Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
CLOSE CONTAMINATION PROTECTION DEVICE
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/1996/032613
Kind Code:
A1
Abstract:
A method for closely protecting materials (10) sensitive to contamination by airborne contaminating agents and placed on a work surface (P). At least one decontaminated gas stream (1, 2) is fed from either side towards the materials in a direction substantially parallel to the work surface, and each gas stream (3) leaves the work surface in an intermediate area between the edges of the work surface and in a direction substantially perpendicular thereto. Alternatively, at least one gas stream is fed towards the materials from above the work surface at an intermediate area between the edges thereof, and in a direction substantially perpendicular thereto, and each gas stream leaves the work surface in a direction substantially parallel thereto and on either side of the materials.

Inventors:
CHEVALIER PHILIPPE DI
Application Number:
PCT/FR1996/000563
Publication Date:
October 17, 1996
Filing Date:
April 12, 1996
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
UNIR (FR)
AIR STRATEGIE (FR)
CHEVALIER MATHIEU & HM (FR)
CHEVALIER CHRISTOPHE & HM (FR)
International Classes:
A23L3/00; F24F3/16; (IPC1-7): F24F3/16
Foreign References:
US4872400A1989-10-10
FR2485700A11981-12-31
EP0510637A21992-10-28
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS
1. Procédé de protection rapprochée de produits ( 10) sensibles à la contamination par des agents contaminants véhiculés par l'ambiance, caractérisé en ce que ces produits ( 10) étant placés sur un plan de travail (P), on dirige de part et d'autre desdits produits ( 10) au moins une veine de gaz décontaminé ( 1 , 2) sensiblement parallèlement audit plan de travail (P) vers lesdits produits ( 10), chaque veine de gaz (3) s'évacuant du plan de travail (P) à partir d'une région médiane située entre les bords du plan de travail (P) selon une direction sensiblement perpendiculaire audit plan de travail (P), ou réciproquement on dirige au moins une veine de gaz (3) audessus du plan de travail (P), dans une région médiane dudit plan de travail (P) située entre les bords de ce dernier, selon une direction sensiblement perpendiculaire audit plan de travail (P) vers lesdits produits ( 10), chaque veine de gaz ( 1 , 2) s'évacuant du plan de travail (P) selon une direction sensiblement parallèlement audit plan de travail (P) de part et d'autre desdits produits ( 10).
2. Procédé selon la revendication 1 , caractérisé en ce que les produits étant disposés selon une direction horizontale X, on dirige de part et d'autre de ladite direction X, selon une direction Y sensiblement transversale à ladite direction X, deux veines de gaz décontaminé ( 1 , 2) vers lesdits produits ( 10) et lesdites veines de gaz (3) s'évacuant selon une direction verticale Z sensiblement perpendiculaire à ladite direction X, ou réciproquement on dirige une veine de gaz décontaminé (3 ) en direction desdits produits ( 10) selon la direction verticale Z sensiblement perpendiculaire à ladite direction X, ladite veine de gaz ( 1 , 2) s'évacuant selon la direction Y sensiblement transversale à ladite direction X, de part et d'autre de ladite direction X.
3. Procédé selon l'une des revendications 1 ou 2, caractérisé en ce qu'on aspire chaque veine de gaz (3) audessus desdits produits ( 10), ou réciproquement on aspire chaque veine de gaz ( 1 , 2) de part et d'autre desdits produits ( 10).
4. Procédé selon l'une des revendications 2 ou 3, caractérisé en ce que les produits ( 10) étant alignés sur un tapis de convoyage (P) qui défile selon la direction X, on dirige à partir des bords longitudinaux dudit tapis, deux veines de gaz décontaminé ( 1 , 2 ) vers le milieu dudit tapis de convoyage (P), et on aspire une veine de gaz (3) dans le plan de symétrie dudit tapis (P), ou réciproquement on dirige dans le plan de symétrie dudit tapis de convoyage (P) une veine de gaz décontaminé (3) vers ledit tapis de convoyage (P) et on aspire vers les bords longitudinaux dudit tapis de convoyage (P) les veines de gaz ( 1, 2).
5. Procédé selon la revendication 4, caractérisé en ce que lorsque le plan de travail P ou tapis de convoyage n'est pas relié de façon étanche au bâti (30), une veine de gaz décontaminé supplémentaire (204) est dirigée sur les côtés et sous le plan de travail de façon à ce que le plan de travail soit enveloppé par les veines de gaz ( 1,2) situées audessus du plan de travail et par la veine de gaz supplémentaire (204).
6. Procédé selon la revendication 5, caractérisé en ce que lorsqu'un défaut d'étanchéite est crée entre le bâti et le tapis de convoyage par la chaîne de traction dudit tapis, l'induction d'air contaminé est bloquée en déviant une partie de chaque veine de gaz décontaminé ( 1 , 2) vers les bords dudit tapis.
7. Dispositif de protection rapprochée de produits ( 10) sensibles à la contamination par des agents contaminants véhiculés par l'ambiance, les produits ( 10) étant positionnés sur un plan de travail (P), caractérisé en ce qu'il comporte des moyens d'insufflation (200) aptes à produire de part et d'autre desdits pr duits ( 10) au moins une veine de gaz décontaminé ( 1 , 2) en direction des produits ( 10), chaque veine de gaz décontaminé ( 1 , 2) suivant un trajet tout d'abord orienté sensiblement parallèlement audit plan de travail (P) de sorte que chaque veine de gaz décontaminé ( 1 , 2 ) lèche lesdits produits ( 10), puis dirigé à partir d'une région médiane du plan de travail (P) située entre les bords de ce dernier, sensiblement perpendiculairement audit plan de travail ( P), ou réciproquement dirigé dans une région médiane du plan de travail (P) située entre les bords de ce dernier, sensiblement perpendiculairement audit plan de travail (P) vers lesdits produits ( 10), puis orienté sensiblement parallèlement audit plan de travail (P) de part et d'autre desdits produits ( 10).
8. Dispositif de protection selon la revendication 7, caratérisé en ce qu'il comporte des moyens d'aspiration ( 100).
9. Dispositif de protection selon la revendication 8, caractérisé en ce que les moyens d'insufflation ( 200) (respectivement les moyens d'aspiration ( 100)), sont montés solidaire des moyens d'aspiration d'air ( 100) (respectivement des moyens d'insufflation (200) ).
10. Dispositif de protection selon l'une des revendications 7 à 9 , caractérisé en ce que les produits (10) étant disposés selon une direction X, les moyens d'insufflation (200) sont aptes à insuffler de part et d'autre de ladite direction X de positionnement des produits ( 10), deux veines de gaz décontaminé ( 1 , 2) dirigées l'une vers l'autre selon une direction Y transversale à ladite direction X.
11. Dispositif de protection selon la revendication 10, caractérisé en ce que les moyens d'insufflation (200) comprennent au moins une entrée de gaz (201) et au moins deux sorties de gaz décontaminé (202) en regard l'une de l'autre, chaque sortie de gaz (202) se présentant sous la forme d'une fente positionnée sur un côté du plan de travail (P) et s'étendant longitudinalement à la direction X de positionnement des produits ( 10).
12. Dispositif de protection selon l'une des revendications 10 ou 1 1 , caratérisé en ce qu'il comporte des moyens d'aspiration ( 100) aptes à aspirer audessus du plan de travail (P) de positionnement des produits ( 10) les deux veines de gaz ( 1 , 2) réunies en une veine commune (3 ) dirigée selon une direction Z perpendiculaire audit plan (P).
13. Dispositif de protection selon la revendication 12, caractérisé en ce que les moyens d'aspiration ( 100) comprennent une bouche d'aspiration (201 ) disposée audessus du plan (P) en regard desdits produits ( 10), dans une région médiane entre les deux sorties de gaz décontaminé (202) des moyens d'insufflation (200).
14. Dispositif de protection selon l'une des revendications 7 à 9, caractérisé en ce que les produits ( 10) étant disposés selon une direction X, les moyens d'insufflation (200) sont aptes à insuffler audessus du plan de travail (P) de positionnement des produits ( 10) une veine de gaz décontaminé (3) en direction des produits ( 10).
15. Dispositif de protection selon la revendication 14, caractérisé en ce que les moyens d'insufflation (200) comprennent une entrée (201 ), et une sortie (202) de gaz décontaminé positionnée en regard des produits ( 10) audessus dudit plan de travail (P) dans une région médiane dudit plan de travail (P).
16. Dispositif de protection selon l'une des revendications 14 ou 15, caractérisé en ce qu'il comporte des moyens d'aspiration ( 100) aptes à aspirer de part et d'autre de ladite direction X de positionnement des produits ( 10), la veine de gaz ( 3) séparée en deux veines de gaz ( 1 , 2 ) dirigées transversalement à ladite direction X dans des directions opposées.
17. Dispositif de protection selon la revendication 16, caractérisé en ce que les moyens d'aspiration ( 100) comportent deux bouches d'aspiration ( 101 ) disposées en regard l'une de l'autre, chaque bouche d'aspiration ( 101 ) se présentant sous la forme d'une fente positionnée sur un côté du plan de travail (P) et s'étendant longitudinalement à ladite direction X.
18. Dispositif de protection selon l'une des revendications 1 1 ou 15, caractérisé en ce que les moyens d'insufflation (200) comportent successivement entre chaque entrée (201 ) et chaque sortie (202) de gaz décontaminé , au moins des moyens de filtrage de l'air (21 1, 212, 215), des moyens de transport (213) du gaz de l'entrée (201 ) vers la sortie (202).
19. Dispositif de protection selon la revendication 18, caractérisé en ce que les moyens d'insufflation (200) comportent en outre des moyens antiturbulences (2 16) placés à proximité de ladite sortie de gaz décontaminé (202).
20. Dispositif de protection selon l'une des revendications 18 ou 1 , caractérisé en ce que les moyens de filtrage de l'air comprennent au moins un filtre (215) dont l'efficacité est égale ou supérieure à celle d'un filtre très haute efficacité, et en ce que les moyens de transport comprennent un ventilateur (213).
21. Dispositif de protection selon la revendication 7, caractérisé en ce que le dispositif comporte des moyens d'insufflation supplémentaires comprenant au moins une entrée de gaz qui peut être celle des moyens d'insufflation principaux et au moins deux sorties de gaz décontaminc (203 ) en regard l'une de l'autre, chaque sortie de gaz se présentant sous la forme d'une fente positionnée au bord et sous le plan de travail et s'étendant longitudinalement à la direction X de positionnement des produits, les veines de gaz s'évacuant selon le plan de sy métrie perpendiculaire au plan de travail.
22. Dispositif de protection selon la revendication 7, caractérisé en ce que le dispositif comporte un conduit inférieur ( 205) permettant de faire circuler une veine de gaz le long de la face inférieure ainsi que le long des bords du plan de travail.
23. Dispositif de protection selon la revendication 7, caractérisé en ce que lorsque la chaîne du tapis de convoyage crée un manque d'étanchéite permettant l'induction d'air contaminé, les moyens d'insufflation comprennent au moins une entrée de gaz ( 201 ) et au moins deux sorties de gaz (202), décontaminé en regard l'une de l'autre, chaque sortie de gaz (202) se présentant sous la forme d'une fente positionnée sur un côté du plan de travail et s'étendant longitudinalement à la direction X de positionnement des produits et sont pourvus d'un moyen aérodynamique (206) assurant la déviation d'une partie de la veine de gaz décontaminé le long des bords dudit tapis de convoyage dans une direction perpendiculaire au plan de celuici.
24. Dispositif de protection selon la revendication 23, caractérisé en ce que le moyen aérodynamique est un coude (206) situé dans la zone inférieure des sorties (202) de gaz déviant une partie du flux d'air stérile vers les bords du tapis de convoyage.
Description:
DISPOSITIF DE PROTECTION ANTI-CONTAMINATION RAPPROCHEE La présente invention concerne de manière générale, la protection rapprochée d'un poste de travail situé dans une atmosphère contaminée, et plus particulièrement un procédé et un dispositif de protection rapprochée de produits sensibles à la contamination par des agents contaminants véhiculés par l'ambiance, lesdits produits étant positionnés sur un plan de travail.

Le problème de la protection de postes de travail contre l'aérocontamination se pose notamment dans l'industrie agro-alimentaire, l'industrie pharmaceutique ou encore dans le milieu hospitalier.

En générale, pour répondre à ce type de problème, les postes de travail sont situés dans des salles dites "blanches" dans lesquelles l'air est filtré et traité de sorte que le niveau d'empoussièrement se situe en- dessous d'un seuil admissible contrôlé et soumis à une réglementation sévère.

De plus, l'air qui circule dans ces salles blanches est souvent régulé à une basse température.

Le personnel devant travailler à de tels postes de travail doit être revêtu de tenue spécialisée pénible à enfiler et à porter. La protection rapprochée de chaque poste de travail individuel est une solution aux inconvénients précités.

Toutefois, cette protection rapprochée doit tenir compte du fait que le personnel travaillant à ces postes de travail doit intervenir manuellement sur les produits sensibles à l'aérocontamination. Ceci interdit pour une telle protection rapprochée l'utilisation de tout flux vertical d'air stérile dont les dimensions sont égales ou supérieures à celles du poste à protéger de manière à recouvrir totalement d'air stérile ledit poste car un tel flux rabatterait sur les produits la contamination provenant des mains et des avant-bras des opérateurs. Dans ce contexte, l'invention propose un nouveau procédé de protection rapprochée de produits sensibles à l'aérocontamination, ces produits étant positionnés sur un plan de travail, selon lequel on dirige de part et d'autre desdits produits au moins une veine de gaz décontaminc sensiblement parallèlement audit plan de travail vers lesdits produits, chaque veine de gaz s'évacuant du plan de travail à partir d'une région médiane située entre les bords dudit plan de travail selon une direction sensiblement perpendiculaire audit plan de travail, ou bien

réciproquement on dirige au moins une veine de gaz décontaminé au- dessus du plan de travail dans une région médiane du plan de travail située entre les bords de ce dernier selon une direction sensiblement perpendiculaire audit plan de travail vers lesdits produits, chaque veine de gaz s'évacuant du plan de travail selon une direction sensiblement parallèlement audit plan de travail de part et d'autre desdits produits.

Ainsi, les produits positionnés sur le plan de travail sont isolés de l'environnement contaminé par un flux de gaz décontaminé qui les recouvre, et qui s'écoule soit verticalement vers le bas en direction du plan de travail puis transversalement vers les bords dudit plan, soit à partir des bords dudit plan de travail transversalement vers lesdits produits, puis verticalement vers le haut à partir dudit plan de travail.

La contamination apportée par le personnel intervenant sur les produits sensibles positionnés sur le plan de travail est alors entraînée automatiquement par le flux de gaz décontaminé suivant l'un ou l'autre des trajets, vers l'extérieur dudit plan de travail sans que cette contamination n'atteigne lesdits produits.

En outre, il convient de préciser que les dimensions de chaque veine de flux sont optimisées. Selon un mode de réalisation du procédé conforme à l'invention, les produits étant disposés selon une direction horizontale X, on dirige de part et d'autre de ladite direction X, selon une direction Y sensiblement transv ersale à ladite direction X, deux veines de gaz décontaminé vers lesdits produits, lesdites veines de gaz s'évacuant selon une direction verticale Z sensiblement perpendiculaire à ladite direction X, ou réciproquement on dirige une veine de gaz décontaminé en direction desdits produits selon la direction verticale Z sensiblement perpendiculaire à ladite direction X, ladite veine de gaz s'évacuant selon la direction Y sensiblement transversale à ladite direction X, de part et d'autre de ladite direction X.

Selon une caractéristique particulièrement av antageuse du procédé conforme à l'invention, on aspire chaque veine de gaz au-dessus desdiis produits ou réciproquement on aspire chaque veine de gaz de part et d'autre desdits produits. Ainsi, en aspirant les veines de gaz stérile transportant les particules contaminées, on évite, si cela est nécessaire, la retombée des particules contaminées plus lourdes sur les produits.

Selon une caractéristique avantageuse de ce mode de réalisation du procédé selon l'invention, les produits étant alignés sur un tapis de convoyage qui défile selon la direction X, on dirige à partir des bords longitudinaux dudit tapis, deux veines de gaz décontaminé vers le milieu dudit tapis de convoyage et on aspire lesdites veines de gaz dans le plan de symétrie dudit tapis, ou réciproquement on dirige dans le plan de symétrie du tapis de convoyage, une veine de gaz décontaminé vers le tapis et on aspire vers les bords longitudinaux dudit tapis de convoyage les veines de gaz décontaminé. Le procédé selon l'invention peut être amélioré pour l'adapter aux plans de travail ou tapis de convoyage qui ne sont pas reliés de façon étanche au bâti. Selon cette variante, on dirige une veine de gaz décontaminé sur les côtés et sous le plan de travail ou tapis de convoyage de façon à ce que le plan de travail ou tapis de convoyage soit enveloppé par les veines de protection.

Dans le cas d'un tapis de convoyage où seule la chaîne de traction du tapis crée un manque d'étanchéité permettant l 'induction d'air contaminé, le procédé selon l'invention consiste à bloquer l'induction en déviant une partie de chaque veine de gaz décontaminé sensiblement parallèle au plan de travail, précédemment décrite, vers les bords dudit tapis.

Le dispositif de protection rapprochée selon l'invention, comporte des moyens d'insufflation aptes à produire de part et d'autre des produits au moins une veine de gaz décontaminé en direction des produits, chaque veine de gaz décontaminé suivant un trajet tout d'abord orienté sensiblement parallèlement audit plan de travail de sorte que chaque veine de gaz décontaminé lèche lesdits produits, puis dirigé à partir d'une région médiane du plan de travail située entre les bords de ce dernier, sensiblement perpendiculairement audit plan de travail, ou réciproquement dirigé dans une région médiane du plan de travail située entre les bords de ce dernier vers les produits sensiblement perpendiculairement audit plan de travail, puis orienté sensiblement parallèlement audit plan de travail de part et d'autre desdits produits.

Selon une caractéristique du dispositif conforme à l'invention, on peut prévoir des moyens d'aspiration du gaz décontaminé insufflé.

Selon un premier mode de réalisation du dispositif de protection conforme à la présente invention, les moyens d'insufflation comprennent

au moins une entrée de gaz et au moins deux sorties de gaz décontaminé en regard l'une de l'autre, chaque sortie de gaz se présentant sous la forme d'une fente positionnée sur un côté du plan de travail et s'étendant longitudinalement à la direction X de positionnement des produits. Selon une caractéristique avantageuse de ce premier mode de réalisation du dispositif conforme à l'invention, des moyens d'aspiration comprennent une bouche d'aspiration disposée au-dessus du plan de travail en regard desdits produits, dans une région médiane située entre les deux sorties de gaz décontaminé de l'appareil d'insufflation. Selon un deuxième mode de réalisation du dispositif de protection conforme à la présente invention, les moyens d'insufflation comprennent une entrée de gaz, et une sortie de gaz décontaminé positionnée en regard des produits au-dessus du plan de travail dans une région médiane dudit plan de travail. Selon ce mode de réalisation des moyens d'aspiration comprennent deux bouches d'aspiration disposées en regard l'une de l'autre, chaque bouche d'aspiration se présentant sous la forme d'une fente positionnée sur un côté dudit plan de travail et s'étendant longitudinalement à ladite direction X. Le dispositif de protection peut être amélioré pour l'adapter aux plans de travail non étanches.

Selon une première variante le dispositif comporte des moyens d'insufflation supplémentaires comprenant au moins une entrée de gaz qui peut être celle des moyens d'insufflation principaux et au moins deux sorties de gaz décontaminé en regard l'une de l'autre, chaque sortie de gaz se présentant sous la forme d'une fente positionnée au bord et sous le plan de travail et s'étendant longitudinalement à la direction X de positionnement des produits. Les veines de gaz s'évacuant selon le plan de symétrie perpendiculaire au plan de travail. Selon une seconde variante le dispositif comporte un conduit inférieur permettant de faire circuler une veine de gaz le long de la face inférieure ainsi que le long des bords du plan de travail ou tapis de convoyage.

Selon une autre variante adaptée à un tapis de convoyage où seule la chaîne de traction du tapis crée un manque d'étanchéité permettant l'induction d'air contaminé, les moyens d'insufflation comprennent au moins une entrée de gaz et au moins deux sorties de gaz décontaminé en

regard l'une de l'autre, chaque sortie de gaz se présentant sous la forme d'une fente positionnée sur un côté du plan de travail et s'étendant longitudinalement à la direction X de positionnement des produits et sont pourvus d'un moyen aérodynamique assurant la déviation d'une partie de la veine de gaz décontaminé le long des bords dudit tapis de convoyage dans une direction perpendiculaire au plan de celui-ci.

La description qui va suivre en regard des dessins annexés, donnés à titre d'exemples non limitatifs, fera bien comprendre en quoi consiste l'invention, et comment elle peut être réalisée. Sur les dessins annexés :

- la figure 1 est une vue schématique en perspective d'un dispositif de protection rapprochée conforme à l'invention, monté sur un poste de travail,

- la figure 2 est une vue schématique en coupe verticale d'une partie d'un appareil d'insufflation faisant partie du dispositif de protection rapprochée conforme à l'invention,

- la figure 3 est une vue schématique de face d'une variante de réalisation du dispositif de protection rapprochée de la figure 1.

- la figure 4 est une vue schématique en coupe transversale d'une variante de réalisation du dispositif de protection pourvu de moyens d'insufflation auxiliaires.

- la figure 5 est une vue schématique en coupe transversale d'une autre variante de réalisation du dispositif de protection pourvu de moyens d'insufflation auxiliaires. - la figure 6 est une vue schématique en coupe transversale d'une autre variante de réalisation du dispositif de protection pourvu d'un moyen aérodynamique de déviation de la veine de gaz horizontale.

Sur la figure 1 , on a représenté un poste de travail comprenant un bâti 30 supportant un plan de travail P sur lequel sont disposés en file selon une direction horizontale X des produits 10 sensibles à l'aérocontamination, par exemple des produits alimentaires. On peut prévoir que le plan de travail P est formé par un tapis de convoyage apte à faire défiler lesdits produits 10 selon la direction X.

Le personnel devant intervenir sur ces produits sensibles 10, se positionne de part et d'autre du bâti 30 et intervient sur les produits 10 par le dessus.

Sur le bâti 30, est monté un dispositif de protection rapprochée des

produits 10.

Ce dispositif comporte un appareil d'insufflation 200 d'un gaz décontaminé comportant sur chaque côté longitudinal (dont un seul est ici visible) dudit plan de travail P, ici deux entrées 201 d'un gaz décontaminé par exemple de l'air stérile. Bien entendu, on peut prévoir selon des variantes non représentées, un nombre supérieur d'entrées de gaz décontaminé. Ces entrées 201 sont positionnées à distance l'une de l'autre sur chaque côté longitudinal dudit plan de travail P et débouchent dans une enceinte pourvue d'une sortie d'air stérile 202 se présentant sous la forme d'une fente s'étendant longitudinalement à ladite direction X sur toute la longueur du côté du plan de travail P. Les deux fentes de sortie 202 du dispositif d'insufflation sont situées au niveau du plan de travail P sur lequel sont disposées les produits 10 et sont disposées en regard l'une de l'autre. En outre, le dispositif représenté sur la figure 1 , comporte un appareil d'aspiration 100 du gaz décontaminé insufflé, comprenant une bouche d'aspiration 101 se présentant sous la forme d'une fente, s'étendant longitudinalement à la direction X de positionnement des produits 10, et positionnée au-dessus du plan de travail P, en regard desdits produits dans une région médiane du plan de travail située entre les deux fentes sorties 202 de l'appareil d'insufflation 200.

L'appareil d'aspiration 100 comporte ici deux sorties d'air 102 situées au-dessus de la bouche d'aspiration 101 de sorte qu'elles permettent d'évacuer vers le haut le flux de gaz 102 aspiré. Ces deux sorties de gaz 102 sont positionnées à distance l'une de l'autre à proximité des bords d'extrémité de ladite bouche d'aspiration 101. Bien entendu, selon une variante non représentée, on peut prévoir un nombre supérieur de sorties de gaz.

L'appareil d'aspiration 100 est monté solidaire de l'appareil d'insufflation 200 à l'aide de bras de soutien 1 10 de sorte qu'il est suspendu au-dessus du plan de travail P. Ici, il est prévu quatre bras de soutien 1 10 disposés par paires, chaque paire de bras de soutien 1 10 est positionnée de part et d'autre de la bouche d'aspiration 101 et est fixée d'une part à l'appareil d'aspiration 100 et d'autre part, à une enceinte du dispositif d'insufflation 200.

Un tel dispositif fonctionne de la manière suivante.

Un flux d'air stérile rentre dans l'appareil d'insufflation 200 par les

entrées 201 et est distribué sur les produits par les fentes de sortie 202 dudit appareil d'insufflation de sorte que l'air stérile sortant desdites fentes 202 suit un trajet A dirigé essentiellement parallèlement audit plan P, transversalement à ladite direction X. L'air stérile issu de ces fentes 202 lèche alors les produits 10 situés sur le plan de travail P. Simultanément, l'appareil d'aspiration 100 aspire par sa bouche d'aspiration 101 l'air stérile issu des fentes de sortie 202 de l'appareil d'insufflation. L'air issu des fentes de sortie 202 de l'appareil d'aspiration, est donc aspiré dans une région médiane du plan de travail P de sorte que le trajet A du flux d'air stérile est dévié vers le haut perpendiculairement audit plan de travail P sur lequel sont positionnés les produits 10. Deux veines principales d'air stérile 1, 2 sont issues desdites fentes de sortie 202. Ces deux veines 1, 2 sont dirigées l'une vers l'autre et se réunissent dans une région médiane du plan de travail pour former une veine d'écoulement dirigée vers le haut perpendiculairement audit plan de travail P en direction de la bouche d'aspiration 101.

Bien entendu, selon une variante non représentée du dispositif de la figure 1, on peut envisager d'éliminer l'appareil d'aspiration. Dans ce cas, les jets d'air stérile issus des fentes de sortie se rencontrent face à face, dans la région médiane du plan de travail, ce qui a pour effet de créer naturellement une veine centrale qui s'évacue selon une direction verticale perpendiculaire à ladite direction X vers le haut dudit plan en entraînant les particules contaminées.

Sur la figure 3, on a représenté une autre variante de réalisation du dispositif de la figure 1.

Selon cette variante, le dispositif d'insufflation 200 de gaz décontaminé est monté au-dessus du plan de travail P, et le dispositif d'aspiration est positionné sur le bâti 30, le long des côtés longitudinaux dudit plan de travail P, longitudinalement à la direction X de positionnement des produits 10.

Le dispositif d'insufflation 200 est monté solidaire du dispositif d'aspiration 100 par l'intermédiaire du même système de bras de soutien 1 10 déjà décrit ci-dessus.

Le dispositif d'insufflation 200 comporte une entrée de gaz 201 et une sortie de gaz décontaminé 202. Cette sortie de gaz stérile 202 se présente sous forme d'une fente s'étendant longitudinalement à la direction X au- dessus du plan P en regard desdits produits 10. Le dispositif d'aspiration

100 comporte deux bouches d'aspiration 101 sous la forme de deux fentes

101 s'étendant sur les côtés longitudinaux dudit plan de travail P. Ces bouches d'aspiration 101 sont raccordées à des sorties d'air 102.

Une telle variante fonctionne de la manière suivante. Le dispositif d'insufflation 200 produit par sa sortie 202 une veine de gaz décontaminé 3 en direction des produits 10 situés sur le plan P. Cette veine de gaz décontaminé 3 suit un trajet A dirigé perpendiculairement audit plan P. Lorsque cette veine de gaz décontaminé 3 arrive au contact dudit plan P, elle se sépare en deux veines d'écoulement 1 , 2 qui suivent des trajets A orientés essentiellement parallèlement audit plan P et transversalement à la direction X de positionnement desdits produits 10, dans des directions opposées de sorte que les veines d'écoulement d'air stérile lèchent les produits 10 positionnés sur le plan P. Ces veines d'écoulement de gaz décontaminé 1 , 2 sont aspirées par les bouches d'aspiration 101 de l'appareil d'aspiration 100 de soπe que le gaz s'évacue sur les côtés du plan de travail P.

Ici aussi, on peut bien entendu envisager une variante non représentée du dispositif de la figure 3, ne comportant pas l'appareil d'aspiration. Dans ce cas, les deux veines d'écoulement parallèles au plan de travail s'évacuent naturellement sur les bords du plan P.

Sur la figure 2, on a représenté en coupe verticale, une vue de détail de l'intérieur d'un mode de réalisation d'une partie d'un appareil d 'insufflation faisant partie d'un dispositif de protection anti¬ microbienne selon l'invention. Ce mode de réalisation de l 'appareil d'insufflation est une variante de celui représenté sur la figure 1

En référence à cette figure 2, l'appareil d'insufflation comporte sur chaque côté du plan de travail P une entrée de gaz 201 positionnée sur les côtés du plan P en-dessous dudit plan P de sorte que le gaz entrant dans ledit appareil est transporté selon un trajet vertical vers la haut en direction d'une sortie sous forme de fente 202 située au niveau dudit plan P. Cet appareil d'insufflation 200 comporte dans un boîtier qui s'étend v erticalement sur le côté du bâti 30, entre l'entrée 201 et la sortie 202, un filtre à graisses 21 1 qui s'étend horizontalement sur toute la largeur du boîtier, par rapport à la direction verticale F d'entrée du flux de gaz dans ledit dispositif d'insufflation, puis successivement un pré-filtre 212 qui s'étend également sur toute la largeur du boîtier, un ventilateur 213 qui permet de transporter le gaz filtré vers la partie supérieure du dispositif

d'insufflation 200. Ce ventilateur 213 est positionné dans un trajet en chicane 214 formé par des déflecteurs 214a du flux de gaz de sorte qu'à la sortie de ce trajet en chicane le flux de gaz filtré s'écoule selon la direction F verticale dirigée vers le haut du dispositif d'insufflation 200. Au-dessus du trajet en chicane 214 est disposée en parallèle une paire de filtres absolus 215 dont l'efficacité est avantageusement égale ou supérieure à celle d'un filtre très haute efficacité (filtre normalisé). Ces filtres 215 s'étendent selon ladite direction verticale F. Au-dessus des filtres absolus 215 est positionnée selon une direction horizontale une grille anti-turbulences de façon à réduire le taux de turbulence de l'écoulement d'air stérile qui débouche dans une enceinte 217 présentant un trajet coudé, et convergent dans le but de réduire encore le taux de turbulence, amenant le flux de gaz décontaminé jusqu'à la sortie en forme de fente 202 dirigé selon une direction sensiblement tranversale à la direction X.

Il est en effet avantageux de réduire la vitesse de diffusion turbulente (dirigée perpendiculairement à la direction de l'écoulement) des particules contaminées entraînées par le flux de gaz afin d'éviter qu'elles n'atteignent les produits. Cette vitesse de diffusion turbulente étant fortement liée au taux de turbulence, et à la taille des tourbillons présents dans le flux, la réduction de la vitesse de diffusion passe par la réduction du taux de turbulence.

Sur la figure 4, on a représenté schématiquement un poste de travail P sur lequel sont disposés en file selon une direction horizontale X des produits 10 sensibles à l'aérocontamination. Le plan de travail n'est pas relié de façon étanche au reste du bâti 30. De ce fait, il peut se produire une induction d'air contaminé par l'espace laissé libre entre le plan de travail et le bâti.

Deux sorties supplémentaires d'air stérile 203 sont prévues se présentant sous la forme d'une fente s'étendant longitudinalement à ladite direction X sur toute la longueur au niveau des bords et sous le plan de travail P. Une sortie d'air 202 identique à celle décrite à la figure 1 et à la figure 2 est également prévue.

La veine de gaz 204 est distribuée de part et d'autre du plan de travail selon un trajet contournant les bords dudit plan puis balayant la face inférieure dudit plan jusqu'à la ligne médiane longitudinale dudit plan où les veines de gaz se rej oignant se dirigent selon une direction

perpendiculaire audit plan.

Sur la figure 5 qui comporte le même poste de travail P non relié au bâti 30 comme sur la figure 4, un profilé en U 205 fixé sous le bâti forme un conduit amenant sous le poste de travail P un courant d'air stérile en légère surpression empêchant toute induction d'air contaminé par les espaces laissés libres du fait de l'absence d'étanchéite entre le bâti et le plan de travail.

Sur la figure 6, le dispositif comporte un tapis de convoyage P dont la chaîne de traction (non représentée) créé un manque d'étanchéite avec le bâti 30. Les sorties 202 sont pourvues dans la zone inférieure d'un coude 206 créant un conduit 207 déviant une partie du flux d'air stérile vers les bords du tapis de convoyage empêchant de ce fait toute induction d'air contaminé.

Bien entendu, la présente invention n'est nullement limitée aux modes de réalisation décrits et représentés, mais l'homme du métier saura y apporter toute variante conforme à son esprit.