Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
DEVICE FOR CONTROLLING THE COMPRESSION RATE OF A VARIABLE COMPRESSION RATIO ENGINE, COMPRISING A TWO-WAY SOLENOID VALVE PROVIDED WITH A SECONDARY CIRCUIT FOR FLUID REFILLING
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2018/158539
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to a device for controlling the compression rate of a variable compression ratio engine, comprising an actuating cylinder comprising a piston (111) defining two chambers (112, 113) for receiving a pressure fluid, a pressure accumulator (33) supplying the pressure fluid, a first fluid circuit (31A, 32A) connecting the upper chamber (113) to the accumulator and comprising a first valve assembly (2A) for controlling the flow of the fluid in said first fluid circuit, and a second fluid circuit (31B, 32B) connecting the lower chamber (112) to the accumulator (33) and comprising a second valve assembly (2B) for controlling the flow of a fluid in said second fluid circuit, characterised in that at least one of the fluid circuits comprises a bypass conduit (50) arranged so as to connect one of the chambers (112, 113) to the accumulator (33), said bypass conduit comprising a non-return valve (51).

Inventors:
BIGOT, Sylvain (7 rue Justin Blanc, PAU, 64000, FR)
TEYSSIER, Benjamin (14 rue des carrières, SEREZIN DU RHONE, 69360, FR)
BESSON, François (5 impasse d'Alembert, MEYZIEU, 69330, FR)
Application Number:
FR2018/050469
Publication Date:
September 07, 2018
Filing Date:
February 28, 2018
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
MCE 5 DEVELOPMENT (10 place Charles Beraudier, Immeuble l'Orient, LYON, 69003, FR)
RABHI, Vianney (14 quai de Serbie, LYON, LYON, 69006, FR)
International Classes:
F02D15/00; F16K11/16
Domestic Patent References:
WO2016097546A12016-06-23
WO2008148948A22008-12-11
WO2016097546A12016-06-23
WO2008148948A22008-12-11
Foreign References:
DE102005043726A12006-09-21
EP0893635A11999-01-27
DE1102513B1961-03-16
Attorney, Agent or Firm:
BREESE, Pierre (IP TRUST, 2 rue de Clichy, Paris, 75009, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

Dispositif pour piloter le taux de compression d'un moteur à rapport volumétrique variable, comprenant un vérin de commande (110) comprenant un piston (111) délimitant deux chambres (112, 113) destinées à recevoir un fluide sous pression, un accumulateur de pression (33) délivrant le fluide sous pression, un premier circuit fluidique (31A, 32A) reliant la chambre supérieure (113) à l'accumulateur et comprenant un premier ensemble de vanne (2 A) apte à commander l'écoulement du fluide dans ledit premier circuit fluidique, un deuxième circuit fluidique (31B, 32B) reliant la chambre inférieure (112) à l'accumulateur (33) et comprenant un deuxième ensemble de vanne (2B) apte à commander l'écoulement d'un fluide dans ledit deuxième circuit fluidique, caractérisé en ce que l'un des circuits fluidiques au moins comporte un conduit de dérivation (50) arrangé pour raccorder l'une des chambres (112, 113) à l'accumulateur (33), ledit conduit de dérivation comprenant un clapet anti -retour (51) arrangé pour bloquer l'écoulement du fluide depuis la chambre (112, 113) vers l'accumulateur (33).

Dispositif pour piloter le taux de compression selon la revendication 1 , caractérisé en ce que le conduit de dérivation (50) est arrangé pour réaliser un circuit parallèle au circuit fluidique de la chambre auquel le conduit de dérivation (50) est raccordé.

Dispositif pour piloter le taux de compression selon la revendication 1 ou la revendication 2, caractérisé en ce que le conduit de dérivation (50) est arrangé pour raccorder la chambre inférieure (112) à l'accumulateur (33).

Dispositif pour piloter le taux de compression selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que chaque circuit fluidique (31A, 32A, 31B, 32B) comporte un circuit de dérivation (50) comportant un clapet anti-retour.

Dispositif pour piloter le taux de compression selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que le premier ensemble de vanne (2A) et le deuxième ensemble de vanne (2B) sont reliées à l'accumulateur (33) par un conduit commun (34).

Dispositif pour piloter le taux de compression selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que en ce que les premier et deuxième circuits fluidiques (31 A, 32A, 31B, 32B) et les premier et deuxième ensembles de vanne (2A, 2B) sont arrangées avec un actionneur magnétique (8) pour former une électrovanne permettant une ouverture et une fermeture simultanée des chambres supérieure et inférieure auxquelles l'électrovanne est raccordée.

Electrovanne (1) comprenant deux ensembles de vanne (2A, 2B) destinées à commander chacune l'écoulement d'un fluide délivré sous pression par un accumulateur de pression, chaque ensemble de vanne (2A, 2B) comportant un corps de vanne comprenant un canal (30A, 30B) longitudinal d'axe AA communiquant avec au moins deux circuits fluidiques (31 A, 32A, 31B, 32B) et un arrangement formant soupape comprenant un piston (4A, 4B) monté mobile à l'intérieur du canal (30A, 30B) entre une position d'ouverture des circuits fluidiques (31 A, 32A, 31B, 32B) pour permettre le passage du fluide d'un circuit fluidique à l'autre et une position de fermeture des circuits fluidiques (31 A, 32A, 31B, 32B) l'un par rapport à l'autre, ledit piston (4A, 4B) comprenant une portion d'extrémité magnétisable et une extrémité, opposée à la portion d'extrémité magnétisable, formant un clapet apte à s'appuyer contre un siège (13A, 13B) pour provoquer la position de fermeture, et un actionneur électromagnétique (5) unique apte à commander de manière simultanée le déplacement du piston (4A, 4B) de chaque ensemble de vanne dans la position d'ouverture des circuits fluidiques (31A, 32A, 31B, 32B), l'actionneur, interposé entre les deux ensembles de vannes, comportant une bobine électromagnétique (6) présentant un alésage de bobine logeant une cible magnétisable (8) fixe s 'étendant en vis-à-vis des portions d'extrémité magnétisables des pistons (4A, 4B) de chaque ensemble de vanne (2A, 2B), caractérisée en ce qu'au moins l'un des circuits fluidiques de l'électrovanne comporte un conduit de dérivation (50) pourvu d'un clapet anti-retour (51) arrangé pour bloquer l'écoulement du fluide en direction de l'accumulateur.

Electrovanne selon la revendication 7, caractérisée en ce que le clapet anti-retour (51) est monté en parallèle du circuit fluidique (31 A, 32A, 31B, 32B) auquel il est raccordé.

Electrovanne selon la revendication 7 ou la revendication 8, caractérisée en ce que le clapet anti-retour (51) est monté en parallèle de la partie du circuit fluidique (32A, 32B) reliant le canal (30A, 30B) à l'accumulateur.

Electrovanne selon l'une quelconque des revendications 7 à 9, caractérisée en ce que chaque circuit fluidique (31 A, 32A, 31B, 32B) comporte un circuit de dérivation comportant un clapet anti-retour (51).

1. Moteur à rapport volumétrique variable comprenant un dispositif pour piloter le taux de compression selon l'une quelconque des revendications 1 à 6.

Description:
DISPOSITIF POUR PILOTER LE TAUX DE COMPRESSION D'UN MOTEUR A RAPPORT VOLUMETRIQUE VARIABLE COMPRENANT UNE ELECTROVANNE A DOUBLE SENS POURVUE D'UN CIRCUIT SECONDAIRE DE RE-GAVAGE EN

FLUIDE DOMAINE TECHNIQUE DE L'INVENTION

[001] L'invention concerne un dispositif pour piloter le taux de compression d'un moteur à rapport volumétrique variable, comprenant un vérin de commande comprenant un piston délimitant deux chambres destinées à recevoir un fluide sous pression, un accumulateur délivrant un fluide sous pression aux deux chambres via respectivement deux circuits fluidiques distincts, chaque circuits fluidiques comprenant un ensemble d' électrovanne.

[002] L'invention concerne également un moteur à rapport volumétrique variable comprenant un tel dispositif ainsi qu'une électrovanne destinée à la mise en œuvre d'un tel dispositif

ETAT DE LA TECHNIQUE [003] On connaît de la demande WO2016/097546 un moteur à rapport volumétrique variable comprenant un vérin de commande hydraulique commandé par une électrovanne monobobine permettant de commander de manière synchrone l'ouverture et la fermeture des chambres supérieure et inférieure du vérin de commande. Pour ce faire, l'électrovanne 1 comprend deux ensembles de vanne 2A, 2B, commandant chacune l'écoulement d'un fluide, chaque ensemble de vanne 2A, 2B comportant un corps de vanne comprenant un canal 30 A, 30B longitudinal d'axe A A communiquant avec au moins deux conduits fluidiques 31 A, 32A, 31B, 32B et un arrangement formant soupape comprenant un piston 4A, 4B monté mobile à l'intérieur du canal 30A, 30B entre une position d'ouverture des conduits fluidiques 31A, 32A, 31B, 32B pour permettre le passage du fluide d'un conduit fluidique à l'autre et une position de fermeture des conduits fluidiques 31 A, 32A, 31B, 32B l'un par rapport à l'autre, ledit piston 4A, 4B comprenant une portion d'extrémité magnétisable 40A, 40B et une extrémité, opposée à la portion d'extrémité magnétisable, formant un clapet apte à s'appuyer contre un siège du corps de vanne. L'électrovanne comporte en outre un actionneur électromagnétique 5 unique interposé entre les deux ensembles de vanne, et apte à commander de manière simultanée le déplacement du piston 4A, 4B de chaque ensemble de vanne dans la position d'ouverture des conduits fluidiques 31 A, 32A, 31B, 32B. Dans la mise en œuvre d'un dispositif de pilotage de taux de compression (figure 1), le conduit fluidique 31 A est relié à la chambre supérieure 113 du vérin de commande tandis que le conduit fluidique 31B est relié à la chambre inférieure 112 du vérin de commande. Le canal 32A est relié quant à lui à un accumulateur de pression 33 destiné à alimenter les chambres supérieure et inférieure en fluide sous pression, tandis que le conduit 32B est fermé en extrémité. Afin d'assurer le passage du fluide de la chambre inférieure 112 à la chambre supérieure 113 du vérin de commande et inversement, les conduits fluidiques 32A, 32B sont reliés entre eux par un canal commun 34. L' électrovanne 1 constitue ainsi une électrovanne à double sens assurant l'ouverture ou la fermeture du circuit fluidique des deux ensembles de vanne 2A, 2B par déplacement simultané des deux pistons 4A, 4B sous l'impulsion du champ magnétique par l'actionneur 5. Le chemin du fluide lorsque électrovanne est ouverte est illustré sur la figure 1.

[004] Afin d'assurer le bon fonctionnement du dispositif de pilotage de taux de compression, il est nécessaire que le vérin soit étanche. Or il peut arriver que des micro-fuites apparaissent au niveau du siège du clapet, en particulier au niveau de la chambre supérieure du fait des fortes pressions exercées sur le clapet de la chambre supérieure (lors de pics de combustion, la chambre supérieure, laquelle reprend les efforts de combustion, peut être amenée à des pressions importantes - de l'ordre de 270 bars) ou du fait d'impuretés qui se seraient concentrées au niveau du siège du clapet. Le fonctionnement du dispositif de pilotage de taux de compression, et donc celui du moteur, s'en trouve alors altéré : lorsqu'une l'une des chambres comporte une micro-fuite, il est constaté une baisse de pression moyenne dans chacune des chambres. Lorsque cette pression moyenne chute en dessous d'une certaine valeur, notamment en dessous de 20 bars, l'amplitude des oscillations du vérin de commande au cours d'un cycle augmente, compromettant de fait le fonctionnement du moteur. [005] La figure 2 montre les courbes de pression sur plusieurs cycles moteur (720° vilebrequin) lorsque le dispositif de pilotage comporte une micro-fuite. On comprend du fonctionnement du dispositif de pilotage qu'une fuite apparaît en premier lieu lors des pics de pression en chambre supérieure du fait de la valeur élevée de la pression instantanée atteinte. Par ailleurs, la durée temporelle de pics de pression étant très faible (de 1 à 5 xl0 "4 s selon le régime), le volume de fluide évacué est très faible en cas de micro-fuite. La courbe montre l'effet d'une telle micro-fuite : un faible volume d'huile est évacué du système à chaque cycle, ce qui conduit à une baisse de la pression moyenne dans les chambres ; le croisement des courbes intervient sensiblement au niveau de la courbe sensiblement horizontale et correspondant à la pression du fluide de l'accumulateur au début, et dérive progressivement pour être à la moitié de la valeur initiale à la fin des cycles représentés, alors que lorsqu'il n'y a pas de fuite, le croisement des courbes est maintenu durant l'ensemble des cycles au niveau de la courbe de pression du fluide de l'accumulateur (figure 3). Lorsque le fonctionnement se poursuit, on arrive à un stade ou l'huile ne remplit plus les chambres supérieure et inférieure. Le piston du vérin de commande est alors libre de se déplacer dans le «coussin de vide » créé au gré de l'alternance des efforts. La fonction de maintien du taux de compression n'est alors plus assurée.

[006] L'invention vise à remédier à ces problèmes en proposant un dispositif de pilotage de taux de compression pour un moteur à rapport volumétrique variable permettant le maintien du taux de compression même en cas de présence de micro-fuites au niveau de l'une des chambres.

OBJET DE L'INVENTION

[007] A cet effet, et selon un premier aspect, l'invention propose un dispositif pour piloter le taux de compression d'un moteur à rapport volumétrique variable, comprenant un vérin de commande comprenant un piston délimitant deux chambres destinées à recevoir un fluide sous pression, un accumulateur de pression délivrant le fluide sous pression, un premier circuit fluidique reliant la chambre supérieure à l'accumulateur et comprenant un premier ensemble de vanne apte à commander l'écoulement du fluide dans ledit premier circuit fluidique, un deuxième circuit fluidique reliant la chambre inférieure à l'accumulateur et comprenant un deuxième ensemble de vanne apte à commander l'écoulement d'un fluide dans ledit deuxième circuit fluidique, caractérisé en ce que l'un des circuits fluidiques au moins comporte un conduit de dérivation arrangé pour raccorder l'une des chambres à l'accumulateur, ledit conduit de dérivation comprenant un clapet anti-retour arrangé pour bloquer l'écoulement du fluide depuis la chambre vers l'accumulateur.

[008] La présence d'un circuit de dérivation (ou circuit secondaire) comprenant un clapet anti-retour ainsi arrangé permet de pallier la chute de pression des chambres en dessous de la pression de l'accumulateur en cas de présence de micro-fuites au niveau de l'une des chambres en permettant le re-gavage de la chambre concernée par la chute de pression. Le circuit de dérivation permet ainsi de garantir une pression moyenne dans les chambres au moins égale à la pression de l'accumulateur, permettant ainsi d'obtenir des oscillations du vérin de commande au cours d'un cycle dans des valeurs acceptables (de l'ordre de 3 millimètres).

[009] Avantageusement, le conduit de dérivation est arrangé pour réaliser un circuit parallèle au circuit fluidique de la chambre auquel le conduit de dérivation est raccordé. Plus particulièrement, le clapet anti retour est monté en parallèle du circuit fluidique.

[0010] Avantageusement, le conduit de dérivation est arrangé pour raccorder la chambre inférieure à l'accumulateur. [0011] Avantageusement, chaque circuit fluidique comporte un circuit de dérivation comportant un clapet anti-retour.

[0012] Avantageusement, le premier ensemble de vanne et le deuxième ensemble de vanne sont reliés à l'accumulateur par un conduit commun.

[0013] Avantageusement, les premier et deuxième circuits fluidiques et les premier et deuxième ensembles de vanne sont arrangés avec un actionneur magnétique pour former une électrovanne permettant une ouverture et une fermeture simultanée des chambres supérieure et inférieure auxquelles Γ électrovanne est raccordée.

[0014] Selon un autre aspect, l'invention concerne une électrovanne comprenant deux ensembles de vanne destinées à commander respectivement l'écoulement d'un fluide délivré sous pression par un accumulateur de pression, chaque ensemble de vanne comportant un corps de vanne comprenant un canal longitudinal d'axe A A communiquant avec au moins deux circuits fluidiques et un arrangement formant soupape comprenant un piston monté mobile à l'intérieur du canal entre une position d'ouverture des circuits fluidiques pour permettre le passage du fluide d'un circuit fluidique à l'autre et une position de fermeture des circuits fluidiques l'un par rapport à l'autre, ledit piston comprenant une portion d'extrémité magnétisable et une extrémité, opposée à la portion d'extrémité magnétisable, formant un clapet apte à s'appuyer contre un siège pour provoquer la position de fermeture, et un actionneur électromagnétique unique apte à commander de manière simultanée le déplacement du piston de chaque ensemble de vanne dans la position d'ouverture des circuits fluidiques, l'actionneur, interposé entre les deux ensembles de vannes, comportant une bobine électromagnétique présentant un alésage de bobine logeant une cible magnétisable fixe s'étendant en vis-à-vis des portions d'extrémité magnétisables des pistons de chaque ensemble de vanne, caractérisée en ce qu'au moins l'un des circuits fluidiques de l'électrovanne comporte un conduit de dérivation pourvu d'un clapet anti-retour arrangé pour bloquer l'écoulement du fluide en direction de l'accumulateur. [0015] Selon d'autres caractéristiques avantageuses et non limitatives de Γ électrovanne, prises seules ou selon toutes combinaison techniquement réalisables :

- le clapet anti-retour est monté en parallèle du circuit fluidique auquel il est raccordé,

- le clapet anti-retour est monté en parallèle de la partie du circuit fluidique reliant le canal à l'accumulateur,

- - chaque circuit fluidique comporte un circuit de dérivation comportant un clapet anti-retour. Et lorsque Γ électrovanne est associée à un vérin de commande comprenant deux chambres (une chambre inférieure et une chambre supérieure) délimitées par un piston :

- le conduit de dérivation est arrangé pour réaliser un circuit parallèle au circuit fluidique de la chambre auquel le conduit de dérivation est raccordé.

- le conduit de dérivation est arrangé pour raccorder la chambre inférieure du vérin de commande à l'accumulateur.- les premier et deuxième circuits fluidiques et les premier et deuxième ensembles de vanne sont arrangés avec un actionneur magnétique pour former une électrovanne permettant une ouverture et une fermeture simultanée des chambres supérieure et inférieure auxquelles Γ électrovanne est raccordée.

[0016] L'invention concerne également un moteur à rapport volumétrique variable comprenant un dispositif pour piloter le taux de compression tel que décrit précédemment.

[0017] Du fait de la présence d'un circuit de dérivation, la présence de micro-fuites sans risque d'altération du fonctionnement du dispositif de pilotage de taux de compression permet de tolérer la présence d'une micro-fuite dans l'une des chambres. Le fait de tolérer la présence d'une micro-fuite offre de nombreux avantages. En premier lieu, cela permet de réduire la précision de pièces à usiner et donc de réduire les coûts de fabrication. Cela permet ensuite d'augment la tolérance à l'usure. Enfin cela permet de réduire la cavitation en chambre inférieure, lorsque la micro-fuite a lieu en chambre supérieure. BREVE DESCRIPTION DES FIGURES

[0018] D'autres objets et avantages de l'invention apparaîtront au cours de la description qui suit, faite en référence aux dessins annexés, dans lesquels :

- la figure 1 représente une vue schématique d'un dispositif de pilotage de taux de compression de l'art antérieur mis en œuvre pour piloter le taux de compression d'un moteur à rapport volumétrique variable ; - la figure 2 montre la courbe de pression sur plusieurs cycles moteur (720° vilebrequin) lorsque le dispositif de pilotage de la figure 1 présente une micro-fuite ;

- la figure 3 montre les courbes de pression sur plusieurs cycles moteur (720° vilebrequin) lorsque le dispositif de pilotage de la figure 1 ne présente pas de micro-fuite ; - la figure 4 représente une vue schématique d'un dispositif de pilotage de taux de compression selon l'invention destiné à être mis en œuvre pour piloter le taux de compression d'un moteur à rapport volumé trique variable, lorsque le dispositif de pilotage de taux de compression est en position ouverte ;

- la figure 5 représente une schématisation du dispositif de pilotage de la figure 4 ; - les figures 6 et 7 représentent le dispositif de pilotage de taux de compression de la figure 4 en position fermée, le clapet anti-retour étant respectivement en position fermée et ouverte.

- La figure 8 montre les courbes de pression sur un cycle moteur (720° vilebrequin) lorsque Γ électrovanne à double sens comporte un circuit secondaire de re-gavage en fluide pourvu d'un clapet anti-retour. [0019] Pour plus de clarté, les éléments identiques ou similaires des différents modes de réalisation sont repérés par des signes de référence identiques sur l'ensemble des figures.

DESCRIPTION DETAILLEE DES FIGURES

[0020] En relation avec les figures 4 à 8, il est décrit un dispositif de pilotage de taux de compression destiné à être mis en œuvre pour piloter le taux de compression d'un moteur à rapport volumétrique variable du type par exemple de celui décrit dans la demande WO2008/148948.

[0021] Le dispositif de pilotage de taux de compression comprend un vérin de commande 110 comprenant un piston délimitant deux chambres, une chambre dite supérieure 113 et une chambre dite inférieure 112, destinées à être alimentées en fluide hydraulique sous pression, en l'espèce de l'huile, en provenance d'un accumulateur de pression 33. Pour ce faire, un premier circuit fluidique 31 A, 32A reliant la chambre supérieure à l'accumulateur et comprenant un premier ensemble de vanne 4A, un deuxième circuit fluidique 31B, 32Breliant la chambre inférieure à l'accumulateur et comprenant un deuxième ensemble de vanne 4B.

[0022] Dans l'exemple illustré, les deux circuits fluidiques et les deux ensembles de vanne sont arrangées avec un actionneur magnétique 5 pour former une électrovanne 1 du type de celle décrite dans la demande WO2016/097546, permettant l'ouverture et la fermeture simultanée des chambres supérieure et inférieure.

[0023] L' électrovanne 1 ne sera pas décrite ci-après en détail. Elle reprend cependant l'ensemble des caractéristiques de Γ électrovanne décrite dans la demande susvisée. De manière générale cependant, l'électrovanne 1 comprend deux ensembles de vanne 2A, 2B de commande de l'écoulement d'un fluide et un actionneur 5 électromagnétique unique interposé entre les deux ensembles de vannes.

[0024] Chaque ensemble de vanne 2A, 2B comporte un corps de vanne comprenant un canal 30 A, 30B longitudinal d'axe A A communiquant avec au moins deux conduits fluidiques 31 A, 32A, 31B, 32B. Les canaux 30 A, 30B sont débouchant du côté de Γ actionneur 5 et fermés du côté opposé à l'actionneur. Les conduits fluidiques 31 A, 32A, 31B, 32B sont ménagés sur les parois latérales des canaux 30, 30B. Le conduit fluidique 31A de l'électrovanne 1 est relié à la chambre supérieure 113 du vérin de commande tandis que le conduit fluidique 31B est relié à la chambre inférieure 112 du vérin de commande. Le canal 32A est relié quant à lui à l'accumulateur de pression 33, tandis que le conduit 32B est fermé en extrémité. Afin d'assurer le passage du fluide de la chambre inférieure 112 à la chambre supérieure 113 du vérin de commande et inversement, les conduits fluidiques 32A, 32B sont reliés entre eux par un canal commun 34.

[0025] Chaque ensemble de vanne comprend en outre un arrangement formant soupape. L'arrangement formant soupape comprend un piston 4A, 4B présentant un corps tubulaire monté mobile à l'intérieur du canal 30 A, 30B entre une position d'ouverture des conduits fluidiques 31A, 32A, 31B, 32B pour permettre le passage du fluide d'un conduit fluidique à l'autre et une position de fermeture des conduits fluidiques 31A, 32A, 31B, 32B l'un par rapport à l'autre. Plus particulièrement, chaque piston 4A, 4B présente une extrémité 41A, 41B apte à s'appuyer contre un siège 13A, 13B ménagé au niveau de l'extrémité du canal 30A, 30B associé la plus éloignée de l'actionneur 5 (i.e. au niveau de l'extrémité fermée du canal), et ainsi fermer les conduits fluidiques. L'extrémité 41A, 41B forme ainsi un clapet. On parlera par la suite de clapets pilotés. Une ouverture et des orifices sont ménagés respectivement au niveau de l'extrémité 41 A, 41B et du corps tubulaire des pistons 4A, 4B pour permettre le passage du fluide à l'intérieur de ces derniers. Les conduits fluidiques 31 A, 31B sont arrangés pour déboucher dans les canaux 30A, 30B en vis-à-vis de la portion de paroi du piston pourvue des orifices tandis que les conduits fluidiques 32A, 32B sont arrangés pour déboucher dans les canaux 30 A, 30B à proximité de l'extrémité fermée du canal correspondant.

[0026] L'actionneur électromagnétique 5 comprend une bobine électromagnétique 6 cylindrique présentant un alésage de bobine et une pièce constituant une cible magnétisable 8, avantageusement en alliage magnétisable ferreux, comme par exemple un alliage fer/cobalt, un alliage fer/silicium ou autres, montée fixe dans ledit alésage. Lorsque chaque piston se déplace sous la commande de l'actionneur électromagnétique pour passer de la position de fermeture des conduits fluidiques à la position d'ouverture desdits conduits fluidiques, chaque piston 4A, 4B se déplace dans le canal correspondant en direction de la pièce cible pour venir en butée contre la face d'extrémité correspondante de la pièce cible 8.

[0027] L' électrovanne 1 constitue ainsi une électrovanne à double sens assurant l'ouverture ou la fermeture du circuit fluidique des deux ensembles de vanne 2A, 2B par déplacement simultané des deux pistons 4A, 4B sous l'impulsion du champ magnétique créé dans la bobine 6. Le chemin 36 du fluide est similaire à celui d'un dispositif de pilotage sans clapet tel qu'illustré sur la figure 1. Le pilotage du taux de compression du moteur s'effectue par le biais de la commande du passage du fluide sous pression d'une chambre à l'autre du vérin de commande 110, et inversement à l'aide de l'électrovanne 1.

[0028] Le dispositif de pilotage comporte en outre un conduit dit de dérivation 50 comprenant un clapet anti-retour (51) permettant le re-gavage d'une des chambres en cas de micro-fuites générant des micro-fuites de fluide de l'une desdites chambres.

[0029] Dans le mode de réalisation illustré, le conduit de dérivation 50 est arrangé pour raccorder le conduit fluidique menant à la chambre inférieure au conduit fluidique menant à l'accumulateur. Il constitue ainsi un conduit de dérivation 50 du deuxième circuit fluidique (ou circuit fluidique inférieur). Le conduit de dérivation 50 est arrangé pour réaliser ainsi un circuit parallèle au circuit fluidique de la chambre auquel le conduit de dérivation 50 est raccordé.

[0030] Les figures 6 et 7 représentent l'électrovanne en position fermée. Dans le cas normal, i.e. en l'absence de micro-fuites au niveau du vérin et donc de micro-fuite, la pression de la chambre basse du vérin est supérieure à la pression d'accumulateur. Dans ce cas, le clapet anti-retour 51 , disposé en parallèle du clapet 41B piloté, reste fermé (figure 6). Lorsque Γ électrovanne est fermée et que la chambre supérieure présente une micro-fuite, le premier pic de pression en chambre qui suit la fermeture a pour effet de faire chuter la pression de la chambre inférieure (à l'instant de la fermeture, la situation des pressions est la même que celle la situation précédant la fermeture). Lorsque celle-ci chute en dessous de la pression de l'accumulateur, le clapet anti-retour 51 , en parallèle du clapet 41B piloté, s'ouvre, permettant alors l'introduction d'un volume complémentaire de fluide dans la chambre inférieure du vérin et ainsi l'augmentation de la pression dans le vérin de commande. En quelques cycles, il peut être constaté une remontée de la pression moyenne dans le vérin. Si le vérin ne fuit pas, hormis une micro-fuite, et que le clapet anti-retour 51 présente une réactivité suffisante, on peut parvenir à une pression minimale dans la chambre inférieure égale à la pression d'alimentation. Cela permet ainsi de garantir une pression minimale dans le vérin de commande malgré la présence d'une petite fuite en chambre supérieure. Par ailleurs, cela tend à améliorer la stabilité du dispositif de pilotage de taux de compression grâce à la remontée de la pression moyenne dans le vérin de commande.

[0031] La figure 8 montre les courbes de pression sur un cycle moteur (720° vilebrequin) lorsque l'électrovanne à double sens comporte un circuit secondaire de re-gavage en fluide pourvu d'un clapet anti-retour 51. On peut constater alors qu'avec la présence du circuit de dérivation 50, la pression dans les chambres est rehaussée.

[0032] Dans l'exemple illustré, le conduit de dérivation 50 est prévu pour re-gaver la chambre inférieure 112. Il s'agit d'un mode de réalisation préférentiel. Il est bien entendu évident que l'invention ne se limite pas à cet arrangement, et qu'il peut être prévu un dispositif de pilotage de taux de compression avec un circuit de dérivation 50 prévu pour re-gaver la chambre supérieure 113. Ainsi, le conduit de dérivation 50 comprenant le clapet anti-retour 51 est arrangé pour raccorder le conduit fluidique menant à la chambre supérieure au conduit fluidique menant à l'accumulateur. Il constitue ainsi un conduit de dérivation 50 du premier circuit fluidique (ou circuit fluidique supérieur).

[0033] De même, il peut être prévu, sans sortir du cadre de l'invention, un dispositif de contrôle de taux de compression comprenant un arrangement combiné des deux circuits de dérivation 50 précédemment décrits de sorte à permettre le re-gavage de l'une ou l'autre des chambres. [0034] L'invention est décrite dans ce qui précède à titre d'exemple. Il est entendu que l'homme du métier est à même de réaliser différentes variantes de réalisation de l'invention sans pour autant sortir du cadre de l'invention.