Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
CONTACTLESS DISPENSING PACKAGING
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2018/024850
Kind Code:
A1
Abstract:
The present invention concerns a packaging (100) for a product (200), comprising an envelope (130) suitable for receiving said product (200) and for allowing the dispensing of same via an outlet (141), being characterised in that it comprises: - a stop (153) arranged at said outlet (141), - a band (160) configured to extend from the inside of said envelope (130) to the outside of same, having a first internal portion (161a), a portion (161b) passing around said stop (153), a first external portion (161c) extending parallel to said first portion (160a) and an end (161) located outside the envelope (130), such that when said end (161) is pulled, said product (200) is gradually dispensed via said outlet (141).

More Like This:
Inventors:
BRAGUIER, Pascal (6 rue de Verdun, CHARENTON LE PONT, 94220, FR)
BRAGUIER, Sonja (6 rue de Verdun, CHARENTON LE PONT, 94220, FR)
Application Number:
EP2017/069726
Publication Date:
February 08, 2018
Filing Date:
August 03, 2017
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
EOCREP (20 Route de l'Orme au Loup, MENETREOL-SOUS-SANCERRE, 18300, FR)
International Classes:
B65D5/72; A47G21/00; B31B50/00; B65D83/00; B65D85/36
Attorney, Agent or Firm:
HAUTIER, Nicolas (CABINET HAUTIER, 20 RUE DE LA LIBERTE, NICE, 06000, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

Conditionnement (100) pour au moins un produit (200) alimentaire comprenant au moins une enveloppe (130) comprenant une partie avant (1 10) et une partie arrière (120) et étant apte et destinée à recevoir ledit produit (200) et à permettre sa restitution au moins partielle par au moins une sortie (141 ) située au niveau de ladite partie avant (1 10), ledit conditionnement (100) étant caractérisé en ce qu'il comprend en outre :

- au moins une bande (160) apte à être repliée et comprenant au moins une feuille de film, de préférence alimentaire, et

- au moins une première butée (153) agencée au niveau de ladite sortie (141 ), ladite bande (160) étant configurée pour s'étendre depuis l'intérieur jusqu'à l'extérieur de ladite enveloppe (130) en présentant successivement au moins une première partie intérieure (161a) destinée à être au moins en partie en contact avec ledit produit (200), au moins une partie (161 b) passant autour de ladite première butée (153), au moins une première partie extérieure (161 c) s'étendant sensiblement parallèlement à ladite première partie intérieure (160a) et au moins une première extrémité (161 ) située à l'extérieur de ladite enveloppe (130) destinée à former une zone de préhension, de sorte que le tirage de ladite bande (160) par ladite première extrémité (161 ) entraîne le défilement de ladite bande (160) autour de ladite première butée (153) et par voie de conséquence la restitution progressive dudit produit (200) par ladite sortie (141 ).

Conditionnement (100) selon la revendication précédente, dans lequel la bande (160) est destinée à être positionnée au moins entre le produit (200) et au moins deux faces latérales opposées (131 , 132) de l'enveloppe (130).

Conditionnement (100) selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel la première extrémité (161 ) de la bande (160) est configurée pour former au moins une première languette (164) propre à être saisie pour pouvoir exercer une traction sur ladite première languette (164) et induire le retrait de la bande (160) depuis l'enveloppe (130).

Conditionnement (100) selon la revendication précédente, comprenant en outre au moins une deuxième butée (154) agencée au niveau de ladite sortie (141 ), et dans lequel la bande (160) est en outre configurée pour s'étendre depuis l'intérieur jusqu'à l'extérieur de l'enveloppe (130) en présentant successivement au moins une deuxième partie intérieure (162a) destinée à être au moins en partie en contact avec ledit produit (200), au moins une partie (162b) passant autour de ladite deuxième butée (154), au moins une deuxième partie extérieure (162c) s'étendant sensiblement parallèlement à ladite deuxième partie intérieure (162a) et au moins une deuxième extrémité (162) située à l'extérieur de l'enveloppe (130), de sorte que le tirage de la bande (160) par au moins l'une parmi lesdites première (161 ) et deuxième (162) extrémités entraîne le défilement de la bande (160) autour d'au moins l'une parmi ladite première butée (153) et ladite deuxième butée (154), et par voie de conséquence la restitution progressive dudit produit (200) par ladite sortie (141 ), et dans lequel ladite deuxième extrémité (162) est configurée pour former au moins une deuxième languette (165) propre à être saisie pour pouvoir exercer une traction sur ladite deuxième languette (165) et induire le retrait de la bande (160) depuis l'enveloppe (130).

Conditionnement selon la revendication précédente, dans lequel ladite première languette (164) et ladite deuxième languette (165) sont solidaires entre elles, de préférence à l'extérieur de l'enveloppe (130), au niveau de la partie arrière (120) de l'enveloppe (130) et forment une seule et même languette (163).

Conditionnement (100) selon la revendication précédente dans lequel la bande (160) comprend au moins une partie médiane (160a) configurée pour former une surface de soutien (142) pour le produit (200), et dans lequel la bande (160) présente une dimension d'extension latérale croissante depuis la première extrémité (161 ) vers ladite partie médiane (160a) et décroissante depuis ladite partie médiane (160a) vers la deuxième extrémité (162).

Conditionnement (100) selon la revendication précédente dans lequel la première extrémité (161 ) et la deuxième extrémité (162) de la bande (160) présentent chacune une dimension d'extension latérale, respectivement Ib1 et I2b, égale à W fois la dimension d'extension latérale Ib3 de ladite partie médiane (160a) de la bande (160), avec W étant compris entre 0.1 et 0.9, de préférence entre 0.15 et 0.6 et avantageusement entre 0.2 et 0.4.

Conditionnement (100) selon l'une quelconque des deux revendications précédentes dans lequel ladite surface de soutien (142) et ladite languette (163) sont configurées pour se déplacer selon une même direction, de préférence colinéaire à la direction d'extension principale de l'enveloppe (130), et selon des sens opposés lorsqu'une force de traction est exercée sur ladite languette (163) de sorte à induire le retrait au moins partiel dudit produit (200) depuis l'enveloppe (130).

Conditionnement (100) selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel l'enveloppe (130) comprend au moins une fermeture détachable (1 1 1 ) configurée pour former ladite sortie (141 ), lorsque ladite fermeture détachable (1 1 1 ) est détachée.

10. Conditionnement (100) selon la revendication précédente, dans lequel la première butée (153) est formée par au moins une partie d'une première face latérale (131 ) de l'enveloppe (130), de préférence au niveau de ladite fermeture détachable (1 1 1 ).

1. Conditionnement (100) selon la revendication précédente en combinaison avec la revendication 4, dans lequel la deuxième butée (154) est formée par au moins une partie d'une deuxième face latérale (132) de l'enveloppe (130), opposée à ladite première face latérale (131 ) de l'enveloppe (130), et de préférence au niveau de la fermeture détachable (1 1 1 ).

2. Conditionnement (100) selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel la bande (160) comprend au moins un matériau flexible choisi parmi : un plastique, un papier, un métal, et dans lequel l'enveloppe (130) comprend au moins un matériau rigide choisi parmi : un carton, un plastique, du bois, de la pulpe de canne à sucre, de la pulpe de papier, un métal.

3. Ensemble comprenant un conditionnement (100) selon l'une quelconque des revendications précédentes et au moins un produit (200) disposé à l'intérieur de l'enveloppe (130).

4. Ensemble selon la revendication précédente dans lequel ledit produit (200) est une crêpe.

5. Procédé de fabrication d'un conditionnement selon l'une quelconque des revendications 1 à 12 comprenant au moins les étapes suivantes :

• Fournir au moins un patron (136) destiné à former au moins ladite enveloppe (130), ledit patron (136) présentant une portion médiane (136a) et une première portion et une deuxième portion s'étendant de part et d'autre de ladite portion médiane (136a) dudit patron (136) ;

• Fournir au moins ladite bande (160) comprenant une partie médiane (160a) disposée entre une première extrémité (161 ) et une deuxième extrémité (162) de ladite bande (160) ;

• Disposer la bande (160) sur le patron (136) de sorte à ce que la partie médiane (160a) de la bande (160) soit superposée à la portion médiane (136a) du patron (136) ;

• Solidariser la première extrémité (161 ) de la bande (160) avec la deuxième extrémité (162) de la bande (160) de manière à former une languette (163) et à ce qu'une partie au moins du patron (136) soit entourée par la bande (160), et de préférence de manière à ce que la partie médiane (160a) de la bande (160) et ladite languette (163) soient disposées l'une relativement à l'autre de part et d'autre du patron (136) ;

• Rapprocher par pliage puis solidariser au moins la première portion et la deuxième portion du patron (136) ; • Former l'enveloppe (130) comprenant la bande (160) à partir du patron (136).

16. Procédé de fabrication selon la revendication précédente comprenant, avant l'étape de fourniture de la bande (160), au moins une étape de formation, respectivement de part et d'autre de la portion médiane (136a) du patron (136) selon sa dimension d'extension principale, d'au moins une première fente (134) et d'au moins une deuxième fente (135) destinée à former respectivement une première butée (153) et une deuxième butée (154) ; 17. Procédé de fabrication selon la revendication précédente comprenant, avant l'étape de solidarisation de la première extrémité (161 ) de la bande (160) avec la deuxième extrémité (162) de la bande (160), au moins les étapes suivantes :

• Disposer au moins un doigt de maintien (310) au niveau de la partie médiane (160a) de la bande (160) de sorte à maintenir la bande (160), de préférence la partie médiane (160a) de la bande (160), en position relativement au patron

(136), de préférence relativement à la portion médiane (136a) du patron (136) ;

• Insérer, respectivement la première extrémité (161 ) de la bande (160) et la deuxième extrémité (162) de la bande (162) dans la première fente (136) et dans la deuxième fente (135) ;

18. Procédé de fabrication selon l'une quelconque des trois revendications précédentes comprenant, avant l'étape de fourniture de la bande (160), au moins une étape de formation, respectivement de part et d'autre de la portion médiane (136a) du patron (136) selon sa dimension d'extension principale, d'au moins une première partie d'une fermeture détachable (1 1 1 ) et d'au moins une deuxième partie d'une fermeture détachable (1 1 1 ) configurées pour former ladite sortie (141 ), lorsque ladite fermeture détachable (1 1 1 ) est détachée.

Description:
Conditionnement pour restitution sans contact

DOMAINE TECHNIQUE DE L'INVENTION

La présente invention concerne le domaine du conditionnement et plus particulièrement le domaine du conditionnement destiné à contenir un produit, de préférence alimentaire, dont la restitution est obtenue sans contact entre ledit produit et un utilisateur. Elle trouve pour secteurs d'application particulièrement avantageux les secteurs agro-alimentaire, industriel, cosmétique, domestique, pharmacologique et de la santé en général.

ETAT DE LA TECHNIQUE

L'industrie du conditionnement ne cesse d'évoluer afin de proposer de nouveaux dispositifs correspondant aux attentes des utilisateurs, mais également respectant les règles d'hygiène et de sécurité qui ne cessent d'être durcies.

Dans le domaine agroalimentaire par exemple, à l'heure où les règles d'hygiène ainsi que les exigences des utilisateurs se rejoignent, de nouveaux concepts de conditionnement apparaissent qui cherchent à permettre la restitution d'un produit, en limitant autant que possible la mise en contact du produit avec les mains de l'utilisateur.

Pour des produits liquides ou semi-liquides, de nombreux conditionnements existent qui proposent des solutions en ce sens. En revanche, pour des produits plus solides dont la rigidité peut pour autant être faible, par exemple pour des crêpes ou des pizzas, les solutions proposées jusqu'à présent ne sont pas pleinement satisfaisantes.

Une de ces solutions concerne un emballage pour sandwich grâce auquel il suffit de déchirer une première partie de l'emballage pour libérer une portion du sandwich que l'utilisateur peut déguster en ne touchant que l'emballage. Toutefois, cet avantage n'est atteint que pour la dégustation d'une portion déterminée du sandwich. En effet, si l'utilisateur souhaite déguster le reste de son sandwich, il doit généralement tirer sur ce qu'il en reste pour le faire sortir de son emballage.

Un autre exemple plus abouti concerne le domaine du conditionnement des pizzas. En effet, de nouveaux emballages pour part de pizza apparaissent sur le marché et comprennent chacun un soutien en carton permettant à l'utilisateur de déguster sa part de pizza sans la toucher.

Bien que des progrès aient été faits dans le domaine des emballages restituant un produit semi-rigide sans mise en contact avec les mains de l'utilisateur, il reste de nombreux problèmes non résolus. Par exemple, les solutions proposées par l'art antérieur sont généralement restreintes à un type de produit très précis et sont inadaptées à d'autres produits.

La présente invention vise à résoudre au moins en partie les problématiques exposées ci-dessus.

RESUME DE L'INVENTION

Selon un aspect, la présente invention concerne un conditionnement pour au moins un produit alimentaire comprenant au moins une enveloppe comprenant une partie avant et une partie arrière et étant apte et destinée à recevoir ledit produit et à permettre sa restitution au moins partielle par au moins une sortie située au niveau de ladite partie avant. Ledit conditionnement comprend en outre :

- au moins une bande apte à être repliée et comprenant au moins une feuille de film, de préférence alimentaire, et

- au moins une première butée agencée au niveau de ladite sortie.

La bande est configurée pour s'étendre depuis l'intérieur jusqu'à l'extérieur de ladite enveloppe en présentant, de préférence successivement, au moins une première partie intérieure destinée à être au moins en partie en contact avec ledit produit, au moins une partie passant autour de ladite première butée, au moins une première partie extérieure s'étendant sensiblement parallèlement à ladite première partie intérieure et au moins une première extrémité située à l'extérieur de ladite enveloppe destinée à former une zone de préhension, de sorte que le tirage de ladite bande par ladite première extrémité entraîne le défilement de ladite bande autour de ladite première butée et le rapprochement entre un fond de la bande, de préférence destiné à supporter en partie au moins ledit produit, et ladite sortie de l'enveloppe, permettant par voie de conséquence la restitution, de préférence progressive, dudit produit par ladite sortie.

La présente invention permet la restitution au moins partielle d'un produit, agroalimentaire par exemple, sans que les mains de l'utilisateur ne doivent entrer en contact avec lui.

Cette invention est particulièrement avantageuse dans le domaine de la commercialisation, notamment par vente directe, de produits alimentaires tels que des crêpes, des pizzas, des sandwichs, issus de la cuisine dite « de rue » (ou « Street Food » de son terme Anglo-Saxon) ou de la restauration rapide (ou « Fast Food » de son terme Anglo-Saxon).

En effet, dans le cas où l'utilisateur désire déguster un produit de ce type par exemple, la présente invention lui permet de ne pas toucher le produit avec ses mains. La plupart de ces produits présentent une consistance variable avec parfois un élément plus rigide que les autres et une garniture parfois semi-solide, voire même fluide.

La présente invention permet à l'utilisateur de déguster entièrement son produit sans avoir à y toucher avec les mains, et en réduisant les risques de se tâcher.

Une languette située de préférence à l'arrière du conditionnement et correspondant à au moins une extrémité de la bande permet, en la tirant, de contrôler précisément la quantité de produit restituée.

En effet, en tirant sur cette languette l'utilisateur applique une force sur la bande contenue dans l'enveloppe du conditionnement, cette bande tend alors à déplacer le produit en le tirant ou en le poussant vers la sortie de l'enveloppe du conditionnement.

De manière avantageuse, la bande présente une partie médiane configurée pour définir une surface de soutien du produit, empêchant ce dernier de tomber sous l'effet de la gravité, de sorte que lorsqu'un utilisateur tire selon une direction et un sens sur la languette, la surface de soutien se déplace selon cette même direction et dans un sens opposé au sens de déplacement de la languette. Ainsi à mesure que l'utilisateur tire sur la languette la surface de soutien se déplace vers la sortie de l'enveloppe et par conséquence le produit également.

La bande peut être configurée pour envelopper partiellement le produit. Par exemple, elle s'étend depuis sa première partie intérieure, de préférence située en vis-à-vis d'une première face latérale de l'enveloppe, par une autre partie intérieure située en vis-à-vis d'un fond du logement opposé à la sortie de l'enveloppe, puis, le cas échéant, par une deuxième partie intérieure, de préférence située en vis-à-vis d'au moins une partie d'une seconde face latérale de l'enveloppe. Ainsi, lorsque la bande est tirée, l'espace dans lequel la bande enveloppe le produit diminue et le produit est entraîné vers la sortie de l'enveloppe.

Selon un mode de réalisation préféré, la bande est continue, c'est-à-dire qu'elle ne présente pas de trous.

De manière avantageuse, la partie médiane de la bande définit de préférence le fond du logement, également appelé « fond de la bande ».

Selon un mode de réalisation, le fond du logement comprend en partie au moins la surface de soutien du produit.

À mesure que la languette est déplacée vers l'extérieur de l'enveloppe du conditionnement, la surface de bande en contact avec le produit diminue, par exemple proportionnellement à la quantité de produit restituée.

De manière très avantageuse et selon un mode de réalisation, la présente invention utilise une répartition de la force de traction exercée par l'utilisateur en tirant sur la bande. En effet, dans le mode de réalisation comprenant une languette formée par la première et la deuxième extrémité de la bande, chaque butée est configurée pour recevoir de façon sensiblement symétrique la force de traction exercée sur la bande par un utilisateur. Ainsi, par construction, la force de traction exercée génère des contraintes sur la bande et l'enveloppe qui sont réparties de façon sensiblement symétrique de part et d'autre d'un plan de coupe longitudinale du conditionnement, c'est-à-dire dans un plan parallèle au produit.

II en est de même dans le mode de réalisation comprenant deux doubles parois, potentiellement jointes entre elles par un double fond. Dans ce mode de réalisation, la première partie extérieure de la bande et la deuxième partie extérieure de la bande sont disposées au niveau d'une partie des deux doubles parois. Selon ce mode de réalisation, chaque double paroi est configurée pour recevoir de façon sensiblement symétrique une partie intérieure de la bande, et par construction, la force de traction exercée génère des contraintes sur la bande et l'enveloppe qui sont réparties de façon sensiblement symétrique de part et d'autre d'un plan sensiblement parallèle au produit.

La présente invention permet à la bande d'être déplacée relativement à l'enveloppe de manière symétrique par rapport au produit et conjointement au produit de sorte à réduire voire éviter toute friction entre le produit et la bande lorsque le produit est poussé vers la sortie de l'enveloppe.

La présente invention présente donc un avantage en ce que le produit ne subit aucune friction avec la bande lors de sa restitution.

En particulier, selon un mode de réalisation préféré, la présente invention permet une restitution du produit sans qu'une friction sur ledit produit ne soit appliquée du fait que la traction de la languette répartie également les forces de chaque côté de la bande et donc du produit.

Ainsi, l'invention permet d'éviter qu'une quantité importante de produit n'adhère sur la bande ce qui augmente le taux de restitution du produit. Par ailleurs, le produit, notamment sa forme ne se trouve que très peu altérée lors du tirage de la bande.

Selon un mode de réalisation particulier, la présente invention comprend également un mode de réalisation dans lequel la bande est en outre configurée pour former une poche étanche, voire hermétique, afin de protéger le produit de l'environnement extérieur. Ainsi, la poche est étanchée par solidarisation amovible d'une partie des bords de la bande repliée autour du produit. Une traction sur la languette permet d'abord d'ouvrir la poche (au niveau de la sortie de l'enveloppe), puis de désolidariser peu à peu les deux bords latéraux de la bande à mesure qu'une traction continue d'être exercée sur la languette.

Une languette de préouverture pour la séparation de deux faces opposées et solidarisées de la bande formant la poche peut être réalisée au niveau de la sortie de l'enveloppe afin de faciliter l'ouverture de la poche et ainsi faciliter la sortie du produit par tirage de la languette.

Selon un aspect, la présente invention concerne un conditionnement pour au moins un produit alimentaire comprenant au moins une enveloppe comprenant une partie avant et une partie arrière et étant apte et destinée à recevoir ledit produit et à permettre sa restitution au moins partielle par au moins une sortie située au niveau de ladite partie avant. Ledit conditionnement comprend en outre : - au moins une bande apte à être repliée et comprenant au moins une feuille de film, de préférence alimentaire, et

- au moins une première butée agencée au niveau de ladite sortie ;

- au moins une deuxième butée agencée au niveau de ladite sortie.

La bande est configurée pour :

- s'étendre depuis l'intérieur jusqu'à l'extérieur de ladite enveloppe en présentant, de préférence successivement, au moins une première partie intérieure destinée à être au moins en partie en contact avec ledit produit, au moins une partie passant autour de ladite première butée, au moins une première partie extérieure s'étendant sensiblement parallèlement à ladite première partie intérieure et au moins une première extrémité située à l'extérieur de ladite enveloppe destinée à former une première languette ;

- s'étendre depuis l'intérieur jusqu'à l'extérieur de l'enveloppe en présentant, de préférence successivement, au moins une deuxième partie intérieure destinée à être au moins en partie en contact avec ledit produit, au moins une partie passant autour de ladite deuxième butée, au moins une deuxième partie extérieure s'étendant sensiblement parallèlement à ladite deuxième partie intérieure et au moins une deuxième extrémité située à l'extérieur de ladite enveloppe destinée à former une deuxième languette.

La première languette et la deuxième languette sont de préférence solidarisées formant une seule et unique languette, de sorte que le tirage de la bande par ladite unique languette entraîne le défilement de la bande autour de ladite première butée et de ladite deuxième butée, et par voie de conséquence la restitution, de préférence progressive, dudit produit par ladite sortie de l'enveloppe.

Selon un mode de réalisation, la présente invention peut donc être décrite comme comprenant deux configurations :

une première configuration, dite configuration « rétractée », dans laquelle le fond du logement comprenant le produit est positionné de manière distale de la sortie de l'enveloppe, et

une deuxième configuration, dite configuration « déployée », où, après tirage de la bande par la languette, le fond du logement comprenant le produit est déplacé vers une position proximale de la sortie de l'enveloppe, entraînant ainsi la restitution dudit produit par ladite sortie.

Selon un autre aspect, la présente invention concerne un ensemble comprenant un conditionnement selon la présente invention et au moins un produit disposé à l'intérieur de l'enveloppe dudit conditionnement.

De manière avantageuse, mais non limitative, ledit produit est un produit alimentaire, et par exemple une crêpe. Selon encore un autre aspect, la présente invention concerne un procédé de fabrication d'un conditionnement comprenant au moins les étapes suivantes :

- Formation d'au moins une enveloppe comprenant une partie avant et une partie arrière et étant apte et destinée à recevoir au moins un produit et à permettre sa restitution au moins partielle par au moins une sortie située au niveau de ladite partie avant ;

- Formation d'au moins une première butée agencée au niveau de ladite sortie ;

- Avant ou après l'étape de formation de ladite première butée, insertion dans ladite enveloppe d'au moins une bande apte à être repliée sur elle-même et configurée pour s'étendre depuis l'intérieur jusqu'à l'extérieur de ladite enveloppe en présentant, de préférence successivement, au moins une première partie intérieure destinée à être au moins en partie en contact avec ledit produit, une partie passant autour de ladite première butée, une première partie extérieure s'étendant sensiblement parallèlement à la première partie intérieure et au moins une première extrémité située à l'extérieur de l'enveloppe destinée à former une zone de préhension, par exemple à l'opposé de ladite sortie.

Selon un autre aspect, la présente invention concerne aussi un procédé de fabrication d'un conditionnement selon la présente invention comprenant au moins les étapes suivantes :

• Fournir au moins un patron destiné à former au moins ladite enveloppe, ledit patron présentant une portion médiane et une première portion et une deuxième portion s'étendant de part et d'autre de ladite portion médiane dudit patron ;

• De préférence, former, respectivement de part et d'autre de la portion médiane du patron selon sa dimension d'extension principale, au moins une première partie d'une fermeture détachable et au moins une deuxième partie d'une fermeture détachable configurées pour former ladite sortie, lorsque ladite fermeture détachable est détachée ;

• De préférence, former, respectivement de part et d'autre de la portion médiane du patron selon sa dimension d'extension principale, au moins une première fente et au moins une deuxième fente destinée à former respectivement une première butée et une deuxième butée ;

• Fournir au moins ladite bande comprenant une partie médiane disposée entre une première extrémité et une deuxième extrémité de ladite bande ;

• Disposer la bande sur le patron, de préférence de sorte à ce que leurs dimensions principales d'extension soient colinéaires l'une relativement à l'autre et, de sorte que la partie médiane de la bande soit superposée à la portion médiane du patron ; • De préférence, disposer au moins un doigt de maintien au niveau de la partie médiane de la bande de sorte à maintenir la bande, de préférence la partie médiane de la bande, en position relativement au patron, de préférence relativement à la portion médiane du patron ;

« De préférence, insérer, de préférence simultanément et/ou de préférence à la même vitesse et/ou de préférence avec la même force, respectivement la première extrémité de la bande et la deuxième extrémité de la bande dans la première fente et dans la deuxième fente ;

• Solidariser la première extrémité de la bande avec la deuxième extrémité de la bande de manière à former une languette et à ce qu'une partie au moins du patron soit entourée par la bande, et de préférence de manière à ce que la partie médiane de la bande et ladite languette soient disposées l'une relativement à l'autre de part et d'autre du patron ;

• Rapprocher par pliage puis solidariser au moins la première portion et la deuxième portion du patron ;

• Former l'enveloppe comprenant la bande à partir du patron.

Les procédés précédemment présentés permettent la fabrication de la présente invention en utilisant des machines de production de conditionnement existantes et opérationnelles.

Certaines étapes de ces procédés de fabrication peuvent être réalisées selon un ordre différent et cela afin de s'adapter au besoin du domaine applicatif de la présente invention et des moyens de fabrication.

BREVE DESCRIPTION DES FIGURES

Les buts, objets, ainsi que les caractéristiques et avantages de l'invention ressortiront mieux de la description détaillée de modes de réalisation de cette dernière qui sont illustrés par les dessins d'accompagnement suivants dans lesquels :

- La figure 1 illustre une enveloppe ouverte et une bande selon un mode de réalisation de la présente invention.

- La figure 2 illustre une enveloppe entre-ouverte et une bande repliée en partie sur elle-même selon un mode de réalisation de la présente invention.

- La figure 3a, 3b et 3c illustrent une vue en coupe et de profil d'un conditionnement selon un mode de réalisation de la présente invention.

- Les figures 4, 5 et 6 illustrent la restitution du produit selon un mode de réalisation de la présente invention similaire à celui illustré par les figures 3a, 3b et 3c.

- La figure 7 illustre une vue en coupe de profil de l'enveloppe selon un mode de réalisation de la présente invention.

- La figure 8 illustre une vue en coupe de profil de l'enveloppe selon un mode de réalisation de la présente invention. - La figure 9 illustre, selon un mode de réalisation, une fermeture détachable de l'enveloppe configurée pour être détachée de sorte à former la sortie de l'enveloppe après son retrait.

- La figure 10 illustre, selon un mode de réalisation de la présente invention, une poche apte à recevoir un produit et formée par la bande à l'intérieur de l'enveloppe.

- Les figures 1 1a à 1 1 e illustrent plusieurs modes de réalisation, non limitatifs, d'une bande selon la présente invention.

- Les figures 12a, 12b et 12c illustrent trois représentations tridimensionnelles d'un conditionnement selon un mode de réalisation préféré de la présente invention. La figure 12a présente un conditionnement selon un mode de réalisation préférée de la présente invention comprenant une fermeture détachable destinée à permettre l'ouverture du conditionnement une fois détachée. La figure 12b présente le conditionnement de la figure 12a une fois la fermeture détachable détachée. La figure 12c, selon un mode de réalisation préférée de la présente invention, présente la restitution du produit via l'application d'une traction au niveau de la languette.

- Les figures 13a, 13b et 13c illustrent une vue en coupe et de profil d'un conditionnement selon respectivement les figures 12a, 12b et 12c.

- La figure 14a, 14b et 14c illustrent une vue de profil de la moitié d'un conditionnement selon un mode de réalisation de la présente invention en cours de fabrication selon un mode de réalisation d'un procédé de fabrication. En particulier ces figures présentent l'insertion d'une extrémité de la bande dans une fente d'un patron destiné à former l'enveloppe.

Les dessins joints sont donnés à titre d'exemples et ne sont pas limitatifs de l'invention. Ces dessins sont des représentations schématiques et ne sont pas nécessairement à l'échelle de l'application pratique.

DESCRIPTION DETAILLEE DE L'INVENTION

Dans le cadre de la présente invention :

un conditionnement est considéré comme étant un emballage de présentation et de vente d'un produit par exemple alimentaire ;

une fente est considérée comme étant une découpe pratiquée dans l'enveloppe pour le passage d'une languette ou d'une bande ;

on entend par « butée » un élément constituant un support autour duquel la bande peut glisser ;

les termes « coulissement », « défilement », « déplacement », « tirage » ou leurs équivalents ont pour définition la mobilité relative de la bande par rapport à l'enveloppe, et de préférence par rapport à au moins une butée.

les termes « pelable », « détachable » ou leurs équivalents ont pour définition la qualité d'une bande ou d'un film à se désolidariser ou se déchirer ou encore se rompre lorsque localement soumis(e) à une force de traction par exemple ; les termes « poche hermétique », « poche étanche » ou leurs équivalents ont pour définition une poche dont l'intérieur est préservé des gaz, des liquides et des éléments de l'environnement extérieur ;

le terme « banderole » ou ses équivalents ont pour définition la partie repliée d'une bande ;

Le terme « double paroi » ou ses équivalents ont pour définition un montage de préférence permanent de deux parois rapprochées.

le terme « restitution » a pour définition le fait de sortir le produit du conditionnement ; et un matériau est dit « souple » ou « flexible » lorsqu'il ploie sous son propre poids, le terme « partie avant » s'entend d'une zone qui s'étend sur une certaine portion de l'enveloppe et qui comprend au moins ladite sortie.

le terme « partie arrière » s'entend d'une zone qui s'étend sur une certaine portion de l'enveloppe et qui comprend au moins le fond de l'enveloppe.

une zone « opposée » à une autre zone se comprend par exemple de la partie arrière opposée à la partie avant, mais pas nécessairement au sens d'une opposition géométrique stricte. Ainsi, une fente située à l'opposé de la sortie de l'enveloppe n'est pas forcément située dans le fond de l'enveloppe mais peut être située d'une manière générale au niveau de la partie arrière de l'enveloppe puisque la sortie est située au niveau de la partie avant de l'enveloppe.

une direction « longitudinale » de l'enveloppe est prise selon l'axe de sa plus grande dimension, par exemple, cet axe s'étend depuis la partie arrière de l'enveloppe vers la partie avant de l'enveloppe, c'est-à-dire depuis le fond de l'enveloppe vers la sortie de l'enveloppe.

L'usage de l'article indéfini " un " ou " une " pour un élément ou une étape n'exclut pas, sauf mention contraire, la présence d'une pluralité de tels éléments ou étapes.

Avant d'entamer une revue détaillée de modes de réalisation de l'invention, sont énoncées ci-après des caractéristiques optionnelles qui peuvent éventuellement être utilisées en association ou alternativement.

Le conditionnement selon un aspect de l'invention peut ainsi comprendre les caractéristiques optionnelles suivantes :

- la bande peut comprendre au moins une feuille de film de préférence alimentaire. Cela permet d'appliquer la présente invention au secteur agro-alimentaire et de prévoir toute une variété de films alimentaires adaptés à chaque type d'aliment afin de concevoir la bande.

- la bande comprend au moins un film scellable mécaniquement et/ou thermiquement, collable, agrafable

- la bande est destinée à être positionnée au moins entre le produit et au moins deux faces latérales opposées de l'enveloppe. Cela permet d'envelopper le produit en passant par le fond de l'enveloppe opposé à la sortie.

la première extrémité est configurée pour former au moins une première languette, de préférence située à l'extérieure de l'enveloppe et de préférence au niveau de la partie arrière de l'enveloppe, propre à être saisie pour pouvoir exercer une traction sur ladite première languette et induire le retrait ou le tirage de la bande depuis l'enveloppe, ledit conditionnement peut comprendre en outre au moins une deuxième butée agencée au niveau de ladite sortie, et la bande est en outre configurée pour s'étendre depuis l'intérieur jusqu'à l'extérieur de l'enveloppe en présentant, de préférence successivement, au moins une deuxième partie intérieure destinée à être au moins en partie en contact avec ledit produit, au moins une partie passant autour de ladite deuxième butée, au moins une deuxième partie extérieure s'étendant sensiblement parallèlement à ladite deuxième partie intérieure et au moins une deuxième extrémité située à l'extérieur de l'enveloppe, de sorte que le tirage de la bande par au moins l'une parmi lesdites première et deuxième extrémités entraîne le défilement de la bande autour d'au moins l'une parmi ladite première butée et ladite deuxième butée, et par voie de conséquence la restitution, de préférence progressive, dudit produit par ladite sortie, et ladite deuxième extrémité est configurée pour former au moins une deuxième languette propre à être saisie pour pouvoir exercer une traction sur ladite deuxième languette et induire le retrait ou le tirage de la bande depuis l'enveloppe, ladite première languette et ladite deuxième languette sont solidaires entre elles, de préférence à l'extérieur de l'enveloppe et de préférence au niveau de la partie arrière de l'enveloppe, et forment une seule et même languette.

Cela permet de déplacer la bande en tirant sur une seule et unique languette et de répartir la force de traction sur les deux extrémités de la bande simultanément de sorte à déplacer la bande en occasionnant très peu voire même aucune friction entre le produit et la bande lors de la restitution du produit.

la bande comprend au moins une partie médiane configurée pour former une surface de soutien pour le produit, de préférence ladite surface de soutien supporte en partie et de préférence à elle seule le poids du produit, et la bande présente une dimension latérale en extension croissante depuis la première extrémité vers la partie médiane et décroissante depuis la partie médiane vers la deuxième extrémité,

la surface de soutien du produit correspond au fond du logement,

la première extrémité et la deuxième extrémité de la bande présentent chacune une dimension d'extension latérale, respectivement Ib1 et I2b, égale à W fois la dimension d'extension latérale Ib3 de ladite partie médiane de la bande, avec W étant compris entre 0.1 et 0.9, de préférence entre 0.15 et 0.6 et avantageusement entre 0.2 et 0.4. la surface de soutien et la languette sont configurées pour se déplacer selon une même direction, de préférence colinéaire à la direction d'extension principale de l'enveloppe, et selon des sens opposés lorsqu'une force de traction est exercée sur ladite languette de sorte à induire le retrait au moins partiel dudit produit depuis l'enveloppe.

la première butée est formée par au moins une partie d'une première face latérale de l'enveloppe, de préférence au niveau de ladite fermeture détachable,

la deuxième butée est formée par au moins une partie d'une deuxième face latérale de l'enveloppe, opposée à ladite première face latérale de l'enveloppe, et de préférence au niveau de la fermeture détachable.

la bande comprend au moins une première extrémité située à l'extérieur de l'enveloppe et destinée à former une zone de préhension.

Cela permet de disposer d'un élément sur lequel l'utilisateur va tirer afin de faire sortir le produit de l'enveloppe.

la bande comprend au moins une première extrémité configurée pour sortir de l'enveloppe depuis ladite première fente de sorte à former au moins une première languette propre à être saisie pour pouvoir exercer une traction sur ladite première languette et induire le retrait ou le tirage de la bande depuis l'enveloppe.

Cela permet de disposer d'un élément sur lequel l'utilisateur va tirer afin de faire sortir le produit de l'enveloppe.

la première butée est formée au niveau d'une extrémité d'au moins une première face latérale de l'enveloppe.

Selon cette caractéristique optionnelle, la butée n'est pas un élément rapporté sur l'enveloppe mais est une partie intégrante de l'enveloppe. Dès lors, son intégration est plus discrète notamment pour améliorer l'esthétisme et la faisabilité industrielle du conditionnement.

En outre, la partie de la bande située à l'extérieur de l'enveloppe est séparée de la partie de bande située à l'intérieur de l'enveloppe par la première face latérale de l'enveloppe ; ces parties de bande n'entrent pas en contact l'une avec l'autre, notamment lors de leur déplacement respectif, ce qui est particulièrement avantageux pour un conditionnement de produit alimentaire.

En effet, la bande étant, dans ce cas, relativement fine et fragile, mais encore susceptible d'être plus ou moins imbibée d'ingrédients tels que de la graisse, du sucre, etc., le frottement d'une partie imbibée de la bande sur une autre partie, éventuellement elle aussi imbibée, de la bande risque d'entraîner la détérioration de la bande, voire sa rupture. Ce risque est donc ici avantageusement évité.

La deuxième butée est formée au niveau d'une extrémité d'au moins une deuxième face latérale de l'enveloppe, de préférence opposée à ladite première face latérale de l'enveloppe.

Cette caractéristique optionnelle reprend les avantages techniques, esthétiques et d'utilisation que la caractéristique optionnelle précédente.

la première butée est formée au niveau d'une extrémité d'au moins une première paroi intérieure d'au moins une première double paroi constituant au moins en partie une première face latérale de l'enveloppe et s'étendant de préférence depuis ladite sortie au moins jusque ladite première fente.

Selon cette caractéristique optionnelle, la butée n'est pas un élément rapporté sur l'enveloppe mais fait partie intégrante de l'enveloppe. Dès lors, son intégration est plus discrète notamment pour améliorer l'esthétisme et la faisabilité industrielle du conditionnement.

Par ailleurs, la double paroi forme un espace dans lequel la bande glisse et par là même guide le déplacement de la bande. En outre, la partie de la bande située dans la double paroi est séparée de la partie de bande située à l'intérieur de l'enveloppe par la paroi intérieure de la double paroi ; ces parties de bande n'entrent pas en contact l'une avec l'autre, notamment lors de leur déplacement respectif, ce qui est particulièrement avantageux pour un conditionnement de produit alimentaire.

En effet, la bande étant, dans ce cas, relativement fine et fragile, mais encore susceptible d'être plus ou moins imbibée d'ingrédients tels que de la graisse, du sucre, etc., le frottement d'une partie imbibée de la bande sur une autre partie, éventuellement elle aussi imbibée, de la bande risque d'entraîner la détérioration de la bande, voire sa rupture. Ce risque est donc ici avantageusement évité,

la deuxième extrémité de la bande est solidaire de la deuxième face latérale de l'enveloppe.

Cela permet de réduire la longueur de bande utilisée pour la fabrication de la présente invention.

la deuxième butée est formée au niveau d'une extrémité d'au moins une deuxième paroi intérieure d'au moins une deuxième double paroi constituant au moins en partie une deuxième face latérale de l'enveloppe et s'étendant de préférence depuis ladite sortie au moins jusque ladite deuxième fente.

la première fente et la deuxième fente forment une seule et même fente, de préférence mais non limitativement, située au niveau de la partie arrière de l'enveloppe.

Cela permet de simplifier la fabrication de la présente invention. Et cela permet de choisir la position de la fente afin d'adapter la répartition de la force de traction exercée par l'utilisateur sur la bande en tirant sur la languette.

ladite première double paroi et ladite deuxième double paroi sont jointes entre elles de sorte à former une seule et même double paroi continue dont la paroi intérieure s'étend de préférence entre la première butée et la deuxième butée.

Cela permet de simplifier la fabrication du conditionnement selon un mode de réalisation de la présente invention en formant un seul espace continu entre les parois internes et les parois externes de l'enveloppe.

ladite première double paroi et ladite deuxième double paroi sont jointes entre elles par un double fond et de préférence s'étendent depuis le double fond jusque respectivement la première butée et la deuxième butée. Cela permet de simplifier la fabrication du conditionnement selon un mode de réalisation de la présente invention en ne formant qu'un seul espace continu entre parois internes et parois externes de l'enveloppe.

la bande est repliée et refermée sur elle-même par solidarisation par paire d'au moins deux surfaces, et de préférence d'au moins quatre surfaces, et avantageusement d'au moins six surfaces, de deux parties intérieures opposées de la bande, de sorte à former au moins une poche apte à contenir ledit produit.

Cela permet de former une poche scellée, voire étanche, à l'intérieur de l'enveloppe pouvant contenir le produit.

Selon la caractéristique précédente, ladite poche est configurée pour être étanche et de préférence hermétique.

Cela permet de conditionner des produits devant rester protégés de l'environnement jusqu'à leur consommation par l'utilisateur.

Selon l'une quelconque des deux caractéristiques précédentes, ladite solidarisation est configurée pour céder au moins en partie sous l'action d'une force de traction exercée sur au moins une première extrémité de la bande.

Cela permet d'ouvrir la poche et de libérer le produit simplement et progressivement lors de la restitution au moins partielle du produit, et avantageusement en une seule et même action à savoir l'exercice d'une force de traction sur la languette.

Selon l'une quelconque des trois caractéristiques précédentes, ladite poche est configurée pour que, lorsque ladite au moins une languette est éloignée, voire déplacée vers l'extérieur dudit conditionnement, lesdites surfaces solidarisées se désolidarisent de sorte à permettre la restitution au moins partielle dudit produit. l'enveloppe comprend au moins une fermeture détachable configurée pour former ladite sortie, lorsque ladite fermeture détachable est détachée.

Cela permet de former la sortie afin de permettre la restitution du produit.

la bande comprend au moins un matériau flexible choisi parmi : un plastique, un papier, et un métal tel que l'aluminium, et une combinaison de ces matériaux.

l'enveloppe comprend au moins un matériau rigide choisi parmi : un carton, un plastique, du bois, et de la pulpe de canne à sucre, de la pulpe de papier, un métal, et une combinaison de ces matériaux.

En outre, l'ensemble selon un autre aspect de l'invention peut comprendre les caractéristiques optionnelles suivantes :

ledit produit est un produit alimentaire,

ledit produit est une crêpe.

En outre, le procédé de fabrication selon encore un autre aspect de l'invention peut comprendre les caractéristiques optionnelles suivantes : la formation de l'enveloppe est réalisée par au moins une machine de pliage, formage et collage, et/ou thermoformage, et la formation de la bande est réalisée par au moins une machine de banderolage.

Cela permet de former le conditionnement en utilisant des machines de fabrication couramment utilisées dans l'industrie du conditionnement.

Une étape de fourniture d'au moins un patron destiné à former ladite enveloppe, le patron présentant une portion médiane et une première portion et une deuxième portion s'étendant de part et d'autre de la portion médiane ;

Une étape de formation, respectivement de part et d'autre de la portion médiane dudit patron selon sa dimension d'extension principale, d'au moins une première partie et d'une deuxième partie d'une fermeture détachable configurée pour former ladite sortie lorsque ladite fermeture détachable est détachée ;

Une étape de formation, respectivement de part et d'autre de la portion médiane du patron selon sa dimension d'extension principale, d'au moins une première fente et d'au moins une deuxième fente destinée à former respectivement une première butée et une deuxième butée ;

Une étape de fourniture de ladite bande comprenant une partie médiane disposée entre une première extrémité et une deuxième extrémité ;

Une étape de disposition de ladite bande sur ledit patron, de préférence de sorte que leurs dimensions principales d'extension soient colinéaires l'une relativement à l'autre et, de sorte que la partie médiane de la bande soit superposée à la portion médiane du patron ;

Une étape de disposition d'un doigt de maintien au niveau de la partie médiane de la bande de sorte à maintenir la bande en position relativement au patron ;

Une étape d'insertion, de préférence simultanément et/ou de préférence à la même vitesse et/ou de préférence avec la même force, respectivement de la première extrémité de la bande et de la deuxième extrémité de la bande dans la première fente et dans la deuxième fente ;

Une étape de solidarisation de la première extrémité de la bande avec la deuxième extrémité de la bande de manière à ce qu'une partie au moins du patron soit entourée par la bande ;

Une étape de rapprochement par pliage puis de solidarisation d'au moins la première portion et d'au moins la deuxième portion dudit patron ;

Une étape de formation de l'enveloppe comprenant la bande à partir du patron.

En outre, le procédé de fabrication selon encore un autre aspect de l'invention peut comprendre les caractéristiques optionnelles suivantes :

la formation de l'au moins une enveloppe est réalisée par au moins une machine de pliage, formage et collage, et/ou thermoformage, et la formation de l'au moins une bande est réalisée par au moins une machine de banderolage. Cela permet de former le conditionnement en utilisant des machines de fabrication couramment utilisées dans l'industrie du conditionnement.

- une étape de formation d'au moins une première languette à partir de la première extrémité de la bande sortant de l'enveloppe par la première fente.

- une étape de formation d'au moins une deuxième butée agencée au niveau de ladite sortie et configuration de la bande de sorte qu'elle s'étende depuis l'intérieur jusqu'à l'extérieur de l'enveloppe en présentant, de préférence successivement, au moins une deuxième partie intérieure destinée à être au moins en partie en contact avec ledit produit, une partie passant autour de ladite deuxième butée, une deuxième partie extérieure s'étendant sensiblement parallèlement à la deuxième partie intérieure et au moins une deuxième extrémité située à l'extérieure de l'enveloppe destinée à former une zone de préhension, de sorte que le tirage de la bande par l'une au moins parmi ses première et deuxième extrémités entraîne le défilement de la bande autour de l'une au moins parmi ladite première butée et ladite deuxième butée, et par voie de conséquence la restitution, de préférence progressive, dudit produit par ladite sortie.

- une étape de solidarisation de ladite première languette et de ladite deuxième languette de sorte à former une seule et même languette.

La présente invention trouve pour domaine d'application le domaine des conditionnements de produits. Elle s'avère particulièrement avantageuse dans le domaine agroalimentaire par exemple pour le conditionnement de produits alimentaires tels que des crêpes, des pizzas, des sandwichs, issus de la cuisine dite « de rue » ou de la restauration rapide.

Par exemple, dans le domaine de la vente directe, la présente invention permet de satisfaire des utilisateurs désireux de déguster des produits alimentaires sans avoir à les toucher directement avec leurs mains.

La présente invention s'applique particulièrement au domaine de la restitution de produit où les exigences d'hygiène et de propreté de l'utilisateur rencontrent des besoins de mobilité et de transport. En effet, dans le cas de la dégustation d'une crêpe par exemple par un utilisateur en mouvement, la présente invention assure une restitution de la crêpe sans que l'utilisateur ne soit amené à la toucher avec ses mains, et permet de diminuer les risques qu'à l'utilisateur de se tâcher. De plus, la présente invention assure également une restitution du produit tout en préservant son intégrité.

Comme il sera exposé ci-après, la présente invention dispose, selon un mode de réalisation préféré, d'une configuration assurant la restitution du produit en diminuant, voire même en évitant, tout frottement entre le produit et la bande se trouvant en contact avec lui. Cette absence quasi-totale de frottement permet de limiter, voire même d'éviter, toute dégradation du produit lors de sa restitution. Le produit est tiré et/ou poussé hors de l'enveloppe à mesure que l'utilisateur tire sur la languette du conditionnement. Cela assure ainsi l'intégrité du produit et dans des cas où une présentation particulière est conçue pour le produit, comme une décoration par exemple, cette présentation n'est que peu, voire pas du tout, dégradée. Par exemple, il peut s'agir d'une gaufre recouverte de chantilly et dont la restitution se doit de ne pas abîmer le dessus de la gaufre couvert de chantilly et autres condiments.

Ainsi, la présente invention assure une restitution hygiénique et facile de produits qui peuvent avoir une consistance variable avec parfois un élément plus rigide que les autres et une garniture parfois semi-solide, voire même liquide, comme de la sauce par exemple.

Selon un mode de réalisation, la présente invention concerne un conditionnement comprenant une enveloppe et une bande apte à être repliée à l'intérieur de l'enveloppe et configurée de sorte que lorsque la bande subit une traction par au moins une extrémité extérieure formant le cas échéant une languette, elle se déplie et libère le produit contenu dans l'enveloppe, de préférence en le poussant vers la sortie.

De manière très avantageuse, la présente invention est configurée de sorte qu'au moins une languette soit située à l'arrière de l'enveloppe, à l'opposé de la partie avant de l'enveloppe où se situe la sortie de l'enveloppe, et que la restitution du produit par la sortie soit assujettie à la quantité de bande tirée en dehors de l'enveloppe. Cette languette comprend avantageusement au moins une extrémité, et de préférence les deux extrémités, de la bande.

De manière avantageuse le conditionnement selon la présente invention peut présenter une configuration dite « rétractée », et une configuration dite « déployée ».

Dans la configuration rétractée, le produit et/ou la languette sont de préférence en butée sur le fond de l'enveloppe. Dans cette configuration, le produit comprend une portion plus importante à l'intérieur de l'enveloppe qu'à l'extérieur de l'enveloppe. La bande présente elle aussi dans cette configuration une portion plus importante située à l'intérieure de l'enveloppe qu'à l'extérieur de celle-ci.

Dans la configuration déployée, le produit et/ou la languette sont éloignés du fond de l'enveloppe. Dans cette configuration, le produit comprend une portion plus importante à l'extérieur de l'enveloppe qu'à l'intérieur de l'enveloppe. La bande présente elle aussi dans cette configuration une portion plus importante située à l'extérieur de l'enveloppe qu'à l'intérieure de celle-ci.

De manière particulièrement avantageuse, l'enveloppe et/ou la bande sont conformées au moins en partie pour que la zone de préhension de l'enveloppe par un utilisateur soit de préférence supérieure ou égale à un tiers de la hauteur du conditionnement, c'est-à-dire de la hauteur de l'enveloppe, et soit de préférence suffisante pour disposer au moins trois doigts de l'utilisateur sur l'une des faces latérales de l'enveloppe.

La présente invention, selon un mode de réalisation, permet la préhension du conditionnement par un utilisateur tout en permettant à celui-ci de tirer sur une languette de sorte à restituer, de préférence progressivement, le produit à consommer alors même que la bande présente une partie plus ou moins importante située à l'extérieure de l'enveloppe.

Les figures 1 à 10 vont maintenant être décrites. Celles-ci décrivent une pluralité de modes de réalisation de la présente invention. Les figures 1 1 a à 14c seront décrites par la suite. Celles-ci décrivent une pluralité de modes de réalisation préférés de la présente invention compatibles avec les modes de réalisations et les caractéristiques illustrés au travers des figures 1 à 10. Les figures 1 et 2 représentent, selon un mode de réalisation de la présente invention, un conditionnement 100 comprenant une enveloppe 130 et une bande 160 apte à être repliée sur elle-même à l'intérieur de l'enveloppe 130 et destinée à recevoir un produit 200, de préférence un produit alimentaire. Cette bande 160 est repliée de sorte à former une banderole 170 formant un logement 140 comprenant une première face 168 et une deuxième face 169 opposée à la première face 168. Ce logement 140 est configuré pour recevoir le produit 200.

La bande 160 est repliée dans l'enveloppe 130 de sorte à entourer au moins partiellement et de préférence sur au moins deux faces latérales 131 et 132 opposées de l'enveloppe 130 le produit 200 à restituer.

Selon un mode de réalisation préféré, la bande 160 peut être destinée à envelopper le produit 200 au moins par une face située en vis-à-vis d'une première face latérale 131 de l'enveloppe 130, une face située en vis-à-vis d'un fond 142, définissant en partie au moins une surface de soutien destinée à soutenir, de préférence à elle seule, en partie au moins le produit 200 à restituer, du logement 140 opposé à la sortie 141 de l'enveloppe 130 et au moins une partie d'une face située en vis-à-vis d'une seconde face latérale 132 de l'enveloppe 130. Ainsi, lorsque la bande 160 est tirée, l'espace défini par le logement 140 et dans lequel la bande 160 enveloppe le produit 200 diminue et le produit 200 est tiré et/ou poussé vers l'extérieur de l'enveloppe 130. La surface de bande 160 en contact avec le produit 200 diminue à mesure que la bande 160 est tirée en dehors de l'enveloppe 130. Selon un mode de réalisation préféré, la bande 160 peut présenter une forme géométrique variable en fonction du domaine d'application de la présente invention ou encore en fonction du type de produit 200 à restituer. Une pluralité d'exemples, non limitatifs, de formes de bandes 160 sera décrit au travers des figures 1 1 a à 1 1 e ci-après.

Par construction avantageuse et préférée, la bande 160 est configurée pour être tirée depuis l'arrière de l'enveloppe 130 par au moins une languette 163 représentée par exemple sur les figures 3a et 13a.

Comme illustré sur les figures 3a, 3b, 3c, 13a, 13b et 13c par exemple, la bande 160 peut être en outre configurée pour s'étendre en passant autour d'au moins une butée 153, de préférence autour de deux butées 153 et 154. La bande 160 est ainsi configurée pour qu'une, de préférence deux, de ses extrémités 161 et 162 soient situées à l'extérieur de l'enveloppe et de préférence à l'arrière de l'enveloppe 130.

Afin de former au moins une languette 163 à l'arrière de l'enveloppe 130 pour permettre la restitution du produit 200, au moins une extrémité 161 de la bande 160 contourne une butée 153 et sort de l'enveloppe 130 par une fente 133. De préférence, les deux extrémités 161 et 162 de la bande 160 contournent chacune respectivement les butées 153 et 154. Ces butées 153 et 154 peuvent être symétriques l'une par rapport à l'autre ou non.

Selon un mode de réalisation illustré en figures 13a, 13b et 13c, les première 161 et deuxième 162 extrémités de la bande 160 sortent de l'enveloppe 130 respectivement par la première fente 134 et par la deuxième fente 135.

De manière avantageuse, les première 134 et deuxième 135 fentes sont respectivement situées au niveau de la première face latérale 131 de l'enveloppe 130 et au niveau de la deuxième face latérale 132 de l'enveloppe 130, de préférence à l'opposé l'une de l'autre et de préférence au niveau de la sortie 141 de l'enveloppe 130.

De manière préférée, les première 134 et deuxième 135 fentes sont situées au niveau au niveau de la sortie 141 de l'enveloppe 130.

Selon un autre mode de réalisation illustré en figures 3a, 3b et 3c, les deux extrémités 161 et 162 sortent de l'enveloppe 130 par la même fente 133 située au niveau de la partie arrière de l'enveloppe, de préférence à l'opposé de la sortie 141 , et sont configurées pour former une seule languette 163.

Ces deux modes particuliers de réalisation assurent une répartition égale de la force de traction au niveau de la bande 160 lorsque l'utilisateur tire sur la languette 163.

De manière particulièrement avantageuse, la bande 160 peut comprendre un film dans un matériau adapté au type de produit conditionné. Il peut en effet s'agir d'un film alimentaire par exemple, ou d'un film mince métallique, tel qu'un film d'aluminium, ou de tout type de film adapté au produit considéré par le conditionnement de la présente invention.

Selon un mode de réalisation la bande 160 peut comprendre un film de préférence flexible ayant au moins une parmi les qualités suivantes : scellable, collable, agrafable, biodégradable, imprimable sur l'une au moins de ces faces.

Que la bande 160 soit imprimable sur l'une au moins de ces faces permet de disposer d'un support d'information et/ou publicitaire directement en lien avec la restitution du produit 200, c'est-à-dire dont la visualisation est rendue possible en tirant sur la bande 160. La surface visible de la languette 163 est en partie proportionnelle à la quantité de produit restituée. L'interaction entre découverte du support d'information et/ou publicitaire et restitution du produit 200 est avantageuse d'un point de vue commercial.

Les figures 3a, 3b, 3c, 13a, 13b et 13c représentent des vues en coupe et de profil de la présente invention selon des modes de réalisation dans lesquels les deux extrémités 161 et 162 de la bande 160 sont disposées à l'extérieur de l'enveloppe 130.

Selon le mode de réalisation illustré en figures 3a à 3c, les deux extrémités 161 et 162 de la bande 160 sortent de l'enveloppe 130 au niveau de la partie arrière 120 du conditionnement 100 par une fente 133 pratiquée dans l'enveloppe 130 à l'opposé de la sortie 141 . Selon un mode de réalisation préféré et illustré en figures 13a à 13c, les deux extrémités 161 et 162 de la bande 160 sortent de l'enveloppe 130 respectivement au niveau de la première fente 134 et de la deuxième fente 135.

Selon ces deux modes de réalisation, les première 161 et deuxième 162 extrémités de la bande 160 forment une seule languette 163, par exemple par thermo-scellage.

Selon un mode de réalisation préféré, la bande 160 est configurée pour s'étendre depuis l'intérieur jusqu'à l'extérieur de l'enveloppe 130 en présentant de préférence successivement une première partie intérieure 161 a destinée à être au moins en partie en contact avec le produit 200, une partie 161 b passant autour d'une première butée 153, une première partie extérieure 161 c s'étendant sensiblement parallèlement à la première partie intérieure 160a et une première extrémité 161 située à l'extérieur de l'enveloppe 130, de plus, la bande 160 est également configurée pour s'étendre depuis l'intérieur jusqu'à l'extérieur de l'enveloppe 130 en présentant de préférence successivement une deuxième partie intérieure 162a destinée à être au moins en partie en contact avec le produit 200, une partie 162b passant autour d'une deuxième butée 154, une deuxième partie extérieure 162c s'étendant sensiblement parallèlement à la deuxième partie 162a et une deuxième extrémité 162 située à l'extérieur de l'enveloppe 130, de sorte que le tirage de la bande 160 par l'une au moins parmi ses première et deuxième extrémités 161 et 162 entraîne le défilement de la bande 160 autour des première et deuxième butées 153 et 154 et par voie la restitution progressive du produit 200 par la sortie 141 .

Selon un mode de réalisation, une même partie de la bande 160 peut successivement être, au fur et à mesure du défilement de la bande 160, une partie intérieure puis une partie extérieure. En effet, lors du défilement de la bande, une partie intérieure peut se déplacer pour sortir de l'enveloppe 130, par exemple par au moins l'une des fentes 133, 134 et/ou 135, et devenir une partie extérieure de la bande 160.

Selon un mode de réalisation, toutes les parties constituant la bande 160 sont réparties successivement le long de la bande 160.

Avantageusement, les première et deuxième extrémités 161 et 162 de la bande 160 forment une seule et unique languette 163. Cela assure une répartition égale de la force de traction au niveau de la bande 160 lorsque l'utilisateur tire sur la languette 163.

Selon un mode de réalisation illustré par les figures 3a à 3c, 4, 5, 6, 7, 8, 9 et 10, la première butée 153 est formée au niveau d'une extrémité d'une première paroi intérieure 151 a d'une première double paroi 151 constituant au moins en partie la première face latérale 131 de l'enveloppe 130 et s'étendant depuis la sortie 141 au moins jusqu'à la fente 133.

Selon un mode de réalisation compatible avec le précédent, la deuxième butée 154 est formée au niveau d'une extrémité d'une deuxième paroi intérieure 152a d'une deuxième double paroi 152 constituant au moins en partie la deuxième face latérale 132 de l'enveloppe 130 et s'étendant de préférence depuis la sortie 141 au moins jusqu'à la fente 133. Ces deux modes de réalisation précédents permettent indépendamment l'un de l'autre de former des butées 153 et/ou 154 à l'intérieur de l'enveloppe 130 de manière discrète. Avantageusement, les butées 153 et 154 peuvent ainsi ne pas être des éléments rapportés sur l'enveloppe 130 mais faire partie intégrante de celle-ci améliorant ainsi l'esthétisme et la faisabilité industrielle du conditionnement 100.

Selon un mode de réalisation illustré par les figures 3a à 3c, les doubles parois 151 et 152 sont jointes entre elles de sorte à former une seule et même double paroi 150 continue dont la paroi intérieure 150a s'étend entre la première butée 153 et la deuxième butée 154.

Cette double paroi 150 permet de guider les première et deuxième extrémités 161 et 162 de la bande 160 à l'arrière de l'enveloppe 130 au niveau de la fente 133. Les deux extrémités 161 et 162 de la bande 160 sont solidarisées et sortent de l'enveloppe 130 au niveau d'une seule fente 133.

Selon un autre mode de réalisation, et comme il sera présenté en figure 8 ou encore au travers des figures 12a à 12c et 13a à 13c ci-après, l'enveloppe 130 peut comprendre une première fente 134 et une deuxième fente 135 respectivement associées à la première extrémité 161 et à la deuxième extrémité 162 de la bande 160. Dans ce cas les première 161 et deuxième 162 extrémités peuvent être ou non solidarisées entre elles à l'extérieur de l'enveloppe de sorte à former une seule et même languette 163 ou bien deux languettes distinctes 164 et 165.

Selon le mode de réalisation illustré par les figures 3a à 3c, 4, 5, 6, 7, 8, 9 et 10, la première partie extérieure 161 c et la deuxième partie extérieure 162c de la bande 160 sont situées dans la double paroi 150 et sont séparées de la partie de bande 160 formant la banderole 170 et sont situées à l'intérieur de l'enveloppe 130 par la paroi intérieure 150a de la double paroi 150. Ces différentes parties de la bande 160 n'entrent donc pas en contact avec la banderole 170, notamment lors de leur déplacement respectif, ce qui est avantageux pour un conditionnement de produit alimentaire.

Selon un mode de réalisation non illustré sur les figures, l'enveloppe 130 ne comprend pas nécessairement une ou plusieurs doubles parois 150, 151 ou 152, mais peut comprendre au moins une paroi simple. Ladite au moins une paroi simple peut comprendre des coulisses, des fentes, des doubles fentes ou des ouvertures configurées pour permettre à la bande 160 d'y coulisser, sans endommagement significatif, et pouvant selon certains modes de réalisation également servir de butée.

Selon un mode de réalisation particulier, ladite au moins une paroi simple peut comprendre deux fentes : une première fente permettant à la bande 160 de repasser à l'intérieur de l'enveloppe 130 après avoir contourné au moins une butée au niveau de la sortie 141 formée par exemple par l'extrémité de ladite au moins une paroi simple, et une deuxième fente, par exemple la fente 133, permettant à la bande 160 de ressortir de l'enveloppe 130, de préférence au niveau de la partie arrière 120, pour venir former une languette 163, 164, 165. De cette façon, aucune partie de bande 160 ne se situe en vis-à-vis d'une partie extérieure de l'enveloppe 130 située entre les deux fentes de sorte que, au niveau de cette partie extérieure de l'enveloppe, l'enveloppe reste directement préhensible par l'utilisateur.

Avantageusement, les butées 153 et 154 peuvent être formées par une partie respectivement de la première face latérale 131 et de la deuxième face latérale 132 ou par des éléments fixes solidaires de l'enveloppe et situés au niveau de la sortie 141 , il peut s'agir par exemple de simples tiges ou de tout autre éléments fixés au niveau de la sortie 141 et apte à permettre aux extrémités 161 et/ou 162 de la bande 160 de défiler, sans endommagement significatif, vers l'arrière du conditionnement 100 de sorte à sortir de l'enveloppe 130 au niveau de la partie arrière 120.

De préférence, la bande 160, au niveau de la banderole 170, entoure le produit 200 dans l'enveloppe 130 de sorte que lorsque la languette 163 est tirée vers l'extérieur de l'enveloppe 130, cela provoque la restitution du produit 200 au niveau de la sortie 141 de l'enveloppe 130 en réduisant le volume du logement 140 formé par la banderole 170 de la bande 160. La restitution du produit 200 est totale lorsque l'espace du logement 140 est quasiment nul.

Ainsi, selon un mode de réalisation préféré de la présente invention, lorsque la languette 163 est tirée par l'utilisateur, la bande 160 subit une force de traction qui se répartit de manière homogène entre ses deux extrémités 161 et 162 provoquant alors le déplacement du fond 142 du logement 140 formé par la banderole 170 de la bande 160 vers la sortie 141 de l'enveloppe 130, le fond 142 pousse alors le produit 200 vers la sortie 141 à mesure de son déplacement.

Selon un mode de réalisation, un élément de rappel peut être disposé à l'arrière de l'enveloppe 130 au niveau du fond 142 du logement 140 de sorte à ce que lorsque l'utilisateur cesse de tirer sur la languette 163, le fond 142 revienne à sa position initiale illustrée par la figure 3a par exemple. Le retour du fond 142 à l'arrière de l'enveloppe entraîne le retour du produit 200 dans l'enveloppe 130, pour éviter qu'il ne s'étende en permanence du conditionnement par exemple ou simplement pour que le consommateur puisse continuer sa dégustation plus tard.

Selon un mode de réalisation, la deuxième extrémité 162 de la bande 160 est solidaire de l'enveloppe 130 au niveau de la deuxième face latérale 132, par exemple, ce qui permet alors de réduire la longueur de la bande 160, et seule l'extrémité 161 sort à l'arrière de l'enveloppe 130 et forme la languette 164.

Les figures 4, 5 et 6 représentent la restitution du produit 200 lorsque la languette 163 est tirée de sorte à l'éloigner de l'enveloppe 130. La longueur de la languette 163 située en dehors de l'enveloppe 130 est proportionnelle à la quantité de produit 200 restituée. La surface de la languette 163 peut ainsi servir de support pour des informations relatives par exemple au produit 200, et la surface visible par l'utilisateur se trouve ainsi liée directement à la quantité de produit 200 restituée ce qui peut servir à sélectionner les informations visibles sur la languette 163 en fonction de la progression de la restitution du produit 200. Cela est rendu possible par le caractère imprimable sur au moins une de ces faces de la bande 160. La figure 7 représente un autre mode de réalisation de la présente invention selon laquelle la fente 133 est située au niveau de la première face latérale 131 de l'enveloppe 130 et au niveau de la partie arrière 120 de l'enveloppe 130. Ladite fente 133 est ainsi définie comme étant située à l'opposé de la sortie 141 , c'est-à-dire que la fente 133 est située au niveau de la partie arrière 120 de l'enveloppe 130 qui est positionnée à l'opposé de la partie avant 1 10 de l'enveloppe 130 où est située ladite sortie 141 . Cette configuration peut être avantageuse pour des produits ayant par exemple une face supérieure et une face inférieure différentes entre elles. Le positionnement de la fente 133 et donc de la languette 163 peut ainsi servir d'indication quant à l'orientation à donner au conditionnement 100 lors de la consommation du produit 200.

Dans un souci de lisibilité de l'information éventuellement imprimée sur la languette, cette configuration peut également être avantageuse.

Selon un mode de réalisation, les positions de la fente 133 et des première et deuxième fentes 134 et 135 peuvent être quelconques à condition de permettre la restitution du produit 200 dès lors qu'une force de traction est appliquée sur au moins une des première et deuxième extrémités 161 et 162.

La figure 8 illustre un mode de réalisation dans lequel l'enveloppe 130 comprend deux fentes 134 et 135 situées à l'arrière de l'enveloppe 130 et par lesquelles sortent respectivement la première extrémité 161 et la deuxième extrémité 162 de la bande 160.

Selon un autre mode de réalisation, les deux extrémités 161 et 162 de la bande 160 se rejoignent et forment une seule et même languette 163 par solidarisation des languettes 164 et 165.

De manière indépendante du mode de réalisation choisi, le fait de disposer d'une seule languette 163 formée par les deux extrémités 161 et 162 de la bande 160 permet à l'utilisateur de tirer aisément de façon simultanée sur les deux extrémités 161 et 162 de sorte que les forces de traction appliquées par l'utilisateur sur la languette 163 soient réparties de manière égale de chaque côté de la bande 160 sans requérir une attention particulière de l'utilisateur dans sa manipulation du conditionnement 100.

Selon un mode de réalisation particulier de la présente invention, le conditionnement peut comprendre plus de deux butées de sorte que la bande 160 forme une pluralité de banderoles et donc une pluralité de logements à l'intérieur d'une même enveloppe pouvant ainsi accueillir une pluralité de produits.

Par exemple, dans le cas où le conditionnement comprend trois butées agencées au niveau de la sortie d'une enveloppe et que la bande est configurée pour former deux banderoles et donc deux logements à l'intérieur de l'enveloppe, l'enveloppe peut contenir au moins deux produits.

Dans cette configuration, les deux extrémités 161 et 162 de la bande 160 peuvent être configurées pour pouvoir être tirées indépendamment l'une de l'autre de sorte que le retrait de la première extrémité 161 permette la restitution d'un premier produit, et que le retrait de la deuxième extrémité 162 permette la restitution d'un deuxième produit, la restitution de chacun des produits étant indépendante l'une de l'autre. Au contraire, les deux extrémités 161 et 162 de la bande 160 peuvent être configurées pour pouvoir être tirées simultanément de sorte que le retrait simultané de la première extrémité 161 et de la deuxième extrémité 162 permette la restitution simultanée d'un premier produit et d'un deuxième produit ; les premier et deuxième produits étant éventuellement complémentaires, par exemple de façon gustative, mais conditionnés de préférence séparément.

Les figures 9 et 12a représentent des modes de réalisation de la présente invention dans lesquels l'enveloppe 130 comprend une zone détachable 1 1 1 configurée pour révéler, lors de son détachement, la sortie 141 du logement 140. Cela permet ainsi de disposer d'un conditionnement 100 fermé jusqu'à ce que l'utilisateur souhaite consommer le produit 200 et détache, au niveau de la zone 1 1 1 , une partie amovible de l'enveloppe 130 formant un couvercle 1 12. Cette zone détachable 1 1 1 est avantageusement formée d'une fermeture détachable 1 1 1 disposée de préférence sur l'ensemble du pourtour de l'enveloppe 130 de sorte à définir la sortie 141 lorsque la fermeture détachable 1 1 1 est détachée de l'enveloppe 130 par l'utilisateur.

De manière très avantageuse et préférée, et comme cela sera décrit par la suite au travers des figures 12a et 13a par exemple, cette zone détachable 1 1 1 peut comprendre la première fente 134 et la deuxième fente 135.

La figure 10 illustre un mode de réalisation dans le domaine de l'agro-alimentaire par exemple. En effet, cette figure 10 illustre un mode de réalisation dans lequel la banderole 170, c'est-à-dire la partie de la bande 160 repliée sur elle-même et qui forme un logement 140 dans l'enveloppe 130, est configurée pour former une poche 180 potentiellement étanche, voire hermétique, en fonction des besoins de conditionnement du produit considéré.

Cette poche 180 comprend par exemple un film pelable, et peut être formée par solidarisation par paire de portions de surfaces ou de bords 166 et 167 de la banderole 170, de sorte à fermer le logement 140. Cette solidarisation peut être configurée pour se rompre lorsque l'utilisateur tire sur la languette 163 du conditionnement 100 afin de libérer progressivement le produit 200.

Selon un mode de réalisation, la poche 180 est formée par solidarisation par paire d'au moins deux surfaces, et de préférence d'au moins quatre surfaces, et avantageusement d'au moins six surfaces, des premières et troisième parties intérieures 161 a et 162a opposées de la bande 160. Ce mode de réalisation est particulièrement intéressant pour la conservation par exemple de produits alimentaires ou simplement pouvant être altérés par l'environnement extérieur au conditionnement.

Avantageusement, une languette de préouverture pour la séparation des deux faces solidarisées 161 b et 162b peut être réalisée au niveau de la sortie 141 de l'enveloppe 130 afin de faciliter l'ouverture de la poche 180 et ainsi faciliter la sortie du produit 200 par tirage de la languette 163.

Selon un mode de réalisation, la bande 160 entoure le produit 200 partiellement. Par exemple, la bande 160 peut se trouver en contact avec le produit 200 uniquement au niveau d'une de ses faces latérales, la deuxième extrémité 162 de la bande 160 étant au niveau du fond 142 du logement 140. Ainsi, dans cette configuration, la languette 163 comprend une seule extrémité 161 de la bande 160 et lorsque la languette 163 est tirée vers l'extérieur de l'enveloppe 130, la surface de la bande 160 en contact avec le produit 200 le fait glisser à l'extérieur de l'enveloppe 130.

Nous allons à présent décrire une pluralité de modes de réalisation de la bande 160 au travers des figures 1 1 a à 1 1 e.

Sur ces figures sont représentées une pluralité de formes géométriques que peut présenter la bande 160.

Sur chacune de ces figures, la bande 160 comprend une première extrémité 161 , une deuxième extrémité 162 et une partie médiane 160a, de préférence disposée entre la première 161 et la deuxième 162 extrémités.

Comme précédemment décrits et de manière particulièrement avantageuse, la partie médiane 160a de la bande 160 définit une surface de soutien du produit 200.

Avantageusement, le fond 142 du logement 140 comprend au moins en partie la partie médiane 160a de la bande 160. La surface de soutien correspond donc en partie au moins au fond 142 du logement 140.

De préférence cette surface de soutien supporte à elle seule au moins une partie de produit 200 et avantageusement la totalité du produit 200.

Avantageusement, cette surface de soutien est configurée pour se déplacer vers la sortie 141 de l'enveloppe 130 à mesure qu'un utilisateur tire sur la languette 163. Ainsi la languette 163 et cette surface de soutien se déplacent selon la même direction, de préférence colinéaire à la direction principale d'extension du produit 200 et de l'enveloppe 130, et selon des sens opposés.

De préférence, et selon un mode de réalisation, le fond 142 du logement 140 se déplace vers la sortie 141 de l'enveloppe 130 à mesure qu'un utilisateur tire sur la languette 163.

Sur chacune de ces figures, la dimension d'extension principale de la bande 160 est référencée Lb, la dimension d'extension principale de la première extrémité 161 , c'est-à-dire la distance la séparant de la partie médiane 160a, est référencée Lb1 et la dimension d'extension principale de la deuxième extrémité 162, c'est-à-dire la distance la séparant de la partie médiane 160a, est référencée Lb2.

De manière préférentielle, la dimension d'extension principale Lb de la bande 160 est orthogonale à sa dimension d'extension latérale lb non représentée sur ces figures.

On notera également sur ces figures que la dimension d'extension latérale de la première extrémité 161 est référencée Ib1 , la dimension d'extension latérale de la deuxième extrémité 162 est référencée Ib2 et la dimension d'extension latérale de la partie médiane 160a de la bande 160 est référencée Ib3.

Sur la figure 1 1 a, la bande 160 présente une forme, de préférence rectiligne uniforme selon sa dimension d'extension principale Lb, dans laquelle la dimension d'extension latérale Ib1 de la première extrémité 161 est égale à la dimension d'extension latérale Ib3 de la partie médiane 160a et à la dimension d'extension latérale Ib2 de la deuxième extrémité 162. Plus précisément la dimension d'extension latérale lb de la bande 160 est constante depuis la première extrémité 161 jusqu'à la deuxième extrémité 162.

Selon un mode de réalisation préféré et illustré en figure 1 1 b, la bande 160 présente une partie médiane 160a ayant une dimension d'extension latérale Ib3 supérieure à la dimension d'extension latérale Ib1 de la première extrémité 161 et à la dimension d'extension latérale Ib2 de la deuxième extrémité 162.

Cela permet de disposer d'une surface de soutien, définie par la partie médiane 160a de la bande 160, supérieure à la surface de préhension de la bande 160, définie par la languette 163.

Cela permet d'assurer un soutien adapté au produit 200 à restituer et de réduire la quantité de bande 160 située à l'extérieure de l'enveloppe 130.

Cela permet alors de réduire les risques qu'a l'utilisateur de se tacher en consommant le produit 200 et d'assurer une surface de préhension de l'enveloppe 130 suffisante pour l'utilisateur sans que celui-ci ne soit en contact direct avec la partie extérieure de la bande 160 qui a été préalablement en contact avec le produit 200 et qui soit autre que la languette 163.

De plus, cela permet également de réduire les contacts entre les parties de la bande 160 situées à l'intérieur de l'enveloppe 130 et au contact du produit 200.

Cela assure également un minimum de transfert de matière depuis le produit 200 vers la bande 160 ainsi qu'un minimum de dégradation du produit 200 par la bande 160.

Sur la figure 1 1 b, la dimension d'extension latérale lb de la bande 160 est croissante depuis la première extrémité 161 vers la partie médiane 160a et est décroissante depuis la partie médiane 160a vers la deuxième extrémité 162.

Sur la figure 1 1 c, la dimension d'extension latérale Ib3 de la partie médiane 160a est également supérieure aux dimensions d'extension latérales de la première 161 et de la deuxième 162 extrémités.

Sur cette figure la bande 160 présente une première portion de bande s'étendant depuis la première extrémité 161 vers la partie médiane 160a présentant une dimension d'extension latérale constante depuis la première extrémité 161 jusqu'à une zone de la bande à partir de laquelle la dimension d'extension latérale de la bande 160 augmente jusque vers la partie médiane 160a.

De manière identique, la bande 160 présente une deuxième portion s'étendant depuis la deuxième extrémité 162 vers la partie médiane 160a, cette deuxième portion présentant une forme géométrique symétrique à celle de la première portion selon un axe de symétrie orthogonale à la direction d'extension principale de la bande 160 et passant par la partie médiane 160a de la bande 160.

Les figures 1 1 d et 1 1 e illustrent également des modes de réalisation de la bande 160 dans lesquels la partie médiane 160a présente une dimension d'extension latérale Ib3 supérieure à celles des première 161 et deuxième 162 extrémités.

De manière particulièrement avantageuse, cette différence de dimensions d'extension latérale permet à la partie médiane 160a de la bande 160 de définir une surface de soutien du produit 200 dont la géométrie et de préférence les dimensions sont optimales relativement aux dimensions dudit produit 200.

Avantageusement, les parties de la bande 160 disposées de part et d'autre de cette surface de soutien conservent des dimensions d'extension latérale faibles relativement à la dimension d'extension latérale le de l'enveloppe 130.

Cela permet de réduire l'exposition de la bande 160 à l'extérieur de l'enveloppe 130 et ainsi de permettre une bonne préhension de l'enveloppe 130 par un utilisateur quand bien même une partie de la bande 160 autre que la languette 163 est disposée sur une partie de la surface extérieure de l'enveloppe 130.

Cela permet de réduire également la probabilité que l'utilisateur a de se tacher à partir de la surface de la bande 160 se trouvant à l'extérieur de l'enveloppe 130.

De manière particulièrement avantageuse, le mode de réalisation de la figure 1 1 b de la bande 160 permet de réduire les frottements entre le pourtour de la bande 160 et toute partie de l'enveloppe 130 tout en permettant un soutien du produit 200 optimisé. En effet, la présence d'un coin sur le pourtour de la bande 160 peut potentiellement former un point de résistance mécanique lors de la restitution du produit 200 via un frottement de ce coin avec une partie intérieure de l'enveloppe 130, de préférence avec une partie intérieure d'au moins une des première 131 et deuxième 132 faces latérales de l'enveloppe 130.

De manière particulièrement avantageuse, les dimensions de la bande 160, de préférence de chaque partie de la bande 160, ainsi que les dimensions de l'enveloppe 130 sont toutes adaptées d'une part aux dimensions du produit 200 à restituer et d'autre part pour rendre possible la préhension du conditionnement 100 par un utilisateur en limitant, voire évitant, lors de la restitution du produit 200 le contact de l'utilisateur avec des parties de la bande 160 provenant de l'intérieur de l'enveloppe 130, et de préférence tout en permettant au produit 200 d'être soutenu en partie, et avantageusement en totalité, par une partie au moins de la bande 160, et de préférence par la partie médiane 160a de la bande 160 définissant en partie au moins le fond 142 du logement 140.

Nous allons à présent donner à titre non limitatif des exemples de données numériques relatives à diverses dimensions de certains éléments du conditionnement 100 selon des modes de réalisation de la présente invention :

• La dimension d'extension principale Lb1 de la première extrémité 161 est égale à K1 fois la dimension d'extension principale Lb de la bande 160, avec K1 étant compris entre 0.1 et 0.9, de préférence entre 0.2 et 0.6 et avantageusement entre 0.3 et 0.4.

• La dimension d'extension principale Lb2 de la deuxième extrémité 162 est égale à K2 fois la dimension d'extension principale Lb de la bande 160, avec K2 étant compris entre 0.1 et 0.9, de préférence entre 0.2 et 0.6 et avantageusement entre 0.3 et 0.4.

· La dimension d'extension principale Lb3 de la partie médiane 160a de la bande

160 est égale à K3 fois la dimension d'extension principale Lb de la bande 160, avec K3 étant compris entre 0.1 et 0.9, de préférence entre 0.2 et 0.6 et avantageusement entre 0.3 et 0.4. · la dimension d'extension principale Lb1 de la première extrémité 161 est égale à

M 1 fois la dimension d'extension principale Lb3 de la partie médiane 160a de la bande 160, avec M 1 étant compris entre 1 et 10, de préférence entre 1 .5 et 5 et avantageusement entre 2 et 3.

• la dimension d'extension principale Lb2 de la deuxième extrémité 162 est égale à M2 fois la dimension d'extension principale Lb3 de la partie médiane 160a de la bande 160, avec M2 étant compris entre 1 et 10, de préférence entre 1 .5 et 5 et avantageusement entre 2 et 3. la dimension d'extension latérale Ib1 de la première extrémité 161 est égale X1 fois la dimension d'extension latérale Ib3 de la partie médiane 160a de la bande 160, avec X1 étant compris entre 0.1 et 0.9, de préférence entre 0.15 et 0.6 et avantageusement entre 0.2 et 0.4.

la dimension d'extension latérale Ib2 de la deuxième extrémité 162 est égale à X2 fois la dimension d'extension latérale Ib3 de la partie médiane 160a de la bande 160, avec X2 étant compris 0.1 et 0.9, de préférence entre 0.15 et 0.6 et avantageusement entre 0.2 et 0.4.

• Sur les figures 1 1 b, 1 1 c, et 1 1 e, la référence Lb4 correspond à la moitié de la dimension d'extension principale Lb3 de la partie médiane 160a de la bande 160. • Sur la figure 1 1 d , la référence Ib4 correspond à la moitié de la dimension d'extension latérale Ib3 de la partie médiane 160a de la bande 160.

• Dans la présente description, au travers des différentes figures décrites dans celle-ci, la dimension extension principale de l'enveloppe 130 est référencée Le et la dimension d'extension latérale de l'enveloppe 130 référencée le. la dimension d'extension principale Lb1 de la première extrémité 161 est égale à J 1 fois la dimension d'extension principale Le de l'enveloppe 130, avec J 1 étant compris entre 0.1 et 0.9, de préférence entre 0.3 et 0.7 et avantageusement entre 0.5 et 0.6.

la dimension d'extension principale Lb2 de la deuxième extrémité 162 est égale à J2 fois la dimension d'extension principale Le de l'enveloppe 130, avec J2 étant compris entre 0.1 et 0.9, de préférence entre 0.3 et 0.7 et avantageusement entre 0.5 et 0.6.

la dimension d'extension principale Lb3 de la partie médiane 160a de la bande 160 est égale à J3 fois la dimension d'extension principale Le de l'enveloppe 130, avec J3 étant compris entre 0.1 et 0.9, de préférence entre 0.3 et 0.7 et avantageusement entre 0.5 et 0.6. la dimension d'extension latérale Ib1 de la première extrémité 161 est égale Y1 fois la dimension d'extension latérale le de l'enveloppe 130, avec Y1 étant compris entre 0.1 et 0.5, de préférence entre 0.15 et 0.4 et avantageusement entre 0.2 et 0.3.

La dimension d'extension latérale Ib2 de la deuxième extrémité 162 est égale à Y2 fois la dimension d'extension latérale le de l'enveloppe 130, avec Y2 étant compris entre 0.1 et 0.5, de préférence entre 0.15 et 0.4 et avantageusement entre 0.2 et 0.3.

La dimension d'extension latérale Ib3 de la partie médiane 160a de la bande 160 est égale à Y3 fois la dimension d'extension latérale le de l'enveloppe 130, avec Y3 étant compris entre 0.1 et 0.9, de préférence entre 0.2 et 0.8 et avantageusement entre 0.5 et 0.7.

La dimension d'extension principale Lb de la bande 160 est égale à Z fois la dimension extension principale Le de l'enveloppe 130, avec Z étant compris entre 1 et 3 et de préférence entre 1 .5 et 2.5.

la dimension d'extension latérale Ib1 de la première extrémité 161 est égale V1 fois la dimension d'extension principale Le de l'enveloppe 130, avec V1 étant compris entre 0.05 et 0.2 et de préférence entre 0.1 et 0.15. • la dimension d'extension latérale Ib2 de la deuxième extrémité 162 est égale à V2 fois la dimension d'extension principale Le de l'enveloppe 130, avec V2 étant compris entre 0.05 et 0.2 et de préférence entre 0.1 et 0.15. Les figures 12a, 12b et 12c représentent, selon un mode de réalisation préféré de la présente invention, un conditionnement 100 présentant une enveloppe 130 comprenant une partie avant 1 10, une partie arrière 120 et une fermeture détachable 1 1 1 disposée entre la partie avant 1 10 est la partie arrière 120.

Sur la figure 12a, on remarque la première fente 134 disposée au niveau d'une partie de la zone détachable 1 1 1 , appelée également fermeture détachable 1 1 1 . Sur cette figure, on note également que la bande 160 sort de l'enveloppe 130 au moins au niveau de la première fente 134 et s'étend le long de la partie arrière 120 de l'enveloppe 130 de sorte à ce que la première extrémité 161 formant en partie au moins une languette 163 se trouve à l'arrière dans l'enveloppe 130, c'est-à-dire à l'opposé de la sortie 141 destinée à être formée lorsque la fermeture détachable 1 1 1 sera détachée.

La figure 12b représente le conditionnement 100 une fois que la fermeture détachable 1 1 1 a été détachée de sorte à dévoiler une partie du produit 200 et à définir la sortie 141 du logement 140.

Sur cette figure, la dimension d'extension principale Lb1 de la première extrémité 161 est représentée ainsi que sa dimension d'extension latérale Ib1 .

De manière avantageuse la dimension d'extension principale Lb1 de la première extrémité 161 de la bande 160 est supérieure à la dimension d'extension principale de la partie arrière 120 de l'enveloppe 130.

La figure 12c représente la restitution du produit 200 via une force de traction appliquée sur la languette 163 selon une direction sensiblement colinéaire à la direction principale extension du produit 200 et dans un sens opposé au sens de restitution du produit 200.

La figure 13a représente une vue en coupe et de profil du conditionnement 100 illustré en figure 12a.

Sur cette figure, on note que la première butée 153 et la deuxième butée 154 sont formées respectivement par une partie au moins de la première face latérale 131 et par une partie au moins de la deuxième face latérale 132 de l'enveloppe 130.

Sur la figure 13a, la bande 160 présente successivement une première partie intérieure 161 a disposée entre une partie du produit 200 et la première face latérale 131 de l'enveloppe 130, une partie 161 b sortant de l'enveloppe 130 tout en contournant la première butée 153, puis une première partie extérieure 161 c disposée le long de la partie arrière 120 de l'enveloppe 130 et se terminant par la première extrémité 161 , avantageusement disposée à l'arrière de l'enveloppe 130 et de préférence à l'opposé de la sortie 141 .

De même sur cette figure, la bande 160 présente successivement une deuxième partie intérieure 162a disposée entre une partie du produit 200 et la deuxième face latérale 132 de l'enveloppe 130, une partie 162b sortant de l'enveloppe 130 tout en contournant la deuxième butée 154, puis une deuxième partie extérieure 162c disposée le long de la partie arrière 120 de l'enveloppe 130 et se terminant par la deuxième extrémité 162, avantageusement disposée à l'arrière de l'enveloppe 130 et de préférence à l'opposé de la partie avant 1 10 de l'enveloppe

130.

De manière avantageuse, les premières 161 et deuxième 162 extrémités de la bande 160 sont solidarisées entre elles de sorte à former la languette 163.

La figure 13b représente une vue en coupe et de profil du conditionnement 100 illustré en figure 12b. Sur cette figure, la fermeture détachable 1 1 1 a été détachée de sorte à libérer une partie au moins du produit 200 et à former la sortie 141 du logement 140. De préférence le détachement de la fermeture détachable 1 1 1 permet à l'utilisateur de retirer le couvercle 1 12 du conditionnement 100 et d'accéder ainsi, en partie au moins, à une partie du produit 200.

Sur cette figure, le volume du logement 140 est sensiblement égal à sa valeur maximale, autrement dit le conditionnement 100 se trouve dans sa configuration rétractée.

La figure 13c représente une vue en coupe et de profil du conditionnement 100 illustré en figure 12c. Sur cette figure le produit 200 a quasiment été restituée dans son intégralité, le volume du logement 140 est ainsi sensiblement égal à zéro, autrement dit le conditionnement 100 se trouve dans sa configuration déployée. Nous allons à présent décrire un procédé de fabrication d'un conditionnement 100 selon un mode de réalisation préférée de la présente invention au travers des figures 14a, 14b et 14c.

Selon un mode de réalisation, ce procédé de fabrication comprend les étapes suivantes : • Fourniture d'un patron 136 destiné à former l'enveloppe 130 et présentant une portion médiane 136a et une première portion et une deuxième portion s'étendant de part et d'autre de la portion médiane 136a ;

Formation au niveau de la première portion d'une première partie d'une fermeture détachable 1 1 1 ;

Formation au niveau de la deuxième portion d'une deuxième partie d'une fermeture détachable 1 1 1 ;

Formation au niveau de la première portion de la première fente 134 destinée à former la première butée 153 ;

Formation au niveau de la deuxième portion de la deuxième fente 135 destinée à former la deuxième butée 154 ;

Fourniture d'une bande 160 comprenant une partie médiane 160a disposée entre une première extrémité 161 et une deuxième extrémité 162 ;

Disposition de la bande 160 sur le patron 136 de sorte que leurs dimensions principales d'extension soient colinéaires l'une relativement à l'autre ;

Superposition de la partie médiane 160a de la bande 160 avec la portion médiane 136a du patron 136 ; Disposition d'un doigt de maintien 310 au niveau de la partie médiane 160a de la bande 160 de sorte à maintenir la partie médiane 160a de la bande 160 en position relativement à la portion médiane 136a du patron 136 ; de manière particulièrement avantageuse, ce doigt de maintien 310 assure que la partie médiane 160a de la bande 160 formera le fond 142 du logement 140 et ainsi la surface de soutien du produit 200 une fois le conditionnement fabriqué ; ce doigt de maintien 310 est ainsi particulièrement avantageux dans le cas où la bande 160 présente une forme géométrique dont la partie médiane 160a comprend une dimension d'extension latérale différente, de préférence supérieure, aux dimensions d'extension latérale de la première extrémité 161 et de la deuxième extrémité 162 de la bande 160 ;

Insertion de la première extrémité 161 de la bande 160 dans la première fente

134 via l'application d'une pression au moyen d'un droit d'insertion 300 configuré pour traverser au moins en partie la première fente 134, et de préférence pour entraîner la première extrémité 161 au travers de la première fente 134 ;

Insertion de la deuxième extrémité 162 de la bande 160 dans la deuxième fente

135 via l'application d'une pression au moyen d'un doigt d'insertion 310 configuré pour traverser au moins en partie la deuxième fente 135, et de préférence pour entraîner la deuxième extrémité 162 au travers de la deuxième fente 135; l'insertion de la deuxième extrémité 162 de la bande 160 dans la deuxième fente 135 peut être réalisée avant, après ou simultanément à l'insertion de la première extrémité 161 de la bande 160 dans la première fente 135 ;

Solidarisation de la première extrémité 161 de la bande 160 avec la deuxième extrémité 162 de la bande 160 de sorte à former la languette 163 et de manière à ce qu'une partie au moins dudit patron 136 soit entourée par ladite bande 160

Rapprochement par pliage puis solidarisation de la première portion et de la deuxième portion du patron ;

Formation de l'enveloppe 130 comprenant la bande 160 à partir du patron 136, de préférence de sorte à ce qu'une partie de la bande 160 soit disposée en banderole 170 à l'intérieur de l'enveloppe 130 définissant ainsi le logement 140 et qu'une partie de la bande 160 soit située à l'extérieure de l'enveloppe 130 et de préférence que la languette 163 soit située à l'extérieur de l'enveloppe 130 au niveau de la partie arrière 120 de l'enveloppe 130.

Les figures 14a, 14b et 14c représentent, selon une vue en coupe et de profil, la première portion d'un patron 136 et sa portion médiane 136a. Sur la figure 14a, l'étape de positionnement de la bande 160 relativement au patron 136 est représentée, ainsi que le positionnement du doigt d'insertion 300 au droit de la première fente 134. Sur cette figure le doigt de maintien 310 est représenté et assure le maintien de la partie médiane 160a de la bande 160 relativement à la portion médiane 136a du patron 136.

Sur la figure 14b, l'étape d'insertion de la première extrémité 161 de la bande 160 au travers de la première fente 134 est représentée. Selon un mode de réalisation, une force prédéterminée ainsi qu'une vitesse prédéterminée sont appliquées au doigt d'insertion 300 de sorte à lui faire traverser en partie au moins la première fente 134 en entraînant avec lui la première extrémité 161 de la bande 160. Le mécanisme d'insertion de la deuxième extrémité 162 de la bande 160 au travers de la deuxième fente 135 peut être réalisé avant, après ou simultanément à celui de la première extrémité 161 et selon des paramètres identiques.

Sur la figure 14c, la première extrémité 161 de la bande 160 traverse le patron 136 au niveau de la première fente 134, de manière identique mais non représentée la deuxième extrémité 162 de la bande 160 traverse le patron 136 au niveau de la deuxième fente 135.

De manière avantageuse, une fois le patron 136 traversé par la première extrémité 161 et par la deuxième extrémité 162 de la bande 160, la première extrémité 161 et la deuxième extrémité 162 sont solidarisées entre elles de sorte à former la languette 163.

Selon un mode réalisation non représenté, le conditionnement 100 ne présente pas nécessaire de couvercle 1 12, dès lors la première extrémité 161 et la deuxième extrémité 162 de la bande 160 ne traversent pas nécessairement le patron 136 au niveau de la première fente 134 et de la deuxième fente 135 mais de préférence contournent le patron 136 au niveau respectivement de l'extrémité de la première portion et de l'extrémité de la deuxième portion du patron 136, puis la première extrémité 161 et la deuxième extrémité 162 de la bande 160 sont solidarisées ensemble de sorte à entourer le patron 136 et à former la languette 163.

Ainsi, selon un mode de réalisation préféré, une fois la languette 163 formée, la languette

163 et la partie médiane 160a de la bande 160 sont situées de part et d'autre du patron 136 se sorte que la portion médiane 136a du patron 136 soit située entre la languette 163 et la partie médiane 160a de la bande 160, autrement dit, la partie médiane 160a de la bande 160 est située au-dessus de la portion médiane 136a du patron 136 et la languette 163 est située en dessous de la portion médiane 136a du patron 136.

D'un point de vue commercial, la présente invention assure un support publicitaire particulièrement avantageux reposant sur la languette du conditionnement. En effet, la languette peut être conçue dans un matériau permettant l'impression d'informations, comme par exemple du texte, une image, un numéro ou encore un code-barres unidimensionnel ou bidimensionnel appelé aussi QR code.

Ces éléments imprimés sont alors visibles uniquement lorsque l'utilisateur tire sur la languette et par là même fait sortir le produit du conditionnement. De même, il est envisageable d'utiliser cette languette, dont la surface visible par l'utilisateur augmente à mesure que le produit est restitué, de manière à imprimer des informations en lien avec l'avancée de la restitution du produit.

Par exemple, dans le cas d'une crêpe au chocolat avec une partie à la banane en son centre, il est possible d'imprimer un message concernant le chocolat en début de languette et progressivement indiquer des informations sur le cœur de banane lorsque l'utilisateur est sur le point de déguster cette partie de la crêpe.

La longueur de la languette sortie est ainsi directement reliée à la quantité de produit restitué. Il est alors possible de lier ces deux éléments pour des questions de publicité, d'information ou de toute autre nature.

La présente invention, en plus d'apporter un conditionnement particulièrement adapté pour des produits alimentaires, offre un support publicitaire innovant.

L'invention n'est pas limitée aux modes de réalisations précédemment décrits et s'étend à tous les modes de réalisation couverts par les revendications.

REFERENCES

100 : Conditionnement ;

1 10 : Partie avant de l'enveloppe ;

1 1 1 : Fermeture détachable ;

1 12 : Couvercle ;

120 : Partie arrière de l'enveloppe ;

130 : Enveloppe ;

131 : Première face latérale ;

132 : Deuxième face latérale ;

133 : Fente ;

134 : Première fente ;

135 : Deuxième fente ;

136 : Patron ;

136a : Portion médiane du patron ;

140 : Logement ;

141 : Sortie ;

142 : Fond du logement ;

150 : Double paroi de l'enveloppe ;

150a : Paroi intérieure ;

151 : Première double paroi ;

151 a : Paroi intérieure de la première double paroi ;

152 : Deuxième double paroi ;

152a : Paroi intérieure de la deuxième double paroi ;

153 : Première butée ;

154 : Deuxième butée ;

160 : Bande ;

160a : Partie médiane de la bande ;

161 : Première extrémité de la bande ;

161 a : Première partie intérieure de la bande ;

161 b : Partie de la bande passant autour de la première butée ; 161 c : Première partie extérieure de la bande ;

162 : Deuxième extrémité de la bande ;

162a : Deuxième partie intérieure de la bande

162b : Partie de la bande passant autour de la deuxième butée ; 162c : Deuxième partie extérieure de la bande

163 : Languette ;

164 : Première languette ;

165 : Deuxième languette ;

166 : Premier bord de la bande ;

167 : Deuxième bord de la bande ; : Première face de la banderole ; : Deuxième face de la banderole ; : Banderole ;

: Poche ;

: Produit ;

: Doigt d'insertion ;

: Doigt de maintien.