Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
DEVICE FOR CATALYTIC DIFFUSION OF A FRAGRANCE
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2016/135388
Kind Code:
A1
Abstract:
The device for catalytically diffusing a fragrance or active substances, wherein said device includes: - a bottle (2) comprising a base (8) and containing a liquid comprising a fragrance; - a catalytic combustion burner mounted on the base; - a capillary wick attached to the burner and partially submerged in the liquid; and - a closing cap (7) removably mounted on the base and covering the burner. The cap comprises a sealing means (12) bearing against a periphery of a top (81) of the base.

Inventors:
CHOLET, Vincent (4 Chemin des Forrières, Surtauville, 27400, FR)
GERARD, Corinne (11 impasse Escalières, Incarville, 27400, FR)
Application Number:
FR2015/053267
Publication Date:
September 01, 2016
Filing Date:
November 30, 2015
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
PRODUITS BERGER (1342 rue d'Elbeuf, Bourgtheroulde-infreville, 27520, FR)
International Classes:
A61L9/03; B65D41/00; F23D3/00
Foreign References:
FR2166653A51973-08-17
FR2821749A12002-09-13
US20070153519A12007-07-05
US20090291400A12009-11-26
US20120276489A12012-11-01
Other References:
None
Attorney, Agent or Firm:
NOVAGRAAF TECHNOLOGIES (Bâtiment O2, 2 rue Sarah BernhardtCS, 92665 Asnières-sur-seine Cedex, 92665, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Dispositif de diffusion de parfum ou de substance active par catalyse (1) comprenant un flacon (2) comportant une embase (8) et contenant un liquide (3) comportant un parfum ou une substance active, un brûleur à combustion catalytique (6) monté sur l'embase, une mèche capillaire (4) fixée au brûleur et immergée en partie dans le liquide et un capot ( 7 ; 700 ; 710 ) fermeture monté amovible sur l'embase et recouvrant le brûleur, caractérisé en ce que le capot comporte des moyens d'étanchéité ( 12 ; 1200 ; 1131 ; 1022 ) venant en appui sur une périphérie d'un sommet (81) de l'embase. 2. Dispositif selon la revendication 1, caractérisé en ce que les moyens d'étanchéité comportent un joint d'étanchéité (12; 1200) présentant une forme complémentaire d'une périphérie d'un sommet de l'embase. 3. Dispositif selon la revendication 2, caractérisé en ce que le capot comporte un logement de réception et de maintien (112; 1102) du joint d'étanchéité.

4. Dispositif selon la revendication 1, caractérisé en ce que les moyens d'étanchéité comportent une lèvre d'étanchéité (1131; 1022) venant en appui sur une périphérie d'un sommet de l'embase.

5. Dispositif selon l'une des revendications 1 à 4, caractérisé en ce que le capot comporte une enveloppe en matériau thermiquement résistant.

6. Dispositif selon la revendication 5, caractérisé en ce que le capot comporte un insert ( 11 ; 1100 ; 1120 ; 1130 ; 1140 ) emmanché dans l'enveloppe en matériau thermiquement résistant.

7. Dispositif selon la revendication 6, caractérisé en ce que l 'insert est évidé et s'étend depuis en dessous d'une tête du brûleur vers le flacon. 8. Dispositif selon l'une des revendications 5 à 7, caractérisé en ce que l'enveloppe comporte un rebord épaulé (71; 701, 702) .

9. Dispositif selon la revendication 7, caractérisé en ce que le capot comporte un élément d'étanchéité (10; 100) entre une face supérieure de l' insert et l'enveloppe en matériau thermiquement résistant . 10. Dispositif selon l'une des revendications 1 à 9, caractérisé en ce qu'elle comporte en outre un support de brûleur (13) positionné entre le brûleur et 1 ' embase .

Description:
Dispositif de diffusion de parfum par catalyse.

1. Domaine de l'invention

La présente invention concerne le domaine de l'aménagement d'ambiance.

Plus particulièrement, l'invention concerne un dispositif nomade de diffusion de parfum ou de substances actives (comme par exemple de l'insecticide) par catalyse.

2. Solutions de l'art antérieur

II est connu, pour la diffusion de parfum d'ambiance ou de substance active, de mettre en œuvre des dispositifs de diffusion de parfum par catalyse, aussi appelés lampes à combustion catalytiques . De telles lampes comprennent classiquement :

- un contenant ou flacon adapté à recevoir un produit liquide parfumé ou contenant une substance active ;

- un brûleur à combustion catalytique comprenant une mèche permettant de faire remonter le produit liquide par capillarité ;

- un support assemblé au brûleur permettant son positionnement sur l'embase ;

une embase métallique de positionnement du brûleur, qui peut être solidaire du contenant ;

- une protection ajourée qui, une fois en place sur la lampe, assure une protection contre l'accès au brûleur et crée une ventilation autour du brûleur ; et

- un éteignoir positionné en appui sur le brûleur et l'embase et permettant l'arrêt de la combustion catalytique

De telles lampes diffusent ainsi un parfum d'ambiance ou une substance active par la catalyse du produit liquide qui remonte par capillarité le long de la mèche . Toutefois, ces lampes présentent l'inconvénient d'être difficilement transportables, lorsqu'elles sont remplies de produit liquide, ce qui n'est pas satisfaisant. En effet, l'éteignoir positionné en appui sur le brûleur et l'embase ne garantit pas l'étanchéité du dispositif et, du fait que l'embase présente un trou afin de mettre la lampe à la pression atmosphérique et que le positionnement du support brûleur sur l'embase crée un jeu, du produit liquide peut s'accumuler dans l'éteignoir et s'écouler entre l'éteignoir et l'embase puis ainsi se déverser le long de l'embase et de la lampe. Ce produit pouvant être inflammable, une telle hypothèse n'est donc pas envisageable pour des raisons de sécurité ainsi que d'un point de vue propreté.

En outre, de telles lampes de diffusion de parfum ou de substance active par catalyse ne sont pas transportables du fait que, une fois remplies, elles doivent être positionnées sur une surface sensiblement plane et horizontale pour ne pas renverser le produit liquide qu'elles contiennent. Elles ne peuvent donc évidemment pas être couchées afin d'éviter que le liquide contenu ne se renverse, ce qui n'est pas satisfaisant.

3. Objectifs de l'invention

L'invention a notamment pour objectif de résoudre au moins en partie les inconvénients de l'art antérieur.

Notamment, un objectif d'au moins un mode de réalisation de l'invention est de fournir un dispositif de diffusion de parfum ou de substance active par catalyse qui soit relativement étanche lors de son transport (uniquement car en fonctionnement le dispositif n'est pas étanche) et qui permette d'offrir une sécurité satisfaisante à un utilisateur.

Un autre objectif d'au moins un mode de réalisation est de fournir un tel dispositif qui puisse être aisément transportable une fois rempli sans présenter de risque de renversement du liquide et qui, après transport, puisse être utilisé en toute sécurité, sans écoulement du liquide à l'utilisation.

Un autre objectif est de fournir un tel dispositif qui soit simple d'utilisation et peu coûteux à mettre en œuvre .

4. Résumé de l'invention

Ces objectifs, ainsi que d'autres qui apparaîtront par la suite, sont atteints à l'aide d'un dispositif de diffusion de parfum ou de substance active par catalyse comprenant un flacon comportant une embase et contenant un liquide comportant un parfum ou une substance active, un brûleur à combustion catalytique monté sur l'embase, une mèche capillaire fixée au brûleur et immergée en partie dans le liquide et un capot de fermeture monté amovible sur l'embase et recouvrant le brûleur, le capot comportant des moyens d'étanchéité venant en appui sur une périphérie d'un sommet de l'embase.

Ainsi, le fait de prévoir des moyens d'étanchéité en appui sur une périphérie d'un sommet de l'embase permet que tout écoulement de liquide comportant un parfum ou une substance active entre l'embase et le brûleur reste confiné dans le capot puis est renvoyé dans le flacon, une fois le dispositif remis dans une position verticale de fonctionnement. Ainsi, à l'ouverture du capot, il n'y a pas de liquide résiduel sur l'extérieure de l'embase et du brûleur, assurant ainsi une propreté et évitant tous risques lors de l'allumage du dispositif. Avantageusement, mais facultativement, le dispositif selon l'invention présente au moins l'une des caractéristiques techniques additionnelles suivantes :

les moyens d'étanchéité comportent un joint d'étanchéité présentant une forme complémentaire d'une périphérie d'un sommet de l'embase ;

le capot comporte un logement de réception et de maintien du joint d'étanchéité ;

les moyens d'étanchéité comportent une lèvre d'étanchéité venant en appui sur une périphérie d'un sommet de l'embase ;

le capot comporte une enveloppe en matériau thermiquement résistant;

le capot comporte un insert emmanché dans l'enveloppe en matériau thermiquement résistant;

1 'insert est évidé et s'étend depuis en dessous d'une tête du brûleur vers le flacon ;

l'enveloppe comporte un rebord épaulé ;

le capot comporte un élément d'étanchéité entre une face supérieure de l' insert et l'enveloppe en matériau thermiquement résistant; et,

le dispositif comporte en outre un support de brûleur positionné entre le brûleur et l'embase. 5. Liste des figures

D'autres caractéristiques et avantages de l'invention apparaîtront plus clairement à la lecture de la description suivante d'un mode de réalisation et de variantes, donnés à titre de simple exemple illustratif et non limitatif, et des dessins annexés, parmi lesquels :

- la figure 1 est une vue en coupe d'un dispositif de diffusion de parfum ou de substance active par catalyse selon un mode de réalisation de l'invention ; la figure 2 est une vue en coupe du détail II de la figure 1 ;

- la figure 3 est une vue en coupe d'une variante de réalisation du capot pour un dispositif selon l'invention ;

- la figure 4 est une vue en coupe d'une variante de réalisation de l 'insert pour un capot de la figure 2 ou 3 ;

- la figure 5 est une vue en coupe d'une deuxième variante de réalisation du capot du dispositif selon l'invention ;

- la figure 6 est une vue en coupe d'une troisième variante de réalisation du capot du dispositif selon l'invention ;

- la figure 7 est une vue en coupe d'une variante de réalisation du capot de la figure 6 ; et,

- la figure 8 est une vue en coupe d'une quatrième variante de réalisation du capot du dispositif selon l'invention.

6. Description détaillée d' un mode de réalisation

En référence à la figure 1, nous allons décrire un dispositif de diffusion de parfum ou de substance active par catalyse 1 selon l'invention. Le dispositif de diffusion de parfum ou de substance active par catalyse 1 selon l'invention comporte un flacon 2 destiné à contenir une quantité de liquide 3. Le liquide 3 comporte un parfum ou une substance active, sous la forme de molécules de ce parfum ou de cette substance active mélangé, dans un solvant adéquat. Un tel liquide pour un dispositif de diffusion de parfum ou de substance active par catalyse 1 selon l'invention est connu en soi. Au niveau d'un col du flacon 2, le dispositif de diffusion de parfum ou de substance active par catalyse 1 selon l'invention comporte une embase 8 montée sur le col du flacon avec un joint d'étanchéité 9. Au niveau d'un sommet de l'embase 8, le dispositif de diffusion de parfum ou de substance active par catalyse 1 selon l'invention comporte un brûleur 6 à combustion catalytique. Le brûleur est emmanché sur une extrémité d'une mèche 4 capillaire dont l'autre extrémité est immergée dans le liquide 3 contenu dans le flacon 2. Afin de fermer le dispositif de diffusion de parfum ou de substance active par catalyse 1 selon l'invention, ce dernier comporte en outre un capot 7 monté de manière amovible sur l'embase 8 de sorte à recouvrir le brûleur 6. Enfin, le dispositif de diffusion de parfum ou de substance active par catalyse 1 selon l'invention comporte un capuchon ajourée 5 permettant de protéger le brûleur 6, lors d'un fonctionnement du dispositif de diffusion de parfum par catalyse 1 selon l'invention.

En référence à la figure 2, nous allons décrire plus en détails une tête du dispositif de diffusion de parfum ou de substance active par catalyse 1 selon l'invention. L'embase 8 est fixée sur le col 21 du flacon 2. L'embase 8 comporte un épaulement 84 qui vient en appui sur un joint annulaire 9 qui se retrouve interposé entre cet épaulement 84 et une surface supérieure du col 21 du flacon 2. Une extrémité 85 de l'embase 8 est ensuite repliée sous le col 21 du flacon 2. L'épaulement 84 est surmonté d'une première partie cylindrique de révolution comportant un filetage 86. Puis, d'une deuxième partie cylindrique de révolution présentant un diamètre plus petit qu'un diamètre de la première partie cylindrique de révolution. La deuxième partie cylindrique de révolution se termine par un sommet 81 présentant une périphérie qui est ici radialement externe et donc située au droit d'une paroi de la deuxième partie cylindrique de révolution. Le sommet 81 est de forme arrondie convexe. L'embase 8 comporte une partie tronconique 82 partant du sommet 81 et s'étendant vers l'intérieur de l'embase 8 pour rejoindre une troisième partie cylindrique de révolution 83 coaxiale avec les première et deuxième parties cylindriques de révolution. Une extrémité inférieure de la troisième partie cylindrique de révolution 83 débouche dans le flacon 2. Ainsi, si du liquide 3 se retrouve sur la partie tronconique 82, il s'écoule par gravité le long de cette partie tronconique 82 vers l'intérieur puis le long de la troisième partie cylindrique de révolution 83 pour finalement retomber dans le flacon 2.

L'embase 2 est, ici réalisée par déformation d'une feuille mince métallique comme de l'aluminium ou un alliage de celui-ci.

La tête du dispositif de diffusion de parfum ou de substance active par catalyse 1 selon l'invention comporte un capot 7 monté de manière amovible sur l'embase 8. Le capot 7 est de forme générale cylindrique de révolution et comporte une partie inférieur 74 se terminant par un rebord rentrant 75 et une partie supérieure 71 se terminant par une surface plane 72 qui bouche la forme cylindrique de révolution du capot 7 par le haut. Dans le mode de réalisation illustré à la figure 2, la partie inférieure 74 est liée à la partie supérieure 71 par un épaulement 73 car les deux parties inférieure 74 et supérieure 71 ne présentent pas le même diamètre : la partie supérieure 71 présente un diamètre plus petit que la partie inférieure 74. Les parties supérieure 71 et inférieure 74 sont réalisées dans une même feuille mince en matériau thermiquement résistant déformée comme pour l'embase 8. Cette feuille en matériau thermiquement résistant est en métal ou en aluminium ou en alliage de celui-ci selon la distance entre la feuille en matériau thermiquement résistant et le brûleur. En variante, les parties supérieure 71 et inférieure 74 sont réalisées en un thermoplastique, si la distance entre le capot et le brûleur le permet. L'ensemble forme ainsi une enveloppe en matériau résistant thermiquement.

Le capot 7 comporte en outre un insert 11 qui est emmanché dans la partie inférieure 74 du capot 7. L 'insert 8 est retenu dans le capot 7 par le rebord rentrant 75 par le bas et, par le haut par l'épaulement 73 via l'intermédiaire d'un premier joint d'étanchéité 10. Ce premier joint d'étanchéité 10 permet d'éviter des fuites éventuelles de liquide 3 entre la partie métallique du capot 7 et l'insert 11. L'insert 11 est de forme cylindrique de révolution et est creux depuis une extrémité supérieure à une extrémité inférieure. Depuis l'extrémité supérieure, l'insert comporte une ouverture circulaire concave 111 en forme de coupelle, puis d'un col comprenant une gorge circulaire 112, puis d'une partie filetée 116. La partie filetée 116 est destinée à coopérer avec le filetage 86 de l'embase 8 pour maintenir en place le capot 7 sur la tête du dispositif de diffusion de parfum par catalyse 1 selon l'invention comme cela est illustré en figure 2. L'insert 11 est réalisé dans une matière plastique résistant à la chaleur, comme un thermoplastique, et au liquide 3 utilisé. La gorge 112 reçoit un deuxième joint d ' étanchéité 12. Le deuxième joint d ' étanchéité 12 est de forme annulaire et comporte une partie radialement interne 121 convexe en forme de chapeau arrondi et une partie radialement externe 122 formant un rebord horizontal. La gorge 112 présente une forme complémentaire du rebord horizontale 122 et d'une face supérieure de la partie radialement interne 121. Ainsi, lors d'un montage du capot 7 sur l'embase 8, une face inférieure de la partie radialement interne 121 vient en appui, tout en l'épousant, sur le sommet 81 arrondi de l'embase 8 dont la forme est complémentaire de la face inférieure de la partie radialement interne 121 du deuxième joint d'étanchéité 12. Une fois le capot 7 monté vissé sur l'embase 8, un volume est délimité par la partie supérieure 71 du capot 7, le premier joint d'étanchéité 10, une partie supérieure de 1 'insert 11 et le deuxième joint d'étanchéité 12. Ce volume reçoit la tête du brûleur 6 et est étanche par rapport à l'extérieure : ainsi, si le dispositif de diffusion de parfum ou de substance active par catalyse 1 selon l'invention est renversé ou mis en position horizontale, le liquide 3 s'écoule alors dans le dit volume et y reste confiné du fait de l 'étanchéité réalisée. Une fois, le dispositif de diffusion de parfum ou de substance active par catalyse 1 selon l'invention remis en position verticale d'utilisation, le liquide 3 présent dans ledit volume retourne dans l'enceinte du flacon 2 en s 'écoulant par gravité le long de la partie tronconique 82 de l'embase 8 vers l'intérieur puis le long de la troisième partie cylindrique de révolution 83 de l'embase 8 pour finalement retomber dans le flacon 2. Ainsi, un utilisateur peut alors retirer le capot 7 et allumer le brûleur sans danger.

Comme cela est illustré en figure 2, le brûleur 6 est enfilé dans l'embase 8 et retenu par celle-ci. Il est ici positionné dans un support de brûleur 13 qui sert d'interface entre le brûleur 6 et l'embase 8. Le brûleur 6 et le support de brûleur 13 ne sont pas ici décrits plus avant car ils sont bien connus en soit de la personne de l'art. Il en est de même de la protection 5 ajourée. Il est à noter que, une fois le dispositif de diffusion de parfum ou de substance active par catalyse 1 selon l'invention remis en position verticale d'utilisation, une partie du liquide peut également s'écouler entre le support de brûleur 13 et le brûleur 6 vers l'enceinte du flacon 2.

En référence à la figure 3, nous allons décrire une première variante de réalisation du capot 700 du dispositif de diffusion de parfum ou de substance active par catalyse 1 selon l'invention. Le capot 700 ne se différent ie du capot 7 précédemment décrit qu'au niveau de la partie reliant la partie inférieure 74 à la partie supérieure 71 : elle comporte un rebord 71 annulaire horizontal entouré d'un bossage convexe 702 lui aussi annulaire. Le bossage 702 forme intérieurement une gorge pour recevoir une variante 100 de réalisation du premier joint d ' étanchéité . Les autres éléments du capot 700 sont identiques à ceux du capot 7 et ne seront pas décrits de nouveau. Le capot 700 comporte l' insert 11 précédemment décrit .

En référence à la figure 4, nous allons décrire une variante de réalisation de l 'insert 1100 et du deuxième joint d'étanchéité 1200. L'insert 1100 peut être monté aussi bien dans le capot 7 que dans le capot 700. L'insert 1100 se différentie de l 'insert 11 précédemment décrit par le fait que la gorge 112 est remplacée par une empreinte 1102 en creux et en forme de coupelle renversée. Le deuxième joint d ' étanchéité 1200 est de forme complémentaire et comporte une paroi cylindrique de révolution 1202 surmontée d'une partie supérieure 1201 convexe en forme de chapeau arrondi, similaire à la partie radialement interne 121 convexe en forme de chapeau arrondi du deuxième joint d'étanchéité 12 précédemment décrit. Lors d'une utilisation de cet insert 1100 monté dans un capot 7 ou 700, la face interne du deuxième joint 1200 vient en appui, tout en l'épousant, du sommet 81 arrondi de l'embase, la paroi cylindrique de révolution 1202 venant au contact avec une face latérale radialement externe d'une paroi radialement externe de l'embase 8 située sous le sommet 81.

En référence à la figure 5, nous allons maintenant décrire une deuxième variante de réalisation du capot 710 pour un dispositif de diffusion de parfum ou de substance active par catalyse 1 selon l'invention. Le capot 710 comporte une partie supérieure qui est dans le prolongement de la partie supérieure sans partie reliant les deux, puisque les parties inférieure et supérieure présente le même diamètre. La capot 710 comporte un insert 1120 dont une partie inférieure est identique à 1 'insert 11 précédemment décrit (en variante, cette partie inférieure peut être similaire à l'insert 1100 précédemment décrit) . L'insert 1120 comporte une coupelle concave 1121 de forme similaire à l'ouverture circulaire concave 111 de l'insert 11. Ici, cette coupelle 1121 se prolonge vers le haut par une paroi cylindrique de révolution 1124 fermée par le haut par une paroi horizontale 1122. Une gorge 1123 interne est aménagée sous la paroi horizontale 1122 dans la paroi cylindrique de révolution 1124. Une topette 1000 est montée dans la gorge 1123. Elle présente, à cet effet, un rebord 1003 qui est reçu dans la gorge 1123. La topette 1000 comporte une paroi cylindrique de révolution 1002 qui s'étend en regard de la paroi cylindrique de révolution 1124 et est en contact avec celle-ci. L'utilisation de cette variante de réalisation du capot 710 est identique aux précédentes utilisations des capots 7 et 700.

Nous allons maintenant décrire une variante de réalisation de l'insert 1130 destinée au capot 710 du dispositif de diffusion de parfum ou de substance active par catalyse 1 selon l'invention illustrée en figure 6. Dans cette variante de réalisation, l'insert 1130 comporte une partie inférieure comprenant un filetage 116 destiné à coopérer avec le filetage 86 de l'embase 8. Au dessus de ce filetage 116, l'insert 1130 comporte une lèvre d'étanchéité 1131 déformable de forme annulaire et s 'étendant en saillie de manière centripète vers l'intérieur. Au dessus de cette lèvre d'étanchéité 1131, l'insert comporte une paroi cylindrique de révolution 1124 se terminant par une gorge 1123 interne surmontée d'une paroi horizontale 1122 de fermeture. Une topette 1010 est montée dans la gorge 1123. A cette fin, la topette 1010 comporte un rebord 1003 qui est reçu dans la gorge 1123.

La topette 1010 comporte une paroi cylindrique de révolution 1002 qui s'étend en regard de la paroi cylindrique de révolution de l'insert 1130 et est en contact avec celle-ci. La paroi cylindrique de révolution 1002 de la topette 1010 se prolonge vers le bas par un rebord concave 1011 en forme de coupelle puis d'une deuxième paroi cylindrique de révolution 1012. A une extrémité inférieure de la deuxième paroi cylindrique de révolution 1012, la topette 1010 comporte une butée annulaire 1013.

Lors d'un vissage du capot 710 comportant l 'insert

1130 sur l'embase 8, la lèvre d'étanchéité 1131 vient en appui sur le sommet 81 arrondi de l' insert 8. En continuant le vissage, la lèvre d'étanchéité 1131 se déforme du fait de l'appui du sommet 81 jusqu'à venir en contact avec la butée annulaire 1013 de la topette 1010. L'étanchéité entre la lèvre d'étanchéité 1131 et l'embase 8 est ainsi réalisé.

A la figure 7, est illustré une variante de réalisation 1140 de l 'insert précédent destinée au capot 710 du dispositif de diffusion de parfum ou de substance active par catalyse 1 selon l'invention. L'insert 1140 de cette variante de réalisation se différentie du précédent, illustré en figure 6, par le fait que l'insert 1140 comporte de manière intégré l'insert 1130 et la topette 1010 précédentes, de sorte à ne former qu'une seule pièce venue de matière. Les autres caractéristiques sont identiques .

En référence à la figure 8, nous allons décrire une autre variante de réalisation de l'insert 1150 destinée au capot 710 du dispositif de diffusion de parfum ou de substance active par catalyse 1 selon l'invention. Dans cette variante de réalisation, l'insert 1150 comporte une partie inférieure comprenant un filetage 116 destiné à coopérer avec le filetage 86 de l'embase 8. Au dessus de ce filetage 116, l'insert 1150 comporte une paroi cylindrique de révolution 1124 se terminant par une gorge 1123 interne surmontée d'une paroi horizontale 1122 de fermeture. Une topette 1020 est montée dans la gorge 1123. A cette fin, la topette 1020 comporte un rebord 1003 qui est reçu dans la gorge 1123. Dans le plan du rebord 1003, la topette 1020 comporte une paroi horizontale 1021 de fermeture qui s'étend en regard et au contact de la paroi horizontale 1122 de l'insert 1150. La topette 1020 comporte une paroi cylindrique de révolution 1002 qui s'étend en regard de la paroi cylindrique de révolution 1124 de l'insert 1150 et est en contact avec celle-ci. La paroi cylindrique de révolution 1002 de la topette 1020 se termine vers le bas, à une extrémité inférieure, par un rebord annulaire 1022 centripète qui forme une lèvre d ' étanchéité .

Lors d'un vissage du capot 710 comportant l'insert 1150 sur l'embase 8, le rebord annulaire 1022 vient en appui sur le sommet 81 arrondi de l'embase 8. L 'étanchéité entre le rebord annulaire 1022 et l'embase 8 est ainsi réalisé. D'autre part, lors de ce vissage, la paroi horizontale 1021 de la topette 1020 vient en appui sur le sommet du brûleur 6, comme cela est illustré à la figure 8.

Dans tous les modes de réalisation qui viennent d'être décrits, le montage de l'insert dans le capot peut être effectué selon l'une des manières suivantes :

- l'insert est collé dans le capot ;

- l'insert est emmanché en force dans le capot ;

- le capot est serti avec l'insert.

En variante de réalisation, le capot et l'insert présentent des stries de sorte à éviter tout mouvement de rotation de l'un par rapport à l'autre, une fois le montage effectué.

En variante supplémentaire de réalisation, dans le cas où le capot est réalisé en un thermoplastique, l'insert est venu de matière avec le capot, formant ainsi une pièce unique continue.

Bien entendu, il est possible d'apporter de nombreuse modification à l'invention sans pour autant sortir du cadre de celle-ci.