Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
COSMETIC APPLICATOR COMPRISING PROJECTING LOOPS
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2017/098134
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to a mascara applicator (1) having an elongate general shape defining a longitudinal axis (9) and comprising projections (10, 11, 12). At least one of the projections (10) forms a loop defining a through-hole (17) having a main opening axis forming an angle of more than 45° with a plane radial to the longitudinal axis of the applicator.

Inventors:
SALCIARINI, Christian (4 allée Hélios la Ritorte, Hyeres, 83400, FR)
ARGIOLAS, Sophie (13 rue Lemoine Rivière, Argenteuil, 95100, FR)
Application Number:
FR2016/053225
Publication Date:
June 15, 2017
Filing Date:
December 06, 2016
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
CHANEL PARFUMS BEAUTE (135 Avenue Charles de Gaulle, Neuilly Sur Seine, Neuilly Sur Seine, 92200, FR)
International Classes:
A46B3/00; A46B7/02; A46B9/00; A46B9/02
Domestic Patent References:
WO2008113939A22008-09-25
Foreign References:
DE202011050794U12011-09-30
DE202014102875U12014-07-03
US6412496B12002-07-02
DE202011050794U12011-09-30
Attorney, Agent or Firm:
1/1POTDEVIN, Emmanuel (LLR11 boulevard de Sébastopol, Paris, Paris, 75001, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1 . Applicateur (1 ) de mascara caractérisé en ce qu'il présente une forme générale allongée définissant un axe longitudinal (9) et comprend des protubérances (10, 11 , 12), au moins une de ces protubérances (10) formant une boucle délimitant une ouverture traversante (17) ayant un axe principal d'ouverture présentant un angle supérieur à 45° avec un plan radial à l'axe longitudinal de l'applicateur.

2. Applicateur (1 ) selon la revendication précédente, dans lequel l'axe principal de l'ouverture s'étend dans un plan perpendiculaire à l'axe longitudinal (9) de l'applicateur.

3. Applicateur (1 ) selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel l'ouverture (17) a une forme générale elliptique.

4. Applicateur (1 ) selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel l'ouverture (17) présente des bords formant une courbe non plane.

5. Applicateur (1 ) selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel l'ouverture (17) présente des bords chanfreinés (19).

6. Applicateur (1 ) selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel la protubérance (10) formant une boucle présente une forme générale non rectiligne, de préférence ondulée, lorsqu'on observe l'applicateur depuis une extrémité libre de celui- ci.

7. Applicateur (1 ) selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel au moins une protubérance (11 ) comprend une ou plusieurs protubérances secondaires (12) qui s'étendent à partir d'elle, de préférence de sa base.

8. Applicateur (1 ) selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel les protubérances (10) formant une boucle sont au moins au nombre de trois et forment au moins une rangée.

9. Applicateur (1 ) selon la revendication précédente, dans lequel les protubérances de la rangée ou d'au moins une des rangées sont toutes comprises dans un même plan radial à l'axe longitudinal (9) de l'applicateur.

10. Applicateur (1 ) selon l'une quelconque des revendications 8 ou 9, dans lequel l'applicateur comprend plusieurs rangées de protubérances (10) formant une boucle, ces rangées présentant entre elles une symétrie de révolution autour de l'axe longitudinal (9) de l'applicateur.

11 . Applicateur (1 ) selon l'une quelconque des revendications 8 à 10, dans lequel la rangée ou au moins une des rangées ne comprend que des protubérances (10) formant une boucle.

12. Applicateur (1 ) selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel l'applicateur comprend en outre des volets (13), chaque volet étant composé par : - au moins un premier panneau (14), et

- au moins un deuxième panneau (15) relié à une âme de l'applicateur par le premier panneau et portant les protubérances (10, 11 , 12).

13. Applicateur (1 ) selon la revendication précédente, dans lequel le premier panneau (14) s'étend dans un plan radial à l'axe longitudinal (9) de l'applicateur.

14. Applicateur (1 ) selon l'une quelconque des revendications 12 ou 13, dans lequel l'ouverture (17) d'au moins une protubérance (10) en boucle s'étend dans le premier panneau (14).

15. Applicateur (1 ) selon l'une quelconque des revendications 12 à 14, dans lequel les premier (14) et deuxième (15) panneaux forment une cavité (21 ).

16. Applicateur (1 ) selon la revendication précédente, dans lequel les protubérances (10, 11 , 12) s'étendent toutes à partir d'une face (23) du deuxième panneau opposée à la cavité.

17. Applicateur (1 ) selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel l'applicateur est d'une seule pièce.

18. Procédé de fabrication par synthèse additive d'un applicateur selon l'une quelconque des revendications précédentes, comprenant les étapes de :

- obtention de données relatives à l'applicateur; et

- synthèse additive de l'applicateur au moyen des données.

19. Fichier informatique comprenant des données aptes à être utilisées par un programme d'ordinateur pour commander la mise en œuvre du procédé selon la revendication précédente.

20. Support d'enregistrement électronique comprenant sous forme enregistrée des données permettant de mettre en œuvre le procédé selon la revendication 18.

21 . Procédé de mise à disposition d'un fichier de la revendication 19 en vue de son téléchargement sur un réseau de télécommunication.

Description:
Applicateur de produit cosmétique comprenant des protubérances en boucle L'invention concerne les applicateurs de produit cosmétique.

On connaît des articles permettant l'application de mascara. Ces articles comprennent un applicateur sous la forme d'une brosse goupillon ou encore d'une brosse en matière plastique moulée par injection. Ces brosses donnent de bons résultats de maquillage. Cependant, on est toujours à la recherche d'améliorations de ce résultat et du confort d'utilisation pour l'utilisatrice. Parmi les améliorations, on peut noter la recherche d'une meilleure séparation des cils, d'un meilleur effet allongeant et/ou recourbant des cils, ou encore l'obtention d'une application de mascara la plus régulière possible sur les cils. On cherche également à diminuer la fréquence à laquelle l'utilisatrice doit plonger l'applicateur de mascara dans le réservoir à mascara afin de le recharger.

Un but de l'invention est donc d'améliorer les applicateurs de mascara.

A cet effet, on prévoit selon l'invention un applicateur de mascara présentant une forme générale allongée définissant un axe longitudinal et comprenant des protubérances, au moins une de ces protubérances formant une boucle délimitant une ouverture traversante ayant un axe principal d'ouverture présentant un angle supérieur à 45° avec un plan radial à l'axe longitudinal de lapplicateur.

Lorsque l'applicateur est plongé dans le réservoir de mascara, les boucles des protubérances se chargent en mascara et forment des mini-réservoirs qui ne sont pas vidés lors de la sortie de l'applicateur hors du réservoir, même si ce dernier comprend un essoreur. Ces boucles ont une orientation propice à la mise en contact des cils avec le mascara qu'elles contiennent. De plus, les cils sont amenés à parcourir les boucles pour une bonne enduction par le mascara sans engendrer de paquets. Notamment, le mouvement d'application transmis par l'utilisatrice va entraîner le parcours d'un ou plusieurs cils dans au moins une partie de l'ouverture, le ou les cils étant chargés en mascara lors de ce parcours. C'est donc une dose relativement importante de mascara qui est chargée sur l'applicateur en sortie du réservoir puis appliquée sur les cils. Le volume de l'ouverture d'une protubérance formant une boucle peut être choisi pour correspondre à une quantité prédéterminée de mascara à appliquer sur un ou plusieurs cils. On peut ainsi s'assurer d'appliquer la juste quantité de mascara nécessaire, ce qui permet par exemple d'éviter la formation de paquets. De plus, le fait que l'ouverture présente un volume apte à recevoir un petit nombre de cils, par exemple un seul cil, permet de participer à la séparation des cils et donc d'améliorer le résultat de maquillage. En outre, les protubérances en boucles diminuent le caractère agressif que peut présenter la brosse à l'approche d'un œil, et elles atténuent l'appréhension que peut ressentir l'utilisatrice lorsque la brosse est manipulée à proximité de la cornée.

On peut prévoir que l'angle est supérieur à 60 0 , vdre supérieur à 70 0 , et de préférence supérieur à 80 ° .

De préférence, l'axe principal de l'ouverture s'étend dans un plan perpendiculaire à l'axe longitudinal de l'applicateur.

Cette orientation facilite considérablement la mise en contact des cils avec le mascara transporté dans les boucles, pour un résultat de maquillage encore meilleur et particulièrement simple à obtenir.

On peut prévoir que l'ouverture a une forme générale elliptique.

On peut également prévoir que l'ouverture et le contour extérieur des protubérances ont une forme générale elliptique.

Cette forme permet d'épouser celle des cils et donc d'améliorer le résultat de maquillage.

On peut prévoir également que l'ouverture présente des bords formant une courbe non plane.

Cette disposition particulière est de nature à faciliter la mise en contact des cils avec le mascara porté par les boucles, en particulier si l'utilisatrice tient l'applicateur dans une orientation qui n'est pas horizontale, par exemple en biais.

On peut également prévoir que l'ouverture présente des bords chanfreinés.

Cela permet notamment d'éliminer les arêtes vives sur au moins une partie du bord de l'ouverture et facilite le passage des cils dans l'ouverture pour leur enduction avec le mascara.

On peut aussi prévoir que la protubérance formant une boucle présente une forme générale non rectiligne, de préférence ondulée, lorsqu'on observe l'applicateur depuis une extrémité libre de celui-ci.

On peut prévoir que l'applicateur comprend en outre des protubérances rectilignes. De telles protubérances améliore l'étalage du mascara sur les cils afin d'éviter la formation de paquets sur ceux-ci. Ces protubérances peuvent par exemple s'étendre dans un plan radial par rapport à l'axe longitudinal de l'applicateur.

La présence d'une ou plusieurs protubérances rectilignes en amont d'une ou plusieurs protubérances formant une boucle permet de séparer les cils avant que ceux-ci ne soient chargés du mascara présent dans l'ouverture de ces protubérances. Cette caractéristique participe à obtenir un meilleur résultat de maquillage.

La présence d'une ou plusieurs protubérances rectilignes en aval d'une ou plusieurs protubérances formant une boucle permet de bien étaler le mascara qui vient d'être appliqué sur les cils ainsi que de séparer ces cils, ces deux effets permettant chacun, indépendamment, l'amélioration du résultat de maquillage.

On peut prévoir de plus qu'au moins une protubérance comprend une ou plusieurs protubérances secondaires s'étendant à partir d'elle, de préférence de sa base. La présence de telles protubérances présente plusieurs avantages. Tout d'abord, elles permettent d'améliorer l'étalement du mascara sur le cil, ce qui permet d'éviter les paquets. Ensuite, elles permettent également d'améliorer la séparation des cils avant ou après qu'ils aient été chargés en mascara.

On peut prévoir que les protubérances formant une boucle sont au moins au nombre de trois et forment une rangée.

L'avantage d'une telle configuration est de permettre une application uniforme du mascara sur toute une rangée de cils.

De préférence, les protubérances de la rangée ou d'au moins une des rangées sont toutes comprises dans un même plan radial à l'axe longitudinal de l'applicateur.

Cette disposition permet d'améliorer encore l'uniformité avec laquelle le mascara va être appliqué sur une rangée de cils.

De préférence, l'applicateur comprend plusieurs rangées de protubérances formant une boucle, ces rangées présentant entre elles une symétrie de révolution autour de l'axe longitudinal de l'applicateur.

On peut aussi prévoir un décalage des rangées de protubérances le long de l'axe longitudinal de l'applicateur.

On peut prévoir également que la rangée ou au moins une des rangées de protubérances ne comprend que des protubérances formant une boucle.

De cette façon, l'application de mascara se fera de la même façon sur tous les cils, permettant encore une fois une application uniforme du mascara.

De manière avantageuse, au moins une portion de chaque protubérance en boucle d'une rangée de protubérances en boucle est en contact avec la protubérance qui la précède et/ou qui la succède dans la rangée.

On peut prévoir que l'applicateur comprend en outre des volets, chaque volet étant composé par au moins :

- un premier panneau, et

- au moins un deuxième panneau relié à une âme de l'applicateur par le premier panneau et portant les protubérances.

D'autres panneaux peuvent être présents. Par exemple, un troisième panneau peut être utilisé pour relier le premier et le deuxième panneau.

De préférence, le premier panneau permet de lier le deuxième panneau au reste de l'applicateur. Cette liaison peut se faire, ou non, via une âme de l'applicateur.

De préférence, les premiers panneaux relient entre eux les deuxièmes panneaux des volets. Par exemple, les premiers panneaux, chacun lié à un deuxième panneau, peuvent tous être liés entre eux par un de leur bord interne. Dans un mode de réalisation particulier, la liaison de ces premiers panneaux forme l'âme de l'applicateur. De préférence, les premiers panneaux ont une forme générale parallélépipédique et les deuxièmes panneaux ont une forme générale parallélépipédique légèrement concave. Les premiers et deuxièmes panneaux peuvent bien évidemment avoir d'autres formes que celles-ci. Par exemple les deuxièmes panneaux peuvent présenter une forme générale plane ou ondulée lorsqu'ils sont observés depuis l'extrémité libre de l'applicateur.

Le nombre de volets peut varier. On peut ainsi prévoir un applicateur présentant au moins un volet, voire au moins deux volets, de préférence au moins trois volets.

Les panneaux peuvent s'étendre sur une majeure partie de la longueur de l'applicateur, de préférence sur toute sa longueur. On peut également prévoir que les panneaux peuvent s'étendre sur une petite partie de la longueur de l'applicateur.

De préférence, les premiers panneaux des différents volets sont tous de mêmes dimensions.

De préférence également, les deuxièmes panneaux des différents volets sont tous de mêmes dimensions.

On peut prévoir que le premier panneau s'étend dans un plan radial à l'axe longitudinal de l'applicateur.

On peut prévoir également que l'ouverture d'au moins une protubérance en boucle s'étend dans le premier panneau.

Cela permet notamment au mascara présent entre les premiers panneaux après que l'applicateur soit sorti d'un réservoir de mascara de circuler entre ces panneaux afin de se répartir entre ces panneaux.

On peut prévoir que les premier et deuxième panneaux d'un volet forment une cavité.

Ainsi, cette cavité est apte à contenir du mascara après que l'applicateur soit sorti d'un réservoir de mascara. Cette cavité forme donc elle aussi une réserve de mascara lorsque l'applicateur est sorti du réservoir et permet donc de réduire le nombre de fois que l'utilisatrice est obligée de replonger l'applicateur dans le réservoir. Le volume de cette cavité dépend notamment de l'angle formé par ces deux panneaux. De préférence, cet angle est inférieur à 90° , notamment inférieur à 75° ou à 60° , de préférence inférieur à 45° . On peut prévoir que la section de la cavité ne soit pas constante le long de l'axe longitudinal de l'applicateur. De préférence, elle est constante sur une plus grande partie de la cavité. De préférence encore, cette section est constante sur une partie médiane de la cavité et décroit au niveau des extrémités de celle-ci.

On peut prévoir de plus que les protubérances s'étendent toutes à partir d'une face du deuxième panneau opposée à la cavité.

Ainsi, aucune protubérance n'est présente sur la face en regard de la cavité. Cela permet notamment au mascara de s'écouler plus facilement entre les premiers panneaux qui forment la cavité et facilite donc sa répartition.

De préférence, des protubérances présentes sur le deuxième panneau s'étendent, à partir de ce panneau, dans un plan radial à l'axe longitudinal de l'applicateur.

On peut prévoir que le deuxième panneau présente au moins une rangée de protubérances formant une boucle et au moins une rangée de protubérances dépourvues de boucle, c'est-à-dire pleines, par exemple rectilignes. Par exemple, le deuxième panneau peut présenter une rangée de protubérances formant une boucle et deux rangées de protubérances pleines. De préférence, il présente une rangée de protubérances formant une boucle et trois rangées de protubérances pleines. Plusieurs dispositions sont possibles pour les positions relatives des rangées les unes par rapport aux autres sur un même panneau. Par exemple, il peut y avoir une alternance de rangées formées par des protubérances formant une boucle et de rangées formées par des protubérances pleines.

De préférence, on peut prévoir qu'une rangée de protubérances formant une boucle est située sur un bord du panneau et que le reste du panneau soit occupé par au moins une rangée de protubérances pleines, voire au moins deux rangées de protubérances rectilignes, de préférence au moins trois rangées de protubérances pleines.

Alternativement, on peut prévoir que le deuxième panneau ne porte que des protubérances formant une boucle ou que des protubérances pleines.

On peut prévoir que l'applicateur est d'une seule pièce.

La réalisation en une seule pièce présente notamment l'avantage d'être plus rapide à produire. L'applicateur peut être composé d'un matériau unique ou de plusieurs matériaux différents.

Plusieurs techniques permettent la réalisation d'un applicateur d'une seule pièce, telles que le moulage par injection ou la synthèse additive. De préférence, l'applicateur est réalisé par synthèse additive. L'avantage de ce mode de fabrication est notamment qu'il permet la réalisation d'applicateurs possédant une structure complexe, qui seraient difficiles voire impossibles à réaliser par injection.

Différents procédés de synthèse additive connus de l'homme du métier peuvent être utilisés pour fabriquer l'invention. On peut par exemple citer le frittage sélectif par laser (ou SLS pour Sélective Laser Sintering) et la stéréolithographie (SLA). Un exemple de procédé de fabrication d'un applicateur de produit cosmétique par synthèse additive est décrit dans la demande WO 2008/113939 au nom du demandeur.

On prévoit également selon l'invention un procédé de fabrication par synthèse additive d'un applicateur tel que décrit précédemment, comprenant les étapes de :

- obtention de données relatives à l'applicateur ; et

- synthèse additive de l'applicateur au moyen des données. On prévoit également selon l'invention un fichier informatique comprenant des données aptes à être utilisées par un programme d'ordinateur pour commander la mise en œuvre du procédé tel que décrit précédemment.

On prévoit aussi selon l'invention un support d'enregistrement électronique comprenant sous forme enregistrée des données permettant de mettre en œuvre le procédé tel que décrit précédemment.

Enfin, on prévoit également selon l'invention un procédé de mise à disposition d'un fichier tel que décrit précédemment en vue de son téléchargement sur un réseau de télécommunication.

Nous allons maintenant présenter un mode de réalisation de l'invention donné à titre d'exemple non limitatif en références aux dessins sur lesquels :

- la figure 1 est une vue en coupe longitudinale schématique d'un article de produit cosmétique selon un mode de réalisation de l'invention ;

- les figures 2 et 3 sont des vues respectivement en perspective et de coté de l'applicateur de mascara de l'article de la figure 1 ;

- la figure 4 est une vue agrandie de l'extrémité libre de l'applicateur de la figure 3 ;

- la figure 5 est une vue depuis son extrémité libre de l'applicateur des figures 1 à 4 ; - les figures 6 et 7 sont des vues respectivement depuis l'extrémité libre et en perspective d'une coupe transversale de l'applicateur de la figure 1 .

Nous allons maintenant présenter ce mode de réalisation de l'article et du procédé selon l'invention en référence aux figures 1 à 7.

L'applicateur 1 de mascara décrit dans ce mode de réalisation fait partie d'un article de produit cosmétique 2 comprenant un capuchon ou bouchon 3, auquel est rigidement lié l'applicateur 1 , et un étui 4 comprenant un réservoir de mascara 5 et un essoreur 6 (voir figure 1 ) logé dans un col du réservoir sur lequel le capuchon peut être fixé, par exemple vissé, de façon amovible pour fermer le réservoir et l'article. L'applicateur s'étend alors dans le réservoir et baigne dans le produit.

Bien entendu, d'autres types d'articles applicateurs de mascara peuvent être envisagés comme par exemple des articles de type « stylo » dans lesquels l'applicateur n'est pas lié à un capuchon ou encore des articles dans lesquels l'applicateur ne baigne pas dans la réserve de mascara lorsqu'il n'est pas utilisé.

L'applicateur est porté par une tige 8 qui le relie au capuchon. L'applicateur a une forme générale ovale allongée suivant son axe longitudinal 9. La tige 8 présente une forme générale cylindrique et son axe longitudinal est confondu avec l'axe longitudinal 9 de l'applicateur. La tige et l'applicateur sont liés par une de leurs extrémités (voir figure 2).

L'applicateur peut présenter d'autres formes générales, par exemple une forme générale sphérique, parallélépipédique ou encore cubique. L'applicateur

L'applicateur décrit comprend trois volets 13 mais pourrait en comprendre plus ou moins. Par exemple, l'applicateur pourrait comprendre deux, quatre, cinq ou six volets.

Ces volets 13 sont identiques entre eux. Ils sont régulièrement répartis autour de l'axe 9 et composés chacun par un premier panneau 14 et un second panneau 15. Les premiers panneaux 14 ont la forme d'un parallélépipède qui s'étend sur presque toute la longueur de l'applicateur. Les deuxièmes panneaux ont la forme d'un parallélépipède légèrement concave qui s'étend sur presque toute la longueur de l'applicateur. Les premiers et deuxièmes panneaux peuvent bien évidemment avoir d'autres formes que celles-ci.

Les trois volets 13 sont liés entre eux par un bord interne du premier panneau 14, cette liaison formant l'âme de l'applicateur 16. L'autre bord, externe, du premier panneau est lié à un bord proximal du deuxième panneau, l'autre bord, distal, de ce deuxième panneau étant libre.

Le premier panneau 14 de chaque volet s'étend dans un plan radial à l'axe 9. Le deuxième panneau 15 a une orientation générale qui forme un angle aigu avec le premier panneau, par exemple d'environ 50 ou 60 degrés en coupe dans un plan perpendiculaire à l'axe comme sur la figure 6. Le deuxième panneau 15 est disposé en l'espèce dans une orientation circonférentielle à l'axe 9, la courbure du panneau suivant la direction de cette circonférence. Ainsi, dans le plan de coupe de la figure 6, les sections des trois volets se trouvent sur un même cercle centré sur cet axe et forment des tronçons ou des arcs de ce cercle. Cette configuration donne ici à la section une forme générale de trident.

Les premier 14 et deuxième 15 panneaux de chaque volet 13 forment entre eux une cavité 21 apte à contenir du mascara.

Les trois volets 13 présentent une symétrie de révolution autour de l'axe longitudinal 9 de l'applicateur. Cet axe longitudinal passe par l'âme 16 de l'applicateur.

L'applicateur comprend en outre plusieurs types de protubérances qui s'étendent, à partir d'une face externe 23 des deuxièmes panneaux 15, chacune dans un plan radial à l'axe longitudinal 9 de l'applicateur. L'applicateur comprend ainsi des protubérances formant une boucle 10, des protubérances pleines rectilignes principales 11 et des protubérances pleines rectilignes secondaires 12 s'étendant à partir de la base des protubérances pleines rectilignes principales, à raison de deux protubérances secondaires par protubérance principale. Les protubérances décrites ici sont disposées en rangées de protubérances dans lesquelles chaque rangée ne comporte qu'un seul type de protubérances. Les protubérances d'une même rangée, à l'exception des protubérances rectilignes secondaires 12, sont toutes comprises dans un même plan radial à l'axe longitudinal 9 de l'applicateur. Dans le cas présent, chaque deuxième panneau 15 d'un volet 13 porte sur sa face externe 23 une rangée de protubérances formant une boucle 10, trois rangées de protubérances pleines rectilignes principales 11 , et six rangées de protubérances pleines secondaires 12. Plus précisément, en partant du bord proximal du deuxième panneau 15 relié au premier panneau et en allant vers son bord distal libre, on rencontre dans cet ordre la rangée de protubérances en boucle 10, un groupe d'une rangée de protubérances secondaires 12, d'une rangée de protubérances principales 11 et d'une rangée de protubérances secondaires 12, puis deux groupes identiques à ce dernier. Bien évidemment, il est possible d'envisager d'autres modes de réalisation dans lesquels le nombre et le type de rangées de protubérances présentes sur les deuxièmes panneaux sont différents.

Dans un mode de réalisation alternatif, les rangées de protubérances peuvent être disposées dans une autre conformation dans laquelle toutes les protubérances formant une rangée ne seraient pas comprises dans un même plan radial.

On peut envisager que les rangées ne comprennent pas qu'un seul type de protubérances mais au moins deux types de protubérances. Par exemple, une rangée pourrait comprendre des protubérances formant une boucle et des protubérances pleines.

Les trois rangées de protubérances pleines principales d'un même panneau présentent le même nombre de protubérances, de sorte que l'on peut parler de protubérances homologues entre ces rangées. Dans un groupe de trois protubérances pleines principales 11 homologues, les protubérances s'étendent dans des plans transversaux à l'axe longitudinal 9 respectifs différents. Il existe donc un décalage le long de cet axe longitudinal entre ces différents plans transversaux. On peut prévoir qu'au sein d'un même groupe de protubérances homologues, le décalage est constant entre les plans transversaux de deux protubérances successives.

Les protubérances formant une boucle présentent une forme générale non rectiligne, en l'espèce ondulée, lorsqu'on observe l'applicateur depuis une extrémité libre de l'applicateur. D'autres formes pourront être utilisées dans d'autres modes de réalisation. Elles ont de plus une forme générale elliptique quand on observe la boucle en vue de face et présentent des ouvertures traversantes 17 de forme générale elliptique également. Ces ouvertures s'étendent jusque dans les premier 14 et deuxième 15 panneaux des volets 13 sur lesquels les protubérances reposent. Cela a notamment pour effet de mettre en communication mutuelle les trois cavités 21 formées par les trois volets.

Dans d'autres modes de réalisation non représentés ici, il peut être envisagé que les protubérances formant une boucle et/ou leurs ouvertures aient une forme différente, par exemple rectangulaire ou circulaire.

Dans le mode de réalisation présenté, les protubérances formant une boucle 10 s'étendent en une rangée le long du bord du deuxième panneau 15 qui est lié au premier panneau 14. Il peut être envisagé que cette rangée soit située ailleurs sur le deuxième panneau, par exemple au milieu ou au niveau du bord libre de celui-ci.

Les ouvertures 17 des protubérances formant une boucle 10 présentent un axe principal d'ouverture 18 qui s'étend ici dans un plan perpendiculaire à l'axe longitudinal de l'applicateur, comme illustré aux figures 4 et 6. Il forme un angle de 90° avec le plan radial à l'axe dans lequel s'étendent globalement les protubérances en boucle de la rangée. Dans d'autres modes de réalisation, l'axe 18 présente un angle supérieur à 45° avec ce plan radial. De préférence, cet angle est supérieur à 60 ° , notamment supérieur à 70 ° et de préférence supérieur à 80 ° .

Les bords 19 des ouvertures 17 des protubérances formant une boucle 10 forment des courbes non planes lorsqu'elles sont regardées depuis une extrémité libre de l'applicateur (voir figures 5 et 6). Il peut bien évidemment être envisagé que ces ouvertures forment des courbes planes.

De plus, ces bords sont chanfreinés.

Dans le mode de réalisation présenté, chaque protubérance pleine principale rectiligne 11 comprend deux protubérances secondaires 12 qui s'étendent à partir de sa base, c'est-à-dire son extrémité non libre qui est liée au deuxième panneau 15 du volet 13. Ces protubérances secondaires sont elles aussi rectilignes. Les deux protubérances secondaires 12 d'une même protubérance principale 11 s'étendent dans un même plan radial à l'axe longitudinal 9. Les deux protubérances secondaires 12 d'une même protubérance rectiligne 11 sont disposées en symétrie axiale de part et d'autre de la protubérance principale. Bien entendu, les protubérances secondaires 12 peuvent être disposées autrement le long de leur protubérance principale 11 . Par exemple, elles pourraient se situer à proximité de l'extrémité libre celle-ci. Les deux protubérances secondaires peuvent être situées à des niveaux différents le long de la protubérance principale 11 qui les porte et peuvent également s'étendre dans deux plans différents. Ces protubérances secondaires 12 ne sont pas forcément rectilignes et peuvent par exemple êtres courbées ou ondulées. Le nombre de ces protubérances secondaires 12 peut varier sur une même protubérance principale 11 et être ainsi supérieur ou inférieur à deux, par exemple une, trois, quatre ou cinq protubérances secondaires 12, et des protubérances principales 11 peuvent porter un nombre différent de protubérances secondaires 12.

Le procédé de fabrication

L'applicateur présenté ci-dessus est fabriqué d'une seule pièce. Plus particulièrement, cet applicateur est fabriqué par synthèse additive, aussi appelée impression tridimensionnelle.

Toute matière appropriée convient pour réaliser la brosse, la matière peut être solide ou élastiquement flexible. Cela peut être une matière plastique par exemple un polyamide, notamment un polyamide 1102, un PEBA 2301 , ou bien une résine de type ABS, ou encore un métal en poudre tel qu'un acier inoxydable ou du titane.

Plusieurs procédés de synthèse additive peuvent être utilisés pour la réalisation d'un applicateur tel que décrit précédemment. On peut citer notamment le frittage sélectif par laser à partir de matière en poudre et la stéréolithographie (SLA). Dans le cas présent, un procédé de frittage sélectif par laser est utilisé, ce procédé présentant l'avantage de permettre la fabrication d'objets ayant une forme complexe.

L'applicateur est dans un premier temps conçu sur un le logiciel de conception assistée par ordinateur (CAO). Un fichier au format STL comprenant les données de conception de l'applicateur ainsi conçu est ensuite exporté. D'autres formats de fichier standards pour la synthèse additive peuvent être utilisés.

Ce fichier est ensuite traité par un logiciel fourni par le constructeur de la machine utilisée pour réaliser la synthèse additive. Ce logiciel découpe en sections le fichier sous la forme d'une centaine d'images numériques au format SLI ou BFF, chacune d'elles correspondant à une couche du modèle à imprimer, c'est-à-dire à une section de l'applicateur prise dans un plan perpendiculaire à l'axe 9. Ces données sont ensuite transmises à l'imprimante afin qu'elle produise l'applicateur.

Une fois la synthèse terminé, des traitements peuvent être appliqués à l'applicateur afin par exemple d'en améliorer l'aspect. Bien entendu, on pourra apporter à l'invention de nombreuses modifications sans sortir du cadre de celle-ci.

On peut prévoir que les volets et les protubérances particulières de l'applicateur décrit ci-dessus peuvent être exploités indépendamment les uns des autres.

Le mode de réalisation présenté ci-dessus concerne les applicateurs de mascara mais l'homme du métier saura aisément appliquer ces caractéristiques à d'autres types d'applicateur de produit cosmétique tels que des applicateur de vernis à ongles ou des applicateurs de produit cosmétique pour les sourcils ou les cheveux.