Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
CONSTRUCTION ELEMENT FOR ERECTING A MODULAR GREEN WALL
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2014/154970
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to a construction element (8) for erecting a modular green wall comprising a first compartment (10) provided for receiving a planting substrate and irrigation means, the first compartment (10) including an upper portion (10a) provided such as to be facing upward and a lower portion (10b) provided such as to be facing downward, wherein the construction element (8) comprises a second compartment (12) including an upper portion (12a) provided such as to be facing upward and a lower portion (12b) provided such as to be facing downward, and the first compartment (10) and the second compartment (12) are arranged on either side of at least one surface for erecting (P) the green wall and are offset such that the lower portion (12b) of the second compartment (12) covers all or part of the upper portion (10a) of the first compartment (10), or vice-versa.

Inventors:
PELESZEZAK PASCAL (FR)
Application Number:
FR2014/050582
Publication Date:
October 02, 2014
Filing Date:
March 13, 2014
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
CANEVAFLOR (FR)
International Classes:
A01G9/02
Foreign References:
DE8532773U11986-02-13
GB2429622A2007-03-07
FR2872381A12006-01-06
EP1690448A12006-08-16
DE19932257A12001-04-05
Attorney, Agent or Firm:
CABINET GERMAIN & MAUREAU (B.P. 6153, Lyon Cedex 06, F-69466, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1 . Elément de construction (8 ; 80) pour l'érection d'un mur végétal modulaire, comportant :

au moins un premier compartiment (10 ; 90) prévu pour recevoir un substrat de plantation et des moyens d'irrigation de ce substrat de plantation, le premier compartiment (10 ; 90) présentant une face extérieure (10c ; 90c) et une face intérieure (10d ; 90d), la face extérieure (10c ; 90c) étant ajourée notamment pour permettre l'expansion de végétaux plantés dans le substrat de plantation,

le premier compartiment (10 ; 90) comprenant une portion supérieure (10a ; 90a) prévue pour être tournée vers le haut et une portion inférieure (10b ; 90b) prévue pour être tournée vers le bas,

caractérisé en ce que l'élément de construction (8 ; 80) comporte un second compartiment (12 ; 92) comprenant une portion supérieure (12a ; 92a) prévue pour être tournée vers le haut et une portion inférieure (12b ; 92b) prévue pour être tournée vers le bas, et

en ce que le premier compartiment (10 ; 90) et le second compartiment (12 ; 92) sont disposés de part et d'autre d'au moins une surface d'érection (P ; P1 , P2) du mur végétal et sont décalés de sorte que la portion inférieure (12b ; 92b) du second compartiment (12 ; 92) recouvre tout ou partie de la portion supérieure (10a ; 90a) du premier compartiment (10 ; 90), ou inversement. 2. Elément de construction (8 ; 80) selon la revendication 1 , caractérisé en ce que le premier compartiment (10 ; 90) et le second compartiment (12 ; 92) sont chacun prévus pour contenir des moyens de dépollution, et

en ce que le premier compartiment (10 ; 90) et le second compartiment (12 ; 92) présentent chacun une face extérieure (10c, 12c ; 90c, 92c) et une face intérieure (10d, 12d ; 90d, 92d), chaque face extérieure (10c, 12c ; 90c, 92c) étant ajourée pour permettre une introduction d'air ambiant dans le premier compartiment (10 ; 90) et dans le second compartiment (12 ; 92).

3. Elément de construction (8) selon l'une quelconque des revendications 1 à 2, caractérisé en ce que le premier compartiment (10) présentent des faces latérales (10g, 12g) ajourées. 4. Elément de construction (8) selon l'une quelconque des revendications 1 à 3, caractérisé en ce que le premier compartiment (10) présentent des faces latérales comprenant des orifices (14) prévus pour engager une tubulure d'irrigation. 5. Elément de construction (8 ; 80) selon l'une quelconque des revendications 1 à 4, caractérisé en ce que le premier compartiment (10 ; 90) comprend une face supérieure (10e ; 90e) et une face inférieure (1 Of ; 90f) ajourées. 6. Elément de construction (8 ; 80) selon la revendication 5, caractérisé en ce qu'il comporte au moins une plaque de fond (30) montée sur la face inférieure (1 Of ; 90f) du premier compartiment (10 ; 90), la plaque de fond (30) étant conçue pour retenir le substrat de plantation et pour laisser passer le liquide d'irrigation.

7. Elément de construction (8 ; 80) selon l'une quelconque des revendications 1 à 6, caractérisé en ce que le premier compartiment (10 ; 90)et le second compartiment (12 ; 92) comprennent chacun une face supérieure (10e, 12e ; 90e, 92e) et une face inférieure (1 Of, 12f ; 90f, 92f) , et

en ce que la face supérieure (10e ; 90e) du premier compartiment

(10 ; 90) est pourvue de moyens de connexion et la face inférieure (1 Of ; 90f) du premier compartiment (10 ; 90) est pourvue de moyens de connexion de formes complémentaires, et/ou

en ce que la face supérieure (12e ; 92e) du second compartiment (12 ; 92) est pourvue de moyens de connexion et la face inférieure (12f ; 92f) du second compartiment (12 ; 92) est pourvue de moyens de connexion de formes complémentaires.

8. Module pour l'érection d'un mur végétal, caractérisé en ce qu'il comporte : - un élément de construction (8 ; 80) selon l'une quelconque des revendications 1 à 7 ; et

- un substrat de plantation reçu dans le premier compartiment de l'élément de construction.

9. Module (4) selon la revendication 8, caractérisé en ce qu'il comporte :

- un élément de construction (8 ) selon l'une quelconque des revendications 2 à 7 ; et

- un mélange d'un substrat de plantation et d'un substrat bactérien permettant de dépolluer l'air ambiant, le mélange étant reçu dans le premier compartiment (10) de l'élément de construction (8).

10. Module (4) selon la revendication 9, caractérisé en ce que le second compartiment (12) de l'élément de construction (8) comprend des moyens de dépollution (58).

1 1 . Module (4) selon l'une quelconque des revendications 9 ou 10, caractérisé en ce que le premier compartiment (10) et le second compartiment (12) présentent chacun une face intérieure (10d, 12d ) ajourée, de manière à permettre la circulation d'un flux d'air (50) à travers le premier compartiment (10) et le second compartiment (12).

12. Module (4) selon l'une quelconque des revendications 8 à 1 1 , caractérisé en ce qu'il comporte au moins une goulotte (32, 44) montée sur la face extérieure (10c) du premier compartiment (10).

13. Module (4) selon l'une quelconque des revendications 8 à 12, caractérisé en ce qu'il comporte des moyens d'isolation thermique et/ou des moyens d'isolation phonique (54) reçus dans le second compartiment (12 ) de l'élément de construction (10).

14. Mur végétal (2 ; 2' ; 2" ; 2"'), caractérisé en ce qu'il comporte au moins deux modules (8) selon l'une quelconque des revendications 8 à 13 empilés l'un sur l'autre.

Description:
ELEMENT DE CONSTRUCTION POUR L'ERECTION D'UN MUR VEGETAL

MODULAIRE

La présente invention concerne un élément de construction pour l'érection d'un mur végétal et un module comportant cet élément de construction.

On connaît par le document FR2956946 un mur végétal formé par un empilement d'une pluralité d'éléments de construction.

Chaque élément de construction comprend un compartiment recevant un substrat de plantation et une gouttière formant moyens d'irrigation. Le compartiment présente une face extérieure ajourée pour permettre l'expansion de végétaux plantés dans le substrat de plantation et une face intérieure opposée à la face extérieure.

Un tel mur végétal est susceptible d'être utilisé en milieu urbain d'une part pour des raisons esthétiques et d'autre part pour des raisons de dépollution de l'air ambiant, notamment en transformant le dioxyde de carbone (CO 2 ) de l'air ambiant par photosynthèse.

Un inconvénient d'un tel mur végétal est qu'il ne permet la plantation de végétaux que d'un seul côté. En outre, un tel mur végétal ne permet de dépolluer l'air ambiant qu'en quantité réduite. Enfin, un tel mur végétal présente des propriétés d'isolation thermique et phonique rendant son utilisation inadaptée à la construction d'habitations ou d'écrans en bordure de route.

L'invention vise à remédier à tout ou partie de ces inconvénients. L'invention concerne un élément de construction pour l'érection d'un mur végétal modulaire, comportant :

au moins un premier compartiment prévu pour recevoir un substrat de plantation et des moyens d'irrigation de ce substrat de plantation,

le premier compartiment présentant une face extérieure et une face intérieure, la face extérieure étant ajourée notamment pour permettre l'expansion de végétaux plantés dans le substrat de plantation,

le premier compartiment comprenant une portion supérieure prévue pour être tournée vers le haut et une portion inférieure prévue pour être tournée vers le bas,

caractérisé en ce que l'élément de construction comporte un second compartiment comprenant une portion supérieure prévue pour être tournée vers le haut et une portion inférieure prévue pour être tournée vers le bas, et

en ce que le premier compartiment et le second compartiment sont disposés de part et d'autre d'au moins une surface d'érection du mur végétal et sont décalés de sorte que la portion inférieure du second compartiment recouvre tout ou partie de la portion supérieure du premier compartiment, ou inversement.

Suivant une possibilité, la portion inférieure du second compartiment recouvre tout ou partie de la portion supérieure du premier compartiment.

Suivant une autre possibilité, la portion supérieure du second compartiment recouvre tout ou partie de la portion inférieure du premier compartiment.

Un mur végétal peut être érigé par empilement d'éléments de construction. Les premiers compartiments s'étendent de préférence à l'aplomb les uns des autres. Les seconds compartiments s'étendent de préférence à l'aplomb les uns sur les autres.

Lorsque le second compartiment contient un substrat de plantation, il est possible de planter des végétaux de chaque côté du mur végétal.

Lorsque le premier compartiment et/ou le second compartiment contiennent des moyens de dépollution, autres que les végétaux eux-mêmes, il est possible d'améliorer la capacité de dépollution du mur végétal.

Lorsque le second compartiment contient des moyens d'isolation phonique et/ou des moyens d'isolation thermique, la capacité d'isolation thermique ou phonique du mur végétal est améliorée.

Lorsque le second compartiment contient des moyens d'irrigation additionnels, par exemple un textile humide apte à irriguer le substrat de plantation par capillarité, l'irrigation du substrat de plantation est améliorée.

Enfin, l'agencement particulier entre le premier compartiment et le second compartiment permet de réduire les ponts thermiques et les ponts phoniques et d'empêcher le glissement de deux éléments de construction empilés l'un sur l'autre.

L'élément de construction selon l'invention peut comporter une ou plusieurs des caractéristiques suivantes.

Suivant une caractéristiques, la surface d'érection peut être plane ou courbée. Avantageusement, le premier compartiment et le second compartiment sont chacun prévus pour contenir des moyens de dépollution, et le premier compartiment et le second compartiment présentent chacun une face extérieure et une face intérieure, chaque face extérieure étant ajourée pour permettre une introduction d'air ambiant dans le premier compartiment et dans le second compartiment.

Ainsi, l'air admis dans le premier compartiment et dans le second compartiment est susceptible d'être dépollué.

Un mur végétal érigé à partir d'éléments de construction selon l'invention peut être utilisé en milieu urbain.

Suivant une caractéristique, le premier compartiment présente des faces latérales ajourées.

Ainsi, un substrat de plantation reçu dans le premier compartiment peut se déverser latéralement dans le premier compartiment d'un élément de construction d'une même rangée du mur végétal. L'étanchéité entre deux éléments de constructions est alors améliorée.

Suivant une autre caractéristique, le premier compartiment présente des faces latérales comprenant des orifices prévus pour engager une tubulure d'irrigation.

Ainsi, il est possible d'irriguer le substrat de plantation reçu dans le premier compartiment d'un élément de construction de façon simple. Une même tubulure peut être engagée dans les orifices des faces latérales de plusieurs éléments de construction d'une même rangée du mur végétal.

Avantageusement, le premier compartiment comprend une face supérieure et une face inférieure ajourées.

Ainsi, un liquide d'irrigation peut s'écouler par gravité à travers deux éléments de construction empilés l'un sur l'autre. L'irrigation du mur végétal est améliorée.

De préférence, l'élément de construction comporte au moins une plaque de fond montée sur la face inférieure du premier compartiment, la plaque de fond étant conçue pour retenir le substrat de plantation et pour laisser passer le liquide d'irrigation.

A titre d'exemple, la plaque de fond peut présenter une structure grillagée ou une structure poreuse. Suivant une caractéristique, le premier compartiment et le second compartiment comprennent chacun une face supérieure et une face inférieure, et

la face supérieure du premier compartiment est pourvue de moyens de connexion et la face inférieure du premier compartiment est pourvue de moyens de connexion de formes complémentaires, et/ou

la face supérieure du second compartiment est pourvue de moyens de connexion et la face inférieure du second compartiment est pourvue de moyens de connexion de formes complémentaires.

A titre d'exemple, les moyens de connexion peuvent comprendre des rainures et des nervures.

Ainsi, lors de l'empilement de deux éléments de construction, le positionnement et le maintien en position des deux éléments de construction est facilité.

L'invention concerne également un module pour l'érection d'un mur végétal, caractérisé en ce qu'il comporte :

- un élément de construction tel que présenté ci-avant ; et

- un substrat de plantation reçu dans le premier compartiment de l'élément de construction.

De préférence, le module comporte :

- un élément de construction tel que présenté ci-avant ; et

- un mélange d'un substrat de plantation et d'un substrat bactérien permettant de dépolluer l'air ambiant, le mélange étant reçu dans le premier compartiment de l'élément de construction.

Avantageusement, le second compartiment de l'élément de construction comprend des moyens de dépollution.

Suivant une possibilité, les moyens de dépollution reçus dans le second compartiment de l'élément de construction comprennent un mélange d'un substrat de plantation et d'un substrat bactérien. Ainsi, il est possible de planter des végétaux de chaque côté du mur végétal.

Suivant une autre possibilité, les moyens de dépollution reçus dans le second compartiment de l'élément de construction comprennent du charbon actif. Ainsi, il est possible d'accroître la capacité de dépollution du mur végétal. En effet, le charbon actif assure une meilleure dépollution qu'un mélange d'un substrat de plantation et d'un substrat bactérien. Avantageusement, le premier compartiment et le second compartiment présentent chacun une face intérieure ajourée de manière à permettre la circulation d'un flux d'air à travers le premier compartiment et le second compartiment.

Au fil du temps, le mélange contenu dans le premier compartiment de l'élément de construction se tasse. Un tel phénomène est également connu sous le nom de foisonnement.

Aussi, un espace vacant apparaît dans la portion supérieure du premier compartiment. La hauteur de cet espace vacant dépend notamment de la granulométrie du substrat de plantation.

Les moyens de dépollution équipant le second compartiment de l'élément de construction assurent qu'un flux d'air ambiant ne puisse traverser le premier compartiment et le second compartiment sans avoir été dépollué.

Suivant une caractéristique, le module comporte au moins une goulotte montée sur la face extérieure du premier compartiment.

La goulotte permet de charger le premier compartiment en substrat de plantation, et éventuellement en substrat bactérien, en évitant un déversement hors du premier compartiment. La goulotte forme également un bac permettant de guider l'expansion des végétaux.

Suivant une possibilité, chaque goulotte est montée amovible sur la face extérieure du premier compartiment. Ainsi, il est possible de désolidariser la goulotte de la face extérieure du premier compartiment afin de faciliter le remplacement du substrat de plantation du premier compartiment.

Suivant une autre possibilité, la goulotte est montée inamovible sur la face extérieure du premier compartiment.

Dans une forme d'exécution, le module comporte des moyens d'isolation thermique et/ou des moyens d'isolation phonique reçus dans le second compartiment de l'élément de construction.

L'invention concerne enfin un mur végétal, caractérisé en ce qu'il comporte au moins deux modules tel que présentés ci-avant empilés l'un sur l'autre.

Un tel mur végétal peut être utilisé en milieu urbain, en bord de route, dans une habitation, dans un château d'eau ou encore dans une tour réfrigérante de centrale nucléaire. L'invention sera mieux comprise à l'aide de la description qui suit, en référence au dessin schématique annexé représentant, à titre d'exemple, quatre murs végétaux selon l'invention.

Figure 1 est une vue de côté d'un premier mur végétal selon l'invention ;

Figure 2 est une vue en perspective d'un élément de construction du mur végétal de figure 1 ;

Figure 3 est une vue de côté de l'élément de construction de figure

1 ;

Figure 4 est une vue en perspective d'un élément de construction du mur végétal de figure 1 ;

Figure 5 est une vue de côté d'un deuxième mur végétal selon l'invention ;

Figure 6 est une vue de côté d'un troisième mur végétal selon l'invention ;

Figure 7 est une en perspective d'un quatrième mur végétal selon l'invention ;

Figure 8 est une vue en perspective du quatrième mur selon l'invention ;

Figure 9 est une vue en perspective d'un élément de construction d'un mur végétal présentant un angle ;

Figure 10 est une vue en perspective de l'élément de construction de figure 9 ; et

Figure 1 1 et 12 sont des vue en perspective d'élément de constructions conformés pour coopérer avec l'élément de construction de figure 9.

La figure 1 représente un mur végétal 2 s'étendant selon un plan d'érection P. Le mur végétal 2 est formé par empilement de modules 4 et de modules 6.

Chaque module 4 est équipé d'un élément de construction 8

(représenté aux figures 2 et 3). L'élément de construction 8 peut être réalisé en brique, en plastique, en métal ou autre. L'élément de construction 8 comprend des compartiments 10, 12.

Le compartiment 10 présente une portion supérieure 10a et une portion inférieure 10b. Le compartiment 10 présente une face extérieure 10c, une face intérieure 10d, une face supérieure 10e, une face inférieure 10f et des faces latérales 10g ajourées.

Les faces latérales 10g du compartiment présentent des orifices 14 en portion supérieure 10a et en portion inférieure 10b.

La face supérieure 10e est pourvue de rainures 16 et la face inférieure 10f est pourvue de nervures 18 de formes complémentaires.

De même, le compartiment 12 présente une portion supérieure 12a et une portion inférieure 12b. Le compartiment 12 présente une face extérieure 12c, une face intérieure 12d, une face supérieure 12e, une face inférieure 12f et des faces latérales 12g ajourées.

Les faces latérales 12g du compartiment présentent des orifices 20 en portion supérieure 12a et en portion inférieure 12b.

La face supérieure 12e est pourvue de rainures 22 et la face inférieure 12f est pourvue de nervures 24 de formes complémentaires.

Les compartiments 10,12 sont disposés de part et d'autre du plan d'érection P. Les compartiments 10,12 sont décalés de sorte que la portion inférieure 12b du compartiment 12 recouvre en partie la portion supérieure 10a du compartiment 10.

Les compartiments 10, 12 reçoivent chacun un mélange d'un substrat de plantation et d'un substrat bactérien pour la dépollution de l'air ambiant (non représenté). Par « dépollution » on entend par exemple la transformation d'au moins une des espèces chimiques suivantes : le dioxyde d'azote (NO2), le dioxyde de carbone (CO2), le dioxyde de souffre (SO2) ou l'ozone (O3).

Chaque module 4 peut être équipé de tubulures 26 engagées dans les orifices 14, 20. Une même tubulure 26 irrigue de préférence les modules 4 d'une même rangée du mur végétal 2.

Chaque module 4 comporte des plaques de fond 30 montées sur les faces inférieures 10f, 12f des compartiments 10, 12. Les plaques de fond 30 peuvent être étanches ou encore poreuses ou grillagées.

Lorsqu'une plaque de fond 30 est poreuse ou grillagée, celle-ci est conçue pour retenir le mélange de substrat de plantation et de substrat bactérien et pour laisser passer le liquide d'irrigation.

Chaque module 4 comporte des goulottes 32 pour charger les compartiments 10, 12 et guider l'expansion des végétaux. Les goulottes 32 sont montées amovibles sur les faces extérieures 10c, 12c des compartiments 10, 12.

Chaque module 6 constitue un module d'appoint disposé au sommetou au pied du mur végétal 2. Chaque module 6 est équipé un élément de construction 34 (représenté à la figure 4).

L'élément de construction 34 comprend un compartiment 36. Ce compartiment 36 présente une face extérieure 36c, une face intérieure 36d, une face supérieure 36e, une face inférieure 36f et des faces latérales 36g ajourées. Les faces latérales 36g présentent des orifices 38.

Le compartiment 36 reçoit un mélange d'un substrat de plantation et d'un substrat bactérien pour la dépollution de l'air ambiant (non représenté).

Chaque module 6 peut comporter une tubulure 40 engagée dans les orifices 38. Une même tubulure 40 irrigue de préférence les modules 6 d'une même rangée du mur végétal 2.

Chaque module 6 comporte une plaque de fond 42 montée sur la face inférieure 36f. La plaque de fond 42 peut être étanche ou encore poreuse ou grillagée. Lorsque la plaque de fond est poreuse ou grillagée, celle-ci est conçue pour retenir le mélange de substrat de plantation et de substrat bactérien et pour laisser passer le liquide d'irrigation.

Chaque module 6 comporte une goulotte 44 montée sur la face extérieure 36c. La face supérieure 36e est pourvue de rainures 46 et la face inférieure 36f est pourvue de nervures 48 de formes complémentaires.

Lorsque le mur végétal 2 est érigé, typiquement en milieu urbain, un flux d'air ambiant 50 (représenté à la figure 1 ) est susceptible de traverser les modules 4, 6 du mur végétal 2 et d'être dépollué par le mélange de substrat de plantation et de substrat bactérien contenu dans les compartiments 10, 12, 36 des modules 4, 6.

Au fil du temps, le mélange contenu dans les compartiments 10, 12, se tasse. Aussi, un espace vacant apparaît dans les portions supérieure 10a, 12a des compartiments 10, 12 des modules 4.

Les modules 4, 6 sont agencés de telle sorte que le flux d'air ambiant 50 ne puisse traverser le mur végétal 2 sans avoir été dépollué, par exemple en passant par deux portions supérieures 10a, 12a vacantes de deux compartiments 10, 12. Les modules 4, 6 sont agencés pour garantir que le flux d'air ambiant 50 traversant le mur végétal 2 trouve toujours sur son chemin le mélange de substrat de plantation et de substrat bactérien.

Les modules 4, 6 sont en outre agencés pour réduire les ponts thermiques et les ponts phoniques du mur végétal 2.

La figure 5 représente un mur végétal 2' identique au mur végétal 2 à l'exception que les compartiments 12 des modules 4 et le compartiment 36 du module 6 à l'aplomb des compartiments 12 contiennent un panneau de séparation 52 et un panneau d'isolation thermique et/ou phonique 54 séparé par une lame d'air.

Par ailleurs, la face extérieure 12c des compartiments 12 des modules 4 et la face extérieure 36c du compartiment 36 du module 6 à l'aplomb des compartiments 12 ne sont plus équipées de goulottes.

La figure 6 représente un mur végétal 2" identique au mur végétal 2 à l'exception que les compartiments 12 des modules 4 et le compartiment 36 du module 6 à l'aplomb des compartiments 12 contiennent un panneau de séparation 56 poreux et un panneau de dépollution 58 en charbon actif.

Par ailleurs, la face extérieure 12c des compartiments 12 des modules 4 et la face extérieure 36c du compartiment 36 du module 6 à l'aplomb des compartiments 12 ne sont plus équipées de goulottes.

Les figures 7 et 8 représentent un mur végétal 2"' identique au mur végétal 2" à l'exception que des panneaux de couverture 60 couvrent les bords du mur végétal 2"'. Un panneau 62 est rapporté sur que la face extérieure 12c des compartiments 12 des modules 4 et sur la face extérieure 36c du compartiment 36 du module 6 à l'aplomb des compartiments 12.

Enfin, les tubulures 26 sont connectées entre elles par une tubulure 64 et sont protégées par un capot 66.

Le mur végétal 2"' forme un ensemble préfabriqué susceptible d'être livré sur site en l'état.

Les figures 9 et 10 représentent un élément de construction 80 constituant une variante de l'élément de construction 8. L'élément de construction 80 trouve application pour un module permettant l'érection d'un mur végétale s'étendant selon deux plan d'érection P1 et P2 formant un angle.

L'élément de construction 80 comprend deux compartiments 90 et un compartiment 92. Chaque compartiment 90 présente une portion supérieure 90a et une portion inférieure 90b.

Chaque compartiment 90 présente une face extérieure 90c, une face intérieure 90d, une face supérieure 90e, une face inférieure 90f et une face latérale 90g ajourées.

Les faces latérales 90g présentent des orifices 94 en portion supérieure 90a et en portion inférieure 90b pour la réception d'une tubulure d'irrigation (non représentée).

Le compartiment 92 présente une portion supérieure 92a et une portion inférieure 92b. Le compartiment 92 présente des faces extérieures 92c, des faces intérieures 92d, une face supérieure 92e et une face inférieure 92f ajourées.

Les faces extérieures 92c et les faces intérieures 92d présentent des orifices 100 en portion supérieure 92a et en portion inférieure 92b.

Les compartiments 90,92 sont disposés de part et d'autre des deux plans d'érection P1 et P2. Les compartiments 90,92 sont décalés de sorte que la portion inférieure 92b du compartiment 92 recouvre en partie les portions supérieures 90a des compartiments 90.

Les compartiments 90 reçoivent chacun un mélange d'un substrat de plantation et d'un substrat bactérien pour la dépollution de l'air ambiant.

Le compartiment 92 peut recevoir un mélange d'un substrat de plantation et d'un substrat bactérien pour la dépollution de l'air ambiant, un panneau d'isolation thermique et/ou phonique ou encore un panneau de dépollution.

Une pluralité d'éléments de construction 80 peuvent être empilés les un sur les autres.

Les figures 1 1 et 12 représentent des éléments de construction

340a et 340b conformés pour être empilés respectivement sous un élément de construction 80 et sur un élément de construction 80 lors de l'érection d'un mur végétal présentant un angle. Les éléments de construction 340a et 340b équipent des modules d'appoint susceptibles d'être disposés au sommet ou au pied du mur végétal.

Comme il va de soi, l'invention ne se limite pas aux seules formes d'exécution présentées ci-avant, elle en embrasse au contraire toutes les variantes de réalisation.