Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
CONNECTION DEVICE FOR BARS FOR BLINDS
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2018/207109
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to a device (10) for connecting bars for blinds to each other or to a drive shaft, consisting of a tube provided with a longitudinal opening (13) which has a non-circular cross-section and into which the bar or the shaft is to be inserted at each end, a threaded radial hole (15) being provided at each end of the tube to hold screws for retaining the bar or the shaft. The invention also relates to an assembly and a blind mounting method comprising a device according to the invention. The invention further relates to a computer file comprising data for controlling a 3D printer to produce a device according to the invention.

More Like This:
Inventors:
EGGENWEILER, Florian N. (Schlangernweg 25, 2542 Pieterlen, 2542, CH)
DALDOUL, Karim (Bözingenstrasse 175, 2504 Bienne, 2504, CH)
Application Number:
IB2018/053218
Publication Date:
November 15, 2018
Filing Date:
May 09, 2018
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
EGGENWEILER, Florian N. (Schlangernweg 25, 2542 Pieterlen, 2542, CH)
DALDOUL, Karim (Bözingenstrasse 175, 2504 Bienne, 2504, CH)
International Classes:
F16B7/18; F16B35/00
Foreign References:
US20080060291A12008-03-13
EP0554972A11993-08-11
US5821463A1998-10-13
US20160146237A12016-05-26
US20130330149A12013-12-12
US20130028658A12013-01-31
GB2302383A1997-01-15
FR2194908A11974-03-01
Other References:
None
Attorney, Agent or Firm:
P&TS SA (AG, LTD.) (Av. J.-J. Rousseau 4, P.O. Box 2848, 2001 Neuchâtel, 2001, CH)
Download PDF:
Claims:
Revendications

1. Dispositif (10,20,30,40,50,60,70,80,104,105,204,303,403,601) destiné à la connexion de barres de stores (102,103,202,302) entre elles ou avec un axe de motorisation (101 ,201 ,301), constitué par un tube

(2,22,32,42,52,62,72,82) muni d'une ouverture longitudinale (3,

23,33,43,53,63,73,83) de section non circulaire destinée à y insérer à chaque extrémité une dite barre (102,103,202,302) ou un dit axe (101 ,201 ,301), un trou radial taraudé (5,25,35,45,55,65,75,85,605) étant prévu à chaque extrémité du tube (2,22,32,42,52,62,72,82) afin d'y visser des vis de maintien (206,410) de ladite barre (102,103,202,302,603) ou dudit axe

(101 ,201 ,301,406,602).

2. Dispositif (10,20,30,40,50,60,70,80,104,105,204,303,403,601) selon la revendication précédente, dans lequel le tube (2,22,32,42,52,62,72,82) présente sur au moins une portion de sa paroi externe au moins une nervure longitudinale (4,24,34,44,74,84) et au moins une nervure

transversale (4,24,34,44,74,84).

3. Dispositif (10,20,30,40,50,60,70,80,104,105,204,303,403,601) selon l'une des revendications précédentes, dans lequel ladite ouverture longitudinale (3, 23,33,43,53,63,73,83) est configurée pour que ladite barre

(102,103,202,302,603) ou ledit axe (101,201 ,301 ,406,602) puisse adopter deux positions :

- une première position dans laquelle ledit axe

(101 ,201 ,301,406,602) ou ladite barre (102,103,202,302,603) est libre en rotation et translation dans ladite ouverture

longitudinale (3, 23,33,43,53,63,73,83); et une deuxième position dans laquelle lesdites vis de maintien (206,410) verrouillent la position dudit axe (101 ,201 ,301 ,406,602) ou de ladite barre (102,103,202,302,603) dans ladite ouverture (3, 23,33,43,53,63,73,83).

4. Dispositif (10,20,30,40,50,60,70,80,104,105,204,303,403,601) selon la revendication précédente, dans lequel ledit axe (101,201 ,301 ,602) ou ladite barre (102,103,202,302,603) est libre en rotation sur une plage angulaire comprise entre 0 et 360 degrés, de préférence entre 0 et 180 degrés, en particulier entre 0 et 60 degrés.

5. Dispositif (10,20,30,40,50,60,70,80,104,105,204,303,403,601) selon l'une des revendications précédentes, dans lequel ledit tube

(2,22,32,42,52,62,72,82) comprend une paroi définie par une paroi externe (305) et une paroi interne (304), la paroi interne (304) délimitant

l'ouverture longitudinale (3,23,33,43,53,63,73,83), ledit tube

(2.22.32.42.52.62.72.82) comprenant un logement (57,67,307,405,606) aménagé dans une portion de la paroi interne opposée audit trou radial taraudé (5,25,35,45,55,65,75,85,605), ledit logement (57,67,307,405) étant destiné à recevoir ladite barre (102,103,202,302,603) ou ledit axe

(101.201.301.406.602) .

6. Dispositif (10,20,30,40,50,60,70,80,104,105,204,303,403,601) selon la revendication précédente, dans lequel le logement (57,67,307,405,606) a une forme complémentaire à une paroi de ladite barre

(102.103.202.302.603) ou dudit axe (101,201 ,301 ,406,602).

7. Dispositif (10,20,30,40,50,60,70,80,104,105,204,303,403,601) selon l'une des revendications précédentes, dans lequel ledit trou radial taraudé (5,25,35,45,55,65,75,85) débouche sur une chambre (41 1 ,501) aménagée dans la paroi et ouverte sur l'ouverture longitudinale

(3.23.33.43.53.63.73.83) , ledit dispositif comprenant un insert (409,502) logé dans ladite chambre (41 1,501), ledit insert (409,502) présentant un trou traversant taraudé (505).

8. Dispositif (10,20,30,40,50,60,70,80,104,105,204,303,403,601) selon la revendication précédente, dans lequel ledit insert (409,502) comprend deux parties à savoir une base (401) et une portion tubulaire (402), la portion tubulaire (402) s'étendant depuis la base (401), le diamètre extérieur de la base (401) étant supérieur au diamètre extérieur de la portion tubulaire (402), la portion tubulaire (402) étant destinée à s'insérer dans le trou radial taraudé (5,25,35,45,55,65,75,85,605).

9. Dispositif (10,20,30,40,50,60,70,80,104,105,204,303,403,601) selon l'une des revendications précédentes, dans lequel le tube (2,22,32,42,52,62,72,82) comprend une fenêtre traversante (58,604) débouchant sur l'ouverture longitudinale (3,23,33,43,53,63,73,83).

10. Dispositif (10,20,30,40,50,60,70,80,104,105,204,303,403,601) selon l'une des revendications précédentes, dans lequel l'ouverture

(3,23,33,43,53,63,73,83) présente un diamètre interne angle à angle compris entre 5 mm et 20 mm, de préférence entre 10 mm et 15 mm.

1 1. Dispositif (10,20,30,40,50,60,70,80,104,105,204,303,403,601) selon l'une des revendications précédentes, dans lequel le tube (2,22,32,42,52,62,72,82) présente un diamètre externe compris entre 10 mm et 50 mm, de

préférence entre 20 mm et 30 mm. 12. Dispositif (10,20,30,40,50,60,70,80,104,105,204,303,403,601) selon l'une des revendications précédentes, dans lequel le tube (2,22,32,42,52,62,72,82) présente une longueur comprise entre de 20 mm et 1000 mm, de

préférence entre 30 mm et 60 mm.

13. Dispositif (10,20,30,40,50,60,70,80,104,105,204,303,403,601) selon l'une des revendications précédentes, selon lequel le tube

(2,22,32,42,52,62,72,82) présente une section externe non circulaire

(6,26,36,46,56,76,86), de préférence polygonale.

14. Dispositif (10,20,30,40,50,60,70,80,104,105,204,303,403,601) selon l'une des revendications précédentes dans lequel l'ouverture longitudinale (3,23,33,43,53,63,73,83) présente une section non circulaire choisi parmi un profil polygonal, hexagonal, carré, triangulaire, six pans, vis étoile, ou en croissant.

15. Dispositif (10,20,30,40,50,60,70,80,104,105,204,303,403,601) selon l'une des revendications précédentes, dans lequel au moins un desdits trous radiaux (5,25,35,45,55,65,75,85,605) est plus long que l'épaisseur minimale entre la paroi interne (304) et la paroi externe (305). 16. Dispositif (10,20,30,40,50,60,70,80,104,105,204,303,403,601) selon l'une des revendications 2 à 15, dans lequel lesdits trous(5,25,35,45,55,65,75,85) sont positionnés à l'intersection d'une nervure longitudinale

(4,24,34,44,74,84) et d'une nervure transversale (4,24,34,44,74,84).

17. Dispositif (10,20,30,40,50,60,70,80,104,105,204,303,403,601) selon l'une des revendications précédentes, dans lequel le tube (2,22,32,42,52,62,72,82) est en plastique, par exemple en polyamide, de préférence du polyamide renforcé de fibre de verre.

18. Dispositif (10,20,30,40,50,60,70,80,104,105,204,303,403,601) selon l'une des revendications précédentes, dans lequel le tube (2,22,32,42,52,62,72,82) est en métal ou alliage métallique, par exemple en acier.

19. Dispositif (10,20,30,40,50,60,70,80,104,105,204,303,403,601) selon l'une des revendications précédentes, dans lequel le dispositif est formé par usinage.

20. Dispositif (10,20,30,40,50,60,70,80,104,105,204,303,403,601) selon l'une des revendications précédentes, dans lequel le dispositif est formé par fabrication additive, par exemple par impression 3D.

21. Assemblage (100,200,300,400,500,600) comprenant un dispositif (10,20,30,40,50,60,70,80,104,105,204,303,403,601) selon l'une des revendications 1 à 20 connecté avec au moins une barre

(102,103,202,302,603) de store et/ou avec un axe de motorisation

(101 ,201 ,301,406,602).

22. Assemblage (100,200,300,400,500,600) selon la revendication

précédente, dans lequel l'ouverture du tube (3,23,33,43,53,63,73,83) a une section de dimensions complémentaires à la section de ladite barre

(102,103,202,302,603) ou audit axe de motorisation (101 ,201 ,301,406,602). 23. Procédé de montage d'un store comprenant une étape de connexion entre deux barres de stores (102,103,202,302,603) ou entre une barre de store (102,103,202,302) et un axe de motorisation (101,201 ,301 ,406,602) en utilisant un dispositif selon l'une des revendications 1 à 20.

24. Fichier informatique comprenant des données destinées à commander une imprimante 3D pour produire l'impression d'un dispositif

(10,20,30,40,50,60,70,80,104,105,204,303,403,601) selon l'une des revendications 1 à 20.

Description:
Dispositif de connexion pour barres de stores

Domaine technique

[0001] La présente invention concerne un dispositif destiné à la connexion de barres de stores entre elles ou avec un axe de motorisation. L'invention concerne également un assemblage et un procédé de montage de store comprenant un dispositif selon l'invention. L'invention concerne en outre un fichier informatique comprenant des données destinées à commander une imprimante 3D pour produire un dispositif selon

l'invention.

Etat de la technique

[0002] On connaît des raccords pour coupler des barres de stores comprenant un ou deux anneaux munis d'une ouverture interne de section circulaire et de vis de serrage radiales qui coulissent le long du raccord. L'utilisateur emmanche les barres dans le raccord et serre les anneaux en vissant les vis de serrage à travers les anneaux et dans des trous taraudés à cet effet dans les barres. Le raccord vient en appui sur les barres ce qui solidarise l'ensemble raccord/barres. Cependant, l'utilisateur doit appliquer une force de serrage importante pour que les vis de serrage compriment le raccord sur les barres. De plus, la force de serrage est ponctuelle et limitée à la zone où la vis comprime le raccord ce qui ne permet pas d'obtenir un serrage uniforme et efficace sur la longueur du raccord. Par ailleurs, il est difficile de viser les trous taraudés dans la barre.

[0003] On connaît également des raccords comprenant une base sur laquelle deux mâchoires sont fixées. L'espacement entre une mâchoire et la base est contrôlé par une vis de serrage : l'utilisateur insère une barre entre chaque mâchoire et la base et visse la vis de serrage pour bloquer la barre entre la base et la mâchoire. Cependant ce type de raccord est volumineux par rapport aux barres de store ce qui complique son insertion dans un boitier de store. De plus, cette solution ne permet pas d'obtenir un serrage satisfaisant, notamment en torsion, lors du déroulement ou du relevage du store : par exemple, on peut observer une torsion de la base si la base n'a pas une rigidité suffisante ; le serrage n'est pas uniforme puisqu'il se fait par l'intermédiaire de deux mâchoires distinctes.

Bref résumé de l'invention

[0004] Un but de la présente invention est de proposer un dispositif exempt ou qui minimise les inconvénients des solutions de l'art antérieur.

[0005] Selon l'invention, ce but est atteint au moyen d'un dispositif destiné à la connexion de barres de stores, constitué par un tube muni d'une ouverture longitudinale de section non circulaire destinée à y insérer à chaque extrémité une dite barre ou un dit axe, un trou radial taraudé étant prévu à chaque extrémité du tube afin d'y visser des vis de maintien de ladite barre ou dudit axe.

[0006] Cette solution présente notamment l'avantage par rapport à l'art antérieur de fournir un dispositif monobloc (en une seule pièce) pour connecter deux éléments (deux barres ou une barre et un axe de

motorisation) ce qui facilite son utilisation lors du montage d'un store.

[0007] Le dispositif selon l'invention permet de connecter:

- une barre et un axe de motorisation ; ou - une première barre et une deuxième barre.

[0008] Dans un mode de réalisation, l'ouverture présente un diamètre interne angle à angle compris entre 5 mm et 20 mm, de préférence entre 10 mm et 15 mm. La section de l'ouverture étant non circulaire, le terme angle à angle désigne le diamètre entre deux angles (ou arêtes) de l'ouverture, chaque angle étant formé par la jonction entre deux faces de l'ouverture.

[0009] Selon un mode de réalisation, le tube présente un diamètre externe compris entre 10 mm et 50 mm, de préférence entre 20 mm et 30 mm.

[0010] Dans un mode de réalisation, le tube présente une longueur comprise entre 20 mm et 1000 mm, de préférence entre 20 et 100 mm, préférentiellement entre 30 mm et 60 mm.

[0011] Selon un mode de réalisation, le tube présente une section externe non circulaire, de préférence polygonale. Ainsi, l'utilisateur peut bloquer le tube dans un outil adapté, par exemple une clé à molette, pendant l'installation du dispositif.

[0012] Dans un mode de réalisation, l'ouverture longitudinale présente une section polygonale, par exemple hexagonale. Dans un autre mode de réalisation, l'ouverture longitudinale présente une section en croissant. Ainsi, il est possible de choisir le dispositif dont l'ouverture a une section complémentaire à celle de la barre ou de l'axe de motorisation. Lorsque les sections sont complémentaires, la force de serrage, en particulier en torsion, entre la barre ou l'axe et le dispositif est en partie assurée par le contact bord à bord entre la barre et l'ouverture longitudinale. Ainsi, la force de serrage est en partie répartie toute la longueur du tube.

[0013] Selon un mode de réalisation, le tube présente sur au moins une portion de sa paroi externe au moins une nervure longitudinale et/ou une nervure transversale. Une nervure permet de renforcer la rigidité du dispositif, en particulier la rigidité en torsion. Le dispositif peut comprendre deux types de nervure: - au moins une nervure longitudinale orientée selon l'axe

longitudinale du tube ;

- au moins une nervure transversale orientée perpendiculairement ou quasi perpendiculairement à l'axe longitudinal du tube. [0014] Selon un mode de réalisation, les pièces munies de nervures sont fabricables en injection plastique, par impression 3D (métal, bois, plastique, céramique, matière organique et le graphène), par usinage et/ou par injection sous pression (métal). Les pièces sans nervures sont fabricables en utilisant les procédés de l'art antérieur, comme l'injection plastique, par impression 3D (métal, plastique, céramique, matières organiques et le graphène), par impression additive ou soustractive, par usinage (toutes les matières mentionnées), par injection sous pression (métal) et par extrusion (métal et plastique).

[0015] Les nervures apportent des améliorations techniques comme, le renfort des parois, une réduction de l'épaisseur des parois, une réduction du poids. Elles permettent de cibler le renforcement dans les zones du dispositif les plus exposées aux contraintes physiques, comme la force du moment (torsion), la pression...

[0016] Les pièces sans nervures sont conçues de manière à ce que la paroi soit suffisamment épaisse pour résister aux contraintes exercées sur le dispositif de couplage.

[0017] Selon un mode de réalisation, ladite ouverture longitudinale est configurée pour que ladite barre ou ledit axe puisse adopter deux positions: une première position dans laquelle ledit axe ou ladite barre est libre en rotation et translation dans ladite ouverture longitudinale ; et - une deuxième position dans laquelle lesdites vis de maintien verrouillent la position dudit axe ou de ladite barre dans ladite ouverture.

[0018] Dans la première position, avantageusement l'utilisateur peut bouger la barre ou l'axe dans le dispositif, en rotation ou en translation, pour ajuster la position des barres ou des axes. Une fois que les barres ou les axes sont dans la position désirée, l'utilisateur visse les vis de maintien pour verrouiller la position des barres ou des axes dans le dispositif. Ce mode de réalisation facilite l'installation et le réglage du dispositif. [0019] Ce mode de réalisation permet d'éviter l'utilisation de lubrifiant. Dans les dispositifs existants, les lubrifiants sont utilisés pour pouvoir déplacer la barre ou l'axe dans le dispositif avant serrage. Cependant, l'utilisation de lubrifiant n'est pas avantageuse car les lubrifiants ont tendance à durcir après application, et à se transformer en colle. Ainsi, lors des réparations ou des réglages post installation, la barre ou l'axe est collé dans le dispositif ce qui rend très difficile, voire impossible, les opérations de réparation ou de réglage, par exemple pour modifier la distance d'engagement de l'axe ou de la barre dans le dispositif ou remplacer le dispositif. [0020] Selon un mode de réalisation, ledit axe ou ladite barre est libre en rotation sur une plage angulaire comprise entre 0 et 360 degrés, de préférence entre 0 et 180 degrés, en particulier entre 0 et 60 degrés. Par exemple, la plage angulaire de liberté dépend du profil de l'ouverture. Pour une ouverture de profil six pan ou hexagonal, la plage angulaire est par exemple de 60 degrés. Pour une ouverture de profil carré, la plage angulaire est de 90 degrés. Pour un profil triangulaire, la plage angulaire est de 120 degrés.

[0021] Dans un mode de réalisation, ledit tube comprend une paroi définie par une paroi externe et une paroi interne, la paroi interne délimitant l'ouverture longitudinale, ledit tube comprenant un logement aménagé dans une portion de la paroi interne opposée audit trou taraudé, ledit logement étant destiné à recevoir ladite barre ou dudit axe.

[0022] Dans ce mode de réalisation, la paroi interne de l'ouverture longitudinale comprend un logement. Le logement est de préférence aménagé selon l'axe longitudinal de l'ouverture et s'étend

préférentiellement sur toute la longueur de l'ouverture. La paroi de la barre ou de l'axe opposée au logement est appelée paroi de serrage. Lors du serrage des vis de maintien, la barre ou l'axe se déplace selon un axe perpendiculaire à l'axe longitudinal de l'ouverture, de façon à ce que la paroi de serrage vienne se loger dans le logement.

[0023] Avantageusement, dans ce mode de réalisation, le maintien de la barre ou de l'axe est assuré principalement voire exclusivement par le contact entre la paroi de serrage et le logement. La contribution au serrage des parois de la barre ou de l'axe autres que la paroi de serrage est négligeable, voire nulle.

[0024] De préférence, seule la paroi de serrage est en contact avec la paroi interne du tube lorsque la barre ou l'axe est maintenu dans le dispositif.

[0025] Dans un mode de réalisation, la paroi externe présente un ou plusieurs bords droits. Cela permet de bloquer le dispositif avec un outil lors de l'installation, autrement dit un serrage latéral, par exemple une clé à molette ou une clé plate. Cela permet aussi de stabiliser le dispositif sur le banc de travail lors de l'usinage.

[0026] Dans un mode de réalisation, le logement a une forme

complémentaire à une paroi de ladite barre ou dudit axe. En particulier, le logement a une forme complémentaire à celle de la paroi de serrage de l'axe ou de la barre. [0027] Selon un mode de réalisation, ledit trou débouche sur une chambre aménagée dans la paroi et ouverte sur l'ouverture longitudinale, ledit dispositif comprenant un insert logé dans ladite chambre, ledit insert présentant un trou traversant taraudé. [0028] L'insert est un élément de serrage et/ou de renfort, et est solidaire du tube.

[0029] L'insert permet une meilleure répartition de la force de serrage de la vis de maintien. Lors du serrage de la vis de maintien dans l'insert, la vis vient en appui sur la barre ou l'axe. En position serrée, l'insert est en appui sur la paroi du tube, et exerce une pression selon une direction opposée à la direction du déplacement de la vis dans le taraudage de l'insert. Sans l'insert, la force de serrage (couple de serrage) est répartie, quai exclusivement ou exclusivement, sur les filets du taraudage de l'insert et de la vis. Grâce à l'insert, la force de serrage est aussi distribuée sur la surface d'appui de l'insert sur la paroi.

[0030] Lors du serrage, l'insert vient en appui sur la paroi du tube, ce qui définit une surface d'appui. La force de serrage entre la vis et la barre (ou l'axe) est répartie sur les filets de l'assemblage vis/taraudage et sur la surface d'appui de l'insert sur la paroi. Ainsi, grâce à l'insert, la force de serrage est répartie sur une plus grande surface qu'en absence d'insert. Cela permet de diminuer la force de serrage sur les filets de l'assemblage vis/taraudage.

[0031] L'insert a une longueur supérieure à la largeur de l'ouverture longitudinale de façon à empêcher la rotation de l'insert dans l'ouverture longitudinale.

[0032] Dans un mode de réalisation, la chambre de l'insert est opposée au logement destiné à recevoir la paroi de contact de la barre ou de l'axe. [0033] L'insert coopère avec le trou radial, par exemple l'insert est emmanché dans le trou radial. Alternativement, l'insert et le trou radial présente des moyens d'attaches complémentaires, par exemple de type gorge/ergot. Alternativement, l'insert présente une denture externe qui s'engrène dans une denture interne complémentaire du trou radial.

[0034] Dans un mode de réalisation, l'insert est taraudé. Le taraudage permet de visser les vis de maintien dans l'insert.

[0035] Dans un mode de réalisation, ledit insert comprend deux parties à savoir une base et une portion tubulaire, la portion tubulaire s'étendant depuis la base, le diamètre extérieur de la base étant supérieur au diamètre extérieur de la portion tubulaire, la portion tubulaire étant destinée à s'insérer dans le trou taraudé. La base est au moins partiellement dans la chambre, et présente un diamètre supérieur au diamètre du trou radial, ce qui empêche l'insert de sortir du trou lors du serrage de la vis dans l'insert. [0036] Selon un mode de réalisation, le tube comprend une fenêtre traversante débouchant sur l'ouverture longitudinale. De préférence, la fenêtre est positionnée entre les deux trous radiaux, par exemple à mi- distance.

[0037] La fenêtre traversante permet de contrôler l'espacement entre les deux barres ou axes dans le dispositif. Il est important de laisser un espace entre les éléments dans le dispositif, entre deux barres ou deux axes ou entre un axe et une barre, pour permettre la dilatation thermique de ces derniers.

[0038] La fenêtre permet également de contrôler l'alignement des éléments, et de savoir s'ils sont dans le prolongement axial l'un de l'autre.

[0039] La fenêtre permet également de connaître la distance

d'engagement d'un élément (barre ou axe) dans le dispositif. [0040] Selon un mode de réalisation, le tube présente une section externe non circulaire choisi parmi un profil polygonal par exemple carré ou triangulaire, six pans ou hexagonal, vis étoile. L'invention n'est pas limitée à ces profils, l'invention concerne tous types de profils. [0041] Dans un mode de réalisation, au moins un desdits trous radiaux est plus long que l'épaisseur minimale des parois. Cela permet d'augmenter le couple de serrage (ou la force de serrage) de la vis de maintien sur la barre ou l'axe de motorisation.

[0042] Selon un mode de réalisation, lesdits trous sont positionnés à l'intersection d'une nervure longitudinale et d'une nervure transversale.

[0043] Selon un mode de réalisation, le tube est formé de polyamide, de préférence du polyamide renforcé de fibre de verre. Par exemple, le polyamide renforcé de fibre de verre est choisi parmi PA66 GF 50 ou PA66 GF 30 : L'utilisation de polyamide, en particulier de polyamide renforcé de fibre de verre permet d'obtenir des dispositifs qui résistent à une

température jusqu'à 250°C. Le dispositif peut ainsi mieux résister à la chaleur lorsqu'il est monté dans un boîtier de store exposé au soleil.

[0044] Dans un mode de réalisation, le tube est en métal ou alliage métallique, par exemple en acier. [0045] Selon un mode de réalisation, le dispositif est formé par usinage.

[0046] Dans un mode de réalisation, le dispositif est formé par fabrication additive, par exemple par impression 3D.

[0047] L'invention concerne également un assemblage comprenant un dispositif selon l'invention connecté avec au moins une barre de store et/ou avec un axe de motorisation. [0048] Dans un mode de réalisation de l'assemblage, l'ouverture du tube à une section de dimensions complémentaires à la section de ladite barre ou ledit axe de motorisation.

[0049] L'invention concerne également un procédé de montage d'un store comprenant une étape de connexion entre deux barres de store ou entre une barre de store et un axe de motorisation en utilisant un dispositif selon l'invention.

[0050] L'invention concerne en outre un fichier informatique

comprenant des données destinées à commander une imprimante 3D pour produire l'impression d'un dispositif selon l'invention.

[0051] Les modes de réalisations décrits pour le dispositif selon

l'invention s'appliquent mutatis mutandis au procédé, à l'assemblage et au fichier informatique selon l'invention, mutatis mutandis.

[0052] Dans la présente invention, le dispositif est un dispositif de couplage, autrement dit une pièce qui permet de coupler deux éléments, pour les solidariser l'un à l'autre. Les éléments sont des barres de stores, ou des axes de motorisation pour store, ou un axe et une barre de store.

Brève description des figures

[0053] Des exemples de mise en œuvre de l'invention sont indiqués dans la description illustrée par les figures annexées dans lesquelles : [0054] La figure 1 décrit une vue générale d'un dispositif selon un premier mode de réalisation ;

[0055] la figure 1 b décrit une vue de coupe du dispositif selon le premier mode de réalisation ; [0056] la figure 1 c décrit une vue supérieure la face coupe du dispositif selon le premier mode de réalisation ;

[0057] la figure 1 d décrit une vue latérale la face coupe du dispositif selon le premier mode de réalisation ;

[0058] La figure 2a décrit une vue générale d'un dispositif selon le deuxième mode de réalisation ;

[0059] La figure 2b décrit une vue de coupe du dispositif selon un deuxième mode de réalisation ;

[0060] La figure 3a décrit une vue générale d'un dispositif selon un troisième mode de réalisation ;

[0061] La figure 3b décrit une vue de coupe du dispositif selon le troisième mode de réalisation ;

[0062] La figure 4a décrit une vue générale d'un dispositif selon un quatrième mode de réalisation ;

[0063] La figure 4b décrit une vue de coupe du dispositif selon le quatrième mode de réalisation ;

[0064] La figure 5 décrit une vue générale d'un assemblage selon un premier mode de réalisation ;

[0065] La figure 6 décrit une vue générale d'un assemblage selon un deuxième mode de réalisation ;

[0066] Les figures 7a et b décrivent une vue de coupe d'un assemblage selon un troisième mode de réalisation. [0067] Les figures 8a,b,c décrivent un insert pour dispositif selon la présente invention ;

[0068] Les figures 8d et e décrivent un assemblage selon un quatrième mode de réalisation de l'invention ;

[0069] La figure 9a décrit une vue générale d'un dispositif selon un cinquième mode de réalisation ;

[0070] La figure 9b décrit une vue de coupe du dispositif selon le cinquième mode de réalisation ;

[0071] La figure 10a décrit une vue générale d'un dispositif selon un sixième mode de réalisation ;

[0072] La figure 10b décrit une vue de coupe du dispositif selon le sixième mode de réalisation ;

[0073] La figure 10c décrit une vue une latérale du dispositif selon le sixième mode de réalisation ;

[0074] La figure 1 1 a décrit générale d'un dispositif selon un septième mode de réalisation ;

[0075] La figure 1 1 b décrit une vue de coupe du dispositif selon le septième mode de réalisation ;

[0076] Les figures 12a,b décrivent un dispositif selon un huitième mode de réalisation ;

[0077] Les figures 12c,d décrivent un assemblage selon un cinquième mode de réalisation ; [0078] La figure 13 illustre un assemblage selon un sixième mode de réalisation ;

Exemple(s) de mode de réalisation de l'invention

[0079] Des exemples de modes de réalisations sont décrits ci-dessous, mais l'invention n'est pas limitée à ces exemples. [0080] Les figures 1 a à 1 d décrivent un dispositif 10 selon un premier mode de réalisation. Le dispositif 10 comprend un tube 12 qui présente une ouverture longitudinale 13 de section hexagonale. Le tube 12 présente une section externe 16 également hexagonale, les parois externes du tube ayant des bords qui forme un hexagone. Le dispositif 10 présente des nervures 14 transversales et longitudinales ainsi que des trous radiaux taraudés 15 destinés à accueillir des vis de maintien (non représentées).

[0081] Les figures 2 a et b décrivent un dispositif 20 selon un deuxième mode de réalisation. Dans ce deuxième mode de réalisation, l'ouverture longitudinale 23 a une section en forme de croissant. Ce dispositif est destiné à connecter des barres ou des axes de motorisation de section complémentaire à la forme croissant.

[0082] Les figures 3a et b décrivent un dispositif 30 selon un troisième mode de réalisation. Dans ce troisième mode de réalisation, l'ouverture longitudinale 33 a une section carrée. Ce dispositif 33 est destiné à connecter des barres ou des axes de motorisation de section carrée complémentaire.

[0083] Les figures 4a et b décrivent un dispositif 40 selon un quatrième mode de réalisation. Dans ce deuxième mode de réalisation, l'ouverture longitudinale 43 a une section triangulaire. Ce dispositif est destiné à connecter des barres ou des axes de motorisation de section triangulaire complémentaire. [0084] La figure 5 décrit un assemblage 100 selon un premier mode de réalisation de l'invention. Cet assemblage 100 comprend un axe de motorisation 101 , une première barre de store 102 et une deuxième barre de store 103 et deux dispositifs 104, 105. Un premier dispositif 104 connecte l'axe de motorisation 101 et la première barre 102, alors que le deuxième dispositif 105 connecte la première barre 102 avec la deuxième barre 103.

[0085] La figure 6 décrit une vue générale d'un assemblage 200 selon un deuxième mode de réalisation. Dans ce mode de réalisation, l'assemblage 200 comprend un axe de motorisation 201 et une première barre de store 20 qui sont couplés dans un dispositif 204. L'assemblage comprend en outre des vis de maintien 206 actionnables par un outil 207. Le dispositif 204 comprend une fenêtre traversante 208 à mi-chemin entre les deux trous taraudés dans lesquels sont visés les vis de maintien 206. La fenêtre 208 permet à l'utilisateur de contrôler la distance d'engagement de la barre 202 et de l'axe 201 dans le dispositif 204.

[0086] Les figures 7a et b décrivent un assemblage 300 selon un troisième mode de réalisation. L'assemblage 300 comprend un axe 301 ou une barre 302 inséré dans un dispositif 303. Le dispositif 304 comprend une paroi interne 304 et une paroi externe 305, la paroi interne 304 délimite une ouverture longitudinale 306. Un logement 307 est aménagé dans la paroi interne 305. L'axe 301 ou la barre 302 présente un profil hexagonal comprenant une paroi de serrage 308 opposée au logement 307.

[0087] Sur la figure 7a, la barre 302 (ou l'axe 301) est dans une première position avec la barre 302 (ou l'axe 301) libre en rotation sur une plage de 360 degrés. La figure 13 représente une vue de la barre 302 (ou l'axe 301) lorsque la barre tourne. Dans cette position, la barre (ou l'axe) est en dehors du logement 307, de sorte que rien n'empêche la rotation de la barre 302 (ou de l'axe 301) dans l'ouverture 306 sur une plage angulaire de 360 degrés. [0088] Sur la figure 7b, l'assemblage est dans une deuxième position dans laquelle la barre 302 (ou l'axe 301) est maintenue, autrement dit bloquée ou verrouillée, dans l'ouverture longitudinale 306 du dispositif 303. Pour cela, la paroi de serrage 307 est au contact du logement 307, en particulier du fond et des bords du logement. Dans ce cas, la barre 302 (ou l'axe 301) est bloquée, et ne peut pas se déplacer en rotation ou en translation.

[0089] Les figures 8a, b et c décrivent un insert 400 utilisable avec un dispositif selon la présente invention. L'insert 400 comprend une base 401 et une portion tubulaire 402. La portion tubulaire 402 s'étend depuis la base 401. La base 401 a un diamètre supérieur au diamètre de la portion tubulaire 402. La portion tubulaire 402 est destinée à s'insérer dans le trou taraudé. La base 401 permet de caler ou bloquer l'insert dans l'ouverture longitudinale du tube, pour ne pas que l'insert 400 sorte par le trou taraudé. L'insert 400 est taraudé, de façon à ce que l'utilisateur puisse visser une vis de maintien dans l'insert.

[0090] Les figures 8d et e illustrent un assemblage selon un quatrième mode de réalisation, l'assemblage comprenant un dispositif 403. Le dispositif comprend une ouverture longitudinale 404 dans laquelle est aménagée un logement 405. L'assemblage comprend un axe 406 (ou une barre) inséré dans l'ouverture longitudinale 404. L'axe comprend une paroi de serrage 407 qui vient se loger dans le logement 405 lorsque le dispositif est en position de serrage, autrement dit en deuxième position. Le dispositif 403 comprend deux trous radiaux 408 qui débouchent sur deux chambres 41 1 dans lesquels viennent se loger deux insert 409 (la vue de la fig. 8 d est une vue de coupe et ne représente qu'un trou et qu'un insert).

[0091] Pour le serrage, l'utilisateur visse une vis de maintien 410 dans le taraudage de l'insert 409 de façon à ce que l'insert 409 vienne en appui sur la paroi du tube lorsque la vis 410 est en appui sur la barre. Cela induit un déplacement de la barre selon un axe perpendiculaire à l'axe longitudinal du dispositif, permettant à la barre de venir se loger dans le logement 405. Lors du serrage, l'insert 409 vient en appui sur la paroi de la chambre 41 1 ce qui permet de répartir le couple de serrage sur une surface autre que les filets de la vis et du taraudage de l'insert 409.

[0092] Les figures 9a et b décrivent un dispositif 50 selon un cinquième mode de réalisation. Dans ce mode de réalisation, l'ouverture longitudinale 53 a une section non circulaire comprenant un logement 57. Ce dispositif 50 est destiné à connecter des barres ou des axes de motorisation de section complémentaire. Ce dispositif 50 comprend en outre une fenêtre

traversante 58. [0093] Les figures 10 a, b et c décrivent un dispositif 60 selon un sixième mode de réalisation. Dans ce mode de réalisation, l'ouverture longitudinale 63 a une section non circulaire comprenant un logement 67. Ce dispositif présente une structure ouverte, autrement dit de la matière a été retirée, en particulier de part et d'autre des trous taraudés 65, selon l'axe

longitudinal du dispositif 60. Comme illustré sur la figure 10 c, la matière retriée est sur la portion opposée à la portion du tube qui comprend le trou radiale 65. Ainsi, l'utilisateur peut visualiser la position de la barre ou de l'axe inséré dans l'ouverture longitudinale 63.

[0094] Les figures 1 1 a et b décrivent un dispositif 70 selon un septième mode de réalisation. Dans ce mode de réalisation, l'ouverture longitudinale 73 a une section hexagonale ou six pans. Le dispositif 70 comprend des nervures 74 longitudinales et transversales. Ce dispositif 70 est destiné à connecter des barres ou des axes de motorisation de section hexagonale complémentaire. [0095] Les figures 12 a, b décrivent un dispositif 80 selon un huitième mode de réalisation. Dans ce mode de réalisation, le tube 82 comprend une ouverture longitudinale 83 de section triangulaire. Le dispositif comprend des nervures 84 longitudinales et transversales. Le dispositif 80 comprend en outre une fenêtre 88. Ce dispositif est destiné à connecter des barres ou des axes de motorisation de section complémentaire. [0096] Les figures 12 c et d illustre un assemblage 500 comprenant un dispositif 80 selon le huitième mode de réalisation. Le tube 82 comprend deux trous radiaux 85 qui débouchent chacun sur une chambre 501. La chambre 501 est ouverte sur l'ouverture longitudinale du tube 82.

L'assemblage 500 comprend deux inserts 502, chaque insert 502 étant logé dans une chambre 501. Chaque insert 502 comprend un trou traversant taraudé 505 pour pouvoir y viser une vis de maintien. Chaque trou radial 85 comprend un ergot annulaire 503 qui vient se loger dans une gorge annulaire 504 de l'insert 501 pour maintenir l'insert dans le trou 85 lors du serrage.

[0097] La figure 13 illustre un assemblage selon un sixième mode de réalisation. L'assemblage 600 comprend deux dispositifs 601 , deux axes de motorisation 602 et une barre 603, chaque dispositif 601 couplant une extrémité de la barre 600 à un axe 602. Chaque dispositif 601 comprend une fenêtre traversante 604 pour contrôler l'engagement des axes 602 et de la barre 603 dans chaque dispositif. Les axes et la barre ont un profil six pans. Les dispositifs 601 comprennent chacun un logement 606 pour accueillir la paroi de serrage 607 de la barre et des axes lors du serrage. Des trous radiaux taraudés 605 sont présents de part et d'autre de chaque fenêtre pour le serrage des axes 602 et de la barre 603. Ce mode de réalisation illustre la possibilité d'introduire une barre de rallonge entre deux dispositifs de couplage 601.

Numéros de référence employés sur les figures Dispositif selon un premier mode de réalisation Tube

Ouverture longitudinale

Nervure

Trou taraudé

Section externe Dispositif selon un deuxième mode de réalisation Tube

Ouverture longitudinale

Nervure

Trou taraudé

Section externe Dispositif selon un troisième mode de réalisation Tube

Ouverture longitudinale

Nervure

Trou taraudé

Section externe Dispositif selon un quatrième mode de réalisation Tube

Ouverture longitudinale

Nervure

Trou taraudé

Section externe Dispositif selon un cinquième mode de réalisation Tube

Ouverture longitudinale

Trou taraudé

Section externe logement

fenêtre Dispositif selon un sixième mode de réalisation Tube

Ouverture longitudinale

Trou taraudé

Logement Dispositif selon un septième mode de réalisation Tube

Ouverture longitudinale

Nervure

Trou taraudé

Section externe Dispositif selon un huitième mode de réalisation Tube

Ouverture longitudinale

Nervure

Trou taraudé

Section externe Assemblage

Axe de motorisation

Première barre

Deuxième barre

Premier dispositif

Deuxième dispositif Assemblage selon un deuxième mode de réalisation Axe de motorisation

Première barre

Premier dispositif

Vis de maintien Outil Assemblage selon un troisième mode de réalisation Axe de motorisation

Barre

Dispositif

Paroi interne

Paroi externe

Ouverture longitudinale

Logement

Paroi de serrage Assemblage selon un quatrième mode de réalisation Base

Portion tubulaire

Dispositif

Ouverture longitudinale

Logement

Axe

Paroi de serrage

Trou radial

Insert

Vis de maintien

chambre Assemblage selon un cinquième mode de réalisation chambre

Insert

Ergot annulaire

Gorge annulaire

Trou traversant taraudé Assemblage selon un sixième mode de réalisation dispositif

Axe barre

Fenêtre traversante Trou radiaux taraudés Logement

Paroi de serrage