Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
CONNECTION DEVICE FOR STRAPS, OBJECTS, PIECES OF CLOTHING AND ACCESSORIES
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2017/207566
Kind Code:
A1
Abstract:
The present invention concerns a device intended for connecting straps, objects or pieces of clothing and accessories. This device is a quick-clip buckle. The device according to the invention comprises two strictly identical and complementary parts, such that they can be combined so as to form a coherent assembly; for this purpose, said parts are provided firstly with a male portion that is an angled bar (2) having a flexible front arm (4) that is deployed towards the outside of the parts, acting as a spring in order to lock or open said device, and secondly with a female portion that is a shell (6) designed for the insertion of said angled bar (2); each part further has male (8) and female (9) locking members (8, 9), arranged on the inner face of the angled bar (2) in the middle of each part.

Inventors:
LEBRETON, Yann (5 rue d'Aurion, ROSNY SOUS BOIS, 93110, FR)
Application Number:
EP2017/063032
Publication Date:
December 07, 2017
Filing Date:
May 30, 2017
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
READYNOVATION SAS (5 rue de la Tour d'Auvergne, PARIS, 75017, FR)
International Classes:
A44B11/25
Attorney, Agent or Firm:
GEVERS & ORES (41 avenue de Friedland, PARIS, 75008, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1) Dispositif destiné à assurer la connexion de sangles, d'objets ou de parties de vêtements et d'accessoires caractérisé en ce qu'il comporte deux pièces strictement identiques et complémentaires, de sorte que l'on peut les associer pour qu'elles forment un assemblage cohérent, pour ce faire ces pièces disposent premièrement d'une partie mâle qui est une barre coudée possédant un avant bras flexible qui se déploie vers l'extérieur des pièces, jouant le rôle d'un ressort dans le but d'assurer le verrouillage ou l'ouverture de ce dispositif et deuxièmement d'une partie femelle qui est une coque destinée à l'emboîtement de cette barre coudée, par ailleurs chaque pièce possède des organes de verrouillage, mâles et femelles, disposés sur la face interne de la barre coudée au milieu de chaque pièce.

2) Dispositif selon la revendication 1, caractérisé en ce que chaque pièce dispose d'une base (1) ou partie arrière (qui peut être un passant ou tout autre système de mise en relation avec un corps souple ou rigide) de laquelle émerge une barre coudée (2) qui est une structure possédant un bras rigide (3) formant bord sur son côté interne à la pièce et prolongée par un avant bras flexible (4) qui se déploie le long de son côté externe, de sorte que l'articulation formée par ce bras rigide (3) et par ce bras flexible (4), génère un coude (5) orienté vers l'avant de chaque pièce.

3) Dispositif selon les revendications 1 & 2 caractérisé en ce que chaque pièce possède une partie creuse émergeant de la base (1) qui est une coque (6), destinée à l'emboîtement de la barre coudée (2) de la pièce complémentaire, se développant parallèlement à celle-ci et présentant une ouverture (7) sans discontinuité depuis l'intérieur de la pièce jusque vers sa partie avant.

4) Dispositif selon les revendications 1, 2 & 3, caractérisé en ce que la longueur des bras flexibles (4) est telle que l'emboîtement des pièces complémentaires provoque la flexion de ceux-ci et la mise en butée de leur faces externes contre la paroi interne des coques (6), (fig. 5).

5) Dispositif selon la revendication 2, caractérisé en ce que chaque pièce possède sur la face interne de son bras rigide (3) des organes de verrouillage, parties mâle et femelle qui se matérialisent par la présence de parties saillantes (8) et de décaissés (9) de sorte que lorsqu'on associe les pièces, ces aménagements s'emboîtent parfaitement assurant ainsi le verrouillage du dispositif. 6) Dispositif selon la revendication 1 & 5, caractérisé en ce que les parties saillantes (8) sont des massifs dont les profils en forme de coin présentent un plan légèrement incliné vers l'avant de la pièce de sorte que l'extrémité de ces plans vient se confondre avec la courbure du coude (5). 7) Dispositif selon les revendications 5 & 6, caractérisé en ce que les parties saillantes (8) sont séparées par une gorge (10) qui présente à sa base un plan incliné parallèle aux plans inclinés de ces parties saillantes (8).

8) Dispositif selon les revendications 1 & 5, caractérisé en ce que les parties en décaissé (9) présentent deux réservations dont le profil est un décalque de celui des parties saillantes

(8), mais inversées selon un plan de symétrie vertical.

9) Dispositif selon la revendication 7, caractérisé en ce que les réservations (9) sont séparées de manière égale par un voile vertical (11) dont la partie supérieur est constitué d'un plan incliné parallèle au plan incliné de la gorge (10) et dont l'épaisseur est légèrement inférieure à la largeur de celle-ci.

10) Dispositif selon les revendications 1 & 3 caractérisé en ce que l'écartement des bords des coques (6) des pièces complémentaires par rapport au centre de ces pièces et donc l'un par rapport est défini de manière à laisser un espace suffisant qui permet l'assemblage et l'ouverture du dispositif, cet espace est proportionnel à la hauteur des parties saillantes (8) cumulée à la profondeur des décaissés (9).

Description:
DISPOSITIF DE CONNEXION POUR SANGLES, OBJETS, PARTIES DE

VETEMENTS ET ACCESSOIRES

La présente invention concerne un dispositif destiné à assurer la connexion de sangles, d'objets ou de parties de vêtements et d'accessoires. Ce dispositif qui est une boucle à clipsage rapide présente un certain nombre d'avantages par rapport aux systèmes classiques, ces derniers en effet n'ont pas su se renouveler tant au niveau de la fonctionnalité que de la rationalisation de leurs composants.

Le dispositif selon l'invention permet de répondre à ces besoins, il comporte en effet selon une première caractéristique deux pièces strictement identiques et complémentaires, de sorte que l'on peut les associer pour qu'elles forment un assemblage cohérent, pour ce faire ces pièces disposent premièrement d'une partie mâle qui est une barre coudée possédant un avant bras flexible qui se déploie vers l'extérieur des pièces, jouant le rôle d'un ressort dans le but d'assurer le verrouillage ou l'ouverture de ce dispositif et deuxièmement d'une partie femelle qui est une coque destinée à l'emboîtement de cette barre coudée, par ailleurs chaque pièce possède des organes de verrouillage, mâles et femelles, disposés sur la face interne de la barre coudée au milieu de chaque pièce.

Selon des modes particuliers de réalisation le profil du bord des coques peut assumer des dessins différents comme par exemple : Des lignes parallèles, brisées ou de profil sinusoïdal.

Les dessins annexés, illustrent l'invention :

La figure 1 représente une des pièces complémentaires en vue de côté.

La figure 2 représente une des pièces complémentaires en vue de face.

La figure 3 représente une des pièces complémentaires en vue axonométrique.

La figure 4 représente les pièces complémentaires assemblées, en vue de côté.

La figure 5 représente une coupe longitudinale sur les pièces complémentaires assemblées en vue de côté.

La figure 6 représente une variante du montage des organes fonctionnels d'une des pièces complémentaires perpendiculairement au corps de la boucle en vue de côté.

La figure 7 représente une variante du montage des organes fonctionnels d'une des pièces complémentaires perpendiculairement au corps de la boucle en vue axonométrique. La figure 8 représente une variante du montage des organes fonctionnels d'une des pièces complémentaires perpendiculairement au corps de la boucle en vue de dessous.

La figure 9 représente l'assemblage d'une variante du montage des organes fonctionnels des pièces perpendiculairement au corps de la boucle en vue de côté.

La figure 10 représente une coupe longitudinale sur l'assemblage d'une variante du montage des organes fonctionnels des pièces perpendiculairement au corps de la boucle en vue de côté.

En référence à ces dessins, le dispositif comporte deux pièces de plastique ou de tout autre matériau approprié, strictement identiques. Ces pièces identiques sont également complémentaires, car elle peuvent être associées et emboîtées pour former un assemblage fonctionnel destiné à connecter des sangles, parties d'accessoires et tout autre type de lien souples ou rigides. Le mode d'assemblage de ces deux pièces est intuitif car il ne laisse aucun doute quant à leur complémentarité. Ainsi chaque pièce est constituée d'une base (1), (fig. 1) ou partie arrière (qui peut être un passant ou tout autre système de mise en relation avec un corps souple ou rigide) de laquelle émerge une barre coudée (2) (fig. 1) qui est une structure possédant un bras rigide (3) (fig. 1) formant bord sur son côté interne à la pièce et prolongée par un avant bras flexible (4) (fig. 1) qui se déploie le long de son côté externe, de sorte que l'articulation formée par ce bras rigide (3) et par ce bras flexible (4), génère un coude (5) (fig. 1) orienté vers l'avant de chaque pièce.

Chaque pièce possède une partie creuse émergeant de la base (1) qui est une coque (6) (fig. 1), destinée à l'emboîtement de la barre coudée (2) de la pièce complémentaire, se développant parallèlement à celle-ci et présentant une ouverture (7) (fig. 3) sans discontinuité depuis l'intérieur de la pièce jusque vers sa partie avant.

La longueur des bras flexibles (4) est telle que l'emboîtement des pièces complémentaires provoque la flexion de ceux-ci et la mise en butée de leurs faces externes contre la paroi interne des coques (6), (fig. 5).

Chaque pièce possède sur la face interne de son bras rigide (3) des organes de verrouillage, parties mâle et femelle qui se matérialisent par la présence de parties saillantes (8) (fig. 1 & 2) et de décaissés (9) (fig. 1) de sorte que lorsqu'on associe les pièces, ces aménagements s'emboîtent parfaitement assurant ainsi le verrouillage du dispositif. Les parties saillantes (8) sont des massifs dont les profils en forme de coin présentent un plan légèrement incliné vers l'avant de la pièce de sorte que l'extrémité de ces plans vient se confondre avec la courbure du coude (5). Les parties saillantes (8) sont séparées par une gorge (10) (fig. 2) qui présente à sa base un plan incliné parallèle aux plans inclinés de ces parties saillantes (8).

Les parties en décaissé (9) (fig. 1) présentent deux réservations dont le profil est un décalque de celui des parties saillantes (8), mais inversées selon un plan de symétrie vertical.

Les réservations (9) sont séparées de manière égale par un voile vertical (11) (fig. 1) dont la partie supérieur est constitué d'un plan incliné parallèle au plan incliné de la gorge (10) et dont l'épaisseur est légèrement inférieure à la largeur de celle-ci.

L'écartement des bords des coques (6) des pièces complémentaires par rapport au centre de ces pièces et donc l'un par rapport à l'autre, est défini de manière à laisser un espace suffisant qui permet l'assemblage et l'ouverture du dispositif, cet espace étant proportionnel à la hauteur des parties saillantes (8) cumulée à la profondeur des décaissés (9).

Selon une variante structurelle entraînant un autre mode de réalisation, tous les aménagements cités précédemment sont montés perpendiculairement à la base (1), (fig. 6 ; 7 ; 8 ; 9 & 10).