Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
COMBINATION PRODUCT FOR STIMULATING THE APPETITE
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2017/103347
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to a combination product including, as active substances, at least lysine and fenugreek or a bioequivalent compound thereof in order to stimulate the appetite. The invention also relates to a cosmetic treatment method for improving the figure and/or stimulating weight gain, which includes administering a combination product including, as active substances, at least lysine and fenugreek or a bioequivalent compound, and repeatedly administering same until obtaining the desired cosmetic effect. The invention finally relates to the use of a combination product as previously defined in order to improve the figure and/or stimulate weight gain.

Inventors:
AUBERT, Delphine (4110 Fairmount St, Apt 3113Dallas, Texas TX, TX 75219, US)
Application Number:
FR2015/053587
Publication Date:
June 22, 2017
Filing Date:
December 17, 2015
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
HCP HEALTHCARE ASIA PTE LTD (3 Biopolis Drive, #01-13/14 SYNAPSE, Singapore 3, 138623, SG)
URGO RECHERCHE INNOVATION ET DEVELOPPEMENT (42 rue de Longvic, Chenove, 21300, FR)
International Classes:
A61K36/48; A61K8/97; A61K31/198; A61P1/14; A61P3/04; A61P21/00
Domestic Patent References:
2001-06-21
Foreign References:
EP2745703A12014-06-25
US20090074938A12009-03-19
Other References:
DATABASE GNPD [online] MINTEL; 1 March 2013 (2013-03-01), NEOVITAL: "Dietary supplement", XP002761683, Database accession no. 2022135
DATABASE WPI Week 201629, Derwent World Patents Index; AN 2016-013432, XP002761684, ZENG XINGYOU: "Piglet creep feed used e.g. for increasing average daily gain, includes puffed corn, corn germ meal, peeled soybean meal, extruded soybean, feather meal, mustard powder, calcium citrate, sucrose, milk substitute and whey protein concentrate"
DATABASE WPI Week 201409, Derwent World Patents Index; AN 2014-C15307, XP002761685, YANG XIAOJUN: "Fenugreek powder chicken complete daily ration, comprises corn, soybean meal, cotton seed, Phellodendron, fenugreek powder, soybean oil, stone powder, calcium hydrophosphate, chicken feed, salt, lysine, threonine and methionine"
DATABASE GNPD [online] MINTEL; 1 March 2007 (2007-03-01), GUINOT: "Firming Vital Bust Care", XP002761686, Database accession no. 680732
M RGUIBI ET AL: "Fattening practices among Moroccan Saharawi women", EASTERN MEDITERRANEAN HEALTH JOURNAL = LA REVUE DE SANTÉ DE LA MÉDITERRANÉE ORIENTALE, vol. 12, no. 5, 1 September 2006 (2006-09-01), Egypt, pages 619 - 624, XP055300341, Retrieved from the Internet [retrieved on 20160906]
None
Attorney, Agent or Firm:
HURTIGER, Myriam (42 Rue de Longvic, Chenove, 21300, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS 1. Produit de combinaison comprenant à titre de substances actives, au moins :

1 . du fenugrec, et ii. la lysine; ou un composé bioéquivalent du fenugrec et/ou de la lysine pour stimuler l'appétit.

2. Produit de combinaison selon la revendication 1, caractérisé en ce que les substances actives consistent en : i. du fenugrec administré à une dose quotidienne de 0,5 à 5 g/jour, de préférence 1 à 3 g/jour

ii. de la lysine administrée à une dose quotidienne de 0,5 à 5 g/jour, de préférence 1 à 3 g/jour.

3. Produit de combinaison selon l'une des revendications 1 ou 2, caractérisé en ce qu'il est sous la forme d'une composition unique contenant au moins : i. du fenugrec, et ii. la lysine; dans un milieu physiologiquement acceptable.

4. Produit de combinaison selon l'une des revendications précédentes caractérisé en ce que le milieu physiologiquement acceptable est adapté à l'administration par voie orale.

5. Produit de combinaison selon l'une des revendications précédentes caractérisé en ce qu'il se présente sous la forme d'un sirop ou une gélule comprenant un sirop.

6. Produit de combinaison selon l'une des revendications précédentes caractérisé en ce que le fenugrec se présente sous la forme d'extrait de graines de fenugrec. 7. Produit de combinaison selon l'une des revendications précédentes, pour le traitement des sujets présentant une malnutrition, dénutrition, une sarcopénie, ou encore prenant des médicaments entraînant une perte de poids.

8. Procédé de traitement cosmétique pour améliorer la silhouette et/ou stimuler la prise de poids, comprenant l'administration d'un produit de combinaison tel que défini dans les revendications 1 à 6 et le renouvellement de ladite administration jusqu'à obtention de l'effet cosmétique désiré.

9. Procédé de traitement cosmétique selon la revendication 8 caractérisé en ce que le fenugrec est administré à une dose comprise entre 0,5 et 5 g de une à trois fois par jour et la lysine est administrée à une dose quotidienne comprise entre 0,5 et 5 g de une à trois fois par jour.

10. Utilisation d'un produit, selon la revendication 8 pour améliorer la silhouette, stimuler l'appétence et/ou la prise de poids.

Description:
Produit de combinaison pour stimuler l'appétit

DOMAINE TECHNIQUE

La présente invention a pour objet un produit de combinaison comprenant à titre de substances actives, au moins du fenugrec et de la lysine ou un composé bioéquivalent de ces derniers pour stimuler l'appétit. L'invention concerne également un procédé de traitement cosmétique pour améliorer la silhouette et/ou stimuler la prise de poids, comprenant l'administration d'un produit de combinaison comprenant à titre de substances actives, au moins du fenugrec et de la lysine ou un composé bioéquivalent de ces derniers et le renouvellement de ladite administration jusqu'à obtention de l'effet cosmétique désiré. L'invention concerne enfin l'utilisation d'un produit de combinaison tel que précédemment défini pour améliorer la silhouette et/ou stimuler la prise de poids.

ARRIERE PLAN

Le manque d'appétit peut provoquer, à long terme, une dénutrition, une malnutrition ou une sarcopénie. Le manque d'appétit se manifeste en général chez les enfants ou les personnes âgées. La dénutrition est un état pathologique résultant d'apports nutritionnels insuffisants en regard des dépenses énergétiques de l'organisme. Lorsque les apports sont inadaptés en plus d'être insuffisants, on parle de malnutrition.

La dénutrition est classée dans la section marasme nutritionnel de la classification internationale des maladies. La dénutrition peut avoir de multiples origines. L'étiologie en est variée et peut associer une affection organique, psychiatrique ou sociale. La dénutrition est dite primaire lorsque celle-ci est induite par une cause directe, et secondaire lorsqu'elle est provoquée des suites d'une autre affection. On distingue deux mécanismes physiopathologiques : la carence d'apports et l'hypermétabolisme. En cas de carence d'apports se met en place l'état de jeûne, qui évolue selon plusieurs étapes. Les sources d'énergie dans le jeûne sont, pour le métabolisme glucidique, l'utilisation du glycogène hépatique ainsi que la synthèse de glucose et, pour le métabolisme lipidique, l'utilisation des acides gras et la cétogenèse. En cas d'agression de l'organisme (brûlures étendues, souffrance cérébrale aiguë, intervention chirurgicale lourde, états infectieux sévères, défaillance d'organe aiguë...), le métabolisme de base - la dépense énergétique au repos - va augmenter, entraînant une dénutrition par hypermétabolisme. Des maladies telles que l'anorexie mentale ou encore l'obésité peuvent conduire à un état de dénutrition. Les décompensations œdémateuses (notamment ascite ou œdème des membres inférieurs) représentent également un facteur favorisant, la surcharge hydrosodée dans les tissus extra-cellulaires induisant la dilution des protéines et leur malabsorption cellulaire.

La perte d'appétit liée à l'âge ou à un traitement médical peut également conduire à la dénutrition. Différentes maladies altérant à terme la conscience (maladie d'Alzheimer, coma, maladie mentale ou encore syndrome de Korsakoff) sont des facteurs prédisposant la dénutrition.

Le processus de cicatrisation (plaie opératoire, escarre) sollicite des ressources protéiques supplémentaires, et de facto peut conduire à un état de dénutrition en l'absence de supplémentation nutritionnelle. Un mauvais état du système digestif peut conduire à la dénutrition. Les facteurs sont variés et regroupent les affections de la bouche (mucite, mauvais état dentaire), difficultés à la digestion (nausées, vomissements, constipation), maladies digestives (ulcère gastroduodénal, divers syndromes de malabsorption).

D'un point de vue social, de mauvaises conditions d'hygiène alimentaire peuvent conduire à la dénutrition : c'est le cas notamment dans le contexte de famine ou encore de pauvreté. L'alcoolisme provoquant primairement un syndrome de Korsakov (et une baisse de vigilance), induit également la composante sociale de la dénutrition.

Le diagnostic clinique repose principalement sur l'observation des variations du poids d'un individu. Ce critère n'est cependant pas franc (notamment dans le cas de l'obésité). D'autres signes comme des signes phanériens (pli cutané), amaigrissement visible, et plainte de la personne sont pris en compte.

Les conséquences de la dénutrition sont l'altération de l'état général (amaigrissement, asthénie et anorexie), troubles psychiques (confusion mentale, apathie, syndrome dépressif), troubles digestifs (diarrhée ou fécalome), escarres (apparition ou entretien d'escarre), chutes et fractures (diminution de la masse musculaire favorise les chutes, le manque de calcium et de protéines fragilise l'os qui casse ainsi plus facilement).

Chez l'enfant, la malnutrition les rend plus vulnérables aux maladies, affaiblit leur intellect, augmente les décès, provoque de grandes souffrances physiques et psychologiques et est la conséquence des retards de croissance, aussi elle diminue leur espérance de vie, une fois adultes.

La sarcopénie, quant à elle, est un syndrome gériatrique se caractérisant dans un premier temps par une diminution de la masse musculaire qui en s'aggravant sera à l'origine d'une détérioration de la force musculaire et des performances physiques. La sarcopénie observée chez la personne âgée est imputable au processus de vieillissement mais peut être accélérée par des facteurs pathologiques et comportementaux tels que la dénutrition et la sédentarité.

La sarcopénie est à l'origine d'une détérioration générale de l'état physique se traduisant par une augmentation du risque de chutes, une incapacité progressive à effectuer des gestes du quotidien, une perte d'autonomie et conduit fatalement à une augmentation de la morbidité et de la mortalité. A ce titre, la sarcopénie est maintenant reconnue comme étant un facteur central dans la physiopathologie du syndrome de fragilité chez la personne âgée.

La sarcopénie affecte toutes les personnes âgées y compris celles considérées en bonne santé et les individus ayant gardé une activité sportive. Différentes études estiment que 25 % des personnes de plus de 70 ans et 40 % des plus de 80 ans seraient sarcopéniques.

Le traitement de la dénutrition et de la sarcopénie est à la fois étiologique (celui des causes), préventif, et celui de l'état de dénutrition en lui-même. Le traitement des étiologies est aussi varié que la nature des causes.

Le traitement de la dénutrition et de la sarcopénie consiste en la prévention et au dépistage, à l'évaluation et à la surveillance de l'état de l'individu, en une supplémentation nutritionnelle au besoin, voire in fine une éducation thérapeutique aux bonnes pratiques alimentaires. La présente invention porte sur une composition aidant à stimuler l'appétit afin de limiter la dénutrition, la malnutrition ou la sarcopénie de l'individu.

Un certain nombre de produits sont commercialisés pour stimuler l'appétit. On peut citer, à titre d'exemple, le produit Pediakid Appétit Tonus des Laboratoires Ineldea. Ce produit se produit sous la forme d'un sirop au goût de framboise et contient des extraits de plantes (fenugrec, spiruline, curcuma, gingembre, chicorée, cresson), de la vitamine C, du manganèse, du cuivre et de la vitamine B12.

Le produit Granio+Appétit d'Ea Pharma contient des extraits de spiruline, du jus d'argousier, de l'avoine, du fenugrec, de la gentiane et du gingembre. La société Arkopharma commercialise le produit Arkogélules Fenugrec (comprenant de la poudre de graines de fenugrec).

Ces produits, bien que contenant du fenugrec, n'apportent pas entière satisfaction en terme d'appétence. De plus, le goût et la galénique ne sont pas forcément adaptés aux enfants ou aux personnes âgées. En particulier, le fenugrec, et plus précisément, les graines de fenugrec présentent une forte odeur et un goût amer qui n'est pas apprécié par tous les individus.

La présente invention propose donc un nouveau produit qui permette, en particulier, à l'enfant de bien se développer en apportant les nutriments essentiels à son bon développement et à sa croissance, qui favorise l'absorption et l'assimilation des nutriments en augmentant l'appétence. Ce produit privilégie la prise de poids sainement. Ce produit présente un aspect visuel appétant, une bonne odeur, une galénique et un goût adapté aux sujets présentant un risque de dénutrition, malnutrition ou sarcopénie, c'est-à-dire les enfants ou les personnes âgées, de préférence les enfants.

Le produit selon la présente invention présente également l'avantage de ne contenir aucun conservateur, allergènes et d'être sans lactose ou gluten. RESUME DE L'INVENTION

La présente invention se rapporte à un produit de combinaison, comprenant à titre de substances actives, au moins:

(i) du fenugrec, et

(ii) de la lysine; ou un composé bioéquivalent du fenugrec et/ou de la lysine pour stimuler l'appétit.

La présente invention se rapporte également à un produit de combinaison, comprenant à titre de substances actives, au moins:

(i) du fenugrec, et (ii) de la lysine; ou un composé bioéquivalent du fenugrec et/ou de la lysine pour son utilisation dans le traitement de la dénutrition, ou de la malnutrition et/ou de la sarcopénie.

Dans certains modes de réalisation, le produit de combinaison selon l'invention comprend, en plus du fenugrec et de la lysine, à titre de substances actives :

(i) Des plantes ou extraits de plantes, tels que par exemple de l'églantier (Rosa canina L.), de la gentiane jaune (Gentiana lutea L.), du Curcuma (Curcuma longa), du Houblon (Humulus Lupulus), de la Petite-Centaurée (Centaurium erythraea) ;

(ii) Des vitamines ou minéraux ou autres composés, tels que par exemple le fer, le calcium, le zinc, le phosphore, les vitamines du groupe B, la vitamine D, la carnitine ;

Dans certains modes de réalisation, le produit de combinaison de l'invention est caractérisé en ce que le fenugrec se présente sous forme d'extrait de graine et est administrée à une dose quotidienne de 0,5 à 5 g/jour, de préférence 1 à 3 g/jour.

Dans certains modes de réalisation, le produit de combinaison de l'invention est caractérisé en ce que la lysine est administrée à une dose quotidienne de 0,5 à 5 g/jour, de préférence 1 à 3 g/jour.

Dans certains modes de réalisation de l'invention, le produit de combinaison selon l'invention peut se présenter sous la forme d'une composition unique (ou combinée) contenant au moins à titre de substances actives : (i) du fenugrec, et

(ii) de la lysine; dans un milieu physiologiquement acceptable.

Selon un mode de réalisation particulier de l'invention, le produit de combinaison est caractérisé en ce que les ingrédients actifs (i) et (ii) ou un composé bioéquivalent de ces derniers sont dans milieu adapté à l'administration par voie orale. De préférence, le milieu adapté est un milieu liquide. De manière préférentielle, le produit de combinaison est un sirop ou une gélule contenant ledit sirop. Lorsqu'il est utilisé pour le traitement thérapeutique de la dénutrition, la malnutrition, ou de la sarcopénie, le produit de combinaison suivant la présente invention, est notamment destiné à des enfants ou à des personnes âgées, ou encore prenant des médicaments entraînant une perte de poids. Le fenugrec pourra être présent en tant qu'ingrédient (i) dans un produit de combinaison de l'invention sous forme plus ou moins purifiée, notamment sous forme d'extrait végétal.

La lysine pourra être présente en tant qu'ingrédient (ii) dans un produit de combinaison de l'invention sous forme plus ou moins purifiée. Elle pourra également être sous forme libre ou sous forme de dérivés. Les dérivés de la lysine acceptables selon l'invention incluent notamment les formes complexées, protégées ou les sels, ainsi que ses précurseurs.

La présente invention concerne également un procédé de traitement cosmétique, pour améliorer l'apparence d'un individu, par exemple pour améliorer la silhouette et/ou stimuler la prise de poids chez les individus en bonne santé, comprenant l'administration d'une association comprenant au moins à titre de substance active: (i) du fenugrec

(ii) de la lysine ou un composé bioéquivalent du fenugrec et/ou de la lysine et le renouvellement de ladite administration jusqu'à obtention de l'effet cosmétique désiré.

De préférence, ladite association se présente sous forme d'un produit de combinaison dans lequel lesdits ingrédients (i) et (ii) sont dans une forme adaptée à une administration par voie orale.

De façon préférée, dans un tel procédé de traitement cosmétique l'ingrédient actif (i) est administré à une dose comprise entre 0,5 et 5 g de une à trois fois par jour et l'ingrédient actif (ii) est administré à une dose comprise entre 0,5 et 5 g une à trois fois par jour.

Un tel traitement cosmétique est destiné aux individus dont le poids n'est pas associé à une augmentation de la morbidité et en particulier aux individus ne présentant pas de troubles du métabolisme.

L'invention concerne enfin l'utilisation d'une association comprenant au moins : (i) du fenugrec, et (ii) la lysine, ou un composé bioéquivalent du fenugrec et/ou de la lysine pour améliorer l'apparence d'un individu, par exemple pour améliorer la silhouette et/ou stimuler la prise de poids chez les individus en bonne santé. De façon préférée, l'association se présentera sous la forme d'un produit de combinaison tel que précédemment défini. De façon préférée encore, le produit de combinaison sera adapté à la prise par voie orale.

Les différents modes de réalisations de l'invention sont particulièrement décrits dans la description détaillée ci-après. Ces modes de réalisation peuvent être pris séparément ou en combinaison les uns avec les autres.

DESCRIPTION DETAILLEE DE L'INVENTION

Dans la présente invention, la demanderesse a mis en évidence que l'association d'au moins (i) le fenugrec et (ii) de la lysine, présentait un effet synergique sur l'appétence, le développement de l'organisme et/ou la prise de poids.

Par effet synergique, il est entendu selon la présente invention que l'association d'au moins le fenugrec et la lysine présente un effet sur l'appétence, le développement de l'organisme et/ou la prise de poids, au cours du traitement qui est supérieur aux effets cumulés d'un traitement (a) comprenant l'administration de fenugrec, non associé à la lysine, et inversement d'un traitement (b) comprenant l'administration de la lysine, non associé au fenugrec.

Le fenugrec

Le Fenugrec ou Trigonelle fenugrec {Trigonella foenum-graecum), aussi appelé Trigonelle ou Sénégrain, est une plante herbacée de la famille des Fabaceae, section des protéagineux. Il est utilisé principalement comme plante médicinale et condimentaire.

Le fenugrec est une plante annuelle aux feuilles composées de trois folioles ovales, semblables à celles du trèfle, qui peut atteindre 60 centimètres de hauteur.

Les fleurs d'un blanc jaunâtre donnent des fruits qui sont des gousses de huit centimètres de long renfermant dix à vingt graines anguleuses de couleur brun clair, à forte odeur caractéristique. Le fenugrec est originaire du Moyen-Orient et d'Inde. Il s'est répandu très tôt dans les mondes méditerranéen et indien, puis jusqu'en Chine.

La graine, surtout quand on l'écrase, dégage une odeur caractéristique : forte ou aromatique selon certains, désagréable selon d'autres. La saveur des graines est amère et rappelle le céleri.

Inscrite au codex pharmaceutique en France depuis le XVIIe siècle, la substance active est isolée dans les graines.

On lui a trouvé des propriétés avérées : la plus clairement établie est son activité hypoglycémiante (réduction de la glycémie) dans certains diabètes, suivie de son activité hypocholestérolémiante (réduction du taux de cholestérol et des triglycérides) ce qui rend cette plante très intéressante dans le traitement des facteurs de risques cardiovasculaires.

Le fenugrec est hépatoprotecteur, en particulier dans l'intoxication à l'éthanol et dans la stéatose hépatique associée à l'obésité.

C'est aussi un agent anabolisant (anti-fatigue) après un exercice intense, et il semblerait qu'il freine la fonte musculaire chez les personnes âgées.

Le fenugrec pourrait avoir un effet préventif sur l'apparition de certains types de cancers, en particulier du colon, du sein, et de la vésicule biliaire. On a ainsi envisagé d'utiliser ses propriétés anti-oxydantes en tant qu'anticancéreux ou dans la prévention des effets délétères des mécanismes d'ischémie-reperfusion au niveau cardio-vasculaire. Une action anti-parasitaire du fenugrec a aussi été rapportée, ainsi qu'un effet antifongique d'un peptide isolé du fénugrec.

Il est utilisé dans l'ayurveda (la médecine traditionnelle indienne), ainsi qu'en Algérie et en Tunisie pour traiter la constipation. Il est conseillé d'avaler des graines de fenugrec (environ 2 cuillères à soupe) avec de l'eau (comme des comprimés); on peut aussi boire l'eau dans laquelle des graines de fenugrec ont macéré 12 heures.

Au Maroc, une des approches traditionnelles (tablah) chez les femmes sahraouies pour gagner du poids est d'utiliser le fenugrec en tant que stimulant l'appétit. C'est une plante apéritive (elle donne faim). Une préparation faite de fenugrec moulu et de lait fermenté (leben), macéré durant au moins deux heures, produit une pâte qui fait des bulles et qui est utilisée à la cuillère pour les douleurs de l'estomac (ulcère gastrique) avec succès.

Les graines de fenugrec sont une épice très riche qui contient du phosphore, du fer, du soufre, de l'acide nicotinique, des alcaloïdes, saponines (à l'origine de ses propriétés stimulantes de l'appétit), flavonoïdes, glucides, vitamines A, Bl, C, magnésium, calcium, lécithine, protéines (30 %), des saponines stéroïdes (diosgénine et yamogénine, qui contribuent à la synthèse du cholestérol et des hormones sexuelles).

On en extrait aussi une huile essentielle.

La lysine ou L-lysine La L-lysine, ou acide 2,6-diaminohexanoïque, est un des 20 acides aminés les plus courants constituant les protéines.

Elle possède une chaîne latérale basique avec une fonction aminé NH2 et quatre groupements CH2 sur celle-ci. C'est une base tout comme l'histidine et l'arginine.

C'est un acide aminé essentiel, il ne peut pas être synthétisé par l'organisme humain, et doit donc être apporté par l'alimentation. Elle est donc utilisée en nutrition animale et humaine pour équilibrer les régimes alimentaires.

Selon l'invention, un extrait végétal est obtenu par extraction solide/liquide, éventuellement suivie d'étapes de purification. L'extraction solide-liquide se définit comme une opération de séparation de constituants contenus dans un corps solide par solubilisation avec un solvant par exemple aqueux ou alcoolique. Par extrait végétal il est également compris selon l'invention les plantes (en totalité ou en parties) séchées ou déshydratées et broyée ou réduite en poudre. De tels extraits peuvent être obtenus par pressage, avec ou sans extraction par solvant, expression, hydrodistillation, extraction aqueuse ou alcoolique, fïltration fermentation, macération. Cette liste n'étant en aucun cas limitative. Les extraits selon l'invention peuvent être sous forme de jus, concentré aromatique, huile, tisane, infusion, macérât, extrait sec, mou, extrait hydro alcoolique, ou de lyophilisât. De même cette liste n'est également en aucun cas limitative.

Selon les besoins de l'invention, le terme traitement inclut à la fois les traitements préventifs et curatifs. Milieu physiologiquement acceptable

Un milieu physiologiquement acceptable est un milieu n'ayant aucun effet toxique ou préjudiciable dans les conditions d'utilisation et inerte vis-à-vis des ingrédients actifs du produit de combinaison. Un tel milieu peut par exemple comprendre différents adjuvants selon sa finalité thérapeutique ou cosmétique, comme de façon non limitative, des arômes, des colorants, des charges, des conservateurs, des diluants, des agents mouillants ou de suspension, etc. De tels milieux peuvent également permettre une libération immédiate, modifiée ou retardée de l'un ou l'autre des ingrédients actifs.

Le milieu physiologiquement acceptable peut être composé d'eau, de purée et/ou jus de fruits, des texturants, des émulsifïants, des colorants, des conservateurs, des arômes, du sucre ou des sucres.

Par « purée et/ou jus de fruits », on entend une préparation plus ou moins liquide, en particulier selon la nature du fruit et/ou la finesse du broyage, préparée par broyage, pressage ou autre procédé d'extraction d'un ou plusieurs fruits et éventuellement concentration du broyât obtenu et/ou séparation (notamment fïltration) des pépins, akènes et/ou de tout ou partie de la pulpe, et/ou flash pasteurisation.

Les fruits peuvent être choisis parmi : la pomme, la banane, la fraise, la pêche, la framboise, la mûre, la mangue, le kiwi, la myrtille, le cassis, la groseille, l'orange, la cerise, la figue, la poire, l'abricot, la noix de coco, le fruit de la passion, la goyave, la papaye, le melon, le litchi, l'ananas, le citron, la mandarine, la mirabelle, le pamplemousse, le raisin, la rhubarbe et leurs mélanges, sans que cette liste soit exhaustive.

Par « texturants », on entend les composés qui modifient la texture des produits dans lesquels ils sont incorporés. Des exemples de texturants sont : les farines de guar et de caroube ; les gommes arabique, de xanthane et de gellane ; les carraghénanes ; les amidons (natifs ou modifiés) ; la cellulose microcristalline; la gélatine ; la pectine ; les alginates (E400 à E405) ; l'agar-agar ; et leurs mélanges. Par « émulsifïants », on entend des composés amphiphiles caractérisés par leur valeur de HLB (Hydrophile Lipophile Balance), notamment susceptibles de stabiliser des émulsions huile-dans-eau (particulièrement intéressant si l'on souhaite ajouter, par exemple, des actifs liposolubles tels que les vitamines liposo lubies. Des exemples d'émulsifïants alimentaires sont la lécithine et ses dérivés présents notamment dans le jaune d'œuf ; les mono- et diglycérides d'acides gras ; et le polysorbate 80. Par « colorants », on entend des composés d'origine naturelle ou synthétique susceptibles de conférer à eux seuls une coloration à la composition. Des exemples de colorants alimentaires sont connus en Europe sous les codes El 00 à El 80.

Par « conservateurs », on entend des composés inhibant la prolifération des micro-organismes, en particuliers de levures et/ou moisissures et/ou bactéries, en particulier Staphylococcus Aureus, dans la composition. Des exemples de conservateurs alimentaires sont l'acide sorbique et ses sels (E200 à E203: l'acide benzoïque et ses sels (E210 à E219) ; les sulfites et dérivés (E220 à E228) ; la natamycine ; la nisine ; et leurs mélanges. De préférence, la composition selon l'invention ne comprend aucun conservateur. Par « arômes », on entend des composés d'origine naturelle ou synthétique susceptibles à eux seuls de modifier le goût de la composition. Des exemples d'arômes sont l'abricot, l'ananas, la banane, le cassis, la cerise, le citron, le lime, la fraise, la framboise, les fruits de la passion, la mandarine, la menthe, l'orange, la pistache, la poire, le réglisse, la rose, l'anis, la myrtille, la cannelle, le gingembre, le pamplemousse, la pomme, le kiwi, le lychee, le melon, la noix de coco, la pêche, la groseille, la goyave, la grenadine, la mangue, la mûre, la papaye, la vanilline, l'extrait naturel de vanille, les huiles essentielles et leurs mélanges.

De préférence l'arôme utilisé dans la présente invention pour masquer le goût particulier du fenugrec est l'ananas.

Par sucre ou sucres, on entend, au sens de la présente invention, tout hydrate de carbone édulcorant, de préférence du saccharose, glucose, fructose, sucre inverti, miel, maltose, ou leurs mélanges, plus préférentiellement du sirop de sucre inverti.

Actif(s) additionnel(s)

Tout actif additionnel présentant un intérêt nutritionnel et/ou stimulant la prise de poids peut également être ajouté aux produits de combinaison de l'invention sous forme pharmaceutique ou cosmétique. Le produit de combinaison pourra comprendre, à titre d'exemple, des vitamines, des sels minéraux, des acides aminés essentiels, des acides gras essentiels, des oligoéléments, divers extraits végétaux, des fibres, des antioxydants, des flavonoïdes.

Avantageusement, un tel actif additionnel peut être destiné à renforcer l'effet souhaité tel que décrit précédemment. Bien entendu, l'homme du métier veillera à choisir les actifs additionnels ainsi que leur quantité de telle manière que les propriétés avantageuses de la composition conforme à l'invention ne soient pas, ou substantiellement pas, altérées par l'adjonction envisagée.

A titre d'actif additionnel utilisable, on peut citer : - les vitamines hydrosolubles et les vitamines liposolubles. Des exemples de vitamines hydrosolubles présentes dans le produit sirupeux préparé selon l'invention sont notamment : la vitamine Bl (thiamine), la vitamine B2 (riboflavine), la vitamine B3 (acide nicotinique) appelée également vitamine PP (Pellagra Préventive), la vitamine B5 (acide pantothénique), la vitamine B6 (pyridoxine), la vitamine B8 ou H (biotine), la vitamine B9 (acide folique), la vitamine B12 (cobalamine) et la vitamine C (acide ascorbique). Des exemples de vitamines liposolubles présentes dans le produit sirupeux préparé selon l'invention sont notamment : la vitamine A (rétinol), la vitamine D3 (cholécalciférol), la vitamine E (mélange de tocophérols et de tocotriénols) et la vitamine K (phylloquinone).

- les antioxydants, tels que les curcuminoïdes ; les caroténoïdes, notamment choisis parmi le beta. -carotène, l'astaxanthine, la zéaxanthine, la lutéine ou les composés en contenant comme les baies de goji ; des composés polyphénols, les flavonoïdes tels que les catéchines ; les proanthocyanidines, les anthocyanines, les OPC (oligomères procyanidoliques) ; les ubiquinones ; les extraits de café contenant des polyphénols et/ou des diterpènes ; les extraits de chicorés ; les extraits de ginkgo biloba ; les extraits de raisins riches en proanthocyanidines; les extraits de piment ; les extraits de soja ; le cacao ; la grenade ; l'Emblica ; le CoenzymeQlO ; le sélénium,

- les minéraux, tels que le zinc, le calcium, le magnésium, le cuivre, le fer, l'iode, le manganèse, le sélénium, le chrome (III),

- les acides aminés, notamment les acides aminés soufrés, tels que des précurseurs de glutathion, les acides aminés du sélénium, la citrulline, -les phytostérols, le resvératrol, l'hespéridine, la néohesperidine, l'acide orthosilicique, le monométhylsilanetriol, et leurs mélanges.

Dans un mode de réalisation particulièrement avantageux de l'invention, l'association d'actifs comprend, à titre d'actif additionnel, au moins de la vitamine C, des vitamines du groupe B, en particulier les vitamines B3 et B6, des vitamines liposolubles, en particulier la vitamine D3, des minéraux tels que le zinc et le potassium. De façon préférée, un produit de combinaison selon l'invention est administré par voie orale. Les formes appropriées pour la voie orale sont par exemple les comprimés, les gélules, les pastilles, les poudres, les granulés, les lyophilisats, les solutés buvables et les sirops. Les comprimés, poudres, les granulés, les lyophilisats, les solutés buvables et les sirops constituent la forme pharmaceutique ou cosmétique adaptée à la voie orale actuellement préférée. Dans le cas de la préparation d'une composition solide sous forme de comprimés, on pourra par exemple mélanger l'ingrédient actif principal (i) ou (ii) avec un véhicule physiologiquement acceptable tel que la gélatine, l'amidon, le stéarate de magnésium, le talc, la gomme arabique ou analogies. Les comprimés peuvent être de nature variée, à libération immédiate, contrôlée ou retardée et éventuellement sous forme effervescente ou orodispersible. On obtient une préparation en gélule en mélangeant l'ingrédient actif (i) ou (ii) avec un diluant et en versant le mélange obtenue dans des gélules molles ou dures.

Exemple de composition selon l'invention (Tableau 1)

La composition selon l'invention est préparée en mélangeant l'eau et le sucre puis en ajoutant les actifs et arôme. La composition ainsi obtenue est stable dans le temps, présente un goût et une odeur appétante.