Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
CABLE COMPRISING A DISCONTINUOUS WRITABLE LAYER
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2018/220549
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to a cable (10) comprising an outer sheath (12) and a longitudinally discontinuous writable layer (14) formed on the outer sheath such that it cannot be detached from the sheath. Therefore, with the cable (10) of the invention, it is possible to identify a mark on the writable layer (14) and to guarantee the permanence of this mark by preventing the untimely detachment of the writable layer (14).

Inventors:
BENICHOU, Fabrice (328 Cours Emile Zola, VILLEURBANNE, 69100, FR)
VENDITTI, Romain (17 Rue Prainet, DECINES, DECINES, 69150, FR)
Application Number:
IB2018/053842
Publication Date:
December 06, 2018
Filing Date:
May 30, 2018
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
NEXANS (4 Allée de l'Arche, COURBEVOIE, COURBEVOIE, 92400, FR)
International Classes:
H01B13/34; H01B7/36
Foreign References:
JP2009199919A2009-09-03
DE3422511A11985-09-19
US3197554A1965-07-27
DE2207710A11972-08-30
JP2007066576A2007-03-15
JP2012028289A2012-02-09
US20130240240A12013-09-19
Other References:
ANONYMOUS: "La sección del cable a primera vista. El sistema Iris Tech.", 12 December 2008 (2008-12-12), XP055441454, Retrieved from the Internet [retrieved on 20180116]
Attorney, Agent or Firm:
TESSIER, Benoît et al. (IPSILON, 63 Avenue du Général Leclerc, BOURG-LA-REINE, 92340, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Câble (10) comprenant :

- une gaine extérieure (12), et

- une couche d'inscription (14) longitudinalement discontinue formée sur et indissociable de la gaine extérieure.

2. Câble (10) selon la revendication 1, dans lequel la couche d'inscription (14) forme une zone adaptée à l'inscription d'une information.

3. Câble (10) selon la revendication 1 ou 2, dans lequel la zone est adaptée à l'inscription manuscrite d'une information.

4. Câble (10) selon l'une des revendications 1 à 3, dans lequel la couche d'inscription (14) comprend au moins deux portions d'inscription (16) séparées longitudinalement d'une distance comprise entre 10cm et 10m, de préférence entre 15cm et 5m, de préférence entre 20cm et lm, de préférence égale à 50cm .

5. Câble (10) selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel la couche d'inscription (14) s'étend transversalement sur la gaine extérieure sur une distance comprise entre 15% et 50%, de préférence entre 30% et 50%, du diamètre externe de la gaine extérieure. 6. Câble (10) selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel la couche d'inscription (14) s'étend transversalement autour de la gaine extérieure et forme une portion de cercle présentant un angle (D) compris entre 54° et 180°, de préférence entre 90° et 180°, de préférence entre 108° et 180°, de préférence de 120°. 7. Câble (10) selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel chaque portion d'inscription (16) s'étend longitudinalement sur une distance comprise entre 3 cm et 10 cm et transversalement sur une distance d'au moins 3 mm, de préférence au moins 4 mm .

8. Câble (10) selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel la couche d'inscription (14) est réalisée par dépôt de matière sur la gaine extérieure (12).

9. Câble (10) selon la revendication 8, dans lequel la couche d'inscription (14) est imprimée sur la gaine extérieure (12).

10. Câble (10) selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel la couche d'inscription (14) est imprimée sur la gaine extérieure (12) par marquage à molette ou par marquage à jet d'encre, de préférence par un procédé d'électrophotographie. 11. Câble (10) selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel la couche d'inscription (14) est fluorescente et/ou phosphorescente.

Description:
CABLE A COUCHE INSCRIPTIBLE DISCONTINUE

La présente invention concerne un câble comportant une couche d'inscription sur sa surface extérieure pour l'inscription d'informations sur le câble lui-même, notamment pour l'identifier dans son environnement.

Lors de la réalisation d'une installation électrique, le marquage de l'un ou plusieurs des câbles de l'installation électrique permet de faciliter le montage et le raccordement de cette installation ainsi que de réduire les risques liés à un mauvais raccordement. Pour réaliser ce marquage, il est connu de positionner sur un câble une bague, un morceau de ruban adhésif ou un autre élément rapporté permettant l'inscription manuscrite d'une information.

Toutefois, le marquage des câbles par l'utilisation d'éléments rapportés est peu aisé lors de la mise en place des câbles car ce marquage oblige l'installateur à manier à la fois le câble lui-même, un élément rapporté et un moyen d'inscription, tel qu'un stylo. Cette manipulation est rendue d'autant plus difficile que les conditions d'installation sont précaires, par exemple du fait des conditions climatiques ou de l'espace restreint disponible autour du câble lui- même.

Pour faciliter ce marquage, un câble nommé Iris Tech et développé par la société Prysmian comprend un liseré continu de couleur s'étendant sur la totalité de la longueur du câble. Des inscriptions manuscrites peuvent être portées sur ce liseré. La couleur du liseré est différente pour chaque taille de câble de sorte qu'une identification visuelle de la couleur du liseré permet d'identifier la section du câble. A titre d'exemple, le liseré est de couleur violette pour un câble de section 4 mm 2 et bleue pour un câble de section 6 mm 2 .

Un inconvénient majeur des câbles de type Iris Tech est que le liseré est peu adapté à une inscription manuscrite d'informations car le liseré est étroit et sa couleur peut rendre les inscriptions très peu lisibles, notamment lorsque le liseré est violet ou bleu. De plus, une fois le câble muni d'un marquage, il est difficile de retrouver l'information inscrite sur le liseré car celle-ci peut être positionnée sur la totalité de la longueur du câble. L'identification de ces informations peut donc être difficile.

Par ailleurs, le document US 2013/0240240 a trait à un câble comprenant une bande rapportée sur la surface extérieure du câble pour l'inscription manuscrite d'informations. La bande est conçue de manière détachable, i .e. le retrait de la bande se fait sans engendrer de déformation ou d'altération de la gaine entourant le câble lors de son retrait. Ainsi, la modification d'un marquage initial peut être réalisée par remplacement ou retrait de la bande identifiée par une inscription. Toutefois, il est difficile de garantir une bonne tenue dans le temps ainsi qu'une absence de décollement, même partiel, de la bande détachable compte-tenu de l'environnement et/ou des sollicitations auxquels le câble est confronté. Un risque de perte des informations inscrites sur le câble est donc présent.

Il existe donc un besoin pour un câble sur lequel des informations peuvent être aisément inscrites et rapidement identifiables.

Pour cela, l'invention concerne un câble comprenant :

- une gaine extérieure, et

- une couche d'inscription longitudinalement discontinue formée sur et indissociable de la gaine extérieure.

Une couche d'inscription longitudinalement discontinue permet d'obtenir une zone de marquage du câble présente à différentes positions sur la longueur du câble. Ainsi, lorsque le câble est coupé à la longueur souhaitée pour son usage, il est possible de fixer la distance séparant deux portions successives de la couche d'inscription de manière à avoir au moins une portion de la couche d'inscription sur la portion de câble coupée. De cette façon, il est possible de définir où sera placée la couche d'inscription sur la portion de câble pour faciliter l'identification du marquage de cette portion . De plus, en ayant la possibilité d'ajuster la distance séparant les portions de la couche d'inscription, il est possible de diminuer les chutes de câble entre deux découpes lorsque l'on souhaite avoir une couche d'inscription à une position spécifique par exemple au niveau de l'une ou des deux extrémité du câble. De plus, le fait que la couche d'inscription est indissociable de la gaine extérieure du câble permet de garantir la pérennité du marquage réalisé sur le câble en évitant tout décollement intempestif.

Ainsi, lors de la mise en place d'une pluralité de câbles par un opérateur, l'inscription d'information sur la zone de marquage de chacun des câbles permet à l'opérateur d'identifier les câbles entre eux pour ainsi faciliter leur connexion ultérieure à une installation électrique.

Selon un mode de réalisation du câble, la couche d'inscription forme une zone adaptée à l'inscription d'une information.

Selon un mode de réalisation du câble, la zone est adaptée à l'inscription manuscrite d'une information. De cette façon, le marquage peut être réalisé par un stylo directement sur la couche d'inscription. Ceci permet de faciliter l'identification du câble tout en permettant une grande flexibilité à l'utilisateur quant à l'inscription de l'information.

Selon un mode de réalisation du câble, la couche d'inscription comprend au moins deux portions d'inscription séparées longitudinalement d'une distance comprise entre 10cm et 10m, de préférence entre 15cm et 5m, de préférence entre 20cm et lm, de préférence égale à 50cm .

Selon un mode de réalisation du câble, la couche d'inscription s'étend transversalement sur la gaine extérieure sur une distance comprise entre 15% et 50%, de préférence entre 30% et 50%, du diamètre externe de la gaine extérieure.

Selon un mode de réalisation du câble, la couche d'inscription s'étend transversalement autour de la gaine extérieure et forme une portion de cercle présentant un angle compris entre 54° et 180°, de préférence entre 90° et 180°, de préférence entre 108° et 180°, de préférence de 120°.

Selon un mode de réalisation du câble, chaque portion d'inscription s'étend longitudinalement sur une distance comprise entre 3 cm et 10 cm et transversalement sur une distance d'au moins 3 mm, de préférence au moins 4 mm .

Selon un mode de réalisation du câble, la couche d'inscription est réalisée par dépôt de matière sur la gaine extérieure. Selon un mode de réalisation du câble, la couche d'inscription est imprimée sur la gaine extérieure.

Selon un mode de réalisation du câble, la couche d'inscription est imprimée sur la gaine extérieure par marquage à molette ou par marquage à jet d'encre, de préférence par un procédé d'électrophotographie.

Selon un mode de réalisation du câble, la couche d'inscription est fluorescente et/ou phosphorescente.

D'autres caractéristiques et avantages de l'invention apparaîtront à la lecture de la description qui suit de modes de réalisation préférés de l'invention, donnée à titre d'exemple et en référence au dessin annexé.

La FIG. 1 représente une vue en perspective d'un schéma de câble selon l'invention.

Tel que représenté sur la figure 1, un câble 10 comprend une gaine extérieure 12 et une couche d'inscription 14 longitudinalement discontinue formée sur et indissociable de la gaine extérieure 12. Le câble 10 peut être un câble entier monté sur une bobine de stockage ou une portion de câble obtenue après découpage d'un câble entier. Le câble 10 est de préférence un câble d'alimentation électrique d'installations électriques, du type système éclairage, machines industrielles ou prise de courant. Le câble 10 est de préférence configuré pour les installation basse tension, i .e. de préférence inférieur à 1KV. La section du câble 10 est de préférence inférieure à 15 mm de diamètre et peut comporter un nombre inférieur ou égal à 5 conducteurs.

On entend par l'expression « longitudinalement discontinue », le fait que la couche d'inscription 14 comprend au moins une portion d'inscription 16 s'étendant partiellement sur la longueur du câble 10 selon l'axe longitudinal A. Autrement dit, la discontinuité de la couche d'inscription 14 n'implique pas d'avoir plusieurs portions d'inscription 16 mais seulement que la couche d'inscription 14 ne s'étend pas sur la totalité de la longueur du câble 10 selon l'axe longitudinal A. Lorsque la couche d'inscription 14 comprend plusieurs portions d'inscription 16, un écart est formé entre deux portions d'inscription 16 successives.

On entend par le terme « indissociable », le fait que la gaine extérieure 12 et la couche d'inscription 14 ne peuvent être séparées l'une de l'autre sans être altérées ou sans toucher à leur intégrité. Dès lors, la couche d'inscription 14 fait partie intégrante de la gaine extérieure 12.

Le câble 10 s'étend le long d'un axe longitudinal A et comporte une section sensiblement circulaire définie par un axe radial B et un axe tangentiel C. Ces trois axes longitudinal A, radial B et tangentiel C forment une base, de préférence orthonormée. On entend par « sensiblement circulaire », toute section circulaire ou quasi-circulaire, par exemple du type circulaire aplatie. De manière générale, le câble 10 peut avoir toute forme permettant de disposer la couche d'inscription 14 sur la gaine extérieure 12.

La couche d'inscription 14 s'étend sur trois dimensions le long des axes longitudinal A, radial B et tangentiel C. L'extension de la couche d'inscription 14 selon les axes longitudinal A et tangentiel C définit une surface courbe ayant une section définie par un angle D. Cette surface forme une zone d'inscription. De plus, la couche d'inscription 14 a une épaisseur définie par l'extension de la couche d'inscription 14 selon l'axe radial B. En d'autres termes, la couche d'inscription 14 présente une forme de tuile à la surface de la gaine extérieure 12. De manière alternative à une extension longitudinale rectiligne le long de l'axe longitudinal A, la couche d'inscription 14 peut s'étendre longitudinalement le long d'une trajectoire non rectiligne, par exemple le long d'une trajectoire hélicoïdale.

Pour permettre à un utilisateur de marquer le câble 10, la couche d'inscription 14 forme une zone adaptée à l'inscription d'une information. A titre d'exemple, la couche d'inscription 14 est réalisée dans un matériau permettant à une encre de se maintenir sur la couche d'inscription 14 de manière à garantir la bonne tenue de l'information dans le temps. De plus, cette zone peut être adaptée à l'inscription d'une information de par sa couleur ou son champ chromatique. Ainsi, la couche d'inscription 14 peut être réalisée de manière à avoir une couleur claire, de préférence un champ chromatique blanc. De manière préférée encore, la couleur ou le champ chromatique de la couche d'inscription 14 est choisie de manière à avoir un fort contraste par rapport à la couleur ou au champ chromatique de la gaine extérieure 12, qui est de préférence sombre, de manière encore préférée de couleur noire, de manière à améliorer la lisibilité de l'information inscrite ainsi que la localisation de la couche d'inscription 14. Pour permettre à la couche d'inscription 14 d'être adaptée à l'inscription d'une information, notamment manuscrite, chaque portion d'inscription 16 s'étend longitudinalement, i.e. suivant l'axe longitudinal A, sur une distance comprise entre 3 cm et 10 cm et transversalement, i.e. suivant l'axe tangentiel C, sur une distance d'au moins 3 mm, de préférence au moins 4 mm . Ces dimensions de la couche d'inscription 14 permettent une bonne lisibilité de l'information inscrite sur celle-ci . En effet, un caractère ou glyphe de taille usuelle (par exemple de taille de police 11) a une hauteur d'environ 3 mm . La hauteur de la couche d'inscription 14 est donc au moins égale à 3 mm pour conserver une bonne lisibilité de l'information inscrite tout en ayant une hauteur réduite de la couche d'inscription 14. Pour améliorer cette lisibilité, la hauteur de la couche d'inscription 14 est de préférence au moins égale à 4 mm pour conserver une marge au-dessus et au-dessous de l'inscription. De préférence, les dimensions des portions d'inscription 16 sont identiques le long d'un même câble 10 pour faciliter la réalisation de la couche d'inscription 14.

Par ailleurs, pour permettre une lecture de l'information inscrite sur la couche d'inscription 14 lorsque la luminosité environnante est faible ou nulle, la couche d'inscription 14 peut être fluorescente et/ou phosphorescente. Il est ainsi possible de lire les informations inscrites sur le câble 10 dans le noir.

Afin de faciliter le marquage du câble 10, la zone formée par la couche d'inscription 14 peut être adaptée à l'inscription manuscrite d'une information. En d'autres termes, la couche d'inscription 14 est configurée de sorte que l'encre d'un stylo puisse se maintenir sur la couche d'inscription 14 pour marquer le câble 10.

La couche d'inscription 14 est également adaptée à l'inscription manuscrite d'une information de par ses dimensions. En effet, les dimensions de la couche d'inscription 14 selon les axes longitudinal A et tangentiel C sont choisies de manière à former une zone adaptée à une inscription manuscrite. Pour cela, la couche d'inscription 14 s'étend transversalement, i .e. le long de l'axe tangentiel C, sur la gaine extérieure 12 sur une distance comprise entre 15% et 50%, de préférence entre 30% et 50%, du diamètre externe de la gaine extérieure 12, ou plus généralement du périmètre extérieur de la gaine extérieure 12 dans une section transversale à l'axe longitudinal A. De manière alternative ou complémentaire, la couche d'inscription 14 peut s'étendre transversalement, i .e. le long de l'axe tangentiel C, autour de la gaine extérieure 12 et former une portion de cercle présentant un angle D compris entre 54° et 180°, de préférence entre 90° et 180°, de préférence entre 108° et 180°, de préférence de 120°. L'angle D est défini dans un plan perpendiculaire à l'axe longitudinal A, i.e. selon une section transversale du câble 10. La couche d'inscription 14 est par ailleurs définie de sorte que chacune des portions d'inscription 16 s'étend le long de l'axe longitudinal A sur une distance comprise entre 3cm et 30cm, de préférence entre 3cm et 20cm, de préférence entre 3cm et 10cm . Plus la superficie d'une portion d'inscription 16 est importante, plus l'inscription est facilitée et un nombre important d'informations peut être porté sur la couche d'inscription 14.

La couche d'inscription 14 peut être réalisée par dépôt de matière sur la gaine extérieure 12. A titre d'exemple, la couche d'inscription 14 peut être imprimée sur la gaine extérieure 12. Dans ce cas, le matériau formant la couche d'inscription 14 se présente sous la forme d'une encre imprimée sur la surface externe de la gaine extérieure 12. De manière générale, la couche d'inscription 14 est obtenue par tout procédé permettant à la couche d'inscription 14 d'être indissociable de la gaine extérieure 12 et d'être formée de manière longitudinalement discontinue le long de l'axe longitudinal A. Le procédé d'obtention de la couche d'inscription 14 est notamment choisi de manière à pouvoir réaliser une couche d'inscription 14 ayant une épaisseur ou une gamme d'épaisseurs prédéterminée. On entend par « épaisseur », la dimension de la couche d'inscription selon l'axe radial B. La couche d'inscription 14 est imprimée sur la gaine extérieure 12 par marquage à molette ou par marquage à jet d'encre. De préférence, la couche d'inscription 14 est imprimée sur la gaine extérieure 12 par un procédé d'électrophotographie, par exemple avec l'utilisation d'une imprimante laser. De cette façon, la couche d'inscription 14 peut être formée par une pluralité de points d'encre déposée sur la gaine extérieure 12.

Sur la figure 1, la couche d'inscription 14 comprend deux portions d'inscription 16 séparées longitudinalement. Conformément à la définition mentionnée ci-dessus de l'expression « longitudinalement discontinue », le câble 10 peut comporter une seule portion d'inscription 16. Ainsi, le câble 10 comporte au moins une portion d'inscription 16. De préférence, le câble 10 comprend au moins deux portions d'inscription 16. Lorsque la couche d'inscription 14 comprend au moins deux portions d'inscription 16, les portions d'inscription 16 sont séparées longitudinalement d'une distance comprise entre 10cm et 10m, de préférence entre 15cm et 5m, de préférence entre 20cm et lm, de préférence égale à 50cm. Pour faciliter un découpage du câble 10 en fonction de la localisation des portions d'inscription 16, par exemple au niveau d'une ou des deux extrémité des câbles obtenus après découpage, la distance entre deux portions d'inscription 16 successives est de préférence identique sur la totalité du câble 10. Pour cette même raison, chacune des portions d'inscription 16 comporte de préférence des dimensions identiques selon les axes longitudinal A et tangentiel C.

De manière similaire, le câble 10 est représenté sur la figure 1 avec une seule couche d'inscription 14. Alternativement, le câble 10 peut comporter une pluralité de couches d'inscription 14 formées sur et autour de la gaine extérieure 12. En effet, un câble 10 comportant une pluralité de couches d'inscription 14 permet de renseigner, pour une position longitudinale donnée, des informations de nature différentes ou qu'il est préférable de dissocier à des positions angulaires différentes sur la câble 10. Plus généralement, augmenter le nombre de couche d'inscription 14 permet d'augmenter la superficie de la zone d'inscription au niveau d'une position longitudinale du câble 10, par exemple au niveau d'une extrémité du câble 10. De préférence, les couches d'inscription 14 sont formées au niveau d'une position angulaire différente de manière à ne pas se superposer. Ainsi, lorsque le câble 10 comporte deux couches d'inscription 14, celles-ci forment de préférence des paires de portions d'inscription disposées à la position longitudinale mais décalées angulairement autour de l'axe longitudinal A. Ainsi, l'identification d'informations réparties sur plusieurs portions d'inscription 16 est plus rapide et peut être réalisée directement ou en réalisant une rotation du câble 10 autour de l'axe longitudinal A.

Bien entendu, la présente invention n'est pas limitée aux exemples et au mode de réalisation décrits et représentés, mais elle est susceptible de nombreuses variantes accessibles à l'homme de l'art.