Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
DEVICE FOR CONTROLLING A TERMINAL FOR RE-ESTABLISHING POWER IN AN INSTALLATION
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2018/192947
Kind Code:
A1
Abstract:
Device for controlling a terminal for re-establishing power in a multi-terminal high-voltage DC transmission installation including the terminal, the terminal comprising at least one voltage converter comprising an electrical energy storage module and being connected between an AC electrical power supply network and a DC portion of said installation, the device including an isolation module that is configured to control the isolation of the converter with respect to the AC electrical power supply network when the DC portion of the installation is in the low-voltage state, the device including a module for transferring the energy stored in the electrical energy storage module of the converter to the DC portion of the installation, a module for connecting the converter to the AC electrical power supply network when the DC portion of the installation is in the high-voltage state, and a module for re-establishing power in said installation.

Inventors:
ZAMA, Ahmed (51 Avenue Lacassagne, LYON, 69003, FR)
ROMERO RODRIGUEZ, Miguel (23 Rue de la Madeleine, LYON, 69007, FR)
BENCHAIB, Abdelkrim (4 Rue Jacques Cartier, MONTIGNY LE BRETONNEUX, 78180, FR)
LUSCAN, Bruno (40 Rue Camille, LYON, 69003, FR)
Application Number:
EP2018/059849
Publication Date:
October 25, 2018
Filing Date:
April 18, 2018
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
SUPERGRID INSTITUTE (23 RUE CYPRIAN, VILLEURBANNE, 69100, FR)
International Classes:
H02J5/00; H02J1/08; H02J1/14; H02J3/00; H02J3/28; H02J3/36; H02J3/46; H02J4/00; H02J7/00; H02J7/34; H02J9/06; H02J13/00; H02M1/36; H02M7/00; H02M7/217; H02M7/25; H02M7/483
Domestic Patent References:
WO2017021642A12017-02-09
WO2011150963A12011-12-08
Foreign References:
EP0550348A11993-07-07
Other References:
MARC PETIT ET AL: "Les réseaux HVDC multi-terminaux : des défis multiples en génie électrique", HAL, 18 September 2014 (2014-09-18), XP055403978
HANI AZIZ SAAD ET AL: "UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL MODÉLISATION ET SIMULATION D'UNE LIAISON HVDC DE TYPE VSC-MMC", 30 March 2015 (2015-03-30), XP055404029, Retrieved from the Internet [retrieved on 20170905]
FRANÇOIS GRUSON ET AL: "Conception, réalisation et test d'une maquette de convertisseur Modulaire Multiniveaux", 7 June 2016 (2016-06-07), XP055404056, Retrieved from the Internet [retrieved on 20170905]
None
Attorney, Agent or Firm:
BALESTA, Pierre (CABINET BEAU DE LOMENIE, Immeuble Eurocentre179 Boulevard de Turin, LILLE, 59777, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

Dispositif de contrôle (10,110) d'un terminal (12,112) pour le rétablissement de la puissance dans une installation (14,114,214) de transport de courant continu haute tension multi-terminaux comportant le terminal, le terminal comprenant au moins un convertisseur (16,116) permettant de convertir une tension alternative en une tension continue et inversement, ledit convertisseur comprenant un module de stockage d'énergie électrique (26,126) et étant connecté entre un réseau d'alimentation électrique alternatif (20,120) et une partie continue de ladite installation (18,118) pouvant être placée dans un état haute tension et dans un état basse tension,

le dispositif étant caractérisé en ce qu'il comporte :

• un module d'isolation (30,130) configuré pour commander l'isolation du convertisseur par rapport au réseau d'alimentation électrique alternatif, lorsque la partie continue de l'installation est dans l'état basse tension ;

• un module de transfert (34,134) configuré pour commander le transfert de l'énergie stockée dans le module de stockage d'énergie électrique du convertisseur vers la partie continue de l'installation, afin de placer ladite partie continue dans l'état haute tension ;

• un module de connexion (32,132) configuré pour commander la reconnexion du convertisseur au réseau d'alimentation électrique alternatif, lorsque la partie continue de l'installation est dans l'état haute tension ; et

• un module de rétablissement (36,136) configuré pour commander le rétablissement de la puissance dans ladite installation.

Dispositif (10,110) selon la revendication 1, caractérisé en ce que le terminal (12,112) comprend des premiers moyens d'isolation commandables disposés entre le convertisseur (16,116) et le réseau d'alimentation électrique alternatif (20,120), le module de connexion (32,132) et le module d'isolation (30,130) étant configurés pour commander lesdits premiers moyens d'isolation pour permettre respectivement la connexion et l'isolation dudit convertisseur par rapport au réseau d'alimentation électrique alternatif. Dispositif (110) selon la revendication 1 ou 2, caractérisé en ce que le convertisseur (116) peut être placé dans un état commandable ou dans un état bloqué, et en ce que le dispositif comprend :

• un module de réception d'un signal de déclenchement ;

• un module de blocage configuré pour commander la mise en état bloqué du convertisseur, en réponse à la réception du signal de déclenchement,

le module d'isolation (130) étant en outre configuré pour commander l'isolation de la partie continue (118) de l'installation (114,214) par rapport au convertisseur, avant l'isolation du convertisseur par rapport au réseau d'alimentation électrique alternatif (120).

Dispositif (110) selon la revendication 3, caractérisé en ce que :

• le module d'isolation (130) est en outre configuré pour commander le maintien de l'isolation de la partie continue (118) de l'installation (114,214) par rapport au convertisseur (116) pendant une durée choisie ;

• le module de connexion (132) est en outre configuré pour commander la reconnexion de la partie continue de l'installation au convertisseur ; et

• le module de blocage est en outre configuré pour commander la mise en état commandable du convertisseur. Dispositif (110) selon la revendication 3 ou 4, caractérisé en ce que le terminal (112) comprend en outre des seconds moyens d'isolation commandables disposés entre le convertisseur (116) et la partie continue (118) de l'installation (114,214), le module de connexion (132) et le module d'isolation (130) étant configurés pour commander lesdits seconds moyens d'isolation pour permettre respectivement la connexion et l'isolation de la partie continue de l'installation par rapport au convertisseur.

Installation (214) de transport de courant continu haute tension multi- terminaux, caractérisée en ce qu'elle comprend une pluralité de terminaux (112,112'), au moins un des terminaux comprenant un dispositif de contrôle (110,110') selon l'une quelconque des revendications 1 à 5 et un convertisseur (116,116') contrôlé par un tel dispositif et permettant de convertir une tension alternative en une tension continue et inversement, le convertisseur comprenant un module de stockage d'énergie électrique (126,126') et étant connecté à un réseau d'alimentation électrique alternatif (120,120') qui lui est propre, lesdits terminaux étant reliés entre eux par l'intermédiaire d'une pluralité de lignes à courant continu (118a,118b,118c) formant la partie continue (118) de l'installation.

Installation (214) selon les revendications 4 et 6, caractérisée en ce qu'elle comprend un organe de contrôle (146) de l'installation comprenant un module de localisation (148) configuré pour localiser au moins une ligne à courant continu (118c) défaillante pendant le maintien de l'isolation de la partie continue de l'installation par rapport au convertisseur (116,116'), et un module d'isolation de ligne (150) configuré pour commander l'isolation de ladite ligne à courant continu défaillante (118c) par rapport à la partie continue de l'installation (118).

Installation (214) selon la revendication 7, caractérisée en ce que les lignes à courant continu (118a,118b,118c) sont munies de premiers moyens d'isolation de ligne (142, 142', 142") disposés en une première extrémité desdites lignes et de seconds moyens d'isolation de ligne (144, 144', 144") disposés en une seconde extrémité desdites lignes, le module d'isolation de ligne (150) étant configuré pour commander lesdits premiers et seconds moyens d'isolation de ligne de la ligne défaillante pour permettre l'isolation de ladite ligne par rapport à la partie continue de l'installation (118).

Installation (214) selon l'une quelconque des revendications 6 à 8, caractérisée en ce qu'elle comprend au moins un terminal supplémentaire (112") comportant un dispositif de contrôle supplémentaire (110") et un convertisseur supplémentaire (116") contrôlé par ledit dispositif supplémentaire, le convertisseur supplémentaire comprenant un module de stockage d'énergie électrique (126") et étant connecté entre un réseau d'alimentation électrique alternatif supplémentaire (120") qui lui est propre et la partie continue (118) de l'installation, ledit convertisseur supplémentaire pouvant être placé dans un état de compensation dans lequel il est apte à fournir une tension alternative de compensation dans ledit réseau alternatif supplémentaire, et en ce que ledit dispositif de contrôle supplémentaire comprend :

• un module de réception supplémentaire du signal de déclenchement ;

• un module de blocage supplémentaire configuré pour commander la mise en état bloqué du convertisseur supplémentaire dudit terminal supplémentaire, en réponse au signal de déclenchement ;

• un module d'isolation supplémentaire configuré pour commander l'isolation de la partie continue de l'installation par rapport audit convertisseur supplémentaire ;

• un module de compensation configuré pour commander la mise en état de compensation dudit convertisseur supplémentaire, de manière à fournir une tension alternative de compensation au réseau d'alimentation électrique alternatif supplémentaire ; et

• un module de connexion supplémentaire configuré pour commander la reconnexion dudit convertisseur supplémentaire à la partie continue de l'installation après la reconnexion des convertisseurs des autres terminaux (112,112') de l'installation aux réseaux d'alimentation électrique alternatifs qui leur sont propres.

10. Procédé de contrôle d'un terminal (12,112) pour le rétablissement de la puissance dans une installation (14,114,214) de transport de courant continu haute tension multi-terminaux comportant le terminal, ledit terminal comprenant au moins un convertisseur (16,116) permettant de convertir une tension alternative en une tension continue et inversement, ledit convertisseur comprenant un module de stockage d'énergie électrique (26,126) et étant connecté entre un réseau d'alimentation électrique alternatif (20,120) et une partie continue (18,118) de l'installation pouvant être placée dans un état basse tension et dans un état haute tension,

le procédé étant caractérisé en ce qu'il comprend les étapes de :

• isolation du convertisseur par rapport au réseau d'alimentation électrique alternatif, lorsque la partie continue de l'installation est dans l'état basse tension ;

• transfert de l'énergie stockée dans le module de stockage d'énergie électrique du convertisseur vers la partie continue de l'installation, afin de placer ladite partie continue de l'installation dans l'état haute tension ;

• reconnexion du convertisseur au réseau d'alimentation électrique alternatif ; et

· rétablissement de la puissance dans l'installation.

11. Procédé selon la revendication 10, caractérisé en ce que le convertisseur (116) peut être placé dans un état commandable ou dans un état bloqué, et en ce que la partie continue (118) de l'installation (114, 214) est placée dans l'état basse tension grâce aux étapes antérieures de :

• réception d'un signal de déclenchement ;

• mise en état bloqué du convertisseur, en réponse au signal de déclenchement ; puis

• isolation de la partie continue de l'installation par rapport au convertisseur.

12. Procédé selon la revendication 11, caractérisé en ce qu'après l'étape d'isolation du convertisseur (116) par rapport au réseau d'alimentation électrique alternatif (120) et avant l'étape de transfert de l'énergie stockée dans le module de stockage d'énergie électrique (124) du convertisseur vers la partie continue (118) de l'installation (114,214), il comprend les étapes intermédiaires de :

• maintien de l'isolation de la partie continue de l'installation par rapport au convertisseur pendant une durée choisie ;

· reconnexion de la partie continue de l'installation au convertisseur ; et

• mise en état commandable du convertisseur.

13. Procédé selon la revendication 12, caractérisé en ce que le signal de déclenchement est émis en réponse à la détection d'une anomalie sur la partie continue de l'installation et en ce qu'il comprend une étape de correction de l'anomalie simultanée à l'étape de maintien de l'isolation de la partie continue (118) de l'installation (114,214) par rapport au convertisseur (116).

14. Procédé selon la revendication 13, caractérisé en ce que l'émission du signal de déclenchement est réalisée en réponse à la détection d'une augmentation du courant de la partie continue (118) de l'installation au- delà d'un seuil prédéterminé.

15. Procédé selon l'une quelconque des revendications 10 à 14, caractérisé en ce que l'installation (14,114) comprend une pluralité de terminaux

(112,112'), chacun des terminaux comprenant un convertisseur (116,116') permettant de convertir une tension alternative en une tension continue et inversement, chacun des convertisseurs comprenant un module de stockage d'énergie électrique (124,124') et étant connecté à un réseau d'alimentation électrique alternatif (120,120') qui lui est propre, lesdits convertisseurs étant reliés entre eux par l'intermédiaire d'une pluralité de lignes à courant continu (118a,118b,118c) formant la partie continue (118) de l'installation, chacun desdits terminaux étant contrôlés de manière synchronisée.

16. Procédé selon les revendications 12 et 15, caractérisé en ce qu'il comprend, pendant l'étape de maintien de l'isolation de la partie continue (118) de l'installation par rapport aux convertisseurs (116,116') :

• une étape de localisation d'une ligne à courant continu défaillante (118c) ; et

• une étape d'isolation de ladite ligne à courant continu défaillante par rapport à la partie continue de l'installation.

17. Procédé selon la revendication 15 ou 16, caractérisé en ce que l'installation comprend au moins un terminal supplémentaire (112") comportant un convertisseur supplémentaire (116") comprenant un module de stockage d'énergie électrique (126") et étant connecté entre un réseau d'alimentation électrique alternatif supplémentaire (120") qui lui est propre et la partie continue (118) de l'installation, ledit convertisseur supplémentaire pouvant être placé dans un état de compensation dans lequel il est apte à fournir une tension alternative de compensation dans ledit réseau alternatif supplémentaire, ledit procédé comprenant les étapes de :

• mise en état bloquée du convertisseur supplémentaire dudit terminal supplémentaire, en réponse au signal de déclenchement ;

• isolation de la partie continue de l'installation par rapport audit convertisseur supplémentaire ; • mise en état de compensation dudit convertisseur supplémentaire, de manière à fournir une tension alternative de compensation au réseau d'alimentation électrique alternatif supplémentaire propre audit convertisseur supplémentaire ; et

• reconnexion dudit convertisseur supplémentaire à la partie continue de l'installation après l'étape de reconnexion des convertisseurs des autres terminaux de l'installation aux réseaux d'alimentation électrique alternatifs qui leur sont propres.

Description:
DISPOSITIF DE CONTROLE D'UN TERMINAL POUR LE

RETABLISSEMENT DE LA PUISSANCE DANS UNE INSTALLATION

Arrière-plan de l'invention

La présente invention concerne le domaine technique des installations de transport de courant continu haute tension multi-terminaux (HVDC) et plus particulièrement un dispositif de contrôle d'un terminal pour le rétablissement de la puissance dans une telle installation.

De telles installations HVDC permettent le transport d'électricité sur de longues distances au moyen de lignes à courant continu de plusieurs centaines de kilomètres, formant une partie continue desdites installations. Ces installations permettent de transporter un courant continu, plutôt qu'un courant alternatif comme dans les installations traditionnelles. Elles sont particulièrement utilisées pour le transport électrique depuis ou jusqu'à des parcs éoliens offshore.

Les terminaux de ces installations comportent généralement un convertisseur permettant de convertir une tension alternative en une tension continue et inversement, le convertisseur étant connecté entre un réseau d'alimentation électrique alternatif et la partie continue de ladite installation. Ladite partie continue de l'installation peut notamment être placée dans un état haute tension et dans un état basse tension.

En pratique, par exemple pour des opérations de maintenance, il est souvent nécessaire de déconnecter la partie continue du reste de l'installation. Pour ce faire on isole la partie continue par rapport aux convertisseurs, de manière à placer la partie continue dans un état basse tension. Plus tard, par exemple lorsque les opérations de maintenance de la partie continue sont terminées, il convient de reconnecter la partie continue aux convertisseurs, Cela permet de rétablir la haute tension dans la partie continue, puis la puissance dans ladite installation, de manière à en rétablir le fonctionnement normal.

On connaît des installations HVDC dans lesquelles il est proposé de rétablir la puissance à sa valeur nominale de fonctionnement en utilisant la puissance d'un réseau d'alimentation électrique alternatif. Plus particulièrement, le réseau d'alimentation électrique alternatif est dans ce cas utilisé comme source d'énergie pour rétablir la haute tension dans la partie continue de l'installation. Ceci a pour inconvénient de prélever une puissance importante directement sur ledit réseau d'alimentation électrique alternatif, ce qui le perturbe et nuit notamment à sa stabilité. En outre, le rétablissement de la haute tension dans la partie continue de telles installations au moyen de la tension du réseau d'alimentation électrique alternatif n'est pas contrôlable. En conséquence, le temps de rétablissement de ladite haute tension n'est pas maîtrisé et peut s'avérer particulièrement important. De plus, il est complexe d'atteindre précisément la valeur de haute tension désirée.

Objet et résumé de l'invention

Un but de la présente invention est de proposer un dispositif de contrôle d'un terminal pour le rétablissement de la puissance dans une installation HVDC remédiant aux problèmes précités.

Pour ce faire, l'invention porte sur un dispositif de contrôle d'un terminal pour le rétablissement de la puissance dans une installation de transport de courant continu haute tension multi-terminaux comportant le terminal, le terminal comprenant au moins un convertisseur permettant de convertir une tension alternative en une tension continue et inversement, ledit convertisseur comprenant un module de stockage d'énergie électrique et étant connecté entre un réseau d'alimentation électrique alternatif et une partie continue de ladite installation pouvant être placée dans un état haute tension et dans un état basse tension,

le dispositif comportant :

• un module d'isolation configuré pour commander l'isolation du convertisseur par rapport au réseau d'alimentation électrique alternatif, lorsque la partie continue de l'installation est dans l'état basse tension ;

• un module de transfert configuré pour commander le transfert de l'énergie stockée dans le module de stockage d'énergie électrique du convertisseur vers la partie continue de l'installation, afin de placer ladite partie continue dans l'état haute tension ; · un module de connexion configuré pour commander la reconnexion du convertisseur au réseau d'alimentation électrique alternatif, lorsque la partie continue de l'installation est dans l'état haute tension ; et

• un module de rétablissement configuré pour commander le rétablissement de la puissance dans ladite installation.

L'installation peut comprendre de deux à plusieurs centaines de terminaux, dont le terminal contrôlé par le dispositif de contrôle selon l'invention. Ledit terminal constitue une interface entre la partie continue de l'installation et le réseau d'alimentation électrique alternatif.

La partie continue de l'installation permet le transport du courant continu entre les terminaux de ladite installation. Elle peut comprendre une ou plusieurs lignes de transport à courant continu reliant lesdits terminaux.

Par ailleurs, le réseau d'alimentation électrique alternatif peut comprendre une ou plusieurs lignes de transmission du courant alternatif. Ces lignes peuvent être reliées à une source de courant alternatif, par exemple d'un parc éolien.

Le module de stockage d'énergie électrique est apte à emmagasiner une énergie et à la restituer en temps voulu. De manière non limitative, le module de stockage d'énergie électrique peut comprendre un élément capacitif quelconque, tel un condensateur ou une pluralité de condensateurs.

Le convertisseur du terminal de la présente installation est de préférence, mais de manière non limitative, un convertisseur modulaire multi- niveaux (MMC). De tels convertisseurs sont particulièrement adaptés aux installations HVDC dans la mesure où ils permettent de minimiser les pertes de puissance. Les convertisseurs modulaire multi-niveaux (MMC) comportent une pluralité de sous-modules comprenant chacun un condensateur connectable en série. On comprend qu'en utilisant un tel convertisseur MMC dans la présente installation, l'ensemble desdits condensateurs du convertisseur joue de rôle de module de stockage d'énergie électrique. Sans sortir du cadre de l'invention, le convertisseur mis en œuvre peut être un convertisseur MMC en demi-pont, dit Half-Bridge (HB), un convertisseur en pont complet, dit Full-Bridge (FB) ou encore un convertisseur ayant une structure en Alternate Arm Converter (AAC). Ces structures sont bien connues de l'homme du métier.

La partie continue de l'installation est initialement dans son état basse tension, de sorte que la valeur de la tension de ladite partie continue est proche de 0 volt et de préférence de l'ordre de quelques Volts. En outre, la puissance dans l'installation et plus particulièrement dans la partie continue de l'installation est perturbée de sorte que sa valeur initiale diffère sensiblement de sa valeur nominale.

De manière non limitative, cette configuration initiale peut être le résultat une manœuvre de maintenance sur la partie continue de l'installation, impliquant par exemple une déconnexion de la partie continue de l'installation par rapport au convertisseur, ou encore une perturbation sur la partie continue de l'installation. Le dispositif selon l'invention permet alors de rétablir la puissance dans l'installation, et plus particulièrement dans la partie continue de l'installation en faisant tendre ladite puissance vers sa valeur nominale. Ledit dispositif selon l'invention permet également de rétablir la puissance du réseau d'alimentation électrique alternatif à sa valeur nominale.

Grâce au module d'isolation, le réseau d'alimentation électrique alternatif est maintenu isolé du convertisseur et de la partie continue de l'installation, lors du rétablissement de la tension dans la partie continue. Aussi, contrairement à l'art antérieur, la partie continue de l'installation est placée dans l'état haute tension sans utiliser l'énergie du réseau d'alimentation électrique alternatif. Par conséquent, ledit réseau d'alimentation électrique alternatif n'est pas impacté et sa stabilité n'est pas perturbée.

En outre, grâce au module de transfert, l'énergie stockée dans le module de stockage d'énergie électrique du convertisseur est utilisée pour rétablir la haute tension dans la partie continue de l'installation. En conséquence, le convertisseur reste contrôlable contrairement aux installations de l'art antérieur dans lesquelles les convertisseurs se comportent généralement en pont de diodes et ne sont pas contrôlables.

Le dispositif selon l'invention permet donc de s'affranchir de la perte de contrôle du convertisseur de sorte qu'il permet de maîtriser plus efficacement la mise à l'état haute tension de la partie continue de l'installation. Les temps de rétablissement de la haute tension sont en conséquence maîtrisés et peuvent être réduits. De plus, le dispositif selon l'invention permet d'atteindre la valeur de haute tension désirée, de préférence la valeur nominale de haute tension, avec une meilleure précision. Par ailleurs, l'utilisation d'un convertisseur de type modulaire multi-niveaux améliore encore la maîtrise de la mise à l'état haute tension de la partie continue de l'installation.

De préférence, le terminal comprend des premiers moyens d'isolation commandables disposés entre le convertisseur et le réseau d'alimentation électrique alternatif, le module de connexion et le module d'isolation étant configurés pour commander lesdits premiers moyens d'isolation pour permettre respectivement la connexion et l'isolation dudit convertisseur par rapport au réseau d'alimentation électrique alternatif.

Les premiers moyens d'isolation sont des coupe-circuits et préférentiellement des disjoncteurs à courant alternatif ou « Alternative Current Circuit Breaker (ACCB) » en langue anglaise. Ces premiers moyens d'isolation présentent un état ouvert, dans lequel ils assurent l'isolation entre le convertisseur et le réseau d'alimentation électrique alternatif, et un état fermé dans lequel ils assurent la connexion du convertisseur audit réseau. Ces premiers moyens d'isolation sont choisis de manière à présenter des temps de commutation les plus faibles possibles.

Avantageusement, le convertisseur peut être placé dans un état commandable ou dans un état bloqué, et le dispositif comprend :

• un module de réception d'un signal de déclenchement ;

• un module de blocage configuré pour commander la mise en état bloqué du convertisseur, en réponse au signal de déclenchement, le module d'isolation étant en outre configuré pour commander l'isolation de la partie continue de l'installation par rapport au convertisseur, avant l'isolation du convertisseur par rapport au réseau d'alimentation électrique alternatif.

Dans l'état commandable, le convertisseur est apte à restituer l'énergie stockée dans son module de stockage d'énergie électrique et peut donc contribuer au contrôle de la tension de la partie continue de l'installation. Dans l'état bloqué, le convertisseur ne restitue sensiblement pas d'énergie et ne permet donc pas de rétablir la tension de la partie continue de l'installation. En particulier, un convertisseur modulaire multiniveaux à l'état bloqué se comporte comme un pont de diodes de sorte que ses sous-modules ne sont pas commandés, et la tension aux bornes des condensateurs des sous-modules reste inchangée.

De préférence, mais de manière non limitative, le signal de déclenchement est émis en réponse à la détection d'une anomalie sur la partie continue de l'installation, encore de préférence en réponse à la détection d'une augmentation du courant au sein des bras du convertisseur au-delà d'un seuil prédéterminé. De telles augmentations du courant peuvent être causées par des fuites de courant sur la partie continue de l'installation HVDC, pouvant causer de lourds dégâts sur l'installation.

Grâce à l'invention, lorsqu'un signal de déclenchement est reçu, le convertisseur est immédiatement placé dans l'état bloqué. Dans l'étape suivante, le convertisseur est isolé de la partie continue de l'installation grâce au module d'isolation, ce qui assure la protection dudit convertisseur et du reste de l'installation.

Par ailleurs, l'isolation de la partie continue de l'installation par rapport au convertisseur devient généralement effective plus rapidement que l'isolation du convertisseur par rapport au réseau d'alimentation électrique alternatif, à compter de la commande d'isolation. Aussi, sans sortir du cadre de l'invention, l'isolation de la partie continue de l'installation par rapport au convertisseur et l'isolation du convertisseur par rapport au réseau d'alimentation électrique alternatif pourraient être commandées simultanément avec l'isolation de la partie continue intervenant avant l'isolation du convertisseur par rapport au réseau d'alimentation électrique alternatif.

Préférentiellement :

• le module d'isolation est en outre configuré pour commander le maintien de l'isolation de la partie continue de l'installation par rapport au convertisseur pendant une durée choisie;

• le module de connexion est en outre configuré pour commander la reconnexion de la partie continue de l'installation au convertisseur; et

• le module de blocage est en outre configuré pour commander la mise en état commandable du convertisseur.

Un intérêt de ce mode de réalisation est de permettre une intervention sur la partie continue de l'installation durant le maintien de l'isolation, de manière à réaliser des réparations ou des opérations de maintenance sur ladite partie continue.

La durée de maintien de l'isolation peut être une durée prédéterminée.

Dans ce cas, le module d'isolation peut être muni d'un minuteur programmable. De manière alternative, la reconnexion de la partie continue au convertisseur peut être réalisée en réponse à une action d'un opérateur, par exemple sur un interrupteur lorsque les opérations de maintenance sur la partie continue sont terminées.

Par ailleurs, dans les installations HVDC traditionnelles, le rétablissement de la tension de la partie continue est réalisé à l'aide de la tension du réseau d'alimentation électrique alternatif, de manière non contrôlée. Aussi, il est nécessaire d'utiliser des résistances de pré-insertion (PIR) pour s'affranchir des courants d'enclenchement, également appelés surintensités transitoires, lors de la reconnexion de la partie continue de l'installation au convertisseur. Grâce au dispositif selon l'invention, le rétablissement de la tension dans la partie continue de l'installation est contrôlé et maîtrisé. Les risques d'apparition de courants d'enclenchements sont fortement réduits de sorte qu'il n'est pas nécessaire d'utiliser de telles résistances de pré-insertion.

Lorsque le convertisseur est de nouveau placé dans l'état commandable, il permet de rétablir la tension de la partie continue de l'installation et notamment de faire passer ladite partie continue de l'état basse tension à l'état haute tension.

De manière avantageuse, le terminal comprend en outre des seconds moyens d'isolation commandables disposés entre le convertisseur et la partie continue de l'installation, le module de connexion et le module d'isolation étant configurés pour commander lesdits seconds moyens d'isolation pour permettre respectivement la connexion et l'isolation de la partie continue de l'installation par rapport au convertisseur.

Les seconds moyens d'isolation sont des coupe-circuits et préférentiellement des disjoncteurs à courant continu ou « Direct Current Circuit Breaker (DCCB) » en langue anglaise. Ces seconds moyens d'isolation présentent un état ouvert, dans lequel ils assurent l'isolation entre le convertisseur et la partie continue de l'installation, et un état fermé dans lequel il assure la connexion du convertisseur à ladite partie continue. Ces seconds moyens d'isolation sont choisis de manière à présenter des temps de commutation les plus faibles possibles.

L'invention porte également sur une installation de transport de courant continu haute tension multi-terminaux comprenant une pluralité de terminaux, au moins un des terminaux comprenant un dispositif de contrôle tel que décrit précédemment et un convertisseur contrôlé par un tel dispositif et permettant de convertir une tension alternative en une tension continue et inversement, le convertisseur comprenant un module de stockage d'énergie électrique et étant connecté à un réseau d'alimentation électrique alternatif qui lui est propre, lesdits terminaux étant reliés entre eux par l'intermédiaire d'une pluralité de lignes à courant continu formant la partie continue de l'installation.

On comprend qu'au moins un des convertisseurs est apte à participer au rétablissement de la haute tension dans la partie continue de l'installation.

De préférence, l'installation comporte une pluralité de terminaux comprenant un convertisseur contrôlé par un tel dispositif de contrôle, de sorte que les convertisseurs de ces terminaux sont aptes à contribuer au rétablissement de la haute tension dans la partie continue. Les dispositifs de contrôle de l'installation commandent alors préférentiellement ces terminaux de manière synchronisée et, encore de préférence, de manière identique.

Dans cette configuration, chacun des terminaux comprenant un convertisseur contrôlé par un dispositif de contrôle selon l'invention peut fournir une énergie électrique à la partie continue de l'installation, de sorte que ces terminaux peuvent contribuer communément au rétablissement de la tension dans la partie continue de l'installation et au rétablissement de la puissance dans l'installation, ce qui réduit considérablement les temps de rétablissement desdites tension et puissance.

Selon une variante, tous les convertisseurs de l'installation ne fournissent pas simultanément une énergie à la partie continue de l'installation. Aussi, tous les terminaux comprenant un convertisseur contrôlé par un dispositif de contrôle ne participent pas, à chaque instant, au rétablissement de la tension dans la partie continue de l'installation.

Par exemple, chacun de ces convertisseurs peut disposer d'une énergie initiale disponible dans son module de stockage d'énergie et peut procéder au rétablissement de la tension de la partie continue avec un courant adapté. Toutefois, lorsque l'énergie stockée dans le module de stockage de l'un de ces convertisseurs devient inférieure à un seuil bas, ledit convertisseur cesse de participer au rétablissement de la tension, tandis que les autres convertisseurs continuent de fournir une énergie. Lorsque la tension de la partie continue de l'installation atteint une valeur correspondant à l'état haute tension, tous les convertisseurs cessent de fournir de l'énergie à la partie continue de l'installation.

De manière avantageuse, l'installation comprend un organe de contrôle de l'installation comprenant un module de localisation configuré pour localiser au moins une ligne à courant continu défaillante pendant le maintien de l'isolation de la partie continue de l'installation par rapport au convertisseur, et un module d'isolation de ligne configuré pour commander l'isolation de ladite ligne à courant continu défaillante par rapport à la partie continue de l'installation. Un intérêt de ce mode de réalisation est de pouvoir procéder à des réparations sur la ligne défaillante sans impacter les autres lignes de la partie continue de l'installation. Il est en outre possible de procéder au rétablissement de la tension dans la partie continue tout en maintenant la ligne défaillante isolée, afin de la réparer ultérieurement.

Avantageusement, les lignes à courant continu sont munies de premiers moyens d'isolation de ligne disposés en une première extrémité desdites lignes et de seconds moyens d'isolation de ligne disposés en une seconde extrémité desdites lignes, le module d'isolation de ligne étant configuré pour commander lesdits premiers et seconds moyens d'isolation de ligne de la ligne défaillante pour permettre l'isolation de ladite ligne par rapport à la partie continue de l'installation. Là-encore, les premiers et seconds moyens d'isolation de ligne sont de préférence des disjoncteurs à courant continu présentant un état ouvert et un état fermé.

Selon un aspect particulièrement avantageux de l'invention, l'installation comprend au moins un terminal supplémentaire comportant un dispositif de contrôle supplémentaire et un convertisseur supplémentaire contrôlé par ledit dispositif supplémentaire, le convertisseur supplémentaire comprenant un module de stockage d'énergie électrique et étant connecté entre un réseau d'alimentation électrique alternatif supplémentaire qui lui est propre et la partie continue de l'installation, ledit convertisseur supplémentaire pouvant être placé dans un état de compensation dans lequel il est apte à fournir une tension alternative de compensation dans ledit réseau alternatif supplémentaire, et en ce que ledit dispositif de contrôle supplémentaire comprend :

• un module de réception supplémentaire du signal de déclenchement ;

· un module de blocage supplémentaire configuré pour commander la mise en état bloqué du convertisseur supplémentaire dudit terminal supplémentaire, en réponse au signal de déclenchement ;

• un module d'isolation supplémentaire configuré pour commander l'isolation de la partie continue de l'installation par rapport audit convertisseur supplémentaire ;

• un module de compensation configuré pour commander la mise en état de compensation dudit convertisseur supplémentaire, de manière à fournir une tension alternative de compensation au réseau d'alimentation électrique alternatif supplémentaire; et · un module de connexion supplémentaire configuré pour commander la reconnexion dudit convertisseur supplémentaire à la partie continue de l'installation après la reconnexion des convertisseurs des autres terminaux de l'installation aux réseaux d'alimentation électrique alternatifs qui leur sont propres.

De manière générale, de tels terminaux supplémentaires sont reliés à un réseau d'alimentation électrique alternatif dit « faible », c'est-à-dire un réseau sensible à la perturbation, ayant une puissance de court-circuit faible. Un intérêt est d'améliorer la stabilité dudit réseau alternatif faible en lui fournissant une tension alternative de compensation.

Les terminaux de l'installation et ledit au moins un terminal supplémentaire sont de préférence synchronisés. Aussi, pendant que les terminaux de l'installation contribuent notamment au rétablissement de la tension dans la partie continue de l'installation, ledit au moins un terminal supplémentaire contribue à la stabilité du réseau d'alimentation électrique alternatif supplémentaire faible auquel il est relié.

L'invention porte également sur un procédé de contrôle d'un terminal pour le rétablissement de la puissance dans une installation de transport de courant continu haute tension multi-terminaux comportant le terminal, ledit terminal comprenant au moins un convertisseur permettant de convertir une tension alternative en une tension continue et inversement, ledit convertisseur comprenant un module de stockage d'énergie électrique et étant connecté entre un réseau d'alimentation électrique alternatif et une partie continue de l'installation pouvant être placée dans un état basse tension et dans un état haute tension,

le procédé comprenant les étapes de :

• isolation du convertisseur par rapport au réseau d'alimentation électrique alternatif, lorsque la partie continue de l'installation est dans l'état basse tension ;

• transfert de l'énergie stockée dans le module de stockage d'énergie électrique du convertisseur vers la partie continue de l'installation, afin de placer ladite partie continue de l'installation dans l'état haute tension ;

• reconnexion du convertisseur au réseau d'alimentation électrique alternatif ; et

• rétablissement de la puissance dans l'installation.

Dans cette variante du procédé selon l'invention, la partie continue de l'installation est initialement à l'état basse tension, de sorte qu'il est nécessaire d'y rétablir la tension. En outre, la puissance dans l'installation n'est pas à sa valeur nominale, notamment dans la partie continue. Grâce au procédé selon l'invention, le réseau d'alimentation électrique alternatif est maintenu isolé du convertisseur et de la partie continue de l'installation lors du transfert de l'énergie vers la partie continue. Aussi, contrairement à l'art antérieur, la partie continue de l'installation est placée dans l'état haute tension sans utiliser l'énergie du réseau d'alimentation électrique alternatif. Par conséquent, ledit réseau d'alimentation électrique alternatif n'est pas impacté et sa stabilité n'est pas perturbée.

En outre, le convertisseur reste contrôlable, de sorte qu'il permet de maîtriser efficacement la mise à l'état haute tension de la partie continue de l'installation. En variante, le convertisseur peut être placé dans un état commandable ou dans un état bloqué, et la partie continue de l'installation est placée dans l'état basse tension grâce aux étapes antérieures de :

• réception d'un signal de déclenchement ;

· mise en état bloqué du convertisseur, en réponse au signal de déclenchement ; puis

• isolation de la partie continue de l'installation par rapport au convertisseur.

De manière non limitative, ce signal de déclenchement peut être émis par pression d'un opérateur sur un interrupteur, de type bouton d'arrêt d'urgence. Les étapes préliminaires de cette variante, permettent d'isoler la partie continue, par exemple pour réaliser des réparations, avant de procéder au rétablissement de la haute tension dans ladite partie continue de l'installation puis de la puissance dans l'installation, une fois les réparations réalisées. On améliore ainsi la sécurité de l'installation.

De manière avantageuse, après l'étape d'isolation du convertisseur par rapport au réseau d'alimentation électrique alternatif et avant l'étape de transfert de l'énergie stockée dans le module de stockage d'énergie électrique du convertisseur vers la partie continue de l'installation, le procédé comprend les étapes intermédiaires de :

• maintien de l'isolation de la partie continue de l'installation par rapport au convertisseur pendant une durée choisie ;

• reconnexion de la partie continue de l'installation au convertisseur ; et

· mise en état commandable du convertisseur.

Lorsqu'il est placé dans l'état commandable, le convertisseur est de nouveau apte à fournir une énergie pour placer la partie continue de l'installation dans l'état haute tension.

De préférence, le signal de déclenchement est émis en réponse à la détection d'une anomalie sur la partie continue de l'installation et le procédé comprend une étape de correction de l'anomalie simultanée à l'étape de maintien de l'isolation de la partie continue de l'installation par rapport au convertisseur.

Encore de préférence, l'émission du signal de déclenchement est réalisée en réponse à la détection d'une augmentation du courant de la partie continue de l'installation au-delà d'un seuil prédéterminé. Une telle augmentation du courant peut être causée par une fuite de courant sur la partie continue. Le procédé selon l'invention permet donc de protéger l'installation et notamment les terminaux d'une telle anomalie.

Avantageusement, l'installation comprend une pluralité de terminaux, chacun des terminaux comprenant un convertisseur permettant de convertir une tension alternative en une tension continue et inversement, chacun des convertisseurs comprenant un module de stockage d'énergie électrique et étant connecté à un réseau d'alimentation électrique alternatif qui lui est propre, lesdits convertisseurs étant reliés entre eux par l'intermédiaire d'une pluralité de lignes à courant continu formant la partie continue de l'installation, chacun desdits terminaux étant contrôlés de manière synchronisée.

De préférence, le procédé comprend, pendant l'étape de maintien de l'isolation de la partie continue de l'installation par rapport aux convertisseurs :

• une étape de localisation d'une ligne à courant continu défaillante ; et

· une étape d'isolation de ladite ligne à courant continu défaillante par rapport à la partie continue de l'installation.

Préférentiellement, l'installation comprend au moins un terminal supplémentaire comportant un convertisseur supplémentaire comprenant un module de stockage d'énergie électrique et étant connecté entre un réseau d'alimentation électrique alternatif supplémentaire qui lui est propre et la partie continue de l'installation, ledit convertisseur supplémentaire pouvant être placé dans un état de compensation dans lequel il est apte à fournir une tension alternative de compensation dans ledit réseau alternatif supplémentaire, ledit procédé comprenant les étapes de :

· mise en état bloquée du convertisseur supplémentaire dudit terminal supplémentaire, en réponse au signal de déclenchement ;

• isolation de la partie continue de l'installation par rapport audit convertisseur supplémentaire ;

• mise en état de compensation dudit convertisseur supplémentaire, de manière à fournir une tension alternative de compensation au réseau d'alimentation électrique alternatif supplémentaire propre audit convertisseur supplémentaire ; et

• reconnexion dudit convertisseur supplémentaire à la partie continue de l'installation après l'étape de reconnexion des convertisseurs des autres terminaux de l'installation aux réseaux d'alimentation électrique alternatifs qui leur sont propres. Brève description des dessins

L'invention sera mieux comprise à la lecture de la description qui suit de modes de réalisation de l'invention donnés à titre d'exemples non limitatifs, en référence aux dessins annexés, sur lesquels :

- la figure 1 illustre un terminal comprenant un premier mode de réalisation d'un dispositif de contrôle selon l'invention ;

- la figure 2 illustre le convertisseur MMC du terminal de la figure 1 ;

- la figure 3 illustre un sous-module du convertisseur de la figure 2 ;

- la figure 4 illustre un terminal comprenant un second mode de réalisation d'un dispositif de contrôle selon l'invention ;

- la figure 5 illustre une installation HVDC comprenant une pluralité de terminaux selon la figure 4, dans un premier état ;

- la figure 6 illustre l'installation de la figure 5, dans un deuxième état ;

- la figure 7 illustre l'installation de la figure 5, dans un troisième état ; - la figure 8 illustre l'installation de la figure 5, dans un quatrième état

- la figure 9 illustre l'installation de la figure 5, dans un cinquième état

- la figure 10 illustre l'installation de la figure 5, dans un sixième état ; - la figure 11 est un chronogramme qui illustre un premier exemple de mise en œuvre du procédé selon l'invention ; et

- la figure 12 est un chronogramme qui illustre un second exemple de mise en œuvre du procédé selon l'invention. Description détaillée de l'invention

L'invention porte sur un dispositif 10 de contrôle d'un terminal 12 pour le rétablissement de la puissance dans une installation 14 de transport de courant continu haute tension multi-terminaux HVDC.

La figure 1 illustre un terminal 12 d'une installation HVDC 14, le terminal 12 comprenant un premier mode de réalisation d'un dispositif de contrôle 10 selon l'invention. Le terminal 12 de l'installation 14 comprend un convertisseur 16 de tension, configuré pour convertir une tension alternative en une tension continue et inversement. Le convertisseur 16 est connecté d'une part à une partie continue 18 de l'installation 14 et d'autre part à un réseau d'alimentation électrique alternatif 20.

La partie continue 18 de l'installation 14 comporte une borne positive et une borne négative et est configurée pour relier plusieurs terminaux, par exemple au moyen de lignes à courant continu. Ladite partie continue 18 de l'installation 14 peut prendre un état haute tension dans lequel la tension de la partie continue 18 est de l'ordre de quelques centaines de kilo-volts et un état basse tension, dans lequel la tension de la partie continue est inférieure au kilo- volts, de préférence sensiblement nulle.

Le réseau d'alimentation électrique alternatif 20 est de préférence un réseau triphasé, composé de trois lignes de transmission du courant alternatif, reliées à une source de courant alternatif 20a, par exemple un parc éolien.

Le convertisseur 16 comprend une sortie continue 22 reliée à la partie continue 18 de l'installation, et une sortie alternative 24, reliée au réseau d'alimentation électrique alternatif 20. Le convertisseur 16 comprend en outre un module de stockage d'énergie électrique 26 apte à emmagasiner une énergie et à la restituer en temps voulu. Le convertisseur 16 peut en outre être placé dans un état commandable et dans un état bloqué.

Dans cet exemple non-limitatif, le convertisseur est de type modulaire multi-niveaux. Un tel convertisseur, représenté en figure 2 comporte, pour un courant triphasé d'entrée/sortie (comportant trois phases φ αι <p b et <p c ), trois bras de conversion, chaque bras comprend une pluralité de sous-modules SM xij qui peuvent être commandés suivant une séquence souhaitée.

La figure 3 représente un sous-module du convertisseur de la figure 2.

Ce sous-module SM xij comporte un condensateur C SM et des organes de commande pour connecter sélectivement ce condensateur en série entre les bornes du sous-module SM xij ou pour le contourner. Les sous-modules sont commandés selon une séquence choisie pour faire varier progressivement le nombre d'éléments de stockage d'énergie qui sont connectés en série dans les bras du convertisseur 16 de façon à fournir plusieurs niveaux de tension. L'ensemble des condensateurs C SM des sous-modules du convertisseur forme le module de stockage d'énergie électrique 26 du convertisseur 16.

En se référant de nouveau à la figure 1, le terminal 12 comporte en outre des premiers moyens d'isolation 28 commandables disposés entre le convertisseur 16 et le réseau d'alimentation électrique alternatif 20. Ces premiers moyens d'isolation 28 sont des disjoncteurs à courant alternatif ou Alternative Current Circuit Breaker (ACCB) en langue anglaise. Ils présentent un état ouvert, dans lequel ils assurent l'isolation entre le convertisseur 16 et le réseau d'alimentation électrique alternatif 20, et un état fermé dans lequel ils assurent la connexion du convertisseur 16 audit réseau 20. Par ailleurs, dans ce premier mode de réalisation, le dispositif de contrôle 10 selon l'invention comprend un module d'isolation 30 relié aux premiers moyens d'isolation 28 et configuré pour commander la mise dans l'état ouvert desdits premiers moyens d'isolation 28. Le module d'isolation 30 est donc configuré pour commander l'isolation du convertisseur 16 par rapport au réseau d'alimentation électrique alternatif 20.

Le dispositif de contrôle 10 comprend en outre un module de connexion 32 également relié aux premiers moyens d'isolation 28 et configuré pour commander la mise dans l'état fermé desdits premiers moyens d'isolation 28. Le module de connexion 32 est donc configuré pour commander la reconnexion du convertisseur 16 au réseau d'alimentation électrique alternatif 20.

De plus, le dispositif de contrôle 10 comprend un module de transfert 34 relié au convertisseur 16 et configuré pour transmettre audit convertisseur un signal de transfert, afin de commander le transfert de l'énergie stockée dans le module de stockage d'énergie électrique 26 du convertisseur 16 vers la partie continue 18 de l'installation 14. Grâce au module de transfert 34, le dispositif de contrôle 10 permet donc de commander l'injection d'une tension dans la partie continue 18 de l'installation de manière maîtrisée et contrôlée.

Enfin, le dispositif de contrôle comprend un module de rétablissement 36, relié au convertisseur 16 et configuré pour commander le rétablissement de la puissance dans ladite installation.

En pratique, dans ce premier mode de réalisation du dispositif de contrôle 10 selon l'invention, le convertisseur 16 est initialement dans l'état commandable. Par ailleurs, la partie continue 18 de l'installation 14 est initialement dans l'état basse tension. Cet état peut être causé par une intervention volontaire d'un opérateur, par exemple pour procéder à des réparations sur ladite partie continue. Cet état peut également être le résultat de perturbations sur l'installation 14 causant une chute de la tension de la partie continue 18.

En conséquence, la puissance dans l'installation 14, et plus particulièrement dans la partie continue 18 de l'installation est perturbée de sorte que sa valeur initiale diffère sensiblement de sa valeur nominale de fonctionnement. De manière non limitative, la puissance dans l'installation peut être initialement nulle.

On comprend qu'il est alors nécessaire de rétablir la tension dans la partie continue 18 de l'installation 14, et donc de placer la partie continue dans son état haute tension, afin de pouvoir ensuite rétablir la puissance dans l'installation 14.

Pour ce faire, le module d'isolation 30 commande dans un premier temps l'ouverture des premiers moyens d'isolation 28, afin d'isoler le convertisseur 16 par rapport au réseau d'alimentation électrique alternatif 20. Le module de transfert 34 envoie ensuite un signal de transfert au convertisseur afin de commander le transfert de l'énergie stockée dans le module de stockage d'énergie électrique 26 du convertisseur 16 vers la partie continue 18 de l'installation 14. Ceci a pour conséquence de rétablir la tension, et donc de placer la partie continue 18 de l'installation dans l'état haute tension.

L'isolation entre le convertisseur 16 et le réseau d'alimentation électrique alternatif 20 est maintenue durant le transfert d'énergie. Aussi, la partie continue 18 de l'installation est placée dans l'état haute tension sans utiliser l'énergie du réseau d'alimentation électrique alternatif 20, qui n'est donc pas impacté et dont la stabilité n'est pas perturbée.

En outre, le convertisseur 16 reste contrôlable durant le transfert d'énergie, de sorte que la mise à l'état haute tension est maîtrisée et précise.

Lorsque le transfert de l'énergie est terminé et que la partie continue 18 de l'installation 14 est placée dans l'état haute tension, le module de connexion 32 commande la fermeture des premiers moyens d'isolation 28, de manière à reconnecter le convertisseur 16 et le réseau d'alimentation électrique alternatif 20.

Le module de rétablissement 36 procède alors au rétablissement de la puissance à sa valeur nominale dans l'installation. De manière non limitative, le module de rétablissement peut commander le convertisseur 16, de sorte que ledit convertisseur réalise le rétablissement de la puissance dans l'installation, qui passe par exemple d'une valeur nulle à sa valeur nominale.

Lorsque la puissance de l'installation est rétablie, l'installation peut reprendre un fonctionnement normal.

La figure 4 illustre une variante de l'installation 14 de la figure 1. Dans cette variante, l'installation HVDC 114 comprend un terminal 112 comprenant un second mode de réalisation du dispositif de contrôle 110 selon l'invention.

De manière similaire à l'exemple de la figure 1, le terminal 114 de la figure 4 comprend en outre un convertisseur 116, muni d'un module de stockage d'énergie électrique 126 et connecté entre une partie continue 118 de l'installation 114 et un réseau d'alimentation électrique alternatif 120. Le terminal 112 comprend également des premiers moyens d'isolation 128 disposés entre le convertisseur 116 et le réseau d'alimentation électrique alternatif 120.

Le terminal 114 comprend de plus, par rapport au terminal de la figure 1, des seconds moyens d'isolation 140 commandables disposés entre le convertisseur 116 et la partie continue de l'installation 118. Ces seconds moyens d'isolation 140 sont des disjoncteurs à courant continu ou Direct Current Circuit Breaker (DCCB) en langue anglaise. Ils présentent un état ouvert, dans lequel ils assurent l'isolation entre le convertisseur 116 et la partie continue 118 de l'installation 114, et un état fermé dans lequel ils assurent la connexion du convertisseur 116 à ladite partie continue 118.

Par ailleurs, dans ce second mode de réalisation, le dispositif de contrôle 110 selon l'invention comprend, comme dans le mode de réalisation de la figure 1, un module d'isolation 130 relié aux premiers moyens d'isolation 128. Dans le présent exemple, ce module d'isolation 130 est, de plus, relié aux seconds moyens d'isolation 140. Il est configuré pour commander la mise dans l'état ouvert desdits premiers et seconds moyens d'isolation 128,140. Le module d'isolation 130 est donc configuré pour commander indépendamment l'isolation du convertisseur 116 par rapport au réseau d'alimentation électrique alternatif 120 et l'isolation du convertisseur 116 par rapport à la partie continue 118 de l'installation.

De manière similaire au dispositif de contrôle de la figure 1, le dispositif de contrôle 110 de ce second mode de réalisation comprend un module de connexion 132 relié aux premiers moyens d'isolation 128. Dans le présent exemple, le module de connexion 132 est, de plus, relié aux seconds moyens d'isolation 140. Il est donc configuré pour commander indépendamment la mise dans l'état fermé desdits premiers et seconds moyens d'isolation 128,140. Le module de connexion 132 est donc configuré pour commander indépendamment la connexion du convertisseur 116 au réseau d'alimentation électrique alternatif 120 et la connexion du convertisseur 116 à la partie continue 118 de l'installation 114.

Comme le dispositif de contrôle de la figure 1, le dispositif de contrôle 110 de la figure 4 comprend un module de transfert 134 relié au convertisseur 116 et configuré pour commander le transfert de l'énergie stockée dans le module de stockage d'énergie électrique 126 du convertisseur 116 vers la partie continue 118 de l'installation 114. Il comprend également un module de rétablissement 136, relié au convertisseur 116 et configuré pour commander le rétablissement de la puissance dans l'installation 114.

Dans cet exemple, le dispositif de contrôle 110 comporte de plus un module de réception 142, configuré pour recevoir un signal de déclenchement. Le signal de déclenchement traduit, de préférence, une anomalie sur la partie continue de l'installation. L'installation peut comprendre un module de détection, apte à émettre le signal de déclenchement lorsqu'une anomalie sur la partie continue de l'installation est détectée.

Ce module de réception 142 est relié à un module de blocage 144 du dispositif, ledit module de blocage 144 étant relié au convertisseur 116. Le module de blocage 144 est configuré pour commander la mise à l'état bloqué ou à l'état commandable du convertisseur.

Le fonctionnement d'un tel terminal 112, comprenant un second mode de réalisation du dispositif de contrôle 110 selon l'invention sera décrit dans les figures 5 à 10 suivantes dans lesquelles il est mis en œuvre.

Sur les figures 5 à 10 on a représenté une installation HVDC 214 à trois terminaux selon la figure 4, reliant une partie continue 118 de l'installation à un premier, un deuxième et un troisième réseaux d'alimentation électrique alternatifs 120,120',120".

La partie continue de l'installation 214 a une architecture triangulaire et se compose d'une première ligne à courant continu 118a, d'une deuxième ligne à courant continu 118b et d'une troisième ligne à courant continu 118c. Chacune des lignes à courant continu comprend des premiers moyens d'isolation de ligne 142, 142', 142" disposés en une première extrémité de ladite ligne et des seconds moyens d'isolation de ligne 144,144',144" disposés en une seconde extrémité de ladite ligne. Ces premiers et seconds moyens d'isolation de ligne peuvent prendre un état ouvert et un état fermé, de manière à connecter ou déconnecter la ligne associée par rapport au reste de la partie continue 118 de l'installation 214.

L'installation 214 comprend un premier terminal 112 tel que celui illustré en figure 4, ainsi qu'un deuxième terminal 112' et un troisième terminal 112", sensiblement identiques au premier terminal 112. Le premier terminal 112 comprend, comme en figure 4, un premier convertisseur 116 muni d'un module de stockage 126. Le premier convertisseur 116 est connecté entre le premier réseau d'alimentation électrique alternatif 120 et la partie continue 118 de l'installation. Le deuxième terminal 112' comprend un deuxième convertisseur 116' muni d'un module de stockage d'énergie électrique 126'. Le deuxième convertisseur 116' est connecté entre le deuxième réseau d'alimentation électrique alternatif 120' et la partie continue 118 de l'installation. Le troisième terminal 112" comprend un troisième convertisseur 116" muni d'un module de stockage d'énergie électrique 126". Le troisième convertisseur 116" est connecté entre le troisième réseau d'alimentation électrique alternatif 120" et la partie continue 118 de l'installation.

De manière identique au convertisseur 116 du terminal 112 de la figure 4, les premier, deuxième et troisième convertisseurs 116, 116', 116" des figures 5 à 10 peuvent être placés dans un état bloqué ou dans un état commandable. De plus, mais de manière non-limitative, ces convertisseurs 116, 116', 116" peuvent être placés dans un état de compensation. Dans cet état de compensation, lesdits convertisseurs sont aptes à fournir une tension alternative de compensation à un réseau d'alimentation électrique alternatif.

De manière identique au terminal 112 de la figure 4, les premier, deuxième et troisième terminaux 112,112',112" comprennent des premiers moyens d'isolation 128,128',128" disposés entre leurs convertisseurs 116, 116', 116" respectifs et respectivement les premier, deuxième et troisième réseaux d'alimentation électrique alternatifs 120,120',120". De plus, les premier, deuxième et troisième terminaux 112,112',112" comprennent des seconds moyens d'isolation 140, 140', 140" disposés entre leurs convertisseurs 116,116',116" respectifs et la partie continue 118 de l'installation 214.

Les premier, deuxième et troisième terminaux 112,112',112" comprennent respectivement un premier, un deuxième et un troisième dispositifs de contrôle 110, 110', 110", tels que celui illustré en figure 4, et qui sont configurés pour commander respectivement les premier, deuxième et troisième terminaux 112,112',112". A des fins de simplifications, les différents modules composant les terminaux, illustrés en figure 4, ne sont pas reproduits sur les figures 5 à 10.

Dans cet exemple, les premier et deuxième dispositifs de contrôle

110,110' sont configurés pour commander les premier et deuxième terminaux 112,112' selon une routine de rétablissement de la tension de la partie continue. Le troisième dispositif de contrôle 110" est configuré pour commander le troisième terminal 112" selon une routine de compensation. De manière générale, on commande selon une telle routine de compensation les terminaux reliés à un réseau d'alimentation électrique alternatif dit « faible », c'est-à-dire un réseau sensible aux perturbations, ayant une puissance de court-circuit faible. L'installation peut en outre comporter un module de diagnostic configuré pour déterminer quels sont les réseaux d'alimentation électrique alternatifs faibles afin de commander les terminaux correspondant selon ladite routine de compensation.

Dans les exemples non limitatifs des figures 5 à 10, l'installation est dans une configuration dite asymétrique. Sans sortir du cadre de l'invention, l'installation pourrait présenter une configuration de type monopole symétrique, monopole asymétrique ou encore de type bi-pôle.

Dans l'exemple de la figure 5, les premier, deuxième et troisième convertisseurs 116,116',116" sont initialement dans l'état commandable. L'apparition d'une fuite de courant sur la ligne 118c de la partie continue 118 de l'installation 214 est représentée par un éclair. Cette fuite de courant entraîne une augmentation soudaine du courant dans la partie continue 118. Dès lors, un signal de déclenchement est émis, par action d'un opérateur sur un interrupteur ou grâce à un module de détection d'une telle hausse du courant continu, tel que décrit précédemment.

Les modules de réception de chacun des dispositifs de contrôle 110, 110', 110" reçoivent ledit signal de déclenchement et les modules de blocage de chacun de ces dispositifs de contrôle commandent de manière synchronisée la mise à l'état bloqué des convertisseurs 116,116',116" associés, en réponse à ce signal de déclenchement. Les modules d'isolation de chacun des dispositifs de contrôle commandent alors l'ouverture des seconds moyens d'isolation 140, 140', 140" respectivement des premier, deuxième et troisième terminaux 112,112',112", de manière à isoler les premier, deuxième et troisième convertisseurs 116,116',116" par rapport à la partie continue de l'installation. On constate que la partie continue 118 de l'installation 214 est alors isolée de tous les convertisseurs 116, 116', 116" et donc de tous les terminaux 112,112',112" et qu'en conséquence sa tension baisse, jusqu'à être placée dans l'état basse tension. Les convertisseurs 116,116',116" sont protégés et ne risquent pas d'être endommagés en raison de la fuite de courant sur la ligne 118c de la partie continue 118 de l'installation.

Comme on peut le voir en figure 6, les modules d'isolation des dispositifs de contrôle des premier et deuxième terminaux 112,112' commandent alors de manière synchronisée l'ouverture des premiers moyens d'isolation 128,128' respectivement des premier et deuxième terminaux 112,112', de manière à isoler les premier et deuxième convertisseurs 116,116' par rapport aux premier et deuxième réseaux d'alimentation électrique alternatifs 120,120'. En parallèle, le module de blocage du troisième dispositif de contrôle 110" commande la mise dans l'état de compensation du troisième convertisseur 116". Le troisième convertisseur se comporte alors comme un compensateur (« Static Synchronous Compensator : STATCOM » en langue anglaise). Il fournit une tension alternative de compensation au troisième réseau d'alimentation électrique alternatif 120", considéré comme un réseau faible.

Sur la figure 7, l'installation comporte, de manière non limitative, un organe de contrôle 146 comprenant un module de localisation 148. Le module de localisation 148 est configuré pour localiser la ou les lignes défaillantes, par exemple celles sur lesquelles apparaît la fuite de courant à l'origine du signal de déclenchement. L'organe de contrôle comporte de plus un module d'isolation de ligne 150, configuré pour commander l'ouverture des premiers et seconds moyens d'isolation de ligne de la ligne défaillante.

Dans le présent exemple, le module de localisation 148 de l'organe de contrôle 146 localise que la troisième ligne 118c est défaillante et transmet l'information au module d'isolation de ligne 150, qui commande à son tour l'ouverture des premiers et seconds moyens d'isolation de ligne 142", 144" de la troisième ligne 118c. On constate que la troisième ligne 118c est alors isolée de la partie continue de l'installation. Il est donc possible pour un opérateur d'intervenir sur cette ligne 118c pour la réparer ou pour réaliser des opérations de maintenance, comme l'indique la clé à molette sur cette troisième ligne 118c.

En variante, sans sortir du cadre de l'invention, chacun des terminaux pourrait comporter un sous-module de localisation qui lui est propre, permettant de commander l'ouverture et la fermeture des moyens d'isolation de ligne disposés directement entre le terminal et les lignes auxquelles il est relié.

A des fins de simplification, l'organe de contrôle n'est pas représenté sur les figures 5, 6, 8, 9 et 10.

Les modules d'isolation des dispositifs de contrôle 110,110',110" des trois terminaux 112,112',112" commandent le maintien dans l'état ouvert des seconds moyens d'isolation 140, 140', 140" pendant une durée choisie. La partie continue 118 est donc maintenue isolée des convertisseurs 116,116',116" pendant cette durée. Cette durée peut être prédéterminée, auquel cas, les modules d'isolation peuvent être munis d'un minuteur programmable. De manière alternative, l'installation peut comporter un interrupteur permettant à l'opérateur en charge des réparations de transmettre aux modules d'isolation des modules de contrôle 110,110',110" une commande d'interruption de l'isolation.

Il est alors nécessaire de rétablir la tension dans la première ligne 118a et dans la deuxième ligne 118b et donc de placer la partie continue 118 de l'installation dans l'état haute tension.

Pour ce faire, comme représenté en figure 8, les modules de connexion des premier et deuxième terminaux 112,112' commandent de manière synchronisée la fermeture des seconds moyens d'isolation 140,140' desdits premier et deuxième terminaux. Aussi, les premier et deuxième convertisseurs 116,116' sont reconnectés à la partie continue 118 de l'installation. Les seconds moyens d'isolation 140" du troisième terminal 112" sont maintenus ouverts, de sorte que le troisième convertisseur 116" est maintenu isolé de la partie continue 118. Le troisième convertisseur continue d'opérer en mode compensateur, ou STATCOM.

Les modules de blocage des premier et deuxième terminaux 112,112' commandent alors respectivement la mise dans l'état commandable simultanée des premier et deuxième convertisseurs 116,116'.

Les modules de transfert des premier et deuxième terminaux 112,112' envoient alors un signal de transfert respectivement aux premier et deuxième convertisseurs 116,116', afin de commander le transfert de l'énergie stockée dans les modules de stockage 126,126' desdits convertisseurs vers la partie continue 118 de l'installation 214. Ceci a pour conséquence de rétablir la tension, et donc de placer la partie continue de l'installation dans l'état haute tension, symbolisé par les première et deuxième lignes à courant continu 118a, 118b représentées en trait épais.

Selon une variante non limitative, les premier et deuxième convertisseurs 116,116' de l'installation peuvent ne pas fournir simultanément une énergie à la partie continue de l'installation. Dans cette variante, les premier et deuxième terminaux 112,112' ne participent pas, à chaque instant, au rétablissement de la tension dans la partie continue de l'installation. Par exemple, lorsque l'énergie stockée dans le module de stockage de l'un de premier et deuxième convertisseurs 116,116' devient inférieure à un seuil bas, ledit convertisseur cesse de participer au rétablissement de la tension, tandis que l'autre convertisseur continue de fournir une énergie.

Durant l'étape de rétablissement de la tension décrite précédemment, les premiers moyens d'isolation 128,128' des premier et deuxième terminaux 112,112' sont maintenus ouverts de manière à maintenir l'isolation entre les premier et deuxième convertisseurs 116,116' et respectivement les premier et deuxième réseaux d'alimentation électrique alternatifs 120,120'.

Grâce au dispositif de contrôle selon l'invention, lors du rétablissement de la tension dans la partie continue 118 de l'installation, la puissance des réseaux d'alimentation électrique alternatifs n'est pas impactée.

Comme illustré en figure 9, lorsque la partie continue 118 de l'installation 214 est de nouveau dans l'état haute tension, les modules de connexion des premier et deuxième dispositifs de contrôle 110,110' commandent la fermeture des premiers moyens d'isolation 128,128' des premier et deuxième terminaux 112,112'. Le premier convertisseur 116 est donc reconnecté au premier réseau d'alimentation électrique alternatif 120 et le deuxième convertisseur 116' est reconnecté au deuxième réseau d'alimentation électrique alternatif 120'. La partie continue de l'installation et les premier et second réseaux d'alimentation électrique alternatifs se synchronisent alors.

Comme on peut le voir en figure 10, le module de connexion du troisième dispositif de contrôle 110" commande ensuite la fermeture des seconds moyens d'isolation 140" du troisième terminal 112". Le troisième convertisseur 116" est donc reconnecté à la partie continue 118 de l'installation 214. En variante, en s'assurant que la référence de puissance dans l'installation est sensiblement nulle, il est possible de reconnecter le troisième convertisseur 116" à la partie continue 118 avant de reconnecter les premier et deuxième convertisseurs 116,116' respectivement aux premier et deuxième réseaux d'alimentation électrique alternatifs 120,120'. Aussi, le module de connexion du troisième dispositif de contrôle 110" commande la fermeture des seconds moyens d'isolation 140" du troisième terminal 112" puis les modules de connexion des premier et deuxième dispositifs de contrôle 110,110' commandent la fermeture des premiers moyens d'isolation 128,128' des premier et deuxième terminaux 112,112'.

Par suite, lorsque les premiers moyens 128,128' d'isolation des premier et deuxième terminaux 112,112' sont fermés et les seconds moyens d'isolation 140,140',140" des premier, deuxième et troisième terminaux 112,112',112" sont fermés, comme illustré en figure 10, il est possible de procéder au rétablissement de la puissance dans l'installation. Pour ce faire, les modules de rétablissement des premier, deuxième et troisième dispositifs de contrôle 110, 110', 110" procèdent alors au rétablissement de la puissance de l'installation 214 à sa valeur nominale. De manière non limitative, les premier, deuxième et troisième dispositifs de contrôle 110,110',110" sont synchronisés. En particulier, les premier et deuxième terminaux 112,112' sont commandés de manière synchronisée et de manière identique par les premier et deuxième dispositifs de contrôle.

Durant les étapes illustrées en figures 7 à 10, la ligne défaillante 118c est maintenue isolée de sorte qu'on procède au rétablissement de la puissance dans l'installation 214 en s'affranchissant des perturbations causées par cette ligne 118c.

Les figures 11 et 12 illustrent les étapes d'un exemple procédé selon l'invention mis en œuvre sur deux terminaux distincts, tels que le premier terminal et le troisième terminal des figures 5 à 10, selon deux routines distinctes.

La figure 11 est un chronogramme qui illustre la commande du premier terminal, selon une routine de rétablissement de la puissance dans la partie continue de l'installation. A l'instant ti on réalise une étape SI de mise en état bloqué du convertisseur, en réponse à un signal de déclenchement. A l'instant t 2 , on déclenche simultanément les étapes S2, S3 et S4. L'étape S2 consiste à isoler la partie continue de l'installation par rapport au convertisseur. L'étape S3 consiste à isoler le convertisseur par rapport au réseau d'alimentation électrique alternatif. On constate que l'isolation du convertisseur par rapport à la partie continue s'opère avant l'isolation du convertisseur par rapport au réseau d'alimentation électrique alternatif. Ceci peut être dû au fait que les moyens d'isolation de la partie continue sont plus rapides que les moyens d'isolation du réseau d'alimentation électrique alternatif. L'étape S4 consiste à détecter une anomalie sur la partie continue de l'installation, telle une augmentation du courant continu. L'étape d'isolation S3 est maintenue pendant une durée choisie, permettant par exemple de procéder à des réparations.

A l'instant t 3 on réalise une étape S5 de reconnexion de la partie continue de l'installation et de mise à l'état commandable du convertisseur. L'étape S5 est suivie d'une étape S6 de transfert de l'énergie stockée dans le module de stockage d'énergie électrique du convertisseur vers la partie continue de l'installation, afin de placer ladite partie continue dans l'état haute tension. Simultanément à cette étape S6 on enclenche une étape S7 de reconnexion du convertisseur au réseau d'alimentation électrique alternatif. Le temps nécessaire pour rétablir la haute tension dans la partie continue de l'installation étant beaucoup plus court que le temps nécessaire à la reconnexion de la partie continue, on peut enclencher les étapes S6 et S7 simultanément afin d'accélérer le procédé. A l'instant t 5 , on réalise une étape S8 de rétablissement de la puissance dans l'installation.

La figure 12 est un chronogramme qui illustre la commande du troisième terminal, selon une routine de compensation. A l'instant ti on réalise une étape Tl de mise en état bloqué du convertisseur du troisième terminal. A l'instant t 2 , on déclenche simultanément les étapes T2 et T4. L'étape T2 consiste isoler la partie continue de l'installation par rapport au convertisseur du troisième terminal. L'étape T4 consiste à détecter une anomalie sur la partie continue de l'installation, telle une augmentation du courant continu. Lorsque l'étape T2 est réalisée, et donc que la partie continue de l'installation est isolée par rapport au convertisseur du troisième terminal, on réalise une étape T3 consistant à mettre le convertisseur du troisième terminal dans un état de compensation dans lequel il fournit au réseau d'alimentation électrique qui lui est propre une tension alternative de compensation. Ce convertisseur se comporte alors comme un compensateur (« Static Synchronous Compensator : STATCOM »). A l'instant t 4 on réalise une étape T5 de reconnexion du convertisseur à la partie continue de l'installation. A l'instant t 5 , on réalise une étape T6 de rétablissement de la puissance dans l'installation.

En variante, l'étape T5 de reconnexion de la partie continue au troisième convertisseur fonctionnant en compensateur pourrait être antérieure à l'étape S7 de reconnexion du convertisseur du premier terminal au réseau d'alimentation électrique alternatif.