Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
COIN SUPPORT AND PROTECTIVE SHELL
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2018/078256
Kind Code:
A1
Abstract:
The present invention relates to a coin support element (1) intended to be arranged in a shell (5), characterised in that it comprises a flexible portion connected to a bearing surface (11, 12, 13). A double tab (2) is arranged on said portion, comprising two symmetrically inclined arms (20, 21) and intended to bear on the peripheral ridges formed between the edge and the two opposite faces of the supported coins. Since the coins (3) are held between two arms (20, 21) bearing on opposite rims (when the coins are preformed with rims), the edge remains almost entirely visible and the scissor hold ensures the immobilisation of the coin.

Inventors:
CHAUVIN FLORIAN (FR)
TAILLARD MICHEL (FR)
Application Number:
FR2017/052901
Publication Date:
May 03, 2018
Filing Date:
October 20, 2017
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
GRADATIONS ET EXPERTISES NUMISMATIQUES INT (FR)
International Classes:
G07D9/00; A45C1/02; A47G1/12
Foreign References:
EP1486921A12004-12-15
US4971192A1990-11-20
US5499710A1996-03-19
US4971192A1990-11-20
EP1486921A12004-12-15
US5499710A1996-03-19
Attorney, Agent or Firm:
DELHAYE, Guy (FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Élément de support (1) de monnaie destiné à être disposé dans une coque (5), caractérisé en ce qu'il comprend une partie (10) de support reliée à une surface d'appui (11, 12, 13) sur la coque, sur ladite partie est disposée une double patte (2) comprenant deux branches (20, 21) inclinées de façon symétrique et destinées à être en appui sur les arêtes périphériques formées entre la tranche et les deux faces opposées de la monnaie supportée.

2. Élément de support (1) selon la revendication 1, caractérisé en ce que chacune des branches (20, 21) a une surface crantée (23).

3. Élément de support ( 1) selon la revendication 1 ou 2, caractérisé en ce que la partie est en arc de cercle et souple.

4. Élément de support (1) selon une des revendications précédentes, caractérisé en ce qu'un espace (22) est prévu entre les deux branches (20, 21).

5. Élément de support (1) selon une des revendications précédentes, caractérisé en ce qu'il est en polypropylène comprenant un élastomère. 6. Élément de support (1) selon une des revendications précédentes, caractérisé en ce que la surface d'appui (11, 12, 30 13) et la partie en arc de cercle (10) forment ensemble un cadre fermé . 7. Élément de support (1) selon la revendication précédente, caractérisé en ce qu'il comprend au moins trois doubles pattes (2).

8. Élément de support (1) selon la revendication 1, caractérisé en ce que les deux branches (20, 21) sur lesquelles vient en appui la tranche de la monnaie, sont inclinées de façon symétrique pour former un angle compris entre 30 et 60 degrés.

9. Support de monnaie (4) comprenant au moins trois éléments de support (1) selon une des revendications précédentes.

10. Support de monnaie (4) selon la revendication précédente, caractérisé en ce que les éléments de support (1) sont reliés entre eux .

11. Coque (5) de protection comprenant une coque inférieure (51) et une coque supérieure (52), caractérisé en ce qu'elle comprend un support de monnaie (4) selon la revendication 9 ou 10.

12. Coque (5) de protection selon la revendication précédente, caractérisé en ce que la surface d'appui (11, 12, 13) a une forme complémentaire à la coque (5) à laquelle ledit élément de support est destiné.

13. Coque (5) de protection selon la revendication 11 ou 12, caractérisé en ce qu'une branche (20, 21) de la double patte (2) est en appui sur une face interne de la coque dessous (51) et l'autre branche (21, 20) de la double patte est en appui 20 sur une face interne de la coque dessus (50).

Description:
SUPPORT DE MONNAIE ET COQUE DE PROTECTION

DESCRIPTION

Domaine technique

La présente invention se rapporte à un élément de support de monnaie, un support et à une coque de protection pour ladite monnaie .

La pièce de monnaie, comme objet d'investissement et de collection, doit être préservée dans les meilleures conditions afin de conserver sa qualité et sa valeur. Certains métaux comme le fer peuvent s'oxyder dans des endroits humides. Une trace de doigt, un choc ou une mauvaise conservation sont des éléments qui vont altérer la qualité de la monnaie et donc sa valeur.

Ces monnaies sont donc mises dans des coques de protection scellées afin de les protéger et de garantir que la monnaie ne sera pas échangée contre une de moindre valeur.

Afin d'expertiser une monnaie il est nécessaire de pouvoir l'observer sous tous ses angles. Ainsi, la tranche de la monnaie est un endroit essentiel qui détient un nombre d'informations important pour déterminer la valeur de la monnaie. En effet pour un même type de monnaie il peut exister différentes variantes d'inscriptions ou de reliefs sur la tranche. C'est pourquoi il est primordial de voir la tranche dans sa quasi intégralité.

Les sociétés numismatiques professionnelles spécialisées dans l'expertise, 1 ' authentification et la notation de qualité utilisent des coques avec un support de monnaie afin de les protéger et de les sceller .

État de la technique

Il existe aujourd'hui plusieurs sociétés qui se partagent le marché du support de monnaie en plastique mou, comme par exemple en silicone .

Tel l'exemple décrit dans le document US4971192, ce support est composé d'une rondelle avec trois ou quatre pattes légèrement creusées dans l'épaisseur où vient se loger la tranche de la monnaie. Mais ceci pose plusieurs problèmes :

- La hauteur de la patte est identique pour toutes les monnaies et lorsque la monnaie est très fine, elle peut bouger de haut en bas et tourner dans le support. Ainsi une monnaie de 1mm d'épaisseur pourra bouger dans une encoche de 2,2mm.

- La largeur de la patte cache inévitablement la tranche de la monnaie où un choc, une rayure ou une inscription, peut être caché. Comme la patte est creusée pour maintenir la pièce, une partie de la patte revient sur le listel et parfois le champ.

- À chaque diamètre de monnaie doit correspondre un support monnaie de même diamètre.

Les supports existants ne permettent d'intégrer que des monnaies parfaitement rondes et non celles légèrement ovales.

En dehors des applications exclusivement numismatiques , il existe bien entendu une pluralité de solutions de support de monnaies telles celles décrites dans les documents EP 1486921 et US5499710. Néanmoins, ces solutions ne répondent pas au besoin de visibilité de la plus grande surface possible de la monnaie en proposant des moyens de mise en position ou de maintien en position occultant des parties non négligeables des monnaies accueillies.

Description de l'invention

L'objet de l'invention est de proposer un élément de support de monnaie, un support et une coque qui permettent à la fois de protéger la pièce de monnaie sans cacher la tranche, ni le champ et à peine le listel, mais qui permet aussi de disposer des pièces de monnaie de diamètres différents.

L'élément de support de monnaie selon l'invention est destiné à être disposé dans une coque, il est caractérisé en ce qu'il comprend une partie reliée à une surface d'appui sur la coque, sur ladite partie est disposée une double patte comprenant deux branches inclinées de façon symétrique et destinées à être en appui sur les arêtes périphériques formées entre la tranche et les deux faces opposées de la monnaie supportée. Comme le maintien de la monnaie se fait entre deux branches en appui sur des listels opposés (lorsque la monnaie est préformée de listels), la tranche reste presque totalement visible et la tenue en ciseau assure l'immobilisation de la pièce de monnaie. L'invention permet également d'intégrer des monnaies qui ne sont pas parfaitement rondes, ou légèrement ovales mais qui sont quand même parfaitement maintenues.

Avantageusement, chacune des branches a une surface crantée. La patte inclinée et crantée permet de placer toutes les épaisseurs de monnaie (de 0,5mm à 5mm) tout en gardant les mêmes propriétés de maintien. Ils permettent également à ce que la monnaie ne tourne pas dans son support.

Selon une autre caractéristique particulièrement avantageuse de l'invention, l'élément de support est remarquable en ce que les deux branches sur lesquelles vient en appui la tranche de la monnaie, sont inclinées de façon symétrique pour former un angle compris entre 30 et 60 degrés.

Avantageusement, la partie est en arc de cercle et souple. La souplesse de l'élément en arc de cercle permet d'avoir un effet ressort qui autorise le positionnement de pièces de monnaie de diamètres différents de plus ou moins 2mm. Pour une même coque, les éléments de support peuvent s'adapter aux monnaies allant de 10mm à 42mm par le biais de huit supports de diamètres intérieurs différents. On n'a donc besoin que d'un nombre limité d'éléments de support différents, pour l'ensemble des tailles de monnaie existantes. Il est également possible d'avoir une partie en arc de cercle souple sans double patte, mais avec par exemple une rainure.

Avantageusement, un espace est prévu entre les deux branches. Les appuis proposés par les deux branches sont donc décalés angulairement par rapport au centre de la monnaie ce qui permet de privilégier la visibilité. Au centre des deux branches se trouve ainsi un trou qui permet d'insérer un outil écarteur afin de faire pression sur les parties ressorts et d'insérer la monnaie facilement. Le décalage des branches facilite en outre la fabrication .

Avantageusement, l'élément de support est en polypropylène comprenant un élastomère. L'élastomère ajouté au polypropylène donne une meilleure souplesse au support. En plus, le polypropylène est une matière neutre qui évite toute dégradation chimique de la monnaie. L'élastomère permet de donner une élasticité au ressort du support. Cela permet de placer jusqu'à 5 diamètres de monnaie différents pour une seule taille de support.

Avantageusement, la surface d'appui a une forme complémentaire à la coque à laquelle l'élément de support est destiné. Les surfaces d'appui seront ainsi en contact avec l'intérieur de la coque. La surface d'appui peut ainsi être droite ou arrondie. Selon un mode de réalisation, la surface d'appui et la partie en arc de cercle forment ensemble un cadre fermé.

Selon un autre mode de réalisation, l'élément de support comprend au moins trois doubles pattes. Dans cet exemple l'élément support est complet, c'est-à-dire qu'il constitue un support de monnaie monobloc ou reliés entre eux.

L'invention concerne aussi, un support de monnaie comprenant au moins trois éléments avec au moins une des caractéristiques précédentes. Le support de monnaie est ainsi constitué d'au moins trois, de préférence quatre, double pattes, permettant ainsi une meilleure tenue de la monnaie. Chaque support est ainsi composé de trois ou quatre ressorts comprenant eux-mêmes une double patte pour maintenir la monnaie.

Avantageusement, les éléments de support sont reliés entre eux. Le montage du support est ainsi facilité.

L'objet de l'invention est également une coque de protection comprenant une coque inférieure, une coque supérieure et un support de monnaie avec au moins une des caractéristiques précédentes. La coque est une capsule numismatique composée de trois pièces :

- Une coque supérieure située dessus et formant un couvercle.

Une coque inférieure située dessous dans laquelle est disposée le support de monnaie.

- Un support de monnaie dans lequel est disposé la monnaie.

La matière retenue pour la coque est de l'acrylique (PMMA), 92% de transparence, afin d'avoir la meilleure visibilité de la monnaie, il est possible d'utiliser également du Polyamide, Polyamide chargé, Polyoxyméthylène, ABS, ABS chargé, SBS, Polypropylène , Polypropylène chargé, Polyéthylène et Polyacétal. Cette transparence permet une lisibilité accrue d'un QR code placé par exemple sur la tranche de la coque. De plus, cette matière est très résistante et se brise lorsqu'on la tord et/ou la met sous pression. Cela donne à ce produit un caractère d'inviolabilité. La partie supérieure et inférieure composant la coque peuvent être collées l'une à l'autre, par exemple, par procédé de polymérisation. Une résine est placée dans la partie femelle, puis la partie mâle vient s'emboîter. Le tout est placé dans une insoleuse à ultraviolet. Une fois collée, la coque est hermétique. Les deux parties de la coque peuvent également être clipsées. Les deux coques sont complètement transparentes et parfaitement lisses sur les surfaces planes, seules les arêtes comportent un grainage. Ce grainage permet de masquer la soudure interne et de protéger les surfaces planes de la capsule contre les frottements usuels. Une arête sur le dessus de la coque permet de les empiler les unes aux autres.

Avantageusement, une branche de la double patte est en appui sur une face interne de la coque inférieure, et l'autre branche de la double patte est en appui sur une face interne de la coque supérieure. L'extrémité des pattes prend appui sur la surface interne de la coque entraînant un resserrement des branches ce qui évite que la monnaie se déchausse.

D'autres avantages pourront encore apparaître à l'homme du métier à la lecture des exemples ci-dessous, illustrés par les figures annexées:

- La figure 1 est une vue en perspective d'un premier mode de réalisation,

- La figure 2 est une vue en perspective d'un deuxième mode de réalisation,

- La figure 3 montre un détail du support selon l'invention avec une monnaie,

- Les figures 4 à 9 sont différentes tailles de réalisation du support ,

- La figure 10 est une vue en perspective de la coque du dessus ,

- La figure 11 est une vue en perspective de la coque du dessous, et,

- La figure 12 est une vue en perspective de la coque complète, - La figure 13 est un troisième mode de réalisation de l'invention

- La figure 14 est un exemple de coque ronde.

L'élément de support 1 illustré à la figure 1 comprend une partie en arc de cercle 10 prolongée par trois surfaces d'appui 11, 12 et 13. Selon la forme de la coque 5 dans laquelle il sera posé, au moins une des surfaces 11, 12 ou 13 sera en appui sur un des bords intérieurs de la coque 5. Il est possible que l'élément support 1 n'ait que deux surfaces d'appui 11 et 12 qui ne se rejoignent pas. La partie en arc de cercle 10 présente une double patte 2 perpendiculaire à la partie en arc de cercle 10, avec deux branches 20 et 21 séparée par un espace 22. Les branches 20 et 21 ont une inclinaison symétrique l'une par rapport à l'autre. Chacune des branches 20 et 21 a une surface crantée 23 disposée en vis-à-vis l'une de l'autre.

La forme concave de la partie en arc de cercle 10 peut se déformer en augmentant sa courbure et offrir ainsi une certaine élasticité à l'élément support 1.

L'espace 22 permet d'insérer un outil pour pousser la partie en arc de cercle 10 vers les surfaces d'appui 11, 12 et 13, et ainsi permettre le positionnement de la monnaie 3.

Dans l'exemple de la figure 2, l'élément de support 1 est identique sauf les deux surfaces d'appui 11 'et 12' qui se prolongent jusqu'à rejoindre un deuxième élément support. Dans cet exemple tous les éléments supports 1 sont reliés entre eux par des surfaces d'appuis 11 et 12.

On peut voir sur la figure 3, une monnaie 3 placée entre les deux bras 20 et 21. Du fait de l'inclinaison des bras 20 et 21 et des surfaces crantées 23, le listel vient prendre appui sur un cran de la surface crantée 23. Selon l'épaisseur de la monnaie, le listel se placera dans les crans correspondants à cette épaisseur.

Les figures 4 à 9 montrent des supports de monnaie 4 pour des tailles de pièces différentes mais pour une même coque. Du fait de l'élasticité de la partie en arc de cercle 10, de l'inclinaison des branches 20 et 21 et de la partie crantée 23, chacun des supports peut recevoir des monnaies de diamètre et d'épaisseur différentes, il n'est donc pas nécessaire d'avoir une taille par diamètre de pièce de monnaie, on peut se contenter d'un nombre limité de douze supports 4. Les supports sont donc moins chers à produire. Pour ce faire on va jouer d'une part, sur la longueur d'une zone de liaison qui relie la partie en arc de cercle 10 aux surfaces d'appuis 11 et 12, et d'autre part sur le rayon de la partie en arc de cercle 10.

Le support illustré à la figure 13 comprend une partie en arc de cercle 10 reliée la surface d'appui 11 et 13 par des bras 15 en forme de S et donnant une certaine élasticité à la partie en arc de cercle 10 par rapport aux surfaces d'appuis 11 et 13. Le support de la figure 13 est monobloc mais, il pourrait être constitué de plusieurs éléments de support 1 avec la même construction sans sortir du cadre de la présente invention. La coque 5 comprend une coque supérieure 50 et une coque inférieure 51 qui s'emboîtent l'une dans l'autre par un clip 52 coopérant avec un évidement 53, comme illustré aux figures 10 et 11, ou par collage.

Le support 4 de la figure 12 est en une seule pièce, mais il pourrait aussi être constitué de plusieurs éléments 1 en contact ou non les uns avec les autres. Dans cet exemple, le support 4 a une surface d'appui continue en contact avec la partie intérieure 510 de la coque inférieure 51 et présente quatre double pattes 2. On pourrait aussi n'avoir que trois double pattes 2 avec une forme de coque différente.

La coque 5 présente une arête 54 sur le dessus de la coque supérieure 50 qui permet d'empiler les coques les unes sur les autres. Cette arête 54 a des dimensions légèrement supérieures à celles de la coque inférieure 51 afin que celle-ci puisse s'emboîter dedans .

La forme extérieure de la coque ainsi que celle du support peuvent être différentes de celles illustrées sans sortir du cadre de la présente invention.