Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
CONTAINER FOR RAISING AND STORING LIQUIDS SUCH AS WINE
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2016/087783
Kind Code:
A1
Abstract:
The present invention relates to a container (1) for raising and storing wine, which is noteworthy in that it comprises an external metal enclosure (2) comprising at least one body (21) in the overall shape of a hollow cylinder and a rear wall (22) fixed to the longitudinal rear end of said body (21) in order to close it off, an internal wooden enclosure (5) that is able to contain the wine, comprising at least one body (51) in the overall shape of a hollow cylinder and a front wall (52) and a rear wall (53) that close off said body (51) in a leaktight manner, said internal enclosure (5) being inserted into said external enclosure (2) with a tight fit until said rear wall (53) of the internal enclosure (5) butts against the rear wall (22) of said external enclosure (2), and clamping elements (7) that exert a longitudinal force that tends to clamp said internal enclosure (5) against the external enclosure (2).

Inventors:
ROUSSAC ARNAUD (FR)
Application Number:
FR2015/053302
Publication Date:
June 09, 2016
Filing Date:
December 02, 2015
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
RTECH SOLUTIONS (FR)
International Classes:
C12G1/028; B65D8/00; C12H1/16; C12H1/22; C12L9/00
Domestic Patent References:
WO1994008859A11994-04-28
Foreign References:
FR2590551A11987-05-29
FR2661890A11991-11-15
US20070000929A12007-01-04
GB2285452A1995-07-12
Other References:
None
Attorney, Agent or Firm:
GUIU CLAUDE (FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1 - Contenant (1) d'élevage et de stockage du vin, caractérisé en ce qu'il comporte une enceinte externe (2) métallique comprenant au moins un corps (21) en forme globale de cylindre creux et une paroi arrière (22) fixée sur l'extrémité longitudinale arrière dudit corps (21) pour l'obturer, une enceinte interne (5) en bois apte à contenir le vin comprenant au moins un corps (51) en forme globale de cylindre creux et des parois avant (52) et arrière (53) obturant de façon étanche ledit corps (51), ladite enceinte interne (5) étant insérée de façon ajustée dans ladite enceinte externe (2) jusqu'à ce que ladite paroi arrière (53) de l'enceinte interne (5) vienne en butée contre la paroi arrière (22) de ladite enceinte externe (2), et des éléments de serrage (7) exerçant un effort longitudinal tendant à serrer ladite enceinte interne (5) contre la paroi arrière (22) de ladite enceinte externe ( 2 ) .

2 - Contenant (1) selon la revendication 1 caractérisé en ce que l'enceinte externe (2) est en acier inoxydable .

3 - Contenant (1) selon l'une quelconque des revendications 1 ou 2, caractérisé en ce que l'enceinte interne (5) est réalisée à partir d'un mélange d'essences de bois et de type de chauffe desdites essences.

4 - Contenant (1) selon l'une quelconque des revendications 1 à 3, caractérisé en ce que lesdites des parois avant (52) et arrière (53) comportent respectivement une gorge (523,534) périphérique pour permettre l'emboîtement respectivement des bords périphériques avant et arrière dudit corps (51) . 5 - Contenant (1) selon l'une quelconque des revendications 1 à 4, caractérisé en ce que ledit corps (51) est formé de douelles (54) ayant une fibre neutre rectiligne et une section transversale en forme globale de trapèze isocèle, lesdites douelles étant positionnées de manière à mettre en contact l'une de leurs faces longitudinales inclinées (541) entre elles, tout en prenant soin de placer leur petite base (542) à l'intérieur dudit corps ( 51 ) .

6 - Contenant (1) selon l'une quelconque des revendications 4 et 5, caractérisé en ce qu'il comporte un joint d'étanchéité compatible avec le vin dans les espaces entre, d'une part, lesdites gorges périphériques (523,534) et les bords périphériques avant et arrière dudit corps (51) et, d'autre part, les faces longitudinales inclinées (541)

7 - Contenant (1) selon l'une quelconque des revendications 5 ou 6, caractérisé en ce que le corps (21) de l'enceinte externe (2) a une forme polygonale dont la section transversale intérieure est homothétique et de dimensions très légèrement supérieures à celles de la section transversale extérieure du corps (51) de l'enceinte interne ( 5 ) .

8 - Contenant (1) selon l'une quelconque des revendications 1 à 6, caractérisé en ce qu'il comporte un système (10) automatique de vinification embarqué.

9 - Contenant (1) selon la revendication 8, caractérisé en ce que ledit système (10) automatique de vinification comporte au moins : - un dispositif d'oxygénation du vin,

- un dispositif de thermorégulation autonome,

- un dispositif de contrôle de la pression dans l'enceinte interne (5), et

- une interface graphique de gestion permettant de piloter l'ensemble des dispositifs du système (10) automatique de vinification et de contrôler rapidement et simplement de l'avancement de l'état fermentaire du vin. 10 - Contenant (1) selon la revendication 9, caractérisé en ce que ledit dispositif d'oxygénation comprend un organe de mesure de la consommation d'oxygène, d'un organe de contrôle de la saturation en oxygène du vin et un organe d'apport en oxygène.

11 - Contenant (1) selon l'une quelconque des revendications 9 ou 10, caractérisé en ce que ledit dispositif de thermorégulation autonome comporte une sonde de mesure de la température du vin et un échangeur thermique raccordé à un réseau de tuyauteries (11) disposées sur toute la périphérie extérieure du corps (21) de l'enceinte externe (2), lesdites tuyauteries (11) chauffant ou refroidissant par conduction ladite enceinte externe ( 2 ) .

12 - Contenant (1) selon l'une quelconque des revendications 8 à 11, caractérisé en ce que ledit système (10) automatique de vinification comporte un dispositif de brassage et un dispositif d'extraction des lies.

13 - Procédé de nettoyage et stérilisation du contenant (1) selon l'une quelconque des revendications 1 à 12 en vue de son stockage à vide, caractérisé en ce qu'il comporte les étapes suivantes :

- brossage de l'ensemble de la surface intérieure de l'enceinte interne (5),

- nettoyage avec jet d'eau à haute pression de l'ensemble de la surface intérieure de l'enceinte interne ( 5 ) ,

- stérilisation en profondeur de l'intérieur de l'enceinte interne (5) par de la vapeur ou par des rayonnements ultra-violets.

Description:
CONTENANT POUR ELEVER ET STOCKER

DES LIQUIDES TELS QUE LE VIN

Domaine technique

La présente invention concerne le domaine des contenants de liquides et plus particulièrement un contenant d'élevage et de stockage du vin. La présente invention concerne également un procédé de nettoyage et de stérilisation dudit contenant en vue de son stockage à vide . Technique antérieure

Il est bien connu d'utiliser des tonneaux en bois pour élever et conserver le vin. Ces tonneaux sont construits habituellement à partir de douelles en bois de chêne cintrées à chaud et maintenues par des cerclages extérieurs, le bois de chêne étant apte à fournir des caractéristiques souhaitables lors de la formation du vin. En effet, pendant le processus de vieillissement, le vin acquiert une quantité appropriée d'oxygène et de tanin passant par les pores du chêne notamment pour atteindre l'arôme désiré de chêne et de tanin.

Par conséquent, pour produire un vin de qualité, qui ait un goût riche de chêne et de tanin, les vignerons font vieillir leur vin dans des tonneaux en chêne placés dans des chais.

Cependant, au fur et à mesure de l'écoulement du temps, la quantité de tanin reçue par le vin à partir des pores du bois à l'intérieur des tonneaux diminue de façon nuisible jusqu'à requérir généralement un remplacement des tonneaux en chêne.

Les tonneaux traditionnels, qui ont classiquement une contenance de 225 litres, sont en général utilisés au maximum 2 ou 3 fois avant qu'un remplacement s'avère nécessaire. Pour les vignerons, le remplacement de tout ou partie de leur stock de tonneaux représente un investissement très important.

En effet, outre le coût élevé de la fabrication des tonneaux dû en partie à la main d'ceuvre spécifique nécessaire notamment à la fabrication et au cintrage des douelles, le bois de chêne devient rare et donc très cher.

Par ailleurs, les tonneaux traditionnels nécessitent d'avoir un lieu de stockage ventilé, car le vin a besoin d'oxygène pour son élevage, et dont la température doit être régulée, car la température interne des tonneaux est tributaire de la température ambiante dudit lieu de stockage .

Exposé de l'invention

Le but de la présente invention est donc de pallier les inconvénients précédemment cités et de proposer un contenant d'élevage et de stockage du vin nécessitant, à volume égal, une quantité de bois de chêne réduite par rapport à un tonneau traditionnel tout en assurant les échanges entre le vin et le bois nécessaires à l'apport aromatique et à l'élevage dudit vin stocké dans ledit contenant. En outre, le contenant selon l'invention permet de ne pas avoir à cintrer des douelles, évitant d'avoir recours à une main d'ceuvre spécialisée, tout en garantissant la bonne tenue mécanique dudit contenant.

Conformément à l'invention, il est donc proposé un contenant d'élevage et de stockage du vin, remarquable en ce qu'il comporte une enceinte externe métallique comprenant au moins un corps en forme globale de cylindre creux et une paroi arrière fixée sur l'extrémité longitudinale arrière dudit corps pour l'obturer, une enceinte interne en bois apte à contenir le vin comprenant au moins un corps en forme globale de cylindre creux et des parois avant et arrière obturant de façon étanche ledit corps, ladite enceinte interne étant insérée de façon ajustée dans ladite enceinte externe jusqu'à ce que ladite paroi arrière de l'enceinte interne vienne en butée contre la paroi arrière de ladite enceinte externe, et des éléments de serrage exerçant un effort longitudinal tendant à serrer ladite enceinte interne contre la paroi arrière de ladite enceinte externe.

On comprend bien que l'invention permet de faciliter le travail du bois et de réduire significativement la quantité de bois nécessaire car l'enceinte interne en bois contenant le vin ne remplit que la fonction de l'apport aromatique, tous les efforts mécaniques étant repris par l'enceinte externe métallique.

L'enceinte externe est de préférence en acier inoxydable .

L'enceinte interne est avantageusement réalisée à partir d'un mélange d'essences de bois et de type de chauffe desdites essences.

De manière avantageuse, lesdites parois avant et arrière comportent respectivement une gorge périphérique pour permettre l'emboîtement respectivement des bords périphériques avant et arrière dudit corps.

Selon un mode de réalisation préféré, le corps est formé de douelles ayant une fibre neutre rectiligne et une section transversale en forme globale de trapèze isocèle; lesdites douelles étant positionnées de manière à mettre en contact l'une de leurs faces longitudinales inclinées entre elles, tout en prenant soin de placer leur petite base à l'intérieur dudit corps.

Le contenant selon l'invention comporte avantageusement un joint d'étanchéité compatible avec le vin dans les espaces entre, d'une part, lesdites gorges périphériques et les bords périphériques avant et arrière dudit corps et, d'autre part, les faces longitudinales inclinées Selon un mode de réalisation préféré, le corps de l'enceinte externe a une forme polygonale dont la section transversale intérieure est homothétique et de dimensions très légèrement supérieures à celles de la section transversale extérieure du corps de l'enceinte interne.

De manière avantageuse, le contenant comporte un système automatique de vinification embarqué.

Ledit système automatique de vinification comporte au moins :

- un dispositif d'oxygénation du vin,

- un dispositif de thermorégulation autonome,

- un dispositif de contrôle de la pression dans l'enceinte interne, et

- une interface graphique de gestion permettant de piloter l'ensemble des dispositifs du système automatique de vinification et de contrôler rapidement et simplement l'avancement de l'état fermentaire du vin.

Ledit dispositif d'oxygénation comprend de préférence un organe de mesure de la consommation d'oxygène, un organe de contrôle de la saturation en oxygène du vin et un organe d'apport en oxygène.

Ledit dispositif de thermorégulation autonome comporte une sonde de mesure de la température du vin et un échangeur thermique raccordé à un réseau de tuyauteries disposées sur toute la périphérie extérieure du corps de l'enceinte externe, lesdites tuyauteries chauffant ou refroidissant par conduction ladite enceinte externe.

Ledit système automatique de vinification peut également comporter un dispositif de brassage et un dispositif d'extraction des lies.

L'invention concerne aussi un procédé de nettoyage et stérilisation du contenant selon l'invention en vue de son stockage à vide comportant les étapes suivantes :

- brossage de l'ensemble de la surface intérieure de l'enceinte interne,

- nettoyage avec jet d'eau à haute pression de l'ensemble de la surface intérieure de l'enceinte interne,

- stérilisation en profondeur de l'intérieur de l'enceinte interne par de la vapeur ou par des rayonnements ultra-violets .

Description sommaire des figures

D'autres avantages et caractéristiques ressortiront mieux de la description qui va suivre d'une variante d'exécution d'un contenant de vinification, d'élevage et de stockage du vin selon l'invention en référence aux figures annexées sur lesquelles :

- la figure 1 est une vue en perspective d'un contenant de vinification, d'élevage et de stockage du vin selon l'invention ;

- la figure 2 est une vue en coupe longitudinale du contenant de la figure 1 selon l'axe II-II' de la figure 1 ;

- la figure 3 est une vue en perspective de l'enceinte interne du contenant de la figure 1 ;

- la figure 4 est une vue en coupe longitudinale de l'enceinte interne de la figure 3 selon l'axe IV-IV de la figure 3 ;

- la figure 5 est une vue de détail partielle en coupe droite du contenant de la figure 1 ;

- les figures 6 à 8 sont des vues en perspective montrant les différentes étapes de mise en place de l'enceinte interne de la figure 3 ;

- la figure 9 est une vue en coupe droite d'une variante de réalisation du contenant de vinification, d'élevage et de stockage du vin selon l'invention ;

- la figure 10 est une vue en coupe droite d'une douelle du contenant de la figure 9. Meilleure manière de réaliser l'invention technique

En référence aux figures 1 et 2, le contenant 1 de vinification, d'élevage et de stockage de liquide, tel que de préférence du vin, selon l'invention, comporte une enceinte externe 2 munie de pieds 3 agencés pour reposer sur le sol d'un chai, par exemple, et avantageusement recouverte d'une pluralité de planches 4 de parement, une enceinte interne 5 insérée de façon ajustée à l'intérieur de ladite enceinte externe 2, et une façade de parement 6 amovible apte à obturer l'enceinte externe 2 pour masquer l'enceinte interne 5.

L'enceinte externe 2 comporte au moins un corps 21 en forme globale de cylindre creux, une paroi arrière 22 fixée sur l'extrémité longitudinale arrière dudit corps 21 pour l'obturer, et une bride avant 23 fixée autour de l'extrémité longitudinale avant dudit corps 21. Pour des raisons de tenue mécanique et de résistance à la corrosion, l'enceinte externe 2 est métallique et réalisée de préférence à partir d'un acier inoxydable.

On rappelle qu'un cylindre (ou forme cylindrique) est une surface dans l'espace définie par une droite, appelée génératrice, passant par un point variable décrivant une courbe plane fermée, appelée courbe directrice et gardant une direction fixe.

On désigne ici par "avant" l'élément tel que, par exemple, paroi ou face qui est située du côté de l'utilisateur lorsque que le contenant 1 selon l'invention est utilisé dans des conditions normales, à savoir installé dans un chai par exemple, et par "arrière" l'élément situé du côté opposé audit élément avant.

Selon un mode de réalisation préféré, la section transversale du corps 21 est une section polygonale.

L'enceinte interne 5, qui est destinée à contenir le vin, est en bois afin de garantir un apport aromatique audit vin. L'enceinte interne 5 comporte un corps 51 en forme globale de cylindre creux, une paroi avant 52 et une paroi arrière 53, lesdites parois avant et arrière 52, 53 étant aptes à obturer de façon étanche les extrémités longitudinales dudit corps 51. Ce dernier est réalisé à partir de douelles 54 rectilignes.

On sait que le vin est un élément complexe dont le goût est fortement influencé par l'essence du bois utilisé pour fabriquer le contenant et le type de chauffe appliqué audit bois. C'est pourquoi, le bois utilisé pour réaliser l'enceinte interne 5.

Toutefois, il est primordial de connaître et de maîtriser les différents types de chauffe qui seront tous avantageusement réalisés avec un système de chauffe par rayonnement permettant de contrôler la diffusion de la température et la profondeur chauffée de bois afin de garantir une chauffe homogène et répétitive.

Ainsi, le bois utilisé pour réaliser l'enceinte interne 5 peut subir l'un des types de chauffe suivants :

- Chauffe légère garantissant un apport discret d'arômes fruités ;

- Chauffe moyenne garantissant un apport d'arômes complexes : arôme de pain légèrement grillé se mêlant aux arômes de fruits et de cannelle, la chauffe moyenne permettant aux tanins d'intégrer la structure originelle du vin ;

- Chauffe moyenne plus garantissant des arômes très complexes : mélange d'arômes de caramel, de faible torréfaction et d'épices, les tanins étant alors thermo ¬ dégradés et enrobant les tanins du vin ;

- Chauffe forte garantissant des arômes puissants : mélange d'arômes de torréfaction, de chocolat amer et de cacao, les tanins étant alors fortement thermo-dégradés ce qui a pour effet d'apporter peu de tanins arrondissant ceux du vin.

La configuration de l'enceinte interne 5 permet un mélange de différents types de chauffe. Ainsi, on pourra avoir dans une même enceinte interne 5, par exemple, des douelles 54 chauffées selon le type de chauffe "chauffe légère" et d'autres chauffées selon le type de chauffe "chauffe forte".

De même, la configuration de l'enceinte interne 5 permet un mélange de différents types d'essence de bois. Ainsi, on pourra avoir dans une même enceinte interne 5, par exemple, des douelles 54 fabriquées à partir d'une première essence de bois et d'autres fabriquées à partir d'une première essence de bois, les essences de bois étant de préférence choisies dans le groupe d'essences de bois traditionnelles suivant : chêne, acacia, châtaignier, frêne, charme, robinier, sapin, épicéa, douglas, pin maritime, pin sylvestre, peuplier, hêtre, platane, tremble, aulne, olivier, bouleau.

Ainsi, en mélangeant les essences de bois et le type de chauffe pour une même enceinte interne 5, notamment au niveau de ses douelles 54, on obtient un nuancier aromatique complexe permettant d'adapter ladite enceinte interne 5 aux besoins aromatiques du vin.

En référence aux figures 3 et 4, la paroi avant 52 de l'enceinte interne 5, qui est un disque de forme globalement circulaire ayant un diamètre supérieur à la largeur hors tout du corps 51, assure l'étanchéité avec ledit corps 51 formé par les douelles 54 et permet également de venir fixer les différents organes, nécessaires aux différentes étapes de la vinification.

Pour cela, cette paroi avant 52 comporte au moins : - une bonde 521 issue de la zone médiane haute de la face avant de ladite paroi avant 52 et s 'étendant vers le haut et l'avant de l'enceinte interne 5,

- une vanne 522 de vidange issue sensiblement perpendiculairement de la zone médiane basse de la face avant de ladite paroi avant 52 et s 'étendant vers le l'avant de l'enceinte interne 5,

- une gorge 523 périphérique aménagée sur la face arrière de ladite paroi avant 52 pour permettre l'emboîtement du bord périphérique avant du corps 51, et

- une pluralité d'orifices 524 traversants, avantageusement répartis régulièrement le long d'un diamètre supérieur à la largeur hors tout du corps 51.

Lesdites bonde 55 et vanne 56 permettent respectivement le remplissage et la vidange de l'enceinte interne 5.

En référence aux figures 3 et 4, la paroi arrière 53 de l'enceinte interne 5, qui est un disque de forme globalement circulaire ayant un diamètre inférieur ou égal à la largeur hors tout du corps 51, assure l'étanchéité avec ledit corps 51 formé par les douelles 54 et permet également de venir fixer les différents organes, nécessaires aux différentes étapes de la vinification.

Pour cela, selon un mode de réalisation préféré, cette paroi arrière 53 comporte au moins :

- un premier orifice 531 traversant aménagé dans la zone médiane haute de la face avant de ladite paroi arrière 53,

- un deuxième orifice 532 traversant aménagé dans la zone médiane de la face avant de ladite paroi arrière 53,

- un troisième orifice 533 traversant aménagé dans la zone médiane basse de la face avant de ladite paroi arrière 53,

- une gorge 534 périphérique aménagée sur la face avant de ladite paroi arrière 53 et permettant l'emboîtement du bord périphérique arrière du corps 51. Lesdits premier, deuxième et troisième orifices 531, 532, 533 sont aménagés dans la zone de la paroi arrière 53 située à l'intérieur de la gorge 534.

Les douelles 54 ont une fibre neutre rectiligne et une section transversale en forme globale de trapèze isocèle. Pour former l'enceinte interne 5, il suffit alors, en référence à la figure 5, de former le corps 51 en positionnant les douelles 54 adjacentes de manière à mettre en contact l'une de leurs faces longitudinales inclinées 541 tout en prenant soin de placer leur petite base 542 à l'intérieur dudit corps 51. Une fois le corps 51 formé, il faut emboîter les bords périphériques avant et arrière dudit corps 51 respectivement dans la gorge 523 périphérique de la paroi avant 52 et dans la gorge 534 périphérique de la paroi arrière 53.

Pour garantir une parfaite étanchéité de l'enceinte interne 5, on dispose avantageusement dans les espaces entre, d'une part, lesdites gorges périphériques 523,534 et les bords périphériques avant et arrière dudit corps 51 et, d'autre part, les faces longitudinales inclinées 541 un joint d'étanchéité compatible avec le vin, ce joint étant par exemple un joint à base d'amidon.

En référence aux figures 6 à 8, une fois l'enceinte interne 5 constituée, on l'insère par sa paroi arrière 53 dans l'enceinte externe 2 jusqu'à ce que cette paroi arrière 53 vienne en butée contre la paroi arrière 22 de ladite enceinte externe 2 (Cf. figure 2)

Pour assurer le maintien de l'enceinte interne 5, l'enceinte externe 2 comporte en outre des éléments de serrage 7, par exemple, du type ensembles gouj ons-écrous issus sensiblement perpendiculairement de la face avant de sa bride 2 et répartis régulièrement le long d'un diamètre, lesdits éléments de serrage 7 étant aptes à coopérer avec les orifices 524 de la paroi avant 52 de l'enceinte interne 5 afin d'exercer un effort longitudinal tendant à serrer ladite enceinte interne 5 contre la paroi arrière 22 de ladite enceinte externe 2 et donc de serrer entre eux l'ensemble des éléments constituant ladite enceinte interne 5.

L'enceinte externe 2 a une forme polygonale dont la section transversale intérieur est homothétique et de dimensions très légèrement supérieures à celles de la section transversale extérieure du corps 51 de l'enceinte interne 5 de sorte à permettre une insertion ajustée de l'enceinte interne 5 dans l'enceinte externe 2, c'est-à- dire, qu'une fois l'insertion réalisée, il y a contact entre les enceintes interne 5 et externe 2 sans possibilité de mouvements relatifs transversaux de l'enceinte interne 5 par rapport à l'enceinte externe 2.

L'Homme du Métier n'aura aucune difficulté pour déterminer la valeur des tolérances à mettre en œuvre pour obtenir une insertion ajustée de l'enceinte interne 5 dans l'enceinte externe 2.

Ainsi, l'enceinte externe 2 contribue au maintien en contact des douelles 54 entre elles et reprend les efforts mécaniques subis par l'enceinte interne 5 dus notamment à l'augmentation de pression dans cette dernière lors de la fermentation alcoolique du vin. Cette configuration permet de réduire l'épaisseur des douelles 54 et donc de réduire significativement le coût de l'enceinte interne 5.

Par ailleurs, avec cette configuration du contenant 1 selon l'invention, pour renouveler l'enceinte interne 5 en bois après 2 ou 3 utilisations, il suffit de démonter la paroi avant 52 puis l'une des douelles 54 faisant office d'une "clé de voûte", les autres tombant alors toutes seules .

On comprend bien que cette configuration du contenant 1 selon l'invention permet un renouvellement partiel des éléments le constituant de sorte à réduire fortement son coût et à préserver les ressources naturelles en bois en réduisant son besoin en bois.

Selon une variante de réalisation représentée aux figures 9 et 10, les douelles 54 ont une fibre neutre rectiligne et une section transversale en forme globale de trapèze isocèle. Pour former l'enceinte interne 5, il suffit alors, en référence à la figure 5, de former le corps 51 de ladite enceinte interne 5 en positionnant les douelles 54 adjacentes de manière à mettre en contact l'une de leurs faces longitudinales inclinées 541 tout en prenant soin de placer leur petite base 542 à l'intérieur dudit corps 51.

Toutefois, pour accroître la résistance mécanique du corps 51 ainsi formé, chaque douelle 54 comporte au moins un tenon longitudinal 543 et une rainure longitudinale 544 aménagés le long de chacune de ses faces longitudinales inclinées 541 (Cf. figure 10), lesdits tenon longitudinal 543 et rainure longitudinale 544 étant aptes à coopérer respectivement avec les rainure longitudinale 544 et tenon longitudinal 543 de la douelle 54 adjacente (Cf. figure 9 ) .

Selon un mode de réalisation préféré, le contenant 1 selon l'invention comporte également un système 10 automatique de vinification embarqué dans le contenant 1 et disposé de préférence derrière la paroi arrière 22 de l'enceinte externe 2 pour permettre notamment de contrôler, la température, la pression, la quantité de dioxyde de carbone et l'apport en oxygène lors de la fermentation alcoolique.

Pour cela, cette dernière comporte des premier, deuxième et troisième orifices, non représentés, semblables aux premier, deuxième et troisième orifices 531,532,533 de la paroi arrière 53 de l'enceinte interne 5 et aménagés sur sa paroi arrière 22 au droit desdites premier, deuxième et troisième orifices 531,532,533. Ces différents orifices permettent le passage d'équipements du système 10 automatique de vinification.

Le contenant 1 comprend en outre des organes d ' étanchéité , non représentés, pour assurer une connexion étanche entre les premier, deuxième et troisième orifices de la paroi arrière 22 et les premier, deuxième et troisième orifices 531,532,533 de la paroi arrière 53 au moment de l'insertion de l'enceinte interne 5 dans l'enceinte externe 2.

Le système 10 automatique de vinification comporte au moins les dispositifs non représentés suivants :

- un dispositif d'oxygénation du vin,

- un dispositif de thermorégulation autonome,

- un dispositif de contrôle de la pression dans l'enceinte interne 5, et

- une interface graphique de gestion permettant de piloter l'ensemble des dispositifs du système 10 automatique de vinification et de contrôler rapidement et simplement l'avancement de l'état fermentaire du vin.

Le dispositif d'oxygénation assure un apport en oxygène lent et régulier adapté à chaque type de vin. En effet, il est important pour la qualité du vin de contrôler sa concentration et sa vitesse de consommation en oxygène, car le vin au contact de l'oxygène l'absorbe continuellement jusqu'à saturation. Sans contrôle, il y a des risques d'oxydation, de tanins secs, de couleurs instables et d'absence d'évolution tannique.

Pour ce faire, ledit dispositif d'oxygénation comprend un organe de mesure de la consommation d'oxygène, un organe de contrôle de la saturation en oxygène du vin et un organe d'apport en oxygène traversant de façon étanche, de préférence, les troisièmes orifices 533 respectifs des parois arrières 22,53 des enceintes externe 2 et interne 5. Les organes de mesure de la consommation d'oxygène et de contrôle de la saturation en oxygène du vin traversent de façon étanche, de préférence, les premier orifices 531 respectifs des parois arrières 22,53 des enceintes externe 2 et interne 5.

Le dispositif de thermorégulation autonome assure une température du vin homogène et indépendante de la température ambiante du chai ou de la cave.

Pour ce faire, ledit dispositif de thermorégulation autonome comporte une sonde de mesure de la température du vin et un échangeur thermique raccordé à un réseau de tuyauteries 11 disposées sur toute la périphérie extérieure du corps 21 de l'enceinte externe 2, lesdites tuyauteries 11 chauffant ou refroidissant par conduction ladite enceinte externe 2 et donc également l'enceinte interne 5 et le vin du fait du contact entre les enceintes interne 5 et externe 2.

Pour favoriser les échanges thermiques entre les tuyauteries 11 et l'enceinte externe 2 et éviter les déperditions vers l'extérieur du contenant 1, ce dernier comprend une couche d'isolant 1 entre lesdites tuyauteries 11 et les planches 4 de parement.

Selon un mode de réalisation avantageux, le système 10 automatique de vinification comporte également un dispositif de brassage et un dispositif d'extraction des lies, non représentés.

Le dispositif de brassage, qui permet d'homogénéiser le vin contenu dans l'enceinte interne 5, comporte un arbre de rotation connecté à un actionneur et un brasseur solidaire dudit arbre de rotation, ce dernier passant de préférence au travers des deuxièmes orifices 532 respectifs des parois arrières 22,53 des enceintes externe 2 et interne 5. Le dispositif d'extraction des lies, qui permet d'extraire de l'enceinte interne 5 les lies collectées au niveau de la partie inférieure de ladite enceinte interne 5, comporte un collecteur en forme de trémie et une vis d'extraction mise en mouvement par un actionneur et dont la rotation entraîne les lies vers l'extérieur de l'enceinte interne 5 au travers de préférence des troisièmes orifices 533 respectifs des parois arrières 22,53 des enceintes externe 2 et interne 5.

On comprend bien que le contenant 1 selon l'invention conserve tous les avantages de l'élevage en fût de bois, (arômes boisés, apport d'oxygène), tout en contrôlant l'oxygénation et en garantissant une température homogène et stable au vin tout au long de l'élevage. De même, le contenant 1 optimise les conditions de démarrage et maintient la fermentation malolactique quelle que soit la température de la cave ou du chai.

La présente invention concerne également un procédé de nettoyage et stérilisation du contenant 1 selon l'invention en vue de son stockage à vide.

Ledit procédé de nettoyage et stérilisation comporte au moins de préférence les étapes suivantes :

- brossage de l'ensemble de la surface intérieure de l'enceinte interne 5,

- nettoyage avec jet d'eau à haute pression de l'ensemble de la surface intérieure de l'enceinte interne 5,

- stérilisation en profondeur de l'intérieur de l'enceinte interne 5 par de la vapeur ou par des rayonnements ultra-violets.

On comprend que ces étapes peuvent ne pas être exécutées dans l'ordre indiqué. Par exemple, le brossage peut être réalisé après le nettoyage à haute pression voire simultanément .

Les deux premières étapes nécessitent d'ouvrir l'enceinte interne 5 et le brossage et nettoyage de la paroi avant 52 et de l'ensemble corps 51 et paroi arrière 53 séparément, alors que la troisième étape s'effectue enceinte interne 5 fermée, et le générateur de vapeur ou de rayonnements ultra-violets est introduit par la bonde 521 de la paroi avant 52.

Possibilité d ' application industrielle

On comprend bien que le contenant 1 selon l'invention est particulièrement adapté pour élever et stocker du vin. Toutefois, ce contenant 1 pourra également s'appliquer à tout autre liquide tel que du whisky par exemple.

Enfin, il va de soi que l'exemple de contenant 1 conforme à l'invention qui vient d'être décrit n'est qu'une illustration particulière, en aucun cas limitative de 1 ' invention .