Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
DEVICE FOR CORRECTING THE ALIGNMENT OF THE INTERNAL THREADS OF A CARTRIDGE BEARING FOR A CHAINSET
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2010/046543
Kind Code:
A1
Abstract:
This invention relates to a device for correcting the alignment of the machining of a chainset housing (1b), the housing comprising a pair of half-casings (2a, 2b) inserted in one of the openings of the housing (1b) to position the parts (3a, 3b) of a pedalling effort or chain tension sensor which pivots inside the casing (2) and positions the shaft of the chainset (4) so as to rotate eccentrically compared to the pivot axis (Y-Y') of the sensor (3) inside the casing (2), said device being characterized in that the sensor enables pivoting of the half-casings via a rolling-contact bearing (5) which, in a cross section passing through the axes of the half-casings, allows a ball-joint-like turning of the pivot axis of the effort sensor (3) with respect to the axes of the half-casings in order to allow the pivot axis of the sensor to be positioned independently of the axes of the two half-casings so that errors of alignment between the axes of the two half-casings can be eliminated.

Inventors:
CRASSET, Dominique (141 allée des Coquelicots, La Borde, La Cour Marigny, F-45260, FR)
Application Number:
FR2009/000923
Publication Date:
April 29, 2010
Filing Date:
July 24, 2009
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
CRASSET, Dominique (141 allée des Coquelicots, La Borde, La Cour Marigny, F-45260, FR)
International Classes:
B62K19/34; B62K25/28
Foreign References:
FR2809177A1
Attorney, Agent or Firm:
DEBAY, Yves (Cabinet Debay, 126 Elysée 2, La Celle St. Cloud, F-78170, FR)
Download PDF:
Claims:

REVENDICATIONS

1. Dispositif de correction de l'alignement d'un perçage et/ou d'un usinage d'un logement d'un boîtier de pédalier (1b) disposé transversalement au cadre (1a) d'un cycle, le logement (1 b) comprenant un carter (2) formé d'une paire de demi-carters (2a, 2b) sensiblement cylindriques, tubulaires, respectivement insérés dans une des ouvertures du logement (1b) pour positionner au moins un élément (3a, 3b) d'un détecteur (3) d'effort de pédalage ou de tension de chaine, le détecteur (3) d'effort étant inséré dans le carter (2) pour pivoter à l'intérieur de la partie cylindrique d'au moins un demi-carter (2a, 2b), le détecteur (3) d'effort présentant une partie sensiblement cylindrique, tubulaire, dans laquelle est positionnée l'arbre du pédalier (4) en rotation désaxée par rapport à l'axe de pivotement (Y-Y') du détecteur (3) dans le carter (2), la rotation du détecteur (3) dans le carter (2) actionne le pivotement d'une poulie (7) dans un plan perpendiculaire à l'axe de pivotement (Y-Y') du détecteur (4), caractérisé en ce que l'articulation du détecteur (3) avec un demi-carter (2a, 2b) s'effectue par l'intermédiaire d'un roulement (5) de sorte qu'une partie de la face radiale du détecteur (3) forme la bague interne (5a) du roulement et que le bord intérieur du demi-carter (2a, 2b) forme une surface de rotulage qui, dans une section passant par l'axe du demi-carter (2a, 2b), autorise un mouvement de rotulage de l'axe de pivotement (Y-Y') du détecteur (3) d'effort par rapport à l'axe du demi-carter (2a, 2b) pour corriger le positionnement de l'axe (Y-Y') de pivotement du détecteur (3) d'effort par rapport à l'axe du demi-carter (2a, 2b) et permettre un positionnement de l'axe (Y-Y') de pivotement du détecteur (3) indépendamment des axes des deux demi-carters (2a, 2b) pour s'affranchir des erreurs d'alignement entre les axes des deux demi-carters (2a, 2b).

2. Dispositif de correction de l'alignement d'un perçage et/ou d'un usinage d'un logement d'un boitier de pédalier (1 b) selon la revendication 1 , caractérisé en ce que la surface de roulement du bord intérieur d'un demi- carter (2a, 2b) qui forme la bague externe (5a) présente une surface de

rotulage avec une forme sphérique correspondant à un segment de sphère dont le centre appartient à l'axe du demi-carter (2a, 2b).

3. Dispositif de correction de l'alignement d'un perçage et/ou d'un usinage d'un logement d'un boîtier de pédalier (1 b) selon une des revendications précédentes, caractérisé en ce que le détecteur (3) d'effort est composé d'au moins deux demi-éléments (3a, 3b) qui comportent chacun une première partie cylindrique, tubulaire et une seconde partie excentrique qui porte la face radiale formant la bague interne du roulement (5c), les deux demi- éléments (3a, 3b) étant fixés entre eux au moyen d'une douille (3c) dans laquelle la partie cylindrique de chacun des demi-éléments est insérée, chacun des demi-éléments (3a, 3b) s'articulant avec un demi-carter (2a, 2b) respectif.

4. Dispositif de correction de l'alignement d'un perçage et/ou d'un usinage d'un logement d'un boîtier de pédalier (1 b) selon une des revendications précédentes, caractérisé en ce que les éléments roulants (5b2) du roulement présentent une structure sensiblement cylindrique avec une surface radiale bombée en forme de tonneau pour chaque élément roulant (5b2), le bombage de la surface radiale de chaque élément roulant (5b2) est sensiblement parallèle à la surface de rotulage (5a) du bord intérieur du demi-carter (2a, 2b) contre laquelle elle s'articule, dans une section passant par l'axe du demi-carter (2a, 2b).

5. Dispositif de correction de l'alignement d'un perçage et/ou d'un usinage d'un logement d'un boitier de pédalier (1 b) selon une des revendications 1 à 3, caractérisé en ce que les éléments roulants (5b1 ) étant des billes, les éléments roulants s'articulent avec une surface de roulement (5a) du demi- carter (2a, 2b) par l'intermédiaire d'une bague de rotulage (5d) disposée entre les éléments roulants (5b1 ) et la surface de rotulage (5a) du demi- carter (2a, 2b), cette bague de rotulage (5d) comprenant un bord interne qui porte un chemin pour les éléments roulants (5b1 ) du roulement et une surface externe sensiblement arrondie dans un plan passant par l'axe du demi-carter (2a, 2b) et/ou l'axe de pivotement (Y-Y') du détecteur (3), de

sorte que la surface externe de la bague de rotulage (5d) soit parallèle à la surface de rotulage (5a) du demi-carter (2a, 2b) contre laquelle elle s'articule.

6. Dispositif de correction de l'alignement d'un perçage et/ou d'un usinage d'un logement d'un boîtier de pédalier (1b) selon une des revendications 1 , 2, 3 ou 5, caractérisé en ce que les éléments roulants (5b1 ) du roulement sont formés par au moins deux ensembles de billes en déplacement dans des chemins de roulement (5c) respectifs parallèles entre eux et disposés sur la face radiale du détecteur (3).

7. Dispositif de correction de l'alignement d'un perçage et/ou d'un usinage d'un logement d'un boîtier de pédalier (1b) selon une des revendications précédentes, caractérisé en ce que le moyen (5b, 5d) qui s'articule pour permettre le rotulage avec la surface de rotulage (5a) du demi-carter (2a, 2b) est maintenue en position dans la surface de rotulage (5a) grâce à une bague de fermeture (5e) qui cloisonne latéralement la surface de rotulage (5a) pour former une obturation ou une butée.

8. Dispositif de correction de l'alignement d'un perçage et/ou d'un usinage d'un logement d'un boitier de pédalier (1b) selon une des revendications 2 à 6, caractérisé en ce qu'un cache-poussière (9) est fixé à chaque extrémité du détecteur (3) pour obturer latéralement le roulement (5) entre le demi-carter (2a, 2b) et le détecteur (3), et en ce que la périphérie du cache-poussière (9) se trouvant en contact avec la surface de rotulage (5a) du demi-carter (2a, 2b) qui forme la bague externe comporte une langue (9a) avec un profil correspondant à un segment de sphère dont le centre appartient à l'axe du demi-carter (2a, 2b) et/ou à l'axe de pivotement (Y-Y') du détecteur (3). 9. Dispositif de correction de l'alignement d'un perçage et/ou d'un usinage d'un logement d'un boitier de pédalier (1 b) selon la revendication 7, caractérisé en ce qu'un cache-poussière (9) est fixé à chaque extrémité du détecteur (3) pour obturer latéralement le roulement (5) entre le demi-carter (2a, 2b) et le détecteur (3), et en ce que la périphérie du cache-poussière (9) comporte une langue (9a) se trouvant en contact avec le bord interne de la

bague de fermeture (5e), la langue (9a) et le bord interne de la bague de fermeture (5e) comprenant un profil correspondant à un segment de sphère dont le centre appartient à l'axe du demi-carter (2a, 2b) et/ou à l'axe de pivotement (Y-Y') du détecteur (3). 10. Dispositif de correction de l'alignement d'un perçage et/ou d'un usinage d'un logement d'un boîtier de pédalier (1b) selon une des revendications précédentes, caractérisé en ce qu'au moins une articulation entre le détecteur (3) et un demi-carter (2a, 2b) est positionnée à l'extérieur du logement du boitier de pédalier (1b). 11. Procédé de montage d'un dispositif de correction de l'alignement d'un perçage et/ou d'un usinage d'un logement d'un boîtier de pédalier (1b) selon une des revendications précédentes, le procédé comprenant : une étape de montage du carter (2) sur le boitier de pédalier (1 b) en l'insérant dans le logement, - une étape de positionnement du détecteur (3) d'effort dans le carter

(2),

- une étape de positionnement de l'arbre du pédalier (4) dans le détecteur (3), caractérisé en ce que l'étape de positionnement du détecteur (3) d'effort dans le carter (2) comprend :

- une étape d'insertion d'un premier élément (3a) du détecteur (3) à une extrémité du carter (2),

- une étape de montage du roulement (5) qui articule le premier élément (3a) du détecteur (3) avec le carter (2), - une étape de rotulage du roulement (5) qui articule le premier élément

(3a) du détecteur (3) avec le carter (2), pour permettre une fixation coaxiale selon l'axe de pivotement (Y-Y') du détecteur (3), du premier élément (3a) du détecteur (3) avec un second élément (3b) du détecteur (3) inséré à une autre extrémité du carter (2).

Description:

Dispositif de correction de l'alignement des taraudages d'un boîtier de pédalier.

La présente invention se rapporte au domaine des dispositifs de correction d'alignement d'axes de taraudages de boitier de pédalier et plus particulièrement au domaine des dispositifs de correction d'alignement de taraudages de boitier de pédalier intégrant un détecteur d'effort.

Le brevet FR2809177 se rapporte à un dispositif associé à un détecteur d'effort de pédalage ou de tension de chaîne, le détecteur d'effort venant se positionner au niveau du pédalier d'un véhicule cycliste. Un tel détecteur d'effort est relié à une suspension autorégulatrice pour permettre de contrôler et de régler la raideur de la suspension par l'intermédiaire d'un moyen de commande. Selon une de ses variantes de réalisation, le détecteur est intégré à un pédalier dont l'axe est disposé dans le logement d'un palier. Le détecteur est formé par un excentrique qui est, lui-même, susceptible d'effectuer un pivotement par rapport au cadre du cycle autour d'un axe parallèle à l'axe de rotation du pédalier et coaxial avec ce dernier. L'axe de rotation du pédalier est alors également en mesure de pivoter autour de l'axe de pivotement du palier de sorte que lorsque l'axe du pédalier est positionné à la verticale de l'axe de pivotement du palier, le détecteur est sensible à la tension de la chaîne et peu sensible à l'effort de pédalage et lorsque l'axe du pédalier est disposé à l'horizontale de l'axe de pivotement du palier, le détecteur devient sensible à l'effort de pédalage au détriment de l'effort sur la tension de chaîne.

Lors de sa réalisation un tel détecteur est monté dans une boite pour un pédalier formée par un logement tubulaire transversal par rapport au cadre et de forme sensiblement cylindrique positionné dans le cadre du cycle. Ce logement présente ainsi un axe perpendiculaire aux plans de rotation des manivelles des pédales montées de part et d'autre du pédalier, et dans lequel est monté le palier du détecteur qui positionne le pédalier. La réalisation de ce logement présente généralement un problème d'alignement

rectiligne de son axe lors de son perçage et taraudage. En effet, ce logement est alésé par l'intermédiaire d'un outil qui usine le logement au niveau des ouvertures circulaires situées de part et d'autre du logement. Les axes d'usinage de ces alésages respectifs sont alors généralement décalés entre eux, soit en étant parallèles mais dans des plans différents, soit en formant un angle entre eux.

L'utilisation d'un seul outil, plus long, pour réaliser l'usinage de part en part, est aussi une solution qui du fait du flambage provoque également un désaxement des alésages. Un tel problème d'alignement des axes est gênant pour le montage et un maintien correct d'un palier pivotant à détecteur d'effort selon le brevet FR2809177, car ce palier pivotant est positionné dans le logement grâce à deux demi-carters montés et fixés sur les ouvertures de part et d'autre du logement. Une fois montés, ces demi-carters ne permettent pas de corriger le décalage des axes du logement.

La présente invention a pour objet de palier un ou plusieurs inconvénients de l'art antérieur et notamment de proposer un dispositif de positionnement d'un détecteur d'effort capable de s'affranchir de problème de désaxage lors de l'usinage du logement du détecteur. Cet objectif est atteint grâce à un dispositif de correction de l'alignement d'un perçage et/ou d'un usinage d'un logement d'un boîtier de pédalier disposé transversalement au cadre d'un cycle, le logement comprenant un carter formé d'une paire de demi-carters sensiblement cylindriques, tubulaires, respectivement insérés dans une des ouvertures du logement pour positionner au moins un élément d'un détecteur d'effort de pédalage ou de tension de chaîne, le détecteur d'effort étant inséré dans le carter pour pivoter à l'intérieur de la partie cylindrique d'au moins un demi- carter, le détecteur d'effort présentant une partie sensiblement cylindrique, tubulaire, dans laquelle est positionnée l'arbre du pédalier en rotation désaxée par rapport à l'axe de pivotement (Y-Y') du détecteur dans le carter,

la rotation du détecteur dans le carter actionne le pivotement d'une poulie dans un plan perpendiculaire à l'axe de pivotement (Y-Y') du détecteur, caractérisé en ce que l'articulation du détecteur avec un demi-carter s'effectue par l'intermédiaire d'un roulement de sorte qu'une partie de la face radiale du détecteur forme la bague interne du roulement et que le bord intérieur du demi-carter forme une surface de rotulage qui, dans une section passant par l'axe du demi-carter, autorise un mouvement de rotulage de l'axe de pivotement (Y-Y') du détecteur d'effort par rapport à l'axe du demi- carter pour corriger le positionnement de l'axe (Y-Y') de pivotement du détecteur d'effort par rapport à l'axe du demi-carter et permettre un positionnement de l'axe (Y-Y') de pivotement du détecteur indépendamment des axes des deux demi-carters pour s'affranchir des erreurs d'alignement entre les axes des deux demi-carters.

Selon une variante de réalisation, le dispositif de correction de l'alignement d'un perçage et/ou d'un usinage d'un logement d'un boîtier de pédalier selon l'invention est caractérisé en ce que la surface de roulement du bord intérieur d'un demi-carter qui forme la bague externe présente une surface de rotulage avec une forme sphérique correspondant à un segment de sphère dont le centre appartient à l'axe du demi-carter. Selon une autre variante de réalisation, le dispositif de correction de l'alignement d'un perçage et/ou d'un usinage d'un logement d'un boitier de pédalier selon l'invention est caractérisé en ce que le détecteur d'effort est composé d'au moins deux demi-éléments qui comportent chacun une première partie cylindrique, tubulaire et une seconde partie excentrique qui porte la face radiale formant la bague interne du roulement, les deux demi- éléments étant fixés entre eux au moyen d'une douille cannelé dans laquelle la partie cylindrique de chacun des demi-éléments est insérée, chacun des demi-éléments s'articulant avec un demi-carter respectif.

Selon une autre variante de réalisation, le dispositif de correction de l'alignement d'un perçage et/ou d'un usinage d'un logement d'un boitier de pédalier selon l'invention est caractérisé en ce que les éléments roulants du

roulement présentent une structure sensiblement cylindrique avec une surface radiale bombée en forme de tonneau pour chaque élément roulant, le bombage de la surface radiale de chaque élément roulant est sensiblement parallèle à la surface de rotulage du bord intérieur du demi- carter contre laquelle elle s'articule, dans une section passant par l'axe du demi-carter.

Selon une autre variante de réalisation, le dispositif de correction de l'alignement d'un perçage et/ou d'un usinage d'un logement d'un boîtier de pédalier selon l'invention est caractérisé en ce que les éléments roulants étant des billes, les éléments roulants s'articulent avec une surface de rotulage du demi-carter par l'intermédiaire d'une bague de rotulage disposée entre les éléments roulants et la surface de roulement du demi-carter, cette bague de rotulage comprenant un bord interne qui porte un chemin pour les éléments roulants du roulement et une surface externe sensiblement arrondie dans un plan passant par l'axe du demi-carter et/ou l'axe de pivotement (Y-Y') du détecteur, de sorte que la surface externe de la bague de rotulage soit parallèle à la surface de rotulage du demi-carter contre laquelle elle s'articule.

Selon une autre variante de réalisation, le dispositif de correction de l'alignement d'un perçage et/ou d'un usinage d'un logement d'un boîtier de pédalier selon l'invention est caractérisé en ce que les éléments roulants du roulement sont formés par au moins deux ensembles de billes en déplacement dans des chemins de roulement respectifs parallèles entre eux et disposés sur la face radiale du détecteur. Selon une autre variante de réalisation, le dispositif de correction de l'alignement d'un perçage et/ou d'un usinage d'un logement d'un boitier de pédalier selon l'invention est caractérisé en ce que le moyen qui s'articule pour permettre le rotulage avec la surface de rotulage du demi-carter est maintenue en position dans la surface de rotulage grâce à une bague de fermeture qui cloisonne latéralement la surface de rotulage pour former une obturation ou une butée.

Selon une autre variante de réalisation, le dispositif de correction de l'alignement d'un perçage et/ou d'un usinage d'un logement d'un boitier de pédalier selon l'invention est caractérisé en ce qu'un cache-poussière est fixé à chaque extrémité du détecteur pour obturer latéralement le roulement entre le demi-carter et le détecteur, et en ce que la périphérie du cache-poussière se trouvant en contact avec la surface de rotulage du demi-carter qui forme la bague externe comporte une langue avec un profil correspondant à un segment de sphère dont le centre appartient à l'axe du demi-carter et/ou à l'axe de pivotement (Y-Y') du détecteur. Selon une autre variante de réalisation, le dispositif de correction de l'alignement d'un perçage et/ou d'un usinage d'un logement d'un boitier de pédalier selon l'invention est caractérisé en ce qu'un cache-poussière est fixé à chaque extrémité du détecteur pour obturer latéralement le roulement entre le demi-carter et le détecteur, et en ce que la périphérie du cache-poussière comporte une langue se trouvant en contact avec le bord interne de la bague de fermeture, la langue et le bord interne de la bague de fermeture comprenant un profil correspondant à un segment de sphère dont le centre appartient à l'axe du demi-carter et/ou à l'axe de pivotement (Y-Y') du détecteur. Selon une autre variante de réalisation, le dispositif de correction de l'alignement d'un perçage et/ou d'un usinage d'un logement d'un boitier de pédalier selon l'invention est caractérisé en ce qu'au moins une articulation entre le détecteur et un demi-carter est positionnée à l'extérieur du logement du boitier de pédalier. Un autre objectif de l'invention est de proposer une méthode de montage du dispositif de correction d'alignement de l'invention.

Cet objectif est atteint grâce à un procédé de montage du dispositif de correction de l'alignement d'un perçage et/ou d'un usinage d'un logement d'un boîtier de pédalier selon l'invention, le procédé comprenant :

- une étape de montage du carter sur le boîtier de pédalier en l'insérant dans le logement,

- une étape de positionnement du détecteur d'effort dans le carter,

- une étape de positionnement de l'arbre du pédalier dans le détecteur, caractérisé en ce que l'étape de positionnement du détecteur d'effort dans le carter comprend :

- une étape d'insertion d'un premier élément du détecteur à une extrémité du carter, - une étape de montage du roulement qui articule le premier élément du détecteur avec le carter,

- une étape de rotulage du roulement qui articule le premier élément du détecteur avec le carter, pour permettre une fixation coaxiale selon l'axe de pivotement (Y-Y') du détecteur, du premier élément du détecteur avec un second élément du détecteur inséré à une autre extrémité du carter.

L'invention, avec ses caractéristiques et avantages, ressortira plus clairement à la lecture de la description faite en référence aux dessins annexés dans lesquels : - la figure 1 représente schématiquement une première variante de réalisation du dispositif de correction de l'invention selon une coupe dans un plan passant par les axes de pivotement respectifs du pédalier et du détecteur d'effort,

- la figure 2 représente schématiquement une seconde variante de réalisation du dispositif de correction de l'invention selon une coupe dans un plan passant par les axes de pivotement respectifs du pédalier et du détecteur d'effort,

- les figures 3a et 3b représentent respectivement des vues détaillées des variantes des figures 1 et 2 du dispositif de correction de l'invention.

Le dispositif de l'invention permet de s'affranchir des erreurs d'alignement des axes des ouvertures situées de part et d'autre de la boite qui forme le logement (1 b) du boitier de pédalier du cadre (1a) d'un cycle. Ce logement (1b) présente la forme d'un conduit tubulaire cylindrique de longueur standardisée selon des normes connues. Dans ce logement (1 b) est inséré un carter (2), préférentiellement formé par une paire de demi- carter (2a, 2b). Chacun de ces demi-carters (2a, 2b) est monté sur une des deux ouvertures du logement (1 b) du boitier de pédalier. Ces deux demi- carters (2a, 2b) présentent une première partie cylindrique, tubulaire, insérée dans le logement (1 b) du pédalier au niveau d'une ouverture et une seconde partie qui est maintenue à l'extérieur du logement contre l'ouverture du logement (1 b). Les deux demi-carters (2a, 2b) sont alors reliés entre eux au niveau de leur partie cylindrique respective par l'intermédiaire d'une protection cylindrique (2c) disposée à l'intérieur du logement (1b) du boitier de pédalier. L'insertion du carter (2) dans le logement (1a) du pédalier est réalisée, par exemple par vissage, de sorte que chaque demi-carter (2a, 2b) est en contact avec la paroi interne du logement (1 ) du pédalier.

Dans le conduit tubulaire que forme l'ensemble réalisé par les deux demi-carters (2a, 2b) réunis est positionné un détecteur (2) d'effort de tension de chaine et d'effort de pédalage fonctionnant selon le principe décrit dans une des variantes du dispositif enseigné dans le brevet FR2809177. Ce détecteur (2) d'effort est disposé selon un axe sensiblement parallèle à l'axe du logement (1a) du pédalier. Ce détecteur (2) présente notamment la forme d'un conduit tubulaire dans lequel est positionné selon un axe sensiblement parallèle l'arbre du pédalier (4) à l'extrémité duquel sont positionnées les deux manivelles qui portent les pédales du cycle et un ou plusieurs plateaux qui entrainent la chaine.

Selon un mode de réalisation particulier, le détecteur (2) d'effort de tension de chaine et d'effort de pédalage est réalisé à partir d'une paire de demi-éléments excentriques (3a, 3b) avec une partie cylindrique qui forme un conduit tubulaire pour recevoir le pédalier (4) et une partie excentrée dont la

périphérie s'articule avec le carter (2). Les deux demi-éléments excentriques (3a, 3b) sont respectivement insérés de part et d'autre du conduit tubulaire du carter (2) et réunis par leur partie cylindrique par l'intermédiaire d'une douille (3c), par exemple cannelée, pour permettre une liaison en rotation des demi-éléments du détecteur (3). Le détecteur (3) d'effort s'articule avec le carter (2) grâce à au moins un roulement (5) qui permet une rotation du détecteur (2) autour d'un axe (Y-Y'). L'arbre du pédalier (4) s'articule avec le détecteur (2) par l'intermédiaire d'au moins un roulement (6) qui autorise la rotation du pédalier (4) autour d'un axe (X-X') non coaxial avec cet axe (Y-Y') de rotation pour permettre au détecteur (2) de fonctionner. Un des demi- éléments (3a) du détecteur (3) porte une poulie (7) disposée dans un plan sensiblement perpendiculaire à l'axe (Y-Y') du détecteur (3), cette poulie (7) pouvant être centrée ou décentrée par rapport à l'axe de rotation (Y-Y') du détecteur (3). A cette poulie (7) est fixée l'extrémité d'un câble (8) monté dans une gaine, le pivotement du détecteur (3) autour de son axe (Y-Y') entraînant la rotation de la poulie (7) et une traction ou un relâchement de tension sur le câble (8). La fixation de l'extrémité du câble (8) à la poulie peut être réalisée, par exemple, par l'intermédiaire d'un plomb de sertissage.

Les roulements (6) qui forment les articulations entre l'arbre du pédalier (4) et le détecteur (2) sont réalisés de sorte que la surface radiale du pédalier forme la bague interne du roulement en portant un chemin de roulement (6c). En vis-à-vis, la face interne du détecteur (2) forme la bague externe du roulement en portant également un chemin de roulement (6a) de sorte qu'un ensemble d'éléments roulants (6b) soient mobiles entre les chemins respectivement portés par le détecteur (2) et le pédalier (4). La réalisation de ce roulement (6) peut notamment nécessiter une bague de fermeture (6d) du roulement, montée, par exemple, autour de l'axe du pédalier (4), contre son chemin de roulement (6a). Plusieurs roulements peuvent être utilisés entre le détecteur (3) et l'arbre du pédalier (4). Ainsi, préférentiellement, ces roulements sont positionnés aux extrémités de l'arbre du pédalier et dans la partie centrale de l'arbre du pédalier (4) entre le

pédalier (4) et la douille (3c). Pour des raisons de contrainte d'espace, les éléments roulants utilisés sont des aiguilles. Selon un mode de réalisation préféré, ces aiguilles se déplacent dans des roulements dont la bague externe respective est formée par une gorge sur la face interne de la partie cylindrique du détecteur (3). La profondeur des gorges est sensiblement identique au diamètre des aiguilles en roulement. Ces gorges sont alors fermées par la surface radiale de l'arbre du pédalier (4) inséré dans le conduit tubulaire du détecteur (3). Au niveau de l'extrémité de l'arbre du pédalier (4) qui porte les plateaux et la chaine du cycle, les roulements sont préférentiellement renforcés en les doublant, voire triplant. Selon un mode de réalisation particulier, le doublage du roulement à l'extrémité de l'arbre du pédalier (4) qui porte la chaine et les plateaux est effectué par couplage d'un roulement à billes et d'un roulement à aiguilles.

L'articulation entre le détecteur (3) et le carter (2) est réalisée par un roulement entre la face interne de la partie tubulaire du carter (2) et une portion de la face radiale du détecteur (3). Le roulement comprend une bague interne formée par une gorge (5c) portée par la face radiale du détecteur (3). Cette gorge (5c) est préférentiellement positionnée à la périphérie de la partie excentrée du demi-élément du détecteur (3) et forme la bague interne du roulement. Cette partie excentrée présente la forme d'un disque positionné dans un plan sensiblement perpendiculaire à l'axe de la partie cylindrique tubulaire du demi-élément du détecteur (3). Ce disque est excentré par rapport à l'axe (X-X') de la partie cylindrique tubulaire du demi- élément du détecteur (3) qui positionne l'arbre du pédalier (4). La gorge (5c) de la périphérie de la partie excentrée est positionnée en vis-à-vis d'une surface de rotulage (5a) portée par la surface interne du carter (2).

La surface de rotulage (5a) présente une surface suffisamment large pour permettre un déplacement des éléments roulants (5b2) ou de la surface latérale d'une bague de rotulage (5d) dans un plan passant par l'axe de rotation (Y-Y') du roulement et perpendiculaire au plan du roulement. Ce déplacement particulier des éléments roulants (5b2) et/ou de la surface

latérale d'une bague de rotulage (5d) a pour objectif d'autoriser un mouvement de rotulage au roulement (5) et à la partie cylindrique du détecteur (3). Selon un mode de réalisation préféré, la surface de rotulage (5a) forme un anneau sensiblement sphérique qui s'inscrit dans une sphère dont le centre est positionné sur l'axe de rotation du roulement, c'est-à-dire l'axe de rotation (Y-Y') du détecteur (3). Ainsi, dans une section du roulement selon un plan qui passe par l'axe du demi-carter et/ou l'axe de rotation du détecteur, la surface de rotulage (5a) portée par la bague externe a une forme circulaire qui correspond à un cercle dont le centre appartient à l'axe de rotation du roulement. L'ensemble de la surface de rotulage (5a) forme alors la surface d'un segment de sphère centrée sur l'axe de rotation (Y-Y') du détecteur.

Les éléments roulants (5b) en mouvement dans le roulement (5) sont réalisés de façon à pouvoir permettre un déplacement qui génère un mouvement de rotulage du détecteur lors de sa rotation autour de son axe de pivotement (Y-Y 1 ).

Selon un premier mode de réalisation particulier, les éléments roulants (5b2) sont formés par des éléments qui présentent une structure sensiblement cylindrique dont la surface radiale est bombée donnant à chaque élément roulant (5b2) un aspect de tonneau. Il convient de remarquer que le bombage de ces éléments roulants (5b) est réalisé de telle sorte que la surface radiale de chaque élément roulant (5b) en contact avec la surface de rotulage (5a) portée par la face interne du demi-carter (2a, 2b), présente un profil sensiblement parallèle à celui de la surface de rotulage (5a) dans un plan passant par l'axe de rotation du roulement (5). La surface de rotulage (5a) forme alors un chemin de roulement pour les éléments roulants (5b2) du roulement. La surface interne du demi-carter (2a, 2b) forme alors la bague externe du roulement (5). Le bombage des éléments roulants (5b2) présente ainsi une courbure circulaire selon un arc de cercle dont le rayon est sensiblement identique à la distance qui sépare la surface de roulement portée par le demi-carter (2a, 2b) et l'axe de rotation du détecteur

(3). Un dispositif avec des éléments roulants (5b2) bombés permet de s'affranchir de l'utilisation d'une bague de rotulage (5d).

En effet, selon un second mode de réalisation particulier, les éléments roulants (5b1 ) sont réalisés par des billes. Ces billes (5b1 ) ne sont pas positionnées directement en contact avec la surface de roulement portée par le demi-carter (2a, 2b), mais interagissent avec cette surface par l'intermédiaire d'une bague de rotulage (5d). Cette bague de rotulage (5d) est un anneau disposé entre le demi-carter (2a, 2b) et les éléments roulants (5b1 ) du roulement (5). La paroi interne de cette bague de rotulage (5d) forme un chemin de roulement pour les éléments roulants (5b1 ). Cette bague de rotulage (5d) forme alors également la bague externe du roulement (5). La surface externe de cette bague de rotulage (5d) s'articule alors avec la surface de rotulage portée par le demi-carter (2a, 2b). La surface externe de la bague de rotulage (5d) forme ainsi un segment de sphère dont le rayon est sensiblement identique à la distance qui sépare la surface de roulement portée par le demi-carter (2a, 2b) et l'axe de rotation du détecteur (3) et centré sur l'axe de rotation du détecteur (3).

Selon une particularité de réalisation, le roulement (5) comprend plusieurs ensembles de billes (5b1 ) en déplacement dans des chemins de roulement respectifs disposés parallèlement entre eux sur la face radiale du détecteur. Cette pluralité d'ensembles de billes (5b1 ) permet une meilleure résistance aux contraintes supportées par l'articulation. Lorsque le dispositif de l'invention comprend une bague de rotulage (5d), celle-ci porte sur sa face interne plusieurs gorges, chacune des gorges correspondant à un ensemble de billes (5b1 ) du roulement, ainsi quel que soit le nombre d'ensemble de billes (5b1 ) dans le roulement, l'articulation avec la face interne du demi-carter (2a, 2b) qui permet le mouvement de rotulage, ne nécessite qu'une seule surface de rotulage avec le demi-carter (2a, 2b).

Pour faciliter le positionnement des éléments roulants (5b2) dans le roulement et/ou l'insertion des éléments roulants (5b1) montés d'une bague de rotulage (5d), et maintenir les éléments roulants (5b2) et/ou la bague de

rotulage (5d) sur la surface de rotulage (5a) de la face interne du carter (2), une bague de fermeture (5e) peut, par exemple, cloisonner latéralement la surface de rotulage (5a) du demi-carter (2a, 2b) en formant une obturation ou une butée (5f). Selon un mode de réalisation particulier, cette bague de fermeture (5e) est réalisée par un anneau dont le diamètre interne est inférieur au diamètre de la surface de rotulage (5a) du roulement (5) de sorte que les éléments roulants (5b2) demeurent maintenus dans l'espace entre les deux bagues du roulement (5). Cette bague de fermeture (5e) peut également être maintenue en position contre la paroi latérale du roulement grâce à un clip de fixation (5g).

Selon un mode de réalisation préféré, chacune des extrémités du détecteur comprend un cache-poussière (9), traversé par l'arbre du pédalier (4), qui obture latéralement le roulement entre le demi-carter et le détecteur. La périphérie du cache-poussière (9) comprend une langue (9a) agencée pour être maintenue en contact avec le bord latéral de la surface de roulement (5a) du demi-carter (2a, 2b), ou avec le bord interne de la bague de fermeture (5e). Selon un mode de réalisation préféré, la langue du cache- poussière (9) présente un profil d'un segment de sphère centrée sur l'axe (Y- Y') de pivotement du détecteur (3). Ce profil présente alors une forme circulaire qui, dans une section passant par l'axe (Y-Y') de pivotement du détecteur (3), correspondant à un cercle dont le centre appartient à l'axe (Y- Y') de pivotement du détecteur (3) de sorte que la langue est adaptée à la surface de rotulage (5a) du demi-carter (2a, 2b). Lorsque la langue (9a) du cache-poussière (9) se positionne contre le bord interne de la bague de fermeture (5e), le bord interne de la bague de fermeture (5e) présente également une surface qui correspond à un segment d'une sphère centrée sur l'axe (Y-Y') de pivotement du détecteur (3).

La largeur du cadre (1a) et le diamètre du logement du boitier de pédalier (1b) étant définis selon des normes connues, le positionnement des articulations entre le carter (2) et le détecteur (3) peut nécessiter d'être réalisé à l'extérieur du logement, c'est-à-dire, par exemple, de part et d'autre

du boitier de pédalier (1 b). Ce positionnement des articulations à l'extérieur du logement du boitier de pédalier (1b) confère une meilleure solidité et rigidité par rapport à un dispositif similaire intégré à l'intérieur du logement du boitier de pédalier (1 b). Les demi-carters (2a, 2b) présentent alors de chaque coté du boitier de pédalier (1 b), une structure avec un diamètre élargi qui permet l'insertion de la partie excentrée du demi-élément du détecteur (3). Cette partie excentrée forme ainsi un disque qui porte sur sa périphérie le chemin de roulement (5c) de la bague interne du roulement (5). Il est important que les articulations de part et d'autre du boitier de pédalier (1b) ne soient pas trop larges pour éviter que l'écartement des manivelles des pédales montées aux extrémités de l'arbre ne soit inconfortable pour le cycliste.

Lors du montage du détecteur selon l'invention, les demi-carters (2a, 2b) sont insérés dans le logement du boitier de pédalier (1 b) et réunis par une protection cylindrique (2c). Les demi-éléments (3a, 3b) du détecteur (3) sont alors insérés dans le carter (2) et également réunis par une douille (3c). Les éléments roulants (5b) portés par le détecteur (3) sont alors insérés dans le roulement (5) qui forme l'articulation entre le carter (2) et le détecteur (3). L'insertion des éléments roulants (5b) peut être réalisée en les associant à une bague de rotulage (5d). Les roulements sont alors fermés par positionnement d'une bague de fermeture (5e) maintenue en place par un élément de clipsage (5f). Cependant, le montage des demi-éléments (3a, 3b) du détecteur se réalise avec le montage d'un premier demi-élément et de son roulement (5) puis le montage du second demi-élément avec une mise en place du second roulement en jouant sur le rotulage pour permettre un alignement coaxial des deux demi-éléments (3a, 3b) du détecteur (3). Une fois le détecteur positionné, l'arbre du pédalier (4) est alors inséré dans la partie tubulaire du détecteur (3) selon un procédé connu.

Selon une variante de réalisation du montage, au moins une des articulations entre un demi-carter (2a, 2b) et un demi-élément (3a, 3b) correspondant du détecteur (3) est montée avant d'être inséré dans un des

orifices du logement du boîtier de pédalier (1b). Une fois cette articulation insérée dans le logement du boitier du pédalier (1 b), le second demi-carter (2a, 2b) et le demi-élément (3a, 3b) correspondant sont positionnés dans le logement du boitier du pédalier (1 b). Cette seconde articulation peut également être montée avant d'être insérée dans le second orifice du boitier de pédalier (1b), ou bien simultanément en positionnant par insertion successive du second demi-carter et du second demi-élément.

Il doit être évident pour les personnes versées dans l'art que la présente invention permet des modes de réalisation sous de nombreuses autres formes spécifiques sans l'éloigner du domaine d'application de l'invention comme revendiqué. Par conséquent, les présents modes de réalisation doivent être considérés à titre d'illustration mais peuvent être modifiés dans le domaine défini par la portée des revendications jointes.