Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
DEVICE FOR CONTROLLING FLAPS VIA A LINEAR ACTUATOR
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2016/097589
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to a device for controlling the movement of flaps for a vehicle comprising an actuator comprising a motor (9) rotationally coupled with a shaft (8) having a first threaded portion (14) engaging with at least a first nut (15) connected to a first drive flap and to a second drive flap (2MG) by means of an actuation system (23). According to the invention, the device comprises a housing (17) containing the shaft (8) and the nut (15), this housing (17) defining a stationary slide (16) for translationally guiding the nut (15) connected on either side to an actuation system (23) for the first left drive flap (2MG) and the first right drive flap extending on either side of the housing.

Inventors:
ROUSSEL, Laurent (4 Bis Rue Camille Desmoulins, Saint-Priest, 69800, FR)
MONAVON, Raphaël (4 Place Bir Hakeim, Lyon, 69003, FR)
Application Number:
FR2015/053520
Publication Date:
June 23, 2016
Filing Date:
December 15, 2015
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
ELECTRICFIL AUTOMOTIVE (77 Allée des Grandes Combes, Z. I Ouest Beynost, Miribel Cedex, 01700, FR)
International Classes:
B60K11/08; F16H25/08
Domestic Patent References:
WO2013180569A12013-12-05
Foreign References:
DE10049258A12002-04-11
DE202011050032U12011-07-25
FR2534859A11984-04-27
EP2754579A12014-07-16
EP2371603A12011-10-05
DE10049258A12002-04-11
DE202011050032U12011-07-25
EP2754579A12014-07-16
Attorney, Agent or Firm:
THIBAULT, Jean-Marc et al. (Cabinet Beau de Lomenie, 51 Avenue Jean JaurèsBP 7073, Lyon Cedex 07, 69301, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1 - Dispositif de commande du déplacement de volets d'aérodynamisme équipant un véhicule, le dispositif comportant d'une part, au moins un premier et un deuxième volet d'aérodynamisme montés chacun pivotant par rapport à un support (4) selon un axe longitudinal (5) et d'autre part, un actionneur (7) comportant un moteur (9) accouplé en rotation avec un arbre (8) pourvu d'une première partie filetée (14) coopérant avec au moins un premier écrou (15) guidé en translation, ce premier écrou (15) étant relié à un premier volet de type menant et à un deuxième volet de type menant (2MD, 2MG), à l'aide d'un système d'actionnement (23) pour assurer la rotation desdits volets entre deux positions prédéterminées, caractérisé en ce qu'il comporte un boîtier (17) dans lequel sont logés l'arbre (8) et l'écrou (15), ce boîtier (17) délimitant une glissière fixe (16) de guidage en translation de l'écrou (15) relié de part et d'autre, à un système d'actionnement (23) pour le premier volet dit menant gauche (2MG) et le premier volet dit menant droit (2MD) s'étendant de part et d'autre du boîtier (17) sensiblement à un même niveau vertical.

2 - Dispositif de commande selon la revendication 1, caractérisé en ce qu'il comporte un deuxième écrou (15) guidé en translation dans la glissière fixe (16), le deuxième écrou (15) étant relié à des deuxièmes volets de type menant gauche et droit (2MD, 2MG), à l'aide de systèmes d'actionnement (23) pour assurer la rotation desdits volets entre les deux positions prédéterminées.

3 - Dispositif de commande selon les revendications 1 ou 2, caractérisé en ce que l'arbre (8) accouplé en rotation avec le moteur (9) est pourvu d'une deuxième partie filetée (40) selon un pas de sens contraire au pas de la première partie filetée (14), cette deuxième partie filetée (40) coopérant avec au moins un premier écrou dit inversé (41), guidé en translation dans une glissière fixe (16), l'écrou inversé (41) étant relié à un premier et deuxième volets inversés de type menant droit et gauche (2iMD, 2iMG), à l'aide de systèmes d'actionnement (23). 4 - Dispositif de commande selon la revendication 3, caractérisé en ce qu'il comporte un deuxième écrou dit inversé (41), guidé en translation dans la glissière fixe (16) et coopérant avec la deuxième partie filetée (40), le deuxième écrou inversé (41) étant relié à des deuxièmes volets inversé de type menant gauche et droit (2iMD, 2iMG), à l'aide de systèmes d'actionnement (23) pour assurer la rotation desdits volets entre les deux positions prédéterminées.

5 - Dispositif de commande selon l'une des revendications 1 à 4, caractérisé en ce que le système d'actionnement (23) reliant un écrou à un volet de type menant (2 D, 2 G, 2iMG, 2iMD), comporte au moins une tige (25) articulée à l'écrou et articulée au volet de type menant.

6 - Dispositif de commande selon l'une des revendications 1 à 5, caractérisé en ce qu'il comporte au moins un premier volet de type mené dit droit et un premier volet de type mené dit gauche (2mD, 2mG, 2imD, 2imG), montés pivotant par rapport au support (4) selon un axe longitudinal (5), chaque premier volet de type mené étant relié à un volet de type menant (2MD, 2MG, 2iMD, 2iMG), par l'intermédiaire d'une biellette (50) articulée à ses deux extrémités pour suivre les mouvements dudit volet de type menant.

7 - Dispositif de commande selon la revendication 6, caractérisé en ce qu'il comporte au moins deux deuxièmes volets de type mené, montés pivotant par rapport au support selon un axe longitudinal (5), chaque deuxième volet de type mené étant relié au premier volet de type mené, par l'intermédiaire d'une biellette (50) articulée à ses deux extrémités pour suivre les mouvements de chaque premier volet de type mené.

8 - Dispositif de commande selon l'une des revendications 1 à 7, caractérisé en ce que l'axe longitudinal de pivotement (5) du volet s'étend sensiblement au niveau d'un bord longitudinal dudit volet.

9 - Dispositif de commande selon l'une des revendications 1 à 7, caractérisé en ce que l'axe longitudinal de pivotement (5) d'un volet s'étend sensiblement au milieu dudit volet 10 - Dispositif de commande selon l'une des revendications 1 à 8, caractérisé en ce que les axes de pivotement des volets (5) s'étendent se!on des axes longitudinaux non parallèles entre eux.

11 - Dispositif de commande selon l'une des revendications 1 à 10, caractérisé en ce que chaque volet est un volet de régulation du flux d'air entrant dans une ouverture du véhicule, ce volet de régulation du flux d'air étant commandé entre ses deux positions prédéterminées correspondant à des positions de dégagement et d'obturation de l'ouverture.

12 - Dispositif de commande selon l'une des revendications 1 à 11, caractérisé en ce qu'un volet de type menant (2MD, 2MG) ou mené (2mG,

2mD), est monté en association avec un volet inversé de type mené (2imD, 2imG) ou menant (2ÏMD, 2iMG), pour assurer la régulation du flux d'air entrant dans une ouverture délimitée dans le support, les axes de pivotement des volets étant montés en opposition pour s'étendre au niveau des bords opposés du support.

13 - Dispositif de commande selon l'une des revendications 1 à 12, caractérisé en ce que le boîtier (17) comporte un fût tubulaire de logement pour l'arbre (8) et l'écrou (15), s'élevant à partir d'une embase (21) pour le logement du moteur (9) et d'au moins une roue dentée (12) d'accouplement entre le moteur et l'arbre (8).

14 - Dispositif de régulation du flux d'air pour un véhicule, caractérisé en ce qu'il comporte :

- un cadre support (4) délimitant au moins deux ouvertures adjacentes séparées par un montant vertical (4i) du cadre support (4) ;

- un dispositif de commande (1) conforme à l'une des revendications 1 à 13, dont le boîtier (17) est positionné derrière le montant vertical du cadre rapport (4).

Description:
DISPOSITIF DE COMMANDE DE VOLETS

PAR UN ACTIONNEUR LINEAIRE

La présente invention concerne le domaine technique des dispositifs assurant une modification de l'écoulement d'air arrivant sur un véhicule automobile.

L'objet de l'invention trouve une application particulièrement avantageuse dans le domaine des dispositifs assurant, par l'intermédiaire de volets ou d'ailettes, la régulation du flux d'air entrant à l'intérieur d'un véhicule et en particulier sous le capot d'un véhicule.

L'objet de l'invention trouve une autre application particulièrement avantageuse dans le domaine des dispositifs assurant, par l'intermédiaire d'ailerons ou de volets, la déviation du flux d'air arrivant sur le véhicule.

Dans le domaine de la régulation du flux d'air entrant sous le capot d'un véhicule, l'état de la technique a proposé plusieurs dispositifs assurant la régulation du flux d'air de refroidissement dans le compartiment moteur du véhicule.

Par exemple, le brevet EP 2 371 603 décrit un volet de calandre mobile destiné à un véhicule, comportant des ailettes équipées d'arbres de rotation et montées pour ouvrir ou fermer des ouvertures aménagées dans la calandre du véhicule. Les arbres de rotation des ailettes sont commandés en pivotement par un dispositif d'actionnement comportant un moteur agissant sur un train d'engrenages présentant des arbres de sortie agissant sur les arbres de rotation des ailettes.

De même, la demande de brevet WO 2013/180569 décrit un dispositif pour commander des volets de régulation de l'air entrant dans la calandre du moteur d'un véhicule. Ce dispositif comporte un boîtier de commande dans lequel sont montés un moteur agissant sur un train d'engrenages comprenant deux arbres de sortie disposés pour agir sur des volets placés de part et d'autre du boîtier de commande.

Pour certaines configurations des calandres présentant des grandes ouvertures, les volets présentent des dimensions nécessitant l'application d'un effort moteur important pour contrer la force du vent, en particulier lorsque le volet doit être actionné alors que le véhicule roule à une vitesse élevée. Une telle contrainte apparaît d'autant plus importante pour les volets dont les arbres de rotation sont décalés par rapport au centre du volet, comme c'est le cas pour les volets décrits par le brevet EP 2 371 603. Cette contrainte impose d'avoir recours à un moteur de plus forte puissance et donc présentant un encombrement plus important. Or, pour des questions esthétiques, il doit être considéré que les dispositifs de commande doivent être le moins apparent possible de l'extérieur du véhicule.

De même, le brevet DE 100 49 258 décrit un dispositif pour déplacer des volets de conditionnement d'air d'un véhicule, comportant un moteur entraînant en rotation un arbre fileté équipé d'un écrou guidé en translation et agissant sur un chariot se déplaçant perpendiculairement par rapport à l'axe de rotation des volets pour solliciter en rotation les volets. Un tel dispositif qui présente un encombrement important n'est pas adapté pour agir sur des volets équipant une grande ouverture de passage.

Le document DE 20 2011 050032 Ul décrit un système de commande de volets de conditionnement d'air d'un véhicule comportant un arbre motorisé pourvu de deux parties filetées avec des pas de sens contraire. Chaque partie filetée coopère avec un écrou entraînant en translation une série de volets assemblés en accordéon et guidés en translation. Un tel système présente un encombrement important notamment en position repliée des volets en accordéon.

La demande de brevet EP 2 754 579 décrit un dispositif de grille d'obturation pour une calandre d'un véhicule. Ce dispositif comprend un premier rideau de volets et un deuxième rideau de volets, déplacés l'un par rapport à l'autre à l'aide d'un système pignon crémaillère. Un tel dispositif qui comporte de nombreuses pièces, s'avère complexe à mettre en œuvre et présente un encombrement important.

La présente invention vise à remédier aux inconvénients des solutions techniques antérieures en proposant un nouveau dispositif de commande pour des volets, conçu pour appliquer un effort moteur important sur les volets tout en présentant un encombrement limité. Un autre objet de l'invention est de proposer un nouveau dispositif de commande de conception simple avec un encombrement limité, conçu pour assurer à l'aide de volets dits d'aérodynamisme, la régulation du flux d'air entrant à l'intérieur d'un véhicule et en particulier sous le capot d'un véhicule.

Pour atteindre de tels objectifs, le dispositif de commande pour des volets selon l'invention comporte d'une part, au moins un premier et un deuxième volets d'aérodynamisme montés chacun pivotant par rapport à un support selon un axe longitudinal et d'autre part, un actionneur comportant un moteur accouplé en rotation avec un arbre pourvu d'une première partie filetée coopérant avec au moins un premier écrou guidé en translation, ce premier écrou étant relié à un premier volet de type menant et un deuxième volet de type menant, à l'aide d'un système d'actionnement pour assurer la rotation desdits volets entre deux positions prédéterminées.

Selon l'invention, le dispositif comporte un boîtier dans lequel sont logés l'arbre et l'écrou, ce boîtier délimitant une glissière fixe de guidage en translation de l'écrou relié de part et d'autre, à un système d'actionnement pour le premier volet dit menant gauche et le premier volet dit menant droit s'étendant de part et d'autre du boîtier sensiblement à un même niveau vertical.

Le dispositif de l'invention comporte en outre en combinaison l'une et/ou l'autre des caractéristiques additionnelles suivantes :

- un deuxième écrou guidé en translation dans (a glissière fixe, le deuxième écrou étant relié à des deuxièmes volets de type menant gauche et droit, à l'aide de systèmes d'actionnement pour assurer la rotation desdits volets entre les deux positions prédéterminées ;

- l'arbre accouplé en rotation avec le moteur est pourvu d'une deuxième partie filetée selon un pas de sens contraire au pas de la première partie filetée, cette deuxième partie filetée coopérant avec au moins un premier écrou dit inversé, guidé en translation dans une glissière fixe, l'écrou inversé étant relié à un premier et deuxième volets inversés de type menant droit et gauche, à l'aide des systèmes d'actionnement ; - un deuxième écrou dit inversé, guidé en translation dans la glissière fixe et coopérant avec la deuxième partie filetée, le deuxième écrou inversé étant relié à des deuxièmes volets inversés de type menant gauche et droit, à l'aide de systèmes d'actionnement pour assurer la rotation desdits volets entre les deux positions prédéterminées ;

- le système d'actionnement reliant un écrou à un volet de type menant, comporte au moins une tige articulée à l'écrou et articulée au volet de type menant ;

- au moins un premier volet de type mené dit droit et un premier volet de type mené dit gauche, montés pivotant par rapport au support selon un axe longitudinal, chaque premier volet de type mené étant relié à un volet de type menant, par l'intermédiaire d'une biellette articulée à ses deux extrémités pour suivre les mouvements dudit volet de type menant ;

- au moins deux deuxièmes volets de type mené, montés pivotant par rapport au support selon un axe longitudinal, chaque deuxième volet de type mené étant relié au premier volet de type mené, par l'intermédiaire d'une biellette articulée à ses deux extrémités pour suivre les mouvements de chaque premier volet de type mené ;

- Taxe longitudinal de pivotement du volet s'étend sensiblement au niveau d'un bord longitudinal dudit volet ;

- l'axe longitudinal de pivotement d'un volet s'étend sensiblement au milieu dudit volet ;

- les axes de pivotement des volets s'étendent selon des axes longitudinaux non parallèles entre eux ;

- un volet de type menant ou mené, est monté en association avec un volet inversé de type mené ou menant, pour assurer la régulation du flux d'air entrant dans une ouverture délimitée dans le support, les axes de pivotement des volets étant montés en opposition pour s'étendre au niveau des bords opposés du support ;

- le boîtier comporte un fût tubulaire de logement pour l'arbre et l'écrou, s'élevant à partir d'une embase pour le logement du moteur et d'au moins une roue dentée d'accouplement entre le moteur et l'arbre. Un autre objet de l'invention est de proposer un dispositif de régulation du flux d'air pour un véhicule comportant un cadre support délimitant au moins deux ouvertures adjacentes séparées par un montant vertical du cadre support et un dispositif de commande dont le boîtier est positionné derrière le montant vertical du cadre support.

Diverses autres caractéristiques ressortent de la description faite ci-dessous en référence aux dessins annexés qui montrent, à titre d'exemples non limitatifs, des formes de réalisation de l'objet de l'invention, La Figure 1 est une vue de face d'un exemple de réalisation d'un dispositif de commande de volets au nombre de huit, placés en position d'obturation et pilotés en opposition.

La Figure 2 est une vue arrière du dispositif de commande conforme à l'invention illustré à la Fig. 1.

La Figure 3 est une vue arrière du dispositif de commande conforme à l'invention avec les volets placés en position d'ouverture.

La Figure 4 est une vue arrière de détail du dispositif de commande conforme à l'invention avec les volets placés en position d'obturation.

Les Figures 5 et 6 sont des vues de côté du dispositif de commande conforme à l'invention avec les volets respectivement en position d'ouverture et d'obturation.

La Figure 7 est une vue de face d'un autre exemple de réalisation d'un dispositif de commande de volets au nombre de quatre, placés en position d'obturation et pilotés dans le même sens.

La Figure 8 est une vue arrière du dispositif de commande conforme à l'invention illustré à la Figure 7.

Les Figures 9 et 10 sont des vues arrière du dispositif de commande illustré aux Figure 7 et 8 avec les volets respectivement en position d'obturation et d'ouverture.

L'objet de l'invention concerne un dispositif 1 de commande du déplacement de volets d'aérodynamisme 2k équipant un véhicule au sens général avec k un indice fonction du sens de rotation du volet, du type menant ou mené et de la position du volet prise du côté extérieur au véhicule.

Dans les exemples de réalisation illustrés sur les dessins, !e dispositif de commande 1 assure par l'intermédiaire de volets 2k, la régulation du flux d'air entrant à l'intérieur d'un véhicule et en particulier sous le capot d'un véhicule. Dans la variante de réalisation illustrée aux Fig, 1 à 6, les volets 2k pour réguler l'air entrant dans l'ouverture aménagée dans la calandre d'un véhicule sont au nombre de huit alors que dans la variante de réalisation illustrée aux Fig, 7 à 10, les volets 2k adaptés pour réguler l'air entrant dans une ouverture aménagée dans la calandre d'un véhicule sont au nombre de quatre. Dans les exemples illustrés, les volets 2k viennent en position d'obturation, fermer une ouverture 3 délimitée par un support 4 schématisé en traits mixtes sur les dessins, et faisant partie de la carrosserie au sens général du véhicule. Ce cadre support 4 est rapporté sur la carrosserie du véhicule ou fait partie intégrante de la carrosserie du véhicule. L'objet de l'invention concerne ainsi également, un dispositif de régulation du fiux d'air pour un véhicule, entrant dans l'ouverture 3 qui est délimitée par ce cadre support 4. Un tel dispositif de régulation du flux d'air comporte le cadre support 4 et le dispositif de commande 1 des volets équipant l'ouverture 3 délimitée par le cadre support 4.

Dans ces exemples, le support 4 comporte un cadre de forme trapézoïdale pourvu dans sa partie médiane, d'un montant vertical 4*, et dans l'exemple illustré d'une traverse horizontale 4 2 . L'ouverture 3 se décompose ainsi en quatre passages individuels équipées chacun d'une paire de volets 2k pour la variante de réalisation illustrée aux Fig. 1 à 6 et d'un volet pour la variante de réalisation illustrées aux Fig. 7 à 10.

Bien entendu, le support 4 peut être réalisé avec une géométrie ou forme quelconque, différente de celle illustrée à titre d'exemple. Ainsi, par exemple, le cadre support 4 peut comporter uniquement un montant vertical 4i sans traverse horizontale. Dans le même sens, le nombre de volets 2k utilisés dépend des dimensions et de la configuration de l'ouverture 3 ainsi que de la place disponible pour permettre le mouvement des volets 2k. Ainsi, l'ouverture 3 peut comporter un nombre de passages individuels différent par exemple égal de un à dix, pourvus chacun d'un ou de plusieurs volets 2k ou d'un volet lorsque le nombre de passages individuels est supérieur à 2. Classiquement, chaque volet 2k possède une forme générale rectangulaire délimitée par deux bords latéraux opposés reliés entre eux par deux bords longitudinaux.

D'une manière générale, chaque volet 2k est monté pivotant par rapport au support 4 selon un axe longitudinal de pivotement 5 s'étendant selon une direction générale X-X'. Dans l'exemple illustré sur les dessins, l'axe longitudinal de pivotement 5 s'étend sensiblement au niveau d'un bord longitudinal dudit volet en présentant au niveau des bords latéraux, une partie saillante montée dans un logement aménagé dans le support 4. Bien entendu, l'axe longitudinal de pivotement 5 du volet peut être positionné de manière différente comme par exemple, s'étendre sensiblement au milieu dudit volet. Dans le même sens, il est à noter que la direction générale X-X' de l'axe longitudinal de pivotement 5 n'est pas nécessairement parallèle aux bords longitudinaux du volet.

Le dispositif de commande 1 comporte également un actionneur 7 conçu pour agir sur le ou les volets 2k en vue d'assurer la rotation entre deux positions prédéterminées. Dans les exemples illustrés dans lesquels chaque volet est un volet de régulation du flux d'air entrant dans une ouverture du véhicule, ce volet de régulation du flux d'air est commandé entre deux positions prédéterminées maximales correspondant à des positions d'ouverture ou de dégagement (Fig. 3, 5 et 10) et d'obturation de l'ouverture 3 (Fig. 1, 2, 4, 6, 7, 8 et 9). Bien entendu, le volet 2k peut occuper toutes les positions intermédiaires entre ses deux positions maximales.

Conformément à l'invention, l'actionneur 7 est du type linéaire et comporte un arbre 8 accouplé en rotation de toute manière appropriée avec un moteur 9 de préférence électrique. Dans l'exemple illustré, le moteur 9 comporte un pignon de sortie 11 coopérant avec un réducteur mécanique entraînant en rotation une extrémité de l'arbre 8. Dans ('exemple illustré sur les dessins, le pignon de sortie 11 du moteur 9 entraîne en rotation une roue dentée 12 montée à l'extrémité de l'arbre 8. Tel que cela ressort plus précisément des Fig. 4 à 6 et 8 à 10, l'arbre 8 est pourvu d'une première partie filetée 14 coopérant avec au moins un premier écrou 15 bloqué en rotation et guidé en translation par une glissière fixe 16 aménagée dans un boîtier 17 dans lequel sont logés l'arbre 8 et l'écrou 15. Ainsi, la rotation dans un sens du moteur 9 entraine la translation de l'écrou 15 selon un premier sens tandis que la rotation du moteur 9 dans un sens contraire entraine le déplacement de l'écrou selon un sens opposé de translation.

Par exemple, le boîtier 17 comporte deux parois latérales opposées 18 reliées à une paroi arrière 19. Le boîtier 17 comporte également une paroi avant 20 placée en vis à vis de la paroi arrière 19. Les parois latérales 18, arrière 19 et avant 20 forment une sorte de fût tubulaire de logement pour l'arbre 8 et l'écrou 15. Cette partie du boîtier 17 qui se présente sous la forme d'un fût tubulaire peut être réalisée avantageusement par un profilé à l'intérieur duquel s'étendent l'arbre 8 et l'écrou 15.

Ce fût tubulaire comporte la glissière 16 permettant la liaison en rotation et le guidage en translation de l'écrou 15. Cette glissière 16 peut être réalisée de toute manière appropriée, en étant aménagée ou rapportée sur les faces internes du fût tubulaire du boîtier.

Ce fût tubulaire s'élève à partir d'une embase 21 pour le logement du moteur 9 et de la roue dentée 12. Cette embase 21 de forme parallélépipédique s'étend à partir de la paroi arrière 19 de sorte que le boîtier 17 possède un encombrement limité notamment en largeur correspondant à la distance entre ses parois latérales 18. Ainsi, le boîtier 17 peut être positionné derrière un montant vertical du support, qui présente une faible largeur. Le boîtier 17 est équipé d'un système de fixation 22 sur le support 4. Par exemple, ce système de fixation 22 comporte des œillets pour le passage de vis de fixation au support 4.

Ce premier écrou 15 est relié à au moins une paire de premiers volets dit menant 2M, à l'aide de systèmes d'actionnement 23 pour assurer la rotation desdits volets entre les deux positions prédéterminées. Dans les exemples de réalisation illustrés sur les dessins, le premier écrou 15 est relié à un premier volet dit menant gauche 2MG par un système d'actionnement 23 et à un deuxième volet dit menant droit 2 D à l'aide d'un autre système d'actionnement 23. Les côtés gauche et droit sont pris par rapport à un observateur placé du côté externe des volets c'est-à-dire du côté arrivée d'air. Le premier volet dit menant gauche 2MG et le deuxième volet dit menant droit 2MD s'étendent ainsi de part et d'autre du boîtier 17, sensiblement à un même niveau vertical.

La liaison entre le premier écrou 15 et un volet est assurée par le système d'actionnement 23 qui peut être réalisée de toute manière appropriée. Selon une variante avantageuse de réalisation, chaque système d'actionnement 23 comporte au moins une tige 25 articulée au premier écrou 15 et articulée au volet de type menant. Avantageusement, la tige 25 est articulée au premier écrou 15 à l'aide d'une rotule 26 et au volet de type menant, par une rotule 27. La tige 25 est ainsi articulée à chacune de ses extrémités par une rotule 26, 27 autorisant une rotation selon trois axes orthogonaux, pour permettre l'application sur le volet, d'un effort assurant son pivotement à partir du déplacement linéaire du premier écrou 15.

Dans les exemples illustrés, la rotule 27 est décalée par rapport à la face arrière du volet de type menant. A cet effet, le logement de la rotule 27 est porté par un doigt 29 s'étendant à partir de la face arrière du volet de type menant, dans une zone située à distance de l'axe longitudinal de pivotement 5. Le doigt 29 est donc monté sur la face arrière du volet de type menant selon une direction sensiblement perpendiculaire de sorte qu'il n'est pas visible de la face avant. Dans l'exemple illustré, le doigt 29 s'étend à partir d'une semelle 31 fixée sur la face arrière du volet menant. Bien entendu, la face arrière du volet menant peut intégrer sous la forme d'une pièce monobloc, le doigt 29 de réception de la rotule 27.

La tige 25 est articulée à l'autre de ses extrémités, au premier écrou 15 par la rotule 26, à l'aide dans l'exemple illustré d'une partie d'adaptation 33. Dans les exemples de réalisation illustrés sur les dessins, la partie d'adaptation 33 possède une forme générale en T présentant une jambe 34 s'étendant à partir du premier écrou 15 pour traverser une fente aménagée dans la paroi avant 20, La jambe 34 est pourvue à son extrémité située en dehors du couvercle, d'une plaquette 35 s'étendant de chaque côté de la jambe et munie à chaque extrémité, d'une aile 37 de fixation de la rotule 26. Tel que cela ressort plus précisément des Fig. 2 et 3 et de la Fig. 8, chaque aile 37 est située en regard d'une paroi latérale 18 du boîtier. Ainsi, iors de la translation du premier écrou 15, chaque aile 37 se déplace à proximité d'une paroi latérale 18 et en vis-à-vis de cette dernière.

Bien entendu, la partie d'adaptation 33 de l'écrou 15 peut présenter une forme différente. Ainsi, la partie d'adaptation 33 peut comporter deux jambes séparées 34 s'étendant de part et d'autre de l'écrou pour traverser chacune une fente aménagée sur les parois latérales 18 du boîtier 17.

Dans l'exemple de réalisation illustré sur les dessins, la première partie filetée 14 de l'arbre 8 coopère avec un premier écrou 15. Bien entendu, cette première partie filetée 14 de l'arbre 8 peut coopérer avec un deuxième écrou et d'une manière générale avec une série d'écrous guidés en translation dans la glissière fixe comme expliqué précédemment. Chaque écrou 15 est relié à une deuxième, troisième, etc., paires de volets de type menant 2M, à l'aide de systèmes d'actionnement 23 décrits ci-dessus pour assurer la rotation des volets entre les deux positions prédéterminées.

Selon la variante de réalisation illustrée aux Fig. 1 à 6, l'arbre 8 accouplé en rotation avec le moteur est pourvu d'une deuxième partie filetée 40, avec un filet réalisé selon un pas de sens contraire au pas de la première partie filetée 14. Cette deuxième partie filetée 40 coopère avec au moins un premier écrou dit inversé 41, guidé en translation dans la glissière fixe. L'écrou inversé 41 est relié à au moins une première paire de volets inversés de type menant 2îM, à l'aide de systèmes d'actionnement qui avantageusement correspond au système d'actionnement 23 décrit ci-avant. Dans l'exemple de réalisation illustré sur les dessins, l'écrou inversé 41 est relié par un système d'actionnement 23, à un premier volet inversé dit menant gauche 2ÏMG et à un deuxième volet inversé dit menant droit 2iMD par un système d'actionnement 23. Le premier volet inversé menant gauche 2ÎMG et le deuxième volet inversé menant droit 2iMD s'étendent ainsi de part et d'autre du boîtier 17, sensiblement selon un même niveau vertical.

Bien entendu, cette deuxième partie filetée 40 de l'arbre 8 peut coopérer avec un deuxième écrou dit inversé 41 et d'une manière générale avec une série d'écrous dit inversés guidés en translation dans la glissière fixe comme expliqué précédemment. Chaque écrou dit inversé est relié à une deuxième, troisième, etc., paires de volets inversés de type menant 2iM, à l'aide de systèmes d'actionnement 23 décrits ci-dessus pour assurer la rotation desdits volets entre les deux positions prédéterminées.

Ii doit être compris que la rotation de l'arbre 8 selon un sens de rotation conduit à la translation dans un sens de translation, du ou des écrous 15 et dans un sens de translation opposé, du ou des écrous inversés 41. Ainsi, pour un sens de rotation de l'arbre 8, l'écrou 15 et l'écrou inversé 41 s'écartent l'un par rapport à l'autre tandis que pour un sens contraire de rotation de l'arbre 8, l'écrou 15 et l'écrou inversé 41 se rapproche l'un par rapport à l'autre. Une telle disposition permet de commander des volets en opposition c'est-à-dire selon des mouvements de pivotement de sens opposé. Ainsi, tel que cela ressort plus précisément des figures 5 et 6, pour passer d'une position de dégagement (Fig. 5) à une position d'obturation (Fig. 6), le volet menant gauche 2 G suit un mouvement de rotation selon le sens contre horaire tandis que le volet inversé menant gauche 2iMG évolue selon une trajectoire de rotation selon le sens horaire et, réciproquement pour passer de la position d'obturation à la position de dégagement. Bien entendu, les mouvements du volet menant droit et du volet inversé menant droit sont identiques aux mouvements respectivement du volet menant gauche et du volet inversé menant gauche décrits ci-dessus.

Selon une variante avantageuse de réalisation, le mouvement du ou des volets dits menant est mis à profit pour entraîner le mouvement de volets dits de type mené. En d'autres termes, un volet est dit mené dans le cas où son mouvement est directement donné par un autre volet comme par exemple un vo!et menant ou un autre volet mené alors qu'un volet est dit menant lorsque son mouvement est imposé par l'actionneur linéaire.

Le dispositif 1 selon l'invention comporte ainsi au moins un premier volet de type mené 2m par exemple droit 2rnD, monté pivotant par rapport au support 4 selon un axe longitudinal 5. Ce premier volet de type mené droit 2mD est relié à un volet de type menant droit 2MD dans l'exemple considéré, par l'intermédiaire d'une biellette 50 articulée à ses deux extrémités, pour suivre les mouvements dudit volet de type menant. Les volets droits menant 2 D et mené 2mD sont montés de manière superposée. Le dispositif 1 selon l'invention comporte également un volet de type mené gauche 2mG, monté pivotant par rapport au support 4 selon un axe longitudinal 5. Ce volet gauche de type mené 2mG est relié à un volet de type menant 2MG gauche dans les exemples considérés, par l'intermédiaire d'une biellette 50 articulée à ses deux extrémités pour suivre les mouvements dudit volet de type menant Les volets gauches menant 2 G et mené 2mG sont montés de manière superposée.

De la même manière, le ou les volets menant inversés peuvent assujettir leur mouvement à un volet mené inversé. Le dispositif 1 selon l'invention comporte ainsi au moins un premier volet inversé de type mené par exemple droit 2imD, monté pivotant par rapport au support 4 selon un axe longitudinal 5. Ce premier volet inversé de type mené droit 2imD est relié à un volet inversé de type menant droit 2iMD dans l'exemple considéré, par l'intermédiaire d'une biellette 50 articulée à ses deux extrémités pour suivre les mouvements dudit volet de type menant. Les volets inversés droits menant 2ÏMD et mené 2imD sont montés de manière superposée. Le dispositif 1 selon l'invention comporte également un volet inversé de type mené gauche 2imG, monté pivotant par rapport au support 4 selon un axe longitudinal 5. Ce volet inversé gauche de type mené 2imG est relié à un volet inversé de type menant 2i G gauche dans l'exemple considéré, par l'intermédiaire d'une biellette 50 articulée à ses deux extrémités pour suivre les mouvements dudit volet de type menant. Les volets inversés gauches menant 2iMG et mené 2îmG sont montés de manière superposée. Selon la variante de réalisation illustrée aux Fig. 1 à 6, un volet de type menant 2 G, 2MD ou mené 2mG, 2mD est monté en association avec un volet inversé respectivement de type mené 2imG, 2îmD ou menant 2iMG, 2ÎMD pour assurer la régulation du flux d'air entrant dans l'ouverture 3 délimitée dans le support 4. Dans le cas où l'ouverture 3 se décompose en 4 passages individuels, ces passages individuels de l'ouverture 3 sont équipés chacun d'une paire de volets, composée d'un volet menant et d'un volet mené, avec l'un étant du type inversé, à savoir: 2mD~ 2iMD, 2MD-2îmD, 2mG-2iMG, 2MG-2imG.

Selon cette variante de réalisation, les axes de pivotement 5 des volets sont montés en opposition pour s'étendre au niveau des bords opposés du support. Ainsi, les axes de pivotement 5 des volets droits menant 2MD, et inversés menant 2iMD et respectivement gauches 2MG, 2iMG sont placés en position de superposition à proximité l'un de l'autre pour permettre d'être placés derrière une traverse du support 4 divisant l'ouverture 3 en passages individuels superposés. Les axes de pivotement 5 des volets droits mené 2mD et inversés mené 2imD et respectivement gauches 2mG, 2imG sont placés à l'opposé de l'axe de pivotement 5 des volets avec lequel ils coopèrent pour fermer et ouvrir les passages individuels de l'ouverture 3. Ainsi, les axes de pivotement 5 des volets droits mené 2mD et inversés mené 2imD et respectivement gauches 2mG, 2imG peuvent être placés au niveau du cadre du support 4 délimitant l'ouverture 3.

Dans l'exemple illustré sur les Fig. 1 à 6, les volets menant 2M et mené 2m sont montés de manière superposée en n'étant pas voisins. Bien entendu, un volet mené 2m peut être accouplé à un volet menant 2M voisin, placé en dessous ou en dessus du volet mené 2m comme par exemple selon la variante illustrée aux figures 7 à 10.

Selon la variante de réalisation illustrée aux Fig. 7 à 10, un volet de type menant 2MG, 2 D est monté en association avec un volet de type mené respectivement 2mG, 2mD pour assurer la régulation du flux d'air entrant dans l'ouverture 3 délimitée dans le support 4. Dans le cas où l'ouverture 3 se décompose en 4 passages individuels, ces passages individuels de l'ouverture 3 sont équipés chacun d'un volet. Chaque paire de passages individuels gauches et droits est équipée d'un volet menant et d'un volet mené respectivement gauche et droit.

Selon cette variante de réalisation, les axes de pivotement 5 des volets sont montés pour permettre le pivotement des volets dans le même sens. Ainsi, les axes de pivotement 5 des volets menant droit 2MD et gauche 2 G sont placés en position de superposition avec les axes de pivotement 5 respectivement des volets mené droit 2mD et respectivement gauche 2mG. Pour chaque paire de passages individuels gauche et droit, les axes de pivotement 5 des volets mené 2m et menant 2M sont montés selon le même côté des passages individuels superposés de la paire, à savoir le côté supérieur des passages individuels. Ainsi, les axes de pivotement 5 des volets menés 2m sont placés au niveau du cadre du support 4 tandis que les axes de pivotement 5 des volets menant 2M sont placés au niveau de la traverse du support 4. Bien entendu, la position superposée entre les volets mené et menant peut être intervertie. De même, le sens de pivotement des volets mené et menant peut être de sens contraire à celui illustré sur les figures 7 à 10.

De la même manière, un volet inversé mené 2im peut être couplé cinématiquement à un volet inversé menant 2i voisin placé en dessous ou en dessus du volet inversé mené 2im.

Comme indiqué, un volet menant est relié à un volet mené, par l'intermédiaire d'une biellette 50 articulée à ses deux extrémités pour suivre les mouvements dudit volet de type menant. Te! que cela ressort des figures, chaque biellette 50 comporte à chaque extrémité, une rotule 51 supportée par une tige 52 fixée sur la face arrière d'un volet. La longueur des tiges 52 est choisie pour ne pas gêner la rotation des volets. Les rotules 51 qui autorisent une rotation selon trois axes orthogonaux, permettent que les axes de pivotement 5 des volets s'étendent selon des axes longitudinaux X- X' non parallèles entre eux. Une telle disposition offre l'avantage que les volets puissent évoluer dans une ouverture 3 présentant des profils variables.

Bien entendu, un premier volet mené inversé ou non peut entraîner au moins un deuxième volet de type mené inversé ou non, monté pivotant par rapport au support 4 selon un axe longitudinal 5. Ce deuxième volet de type mené inversé ou non est relié au premier volet de type mené inversé ou non, par l'intermédiaire d'une biellette 50 telle que décrite ci-dessus, articulée à ses deux extrémités pour suivre les mouvements du premier volet de type mené inversé ou non.

Le fonctionnement du dispositif de commande 1 conforme à l'invention découle directement de la description qui précède. Le moteur 9 qui est piloté par une unité de commande de tous types assure la rotation de l'arbre 8 dans un sens conduisant au déplacement linéaire simultané de chaque écrou. Chaque écrou 15, 41 qui est relié à un volet menant 2M, 2îM possède une course adaptée pour assurer le pivotement du volet menant entre les positions de dégagement et d'obturation de l'ouverture 3. Chaque volet menant 2M, 2iM est avantageusement couplé cinématiquement à un ou plusieurs volets menés 2m, 2im. Par ailleurs, la réalisation de pas de vis inversés sur l'arbre 8 permet à des volets reliés à un écrou 15 et à un écrou inversé 41, de suivre des mouvements simultanés de sens contraire. Selon la variante illustrée aux Fig, 1 à 6, le volet menant et le volet mené équipant chaque passage individuel de l'ouverture 3 possèdent des mouvements de rotation de sens contraire alors que selon la variante illustrée aux Fig. 7 à 10, tous les volets menant et mené possèdent des sens de rotation de même sens.

Le dispositif 1 selon l'invention permet ainsi de réguler le flux d'air entrant dans une ouverture composée d'un ou plusieurs passages individuels, à l'aide d'un ou de plusieurs volets menant assujettis au mouvement d'un actionneur linéaire 7, chaque volet menant étant associé ou non à un ou plusieurs volets menés. Un tel dispositif 1 présente un encombrement limité avec une grande diversité de choix dans la combinaison des volets pouvant en outre s'étendre dans des plans décalés.