Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
CLOSED AND DEFORMABLE SOAP CASE
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2020/083801
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to a soap case (1) comprising an elongated hollow body (1a) for accommodating a block of soap therein and having a closed rear longitudinal end (1b) and a front longitudinal end (1c) that is deformable between closed and open positions for using the block. The front end (1c) has a through-slot (2) with two lips (2a, 2b) extending parallel to each other, with a distance of 1 to 20 millimetres between them in the closed position of the front end (1c) and diverging from one another. The front opposite longitudinal end (1c) is deformable between a closed position and an open position for using the block of soap, the hollow body having junction faces without any perforations and being made of a material having a Shore scale that is between 30 and 60.

Inventors:
VICENTE ANDRÉ (FR)
Application Number:
EP2019/078478
Publication Date:
April 30, 2020
Filing Date:
October 21, 2019
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
VICENTE ANDRE (FR)
International Classes:
A47K5/05; A47K7/03
Domestic Patent References:
WO2014124506A12014-08-21
Foreign References:
DE936823C1955-12-22
GB193757A1923-03-01
CH300878A1954-08-31
US20130121751A12013-05-16
US20170079483A12017-03-23
FR2497651A11982-07-16
DE936823C1955-12-22
GB193757A1923-03-01
CH300878A1954-08-31
US20130121751A12013-05-16
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Etui à savon (1 ) comportant un corps (1a) creux allongé pour recevoir en son intérieur un bloc de savon, le corps (1a) présentant une extrémité longitudinale dite arrière (1 b) fermée et une extrémité longitudinale opposée avant (1 c) déformable reliées par des faces de jonction, l’extrémité longitudinale avant (1c) portant une boutonnière (2) débouchant à l’extrémité longitudinale avant (1c) en présentant une embouchure s’étendant sur une majeure partie d’une longueur de l’extrémité longitudinale avant (1 c) en comportant deux lèvres (2a, 2b) dirigées vers l’extrémité arrière (1 b), d’une part, s’étendant parallèlement l’une à l’autre avec une distance de 1 à 20 millimètres entre elles en position fermée de l’extrémité avant (1c) et, d’autre part, divergeant l’une de l’autre en position ouverte de l’extrémité avant (1c), une des deux lèvres (2a, 2b) dite lèvre libre (2a) étant suffisamment flexible pour être écartée de l’autre lèvre (2b) par pression contre ladite lèvre libre (2a) tout en étant rappelée en position fermée de l’extrémité avant (1c) quand aucune pression n’est exercée sur la lèvre libre (2a), caractérisé en ce que l’extrémité longitudinale opposée avant (1c) est déformable entre une position fermée et une position ouverte d’utilisation du bloc de savon, le corps creux (1a) présentant des faces de jonction libres de toute perforation et étant en une matière présentant un degré shore entre 30 et 60.

2. Etui à savon (1 ) selon la revendication précédente, dans lequel la matière du corps (1a) est du silicone, du caoutchouc naturel, un thermoplastique élastomère, notamment un fluoroélastomère.

3. Etui à savon selon l’une quelconque des deux revendications précédente, dans lequel, en position fermée de l’extrémité avant (1c), un écartement entre les deux lèvres (2a, 2b) est le plus petit aux extrémités finales des deux lèvres (2a, 2b) à l’embouchure de la boutonnière (2).

4. Etui à savon (1 ) selon l’une quelconque des deux revendications précédentes, dans lequel la boutonnière (2) s’étend dans le corps (1a) en présentant une longueur s’étendant de manière inclinée par rapport à une longueur du corps (1a).

5. Etui à savon (1 ) selon la revendication précédente, dans lequel la boutonnière (2) s’étend sur moins d’un cinquième de la longueur du corps (1a) en formant un angle de 20 à 70° par rapport à un axe longitudinal médian du corps (1a).

6. Etui à savon (1 ) selon la revendication précédente, dans lequel la boutonnière (2) se termine, à l’opposé de l’embouchure, par une portion finale (2c) de section circulaire.

7. Etui à savon (1 ) selon l’une quelconque des revendications précédentes, dans lequel l’extrémité arrière (1 b) comprend au moins une ouverture (3) juste suffisante pour un passage d’au moins une corde de maintien à travers l’extrémité arrière (1 b), ladite au moins une corde de maintien présentant une portion dépassant du corps (1a) de l’étui à savon (1 ).

8. Etui à savon (1 ) selon la revendication précédente, dans lequel ladite au moins une corde de maintien forme une boucle présentant deux brins traversant l’extrémité arrière (1 b) par une de deux ouvertures (3) respective.

9. Etui à savon (1 ) selon l’une quelconque des revendications précédentes, dans lequel le corps (1a) est parallélépipédique avec des extrémités longitudinales avant (1c) et arrière (1 b) convexes vers l’extérieur.

10. Ensemble d’un étui à savon (1 ) et d’un bloc de savon logé à l’intérieur de l’étui à savon (1 ), caractérisé en ce que l’étui à savon (1 ) est selon l’une quelconque des revendications précédentes, l’étui à savon (1 ) étant conçu en forme comme en dimension pour que le bloc de savon puisse coulisser dans le corps (1a) entre une position entièrement rentrée dans le corps (1a) et au moins une position de saillie dans lequel une portion du bloc de savon fait saillie hors du corps (1a), les lèvres (2a, 2b) de la boutonnière (2) appuyant sur le bloc de savon et le bloquant dans ladite au moins une position de saillie quand aucune force de poussée hors du corps (1a) ou de rentrée dans le corps (1a) par un utilisateur n’est appliquée au bloc de savon, une largeur interne et une hauteur interne du corps (1a) de l’étui à savon (1 ) étant respectivement supérieures à une largeur externe et une hauteur externe du bloc de savon avec un jeu juste suffisant entre, d’une part, lesdites largeurs et, d’autre part, lesdites hauteurs pour que le bloc de savon puisse coulisser à l’intérieur du corps (1a), une longueur interne du corps (1a) étant supérieure à une longueur d’un bloc de savon neuf.

11. Ensemble selon la revendication précédente, dans lequel l’utilisateur induit le coulissement en saillie hors du corps (1a) du bloc de savon par pression de sa main sur une portion de paroi externe du corps (1a) proche de l’extrémité arrière (1 b) de l’étui à savon (1 ) en vis-à-vis du bord le plus interne au corps (1a) du bloc de savon, le corps (1a) étant en une matière suffisamment déformable pour transmettre la pression au bloc de savon.

Description:
" Etui à savon fermé et déformable "

La présente invention porte sur un étui à savon fermé et déformable contenant un bloc de savon dont une partie peut faire saillie hors de l’étui à savon en utilisation du bloc de savon, cette partie étant destinée à être utilisée par un utilisateur en étant progressivement diminuée par frottement, avantageusement par friction contre un gant ou une rosette.

Les gels douches ou autres savons liquides ont pris l’ascendant en termes de produits vendus sur les savons bien qu’étant plus chers. Ceci est principalement dû aux difficultés de maintien des savons qui peuvent glisser de la main des utilisateurs, notamment lors du frottement des savons contre un gant porté par l’utilisateur. Il y a donc difficulté de maintien d’un savon notamment quand le savon a fortement diminué de dimensions.

Le document WO-A-2014/124506 concerne un étui à savon rétractable, destiné à maintenir un savon disponible dans le commerce en suspension à partir d'un système escamotable qui est monté à un emplacement préalablement déterminé et qui peut être fixé au mur, à un robinet ou tout autre point fixé désiré par l'utilisateur. Un tel étui à savon rend le savon plus facile à utiliser car il ne nécessite pas de précision pour saisir et libérer le savon, tout en évitant que le savon ne tombe.

L’étui à savon décrit dans ce document permet à l'utilisateur de saisir le savon sans avoir besoin d'enlever le savon de l’étui à savon mais cependant ne permet pas de réguler la consommation de savon par frottement car tout le savon doit être saisi par l’utilisateur par pression sur l’étui à savon en forme de sachet. Tout le savon est mouillé d’eau et se décompose en s’écoulant par des trous présents dans l’étui à savon sous forme d’un sachet. Il s’ensuit une perte de savon non négligeable.

Le document FR-A-2 497 651 décrit un étui à savon muni d'une ventouse servant à fixer le savon afin de le maintenir d'une manière très ferme pour l'empêcher de glisser de la main de l’utilisateur et de tomber à l'eau ou de s'échapper loin de la baignoire. Le savon appliqué sur le dispositif est non seulement maintenu sur la ventouse mais sera pris en étau par des triangles dont la pointe s'enfonce dans le savon. Le plateau maintenant la ventouse est muni d'une poignée à glissière qui sert une fois prise en main à se savonner en toute tranquillité. Ce document ne décrit pas à proprement parler un étui à savon mais un savon muni d’une ventouse.

Les documents DE-C-936 823, GB-A-193 757, CH-A-300 878 et US-A1- 2013/121751 reprennent les caractéristiques du préambule de la revendication principale de la présente demande de brevet. Cependant ces documents sont relatifs à une éponge à savon dans laquelle du savon ou une eau savonneuse sort par des pores sur les faces de jonction de l’étui à savon. Une embouchure est prévue dans ces étuis à savon mais ne sert qu’à l’introduction d’un savon à l’intérieur de l’étui à savon. Il s’ensuit des pertes de savon et de tels étuis à savon se révèlent aussi dispendieux en matière savonneuse que les gels douches.

De plus, la plupart des étuis à savon décrits dans ces documents combinent le savonnage par fonte du savon à l’intérieur de l’étui avec un massage effectué par l’étui sur la peau. La matière du corps de savon doit être alors rendue rugueuse, ce qui contribue à augmenter le prix de tels étuis à savon.

Le problème à la base de la présente invention est de concevoir un étui à savon qui puisse maintenir en son intérieur un savon en le protégeant dans une position de non-utilisation du bloc de savon et faire ressortir une portion prédéterminée du bloc de savon faisant saillie hors de l’étui à savon lors d’une utilisation souhaitée par action simple de l’utilisateur.

A cet effet la présente invention concerne un étui à savon comportant un corps creux allongé pour recevoir en son intérieur un bloc de savon, le corps présentant une extrémité longitudinale dite arrière fermée et une extrémité longitudinale opposée avant déformable reliées par des faces de jonction, l’extrémité longitudinale avant portant une boutonnière débouchant à l’extrémité longitudinale avant en présentant une embouchure s’étendant sur une majeure partie d’une longueur de l’extrémité longitudinale avant en comportant deux lèvres dirigées vers l’extrémité arrière, d’une part, s’étendant parallèlement l’une à l’autre avec une distance de 1 à 20 millimètres entre elles en position fermée de l’extrémité avant et, d’autre part, divergeant l’une de l’autre en position ouverte de l’extrémité avant, une des deux lèvres dite lèvre libre étant suffisamment flexible pour être écartée de l’autre lèvre par pression contre ladite lèvre libre tout en étant rappelée en position fermée de l’extrémité avant quand aucune pression n’est exercée sur la lèvre libre, caractérisé en ce que l’extrémité longitudinale opposée avant est déformable entre une position fermée et une position ouverte d’utilisation du bloc de savon, le corps creux présentant des faces de jonction libres de toute perforation et étant en une matière présentant un degré shore entre 30 et 60.

L’effet technique est de ne laisser dépasser qu’une partie du bloc de savon de l’étui de savon en protégeant le reste du bloc de savon d’un contact avec l’eau qui pourrait le faire fondre, ce qui diminue les pertes en savon, contrairement à ce qui a été décrit dans les documents DE-C-936 823, GB-A- 193 757, CH-A-300 878 et US-A1-2013/121751 dans lesquels de l’eau pénètre à l’intérieur de l’étui à savon. Quand la partie du bloc de savon faisant saillie est fortement diminuée, il est possible d’augmenter la partie du bloc de savon faisant saillie de l’étui à savon en appuyant sur l’étui à savon. Le bloc de savon est donc maintenu fermement en position par les lèvres de la boutonnière faisant office de moyens de maintien en place.

Ceci est fait par simple pression de la main de l’utilisateur sur l’étui à savon, celui-ci étant déformable et transmettant la pression au bloc de savon qui peut coulisser à l’intérieur du corps de l’étui à savon. Les lèvres de la boutonnière sont suffisamment flexibles pour s’écarter sous la force d’introduction du bloc de savon entre elles et pour se refermer quand aucune force n’est exercée sur elles.

L’hygiène est améliorée car le coulissement du bloc de savon dans l’étui à savon se fait sans contact direct avec une main de l’utilisateur mais par pression de la main de l’utilisateur sur le corps de l’étui de savon pour initier le coulissement du bloc de savon dans le corps de l’étui de savon.

La durée de vie du bloc de savon est améliorée car le bloc de savon n’est que peu en contact avec l’eau et est protégé de ce contact quand non utilisé.

Par rapport à un gel douche, le bloc de savon est plus économique et plus écologique car n’utilisant pas tous les additifs contenus dans des gels douches. L’étui de savon est utilisable pour différents blocs de savon de différentes tailles et donc n’est pas forcément jetable comme un récipient de gel douche. Il peut être réutilisé pour un nouveau bloc de savon quand l’ancien bloc est consommé.

Cet étui de savon peut franchir les contrôles de sécurité contrairement à un gel douche qui est prohibé pour une cabine d’avion.

La flexibilité des lèvres de la boutonnière est une caractéristique importante de l’étui à savon. Cette flexibilité doit être suffisante pour que les lèvres s’écartent sous une action modérée de poussée de l’utilisateur sur l’extérieur de l’étui à savon, action transmise par flexibilité du corps au bloc de savon qui poussera sur les lèvres pour les écarter.

Par contre, les lèvres doivent être suffisamment rigides pour ne pas s’ouvrir de manière non voulue, par exemple sous le poids du bloc de savon quand l’étui à savon est suspendu verticalement. Ceci peut être déterminé par des essais entrepris par l’homme de métier pour des blocs de savon et leurs étuis de savon spécifiques. Avantageusement, la matière du corps est du silicone, du caoutchouc naturel, un thermoplastique élastomère, notamment un fluoroélastomère.

Avantageusement, en position fermée de l’extrémité avant, un écartement entre les deux lèvres est le plus petit aux extrémités finales des deux lèvres à l’embouchure de la boutonnière. Ceci permet de conserver une bonne étanchéité à l’intérieur de l’étui à savon avec peu de risque d’introduction d’eau à l’intérieur de ce corps.

Avantageusement, la boutonnière s’étend dans le corps en présentant une longueur s’étendant de manière inclinée par rapport à une longueur du corps. Ceci aide à l’ouverture de la boutonnière et à l’écartement des lèvres de la boutonnière.

Avantageusement, la boutonnière s’étend sur moins d’un cinquième de la longueur du corps en formant un angle de 20 à 70° par rapport à un axe longitudinal médian du corps. La boutonnière n’a pas besoin d’être longue, seule doit être garantie une ouverture suffisante des lèvres de la boutonnière pour l’introduction ou la sortie d’un bloc de savon dans ou hors du corps de l’étui à savon. Avantageusement, la boutonnière se termine, à l’opposé de l’embouchure, par une portion finale de section circulaire. Cette portion finale de section circulaire favorise une plus grande ouverture de la boutonnière sans accroître ses autres dimensions.

Avantageusement, l’extrémité arrière comprend au moins une ouverture juste suffisante pour un passage d’au moins une corde de maintien à travers l’extrémité arrière, ladite au moins une corde de maintien présentant une portion dépassant du corps de l’étui à savon.

Grâce à cette corde, l’étui à savon peut par exemple être suspendu à un crochet ou à un robinet d’eau. L’étui à savon peut aussi être logé sensiblement horizontalement dans un porte-savon. Quand l’étui à savon est suspendu, du fait que la boutonnière présente des lèvres resserrées l’une contre l’autre, le bloc de savon ne peut pas s’extraire de l’étui de savon sous l’action de la gravité et de son propre poids, ceci même quand le bloc de savon a fondu et est devenu plus petit en ayant été consommé.

Avantageusement, ladite au moins une corde de maintien forme une boucle présentant deux brins traversant l’extrémité arrière par une de deux ouvertures respective.

Avantageusement, le corps est parallélépipédique avec des extrémités longitudinales avant et arrière convexes vers l’extérieur.

L’invention concerne aussi un ensemble d’un étui à savon et d’un bloc de savon logé à l’intérieur de l’étui à savon, caractérisé en ce que l’étui à savon est tel que précédemment décrit, l’étui à savon étant conçu en forme comme en dimension pour que le bloc de savon puisse coulisser dans le corps entre une position entièrement rentrée dans le corps et au moins une position de saillie dans lequel une portion du bloc de savon fait saillie hors du corps, les lèvres de la boutonnière appuyant sur le bloc de savon et le bloquant dans ladite au moins une position de saillie quand aucune force de poussée hors du corps ou de rentrée dans le corps par un utilisateur n’est appliquée au bloc de savon.

Avantageusement, une largeur interne et une hauteur interne du corps de l’étui à savon sont respectivement supérieures à une largeur externe et une hauteur externe du bloc de savon avec un jeu juste suffisant entre, d’une part, lesdites largeurs et, d’autre part, lesdites hauteurs pour que le bloc de savon puisse coulisser à l’intérieur du corps, une longueur interne du corps étant supérieure à une longueur d’un bloc de savon neuf.

Avantageusement, l’utilisateur induit le coulissement en saillie hors du corps du bloc de savon par pression de sa main sur une portion de paroi externe du corps proche de l’extrémité arrière de l’étui à savon en vis-à-vis du bord le plus interne au corps du bloc de savon, le corps étant en une matière suffisamment déformable pour transmettre la pression au bloc de savon.

D’autres caractéristiques, buts et avantages de la présente invention apparaîtront à la lecture de la description détaillée qui va suivre et au regard des dessins annexés donnés à titre d’exemples non limitatifs et sur lesquels :

- la figure 1 est une représentation schématique d’une vue de dessus d’un étui à savon selon un mode de réalisation de la présente invention,

- la figure 2 est une représentation schématique d’une vue de dessus en perspective d’un étui à savon selon le mode de réalisation de la présente invention,

- la figure 3 est une représentation schématique d’une vue de face d’un étui à savon selon le mode de réalisation de la présente invention, l’extrémité longitudinale avant et sa boutonnière étant visibles à cette figure,

- la figure 4 est une représentation schématique d’une vue latérale d’un étui à savon selon le mode de réalisation de la présente invention, les deux lèvres de la boutonnière de l’extrémité longitudinale avant étant visibles à cette figure,

- la figure 5 est une vue de dessous d’un étui à savon selon le mode de réalisation de la présente invention,

- la figure 6 est une représentation schématique d’une vue arrière d’un étui à savon selon le mode de réalisation de la présente invention, l’extrémité longitudinale arrière et deux ouvertures de passage pour une corde de fixation étant visibles à cette figure.

Les dessins sont donnés à titre d'exemples et ne sont pas limitatifs de l’invention. Ils constituent des représentations schématiques de principe destinées à faciliter la compréhension de l’invention et ne sont pas nécessairement à l'échelle des applications pratiques. En particulier les dimensions des différentes pièces ne sont pas représentatives de la réalité.

Dans ce qui va suivre, il est fait référence à toutes les figures prises en combinaison. Quand il est fait référence à une ou des figures spécifiques, ces figures sont à prendre en combinaison avec les autres figures pour la reconnaissance des références numériques désignées.

En se référant aux figures 1 à 6, la présente invention concerne un étui à savon 1 comportant un corps 1a creux allongé pour recevoir en son intérieur un bloc de savon, le bloc de savon faisant saillie partiellement du corps 1 a lors d’un savonnage.

Le corps 1 a présente une extrémité longitudinale dite arrière 1 b fermée et une extrémité longitudinale opposée avant 1c déformable entre une position fermée et une position ouverte d’utilisation du bloc de savon par saillie d’une portion du bloc de savon hors du corps 1a de l’étui de savon, les extrémités 1 b et 1c étant reliées par des faces de jonction.

Dans une configuration particulière couverte par la présente invention, le corps 1a peut présenter des faces de jonction circulaires, les extrémités longitudinales étant alors diamétralement opposées. De même, dans une autre configuration, les faces de jonction peuvent être essentiellement carrées.

L’extrémité longitudinale avant 1c porte une boutonnière 2 débouchant à l’extrémité longitudinale avant 1c en présentant une embouchure s’étendant sur une majeure partie d’une longueur de l’extrémité longitudinale avant 1c. Cette boutonnière 2 comporte deux lèvres 2a, 2b dirigées vers l’extrémité arrière 1 b du corps 1a mais s’arrêtant avant une atteinte de cette extrémité arrière 1 b. La boutonnière 2 est visible aux figures 1 à 4 et plus particulièrement à la figure 4.

Les deux lèvres 2a, 2b de la boutonnière 2 s’étendent parallèlement l’une à l’autre avec une distance de 1 à 20 millimètres entre elles en position fermée de l’extrémité avant 1 c. En position ouverte de l’extrémité avant 1c, par déformation de la boutonnière 2, les deux lèvres 2a, 2b divergent l’une de l’autre et s’étendent en présentant un écart suffisant pour une introduction ou une sortie du bloc de savon hors du corps 1a.

Une des deux lèvres 2a, 2b dite lèvre libre 2a est suffisamment flexible pour être écartée de l’autre lèvre 2b par pression du bloc de savon contre ladite lèvre libre 2a tout en étant rappelée en position fermée de l’extrémité avant 1c quand aucune pression n’est exercée sur la lèvre libre 2a.

En position fermée de l’extrémité avant 1 c, un écartement entre les deux lèvres 2a, 2b peut être le plus petit aux extrémités finales des deux lèvres 2a, 2b, à l’embouchure de la boutonnière 2 afin d’assurer une étanchéité à l’intérieur du corps 1a de l’étui à savon 1 , l’extrémité avant 1c étant alors presque complètement fermée. Cependant il est avantageux de laisser un petit espacement d’aération entre les lèvres 2a, 2b pour l’intérieur du corps 1a et pour faire sécher le bloc de savon contenu à l’intérieur du corps 1 a.

Selon l’invention, l’extrémité longitudinale opposée avant 1c est déformable entre une position fermée et une position ouverte d’utilisation du bloc de savon, le bloc de savon faisant alors saillie de l’étui à savon. Le corps creux 1 a présente des faces de jonction libres de toute perforation, de sorte que l’intérieur du corps creux soit étanche à l’eau. De plus, le corps creux 1a est en une matière présentant un degré shore entre 30 et 60, de sorte qu’un appui sur le corps creux 1a puisse faire ressortir au moins partiellement le bloc de savon de l’étui à savon 1.

Seule la portion du bloc de savon faisant saillie de l’étui à savon est humidifiée et le reste du bloc de savon, à l’intérieur du corps creux 1a n’est pas en contact avec l’eau et ne fond pas.

La matière du corps 1a peut être du silicone, du caoutchouc naturel, un thermoplastique élastomère par exemple du type SBS, SEBS ou MBS. Il peut aussi être utilisé un fluoroélastomère du type FKM, FFKM ou FEKM.

A la figure 4 à laquelle l’écartement est montré restant constant, ce qui est aussi possible dans le cadre de la présente invention.

Comme il est particulièrement bien visible à la figure 4, la boutonnière 2 peut s’étendre dans le corps 1a en présentant une longueur s’étendant de manière inclinée par rapport à une longueur du corps 1a prise parallèlement à un axe longitudinal du corps 1 a de l’étui à savon 1.

La boutonnière 2 peut s’étendre sur moins d’un cinquième de la longueur du corps 1a en formant un angle de 20 à 70° par rapport à une portion de l’axe longitudinal médian du corps 1a partant de l’extrémité avant 1c. Cet angle peut être avantageusement de 45°. La boutonnière 2 peut se terminer par une portion finale 2c de section circulaire de plus grand diamètre que l’écartement entre les deux lèvres 2a, 2b.

En se référant notamment aux figures 5 et 6, l’extrémité arrière 1 b peut comprendre au moins une ouverture 3 juste suffisante pour un passage d’au moins une corde de maintien à travers l’extrémité arrière 1 b. Cependant l’ouverture 3 peut être plus grande que la corde de maintien, en pouvant être ovalisée, pour permettre d’aérer l’intérieur du corps 1a et d’obtenir un séchage plus rapide du bloc de savon.

Ladite au moins une corde de maintien, non montrée aux figures, peut présenter une portion dépassant du corps 1a de l’étui à savon 1 en vue d’accrocher l’étui à savon 1.

Aux figures 5 et 6, il est montré deux ouvertures 3 sur l’extrémité arrière 1 b de l’étui à savon 1. Dans cette configuration, ladite au moins une corde de maintien peut former une boucle fermée présentant deux brins traversant l’extrémité arrière 1b par une de deux ouvertures 3 respective, l’extrémité de chaque brin étant assurée à l’intérieur ou l’extérieur du corps 1a contre une sortie du corps par une des ouvertures 3.

Comme le mieux visible à la figure 2, le corps 1a peut être de forme parallélépipédique avec des extrémités longitudinales avant 1 c et arrière 1 b convexes vers l’extérieur, donc bombées vers l’extérieur.

L’invention concerne aussi un ensemble d’un étui à savon 1 et d’un bloc de savon logé à l’intérieur de l’étui à savon 1 , le bloc de savon n’étant pas montré aux figures mais des références des figures 1 à 6 seront utilisées pour désigner ci-après des éléments de l’étui à savon 1 qui est tel que précédemment décrit.

L’étui à savon 1 est conçu en forme comme en dimension pour que le bloc de savon puisse coulisser dans le corps 1a entre une position entièrement rentrée dans le corps 1a et au moins une position de saillie dans lequel une portion du bloc de savon fait saillie hors du corps 1a. Ceci permet un passage facilité du bloc de savon dans une position rentrée de protection vers une position en saillie de travail et inversement.

De même, les lèvres 2a, 2b de la boutonnière 2 peuvent appuyer sur le bloc de savon dans ladite au moins une position de saillie quand aucune force de poussée hors du corps 1a ou de rentrée dans le corps 1a exercée par un utilisateur n’est appliquée au bloc de savon.

Ceci permet de maintenir le bloc de savon en position de saillie et d’éviter que le bloc de savon ne sorte pas plus ou qu’il ne rentre dans l’étui à savon 1. La position de saillie est ainsi garantie en stabilité tant que l’utilisateur ne veuille rentrer le bloc de savon dans l’étui à savon 1 ou faire encore plus saillir le bloc de savon de l’étui à savon 1.

De ce fait, une largeur interne et une hauteur interne du corps 1a de l’étui à savon 1 peuvent être respectivement supérieures à une largeur externe et une hauteur externe du bloc de savon avec un jeu juste suffisant entre, d’une part, lesdites largeurs et, d’autre part, lesdites hauteurs, pour que le bloc de savon puisse coulisser à l’intérieur du corps 1a et assurer une aération suffisante autour du bloc de savon.

En ce qui concerne la longueur de l’étui à savon 1 , une longueur interne du corps 1a peut être supérieure à une longueur d’un bloc de savon neuf, avantageusement à la plus grande longueur d’un lot de blocs de savon neufs de différentes longueurs pour que l’étui à savon 1 soit adapté au nombre le plus grand de types de blocs de savon.

L’utilisateur peut induire le coulissement en saillie hors du corps 1a du bloc de savon par pression de sa main sur une portion de paroi externe du corps 1a proche de l’extrémité arrière 1 b de l’étui à savon 1 en vis-à-vis du bord le plus interne au corps 1a du bloc de savon. Le corps 1 a peut être en une matière suffisamment déformable pour transmettre la pression au bloc de savon.

L’utilisateur peut exercer un pincement sur le bord arrière du bloc de savon pour le faire avancer et dépasser de l’extrémité avant 1c par la boutonnière 2. L’utilisateur peut aussi le pousser par son bord arrière en appuyant sur l’extrémité arrière 1 b vers l’extrémité avant 1 c.

La mise en place d’un bloc de savon dans un tel étui à savon est simple. Lors de l’introduction dans l’étui à savon 1 , le bloc de savon peut être humidifié pour faciliter son introduction. Le bloc de savon est enfoncé dans la boutonnière 2 par écartement d’une 2a des lèvres 2a, 2b par rapport à l’autre, lèvre 2a qui est rappelée en position fermée dès l’entrée complète du bloc de savon à l’intérieur du corps de l’étui à savon.

Quand le bloc de savon est à utiliser, le bloc de savon est poussé vers l’extrémité longitudinale avant 1c portant la boutonnière 2 par simple pression de la main de l’utilisateur sur la paroi externe du corps 1a de l’étui à savon 1. Les lèvres 2a, 2b de la boutonnière 2 s’écartent sous la force d’avancement du bloc de savon mais appuient sur le bloc afin d’arrêter sa sortie ou sa réentrée dans le corps 1a de l’étui à savon 1 quand aucune force de l’utilisateur ne lui est appliquée. Le bloc de savon est prêt à l’emploi par frottement sur un gant ou une rosette. Le bloc de savon peut aussi être extrait entièrement de l’étui à savon 1 puis remis dans l’étui à savon après utilisation.

Après emploi, le bloc de savon est repoussé ou remis à l’intérieur du corps 1 a de l’étui à savon 1 pour éviter qu’il ne tombe ou qu’il soit exposé à l’eau. Ceci peut être fait par pression de la main d’un utilisateur sur le bord avant du bloc de savon faisant saillie, avantageusement par l’intermédiaire du gant ou de la rosette.

L’étui à savon peut être recyclable et en matière plastique ou autre matière, avantageusement en silicone alimentaire ou en polyuréthane bio- sou rcé. Il est avantageux que l’étui à savon ne soit pas glissant même sous l’eau, c’est pourquoi le silicone alimentaire ou le polyuréthane sont préférés.

Le bloc de savon avec son étui à savon peut être utilisé comme shampoing, autre part que dans une salle de bain, par exemple dans une cuisine ou comme bloc de savon transportable, notamment en randonnée ou comme savon utilitaire pour lessive.

L’invention n’est nullement limitée aux modes de réalisation décrits et illustrés qui n’ont été donnés qu’à titre d’exemples.