Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
CLUTCH DISC WITH FRICTION DEVICE
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2019/002716
Kind Code:
A1
Abstract:
A clutch disc (1) comprising a peripheral torque transmission member, a central torque transmission member (3), and at least one torsion damping device that comprises at least a load spring washer (15) and a friction washer (14). The load spring washer (15) comprises an annular contact portion (18) and at least two support legs (19) which extend from the annular contact portion (18), the load spring washer (15) being supported by its support legs (19) on a first rotating element (4), and being supported by its angular contact portion on the friction washer (14). The load spring washer (15) comprises at least one through-opening (20) arranged in at least one of its support legs (19) and the friction washer (14) comprises at least one coupling tab (23) passing through said at least one through-opening (20).

Inventors:
MARECHAL OLIVIER (FR)
DAEL DOMINIQUE (FR)
Application Number:
FR2018/051448
Publication Date:
January 03, 2019
Filing Date:
June 18, 2018
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
VALEO EMBRAYAGES (FR)
International Classes:
F16F15/129; F16F1/32
Domestic Patent References:
WO2009004145A12009-01-08
Foreign References:
DE19644046A11998-05-20
FR2915779A12008-11-07
GB2156039A1985-10-02
FR2890713A12007-03-16
Attorney, Agent or Firm:
VINCENT, Catherine (FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1 . Disque d'embrayage (1 ) pour la liaison d'un moteur et d'une transmission, comportant un organe périphérique de transmission de couple et un organe central de transmission de couple (3) montés mobiles en rotation l'un par rapport à l'autre selon un axe (X), et au moins un dispositif d'amortissement de torsion interposé entre l'organe périphérique de transmission de couple et l'organe central de transmission de couple, le dispositif d'amortissement de torsion comportant au moins un ressort (8) agencé pour se déformer lorsque l'organe périphérique de transmission de couple et l'organe central de transmission de couple (3) tournent l'un par rapport à l'autre, une rondelle élastique de charge (15) et une rondelle de frottement (14) coaxiales avec l'organe central de transmission de couple (3) et solidaires en rotation d'un premier élément tournant (4), la rondelle élastique de charge (15) appliquant une charge axiale sur la rondelle de frottement (14) qui est disposée contre un deuxième élément tournant (16), une rotation relative étant permise entre ledit premier élément tournant (4) et ledit deuxième élément tournant (16), caractérisé en ce que la rondelle élastique de charge (15) comporte une portion annulaire de contact (18) et au moins deux pattes de support (19) qui s'étendent à partir de la portion annulaire de contact (18), la rondelle élastique de charge (15) s'appuyant par ses pattes de support (19) sur ledit premier élément tournant (4), et s'appuyant par sa portion annulaire de contact directement ou indirectement sur la rondelle de frottement (14) ; et en ce que la rondelle élastique de charge (15) comporte au moins un orifice de passage (20) ménagé dans au moins une de ses pattes de support (19), la rondelle de frottement (14) comportant au moins une languette de couplage (23) traversant ledit au moins un orifice de passage (20). 2. Disque d'embrayage selon l'une des revendications 1 , caractérisé en ce que la rondelle élastique de charge (15) comporte deux orifices de passage (20) dans chaque patte de support (19) .

3. Disque d'embrayage selon l'une des revendications 1 à 2, caractérisé en ce que la rondelle de frottement (14) comporte une portion annulaire de frottement (21 ) et quatre paires de languettes de couplage (23) s'étendant sensiblement perpendiculairement au plan de la portion annulaire de frottement (21 ) en direction du premier élément tournant (4).

4. Disque d'embrayage selon l'une des revendications 1 à 3, caractérisé en ce que la rondelle élastique de charge (15) comporte une dent d'arrêt en rotation (22) sur au moins une patte de support (19), la dent d'arrêt en rotation (22) étant insérée dans un orifice d'arrêt en rotation (25) pratiqué dans le premier élément tournant (4). 5. Disque d'embrayage selon l'une des revendications 1 à 4, caractérisé en ce que la au moins une languette de couplage (23) est ajustée dans le au moins un orifice de passage (20) de sorte que la rondelle de frottement (14) soit bloquée en rotation avec la rondelle élastique de charge (15) selon les deux sens de rotation.

6. Disque d'embrayage selon l'une des revendications 1 à 5, caractérisé en ce que la au moins une languette de couplage (23) est de plus insérée dans au moins un orifice d'extrémité (24) pratiqué dans le premier élément tournant (4).

7. Disque d'embrayage selon la revendication 6, caractérisé en ce que la au moins une languette de couplage (23) est ajustée dans le au moins un orifice d'extrémité (24) de sorte que la rondelle de frottement (14) soit bloquée en rotation avec le premier élément tournant (4) selon les deux sens de rotation.

8. Disque d'embrayage selon l'une des revendications 1 à 7, caractérisé en ce qu'il comporte un voile (9) relié à l'un parmi l'organe central de transmission de couple (3) et l'organe périphérique de transmission de couple, et deux rondelles de guidage (4, 5) reliées à l'autre parmi l'organe central de transmission de couple (3) et l'organe périphérique de transmission de couple et disposées de part et d'autre du voile (9), ainsi que des ressorts (8) interposés entre le voile (9) et les rondelles de guidage (4, 5), le premier élément tournant (4) étant constitué d'une des rondelles de guidage (4) ou du voile (9).

9. Disque d'embrayage selon la revendication 8, caractérisé en ce que le voile (9) est relié à l'organe central de transmission de couple (3), et les deux rondelles de guidage (4, 5) sont reliées à l'organe périphérique de transmission de couple, le premier élément tournant (4) étant constitué d'une des rondelles de guidage (4).

10. Disque d'embrayage selon la revendication 9, caractérisé en ce que les pattes de support (19) de la rondelle élastique de charge (15) ont des extrémités radiales externes qui sont disposées contre l'une des rondelles de guidage (4), circonférenciellement entre deux ressorts consécutifs (8).

11 . Disque d'embrayage selon l'une des revendications 8 à 10, caractérisé en ce que le deuxième élément tournant (16) est un élément lié au voile (9).

12. Disque d'embrayage selon l'une des revendications précédentes, caractérisé en ce que les pattes de support (19) s'étendent radialement vers l'extérieur de la rondelle élastique de charge (15).

13. Disque d'embrayage selon l'une des revendications 1 à 12, caractérisé en ce que la au moins une languette de couplage (23) est agencée sur la périphérie extérieure de la rondelle de frottement (14).

14. Disque d'embrayage selon l'une des revendications 1 à 13, sans leur rattachement à la revendication 5, caractérisé en ce que la rondelle de frottement est montée solidaire en rotation sur le premier élément tournant et la rondelle élastique de charge (15) est montée solidaire en rotation sur la rondelle de frottement de sorte que la rondelle élastique de charge (15) soit montée solidaire en rotation du premier élément tournant (4) uniquement par l'intermédiaire de la rondelle de frottement (14). 15. Disque d'embrayage selon l'une des revendications 1 à 14, caractérisé en ce qu'au moins l'une des languettes de couplage comporte un bossage (42) coopérant avec une bordure du au moins un orifice de passage (20) et formant un élément de retenue axiale retenant axialement la rondelle de frottement sur la rondelle élastique de charge.

Description:
DISQUE D'EMBRAYAGE AVEC DISPOSITIF DE FROTTEMENT

L'invention a trait au domaine de la transmission de couple dans les dispositifs motorisés et concerne les embrayages. Elle concerne plus particulièrement un disque d'embrayage.

Les véhicules motorisés, par exemple, peuvent être pourvus d'un embrayage disposé entre le moteur et la transmission. Cet embrayage comporte typiquement un mécanisme d'embrayage et un disque d'embrayage qui présente un organe périphérique de transmission de couple et un organe central de transmission de couple. Lorsque l'embrayage est en mode embrayé, le moteur est relié à la transmission par le disque d'embrayage. L'organe périphérique de transmission de couple est alors généralement pincé par le mécanisme d'embrayage de sorte à être entraîné par la rotation du moteur, et l'organe central de transmission de couple est solidaire en rotation d'un élément de la transmission, tel que la boîte de vitesse d'un véhicule. Lorsque l'embrayage est commandé vers sa positon débrayée, le mécanisme d'embrayage libère le disque d'embrayage et le moteur est découplé de la transmission.

En plus de sa fonction d'accouplement du moteur et de la transmission, le disque d'embrayage remplit généralement des fonctions supplémentaires liées au filtrage des acyclismes du moteur et autres oscillations de torsion. Ce filtrage est typiquement réalisé par un ou plusieurs amortisseurs de torsion qui sont des combinés ressorts-amortisseurs travaillant en torsion et permettant, au cours de la transmission du couple, un mouvement de rotation relative de l'organe périphérique de transmission de couple par rapport à l'organe central de transmission de couple, et un amortissement de ces acyclismes. La rotation relative peut être permise par des ressorts et l'amortissement peut être réalisé par un dispositif de frottement doté de rondelles de frottement mises en charge axiale par des rondelles élastiques, de sorte à dissiper par frottement l'énergie accumulée dans les ressorts.

Lors de la conception d'un dispositif de frottement de disque d'embrayage, une attention particulière est portée : - sur l'immobilisation en rotation des rondelles les unes par rapport aux autres et par rapports aux différents éléments tournants du disque d'embrayage, de sorte à maîtriser l'emplacement des zones de frottement ;

- sur la charge exercée par les rondelles élastiques ; - sur l'encombrement, notamment axial.

Le document FR2890713 décrit un disque d'embrayage dont un amortisseur de torsion comporte des rondelles élastiques de compression axiale destinées à solliciter des surfaces de frottement complémentaires, ces rondelles élastiques comprenant une partie annulaire d'appui axial mobile prolongée radialement par des pattes radiales d'appui axial fixe. Les pattes radiales de deux rondelles élastiques consécutives sont intercalées les unes avec les autres et chaque patte radiale nécessite un arrêt en rotation.

L'invention a pour but d'améliorer les disques d'embrayage de l'art antérieur.

A cet effet, l'invention vise un disque d'embrayage pour la liaison d'un moteur et d'une transmission, comportant un organe périphérique de transmission de couple et un organe central de transmission de couple montés mobiles en rotation l'un par rapport à l'autre selon un axe, et au moins un dispositif d'amortissement de torsion interposé entre l'organe périphérique de transmission de couple et l'organe central de transmission de couple, le dispositif d'amortissement de torsion comportant au moins un ressort agencé pour se déformer lorsque l'organe périphérique de transmission de couple et l'organe central de transmission de couple tournent l'un par rapport à l'autre, une rondelle élastique de charge et une rondelle de frottement coaxiales avec l'organe central de transmission de couple et solidaires en rotation d'un premier élément tournant, la rondelle élastique de charge appliquant une charge axiale sur la rondelle de frottement qui est disposée contre un deuxième élément tournant, une rotation relative étant permise entre ledit premier élément tournant et ledit deuxième élément tournant. La rondelle élastique de charge comporte une portion annulaire de contact et au moins deux pattes de support qui s'étendent à partir de la portion annulaire de contact, la rondelle élastique de charge s'appuyant par ses pattes de support sur ledit premier élément tournant, et s'appuyant par sa portion annulaire de contact directement ou indirectement sur la rondelle de frottement. De plus, la rondelle élastique de charge comporte au moins un orifice de passage ménagé dans au moins une de ses pattes de support, la rondelle de frottement comportant au moins une languette de couplage traversant ledit au moins un orifice de passage.

La rondelle élastique de charge et la rondelle de frottement peuvent ainsi être montées solidaires en rotation du premier élément tournant de manière compacte aussi bien radialement que axialement. La compacité est un but toujours recherché dans l'agencement des nombreuses rondelles constituant un disque d'embrayage et l'invention permet cette compacité de manière simple et sans nuire à la rigidité des différentes rondelles.

De plus, la mise en œuvre d'une patte de support large dans laquelle un orifice fermé est réalisé permet d'augmenter la raideur d'une rondelle élastique de charge, en comparaison avec une rondelle élastique de charge dans laquelle la patte de support large percée est remplacée par deux pattes distantes de largeur moins importante. Autrement dit, il est préférable, pour augmenter la raideur de la rondelle élastique de charge par rapport à une rondelle élastique de charge de l'état de la technique, de diviser environ par deux le nombre de pattes de support, et de multiplier par deux leur largeur et de ménager un orifice fermé sur ces pattes.

De plus, il est possible de pré-assembler la rondelle élastique de charge et la rondelle de frottement.

Par ailleurs, le diamètre de la rondelle de frottement peut être réduit sans nuire à sa fonction, de sorte à coopérer simplement avec la portion annulaire de contact de la rondelle élastique de charge, et ses moyens de blocage en rotation peuvent être simplifiés sous forme d'une ou plusieurs languettes de couplage.

Les moyens de blocage en rotation de la rondelle élastique de charge et/ou de la rondelle de frottement peuvent ainsi être rendus moins encombrants grâce à la ou les languettes de couplage traversant le ou les orifices de passage.

Le disque d'embrayage peut comporter les caractéristiques additionnelles suivantes, seules ou en combinaison :

- ledit au moins un orifice de passage est un orifice fermé. Autrement dit, il ne s'agit pas d'une échancrure ; - la rondelle élastique de charge comporte quatre pattes de support réparties selon deux directions sensiblement perpendiculaires ;

- la rondelle élastique de charge comporte deux orifices de passage dans chaque patte de support ; - la rondelle de frottement comporte une portion annulaire de frottement et quatre paires de languettes de couplage s'étendant sensiblement perpendiculairement au plan de la portion annulaire de frottement, en direction du premier élément tournant ;

- la rondelle élastique de charge comporte une dent d'arrêt en rotation sur au moins une patte de support, la dent d'arrêt en rotation étant insérée dans un orifice d'arrêt en rotation pratiqué dans le premier élément tournant ; autrement dit, la rondelle élastique de charge peut être montée solidaire en rotation sur le premier élément tournant via la dent et l'orifice d'arrêt ;

- l'orifice d'arrêt en rotation est une rainure d'arrêt en rotation ;

- la au moins une languette de couplage est ajustée dans le au moins un orifice de passage de sorte que la rondelle de frottement soit bloquée en rotation avec la rondelle élastique de charge selon les deux sens de rotation, autrement dit, la rondelle de frottement peut être montée solidaire en rotation sur la rondelle élastique de charge ;

- la au moins une languette de couplage est de plus insérée dans au moins un orifice d'extrémité pratiqué dans le premier élément tournant, ainsi le premier élément tournant ne fait pas obstacle au déplacement axial de la rondelle élastique de charge ;

- la au moins une languette de couplage est ajustée dans le au moins un orifice d'extrémité de sorte que la rondelle de frottement soit bloquée en rotation avec le premier élément tournant selon les deux sens de rotation ; autrement dit, la rondelle de frottement peut être montée solidaire en rotation sur le premier élément tournant ;

- le disque d'embrayage comporte un voile relié à l'un parmi l'organe central de transmission de couple et l'organe périphérique de transmission de couple, et deux rondelles de guidage reliées à l'autre parmi l'organe central de transmission de couple et l'organe périphérique de transmission de couple et disposées de part et d'autre du voile, ainsi que des ressorts interposés entre le voile et les rondelles de guidage, le premier élément tournant étant constitué d'une des rondelles de guidage ou le voile ;

- le disque d'embrayage comporte un voile relié à l'un parmi l'organe central de transmission de couple et l'organe périphérique de transmission de couple, et deux rondelles de guidage reliées à l'autre parmi l'organe central de transmission de couple et l'organe périphérique de transmission de couple et disposées de part et d'autre du voile, ainsi que des ressorts interposés entre le voile et les rondelles de guidage, le premier élément tournant étant constitué d'une des rondelles de guidage ;

- le disque d'embrayage comporte un voile relié à l'organe central de transmission de couple, et deux rondelles de guidage reliées à l'organe périphérique de transmission de couple et disposées de part et d'autre du voile, ainsi que des ressorts interposés entre le voile et les rondelles de guidage, le premier élément tournant étant constitué d'une des rondelles de guidage ;

- les pattes de support (19) de la rondelle élastique de charge (15) ont des extrémités radiales externes qui sont disposées contre l'une des rondelles de guidage, circonférenciellement entre deux ressorts consécutifs ;

- le deuxième élément tournant est un élément lié au voile ;

- le deuxième élément tournant est une cassette de pré-amortisseur fixée au voile ; - la rondelle élastique de charge est de forme sensiblement tronconique, la portion annulaire de contact étant du côté de la pointe du cône et les pattes de support étant du côté de la base du cône ;

- les pattes de support s'étendent radialement vers l'extérieur de la rondelle élastique de charge ; - la au moins une languette de couplage est agencée sur la périphérie extérieure de la rondelle de frottement.

- la au moins une languette de couplage s'étend radialement vers l'extérieur de la rondelle de frottement ;

- la rondelle de frottement est montée solidaire en rotation sur le premier élément tournant et la rondelle élastique de charge est montée solidaire en rotation sur la rondelle de frottement de sorte que la rondelle élastique de charge soit montée solidaire en rotation du premier élément tournant uniquement par l'intermédiaire de la rondelle de frottement.

- au moins l'une des languettes de couplage comporte un bossage coopérant avec une bordure d'un orifice de passage et formant un élément de retenue axiale retenant axialement la rondelle de frottement sur la rondelle élastique de charge, ainsi la rondelle élastique de charge et la rondelle de frottement peuvent former un sous ensemble pré assemblé ;

- le bossage peut être obtenu au moyen d'un procédé de déformation des languettes de couplage, par exemple au moyen d'un procédé de billage ;

- les languettes de couplage peuvent s'étendre également dans une direction axiale pour favoriser la retenue axiale entre le bossage et l'orifice de passage associé.

Un exemple préféré de réalisation de l'invention va maintenant être décrit en références aux dessins annexés dans lesquels : - la figure 1 représente en perspective un disque d'embrayage selon l'invention ;

- la figure 2 représente le voile du disque d'embrayage de la figure 1 ;

- la figure 3 représente une rondelle de guidage du disque d'embrayage de la figure 1 ; - la figure 4 est une vue éclatée montrant une rondelle élastique de charge et une rondelle de frottement de l'embrayage de la figure 1 ;

- la figure 5 représente en perspective le voile de la figure 2 associé aux rondelles de la figure 4 ;

- la figure 6 représente l'ensemble de la figure 5 associé à la rondelle de guidage de la figure 3 ;

- la figure 7 représente les deux rondelles de la figure 4 assemblées ;

- la figure 8 est une vue de détail de la figure 7 ;

- la figure 9 est une vue de détail de la figure 3 ; - la figure 10 est similaire à la figure 9, pour une variante de réalisation ;

- la figure 11 est une variante de réalisation incluant un élément de retenue axiale entre la rondelle élastique de charge et la rondelle de frottement.

Dans la description et les revendications, on utilisera, les termes "externe" et "interne" ainsi que les orientations "axiale" et "radiale" pour désigner, selon les définitions données dans la description, des éléments de l'amortisseur de torsion. L'axe (X) de rotation (représenté figure 1 ) détermine l'orientation "axiale". L'orientation "radiale" est dirigée orthogonalement à l'axe (X). L'orientation "circonférentielle" est dirigée orthogonalement à l'axe (X) de rotation et orthogonalement à la direction radiale. Les termes "externe" et "interne" sont utilisés pour définir la position relative d'un composant par rapport à un autre, par référence à l'axe (X) de rotation, un composant proche dudit axe est ainsi qualifié d'interne par opposition à un composant externe situé radialement en périphérie. Par ailleurs, les angles et secteurs angulaires exprimés sont définis en relation avec l'axe de rotation (X). La figure 1 représente en perspective un disque d'embrayage 1 destiné, dans le présent exemple, à un véhicule automobile. Un tel disque d'embrayage est classiquement muni sur son pourtour externe d'un disque de friction qui n'a pas été représenté.

Le disque d'embrayage 1 est prévu pour relier le moteur et la transmission d'un véhicule automobile. Il comporte un organe périphérique de transmission de couple, constitué ici du disque de friction non représenté, ainsi qu'un organe central de transmission de couple, constitué ici d'un moyeu 3. Le disque de friction non représenté est solidaire d'un ensemble rigide constitué de deux flasques latéraux dénommés « première rondelle de guidage 4 » et « deuxième rondelle de guidage 5 », cet ensemble étant fixé par des rivets 6.

Ce disque d'embrayage 1 est classiquement monté de telle sorte que le disque de friction non représenté, fixé sur le pourtour d'une des rondelles de guidage 4, 5, puisse être pincé par un mécanisme d'embrayage relié au volant-moteur du moteur, et que le moyeu 3 soit relié en rotation à un arbre d'entrée de la boîte de vitesses du véhicule, par l'intermédiaire d'une denture interne 7 du moyeu 3. Entre son organe périphérique de transmission de couple et son organe central de transmission de couple, le disque d'embrayage 1 est muni d'un dispositif d'amortissement de torsion comportant un jeu de ressorts 8 intercalés entre les rondelles de guidage 4, 5 et un disque, dénommé, « voile 9 » qui est entraîné en rotation avec le moyeu 3.

Les figures 2 et 3 représentent respectivement le voile 9 et la première rondelle de guidage 4 tels qu'ils se présenteraient si le disque d'embrayage 1 était démonté.

Le voile 9 de la figure 2 comporte des logements 10 pour les ressorts 8. Il présente un contour radialement interne 11 muni de dents pour sa liaison en rotation au moyeu 3, cette liaison pouvant être directe, par contact mécanique, ou indirecte, par exemple par un amortisseur de torsion supplémentaire dénommé pré-amortisseur. Une cassette 16 est fixée sur le voile 9 et peut contenir cet éventuel pré-amortisseur. La cassette 16 est ici en plastique et présente une face de frottement 12 tournée vers la première rondelle de guidage 4.

Sur la figure 3, la première rondelle de guidage 4 présente des logements 13 pour les ressorts 8, des orifices 2 de fixation pour les rivets 6, ainsi qu'une rondelle de frottement 14 et une rondelle élastique de charge 15 superposées de sorte que la rondelle de frottement 14 viennent en contact avec la face de frottement 12 de la cassette 16, lorsque le disque d'embrayage 1 est assemblé. La rondelle élastique de charge 15 exerce alors une charge axiale entre la rondelle de frottement 14 et la première rondelle de guidage 4 de sorte que la rondelle de frottement 14 soit sollicitée contre la face de frottement 12 de la cassette 16. La rondelle de frottement 14 et la rondelle élastique de charge 15 sont solidaires en rotation de la première rondelle de guidage 4. Le contour interne 17 de la première rondelle de guidage 4 entoure le moyeu 3 mais ce dernier peut tourner librement par rapport aux deux rondelles de guidage 4, 5.

La rotation relative possible entre le voile 9 et la première rondelle de guidage 4, qui tend à comprimer les ressorts 8 intercalés dans les logements 10, 13, entraine également une rotation relative de la rondelle de frottement 14 par rapport à la cassette 16 et, par conséquent, un frottement de la rondelle de frottement 14 sur la face de frottement 12 sous une charge déterminée par la rondelle élastique de charge 15. La figure 4 représente en perspective la rondelle élastique de charge 15 surmontée de la rondelle de frottement 14.

La rondelle élastique de charge 15 présente une portion annulaire de contact 18 et, dans le présent exemple, quatre pattes de support 19 qui s'étendent à partir de la portion annulaire de contact 18. La portion annulaire de contact 18 a sensiblement la forme d'un disque destiné à venir exercer une pression sur la rondelle de frottement 14. Les quatre pattes de support 19 sont régulièrement réparties sur le contour externe de la portion annulaire de contact 18, suivant deux directions sensiblement perpendiculaires. La rondelle élastique de charge 15 est constituée d'un matériau choisi pour ses propriétés élastiques, par exemple un acier, et a par exemple une forme sensiblement tronconique pour pouvoir remplir sa fonction de ressort axial. Dans le présent exemple, la portion annulaire de contact 18 est du côté de la pointe du cône tandis que les pattes de support 19 sont du côté de la base du cône, ce qui implique que les pattes de support 19 s'étendent radialement vers l'extérieur de la rondelle élastique de charge 15.

Dans le présent exemple, la rondelle élastique de charge 15 s'appuie par ses pattes de support 19 sur un premier élément tournant du disque d'embrayage constitué par la première rondelle de guidage 4, et s'appuie par sa portion annulaire de contact 18 sur la rondelle de frottement 14. Cette dernière s'appuie quant a elle sur un deuxième élément tournant constitué par la cassette 16 fixée au voile 9.

Dans le présent exemple, chaque patte de support 19 de la rondelle élastique de charge 15 comporte une paire d'orifices de passage 20 ainsi qu'une dent d'arrêt en rotation 22 destinée à coopérer avec la première rondelle de guidage 4 pour rendre la rondelle élastique de charge 15 solidaire en rotation de la première rondelle de guidage 4.

La rondelle de frottement 14, représentée figure 4, comporte une portion annulaire de frottement 21 ayant sensiblement une forme de disque et destinée à venir au contact de la face de frottement 12 de la cassette 16. Lors de la rotation relative du voile 9 par rapport aux rondelles de guidage 4, 5, le frottement a lieu entre la portion annulaire de frottement 21 de la rondelle de frottement 14 et la face de frottement 12 de la cassette 16. La rondelle de frottement 14 est ici métallique ce qui implique un frottement métal sur plastique avantageux. La rondelle de frottement 14 comporte de plus quatre paires de languettes de couplage 23, chacune s'étendant sensiblement perpendiculairement par rapport au plan de la portion annulaire de frottement 21 .

La figure 5 représente le voile 9, la rondelle de frottement 14 et la rondelle élastique de charge 15 tels qu'ils se présentent à l'intérieur du disque d'embrayage 1 lorsqu'il est monté. La figure 5 ne montre pas la première rondelle de guidage 4 afin de laisser voir la coopération de la rondelle de frottement 14, de la rondelle élastique de charge 15 et du voile 9.

La rondelle élastique de charge 15 presse donc la rondelle de frottement 14 contre la cassette 16, en s'appuyant, grâce à ses pattes de support 19, contre la première rondelle de guidage 4. Les languettes de couplage 23 de la rondelle de frottement 14 traversent les orifices de passage 20 de la rondelle élastique de charge 15 comme montré sur la figure 5.

La rondelle de frottement 14 couplée à la rondelle élastique de charge 15 est représentée en perspective à la figure 7, Les languettes de couplage 23 traversant les orifices de passage 20.

La figure 8 est une vue de détail de l'ensemble de la figure 7, et montre, vu de dessous, l'une des pattes de support 19 de la rondelle élastique de charge 15 traversée par les languettes de couplage 23. Les languettes de couplage 23 traversent aussi des orifices d'extrémité 24 pratiqués dans la première rondelle de guidage 4. La figure 6 est identique à la figure 5, si ce n'est que la première rondelle de guidage 4 a cette fois été représentée et montre les languettes de couplage 23 insérées dans les orifices d'extrémité 24.

La rondelle de frottement 14, la rondelle élastique de charge 15, et la première rondelle de guidage 4 sont solidaires en rotation selon plusieurs variantes.

Selon une première variante, et en référence à la figure 9, la rondelle élastique de charge 15 est montée solidaire en rotation de la première rondelle de guidage 4 grâce à chaque dent d'arrêt en rotation 22 qui est insérée dans une rainure d'arrêt en rotation 25 pratiquée dans la première rondelle de guidage 4. La figure 3 montre les quatre dents d'arrêt en rotation 22 insérées dans les quatre rainures d'arrêt en rotation 25. Chaque patte de support 19 de la rondelle élastique de charge 15 est disposée contre la première rondelle de guidage 4, avec leur dent d'arrêt agencées circonférenciellement entre deux ressorts consécutifs.

Dans ce premier mode de réalisation, la rondelle de frottement 14 est montée solidaire en rotation de la rondelle élastique de charge 15 grâce aux languettes de couplage 23 qui sont ajustées en largeur dans les orifices de passage 20 de la rondelle élastique de charge 15. Par exemple, les orifices de passage 20 ont un contour sensiblement rectangulaire pour procurer un contact plan sur plan avec les tranches des languettes de couplage 23 qui sont montées ajustées, voire légèrement serrées, dans les orifices de passage 20 afin de garantir l'entraînement en rotation d'une rondelle par l'autre dans les deux sens de rotation. Par ailleurs, les orifices d'extrémité 24 sont de largeur supérieure aux languettes de couplage 23 afin que les languettes de couplage 23 puissent traverser librement les orifices d'extrémité 24 sans toucher les bords. La largeur s'étend ici dans la direction circonférentielle. Les orifices d'extrémité 24 n'interfèrent ainsi pas avec les languettes de couplage 23, ils ne contribuent pas à rendre solidaire en rotation les deux rondelles 14, 15. Les orifices d'extrémité 24 permettent seulement le passage des languettes de couplage 23 pour que ces dernières ne butent pas axialement sur la première rondelle de guidage 4 lorsque la rondelle élastique de charge 15 est comprimée contre la première rondelle de guidage 4. Selon cette première variante, les languettes de couplage 23 de la rondelle de frottement 14 peuvent être avantageusement raccourcies axialement car elles ne sont couplées en rotation qu'à la rondelle élastique de charge 15.

Selon une deuxième variante, la rondelle de frottement 14 est montée solidaire en rotation sur la première rondelle de guidage 4 grâce aux languettes de couplage 23 qui sont ajustées en largeur dans les orifices d'extrémité 24 de la première rondelle de guidage 4. Par exemple, les orifices d'extrémité 24 ont un contour sensiblement rectangulaire pour procurer un contact plan sur plan avec les tranches des languettes de couplage 23 qui sont montées ajustées, voire légèrement serrées, dans ces orifices d'extrémité 24 afin de garantir le couplage en rotation de la rondelle de frottement 23 et de la première rondelle de guidage 4, dans les deux sens de rotation. Selon cette deuxième variante, les orifices de passage 20 sont cette fois de largeur supérieure aux languettes de couplage 23 afin que les languettes de couplage 23 puissent traverser librement les orifices de passage 20 sans toucher les bords. Les orifices de passage 20 n'interfèrent ainsi pas avec les languettes de couplage 23 et contribuent uniquement à permettre le passage de la languette de couplage 23 au travers de la patte de support 19. Selon une troisième variante, relative à la figure 10, les pattes de support 19 de la rondelle élastique de charge 15 ne comportent pas de dent d'arrêt en rotation 22. Les orifices de passage 20, aussi bien que les orifices d'extrémité 24, sont dimensionnés en largeur pour être ajustés aux languettes de couplage 23. Les languettes de couplage 23 sont ainsi montées ajustées, voire légèrement serrées, dans les orifices de passage 20 et également dans les orifices d'extrémité 24 de sorte que les languettes de couplage 23 assurent directement le couplage, dans les deux sens de rotation, de la rondelle de frottement 14 et de la rondelle élastique de charge 15 avec la première rondelle de guidage 4.

Sur la figure 11 , on observe une variante de réalisation des languettes de couplage 23. Elles comportent un bossage 42 coopérant avec une bordure d'un orifice de passage 20 et formant ainsi un élément de retenue axiale retenant axialement la rondelle de frottement 14 sur la rondelle élastique de charge 15. Ainsi la rondelle élastique de charge et la rondelle de frottement peuvent former un sous ensemble pré assemblé. Le bossage peut être obtenu au moyen d'un procédé de déformation des languettes de couplage, par exemple au moyen d'un procédé de billage. Les languettes de couplage s'étendent dans une direction axiale pour favoriser la retenue axiale entre le bossage 42 et l'orifice de passage 20 associé.

D'autres variantes de réalisation du peuvent être mises en œuvre sans sortir du cadre de l'invention. Par exemple, la portion annulaire de contact 18 peut être du côté de la base du cône que constitue la rondelle élastique de charge 15, tandis que ses pattes de support 19 sont du côté de la pointe du cône, ce qui impliquerait que les pattes de support 19 s'étendent radialement vers l'intérieur de la rondelle élastique de charge 15. Dans ce cas, la rondelle de frottement 14 pourrait être adaptée à une telle rondelle élastique de charge 15, en présentant des languettes de couplage 23 s'étendant radialement vers l'intérieur et coopérant avec les pattes de support 19 en traversant les orifices de passage 20. Par ailleurs, le couple formé par la rondelle de frottement 14 et la rondelle élastique de charge 15 peut être axialement situé ailleurs dans le disque d'embrayage, ce qui implique que le premier et deuxième éléments tournants du disque d'embrayage peuvent être d'autres éléments que, respectivement, la première rondelle de guidage 4 (par exemple, la deuxième rondelle de guidage 5 ou un autre élément), et la cassette 16 (par exemple, le voile 9 ou un autre élément), il suffit qu'une rotation relative soit permise, grâce à l'amortisseur de torsion, entre les premier et deuxième éléments tournants.

Plusieurs paires de rondelle 14, 15 peuvent également être prévues, empilées, au lieu d'une seule rondelle de frottement 14 et une seule rondelle élastique de charge 15.

De plus, pour un disque d'embrayage comportant plusieurs amortisseurs de torsion, l'invention peut être appliquée à l'un quelconque des amortisseurs de torsion.