Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
CHERRY PICKER FOR ELEVATING PERSONS AND ALLOWING SAID PERSONS TO WORK IN AN ELEVATED POSITION
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2019/158869
Kind Code:
A1
Abstract:
Disclosed is a cherry picker (1) comprising a chassis (2), a heat engine (4), a starter (5) and a starter actuator (62) for said engine (4), a platform (8), means (9) for lifting the platform (8) that include a lifting arm (91), a control console (10) that includes a control unit (26) for the lifting means (9), a drive unit configured to control at least the arm (91) according to the data input into the control console (10), a member for powering the drive unit (11), a member (12) for activating/deactivating the control unit (26) for the lifting means (9), said member (12) being mounted to as to be movable between an inactive position, in which the control unit (9) for the lifting means (9) is deactivated, and an active position. In the working configuration, which corresponds to the raised position of the arm (91), the cherry picker (1) has an operating mode in which, when the heat engine (4) is in a stopped state while being powered, the drive unit (11) is configured to control the start of the heat engine (4) by means of the activating/deactivating member (12) without the actuator (62) for the starter (5) being actuated.

Inventors:
HUBERT, Fabrice (C/O MANITOU BF, 430 rue de l'Aubinière, ANCENIS, 44150, FR)
Application Number:
FR2019/050338
Publication Date:
August 22, 2019
Filing Date:
February 15, 2019
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
MANITOU BF (430 RUE DE L'AUBINIERE, ANCENIS, 44150, FR)
International Classes:
B66F9/24; B66F11/04; F02N11/08
Foreign References:
CN105804875A2016-07-27
EP1520832A12005-04-06
JPH04121999U1992-10-30
EP1520832A12005-04-06
CN105804875A2016-07-27
JPH04121999A1992-04-22
Attorney, Agent or Firm:
GODINEAU, Valérie et al. (IPSILON, 3 rue Edouard Nignon, Nantes, 44300, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Nacelle (1 ) élévatrice comprenant :

- un châssis (2),

- un moteur (4) thermique, un démarreur (5) dudit moteur (4) thermique et au moins un organe (61 , 62) d’actionnement du démarreur (5),

- une plateforme (8),

- des moyens (9) d'élévation de la plateforme (8) par rapport au châssis (2), lesdits moyens (9) d’élévation comprenant au moins un bras (91 ) de levage télescopique ou non télescopique disposé entre une zone (30) de raccordement à la plateforme (8) et le châssis (2) et monté mobile à l’aide du moteur thermique entre une position haute et une position basse,

- un pupitre (10) de commande porté par ladite plateforme (8) et équipé au moins d’une commande (26) des moyens (9) d'élévation et,

- une unité (11 ) de pilotage configurée pour commander les moyens (9) d’élévation en fonction au moins des données fournies par ledit pupitre (10) de commande,

- un organe (7) de mise sous tension au moins de l’unité (11 ) de pilotage, ledit organe (7) de mise sous tension étant apte à passer d’un état inactif à un état actif et inversement,

- un organe (12) d’activation/inactivation d’au moins la commande (26) des moyens (9) d'élévation, ledit organe (12) d’activation/inactivation étant monté mobile entre une position inactive, dans laquelle au moins la commande (26) des moyens (9) d'élévation est désactivée indépendamment de l'état arrêté ou en marche du moteur thermique et une position active dans laquelle au moins la commande (26) des moyens (9) d'élévation est activée, ledit organe (12) d’activation/inactivation étant équipé de moyens (13) de rappel en position inactive, et étant apte à passer de la position inactive à la position active sous l’action d’une poussée exercée sur ledit organe (12) d’activation/inactivation à l’encontre des moyens (13) de rappel,

ladite nacelle (1 ) présentant deux configurations à savoir une configuration transport et une configuration travail, ladite nacelle (1 ) étant en configuration transport en position basse du bras (91 ) et rentrée du bras (91 ) dans le cas d’un bras télescopique,

caractérisé en ce que en configuration travail, la nacelle (1 ) comprend au moins un mode de fonctionnement dans lequel, le moteur (4) thermique est apte, à l’état activé de l’organe (7) de mise sous tension de l’unité (11 ) de pilotage, et à l’état démarré du moteur (4) thermique, à être arrêté, cet arrêt du moteur (4) thermique étant appelé arrêt sous tension du moteur (4) thermique, et dans lequel, à l’état arrêté sous tension dudit moteur (4) thermique, l’unité (11 ) de pilotage est configurée pour commander le démarrage du moteur (4) thermique à l'aide de l'organe (12) d'activation/inactivation d’au moins la commande (26) des moyens (9) d'élévation, par passage de l’organe (12) d’activation/inactivation de la position inactive à la position active, sans actionnement du ou des organes (61 , 62) d’actionnement du démarreur (5). 2. Nacelle (1 ) élévatrice selon la revendication 1 , caractérisée en ce que le démarreur (5) du moteur (4) thermique est alimenté par une batterie (15) apte à être rechargée lorsque le moteur (4) thermique fonctionne, en ce que la nacelle (1 ) comprend un indicateur (16) du niveau de charge de la batterie (15), et en ce que, en configuration travail de la nacelle (1 ), la nacelle (1 ) comprend un mode de fonctionnement dans lequel ladite unité (11 ) de pilotage est configurée pour, à l’état arrêté sous tension du moteur (4) thermique, commander le démarrage automatique du moteur (4) thermique au moins en fonction des données fournies par l’indicateur (16) du niveau de charge. 3. Nacelle (1 ) élévatrice selon la revendication 2, caractérisé en ce que dans le mode de fonctionnement appelé mode de fonctionnement économique dans lequel, à l’état arrêté sous tension dudit moteur (4) thermique, l'unité (11 ) de pilotage est apte, à commander le démarrage du moteur (4) thermique à l'aide de l’organe (12) d’activation/inactivation, par passage de la position inactive à la position active dudit organe (12) d’activation/inactivation, l’unité (11 ) de pilotage est en outre configurée pour, à l’état arrêté sous tension du moteur (4) thermique, commander le démarrage automatique du moteur (4) thermique au moins en fonction des données fournies par l’indicateur (16) du niveau de charge, ce mode de fonctionnement économique étant un mode activable/désactivable, et l’unité (11 ) de pilotage étant configurée pour désactiver le mode de fonctionnement économique au moins en fonction des données fournies par l’indicateur (16) du niveau de charge.

4. Nacelle (1 ) élévatrice selon l’une des revendications 1 à 3, caractérisée en ce que la nacelle (1 ) comprend un indicateur (14) de la position active/inactive de l’organe (12) d’activation/inactivation d'au moins la commande (26) des moyens (9) d'élévation et en ce que, en configuration travail de la nacelle (1 ), dans le mode de fonctionnement dans lequel, à l’état arrêté sous tension dudit moteur (4) thermique, l’organe d’activation/inactivation est apte, par passage de la position inactive à la position active, à commander le démarrage du moteur (4) thermique, l’unité (11 ) de pilotage est configurée pour commander l’arrêt sous tension du moteur (4) thermique au moins en fonction des données fournies par ledit indicateur (14) de position.

5. Nacelle (1 ) élévatrice selon l’une des revendications 1 à 4, caractérisée en ce que l’unité (11 ) de pilotage comprend un module (17) de détermination de présence configuré pour déterminer l’état présent ou absent d’une personne sur la plate-forme (8) en fonction de données fournies par le pupitre (10) de commande et en ce que, en configuration travail de la nacelle (1 ), dans le mode de fonctionnement dans lequel, à l’état arrêté sous tension dudit moteur (4) thermique, l’organe (12) d’activation/inactivation est apte, par passage de la position inactive à la position active, à commander le démarrage du moteur (4) thermique, l'unité de pilotage est configurée pour commander l’arrêt sous tension du moteur (4) thermique au moins en fonction dudit état déterminé par le module (17) de détermination de présence. 6. Nacelle (1 ) élévatrice selon l’une des revendications 1 à 5, caractérisée en ce que la nacelle (1 ) comprend un organe (18) activable/désactivable de commande de démarrage à froid du moteur (4) thermique et un module (19) de détermination de l’état activé/désactivé dudit organe (18) de commande, cet organe (18) de commande étant activable par actionnement manuel, et désactivable de manière automatique, et en ce que, en configuration travail de la nacelle (1 ), dans le mode de fonctionnement dans lequel, à l’état arrêté sous tension dudit moteur (4) thermique, l’organe (12) d’activation/inactivation d'au moins la commande (26) des moyens d'élévation est apte, par passage de la position inactive à la position active, à commander le démarrage du moteur (4) thermique, l'unité (11 ) de pilotage est configurée pour commander l’arrêt sous tension du moteur (4) thermique au moins en fonction de l’état activé/désactivé dudit organe (18) de commande de démarrage à froid déterminé par ledit module.

7. Nacelle (1 ) élévatrice selon l’une des revendications 1 à 6, caractérisée en ce que la nacelle (1 ) comprend au moins un générateur (20) d’électricité, et un module (21 ) de détermination de l’état activé/désactivé dudit générateur (20) d’électricité et en ce que, en configuration travail de la nacelle (1 ), dans le mode de fonctionnement dans lequel, à l’état arrêté sous tension dudit moteur (4) thermique, l’organe (12) d’activation/inactivation est apte, par passage de la position inactive à la position active, à commander le démarrage du moteur (4) thermique, l’unité (11 ) de pilotage est configurée pour commander l’arrêt sous tension du moteur (4) thermique au moins en fonction de l’état activé/désactivé du générateur (20) d’électricité déterminé par ledit module (21 ).

8. Nacelle (1 ) élévatrice selon l’une des revendications 1 à 7, caractérisée en ce que la nacelle (1 ) comprend un capot (28) de protection du moteur (4) thermique porté par le châssis (2), et un détecteur (29) de l’état ouvert/fermé du capot (28), et en ce que, en configuration travail de la nacelle (1 ), dans le mode de fonctionnement dans lequel, à l’état arrêté sous tension dudit moteur (4) thermique, l’organe (12) d’activation/inactivation est apte, par passage de la position inactive à la position active, à commander le démarrage du moteur (4) thermique, l’unité (11 ) de pilotage est configurée pour commander le démarrage du moteur (4) thermique au moins en fonction de l’état fermé/ouvert du capot (28).

9. Nacelle (1 ) élévatrice selon l’une des revendications 1 à 8, caractérisée en ce que la nacelle (1 ) comprend des moyens (31 ) d’émission d’un signal sonore et/ou lumineux et en ce que, en configuration travail de la nacelle (1 ), dans le mode de fonctionnement dans lequel, à l’état arrêté sous tension dudit moteur (4) thermique, l’organe (12) d’activation/inactivation est apte, par passage de la position inactive à la position active, à commander le démarrage du moteur (4) thermique, l’unité (11 ) de pilotage est configurée pour commander l’actionnement des moyens (31 ) d’émission à l’état arrêté sous tension dudit moteur (4) thermique.

10. Nacelle (1 ) élévatrice selon l’une des revendications 1 à 9, caractérisée en ce que ledit organe (12) d’activation/inactivation est une pédale à pied portée par ladite plateforme (8).

11. Nacelle (1 ) élévatrice selon l’une des revendications 1 à 10, caractérisée en ce que l’organe (7) de mise sous tension de la nacelle (1 ) est une clé disposée sur le châssis (2), cette clé étant une clé rotative apte à passer par rotation d’un état inactif à un état actif et inversement.

12. Nacelle (1 ) élévatrice selon l'une des revendications 1 à 11 , caractérisée en ce que dans le mode de fonctionnement appelé mode de fonctionnement économique dans lequel, à l’état arrêté sous tension dudit moteur (4) thermique, l'unité (11 ) de pilotage est apte, à commander le démarrage du moteur (4) thermique à l'aide de l’organe (12) d’activation/inactivation, d'au moins la commande (26) des moyens (9) d'élévation, par passage de l’organe (12) d’activation/inactivation de la position inactive à la position active, sans actionnement du ou des organes (61 , 62) d’actionnement du démarreur (5), l'unité (11 ) de pilotage est configurée pour, à l'état démarré du moteur (4) thermique, commander l'arrêt sous tension du moteur (4) thermique au moins si l'organe (12) d'activation/inactivation d'au moins la commande (26) des moyens (9) d'élévation est en position inactive.

13. Nacelle (1 ) élévatrice selon l’une des revendications 1 à 12, caractérisée en ce que le châssis (2) est équipé d’un poste (27) de commande et en ce que le ou l’un des organes (61 , 62) d’actionnement du démarreur (5) est formé par un bouton de démarrage équipant ledit poste (27).

14. Nacelle (1 ) élévatrice selon l’une des revendications 1 à 13, caractérisée en ce que le châssis (2) étant équipé de roues (33), le moteur (4) thermique est relié aux roues (33) par l’intermédiaire d’une transmission (25) pour former des moyens (3) de déplacement au sol du châssis (2) ;

et en ce que le pupitre (10) de commande porté par ladite plateforme (8) est équipé aussi au moins d’une commande (26) des moyens (3) de déplacement au sol du châssis,

et en ce que l’unité (11 ) de pilotage est aussi configurée pour commander les moyens (3) de déplacement au sol du châssis en fonction au moins des données fournies par ledit pupitre (10) de commande,

et en ce que ledit organe (12) d’activation/inactivation est également configuré, pour en position active, activer la commande (26) des moyens de déplacement (3) au sol du châssis et en position inactive, désactiver la commande (26) des moyens de déplacement (3) au sol du châssis.

15. Procédé de commande d'une nacelle élévatrice comprenant :

un châssis (2),

- un moteur (4) thermique, un démarreur (5) dudit moteur (4) thermique et au moins un organe (61 , 62) d’actionnement du démarreur (5),

- une plateforme (8),

- des moyens (9) d'élévation de la plateforme (8) par rapport au châssis (2), lesdits moyens (9) d’élévation comprenant au moins un bras (91 ) de levage télescopique ou non télescopique disposé entre une zone (30) de raccordement à la plateforme (8) et le châssis (2) et monté mobile à l’aide du moteur thermique entre une position haute et une position basse,

- un pupitre (10) de commande porté par ladite plateforme (8) et équipé au moins d’une commande (26) des moyens (9) d'élévation et,

- une unité (11 ) de pilotage configurée pour commander les moyens (9) d’élévation en fonction au moins des données fournies par ledit pupitre (10) de commande,

- un organe (7) de mise sous tension au moins de l’unité (1 1 ) de pilotage, ledit organe (7) de mise sous tension étant apte à passer d’un état inactif à un état actif et inversement,

- un organe (12) d’activation/inactivation d’au moins la commande (26) des moyens (9) d'élévation, ledit organe (12) d’activation/inactivation étant monté mobile entre une position inactive, dans laquelle la commande (26) des moyens (9) d'élévation est désactivée indépendamment de l'état arrêté ou en marche du moteur thermique, et une position active dans laquelle la commande (26) des moyens (9) d'élévation est activée, ledit organe (12) d’activation/inactivation étant équipé de moyens (13) de rappel en position inactive, et étant apte à passer de la position inactive à la position active sous l’action d’une poussée exercée sur ledit organe (12) d’activation/inactivation à l’encontre des moyens (13) de rappel,

ladite nacelle (1 ) présentant deux configurations à savoir une configuration transport et une configuration travail, ladite nacelle (1 ) étant en configuration transport en position basse du bras (91 ) et rentrée du bras (91 ) dans le cas d’un bras télescopique,

caractérisé en ce que en configuration travail de la nacelle (1 ) dans au moins un mode de fonctionnement, dans lequel, le moteur (4) thermique est apte, à l’état activé de l’organe (7) de mise sous tension de l’unité (11 ) de pilotage, et à l’état démarré du moteur (4) thermique, à être arrêté, cet arrêt du moteur (4) thermique étant appelé arrêt sous tension du moteur (4) thermique, le procédé comprend une étape de démarrage du moteur (4) thermique à l'aide de l’organe (12) d’activation/inactivation d’au moins la commande (26) des moyens (9) d'élévation par passage de l'organe (12) d'activation/désactivation de la position inactive à la position active sans actionnement du ou des organes (61 , 62) d’actionnement du démarreur (5).

Description:
Nacelle élévatrice pour l’élévation de personnes et le travail en hauteur desdites personnes

DOMAINE DE L’INVENTION

L’invention concerne une nacelle élévatrice pour l’élévation de personnes et le travail en hauteur desdites personnes.

Elle concerne plus particulièrement une nacelle élévatrice comprenant :

- un châssis,

- un moteur thermique, un démarreur dudit moteur thermique et au moins un organe d’actionnement du démarreur,

- une plateforme,

- des moyens d'élévation de la plateforme par rapport au châssis, lesdits moyens d’élévation comprenant au moins un bras de levage télescopique ou non télescopique disposé entre une zone de raccordement à la plateforme et le châssis et monté mobile entre une position haute et une position basse, - un pupitre de commande porté par ladite plateforme et équipé au moins d’une commande des moyens d'élévation et,

- une unité de pilotage configurée pour commander les moyens d’élévation en fonction au moins des données fournies par ledit pupitre de commande,

- un organe de mise sous tension au moins de l’unité de pilotage, ledit organe de mise sous tension étant apte à passer d’un état inactif à un état actif et inversement,

- un organe d’activation/inactivation d’au moins la commande des moyens d'élévation, ledit organe d’activation/inactivation étant monté mobile entre une position inactive dans laquelle la commande des moyens d'élévation est désactivée, c'est-à-dire inactive, indépendamment de l'état arrêté ou en marche du moteur thermique, et une position active dans laquelle la commande des moyens d'élévation est activée, c'est-à-dire active, ledit organe d’activation/inactivation étant équipé de moyens de rappel en position inactive et étant apte à passer de la position inactive à la position active sous l’action d’une poussée exercée sur ledit organe à l’encontre des moyens de rappel, ladite nacelle présentant deux configurations à savoir une configuration transport et une configuration travail, ladite nacelle étant en configuration transport en position basse du bras et rentrée du bras dans le cas d’un bras télescopique.

ART ANTERIEUR

Une nacelle élévatrice du type précitée équipée en particulier d'une poignée homme-mort est connue comme l'illustre le document EP 1.520.832. Jusqu’à présent, dans une telle nacelle élévatrice, en configuration travail, le moteur thermique tourne au ralenti pendant que l’opérateur effectue ses tâches. Il en résulte une usure prématurée du moteur et une consommation de carburant importante. On est donc à la recherche de solutions permettant de réduire l’usure du moteur thermique. Une nacelle élévatrice équipée d'un dispositif de commande à distance marche/arrêt automatique du moteur en fonction d'un certain nombre de conditions est connue comme l'illustre le document CN105804875. Dans ce document, l'arrêt automatique est opéré notamment en l'absence d'actionnement des moyens d'élévation. Le détail de cette commande d'arrêt automatique ou de redémarrage du moteur n'est pas fourni. Il en est de même dans le document japonais H04121999. L’opérateur est peu enclin à travailler avec un moteur thermique arrêté car il sait que l’opération de redémarrage est fastidieuse. Elle nécessite en effet d’agir sur l’organe d’actionnement du démarreur disposé sur le pupitre de commande puis sur l’organe d’activation/inactivation des commandes du pupitre de commande pour pouvoir commander en mouvement la nacelle. Elle nécessite en outre parfois d’attendre quelques instants que la pompe hydraulique associée au moteur thermique et servant à l’alimentation du circuit hydraulique des actionneurs du bras de levage ait atteint un régime suffisant pour permettre la réalisation, à partir des commandes du pupitre de commande, des actions souhaitées. On est donc à la recherche de solutions permettant d’éviter les inconvénients mentionnés ci-dessus.

BUT ET RESUME

Un but de l'invention est de proposer une nacelle élévatrice dont la conception permet une réduction de la consommation d'énergie sans nuire aux performances des moyens d'élévation de la plateforme. Un but de l’invention est de proposer une nacelle élévatrice dont la conception permet, en configuration travail, de démarrer le moteur thermique de manière aisée sans procédure fastidieuse.

Un autre but de l’invention est de proposer une nacelle élévatrice dont la conception permet, en configuration travail, de démarrer le moteur thermique en temps masqué, c’est-à-dire pendant que l’opérateur utilise ses mains pour exercer la tâche qu’il doit effectuer en hauteur.

A cet effet, l’invention a pour objet une nacelle élévatrice comprenant :

- un châssis,

- un moteur thermique, un démarreur dudit moteur thermique et au moins un organe d’actionnement du démarreur,

- une plateforme,

- des moyens d'élévation de la plateforme par rapport au châssis, lesdits moyens d’élévation comprenant au moins un bras de levage télescopique ou non télescopique disposé entre une zone de raccordement à la plateforme et le châssis et monté mobile à l’aide du moteur thermique entre une position haute et une position basse,

- un pupitre de commande porté par ladite plateforme et équipé au moins d’une commande des moyens d'élévation et,

- une unité de pilotage configurée pour commander les moyens d’élévation en fonction au moins des données fournies par ledit pupitre de commande, - un organe de mise sous tension au moins de l’unité de pilotage, ledit organe de mise sous tension étant apte à passer d’un état inactif à un état actif et inversement,

- un organe d’activation/inactivation d’au moins la commande des moyens d'élévation, ledit organe d’activation/inactivation étant monté mobile entre une position inactive, dans laquelle au moins la commande des moyens d'élévation est désactivée indépendamment de l'état arrêté ou en marche du moteur thermique et une position active dans laquelle au moins la commande des moyens d'élévation est activée, ledit organe d’activation/inactivation étant équipé de moyens de rappel en position inactive, et étant apte à passer de la position inactive à la position active sous l’action d’une poussée exercée sur ledit organe d’activation/inactivation à l’encontre des moyens de rappel, ladite nacelle présentant deux configurations à savoir une configuration transport et une configuration travail, ladite nacelle étant en configuration transport en position basse du bras et rentrée du bras dans le cas d’un bras télescopique,

caractérisé en ce que en configuration travail, la nacelle comprend au moins un mode de fonctionnement dans lequel, le moteur thermique est apte, à l’état activé de l’organe de mise sous tension de l’unité de pilotage, et à l’état démarré du moteur thermique, à être arrêté, cet arrêt du moteur thermique étant appelé arrêt sous tension du moteur thermique, et dans lequel, à l’état arrêté sous tension dudit moteur thermique, l’unité de pilotage est configurée pour commander le démarrage du moteur thermique à l'aide de l'organe d'activation/inactivation d’au moins la commande des moyens d'élévation, par passage de l’organe d’activation/inactivation de la position inactive à la position active, sans actionnement du ou des organes d’actionnement du démarreur.

La nacelle comprend donc un mode de fonctionnement dit économique dans lequel l’unité de pilotage est configurée pour provoquer un arrêt sous tension du moteur thermique, c’est-à-dire un arrêt du moteur thermique à l’état activé de l’organe de mise sous tension de l’unité de pilotage, et pour démarrer le moteur thermique quand une action du conducteur, ou opérateur, interprétée comme une demande de démarrage est détectée, cette action correspondant, dans la présente invention, à l’actionnement de l’organe d’activation/inactivation d’au moins la commande des moyens d’élévation de la plateforme du pupitre de commande dans le sens d’une activation dudit organe, c’est-à-dire au passage dudit organe d’activation /inactivation de la position inactive à la position active sans actionnement du ou des organes d’actionnement du démarreur, ces organes d’actionnement du démarreur étant généralement formés par un bouton de démarrage qui permet l’envoi d’un signal électrique au démarreur électrique. L'organe d'activation/inactivation, d'au moins la commande des moyens d'élévation de la plateforme du pupitre de commande, est porté par la plateforme.

Grâce au mode de fonctionnement décrit ci-dessus, il en résulte une activation d’au moins la commande des moyens d’élévation de la plateforme en parallèle du démarrage du moteur thermique et la possibilité pour l’opérateur de continuer à travailler alors qu’il a lancé le démarrage dudit moteur thermique, ce démarrage s'opérant en temps masqué.

Il en résulte également une optimisation des performances des moyens d'élévation, cette amélioration des performances résultant d'un démarrage précoce du moteur thermique permettant une préparation au fonctionnement des moyens d'élévation.

Selon un mode de réalisation de l’invention, le démarreur du moteur thermique étant alimenté par une batterie apte à être rechargée lorsque le moteur thermique fonctionne, la nacelle comprend un indicateur du niveau de charge de la batterie, et, en configuration travail de la nacelle, la nacelle comprend un mode de fonctionnement dans lequel ladite unité de pilotage est configurée pour, à l’état arrêté sous tension du moteur thermique, commander le démarrage automatique du moteur thermique au moins en fonction des données fournies par l’indicateur du niveau de charge. Le ou l'un des modes de fonctionnement dans lequel ladite unité de pilotage est configurée pour, à l’état arrêté sous tension du moteur thermique, commander le démarrage automatique du moteur thermique au moins en fonction des données fournies par l’indicateur du niveau de charge, est au moins le mode de fonctionnement appelé mode de fonctionnement économique dans lequel, à l’état arrêté sous tension dudit moteur thermique, l'unité de pilotage est apte, à commander le démarrage du moteur thermique à l'aide de l’organe d’activation/inactivation, par passage de la position inactive à la position active dudit organe d’activation/inactivation.

La possibilité d’un démarrage automatique du moteur thermique en fonction du niveau de charge, et en particulier le démarrage automatique du moteur thermique lorsque le niveau de charge est inférieur à un seuil prédéterminé, permet d’empêcher l’opérateur de se trouver, en configuration travail de la nacelle, dans une situation où, à l’état arrêté du moteur thermique, le démarrage du moteur thermique ne serait plus possible faute de batterie. Ce démarrage automatique du moteur thermique garantit ainsi la recharge de la batterie lorsque cela est nécessaire.

En configuration travail de la nacelle, dans ce mode de fonctionnement économique, l'unité de pilotage est également configurée pour, à l'état démarré du moteur thermique, commander l'arrêt sous tension du moteur thermique au moins en fonction des données fournies par l'indicateur du niveau de charge.

Selon un mode de réalisation de l’invention, le mode de fonctionnement appelé mode de fonctionnement économique dans lequel, à l’état arrêté sous tension dudit moteur thermique, l'unité de pilotage est apte, à commander le démarrage du moteur thermique à l'aide de l’organe d’activation/inactivation, par passage de la position inactive à la position active dudit organe d’activation/inactivation, l’unité de pilotage est en outre configurée pour, à l’état arrêté sous tension du moteur thermique, commander le démarrage automatique du moteur thermique au moins en fonction des données fournies par l’indicateur du niveau de charge, ce mode de fonctionnement économique étant un mode activable/désactivable, et l’unité de pilotage étant configurée pour désactiver le mode de fonctionnement économique au moins en fonction des données fournies par l’indicateur du niveau de charge.

La possibilité dans un même mode de fonctionnement de provoquer l’arrêt sous tension du moteur thermique puis de démarrer ledit moteur thermique soit de manière automatique, soit quand une demande de redémarrage via l’organe d’activation/inactivation d’au moins la commande des moyens d’élévation de la plateforme est détectée, permet à l’opérateur de disposer d’une grande souplesse de travail tout en travaillant dans des conditions de sécurité et à moindre coût. L’arrêt sous tension du moteur permet en outre à l’opérateur de travailler en toute sécurité et de réduire la consommation de carburant par rapport à l’art antérieur.

Selon un mode de réalisation de l’invention, la nacelle comprend un indicateur de la position active/inactive de l’organe d’activation/inactivation d'au moins la commande des moyens d'élévation et, en configuration travail de la nacelle, dans le mode de fonctionnement dit économique dans lequel, à l’état arrêté sous tension dudit moteur thermique, l’organe d’activation/inactivation est apte, par passage de la position inactive à la position active, à commander le démarrage du moteur thermique, l’unité de pilotage est configurée pour commander l’arrêt sous tension du moteur thermique au moins en fonction des données fournies par ledit indicateur de position. En particulier, l'unité de pilotage est configurée pour commander l'arrêt sous tension du moteur thermique au moins si la position inactive de l'organe d'activation/inactivation d'au moins la commande des moyens d'élévation de la plateforme est détectée. En configuration travail de la nacelle et dans le mode de fonctionnement dit économique, le fait pour l’unité de pilotage de ne provoquer l’arrêt sous tension du moteur que si au moins, la position inactive de l’organe d’activation/inactivation d’au moins la commande des moyens d’élévation de la plateforme est détectée, permet à l’unité de pilotage de commander le démarrage ultérieur du moteur thermique à l’aide dudit organe d’activation/inactivation, lors du passage dudit organe de la position inactive à la position active.

Selon un mode de réalisation de l’invention, l’unité de pilotage comprend un module de détermination de présence configuré pour déterminer l’état présent ou absent d’une personne sur la plate-forme en fonction de données fournies par le pupitre de commande et, en configuration travail de la nacelle, dans le mode de fonctionnement dans lequel, à l’état arrêté sous tension dudit moteur thermique, l’organe d’activation/inactivation est apte, par passage de la position inactive à la position active, à commander le démarrage du moteur thermique, l'unité de pilotage est configurée pour commander l’arrêt sous tension du moteur thermique au moins en fonction dudit état déterminé par le module de détermination de présence. En configuration travail de la nacelle et dans le mode de fonctionnement dit économique, le fait pour l’unité de pilotage de ne provoquer l’arrêt sous tension du moteur thermique que si au moins la présence d’une personne est détectée dans la nacelle permet d’éviter l’arrêt du moteur thermique en l’absence d’une personne dans la nacelle.

Selon un mode de réalisation de l’invention, la nacelle comprend un organe activable/désactivable de commande de démarrage à froid du moteur thermique et un module de détermination de l’état activé/désactivé dudit organe de commande, cet organe de commande étant activable par actionnement manuel, et désactivable de manière automatique, et, en configuration travail de la nacelle, dans le mode de fonctionnement dans lequel, à l’état arrêté sous tension dudit moteur thermique, l’organe d’activation/inactivation d'au moins la commande des moyens d'élévation est apte, par passage de la position inactive à la position active, à commander le démarrage du moteur thermique, l'unité de pilotage est configurée pour commander l’arrêt sous tension du moteur thermique au moins en fonction de l’état activé/désactivé dudit organe de commande de démarrage à froid déterminé par ledit module. En configuration travail de la nacelle et dans le mode de fonctionnement dit économique, le fait pour l’unité de pilotage de ne provoquer l’arrêt sous tension du moteur thermique que si au moins l’organe de commande de démarrage à froid est désactivé, permet un démarrage ultérieur à chaud du moteur thermique, ce qui facilite le démarrage et réduit les risques d’usure prématurée de la mécanique, l’huile chaude tendant à graisser plus aisément les pièces mécaniques. Selon un mode de réalisation de l’invention, la nacelle comprend au moins un générateur d’électricité, et un module de détermination de l’état activé/désactivé dudit générateur d’électricité et, en configuration travail de la nacelle, dans le mode de fonctionnement dans lequel, à l’état arrêté sous tension dudit moteur thermique, l’organe d’activation/inactivation est apte, par passage de la position inactive à la position active, à commander le démarrage du moteur thermique, l’unité de pilotage est configurée pour commander l’arrêt sous tension du moteur thermique au moins en fonction de l’état activé/désactivé du générateur d’électricité déterminé par ledit module. En configuration travail de la nacelle et dans le mode de fonctionnement dit économique, le fait pour l’unité de pilotage de ne provoquer l’arrêt sous tension du moteur thermique que si au moins le générateur d’électricité tel qu’un moteur électrique entraîné par le moteur thermique est désactivé, permet d’éviter un arrêt du moteur thermique alors qu’une production d’électricité à l’aide du générateur d’électricité est nécessaire pour le bon fonctionnement de la nacelle élévatrice.

Selon un mode de réalisation de l’invention, la nacelle comprend un capot de protection du moteur thermique porté par le châssis, et un détecteur de l’état ouvert/fermé du capot, et, en configuration travail de la nacelle, dans le mode de fonctionnement dans lequel, à l’état arrêté sous tension dudit moteur thermique, l’organe d’activation/inactivation est apte, par passage de la position inactive à la position active, à commander le démarrage du moteur thermique, l’unité de pilotage est configurée pour commander le démarrage du moteur thermique au moins en fonction de l'état fermé/ouvert du capot. Le fait pour l’unité de pilotage de conditionner le démarrage du moteur thermique à l’état fermé du capot, que ce démarrage soit opéré de manière automatique ou à l’aide dudit organe d’activation/inactivation, permet d’éviter tout risque de blessure d’un opérateur resté au sol et placé à proximité du moteur thermique.

Selon un mode de réalisation de l’invention, la nacelle comprend des moyens d’émission d’un signal sonore et/ou lumineux et, en configuration travail de la nacelle, dans le mode de fonctionnement dans lequel, à l’état arrêté sous tension dudit moteur thermique, l’organe d’activation/inactivation est apte, par passage de la position inactive à la position active, à commander le démarrage du moteur thermique, l’unité de pilotage est configurée pour commander l’actionnement des moyens d’émission à l’état arrêté sous tension dudit moteur thermique. La présence de moyens d’émission de signaux sonores et/ou lumineux permet de signaler à l’opérateur que la nacelle est dans un mode de fonctionnement économique.

Selon un mode de réalisation de l’invention, ledit organe d’activation/inactivation est une pédale à pied portée par ladite plateforme. La réalisation de l’organe d’activation/inactivation d’au moins la commande des moyens d’élévation de la plateforme sous forme d’un organe actionnable au pied permet à l’opérateur de disposer de ses mains et donc de continuer à travailler alors qu’il commande le démarrage du moteur thermique. Il en résulte encore un gain de temps supplémentaire en termes de démarrage car l’opérateur peut travailler en temps masqué pendant l’étape de démarrage du moteur.

Selon un mode de réalisation de l’invention, l’organe de mise sous tension de la nacelle est une clé disposée sur le châssis, cette clé étant une clé rotative apte à passer par rotation d’un état inactif à un état actif et inversement. Selon un mode de réalisation de l'invention, dans le mode de fonctionnement appelé mode de fonctionnement économique dans lequel, à l’état arrêté sous tension dudit moteur thermique, l'unité de pilotage est apte, à commander le démarrage du moteur thermique à l'aide de l’organe d’activation/inactivation, d'au moins la commande des moyens d'élévation, par passage de l’organe d’activation/inactivation de la position inactive à la position active, sans actionnement du ou des organes d’actionnement du démarreur, l'unité de pilotage est configurée pour, à l'état démarré du moteur thermique, commander l'arrêt sous tension du moteur thermique au moins si l'organe d'activation/inactivation d'au moins la commande des moyens d'élévation est en position inactive.

En résumé, en configuration travail, la nacelle comprend au moins un mode de fonctionnement dans lequel, le moteur thermique est apte, à l'état activé de l'organe de mise sous tension de l'unité de pilotage, et à l'état démarré du moteur thermique, à être arrêté, cet arrêt du moteur thermique étant appelé arrêt sous tension du moteur thermique, et dans ce mode de fonctionnement dit économique,

-à l'état arrêté sous tension dudit moteur thermique, l'unité de pilotage est configurée pour commander le démarrage du moteur thermique à l'aide de l'organe d'activation/inactivation d'au moins la commande des moyens d'élévation, par passage de l'organe d'activation/inactivation de la position inactive à la position active, sans actionnement du ou des organes d'actionnement du démarreur et,

-à l'état démarré du moteur thermique, l'unité de pilotage est configurée pour commander l'arrêt sous tension du moteur thermique au moins si l'organe d'activation/inactivation d'au moins la commande des moyens d'élévation est en position inactive.

Selon un mode de réalisation de l’invention, la nacelle est équipée d’au moins un capteur représentatif de la position du bras pour détecter la configuration travail de la nacelle. Selon un mode de réalisation de l’invention, le châssis est équipé d’un poste de commande et le ou l’un des organes d’actionnement du démarreur est formé par un bouton de démarrage équipant ledit poste.

Selon un mode de réalisation de l'invention, le châssis étant équipé de roues, le moteur thermique est relié aux roues par l’intermédiaire d’une transmission pour former des moyens de déplacement au sol du châssis ;

et le pupitre de commande porté par ladite plateforme est équipé aussi au moins d’une commande des moyens de déplacement au sol du châssis, et l’unité de pilotage est aussi configurée pour commander les moyens de déplacement au sol du châssis en fonction au moins des données fournies par ledit pupitre de commande,

et ledit organe d’activation/inactivation est également configuré, pour en position active, activer la commande des moyens de déplacement au sol du châssis et en position inactive, désactiver la commande des moyens de déplacement au sol du châssis.

L’invention a encore pour objet un procédé, un procédé de commande d'une nacelle élévatrice comprenant :

- un châssis,

- un moteur thermique, un démarreur dudit moteur thermique et au moins un organe d’actionnement du démarreur,

- une plateforme,

- des moyens d'élévation de la plateforme par rapport au châssis, lesdits moyens d’élévation comprenant au moins un bras de levage télescopique ou non télescopique disposé entre une zone de raccordement à la plateforme et le châssis et monté mobile à l’aide du moteur thermique entre une position haute et une position basse,

- un pupitre de commande porté par ladite plateforme et équipé au moins d’une commande des moyens d'élévation et,

- une unité de pilotage configurée pour commander les moyens d’élévation en fonction au moins des données fournies par ledit pupitre de commande,

- un organe de mise sous tension au moins de l’unité de pilotage, ledit organe de mise sous tension étant apte à passer d’un état inactif à un état actif et inversement,

- un organe d’activation/inactivation d’au moins la commande des moyens d'élévation, ledit organe d’activation/inactivation étant monté mobile entre une position inactive, dans laquelle la commande des moyens d'élévation est désactivée indépendamment de l'état arrêté ou en marche du moteur thermique et une position active dans laquelle la commande des moyens d'élévation est activée, ledit organe d’activation/inactivation étant équipé de moyens de rappel en position inactive, et étant apte à passer de la position inactive à la position active sous l’action d’une poussée exercée sur ledit organe d’activation/inactivation à l’encontre des moyens de rappel,

ladite nacelle présentant deux configurations à savoir une configuration transport et une configuration travail, ladite nacelle étant en configuration transport en position basse du bras et rentrée du bras dans le cas d’un bras télescopique,

caractérisé en ce que en configuration travail de la nacelle dans au moins un mode de fonctionnement, dans lequel, le moteur thermique est apte, à l'état activé de l'organe de mise sous tension de l'unité de pilotage, et à l'état démarré du moteur thermique, à être arrêté, cet arrêt du moteur thermique étant appelé arrêt sous tension du moteur thermique, le procédé comprend une étape de démarrage du moteur thermique à l'aide de l’organe d’activation/inactivation d’au moins la commande des moyens d'élévation par passage de l'organe d'activation/désactivation de la position inactive à la position active sans actionnement du ou des organes d’actionnement du démarreur.

BREVE DESCRIPTION DES DESSINS

L'invention sera bien comprise à la lecture de la description suivante d'exemples de réalisation, en référence aux dessins annexés dans lesquels : La figure 1 représente une vue en perspective d’une nacelle conforme à l’invention en configuration transport, une partie des éléments de la carrosserie ayant été supprimée pour visualiser l’intérieur de la nacelle ;

La figure 2 représente une vue en perspective d’une plateforme d’une nacelle conforme à l’invention ;

La figure 3 représente une vue en perspective d’une nacelle conforme à l’invention en configuration transport avec une vue de détail du poste de commande équipant le châssis ;

La figure 4 représente une vue en perspective d’une nacelle conforme à l’invention en configuration travail ;

La figure 5 représente sous forme de blocs fonctionnels une partie des éléments de la nacelle ;

La figure 6 représente sous forme d’un logigramme, la procédure d’arrêt du moteur thermique en configuration travail de la nacelle ;

La figure 7 représente sous forme d’un logigramme la procédure de démarrage du moteur thermique lors du passage de la position inactive à la position active de l’organe d’activation/inactivation d’une ou des commandes du pupitre de commande ;

La figure 8 représente sous forme d’un logigramme la procédure de démarrage automatique du moteur thermique en configuration travail de la nacelle.

DESCRIPTION DETAILLEE

Comme mentionné ci-dessus, l'invention a pour objet une nacelle 1 permettant le travail en élévation de personne. Cette nacelle 1 comprend un châssis 2 roulant.

La nacelle 1 comprend un moteur 4 thermique, un démarreur 5 électrique dudit moteur 4 thermique et au moins un organe 61 , 62 d’actionnement du démarreur 5.

Dans l'exemple représenté le châssis 2 est équipé de quatre roues 33 dont généralement au moins deux sont motrices.

En effet, la nacelle comprend des moyens 3 de déplacement sur la surface du sol du châssis 2 à l'aide des roues 33. Selon un aspect particulier, le moteur 4 thermique est relié aux roues par l’intermédiaire d’une transmission 25 pour former les moyens 3 de déplacement au sol du châssis 2. On peut aussi prévoir que le démarreur 5 électrique dudit moteur 4 thermique et éventuellement ledit au moins un organe 61 , 62 d’actionnement du démarreur 5 font partie de ces moyens 3 de déplacement.

Le moteur 4 thermique est ainsi relié aux roues 33 par une transmission 25, de préférence, hydrostatique qui comprend ici une pompe hydrostatique et des moteurs hydrauliques associés chacun à une roue 33 dite motrice. Le détail de cette transmission ne sera pas décrit en détail car une telle transmission est bien connue à ceux versés dans cet art. Un générateur 20 d'électricité, tel qu'un moteur électrique, peut être associé au moteur 4 thermique et un module 21 de détermination de l'état activé de la génératrice peut être prévu au niveau de l'unité 11 de pilotage qui sera décrite ci-après. Le moteur 4 thermique est apte à être protégé par un capot 28 porté par le châssis 2. Ce capot 28 est monté mobile entre une position ouverte et une position fermée et est équipé d'un détecteur 29 de l'état ouvert ou fermé du capot formé par, par exemple, un contacteur ou un capteur de position apte à fournir une information de données de position à l'unité 11 de pilotage qui sera décrite ci-après. Le démarreur 5 électrique du moteur 4 thermique est alimenté par une batterie 15 apte à être rechargée lorsque le moteur 4 thermique fonctionne. Un indicateur 16 du niveau de charge de la batterie 15 est prévu. Cet indicateur 16 de niveau de charge peut être formé par un organe, tel qu'un capteur de mesure du niveau de charge, c'est-à-dire une caractéristique de charge ou de décharge ou une tension aux bornes de la batterie. Ces informations de mesure peuvent être adressées à l'unité 11 de pilotage décrite ci-après. En variante, cet indicateur 16 du niveau de charge de la batterie 15 peut être formé par un module intégré à l'unité de pilotage. L'actionnement du démarreur 5 du moteur 4 thermique dans le sens d'un démarrage du moteur 4 thermique peut être réalisé, dans l'exemple représenté, à l'aide de deux organes 61 , 62 d'actionnement qui se présentent, à chaque fois, sous forme d'un bouton dont l'enfoncement permet l'envoi d'un signal électrique au démarreur. La position de ces organes d'actionnement sera décrite ci-après.

La nacelle 1 comprend encore une plateforme 8 sur laquelle l'opérateur souhaitant travailler en élévation peut prendre place. Cette plateforme 8 qui comprend un plancher et un garde-corps entourant le plancher est équipée d'un pupitre 10 de commande équipé de commande(s) 26 de manière en soi connu. Le détail de ce pupitre 10 de commande sera fourni ci-après.

La nacelle 1 comprend encore des moyens 9 d'élévation de la plateforme 8 par rapport au châssis 2. Ces moyens 9 d’élévation comprennent un bras 91 de levage disposé entre une zone 30 de raccordement à la plateforme 8 et le châssis 2. Ce bras 91 de levage peut être formé d'une ou plusieurs sections de bras articulées les unes aux autres comme dans l'exemple représenté. Ce bras peut être un bras télescopique ou non télescopique.

Pour le passage de la position basse à la position haute du bras, la nacelle comprend une pompe 23 hydraulique couplée au moteur 4 thermique et des actionneurs hydrauliques, en l'occurrence des vérins 22 disposés entre le bras et le châssis, et entre les sections de bras lorsque le bras est en différentes sections.

Ces vérins 22 sont alimentés en fluide hydraulique à l'aide de la pompe 23 hydraulique via un distributeur 24 hydraulique dont le déplacement est commandé à l'aide de signaux fournis à partir de ladite unité 11 de pilotage décrite ci-après.

Des capteurs 32 peuvent être disposés au niveau des vérins et permettent d'identifier la position du piston du vérin et par suite la position haute ou basse du bras 91 de levage. Ces capteurs 32 peuvent encore être disposés au niveau de chaque butée de fin de course équipant le bras et matérialisant la position basse du bras. Les données de ces capteurs 32 de position représentatifs de la position du bras peuvent être adressées à l'unité 11 de pilotage qui sera décrite ci-après.

La position basse du bras, telle qu'illustrée à la figure 3, dans laquelle le bras est abaissé au maximum et replié, et la plateforme 8 est située à proximité du sol, est appelée la configuration transport de la nacelle, tandis que la position haute du bras, telle qu'illustrée à la figure 4, dans laquelle le bras 91 de levage est déployé et la plateforme 8 est éloignée du sol, est appelée la configuration travail de la nacelle.

Les capteurs 32 de position sont donc aptes à détecter au moins la configuration de travail de la nacelle 1 et à adresser ces données à l'unité 11 de pilotage. Il doit être noté que dans le cas d'un bras télescopique, la configuration transport de la nacelle correspond outre la position abaissée du bras à la position rentrée du télescope. La nacelle 1 comprend encore, comme mentionné ci-dessus, une unité 11 de pilotage. Ladite unité 11 de pilotage se présente sous la forme d’un système électronique et informatique qui comprend par exemple un microprocesseur et une mémoire de travail. Selon un aspect particulier, l’unité de pilotage peut se présenter sous la forme d’un automate programmable.

Autrement dit, les fonctions et étapes décrites peuvent être mises en œuvre sous forme de programme informatique ou via des composants matériels (p. ex. des réseaux de portes programmables). En particulier, les fonctions et étapes opérées par l’unité de pilotage ou ses modules peuvent être réalisées par des jeux d’instructions ou modules informatiques implémentés dans un processeur ou contrôleur ou être réalisées par des composants électroniques dédiés ou des composants de type FPGA ou ASIC. Il est aussi possible de combiner des parties informatiques et des parties électroniques. Lorsqu’il est précisé que l’unité ou des moyens ou modules de ladite unité sont configurés pour réaliser une opération donnée, cela signifie que l’unité comprend des instructions informatiques et les moyens d’exécution correspondants qui permettent de réaliser ladite opération et/ou que l’unité comprend des composants électroniques correspondants.

Cette unité 11 de pilotage est apte à recevoir des données d'entrée et à délivrer des données de sortie. Cette unité 11 de pilotage est configurée pour commander les moyens 9 d'élévation, et de préférence les moyens 3 de déplacement, en fonction des données fournies par le pupitre 10 de commande disposé sur la plateforme.

Dans l'exemple représenté, la nacelle comprend en sus du pupitre 10 de commande, un poste 27 de commande monté sur le châssis et appelé poste 27 de commande au sol. Ce second poste 27 de commande permet de seconder un opérateur en difficulté sur la plateforme et d'effectuer des opérations sur la nacelle sans avoir à monter sur la plateforme 8.

La nacelle 1 comprend encore un organe de mise sous tension de l’unité 11 de pilotage. Cet organe 7 de mise sous tension est apte à passer d’un état inactif à un état actif et inversement. Cet organe 7 de mise sous tension de la nacelle se présente ici sous forme d'une clé de contact disposée au niveau du poste 27 de commande du châssis 2. Cette clé est une clé rotative apte à passer par rotation d'un état inactif à un état actif et inversement. Le passage en position active de la clé assure la mise sous tension au moins de l'unité 11 de pilotage.

Ce poste 27 de commande au sol est également équipé de l'un des organes d'actionnement du démarreur 5 tels que décrits ci-dessus. Cet organe 61 d'actionnement du démarreur 5 est ici formé par un simple bouton de démarrage. Ce poste 27 de commande au sol peut encore être équipé de commandes en déplacement du bras et du châssis. L'unité 11 de pilotage est également configurée pour commander les moyens 9 d'élévation et les moyens 3 de déplacement en fonction des données fournies par le poste 27 de commande au sol.

Ce poste 27 de commande au sol est également équipé d'un organe 18 activable/désactivable de commande de démarrage à froid du moteur 4 thermique. Cet organe 18 se présente sous forme d'un bouton activable par actionnement manuel et désactivable de manière automatique soit au-delà d'une période d'activation prédéterminée, soit lorsque, par exemple la température de l'huile de l'un des circuits hydrauliques tel que l'huile des circuits des moyens d'élévation ou des moyens de déplacement atteint une température prédéterminée.

Cet organe 18 de commande à froid permet à l'opérateur de savoir quand la nacelle 1 est apte à fonctionner de manière optimale au niveau du moteur 4 thermique.

Un module 19 de détermination de l'état activé de l'organe 18 de commande de démarrage à froid est prévu au niveau de l'unité 11 de pilotage. Ce module permet à l'unité 11 de pilotage de disposer d'une information relative à l'état activé de l'organe 18 de commande de démarrage à froid.

Le pupitre 10 de commande est équipé, quant à lui, du deuxième organe 62 d'actionnement du démarreur 5 du moteur 4 thermique. Cet organe 62 d'actionnement du démarreur 5 du moteur 4 thermique peut être utilisé, par exemple, lors d'un démarrage à froid du moteur ou après un arrêt déclenché suite à l'actionnement d'un bouton d'arrêt d'urgence équipant le pupitre, l'actionnement dudit bouton d'arrêt générant l'arrêt du moteur thermique et la coupure d'alimentation d'un grand nombre d'organes électriques équipant la nacelle.

Le pupitre 10 de commande comprend encore une ou des commandes 26 sous forme de leviers encore appelés joysticks. On comprend qu’une commande peut comporter plusieurs organes de commande. La ou les commandes 26 comprennent une commande d’au moins les moyens 9 d'élévation permettant de commander l’élévation de la plateforme 8 à l’aide du moteur 4 thermique. On peut prévoir que la ou les commandes 26 comprennent uniquement une commande des moyens d’élévation 9, ou encore une commande des moyens d’élévation 9 de la plateforme 8 et une commande des moyens de déplacement 3 pour commander le déplacement des roues. Il est ainsi possible, à partir du pupitre de commande, de commander uniquement le levage du bras, ou le levage et le déplacement au sol de l'engin. Le nombre des leviers peut donc être variable. Il peut, par exemple, être prévu un premier levier pour l'actionnement du levage du bras 91 de levage, un deuxième levier pour la commande marche avant/marche arrière du châssis roulant, et, dans le cas où le bras est monté sur une tourelle pivotante du châssis 2, comme dans l'exemple représenté, un troisième levier pour la commande de rotation de la tourelle. Tous les mouvements de ces leviers peuvent être mesurés par des transducteurs et fournis à l'unité 11 de pilotage sous forme de signaux électriques. En variante, les deuxième et troisième leviers peuvent être supprimés.

En variante encore, la commande des moyens 9 d'élévation de la plateforme et des moyens 3 de déplacement au sol du châssis peut s'opérer à l'aide d'un même levier.

La plateforme 8 comprend encore un organe 12 d'activation/inactivation d’au moins la commande 26 des moyens 9 d'élévation de la plateforme présente sur le pupitre de commande. Dans la suite de la description, il est fait référence par simplification à l’organe 12 d'activation/inactivation.

Selon un aspect particulier, ledit organe 12 d'activation/inactivation permet non seulement d’activer/inactiver au moins la commande des moyens 9 d'élévation de la plateforme, mais aussi d’activer/inactiver la commande des moyens de déplacement 3 au sol du châssis lorsque cette commande est présente sur le pupitre de commande.

Cet organe 12 d'activation/inactivation d'au moins la commande 26 des moyens 9 d'élévation et, éventuellement, de la commande des moyens 3 de déplacement au sol du châssis lorsqu'elle est présente, est monté mobile entre une position inactive dans laquelle la ou les commandes 26 du pupitre 10 de commande, c'est-à-dire au moins la commande 26 des moyens 9 d'élévation ou au moins la commande 26 des moyens 9 d'élévation et la commande 26 des moyens 3 de déplacement au sol du châssis, sont désactivées ou inactives, et une position active dans laquelle la ou les commandes 26 du pupitre 10 de commande, c'est-à-dire, à nouveau, au moins la commande 26 des moyens 9 d'élévation ou au moins la commande 26 des moyens 9 d'élévation et la commande 26 des moyens 3 de déplacement au sol du châssis, sont activées ou actives. Par désactivées, on entend qu'une action de l'opérateur sur la ou les commandes est sans effet, l'ordre de commande n'étant pas transmis à l'unité 11 de pilotage. A l'inverse, par activées, on entend qu'une action de l'opération sur la ou les commandes est apte à être transmise à l'unité 11 de pilotage.

Cet organe 12 d'activation/inactivation est équipé de moyens 13 de rappel en position inactive et est apte à passer de la position inactive à la position active sous l’action d’une poussée exercée sur ledit organe 12 d'activation/inactivation à l’encontre des moyens 13 de rappel. Ces moyens 13 de rappel peuvent être formés par un ressort ou par tout autre moyen élastiquement déformable.

Dans les exemples représentés, l'organe 12 d'activation/inactivation est une pédale à pied portée par la plateforme 8. Cette pédale est disposée sur le plancher de la plateforme 8 de manière éloignée du pupitre 10 de commande qui lui est placé à hauteur des mains de l'opérateur.

L'opérateur peut ainsi actionner la pédale alors que ses mains sont utilisées à un travail en élévation. Cette pédale est équipée d'un indicateur 14 de la position active ou inactive de la pédale, les données de position dudit indicateur étant transmises à l'unité 11 de pilotage.

Cet indicateur 14 de la position active ou inactive peut être formé par un simple contacteur disposé sur la pédale ou par un transducteur apte à mesurer le déplacement de la pédale et à fournir une indication dudit mouvement de la pédale à l'unité de pilotage sous forme de signaux électriques.

La nacelle comprend encore des moyens 31 d'émission d'un signal sonore, tels qu'une sirène, et/ou des moyens d'émission d'un signal lumineux, tels qu'un feu à éclat, comme dans l'exemple représenté. Ces moyens 31 sont activables/désactivables et sont activables en fonction des conditions de fonctionnement de la nacelle.

Comme l'illustre la description ci-dessus, l'unité 11 de pilotage est donc apte à recevoir des données d'entrée qui peuvent notamment être des informations logiques de démarrage, d'arrêt, d'extinction, d'allumage, de levage, soit des mesures issues des capteurs et à émettre des données de sortie qui peuvent être des instructions de commande pour les actionneurs, des informations indicatives, voyants ou autre, ces données d'entrée et de sortie étant fonction du mode de fonctionnement de la nacelle.

En configuration travail de la nacelle dans un mode de fonctionnement, l'unité 11 de pilotage est configurée pour provoquer l'arrêt sous tension du moteur 4 thermique, c'est-à-dire pour provoquer, à l'état activé de l'organe 7 de mise sous tension et à l'état démarré du moteur 4 thermique, un arrêt du moteur 4 thermique avec l'organe 7 de mise sous tension restant activé et dans ce mode de fonctionnement, appelé mode de fonctionnement économique, une fois le moteur 4 thermique arrêté sous tension, l'unité de pilotage est configurée pour commander le démarrage du moteur 4 thermique à l'aide de l'organe 12 d'activation/inactivation sans actionnement des organes 61 et 62 d'actionnement du démarreur. L'arrêt sous tension du moteur permet de conserver une alimentation de l'unité de pilotage. Le démarrage s'opère par passage de l'organe 12 d'activation/inactivation de la position inactive à la position active.

Ce démarrage du moteur 4 thermique peut être conditionné, pour des raisons de sécurité, à la vérification de l'état fermé du capot 28. Cette vérification s'opère à l'aide du capteur 29 de position du capot 28 décrit précédemment. Ainsi les étapes de démarrage du moteur 4 thermique à l'aide de l'organe 12 d'activation/inactivation sont résumées à la figure 7 et peuvent comprendre une étape S30 au cours de laquelle l'organe 12 d'activation/inactivation est activé, c'est-à-dire déplacé de la position inactive à la position active, à l'étape S31 il est vérifié si le mode de fonctionnement est bien le mode de fonctionnement économique et si le moteur 4 thermique est bien arrêté sous tension.

Il doit donc être noté que le mode de fonctionnement économique peut être activé par défaut à l'état démarré du moteur lors du premier démarrage du moteur ou être activable à l'aide d'un bouton de sélection du mode disposé au niveau du poste de commande au sol ou au niveau du pupitre de commande. Il peut être également prévu deux organes d'activation du mode de fonctionnement économique l'un au niveau du pupitre de commande, l'autre au niveau du poste de commande.

A l'étape S32, il est vérifié si le capot 28 est fermé. Si le capot est fermé alors le moteur thermique est démarré à l'étape S33, et à l'étape S34 les moyens d'émission des signaux sonores et lumineux qui peuvent être avoir été activés à l'arrêt du moteur sous tension sont éteints.

Comme mentionné ci-dessus, dans ce mode de fonctionnement économique, l'unité 11 de pilotage est configurée pour provoquer l'arrêt sous tension du moteur 4 thermique. La nacelle comprend donc des moyens d'établissement d'une requête d'activation de l'arrêt sous tension du moteur thermique à partir de critères de sollicitation du véhicule, et l'unité 11 de pilotage est configurée pour commander cet arrêt sous tension lorsque la requête est établie. Ces critères de sollicitation sont choisis, comme l'illustre la description ci-dessous, dans le groupe comprenant au moins :

-un critère représentatif du niveau de charge de la batterie,

-un critère représentatif de la désactivation de l'organe 18 de commande de démarrage à froid,

-un critère représentatif de la désactivation du générateur 20 d'électricité, -un critère représentatif de la nacelle en configuration travail,

-un critère représentatif de la présence d'un opérateur sur la plateforme, -un critère représentatif de la position de l'organe 12 d'activation/inactivation,

-un critère représentatif de la position fermée du capot 28.

Ces critères s'appliquent ici de manière cumulative. Toutefois, le nombre de critères peut être réduit en fonction du niveau de sécurité ou de confort souhaité. Ainsi, le critère relatif à la désactivation de l'organe de commande de démarrage et le critère relatif à la désactivation du générateur d'électricité peuvent être supprimés.

L'unité de pilotage est donc configurée pour, en configuration travail de la nacelle, à l'état activé du mode de fonctionnement économique, commander l'arrêt sous tension du moteur 4 thermique au moins en fonction des données fournies par l'indicateur 14 de position de l'organe 12 d'activation/inactivation, l'unité de pilotage étant configurée pour commander l'arrêt sous tension du moteur au moins si l'organe d'activation/inactivation est en position inactive.

De même, l'unité de pilotage est configurée pour, en configuration travail de la nacelle, à l'état activé du mode de fonctionnement économique, commander l'arrêt sous tension du moteur 4 thermique au moins en fonction de l'état présent ou absent déterminé par le module 17 de détermination de présence, l'unité de pilotage étant configurée pour commander l'arrêt sous tension du moteur au moins si l'état présent est détecté. Ce module 17 de détermination de présence disposé au niveau de l'unité de pilotage est configuré pour vérifier que les dernières instructions reçues pour la commande du moteur ou du bras de levage émanent du pupitre de commande.

Optionnellement, l'unité de pilotage est configurée pour, en configuration travail de la nacelle, à l'état activé du mode de fonctionnement économique, commander l'arrêt sous tension du moteur 4 thermique en fonction de l'état activé/désactivé de l'organe 18 de commande de démarrage à froid du moteur thermique, l'unité de pilotage étant configurée pour commander l'arrêt sous tension du moteur 4 thermique au moins si l'organe 18 de commande est à l'état désactivé. De même, optionnellement, l'unité de pilotage est configurée pour, en configuration travail de la nacelle, à l'état activé du mode de fonctionnement économique, commander l'arrêt sous tension du moteur 4 thermique au moins en fonction de l'état ouvert/fermé du capot 28 détecté par le détecteur 29 et fourni à l'unité de pilotage, l'unité de pilotage étant configurée pour commander l'arrêt sous tension au moins si le capot est à l'état fermé.

Enfin, à nouveau optionnellement, l'unité de pilotage est confiturée pour, en configuration travail de la nacelle, à l'état activé du mode de fonctionnement économique, commander l'arrêt sous tension du moteur 4 thermique au moins en fonction des données fournies par le module 21 de détermination de l'état activé/désactivé du générateur 20 d'électricité, l'unité de pilotage étant configurée pour commander l'arrêt sous tension au moins si le générateur 20 d'électricité est à l'état désactivé.

Pour permettre l'arrêt sous tension du moteur 4 thermique dans ce mode de fonctionnement économique, il est nécessaire, lorsque ce mode de fonctionnement économique est un mode de fonctionnement activable/désactivable, que ce mode de fonctionnement soit activé. L'activation peut s'opérer de manière automatique après mise sous tension et premier démarrage du moteur. Elle peut également être commandée par l'opérateur à l'aide d'un bouton.

Toutefois, cette activation/désactivation est fonction du niveau de charge de la batterie et le mode de fonctionnement économique peut être désactivé lorsque le niveau de charge de la batterie 15 fourni par l'indicateur 16 du niveau de charge est insuffisant.

Ainsi, en mode de fonctionnement économique, les étapes suivies pour un arrêt du moteur sous tension peuvent être conformes à celles représentées à la figure 6. Ainsi, à l'étape S1 , la nacelle est mise sous tension par actionnement de l'organe 7 de mise sous tension et le moteur est démarré à l'aide de l'un des organes 61 , 62 d'actionnement du démarreur.

A l'étape S2, un test de vérification de l'activation du mode de fonctionnement économique est effectué. Si le mode de fonctionnement est activé, cela signifie qu'il peut être resté activé suite à un précédent fonctionnement de la nacelle. Si ce n'est pas le cas, ce mode de fonctionnement économique peut être activé manuellement par l'opérateur à l'étape S3 par actionnement d'un bouton.

Dans une étape S4, il est vérifié si un premier démarrage a été demandé depuis la mise sous tension. Si un premier démarrage a déjà été opéré, une temporisation est mise en place à l'étape S5 et à l'étape S6, une fois la temporisation terminée, le niveau de charge de batterie qui est pris avant démarrage est comparé à une valeur seuil. Si ce niveau de charge de batterie est inférieur à 90 %, alors on teste si le niveau de charge batterie avant démarrage est supérieur à 70 % dans une étape S7. Si ce n'est pas le cas, on désactive dans une étape S9 le mode de fonctionnement économique. Si le niveau de charge batterie est supérieur à 70 %, on introduit à l'étape S8 une temporisation qui permet, du fait du fonctionnement du moteur, une augmentation du niveau de charge batterie.

Toutes les étapes mentionnées ci-dessus permettent ainsi de vérifier que le niveau de charge batterie est suffisant. Il est alors possible d'envisager un arrêt moteur sous tension. A cet effet, un certain nombre d'étapes de test représentées par les étapes S10 à S15 sont effectuées. Ainsi, il est testé :

- à l'étape S10, si la commande de démarrage à froid est désactivée,

- à l'étape S11 , si la génératrice est désactivée,

- à l'étape S12, si la configuration travail est activée,

- à l'étape S13, si la présence sur la plateforme est confirmée,

- à l'étape S14, si le capot est fermé, - et à l'étape S15, si l'organe 12 d'activation/inactivation est en position inactive,

- si toutes ces conditions sont remplies, alors l'arrêt moteur sous tension est commandé par l'unité de pilotage à l'étape S16.

Une fois l'arrêt moteur sous tension obtenu à l'étape S16, dans ce mode de fonctionnement économique, un démarrage du moteur thermique pourra être obtenu par mise en œuvre des étapes S30 à S34 de la figure 7 telle que décrite ci-dessus.

Dans ce mode de fonctionnement économique, il est également possible, à l'état arrêté sous tension du moteur 4 thermique, de commander un démarrage automatique du moteur 4 thermique pour éviter une décharge de la batterie. Ces étapes de démarrage automatique du moteur thermique sont décrites à la figure 8.

A l'étape S17, on teste si le mode économique est activé et si le moteur est arrêté sous tension. Si le test est positif, on passe à l'étape S18 dans laquelle le niveau de charge de la batterie est testé à l'aide de l'indicateur 16 de niveau de charge. Si ce niveau de charge est supérieur à 70 %, alors dans une étape S19, les moyens d'émission de signaux sonores et/ou lumineux sont activés pour indiquer à l'opérateur que la batterie est en train de se décharger.

Dans une étape S20, le niveau de charge de batterie est à nouveau testé. Si ce niveau de charge est inférieur à 50 %, alors dans une étape S21 , il est vérifié si le bras de levage est en configuration travail et, dans une étape S22, si un opérateur est présent sur la plateforme et en étape S23 si le capot du moteur est fermé.

Si toutes ces conditions sont remplies alors, à l'étape S24, le niveau ou la fréquence des émissions des signaux sonores et/ou lumineux est augmenté et à l'étape S25 un démarrage automatique du moteur thermique est effectué.

A l'étape S26, il est testé si le moteur thermique a démarré. Si tel est le cas, dans une étape S27, les moyens d'émission de signaux sonores et/ou lumineux sont désactivés. Le cycle des étapes S10 à S16, tel que décrit à la figure 6, amenant à un arrêt moteur sous tension pourra être de nouveau exécuté dès que le niveau de charge de la batterie sera suffisant.