Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
BICYCLE WHEEL
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2004/050387
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention concerns a bicycle wheel comprising a rim (1), (20), formed by two side walls (8), (9), (32), (33) acting as bearing zone for brake pads linking the upper bridge (12), (34) to the lower bridge (13), (28); on said upper bridge is mounted a running tread (2) positioned by two flanges (10), (11), (30), (31). The link between the rim (1), (20) and the hub (7) is provided by two sets of spokes (5), (6), (24), (25) whereof the anchoring points at the rim are symmetrically arranged relative to the median plane of said rim.

Inventors:
Biron, Didier (7 rue Normande, Montfort L'Amaury, Montfort L'Amaury, FR-78490, FR)
Application Number:
PCT/FR2003/003543
Publication Date:
June 17, 2004
Filing Date:
December 01, 2003
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
Biron, Didier (7 rue Normande, Montfort L'Amaury, Montfort L'Amaury, FR-78490, FR)
International Classes:
B60B21/06; B60C7/24; (IPC1-7): B60B21/00; B60B1/04; B60C7/00; B60B21/06; B60C7/24
Foreign References:
US6367883B12002-04-09
FR1361817A1964-05-22
US6431235B12002-08-13
GB2047637A1980-12-03
US4033395A1977-07-05
Other References:
PATENT ABSTRACTS OF JAPAN vol. 2002, no. 09 4 September 2002 (2002-09-04)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS
1. 1) Roue de bicyclette comprenant un moyeu (7), une jante (1), (20), formée de deux parois latérales (8), (9), (32), (33) servant de zone de portée des patins de frein reliant le pont supérieur (12), (34) au pont inférieur (13), (28) caractérisée en ce que le pont supérieur sert de support à une bande de roulement (2) à paroi mince positionnée par deux épaulements (10), (11), (30), (31).
2. Roue selon la revendication 1 caractérisée en ce que la section de la jante (1) est entièrement fermée et nécessite la présence de pontets composés de deux parois de liaison (14), (15) et d'une surface d'accrochage (16) percée de deux trous (17), (18) servant de logement aux écrous (3), (4).
3. Roue selon la revendication 1 caractérisée en ce que le pont inférieur (28) est percé de trous (26), (27) qui servent de logement aux écrous (22), et que le point supérieur (34) est percé de trous (29) afin de permettre le passage des écrous.
4. Roue selon la revendication 3 caractérisée en ce que les trous (29) sont colmatés par les obturateurs (21) dont la forme sert également à reconstituer le galbe supérieur de la jante (20). Obturateurs qui pourraient éventuellement tre solidaire de la bande de roulement.
5. Roue selon les revendications 1,2 et 3 caractérisée en ce que la liaison entre la jante (1), (20) et le moyeu (7) est réalisée par deux nappes de rayons (5), (6), (24), (25) dont les points d'ancrage au niveau de la jante sont placés symétriquement par rapport au plan médian de cette jante.
6. Roue selon la revendication 1 caractérisée en ce que la bande de roulement (2) peut tre montée collée sur la jante, ou bien simplement montée serrée, ce qui faciliterait l'interchangeabilité de ces bandes de roulement (2).
Description:
DESCRIPTION ROUE DE BICYCLETTE La présente invention concerne une roue de bicyclette.

De façon connue une roue avant ou arrière de bicyclette comprend une jante, un moyeu central, ainsi qu'une liaison entre la jante et le moyeu qui peut tre réalisée par des nappes de rayons, des bâtons ou bien une carcasse pleine (roue lenticulaire). La jante étant conçue pour accueillir un pneu tubulaire (ou boyau), un pneu tubeless, ou un pneu et sa chambre à air.

Un but de l'invention est de proposer une roue ne nécessitant plus le montage d'un pneumatique, mais simplement la pose d'une bande de roulement montée serrée ou collée directement sur la jante ; ceci permettant de résoudre le problème des crevaisons, mais aussi d'améliorer l'interchangeabilité des bandes de roulement afin d'utiliser différents types de gomme selon la pratique et le terrain rencontré.

Un autre but de l'invention est d'améliorer les qualités de relance d'une bicyclette en diminuant le diamètre de contact avec la route par rapport à une roue, équipée de pneumatique classique, ayant le mme diamètre de portée de patins de frein.

La roue se trouvant ainsi allégée dans sa partie la plus éloignée de-l'axe de rotation, ce qui diminue son inertie.

D'autre part la carcasse de cette jante et de sa bande de roulement présente une rigidité supérieure à un montage classique sur un pneumatique, cela permettra d'améliorer le rendement de la roue.

Il est bien entendu que l'invention reste valable pour tout type d'accrochage de la jante au moyeu. Cependant elle est présentée dans une configuration de liaison par écrous et rayons. La particularité de cette invention est d'avoir disposée les deux nappes de rayon de façon symétrique par rapport au plan médian de la jante ainsi les rayons sont directement opposés deux à deux et permettent d'améliorer l'équilibre des tensions

dans ces rayons, mais aussi de faciliter le dévoilage de la jante.

L'invention sera détaillée dans la description qui suit et illustrée par les dessins en annexe.

La figure n°l représente une vue axonométrique de la roue complète dans un premier mode d'accrochage des rayons.

La figure n°2 représente une coupe partielle de la figure n°l en vue axonométrique.

La figure n°3 représente une section transversale de la jante, de la bande de roulement, des écrous et rayons dans le premier mode d'accrochage.

La figure n°4 représente la jante de la figure n°3 et son moyeu.

La figure n°5 représente une vue axonométrique de la roue complète dans un deuxième mode d'accrochage des rayons.

La figure n°6 représente une coupe partielle de la figure n°5 en vue axonométrique.

La figure n°7 représente une section transversale de la jante, de la bande de roulement, d'un obturateur, des écrous et rayons dans le deuxième mode d'accrochage.

La roue représentée dans les figures n°l, 2,3, 4 comporte une jante (1), sa bande de roulement (2), un moyeu central (7) relié à la jante par deux nappes de rayons (5), (6) et leurs écrous (3), (4).

La figure n°3 représente une section de la jante selon un premier mode d'accrochage des rayons.

La jante est formée de deux parois latérales (8), (9) servant de zone de portée des patins de frein et reliant le pont inférieur (13) au pont supérieur (12) qui sert également de support à la bande de roulement (2), celle-ci étant positionnée par les deux épaulements (10), (11). La section de la jante est entièrement fermée et ne permet pas la mise en place des écrous de fixation (3), (4) des rayons (5), (6), ce qui explique la présence de pontets composés de deux parois de liaison (14), (15) et d'une surface (16) d'accrochage percée de deux trous (17), (18) servant de logement aux écrous (3), (4). Cette

fixation entre la jante et le moyeu par deux nappes de rayons symétriques par rapport au plan médian de la roue et un accrochage par pontets peut évidemment s'appliquer à tout type de jante et de moyeu.

La roue représentée dans les figures n°5, 6,7 comporte une jante (20), sa bande de roulement (2), un moyeu central (7), relié à la jante par deux nappes de rayons (24), (25) et leurs écrous (22), (23).

La figure n°7 représente une section de la jante selon un deuxième mode d'accrochage des rayons.

La jante est formée de deux parois latérales (32), (33) servant de zone de portée des patins de frein et reliant le pont supérieur (34) au pont inférieur (28). Le pont supérieur (34) sert de support à la bande de roulement (2) qui est positionnée par les deux épaulements (30), (31), de plus il est percé de trous (29) qui servent de passage aux écrous (22), (23). Une fois les écrous mis en place, des obturateurs (21) sont montés afin de reconstituer le galbe supérieur de la jante (20). Le pont inférieur (28) est, dans cette version, percé de trous (26), (27) qui servent de logement aux écrous (22), (23). La fixation entre la jante et le moyeu est présentée dans une version à deux nappes de rayons disposées symétriquement par rapport au plan médian de la roue, mais il est évident que l'invention reste valable quelle que soit l'inclinaison des parapluies des deux nappes de rayons.

De plus la forme du profil de la jante n'est pas limitative, le pont supérieur peut avoir une courbure autre qu'un arc de cercle et le pont inférieur peut ne pas tre matérialisé dans le cas, par exemple, d'une jante à profil triangulaire. Enfin l'invention s'applique à tous types de roue avant ou arrière associé à tous les systèmes de freinage, à patins, à disques, à tambour ou autre.