Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
ARRANGEMENT INSIDE A MOTOR VEHICLE OF A REMOVABLE MAT OVER A CARPET INCLUDING LIGHTING MEANS
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2019/115389
Kind Code:
A1
Abstract:
Arrangement inside a motor vehicle of a removable mat (14) over a floor pan (10) carpet (12), the arrangement further including lighting means (16), characterized in that the mat (14) includes at least one light diffuser (18) and in that the carpet (12) is provided with an optical connection means (26) for connecting the light diffuser (18) of the mat (14) to a light source (22) supplied with power by a power source (24).

Inventors:
MINSSEN, Eric (6 rue du moulin, LE PERRAY, 78610, FR)
Application Number:
EP2018/083988
Publication Date:
June 20, 2019
Filing Date:
December 07, 2018
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
RENAULT S.A.S (13-15 quai Le Gallo, BOULOGNE-BILLANCOURT, 92100, FR)
International Classes:
B60N3/04; B60Q3/20; B60Q3/51; B60Q3/62; F21V8/00
Foreign References:
EP2502783A12012-09-26
FR2989177A12013-10-11
Other References:
None
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1 ) Agencement à l’intérieur d’un véhicule automobile d’un surtapis (14) amovible sur un tapis (12) de plancher (10), l’agencement comportant en outre des moyens d’éclairage (16), caractérisé en ce que le surtapis (14) comporte au moins un diffuseur de lumière (18) et en ce que le tapis (12) est muni d’un moyen de connexion optique (26) du diffuseur de lumière (18) du surtapis (14) à une source lumineuse (22) alimentée par une source électrique (24).

2) Agencement d’un surtapis (14) selon la revendication 1 , caractérisé en ce que le diffuseur de lumière (18) du surtapis (14) est une portion de fibre optique (18) et en ce que le tapis (12) comporte également une portion de fibre optique (20) reliée à la source lumineuse (22).

3) Agencement d’un surtapis (14) selon la revendication 2, caractérisé en ce que le moyen de connexion optique (26) comporte un élément (28), respectivement mâle ou femelle, porté par le surtapis (14) et un élément complémentaire (30), respectivement femelle ou mâle, porté par le tapis (12), de façon à relier les deux portions de fibre optique (18, 20).

4) Agencement d’un surtapis (14) selon la revendication 3, caractérisé en ce que la source lumineuse (22) est déportée du tapis (12).

5) Agencement d’un surtapis (14) selon la revendication 1 , caractérisé en ce que le moyen de connexion optique (26) est intégré dans un moyen de fixation du surtapis (14) sur le tapis (12).

6) Agencement d’un surtapis (14) selon la revendication 5, caractérisé en ce que le moyen de connexion (26) est composé d’un plot de fixation (36), porté par le tapis (12), et d’un pion de fixation (38), disposé dans un orifice (34) du surtapis (14), le plot (36) et le pion (38) coopérant l’un avec l’autre de façon qu’une ouverture (360) ménagée dans le plot de fixation (36) et émettant de la lumière, soit en regard d’une extrémité (180) de la portion de fibre optique (18) du surtapis (14).

7) Agencement d’un surtapis (14) selon la revendication 6, caractérisé en ce que la source lumineuse (22) est intégrée dans le plot de fixation (38).

8) Agencement d’un surtapis (14) selon la revendication 6 ou 7, caractérisé en ce que l’extrémité (180) de la portion de fibre optique (18) est intégrée à l’intérieur du pion de fixation (36).

Description:
Agencement à l‘intérieur d’un véhicule automobile d’un surtapis amovible sur un tapis comportant des moyens d’éclairage.

L'invention concerne un agencement à l’intérieur d’un véhicule automobile d’un surtapis amovible sur un tapis de plancher, l’agencement comportant en outre des moyens d’éclairage.

Les surtapis sont des accessoires généralement vendus en après-vente, destinés à protéger les tapis posés en première monte sur le plancher du véhicule.

Afin d’offrir de nouvelles prestations aux utilisateurs, on souhaite maintenant proposer des surtapis munis de moyens d’éclairage, présentant à la fois l’avantage d’éclairer la zone des pieds, généralement sombre, mais aussi d’être esthétique, en offrant un éclairage d’ambiance dans le véhicule.

Cet éclairage peut être réalisé par exemple au moyen d’une fibre optique intégrée au pourtour du surtapis et reliée à des moyens d’éclairage et d’alimentation électriques extérieurs au surtapis. Il existe alors des moyens d’alimentation électrique disposés entre le surtapis et le tapis, ce qui rend le surtapis difficile à retirer et à nettoyer, en raison de la présence de la connexion électrique.

Afin de pallier ces inconvénients, l'invention a pour objet un agencement d’un surtapis sur un tapis comportant des moyens d’éclairage améliorés, qui soit simple d’utilisation et facile à retirer et nettoyer.

A cet effet, l'invention propose un agencement d’un surtapis sur un tapis du type cité ci-dessus, caractérisé en ce que le surtapis comporte au moins un diffuseur de lumière et en ce que le tapis est muni d’un moyen de connexion optique du diffuseur de lumière du surtapis à une source lumineuse alimentée par une source électrique.

Selon d'autres caractéristiques de l'invention:

- Le diffuseur de lumière du surtapis est une portion de fibre optique et le tapis comporte également une portion de fibre optique reliée à la source lumineuse. - Le moyen de connexion optique comporte un élément, respectivement mâle ou femelle, porté par le surtapis et un élément complémentaire, respectivement femelle ou mâle, porté par le tapis, de façon à relier les deux portions de fibre optique.

- La source lumineuse est déportée du tapis.

- Le moyen de connexion optique est intégré dans un moyen de fixation du surtapis sur le tapis.

- Le moyen de connexion est composé d’un plot de fixation, porté par le tapis, et d’un pion de fixation, disposé dans un orifice du surtapis, le plot et le pion coopérant l’un avec l’autre de façon qu’une ouverture ménagée dans le plot de fixation et émettant de la lumière, soit en regard d’une extrémité de la portion de fibre optique du surtapis.

- La source lumineuse est intégrée dans le plot de fixation.

- L’extrémité de la portion de fibre optique est intégrée à l’intérieur du pion de fixation.

D'autres caractéristiques et avantages de l'invention apparaîtront à la lecture de la description d'exemples de réalisation d’un agencement d’un surtapis sur un tapis en référence aux dessins annexés dans lesquels :

- La figure 1 est une vue d’un agencement d’un surtapis selon un premier mode de réalisation de l’invention.

- La figure 2 est une vue d’un agencement d’un surtapis selon un deuxième mode de réalisation de l’invention.

Dans la description qui suit, nous prendrons à titre non limitatif une orientation longitudinale, verticale et transversale indiquée par le trièdre L,V,T des figures 1 et 2.

Des éléments identiques ou analogues sont désignés par les mêmes chiffres de référence.

A l'exception des éléments spécifiques du poste de conduite, le véhicule présente une symétrie générale par rapport à un plan longitudinal médian.

Tel que représenté à la figure 1 , un véhicule (non représenté) présente un plancher 10 recouvert d’un tapis 12.

Le tapis 12 présente une face inférieure 120 tournée vers le plancher et une face supérieure opposée 122 tournée vers l’extérieur. Le tapis 12 peut être un revêtement souple de type moquette par exemple. Au niveau des pieds des occupants, le tapis 12 est recouvert d’un surtapis 14 destiné à le protéger de l’usure et des salissures. Le surtapis 14 présente une face inférieure 140 en contact avec la face supérieure 122 du tapis 12 et une face opposée supérieure 142 tournée vers l’extérieur et visible des occupants du véhicule.

Le tapis 12 et le surtapis 14 sont munis de moyens d’éclairage 16.

Selon un premier mode de réalisation représenté à la figure 1 , les moyens d’éclairage 16 comportent un élément de diffusion de la lumière 18 tel qu’une portion de fibre optique. L’élément de diffusion 18 peut être agencé sur le pourtour du surtapis 14, sur la face supérieure 142 du surtapis 14. L’élément de diffusion 18 comporte une extrémité 180 qui traverse l’épaisseur du surtapis 14 et débouche dans la face inférieure 140 du surtapis 14 en regard du tapis 12.

Les moyens d’éclairage 16 comportent également une deuxième portion de fibre optique 20 intégrée dans l’épaisseur du tapis 12. La deuxième portion de fibre optique 20 présente une première extrémité 200 débouchant dans la face supérieure 122 du tapis 12 et une deuxième extrémité 202 reliée à une source lumineuse 22 alimentée par une source électrique 24. La source lumineuse 22 peut être intégrée à l’intérieur du tapis 12 ou déportée dans un autre élément du véhicule (non représenté).

Les moyens d’éclairage 16 comportent également un moyen de connexion optique 26 entre l’extrémité 180 de l’élément de diffusion 18 et l’extrémité 200 de la portion de fibre optique 20.

Le moyen de connexion optique 26 présente un élément mâle 28 à l’intérieur duquel chemine l’extrémité 180 de l’élément 18 et un élément femelle 30 ménagé sur la face 122 du tapis 12 à l’intérieur duquel débouche l’extrémité 200 de la portion de fibre optique 20. L’élément mâle 28 est apte à coopérer avec l’élément femelle 30 de façon à disposer dans le prolongement l’une de l’autre l’extrémité 180 du diffuseur 18 et l’extrémité 200 de la portion de fibre optique 20.

Dans un autre mode de réalisation non représenté, l’élément 28 peut être femelle et l’élément 30 peut être mâle.

Le moyen de connexion optique 26 peut comporter des moyens d’encliquetage ou magnétiques (non représentés) entre l’élément mâle 28 et l’élément mâle 30 de façon à assurer un maintien robuste du moyen de connexion 26. Dans le deuxième mode de réalisation présenté à la figure 2, les moyens d’éclairage comportent un diffuseur de lumière 18 intégré au surtapis 14 analogue à celui décrit dans le premier mode de réalisation. Il s’agit d’une portion de fibre optique dont l’extrémité 180 débouche dans un orifice 34 ménagé dans le surtapis 12. L’extrémité 180 du diffuseur 18 est située environ au milieu de l’orifice 34 et à mi-chemin entre les faces 140 et 142 du surtapis 14.

Le moyen de connexion 26 est intégré dans un moyen de fixation du surtapis 14 sur le tapis 12.

Le moyen de connexion 26 comprend un plot de fixation 36 et un pion de fixation 38. Le plot de fixation 36 est intégré dans le tapis 12 et en saillie par rapport à la face supérieure 122 de ce dernier. Il présente une ouverture 360 ménagée par exemple dans sa paroi supérieure 362 et comporte la source de lumière 22. Dans une variante de ce deuxième mode de réalisation, la source de lumière 22 est déportée.

Le pion de fixation 38 présente quant à lui une plaque 380 destinée à venir en appui contre la face 142 du surtapis 14 et un corps creux 382 apte à être reçu dans l’orifice 34 ménagé dans le surtapis 14.

Le corps 382 est apte à coopérer avec le plot de fixation 36 de façon que l’extrémité 180 du diffuseur 18 soit en regard de l’ouverture 360 du plot de fixation 36 pour former le moyen de connexion optique 26.

Le pion de fixation 38 est ainsi configuré pour permettre le passage de la fibre optique 18 et le positionnement de son extrémité 180 en regard de l’ouverture 360.

Le pion de fixation 38 peut alors comporter des moyens de maintien et de guidage (non représentés) de la fibre optique 38 à l’intérieur de la plaque 380 et du corps creux 382.

Selon un autre mode de réalisation de l’invention, non représenté, le pion de fixation 38 comporte un réflecteur de lumière apte à diriger la lumière émise depuis l’ouverture 360 vers l’extrémité 180 de la fibre optique 18 orientée horizontalement.

Selon un autre mode de réalisation de l’invention, non représenté, l’ouverture 360 est située sur une paroi verticale du plot de fixation 36 de façon que la lumière soit émise selon une direction sensiblement horizontale. Lors du montage du pion de fixation 38 sur le plot de fixation 36, l’ouverture 360 et l’extrémité de 180 de la fibre optique 18 orientée horizontalement sont mises en regard.

II peut être prévu des moyens d’encliquetage, non représentés.

Le dispositif selon l’invention présente ainsi de nombreux avantages. Ils sont simples et pratiques d’utilisation. Ils permettent ainsi de connecter optiquement le surtapis au tapis sans que l’utilisateur soit en contact avec des éléments électriques.

De plus, l’absence d’éléments électriques sur le surtapis permet de le nettoyer facilement sans risque de détérioration.