Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
CANINE HYGIENE KIT
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2004/092484
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to a canine hygiene kit, comprising at least one bag for collection of dog excrement, a bag carrier (20) with a housing of a generally flat form for containing at least said bag.

Inventors:
GUIGON-SCHOEFF NADINE (FR)
SCHOEFF EUGENIE (FR)
Application Number:
PCT/FR2004/000813
Publication Date:
October 28, 2004
Filing Date:
March 31, 2004
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
GUIGON-SCHOEFF NADINE (FR)
SCHOEFF EUGENIE (FR)
International Classes:
A01K27/00; E01H1/12; (IPC1-7): E01H1/12; A01K27/00
Foreign References:
US20020175197A12002-11-28
US5560321A1996-10-01
US5890637A1999-04-06
GB2361615A2001-10-31
US5826547A1998-10-27
DE20105011U12001-10-31
US5862944A1999-01-26
Attorney, Agent or Firm:
Tanty, François (3 rue de Penthièvre, Paris, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS
1. Kit de propreté canin, comportant : au moins un sachet (50) de collecte de déjections canines, un portesachets (20) comportant un logement (24) de forme générale aplatie pour recevoir ce sachet de collecte au moins.
2. Kit selon la revendication 1, caractérisé par le fait que le logement (24) est dimensionné pour recevoir entre deux et cinq sachets (50).
3. Kit selon l'une des revendications précédentes, caractérisé par le fait que chaque sachet (50) présente à l'état déplié une forme générale rectangulaire, avec des côtés dont la dimension est comprise entre 15 et 35 cm.
4. Kit selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé par le fait que le portesachets comporte des moyens de fixation (21, 22 ; 29 ; 71,72, 73) sur un collier (10).
5. Kit selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé par le fait que le portesachets est réalisé d'un seul tenant avec un collier, une laisse ou un harnais.
6. Kit selon l'une quelconque des revendications 1 à 5, caractérisé par le fait que le portesachets est réaliser de manière à s'attacher indépendamment autour du cou de l'animal.
7. Accessoire canin tel qu'un collier, laisse ou harnais équipé d'un kit de propreté (20,50) tel que défini dans l'une quelconque des revendications 1 à 6.
8. Accessoire selon la revendication précédente, caractérisée par le fait que le portesachets n'est pas fixé sur la poignée d'une laisse.
9. Portesachets (20) comportant : un logement (24) de forme générale aplatie pour recevoir au moins un sachet (50) de collecte de déjections canines, ce logement présentant une première ouverture (24a) permettant l'introduction d'une recharge (30) comportant au moins deux sachets (50) et une deuxième ouverture (24b) sensiblement à l'opposé de la première, permettant de prélever un par un les sachets.
10. Portesachets selon la revendication précédente, caractérisé par le fait qu'il comporte un rabat (27) agencé pour prendre au moins deux positions, à savoir une première position dans laquelle il ferme l'accès à la première ouverture (24a) et une deuxième position dans laquelle il permet d'accéder à la première ouverture (24a).
11. Portesachets selon l'une quelconque des deux revendications précédentes, caractérisé par le fait que la première ouverture (24a) est plus large que la deuxième ouverture (24b).
12. Portesachets selon l'une quelconque des revendications 9 à 11, caractérisé par le fait que la première ouverture (24a) est refermée après introduction d'une recharge de sachets.
13. Portesachets selon l'une quelconque des revendications 9 à 12, caractérisé par le fait qu'il comporte en outre un logement (26) agencé pour recevoir une spatule (40), et le cas échéant, au moins un logement pour recevoir une lingette.
14. Portesachets selon l'une quelconque des revendications 9 à 13, caractérisé par le fait qu'il est réalisé dans un matériau souple, notamment du cuir.
15. Portesachets selon l'une quelconque des revendications 9 à 14, caractérisé par le fait qu'il est réalisé de manière à tre traversé par une lanière.
16. Portesachets selon la revendication précédente, caractérisé par le fait qu'il comporte deux feuilles (21, 22) entre lesquelles la lanière peut tre engagée.
17. Portesachets selon l'une des deux revendications précédentes, caractérisé par le fait que le passage pour la lanière débouche à chacune des deux extrémités longitudinales du portesachets.
18. Portesachets selon l'une quelconque des revendications 9 à 17, caractérisé par le fait que le logement (24) est défini par deux feuilles (22,23).
19. Portesachets selon la revendication précédente, caractérisé par le fait que les feuilles sont assemblées le long de leurs bords longitudinaux.
20. Portesachets selon l'une quelconque des deux revendications précédentes, caractérisé par le fait que les feuilles sont assemblées par couture, soudage ou collage.
21. Portesachets selon l'une quelconque des revendications 16 à 20, caractérisé par le fait que l'une des feuilles forme une partie au moins d'un collier, d'une laisse ou d'un harnais.
22. Portesachets selon l'une quelconque des revendications 9 à 21, caractérisé par le fait que son épaisseur, lorsqu'il ne porte pas de sachets, est inférieure à 1 cm, mieux inférieure à 0,8 cm, mieux encore inférieure à 0,6 cm environ.
23. Recharge (30) comportant une enveloppe (33) de forme générale aplatie et, à l'intérieur de celleci, entre deux et dix sachets (50) de collecte des déjections canines, à l'état replié.
24. Recharge selon la revendication précédente, caractérisée par le fait qu'elle comporte au moins deux sachets superposés qui présentent chacun une extrémité en forme de pointe.
25. Recharge selon l'une des deux revendications précédentes, caractérisée par le fait qu'elle comporte une enveloppe (33) présentant une extrémité (31) frangible.
26. Recharge selon l'une quelconque des revendications 23 à 25, caractérisée par le fait qu'elle présente une partie rigidifiée facilitant son introduction dans le logement correspondant du portesachets.
27. Recharge selon l'une quelconque des revendications 23 à 26, caractérisée par le fait que les sachets (50) comportent une pointe formée par pliage.
28. Recharge selon l'une quelconque des revendications 23 à 27, caractérisée par le fait que les sachets à l'état replié comportent chacun entre 5 et 12 lignes de pliage.
29. Recharge selon l'une quelconque des revendications 23 à 28, caractérisée par le fait que chaque sachet présente une pointe ayant une face extérieure lisse.
Description:
Kit de propreté canin La présente invention concerne un kit de propreté pour chien.

On connaît par la demande internationale WO 99/29596 un boîtier de forme générale cylindrique, capable de contenir un rouleau de sachets de collecte des déjections canines, ce boîtier étant pourvu d'une ouverture permettant de détacher et de distribuer un à un les sachets. Un tel boîtier est rigide, relativement encombrant et inconfortable pour le chien.

D'autres dispositifs visant à faciliter la collecte des excréments canins ont été proposés dans les demandes FR 2 504 354, FR 2 815 977, FR 2 815 978, WO 98/01375, WO 00/66838 et EP 0 619 944.

Il existe un besoin pour bénéficier d'un kit de propreté qui soit relativement économique à fabriquer, esthétique, pratique d'utilisation et confortable pour l'animal.

L'invention répond à ce besoin grâce à un kit de propreté canin, comportant : - au moins un sachet de collecte des déjections canines, - un porte-sachets comportant un logement de forme générale aplatie pour recevoir ce sachet de collecte au moins.

Grâce à la forme aplatie du logement destiné à recevoir le ou les sachets de collecte, le porte-sachets peut tre réalisé dans un matériau souple tel que du cuir par exemple et tre aisément fixé sur le collier ou la laisse sans gner l'animal, ou tre réalisé d'un seul tenant avec le collier ou la laisse.

Le porte-sachets peut notamment tre réalisé de manière à tre traversé par une lanière, par exemple d'un collier, d'un harnais ou d'une laisse, et s'intégrer ainsi facilement au collier, au harnais ou à la laisse du chien. L'intégration du porte-sachets au collier est avantageuse dans le cas où le chien se promène sans laisse. Ainsi, dans un exemple de mise en oeuvre de l'invention, le porte-sachets peut comporter des moyens de fixation sur le collier, le porte-sachets pouvant par exemple s'étendre le long du collier. Le porte-sachets peut en variante tre réalisé de manière à pouvoir s'attacher indépendamment autour du cou de l'animal.

L'invention a encore pour objet un collier ou une laisse équipé (e) d'un kit de propreté tel que défini ci-dessus, voire un ensemble laisse et collier comportant un porte- sachets capable d'tre fixé sur l'un ou l'autre. Le cas échéant, le porte-sachets peut éventuellement tre fixé ou non sur la poignée de la laisse.

L'invention a encore pour objet, selon un autre de ses aspects, un porte-sachets comportant : - un logement de forme générale aplatie pour recevoir au moins un sachet de collecte des déjections canines, ce logement présentant une première ouverture permettant l'introduction d'une recharge comportant au moins deux sachets et une deuxième ouverture sensiblement à l'opposé de la première, permettant de prélever un à un les sachets.

La première ouverture peut tre plus longue que la deuxième ouverture.

Le porte-sachets peut comporter en outre un rabat agencé pour prendre au moins deux positions, à savoir une première position dans laquelle il ferme l'accès à la première ouverture et une deuxième position dans laquelle il permet d'accéder à la première ouverture. La première ouverture peut tre refermée après introduction d'une recharge de sachets.

Dans une réalisation particulière, le porte-sachets comporte également un logement agencé pour recevoir une spatule et, le cas échéant, au moins un logement pour recevoir une lingette ou autre.

Le porte-sachets peut tre réalisé dans un matériau souple, notamment du cuir ou du tissu d'une matière naturelle ou synthétique.

Le porte-sachets peut tre réalisé de manière à tre traversé par une lanière.

Le logement précité peut tre défini par deux feuilles. Les feuilles peuvent tre assemblées le long de leurs bords longitudinaux. Les feuilles peuvent tre assemblées par couture, soudage ou collage. L'une des feuilles peut former, ou non, une partie au moins d'un collier ou d'une laisse.

L'épaisseur du porte-sachets, lorsqu'il ne porte pas de sachets, peut tre inférieure à 1 cm, voire inférieure à 0, 8 cm, voire encore inférieure à 0,6 cm environ.

La largeur du porte-sachets peut tre par exemple comprise entre 3 et 6 cm, voire entre 4 et 5 cm, et sa longueur comprise entre 10 et 20 cm, voire entre 12 et 18 cm.

Le ratio de la largeur sur la longueur peut par exemple tre comprise entre 0,2 et 0,5, par exemple de l'ordre de 0,3 environ.

Le ratio de la largeur sur l'épaisseur peut par exemple tre compris entre 5 et 10, par exemple entre 6 et 9, voire entre 7 et 8.

L'invention a encore pour objet, selon un autre de ses aspects, une recharge comportant une enveloppe et, à l'intérieur de celle-ci, par exemple entre deux et dix sachets

de collecte à l'état replié, de préférence entre deux et cinq sachets. Les sachets peuvent tre pliés de manière à ce que le retrait d'un sachet facilite l'extraction du sachet suivant. Cette recharge comporte avantageusement une enveloppe présentant une extrémité frangible, et une partie rigidifiée et/ou effilée facilitant l'introduction dans un logement correspondant d'un porte-sachets. Les sachets peuvent comporter une pointe formée par pliage, qui permet leur introduction aisée dans le porte-sachets.

L'invention a encore pour objet, indépendamment ou en combinaison avec ce qui précède, une recharge comportant au moins deux sachets superposés qui présentent chacun une extrémité en forme de pointe.

Chaque sachet peut présenter une pointe ayant une face extérieure lisse.

L'invention a encore pour objet, indépendamment ou en combinaison avec ce qui précède, un procédé pour recharger un logement d'un porte-sachets, comportant les étapes suivantes : - introduire une recharge dans le logement du porte-sachets, la recharge comportant au moins deux sachets et une enveloppe rigidifiée, - enlever une partie au moins de l'enveloppe rigidifiée.

L'invention pourra tre mieux comprise à la lecture de la description détaillée qui va suivre, d'exemples de mise en oeuvre non limitatifs de celle-ci, et à l'examen du dessin annexé, sur lequel : - la figure 1 représente de manière schématique en vue de dessus un exemple de collier équipé d'un porte-sachets selon l'invention, - la figure 2 est une vue partielle de dessous du collier de la figure 1, - la figure 3 représente partiellement le porte-sachets après ouverture du rabat permettant d'accéder au logement recevant les sachets, - la figure 4 est une coupe transversale schématique selon IV-IV de la figure 3, - la figure 5 représente isolément et de manière schématique un sachet de collecte, - la figure 6 représente isolément, avec arrachement, une recharge destinée à tre introduite dans le porte-sachets des figures 1 à 4, - la figure 7 illustre la possibilité de fixer un porte-sachets selon l'invention sur une laisse,

- la figure 8 illustre la possibilité de fixer le porte-sachets de la figure 7 sur un collier, - la figure 9 est une vue analogue à la figure 1 d'une variante de réalisation du porte-sachets, - la figure 10 illustre de manière schématique la réalisation d'un porte-sachets d'un seul tenant avec un collier, - les figures 11 à 18 représentent de manière schématique un premier procédé de pliage des sachets, et - les figures 19 à 26 illustrent de manière schématique un deuxième procédé de pliage des sachets.

Le collier 10 représenté à la figure 1 est équipé d'un porte-sachets 20 conforme à l'invention.

Ce collier 10 comporte une lanière 14 et des attaches rapides 11 et 12 connues en elles-mmes, agencées pour coopérer par encliquetage. Bien entendu, on ne sort pas du cadre de la présente invention lorsque le collier est agencé pour se fermer autrement, par exemple au moyen d'une boucle munie d'un ardillon, ou comporte une chaîne à la place de la lanière 14.

Le collier 10 peut comporter également, comme illustré, une boucle 13 de réglage de sa longueur.

Le porte-sachets 20 comporte des première et deuxième feuilles 21 et 22 entre lesquelles la lanière 14 est engagée, comme on peut le voir sur la figure 4.

Le passage pour la lanière débouche avantageusement à chacune des deux extrémités longitudinales du porte-sachets.

Le porte-sachets 20 comporte, au-dessus de la deuxième feuille 22, une troisième feuille 23 qui définit avec la deuxième feuille 22 un logement 24 permettant de recevoir des sachets 50, tels que celui représenté à la figure 5.

Les sachets 50 peuvent tre conditionnés dans une recharge 30 représentée isolément à la figure 6. Cette recharge 30 comporte une enveloppe 33 et à l'intérieur de celle-ci une pluralité de sachets 50, par exemple entre deux et cinq. Chaque sachet 50 présente dans l'exemple considéré, à l'état déplié, une forme générale rectangulaire, avec des côtés dont la dimension est comprise par exemple entre 15 et 35 cm. Une attache adhésive 51 initialement revtue d'un opercule de protection amovible permet de maintenir

la partie supérieure du sachet repliée contre la partie inférieure, une fois le prélèvement effectué. En variante, les sachets 50 peuvent tre dépourvus d'attache adhésive. Les sachets 50 sont avantageusement réalisés dans une matière biodégradable.

Les sachets 50 sont disposés à l'état replié dans la recharge 30, laquelle comporte par exemple une enveloppe en matière plastique qui peut tre transparente ou non et servir de support publicitaire, le cas échéant. Elle peut par exemple tre réalisée en un papier ou un carton suffisamment résistant.

La première feuille 21 est recouverte sur sa face opposée à la deuxième feuille 22 par une quatrième feuille 25, laquelle définit avec la première feuille 21 un deuxième logement 26 permettant de recevoir une spatule 40. Le cas échéant, un logement supplémentaire 45 peut tre réalisé pour accueillir une ou plusieurs lingettes.

Les quatre feuilles 21 à 24 sont assemblées le long de leurs bords longitudinaux. Dans l'exemple considéré, les feuilles 21 à 24 sont en cuir et assemblées par couture mais elles pourraient, sans que l'on sorte du cadre de l'invention, tre réalisées en matière plastique ou en tissu et assemblées par soudure, collage ou couture. Le collier lui- mme peut tre réalisé en cuir, en tissu, ou en tout autre matériau adéquat.

Le logement 24 comporte deux ouvertures, à savoir une première ouverture 24a permettant d'introduire la recharge 30 et une deuxième ouverture 24b, sensiblement à l'opposé de la première, permettant d'extraire un à un les sachets contenus dans le logement 24. Cette deuxième ouverture 24b se présente, dans l'exemple illustré, sous la forme d'une fentre découpée dans la troisième feuille 23. La largeur de la fentre 24b est légèrement inférieure à celle des sachets 50 à l'état replié de manière à ce que les sachets 50 puissent tre retenus à l'intérieur du logement 24 malgré les mouvements brusques que le chien pourrait faire. La largeur de la fentre 24b est dans l'exemple illustré inférieure à celle de l'ouverture 24a. La fentre 24a peut tre refermée après introduction de la recharge de sachets.

Le porte-sachets 20 comporte, sur la face extérieure de la troisième feuille 23, un premier moyen d'accrochage 26 et la deuxième feuille 22 se prolonge sur le côté pour former un rabat 27 comportant sur sa face intérieure un deuxième moyen d'accrochage 28, agencé pour coopérer avec le premier moyen d'accrochage 26 afin de maintenir le rabat en place contre la troisième feuille 23. Les moyens d'accrochage 26 et 28 sont par exemple constitués par des bandes velcro, respectivement à boucles et à crochets. Bien entendu, on

ne sort pas du cadre de la présente invention lorsque les moyens d'accrochage sont réalisés autrement, par exemple au moyen d'un bouton pression.

Dans ce qui vient d'tre décrit, le porte-sachets est engagé sur la lanière 14, mais on ne sort pas du cadre de la présente invention si le porte-sachets est formé d'un seul tenant avec la lanière 14, comme on l'a illustré à la figure 10.

Dans cet exemple, la lanière 14 comporte une feuille 23 formée par une extension de la lanière et destinée à se rabattre selon la flèche F sur le reste de la lanière 14 et à tre maintenue à l'état rabattu par couture, collage et/ou soudure, de façon à définir le logement 24 permettant de recevoir les sachets 50. Elle comporte en outre un rabat 27 formé également par une extension de la lanière et destiné à se rabattre de manière détachable selon la flèche G sur la feuille 23 pour couvrir au moins partiellement l'ouverture d'introduction de la recharge. Le rabat 27 comporte sur sa face intérieure des moyens d'accrochage 28 agencés pour coopérer avec des moyens d'accrochage 26 disposés sur la feuille 23 ou ailleurs sur la lanière 14.

La recharge 30 peut comporter une extrémité rigidifiée par laquelle elle peut tre introduite dans le logement 24, cette extrémité étant agencée par exemple de manière à former une pointe 32 facilitant son introduction. L'enveloppe 33 de la recharge 30 comporte une partie frangible 31 permettant son ouverture par une simple traction exercée à ses extrémités. En variante, l'enveloppe 33 de la recharge 30 peut tre dépourvue de partie frangible, et comporter une extrémité ouverte de laquelle peuvent dépasser les sachets qu'elle contient. L'enveloppe 33 de la recharge peut tre destinée à tre enlever après introduction de la recharge dans le logement 24.

Les sachets peuvent tre pliés de façon à ce qu'ils forment une pointe, comme cela sera expliqué plus loin. Les sachets peuvent tre pliés de telle sorte que la pointe ne comporte aucun bord libre de la feuille initiale.

Dans l'exemple décrit, la pointe est triangulaire rectangle, quand on l'observe de face.

Le collier 10 peut tre proposé avec le porte-sachets 20 déjà en place sur la lanière 14 ou, en variante, le porte-sachets 20 peut tre mis en place par l'utilisateur lui- mme sur le collier.

Pour introduire les sachets 50 dans le porte-sachets 20, l'utilisateur ouvre le rabat 27 et glisse la recharge 30 à l'intérieur du logement 24. La partie frangible 31 de la

recharge 30 apparaît dans la fentre 24b, et peut tre retirée. Puis, l'utilisateur peut éventuellement retirer le reste de l'enveloppe 33 de la recharge 30. L'utilisateur peut ensuite refermer le rabat 27 de sorte que les sachets sont retenus dans le logement 24. Les sachets 50 sont prélevés grâce à la fentre 24b. De préférence, les sachets 50 sont pliés de telle sorte que la languette 51 se présente dans la fentre 24b, ce qui facilite leur extraction.

Les sachets peuvent ne pas tre solidaires, de façon à pouvoir tre prélevés l'un après l'autre par exemple. Ils peuvent par exemple tre indépendants, et notamment ne pas tre reliés les uns aux autres par des parties frangibles. La distribution des sachets peut avoir lieu de manière séquentielle.

Les sachets peuvent par exemple tre retenus par friction entre les feuilles 22 et 23 du porte-sachets, ce qui est par exemple le cas lorsque ce dernier est réalisé en cuir et que les faces non tannées sont du côté de l'intérieur du logement 24 contenant les sachets.

De la mme façon, on peut disposer la feuille 21 face non tannée orientée vers l'intérieur du logement contenant la lanière 14, de façon à éviter que le porte-sachets ne glisse sur la lanière.

Dans l'exemple décrit, tous les sachets dépassent du logement 24 par la fentre 24b. Ils peuvent ainsi tre saisis facilement.

Ils ont avantageusement une extrémité apparente lorsqu'ils sont en place dans le logement 24. Il n'est ainsi pas nécessaire d'ouvrir le rabat 27 pour saisir un sachet.

Les sachets sont avantageusement réalisés dans une matière biodégradable, qui contient dans l'exemple décrit de l'amidon de maïs.

Dans l'exemple de la figure 1, le porte-sachets 20 est traversé par la lanière 14 du collier 10. On ne sort pas du cadre de la présente invention lorsque le porte-sachets 20 est agencé pour se fixer sur un harnais, ou en variante sur une laisse, comme illustré à la figure 7. Dans ce cas, le porte-sachets 20 peut tre traversé par une lanière 71 dont les extrémités sont reliées, par exemple par l'intermédiaire d'attaches rapides 72 et 73, respectivement à une dragonne 74 et au reste de la laisse 70. Cette dernière est munie d'un crochet 75 à engager dans une boucle d'un collier, non représenté. La lanière 71 peut tre détachée, le cas échéant, pour tre fixée sur un collier 10, comme illustré sur la figure 8. Le collier 10 peut tre raccourci au moyen de la boucle de réglage 13 pour tenir compte de la longueur de la lanière 71.

Le porte-sachets est de préférence fixé ailleurs que sur la dragonne d'une laisse.

Le porte-sachets peut s'étendre le long du collier auquel il se fixe ou tre indépendant du collier et s'attacher autour du cou de l'animal.

Bien entendu, l'invention n'est pas limitée à l'exemple qui vient d'tre décrit. De nombreuses variantes peuvent tre apportées.

On peut donner au porte-sachets d'autres formes que celle illustrée, en fonction de la taille de l'animal par exemple, et notamment une forme sensiblement triangulaire, comme illustré à la figure 9. Sur cette figure, le porte-sachets 20 comporte deux passants 29 permettant sa fixation sur la lanière 14 du collier 10, et un logement aplati de forme générale triangulaire pour recevoir les sachets. L'extrémité supérieure 24a de ce logement n'est pas, à la différence de l'exemple précédent, obturée par un rabat. Le prélèvement des sachets s'effectue par l'ouverture inférieure 24b.

Le logement précité, destiné à accueillir une ou plusieurs lingettes, peut tre formé sur le rabat 27 ou se superposer au logement 24, étant réalisé sur la feuille 23 ou sous la feuille 22, par exemple.

Le porte-sachets peut comporter des figures, dessins, hologrammes ou tout autre logo, brodés ou imprimés. Le porte-sachets peut également supporter différents accessoires, par exemple des bijoux, pierres, badges ou breloques. Le porte-sachets peut, dans un mode particulier de réalisation de l'invention, tre parfumé, par exemple d'une odeur qui attire les chiens, de façon à favoriser la vente et l'utilisation du porte-sachets.

Le porte-sachets peut encore comporter un code à barres renseignant par exemple sur l'identité du chien, ce qui peut servir à l'identification du chien lorsque ce dernier s'est égaré.

Le porte-sachets peut encore comporter une puce comportant un émetteur et/ou récepteur, utile si le chien est égaré ou pour maintenir celui-ci dans un périmètre donné.

Le porte-sachets peut comporter un dispositif d'interprétation des aboiements, par exemple un circuit électronique comportant un microphone.

Indépendamment ou en combinaison avec ce qui précède, le porte-sachets peut tre réalisé dans un matériau, par exemple un cuir ou un tissu, identique à celui dans lequel est réalisé un vtement ou un accessoire de mode, par exemple un manteau, des chaussures

ou un sac, notamment un sac à main, du maître du chien, ou dans un matériau identique à celui dans lequel est réalisé un manteau du chien.

On va maintenant décrire des exemples de procédé de pliage des sachets 50, et en référence aux figures 11 à 18, un premier procédé de pliage des sachets 50.

On a illustré à la figure 11 un sachet 50 posé à plat, dont les dimensions sont par exemple de l'ordre de 22 cm x 27 cm, mais on ne sort pas du cadre de la présente invention si les dimensions du sachet 50 sont différentes, et si sa surface est comprise entre 300 et 800 cm2, voire entre 400 et 700 cm2, voire de l'ordre de 600 cm2 environ.

On voit sur la figure 11 des lignes de pliage A et B parallèles à un grand côté 82 du sachet et coupant les petits côtés 83 du sachet respectivement au quart et au trois- quarts de leur longueur.

Les extrémités du sachets sont rabattues sur la partie centrale du sachet selon les lignes de pliages A et B, comme on l'a illustré à la figure 12.

Les parties d'extrémité du sachet plié sont ensuite rabattues selon des lignes de pliage C et D, parallèles aux lignes A et B, de façon à obtenir le sachet illustré à la figure 13.

Enfin, on plie en deux le sachet de la figure 13 selon une ligne E parallèle aux lignes A, B, C et D, pour obtenir le sachet plié de la figure 14. Ce dernier est d'une longueur égale à la longueur du grand côté 82 du sachet posé à plat, et d'une largeur égale à un huitième de la longueur du petit côté §3 du sachet de départ illustré à la figure 11.

Bien entendu, on ne sort pas du cadre de la présente invention si on plie le sachet selon les lignes de pliages A, B, C, D et E dans un ordre différent, par exemple si on commence par plier le sachet selon la ligne E puis selon les lignes A et B et enfin selon les lignes C et D.

On plie ensuite le sachet selon une ligne F s'étendant en diagonale par rapport aux lignes précédentes, qui coupe le sachet plié de la figure 14 en son milieu 0, comme on l'a illustré à la figure 15 et plus en détail à la figure 16.

Cette ligne F est la diagonale d'un carré centré sur le point O, dont la longueur des côtés est égale à la largeur du sachet plié de la figure 14, c'est-à-dire à un huitième de la longueur du petit côté 83 du sachet déplié de la figure 11.

Le sachet est alors plié en équerre et comporte deux branches 80 et 81.

On rabat ensuite les deux branches 80 et 81 de l'équerre l'une sur l'autre selon la deuxième diagonale G du carré précité, de façon à former le sachet plié illustré à la figure 17.

Ce dernier est alors de forme générale rectangulaire, de longueur sensiblement égale à la moitié de la longueur du grand côté 82 du sachet déplié de la figure 11, et de largeur égale au huitième de la longueur du petit côté 83 du sachet déplié de la figure 11.

Le sachet comporte en outre une partie pointue 85, correspondant à un quart du carré précité.

Cette pointe 85 permet d'introduire facilement les sachets 50 pliés dans l'enveloppe 33 de la recharge 30, et d'introduire cette recharge dans le logement 24 du porte-sachets, notamment en guidant cette dernière. Dans ce cas, la recharge peut tre par exemple dépourvue de parties frangibles 31.

La partie pointue 85 des sachets 50 peut par exemple dépasser hors du logement 24 par l'ouverture 24b et permettre au sachet d'tre saisi facilement par l'utilisateur.

On a illustré à la figure 17 le sachet 50 plié lorsque l'on rabat la branche 80 de l'équerre sur la branche 81 et à la figure 1 le sachet plié lorsque l'on rabat la branche 81 sur la branche 80.

On voit que la pointe 85 est sur la figure 18 en continuité avec la partie rectangulaire du sachet 50 plié, alors que sur l'autre face, c'est-à-dire sur la face illustré à la figure 17, la pointe 85 forme une couche supplémentaire au-dessus de la partie rectangulaire du sachet plié.

Il est préférable de disposer les sachets dans le porte-sachets avec la face de la pointe 85 illustrée à la figure 18 du côté de l'extérieur et la face de la pointe 85 illustré à la figure 17 contre la feuille 22, de façon à ce que le rebord formé par la pointe 85 de la face illustrée à la figure 17 ne s'accroche pas sur des objets, ce qui provoquerait la sortie intempestive du sachet du logement 24.

On a illustré sur les figures 19 à 26 un second mode de pliage, qui peut par exemple correspondre à des sachets destinés à tre utilisés avec le porte-sachets illustré à la figure 9.

On définit sur le sachet 50 étalé à plat, illustré à la figure 19, des lignes de pliages H et I constituant les diagonales d'un carré de côté égal à la longueur du petit côté

83 du sachet 50. On définit également une ligne J de pliage parallèle au petit côté 83 du sachet 50 et passant par le point d'intersection des diagonales 1 et H.

On plie ensuite le sachet selon ces trois lignes de pliage H, 1 et J en ramenant les deux moitiés de la ligne de pliage J l'une contre l'autre, de façon à former le pliage illustré à la figure 20.

On obtient ainsi un sachet 50 plié composé d'une partie 90 triangulaire rectangle isocèle et d'une partie 91 rectangulaire, de longueur égale à la longueur du petit côté 83 et de largeur égale à la différence entre la longueur du grand côté 82 et du petit côté 83, comme illustré à la figure 21.

On rabat alors la partie rectangulaire 91 sur la partie triangulaire rectangle isocèle 90, puis on rabat les extrémités de la partie rectangulaire 91 qui dépassent de la partie triangulaire 90 sur la partie triangulaire 90, comme illustré à la figure 22.

On obtient alors un sachet 50 plié de forme triangulaire isocèle rectangle.

On rabat les pointes 93 d'angle 45'sur la pointe 94 d'angle égal à 90°, comme illustré à la figure 23. On obtient un sachet plié 50 de forme carrée, comme illustré à la figure 24.

On retourne ensuite ce carré et on ramène la pointe 95 sur la pointe 96 comme illustré à la figure 25, en glissant la pointe 95 sous la feuille 97 formée par la partie rectangulaire 91 précitée.

On obtient alors le sachet plié illustré à la figure 26.

Les sachets à l'état replié peuvent comporter entre 5 et 12 lignes de pliage voire entre 6 et 10.

Bien entendu, on ne sort pas du cadre de la présente invention si le sachet 50 est plié de manière différente de ce qui vient d'tre décrit.