Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
COVERING DEVICE WITH MOBILE PANELS, IN PARTICULAR FOR A PERGOLA
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2019/038229
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to a covering device with mobile panels, in particular for a pergola, comprising supporting means (10), covering means (12), and positioning means (14), characterised in that the covering means (12) are made up of transversely folded panels (22), vertically stacked, and the positioning means (14) are made up of slides (34) rigidly connected to said panels, oriented in a single direction, and rollers (20) supporting said slides (34).

Inventors:
CASTEL, Jean-Louis (12 rue de la Croix du Bourdon, POITIERS, 86000, FR)
Application Number:
EP2018/072431
Publication Date:
February 28, 2019
Filing Date:
August 20, 2018
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
SOLISYSTEME (11 route de la Cour d'Hénon, AVANTON, 86170, FR)
International Classes:
E04B7/16; E04F10/10
Foreign References:
EP2817463A12014-12-31
ES2083322A21996-04-01
JPS55155852A1980-12-04
JPS5768002U1982-04-23
DE102012221860A12014-06-18
FR2676079A11992-11-06
EP2817463A12014-12-31
Attorney, Agent or Firm:
CENATIEMPO, Julie (AQUINOV Allée de la Forestière, Beychac et Caillau, 33750, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Dispositif de couverture à panneaux mobiles, notamment pour une pergola, comprenant des moyens de maintien (10), des moyens de couverture (12), et des moyens de positionnement (14), caractérisé en ce que les moyens de couverture (12) sont réalisés par des panneaux pliés (22) transversalement définissant des bords latéraux, superposés en hauteur, et les moyens de positionnement (14) sont réalisés par des glissières (34) solidaires desdits panneaux, orientées suivant une unique direction et des galets (20) solidaires des moyens de maintien (10), supportant lesdites glissières (34), et des chéneaux (19), placés latéralement sous les bords latéraux des panneaux pliés (22), assurant ainsi l'évacuation des eaux latéralement.

2. Dispositif de couverture à panneaux mobiles de la revendication 1, caractérisé en ce que les panneaux pliés (22) comportent une surface horizontale (24) et deux surfaces verticales (26).

3. Dispositif de couverture à panneaux mobiles de la revendication 2, caractérisé en ce que les surfaces verticales (26) sont deux surfaces orientées vers le haut (26s) ou deux surfaces verticales orientées vers le bas (26i) ou une surface verticale orientée vers le haut (26s) et une surface verticale orientée vers le bas (26i).

4. Dispositif de couverture à panneaux mobiles selon l'une des revendications 1 à 3, caractérisé en ce que les panneaux pliés (22) comprennent :

Un panneau d'extrémité supérieure (28), mobile,

Un panneau d'extrémité inférieure (30), fixe,

Au moins un panneau intermédiaire (32), mobile.

5. Dispositif de couverture à panneaux mobiles selon l'une des revendications 1 à 3, caractérisé en ce que les panneaux pliés (22) comprennent :

Un panneau d'extrémité supérieure (28), fixe,

Un panneau d'extrémité inférieure (30), mobile,

Au moins un panneau intermédiaire (32), mobile.

6. Dispositif de couverture à panneaux mobiles selon la revendication 4, caractérisé en ce que le panneau d'extrémité supérieure (28) mobile, comprend une surface horizontale (26) et deux surfaces verticales orientées vers le bas (26i), le panneau d'extrémité inférieure (30), mobile, comprend deux surfaces orientées vers le haut (26s) et chaque panneau intermédiaire (32), mobile, comprend une surface verticale orientée vers le haut (26s) et une surface verticale orientée vers le bas (26i).

7. Dispositif de couverture à panneaux mobiles selon la revendication 6, caractérisé en ce que la surface verticale (26s), orientée vers le haut, de chaque panneau intermédiaire (32), est située du côté amont, du côté du panneau d'extrémité supérieure (28).

Description:
DISPOSITIF DE COUVERTURE A PANNEAUX MOBILES, NOTAMMENT POUR UNE PERGOLA

La présente invention propose un dispositif de couverture à panneaux mobiles, notamment pour une pergola.

Dans le domaine de l'aménagement extérieur et du confort solaire, de nombreuses solutions existent pour permettre un ombrage modulaire. La solution la plus simple et la plus répandue est le store enroulable et déroulable qui est généralement fixé au mur et qui se déploie sur une longueur donnée, réglable, avec une largeur fixe, non modulaire.

Pour abriter une terrasse, par exemple, le store enroulable a une capacité de développement limitée, une esthétique limitée et reste une structure souple dont la résistance au vent est limitée. En effet, le store est un élément en porte à faux, muni de bras structuraux dont la capacité de résistance au vent est limitée.

Il donc nécessaire pour les stores manuels de surveiller la vitesse du vent et de replier si nécessaire le store. Dans le cas d'un store motorisé électriquement, un capteur de vent peut être mis en place pour déclencher le moteur et replier le store si la puissance du vent est trop élevée.

De plus, les stores ne sont pas destinés à protéger une terrasse de la pluie et limitent ainsi l'usage de la terrasse lorsqu'il pleut.

On connaît les pergolas qui sont des structures rigides offrant une grande résistance au vent et installées de manière fixe au-dessus de la zone à ombrager. Or, si l'intérêt structurel d'une pergola est indéniable, le fait qu'elle constitue une structure rigide permanente peut ne pas convenir. En effet, il existe même des pergolas tout à fait intéressantes avec des lames orientables pouvant laisser passer la majeure partie de la lumière, mais pouvant aussi se rejoindre pour former une surface étanche lorsqu'il pleut.

Une telle pergola, à lames orientables, est décrite dans le brevet français FR 2 676 079, au nom du même demandeur.

La présence permanente de lames, même orientables, génère un ombrage permanent au- dessus de la zone située sous la pergola, mais cet ombrage permanent peut ne pas convenir à certaines applications, certaines dispositions géométriques de terrasses, certaines orientations solaires ou certains choix des utilisateurs. De plus, il faut manœuvrer les panneaux en fonction des mouvements du soleil au fur et à mesure des déplacements dudit soleil au cours de la journée.

Certaines utilisateurs souhaitent disposer d'une pergola étanche mais découvrable sur sa plus grande surface pour les jours peu ensoleillés par exemple, ou en hiver afin de laisser passer le maximum de soleil.

Une solution connue propose des modules surfaciques, montés coulissants dans des rails suivant deux directions croisées X,Y, cette solution est décrite ainsi que son agencement, dans le brevet européen EP 2 817 463, au nom du même demandeur.

Cet agencement répond au problème posé avec une grande modularité car les modules surfaciques peuvent être superposés, par manœuvre individuelle desdits modules surfaciques. Néanmoins, il peut être utile dans certains cas de disposer d'une pergola dans laquelle le déplacement d'un module assure le déplacement des autres, au détriment de la totale modularité mais au profit d'une fabrication plus industrialisable et d'une manipulation plus simple pour l'utilisateur, en maintenant la possibilité d'un découvrement important.

Il serait intéressant de pouvoir disposer des avantages d'un store souple, notamment des avantages liés à sa facilité de repli et de déploiement tout en conservant la rigidité et la résistance au vent et à la pluie, de pouvoir assurer une étanchéité.

La présente invention propose un store rigide escamotable par superposition et coulissant sur une structure rigide, qui permet la manœuvrabilité aisée et simultanée de plusieurs modules. La présente invention est maintenant décrite suivant un mode de réalisation principal, sans que celui-ci soit limitatif, ceci en regard des dessins associés sur lesquels les différentes figures représentent:

Figure 1: une vue de face du dispositif de couverture à panneaux mobiles,

- Figure 2: une vue en perspective des panneaux mobiles du dispositif de couverture,

Figures 3A à 3C: une vue en élévation latérale schématique d'un synoptique de déploiement du dispositif de couverture.

On considère pour l'ensemble des figures 1, 2 et 3, le repère orthonormé X, Y, Z. La figure 1 représente un dispositif de couverture à panneaux mobiles, comprenant des moyens de maintien 10 de ladite couverture, des moyens de couverture 12, et des moyens de positionnement 14 desdits moyens de couverture. Les moyens de maintien 10 de la couverture sont formés par des poteaux verticaux 16 et un cadre horizontal 18. Le cadre horizontal 18, plus précisément les deux éléments 18X du cadre 18 étendus suivant l'axe X, supportent un chéneau 19 et des galets 20. Les galets 20 visibles sur la figure 1, sont montés mobiles en rotation par rapport auxdits éléments 18X. Plus précisément, les deux éléments 18X du cadre 18 supportent trois lignes de galets 20 superposées, suivant l'axe Z.

Les moyens de couverture 12 sont réalisés par au moins trois panneaux 22, en l'occurrence quatre panneaux 22 dans le mode de réalisation représenté.

Ces panneaux 22 sont superposés en hauteur.

Chacun des panneaux 22 est plié et réalisé en métal thermolaqué par exemple, mais il pourrait être réalisé en forme et moulé, en matériaux composites, par exemple.

Chaque panneau 22 plié comprend trois surfaces, une surface horizontale 24, des surfaces verticales 26 orientées vers le bas 26i et/ou des surfaces verticales orientées vers le haut 26s.

Les surfaces verticales orientées vers le bas 26i et/ou vers le haut 26s sont considérées dans le plan Y, Z. L'axe de pliage étant orientée suivant l'axe Y.

Dans le cas d'une réalisation à au moins trois panneaux, trois types de panneaux pliés 22 sont utilisés :

Un panneau d'extrémité supérieure 28, mobile,

Un panneau d'extrémité inférieure 30, fixe,

- Au moins un panneau intermédiaire 32, mobile.

Le panneau d'extrémité supérieure 28 comprend une surface horizontale 24 et deux surfaces verticales orientées vers le bas 26i.

Le panneau plié 22, muni d'une surface horizontale 24 et de deux surfaces verticales 26 orientées vers le haut 26s, forme le panneau d'extrémité inférieure 30.

Chaque panneau intermédiaire 32 est réalisé par une surface horizontale 24, une surface verticale orientée vers le bas 26i et par une surface verticale orientée vers le haut 26s. La surface verticale orientée vers le haut 26s est située du côté amont, c'est-à-dire du côté du panneau d'extrémité supérieure 28.

L'agencement des panneaux pliés 22 est tel que, suivant l'axe X, le panneau d'extrémité supérieure 28, les deux panneaux intermédiaires 32-1 et 32-2 et le panneau d'extrémité inférieure 30 sont disposés de la façon suivante :

Panneau d'extrémité supérieure 28 au-dessus, Premier panneau intermédiaire 32-1 sous le panneau d'extrémité supérieure 28, Second panneau intermédiaire 32-2 sous le premier panneau intermédiaire 32-1, et Panneau d'extrémité inférieure 30 sous le second panneau intermédiaire 32-2.

Les différents panneaux pliés 22 sont ainsi agencés de manière descendante suivant l'axe X en forme d'escalier lorsque les panneaux 22 sont dépliés, comme montré sur la figure 3B.

Les moyens de positionnement 14 sont réalisés par une glissière 34 rapportée suivant l'axe X, à chaque extrémité respective, considérée suivant l'axe Y, du au moins un panneau intermédiaire 32 et du panneau d'extrémité inférieure 30. En effet, le panneau d'extrémité inférieure 30 est fixe et solidaire des éléments 18X, par l'intermédiaire des chéneaux 19. Lesdites glissières 34 forment un rail creux, à profil en U renversé, apte à prendre appui sur les galets 20.

Les glissières 34 permettent des déplacements en translation des panneaux de couverture uniquement suivant la direction X.

Afin de faciliter la visualisation de l'emboîtement des panneaux pliées 22, la figure 2 représente uniquement les panneaux pliés 22 du dispositif à panneaux mobiles. La figure 2 correspond à la vue en perspective de la figure 3B du synoptique.

Les figures 3A, 3B, 3C représentent un synoptique de déploiement du dispositif de couverture à panneaux mobiles. Afin de faciliter la compréhension du synoptique, les figures 3A, 3B, 3C ne représentent que les panneaux pliés 22 du dispositif de couverture.

La vue en élévation du synoptique de la figure 3 représente le déploiement du panneau d'extrémité supérieure 28, des panneaux intermédiaires 32-1 et 32-2 et du panneau d'extrémité inférieure 30.

La figure 3A représente le dispositif de couverture replié, la figure 3B représente le dispositif de couverture partiellement déployé et la figure 3C représente le dispositif de couverture complètement déployé.

La présente invention est maintenant décrite encore plus en détail.

Les moyens de maintien 10 formés par les poteaux verticaux 16 et le cadre horizontal 18 permettent le maintien des moyens de positionnement 14 et des panneaux pliées 22. En effet, les deux éléments 18X supportent les galets 20 dont l'axe de rotation est horizontal et orientés suivant l'axe Y. Comme visible sur la vue de face de la figure 1, les galets 20 fixés aux éléments 18X, supportent les panneaux pliés 22 par l'intermédiaire des glissières 34. Les glissières 34, en U renversé, donc avec le creux développé vers le bas et dont l'axe longitudinal est suivant l'axe X, s'appuient sur les galets 20 et permettent à la fois un maintien des panneaux pliés 22 et à la fois la possibilité de déplacer les panneaux pliés 22 suivant l'axe X, en les faisant rouler sur les galets 20.

Ainsi les panneaux pliés 22, par l'intermédiaire de leurs glissières 34 respectives, roulent sur les galets 20, suivant l'axe X.

Chacun des panneaux pliés 22, en l'occurrence le panneau d'extrémité supérieure 28, les panneaux intermédiaires 32-1 et 32-2 et le panneau d'extrémité inférieure 30 peuvent ainsi être positionnés à la demande de l'utilisateur. De par la géométrie des panneaux pliées 22, qui comportent chacun des rebords verticaux 26, le déplacement d'un panneau plié 22 entraîne l'autre panneau plié 22. En effet, les rebords verticaux 26i et 26s se superposent dans le plan Z,Y tel que le rebord vertical 26i d'un panneau plié 22 placé au-dessus et le rebord vertical 26s du panneau plié 22 placé au-dessous sont positionnés à la même hauteur, considérée suivant l'axe Z. On considère néanmoins un jeu à l'extrémité verticale des panneaux verticaux 26i et 26s et suivant l'axe Z pour faciliter le positionnement des panneaux pliés 22. Ce jeu mesure ici quelques millimètres.

Si dans le cas représenté ici, le panneau d'extrémité supérieure 28 est mobile et le panneau d'extrémité inférieur 30 est fixe, il serait possible de rendre le panneau d'extrémité supérieure 28 fixe et le panneau d'extrémité inférieur 30 mobile.

Ainsi, lorsque les panneaux pliés 22 sont déplacés suivant l'axe X et suivant une distance supérieure à la largeur d'un panneau horizontal 24, lesdits panneaux pliés 22 entraînent le panneau plié positionné au-dessus ou au-dessous, par l'intermédiaire des rebords verticaux 26 respectifs.

Il y a ainsi un très grand nombre de positionnements des différentes panneaux pliées 22, en plus des positions extrêmes totalement ouvertes ou totalement repliées.

Ces différents positionnements permettent d'ajuster au mieux les panneaux pliés 22 en fonction de l'effet d'ombrage recherché qui peut ainsi être partiel ou total.

La figure 3 représente trois positions différentes. Plus les panneaux pliés 22 sont superposés, plus la surface d'ombrage ou de couverture est réduite. La surface d'ombrage ou de couverture est maximale lorsque tous les rebords verticaux 26 sont en contact.

En cas de pluie, le positionnement en ouverture totale des panneaux pliés 22 assure un écoulement de l'eau du panneau d'extrémité supérieure 28 vers le panneau d'extrémité inférieure 30. En effet, le rebord vertical orienté vers le bas 26i d'un panneau 22 est placé du côté du panneau plié 22 positionné en dessous et facilite ainsi l'écoulement de l'eau.

Pour l'évacuation de l'eau latéralement, donc suivant l'axe Y, les chéneaux 19, développés suivant l'axe X et placés latéralement sous les bords latéraux des panneaux pliés 22 assurant ainsi l'évacuation des eaux latéralement.

De par la géométrie des panneaux pliés 22, le déplacement de l'un des panneaux pliés 22 sur une distance supérieure à l'espace entre deux rebords verticaux 26 entraîne le panneau au- dessus ou au-dessous.

En effet, les rebords verticaux 26i et 26s sont tels que tout déplacement suivant l'axe X d'un panneau plié 22 sur une distance supérieure à l'espace entre deux rebords verticaux 26 d'un panneau plié 22 entraîne le panneau plié 22 placé au-dessus ou au-dessous et assure ainsi une continuité physique des panneaux pliées 22 dans le plan X, Y. Chaque panneau 22 a donc la possibilité d'entraîner le panneau plié 22 du dessus et le panneau plié 22 du dessous par l'intermédiaire des panneaux verticaux 26 respectifs. Aucune discontinuité des panneaux pliés 22 dans le plan X, Y, n'est possible, ceci quelle que soit la position desdits panneaux pliés 22. La longueur minimale de couverture est égale à la dimension suivant X d'un panneau et la longueur maximale de couverture est égale à la somme des panneaux pliés 22, à l'épaisseur des rebords verticaux 26 près.

Si le dispositif est ici décrit avec quatre panneaux pliés, il est bien sûr possible de multiplier le nombre de panneaux intermédiaires pour augmenter la surface de couverture.