Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
ASSEMBLY FOR AN AIRCRAFT, THE ASSEMBLY COMPRISING A MAST AND A WING
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2020/260010
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention comprises an assembly (200) comprising a mast (106) with an upper spar (202) and two lateral blades (230), a wing (104) with a skin (210) and a front spar (208), port/starboard front/rear brackets, each with a housing (218, 220) for a nut (222). The front spar (208) has front/intermediate/rear folds (208a-c), each front bracket (212a-b) being positioned against the front fold (208a) and the intermediate fold (208b) and each rear bracket (214a-b) being positioned against the intermediate fold (208b) and the skin (210), and, for each housing (218, 220), the associated bracket (212, 214) is pierced by a through-bore (224) opening into said housing (218, 220). For each housing (218, 220), the assembly (200) comprises a fastening bolt comprising the nut (222) and a screw (226), the threaded rod of which passes through coaxial bores of the front fold (208a), the skin (210), the top spar (202) and the associated lateral blade (230), and the through-bore (224), and is screwed into the nut (222), and the head of which bears against the lateral blade (230). Such an assembly makes it possible to distribute the fastening bolts on either side of the front spar and thus eliminate the torsional moment in the front spar.

Inventors:
PAUTIS, Olivier (FR)
BERJOT, Michael (FR)
Application Number:
EP2020/065963
Publication Date:
December 30, 2020
Filing Date:
June 09, 2020
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
AIRBUS OPERATIONS (S.A.S.) (FR)
International Classes:
B64D27/26; B64D27/18; B64C3/32; B64C3/18
Attorney, Agent or Firm:
SARRAMEA, Claude (FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1) Ensemble (200) pour un aéronef (100), ledit ensemble (200) comportant :

- un mât (106) comportant un longeron supérieur (202), un panneau latéral tribord (204) et un panneau latéral bâbord (204) qui s’étendent verticalement de part et d’autre du longeron supérieur (202) et deux pelles latérales (230), chacune étant fixée à l’extérieur contre un panneau latéral (204) et présentant une surface de contact avec le longeron supérieur (202),

- une aile (104) comportant une peau (210), un longeron avant (208) s’étendant à l’intérieur de la peau (210), une équerre avant tribord (212a), une équerre avant bâbord (212b), où chaque équerre avant (212a-b) présente un logement avant (218), où pour chaque logement avant (218), l’équerre avant (212) associée est percée d’un alésage débouchant (224) qui débouche dans ledit logement (218),

où le longeron avant (208) présente un pli avant (208a), un pli intermédiaire (208b) et un pli arrière (208c), où le pli avant (208a) présente une extrémité proximale solidaire d’un bord inférieur du pli intermédiaire (208b) et une extrémité distale qui s’étend vers l’avant par rapport à l’extrémité proximale, et où le pli arrière (208c) présente une extrémité proximale solidaire d’un bord supérieur du pli intermédiaire (208b) et une extrémité distale qui s’étend vers l’arrière par rapport à l’extrémité proximale,

où chaque équerre avant (212a-b) se positionne en avant du pli intermédiaire (208b) contre le pli avant (208a) et le pli intermédiaire (208b), et où chaque équerre avant (212a-b) est fixée audit pli intermédiaire (208b),

où pour chaque logement avant (218), chacun parmi le pli avant (208a), la peau (210), le longeron supérieur (202) et la pelle latérale (230) associée, est percé d’un alésage coaxial avec l’alésage débouchant (224) correspondant au logement avant (218),

caractérisé en ce que l’aile (104) comprend en outre une équerre arrière tribord (214a) et une équerre arrière bâbord (214b), où chaque équerre arrière (214a-b) présente un logement arrière (220), et où chaque équerre arrière (214a-b) se positionne en arrière du pli intermédiaire (208b) contre le pli intermédiaire (208b) et la peau (210), et où chaque équerre arrière (214a-b) est fixée audit pli intermédiaire (208b),

où pour chaque logement arrière (220), l’équerre arrière (214) associée est percée d’un alésage débouchant (224) qui débouche dans ledit logement (220),

où pour chaque logement arrière (220), chacun parmi la peau (210), le longeron supérieur (202) et la pelle latérale (230) associée, est percé d’un alésage coaxial avec l’alésage débouchant (224) correspondant au logement arrière (220), et

où pour chacun des logements avant et arrière (218, 220), l’ensemble (200) comporte en outre un boulon de fixation comportant un écrou (222) logé dans ledit logement (218, 220), et une vis (226) dont la tige filetée traverse les alésages coaxiaux et l’alésage débouchant (224) et se visse dans l’écrou (222) et dont la tête s’appuie contre la pelle latérale (230). 2) Ensemble (200) selon la revendication 1, caractérisé en ce que l’aile (104) comporte une pièce intercalaire (228) qui se positionne entre la peau (210) et le longeron supérieur (202) et en ce que la pièce intercalaire (228) est fixée à la peau (210), au pli avant (208a) et à chaque équerre avant (212a-b) par la mise en place de boulons de serrage (232). 3) Ensemble (200) selon la revendication 2, caractérisé en ce qu’au niveau de chaque équerre avant (212a-b), l’ensemble (200) est équipé d’un pion de cisaillement (234) qui prend la forme d’un cylindre dans lequel s’emmanche la tige filetée du boulon de fixation correspondant à ladite équerre avant (212a-b) et qui s’étend à travers un alésage (402) de la pelle latérale (230) et un alésage de la pièce intercalaire (228) en traversant un alésage du longeron supérieur (202). 4) Ensemble (200) selon l'une des revendications 1 à 3, caractérisé en ce que pour chaque alésage débouchant (224) d’une équerre tribord (212a, 214a), le panneau latéral tribord (204) présente un raidisseur (236) et pour chaque alésage débouchant (224) d’une équerre bâbord (212b, 214b), le panneau latéral bâbord (204) présente un raidisseur (236), en ce que chaque panneau latéral (204) présente un plan milieu (406), en ce que chaque raidisseur (236) présente un plan milieu (P), en ce que l’intersection entre le plan milieu (406) de chaque panneau latéral (204) et le plan milieu (P) de chaque raidisseur (236) associé est une droite (406), en ce que la surface de contact entre le longeron supérieur (202) et la pelle latérale (230) coupe l’axe (408) de chaque alésage débouchant (224) au niveau d’un point d’intersection (410), et en ce que chaque point d’intersection (410) appartient à la droite (406) correspondant audit alésage débouchant (224). 5) Aéronef (100) comportant au moins un ensemble selon l'une des revendications 1 à 4.

Description:
ENSEMBLE POUR UN AERONEF, LEDIT ENSEMBLE COMPORTANT UN MAT ET UNE

AILE

La présente invention concerne un ensemble pour un aéronef, ledit ensemble comportant un mât et une aile, ainsi qu’un aéronef comportant au moins un tel ensemble.

Un aéronef comporte classiquement un fuselage et de chaque côté de ce dernier, un ensemble constitué d’une aile et d’un mât fixé sous l’aile pour y attacher un réacteur.

La Fig. 5 montre une vue de dessus d’un ensemble 500 de l’état de la technique, par exemple tel que décrit dans le document EP3498609, et la Fig. 6 montre une vue de côté et en coupe selon la ligne VI -VI de la Fig. 5.

Sur la Fig.5, l’aile 504 est représentée par l’empreinte de son longeron avant 506 qui s’étend le long du bord d'attaque de l’aile 504.

Le mât 502 comporte en particulier un longeron supérieur 508 et des pelles latérales 510 qui sont fixées contre des panneaux latéraux 512 sous le longeron supérieur 508.

L’aile 504 comporte une peau 514 qui forme la surface aérodynamique de l’aile 504 et le longeron avant 506 s’étend le long du bord d'attaque de l’aile 504 à l’intérieur de la peau 514.

Dans le mode de réalisation présenté ici, l’ensemble 500 comporte également une pièce intercalaire 516 qui se positionne entre la peau 514 et le longeron supérieur 508.

L’aile 504 comporte également ici une équerre 518 qui se positionne en avant du longeron avant 506.

L’ensemble 500 comporte également une pluralité de boulons de fixation 520 qui prennent en sandwich l’équerre 518, le longeron avant 506, le longeron supérieur 508 et une pelle latérale 510 afin de fixer le mât 502 à l’aile 504.

Si un tel ensemble est satisfaisant du point de vue du fonctionnement, les boulons de fixation 520 sont tous positionnés en porte-à-faux à l’avant du longeron avant 506 ce qui génère un moment de torsion important dans le longeron avant 506, et il est alors nécessaire d’ajouter des ferrures de reprise à l’avant et à l’arrière pour compenser ce moment de torsion avec des conséquences en poids et en coût.

En outre, les fixations les plus en avant créent un important bras de levier avec le longeron avant 506. Ces moments de torsion sont encore accrus en cas de rupture d’un boulon de fixation arrière et le diamètre des boulons de fixation doit alors être augmenté pour compenser. Il est donc nécessaire de trouver un arrangement particulier qui permet de limiter le moment de torsion et donc le poids qui est ajouté pour renforcer mécaniquement les éléments dudit ensemble.

Un objet de la présente invention est de proposer un ensemble pour un aéronef qui comporte une aile et un mât fixé à l’aile et dont la structure permet de limiter le moment de torsion au niveau du longeron avant de l’aile.

A cet effet, est proposé un ensemble pour un aéronef tel que revendiqué dans la revendication 1. Un tel ensemble permet de distribuer les boulons de fixation de part et d’autre du longeron avant et donc de supprimer le moment de torsion dans ledit longeron avant.

Les caractéristiques de l'invention mentionnées ci-dessus, ainsi que d'autres, apparaîtront plus clairement à la lecture de la description suivante d'un exemple de réalisation, ladite description étant faite en relation avec les dessins joints, parmi lesquels :

la figure 1 est une vue de côté d’un aéronef comportant un ensemble selon l'invention, la figure 2 est une vue de dessus d’un ensemble selon l’invention,

la figure 3 est une vue de côté et en coupe selon la ligne III-III de la Fig. 2,

la figure 4 est une vue en coupe selon la ligne IV-IV de la Fig. 3,

la figure 5 est une vue de dessus d’un ensemble de l’état de la technique, et

la figure 6 est une vue de côté et en coupe selon la ligne VI-VI de la Fig. 3.

En référence avec la figure 1, un aéronef 100 comporte un fuselage 102 de chaque côté duquel est fixée une aile 104 qui porte au moins un réacteur 150, en particulier un turboréacteur double flux. La fixation du réacteur 150 sous l’aile 104 s’effectue par l’intermédiaire d’un mât 106.

Dans la description qui suit, et par convention, on appelle X la direction longitudinale du réacteur 150 et orientée positivement vers l’avant de l'aéronef 100, on appelle Y la direction transversale qui est horizontale lorsque l’aéronef est au sol, et Z la direction verticale, ces trois directions X, Y et Z étant orthogonales entre elles.

D'autre part, les termes " avant " et " arrière " sont à considérer par rapport à une direction d'avancement de l'aéronef 100 lors du fonctionnement du réacteur 150, cette direction étant représentée schématiquement par la flèche F sur la Fig. 1.

La Fig. 2 montre un ensemble 200 selon l’invention en vue de dessus et la Fig. 3 montre l’ensemble 200 en coupe.

L’ensemble 200 comporte le mât 106 qui comporte un longeron supérieur 202, un panneau latéral bâbord 204 et un panneau latéral tribord 204 vus en pointillés sur la Fig. 2 car ils sont sous le longeron supérieur 202. Les panneaux latéraux 204 s’étendent globalement verticalement de part et d’autre du longeron supérieur 202. La Fig. 4 montre une coupe d’un panneau latéral 204 et du longeron supérieur 202. Chaque pelle latérale 230 présente une surface de contact avec le longeron supérieur 202.

L’ensemble 200 comporte également l’aile 104 qui comporte une peau 210 qui forme la surface aérodynamique de l’aile 104 et un longeron avant 208 qui s’étend le long du bord d'attaque de l’aile 104 à l’intérieur de la peau 210.

Le longeron avant 208 présente un pli avant 208a, un pli intermédiaire 208b et un pli arrière 208c et présente ici un profil en Z.

Le pli intermédiaire 208b s’étend entre un bord inférieur et un bord supérieur au-dessus du bord inférieur et ici dans un plan globalement vertical. Le pli avant 208a présente une extrémité proximale qui est solidaire du bord inférieur du pli intermédiaire 208b et une extrémité distale qui s’étend vers l’avant par rapport à l’extrémité proximale du pli avant 208a.

Le pli arrière 208c présente une extrémité proximale qui est solidaire du bord supérieur du pli intermédiaire 208b et une extrémité distale qui s’étend vers l’arrière par rapport à l’extrémité proximale du pli arrière 208c.

La Fig. 2 montre le positionnement du longeron avant 208 par rapport au longeron supérieur 202 sans la peau 210.

Le mât 106 et plus particulièrement le longeron supérieur 202 se positionne contre la peau 210. Dans le mode de réalisation de l’invention présenté à la Fig. 3, l’aile 104 présente une pièce intercalaire 228 qui se positionne entre la peau 210 et le longeron supérieur 202, afin d’avoir une interface plan-plan avec le longeron supérieur 202.

Le mât 106 comporte également ici deux pelles latérales 230, chacune étant fixée à l’extérieur contre un panneau latéral 204 sous le longeron supérieur 202 par exemple par l’intermédiaire de boulons.

L’aile 104 comporte une équerre avant tribord 212a et une équerre avant bâbord 212b et chacune se positionne en avant du pli intermédiaire 208b contre le pli avant 208a et le pli intermédiaire 208b.

L’aile comporte également une équerre arrière tribord 214a et une équerre arrière bâbord 214b, et chacune se positionne en arrière du pli intermédiaire 208b contre le pli intermédiaire 208b et la peau 210.

Chaque équerre avant 212a-b se positionne en face d’une équerre arrière 214a-b, de part et d’autre du pli intermédiaire 208b et prennent ainsi le pli intermédiaire 208b en sandwich. Chaque équerre 212a-b, 214a-b est fixée audit pli intermédiaire 208b par exemple par des vis de serrage 216.

Le pli avant 208a, la peau 210 et la pièce intercalaire 228 sont pris en sandwich entre le longeron supérieur 202 et les équerres avant 212a-b. La peau 210 et la pièce intercalaire 228 sont prises en sandwich entre le longeron supérieur 202 et les équerres arrière 214a-b.

Chaque équerre avant 212a-b présente un logement avant 218 et chaque équerre arrière 214a-b présente un logement arrière 220.

Chaque logement 218, 220 se positionne à la verticale d’une des pelles 230.

Chaque logement avant 218 et arrière 220 permet la mise en place d’un écrou 222 et chaque équerre 212, 214 est percée d’un alésage débouchant 224 qui débouche dans ledit logement 218, 220 et s’étend vers le mât 106, ici chaque alésage débouchant 224 s’étend verticalement.

Pour chaque logement avant 218, chacun parmi le pli avant 208a, la peau 210, la pièce intercalaire 228, le longeron supérieur 202 et la pelle latérale 230 associée, est percé d’un alésage coaxial avec l’alésage débouchant 224 correspondant au logement avant 218.

Pour chaque logement arrière 220, chacun parmi la peau 210, la pièce intercalaire 228, le longeron supérieur 202 et la pelle latérale 230 associée, est percé d’un alésage coaxial avec l’alésage débouchant 224 correspondant au logement arrière 220. Cet alignement des alésages coaxiaux avec l’alésage débouchant 224 permet la mise en place d’une vis 226 qui présente une tête et une tige fdetée, dont la tige fdetée traverse successivement l’alésage 402 de la pelle latérale 230, l’alésage 404 du longeron supérieur 202, l’alésage de la pièce intercalaire 228, l’alésage de la peau 210 et l’alésage débouchant 224 pour se visser dans l’écrou 222, tandis que la tête vient s’appuyer contre la pelle latérale 230. Chaque vis 226 et l’écrou 222 associé forment un boulon de fixation.

Dans le mode de réalisation de l’invention, il y a donc deux boulons de fixation 222, 226 en avant du pli intermédiaire 208b et deux boulons de fixation 222, 226 en arrière du pli intermédiaire 208b et cette répartition permet la suppression du moment de torsion dans le longeron avant 208 de l’aile 104.

En outre la répartition des boulons de fixation 222, 226, l’un derrière l’autre par rapport à la direction longitudinale X facilite l’accès pour le serrage et le desserrage par l’extérieur du mât 106 sans qu’il soit nécessaire d’accéder à l’intérieur de la peau 210 ou du mât 106.

En outre, en cas de rupture d’un des boulons de fixation, la distance maximale entre deux boulons extrêmes reste identique et le diamètre des boulons de fixation peut être réduit par rapport au diamètre des boulons de fixation de l’état de la technique.

La pièce intercalaire 228 est fixée à la peau 210, au pli avant 208a et à chaque équerre avant 212a- b par la mise en place de boulons de serrage 232 dont un seul est représenté sur la Fig. 3. Chaque boulon de serrage 232 traverse un alésage qui traverse la peau 210, le pli avant 208a et chaque équerre avant 212a-b. D’autres moyens de fixation peuvent être prévus à l’arrière de la pièce intercalaire 228.

Au niveau de chaque équerre avant 212a-b, l’ensemble 200 est équipé d’un pion de cisaillement 234 qui prend la forme d’un cylindre dans lequel s’emmanche la tige filetée du boulon de fixation correspondant à ladite équerre avant 212a-b et qui s’étend à travers l’alésage 402 de la pelle latérale 230 et l’alésage de la pièce intercalaire 228 en traversant l’alésage 404 du longeron supérieur 202. Ces pions de cisaillement 234 transmettent les efforts du mât 106 à la pièce intercalaire 228 et ces efforts sont alors transmis à l’aile 104 par l’intermédiaire des boulons de serrage 232.

La Fig. 4 montre une coupe au niveau d’un plan milieu d’un raidisseur 236 du panneau latéral 204. Le raidisseur 236 et le panneau latéral 204 forment une unique pièce constituant ainsi un panneau intégré auto-raidi.

Les raidisseurs 236 sont à l’intérieur du mât 106 et sont vus en pointillés sur la Fig. 3 et la face intérieure du panneau latéral 204 est vue en pointillés sur la Fig. 4. La description qui est faite ci- dessous concerne le boulon de fixation correspondant à l’équerre avant bâbord 212b mais elle est également valable pour le boulon de fixation correspondant à l’équerre avant tribord 212a et chaque équerre arrière 214a-b. Bien sûr, le panneau latéral 204 peut présenter d’autres raidisseurs répartis sur sa longueur.

Le plan milieu du raidisseur 236 est matérialisé par le plan P de la Fig. 4 qui correspond ici au plan de la feuille. Le plan milieu du panneau latéral 204 est le plan passant par la droite 406 et perpendiculaire au plan de la feuille.

L’axe de l’alésage débouchant 224, et donc du boulon de fixation est matérialisé par la ligne référencée 408 sur la Fig. 4.

L’intersection entre le plan milieu P du raidisseur 236 et le plan milieu du panneau latéral 204 est la droite 406.

La surface de contact entre le longeron supérieur 202 et la pelle latérale 230 coupe l’axe 408 de l’alésage débouchant 224 au niveau d’un point d’intersection 410 et ce point d’intersection 410 appartient à la droite 406.

Une telle installation permet de supprimer le moment de flexion dans le panneau latéral 204 en alignant les boulons de fixation et le plan milieu P du raidisseur 236 et le plan milieu du panneau latéral 204.

Ainsi d’une manière générale, pour chaque alésage débouchant 224 d’une équerre tribord 212a, 214a, le panneau latéral tribord 204 présente un raidisseur 236 et pour chaque alésage débouchant 224 d’une équerre bâbord 212b, 214b, le panneau latéral bâbord 204 présente un raidisseur 236.

Chaque panneau latéral 204 présente un plan milieu 406, et chaque raidisseur 236 présente un plan milieu P. L’intersection entre le plan milieu 406 de chaque panneau latéral 204 et le plan milieu P de chaque raidisseur 236 associé est la droite 406 et la surface de contact entre le longeron supérieur 202 et la pelle latérale 230 coupe l’axe 408 de chaque alésage débouchant 224 au niveau d’un point d’intersection 410 où le point d’intersection 410 appartient à la droite 406 correspondant audit alésage débouchant 224.

Dans le mode de réalisation de l’invention présenté sur les Figs. 3 et 4, les pelles latérales 230 sont des éléments supplémentaires aux panneaux latéraux 204, mais elles pourraient être partie intégrante des panneaux latéraux 204.