une vitesse comprise entre 20 et 60% de la vitesse nominale,

- un régime de veille, dit super-ralenti assisté, dans lequel la chambre de combustion est allumée et l'arbre du générateur de gaz tourne, assisté mécaniquement, à une vitesse comprise entre 20 et 60% de la vitesse nominale,

- un régime de veille, dit vireur, dans lequel la chambre de combustion est éteinte et l'arbre du générateur de gaz tourne, assisté mécaniquement, à une vitesse comprise entre 5 et 20% de la vitesse nominale,

- un régime de veille, dit d'arrêt, dans lequel la chambre de combustion est éteinte et l'arbre du générateur de gaz est à l'arrêt complet.

L'architecture comprend en outre un pack 5, 6 électro technique de redémarrage rapide du turbomoteur 1 hybride pour le sortir du régime de veille et atteindre un régime de fonctionnement nominal.

Ce pack 5, 6 de redémarrage est alimenté en électricité par une unité 11 auxiliaire de puissance (désignée ci-après par l'acronyme APU) par l'intermédiaire d'un convertisseur 10 de tension alternatif-continu. Ce moteur auxiliaire fournit, sur commande, de la puissance non propulsive au pack 5, 6 électrotechnique pour lui permettre de sortir le turbomoteur 1 hybride de son régime de veille.

Cette APU 11 peut par exemple comprendre un moteur thermique (du type turbine à gaz liée ou moteur deux temps ou quatre temps essence ou diesel) et un générateur-démarreur capable de démarrer la combustion de l'APU et de fournir la puissance électrique nécessaire au pack électro technique. De préférence, l'APU fournit une tension alternative de 115 volts.

Le convertisseur 10 de tension alternatif-continu permet de convertir la haute tension alternative de 115 volts fournie par l'APU 11 en haute tension continue nécessaire au redémarrage du turbomoteur 1. Selon d'autres modes de réalisation, l'APU fournit directement une tension continue et il n'est alors pas nécessaire de disposer du convertisseur 10 de tension.

L'architecture comprend en outre un réseau 7 de bord basse tension, de préférence 28 Volts, (ci-après désigné par l'acronyme RDB) destiné à alimenter en vol des équipements de l'hélicoptère.

Ce RDB 7 est alimenté en courant à la fois par l'APU 11 par l'intermédiaire d'un convertisseur 17 alternatif haute tension-continu basse tension et par une génératrice-démarreur 4 relié au turbomoteur 2 qui fournit directement de la basse tension continue. Le RDB 7 alimente en outre une batterie 8 de stockage d'énergie 28 volts. Selon une autre variante, non représenté sur la figure, l'alimentation du RDB 7 est assurée par une génératrice montée sur la BTP 3.

Afin de ne pas perturber le redémarrage du turbomoteur 1, un contacteur 12 est agencé entre le RDB 7 et l'APU 11 pour désaccoupler le RDB7 et l'APU 11 lorsque toute la puissance électrique de l'APU 11 est nécessaire pour assurer la sortie du régime de veille du turbomoteur 1.

De préférence, l'APU fournit une tension alternative de 115 Volts et le RDB 7 est un réseau de 28 Volts continus. Cette APU 11 peut également alimenter directement des équipements 9 spécifiques de l'hélicoptère.

Selon le mode de réalisation de la figure 1, le pack de redémarrage rapide comprend une machine 5 électrique adaptée pour redémarrer le turbomoteur 1 hybride dans des conditions normales de sortie de veille, et un dispositif 6 de sortie de veille d'urgence adapté pour redémarrer le turbomoteur 1 dans des conditions d'urgence de sortie de veille.

Ce dispositif 6 de sortie de veille d'urgence est par exemple un dispositif électrique, pyrotechnique, pneumatique ou hydraulique.

Selon un autre mode de réalisation de l'invention non représenté sur la figure, l'APU est configuré pour fournir une tension continue et la machine électrique est configurée pour fonctionner en courant alternatif. Dans ce cas, un onduleur est agencé entre l'APU et la machine électrique pour redresser le courant et alimenter la machine électrique par l'énergie produite par l'APU.

L'invention ne se limite pas aux seuls modes de réalisation décrits. En particulier, l'architecture peut comprendre trois turbomoteurs pour l'équipement d'un hélicoptère tri moteur.