Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
DEVICE FOR DISPENSING BULK PRODUCTS
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2020/157316
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to a device (30) for dispensing a bulk product such as cereals or condiments, comprising at the top (32c) a threaded nozzle for securing to the neck of a container and at the bottom a dispensing opening (31). A rotary shutter is provided, comprising a first portion provided with an actuating handle (71) movable relative to a second portion, these two portions comprising respective walls and openings overlapping in a proportion that is dependent on the position of the handle.

Inventors:
COHEN-SOLAL FRÉDÉRIC (FR)
BOULANGER TAMMY (FR)
DUPONT LAURENT (FR)
HAUD EMILIA (FR)
DUQUEYROIX ARNAUD (FR)
Application Number:
EP2020/052496
Publication Date:
August 06, 2020
Filing Date:
January 31, 2020
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
BULK AND CO (FR)
International Classes:
A47F1/03; B65D83/04
Foreign References:
EP1772077A12007-04-11
US20160001955A12016-01-07
US1219651A1917-03-20
EP1034728A22000-09-13
Attorney, Agent or Firm:
TANTY, François (FR)
Download PDF:
Claims:
Revendications

1. Dispositif (30) de distribution par gravité d’un produit solide en vrac en magasin, comportant :

- en partie supérieure, un embout (32c) pour la fixation amovible sur un récipient (20), notamment sur un col (21) de celui-ci,

- en partie inférieure, un orifice de distribution (31),

- un obturateur, de préférence rotatif, comportant une première partie (70) munie d’une poignée d’actionnement mobile (71), notamment en rotation autour d’un axe de rotation confondu avec l’axe longitudinal (X) du dispositif, par rapport à une deuxième partie (80), ces deux parties (70, 80) comportant des paroi(s) (73, 83) et ouverture(s) respectives (74, 84) se superposant dans une proportion dépendant de la position de la poignée (71).

2. Dispositif selon la revendication 1, la partie mobile (70) comportant plusieurs ouvertures (74) et entre les ouvertures de celle-ci des séparateurs (150) formant saillie vers le récipient (20).

3. Dispositif selon la revendication 2, les séparateurs (150) présentant des flancs inclinés (151) guidant l’écoulement vers les ouvertures (74) situées à leur base.

4. Dispositif selon la revendication 2, les séparateurs (150) étant sous la forme d’ailettes orientées perpendiculairement à la paroi (73) à laquelle elles se raccordent à leur base.

5. Dispositif selon l’une quelconque des revendications précédentes, comportant un ressort (100) de rappel de la partie mobile (70) dans une position de fermeture de l’obturateur.

6. Dispositif selon l’une quelconque des revendications précédentes, l’orifice de distribution (31) étant défini par un bec verseur (120).

7. Dispositif selon l’une quelconque des revendications précédentes, comportant une troisième partie (90) dont la position relativement à la deuxième partie (80) permet de régler le débit de l’écoulement gagnant l’orifice de distribution (31).

8. Dispositif selon la revendication 7, la troisième partie (90) étant mobile relativement à la deuxième partie.

9. Dispositif selon la revendication 8, la troisième partie (90) étant solidaire dans son déplacement d’une manette de réglage (91).

10. Dispositif selon la revendication 8 ou 9, la troisième partie (90) étant reçue dans le corps (32) du dispositif de distribution de façon amovible.

11. Dispositif selon l’une des revendications 9 et 10, la poignée (71) de l’obturateur et la manette (91) de réglage du débit étant situées d’un même côté du dispositif.

12. Dispositif selon l’une quelconque des revendications 1 à 11, la poignée de commande de l’obturateur et la manette de réglage du débit étant situées sur des côtés opposés du dispositif.

13. Dispositif selon l’une quelconque des revendications précédentes, l’embout (32c) étant fileté intérieurement pour la fixation par vissage sur le récipient, le col (21) de ce dernier étant fileté.

14. Dispositif selon l’une quelconque des revendications 1 à 13, l’embout (32c) étant dépourvu de filetage.

15. Dispositif selon l’une quelconque des revendications précédentes, les première et deuxième parties étant reçues dans un logement correspondant d’un corps (32) du dispositif de distribution et étant agencées pour s’emboîter l’une dans l’autre.

16. Dispositif selon l’une quelconque des revendications 1 à 14, les première et deuxième parties étant disposées à l’extérieur d’un corps (32) du dispositif de distribution et étant agencées pour s’emboîter l’une dans l’autre.

17. Dispositif selon l’une quelconque des revendications précédentes, le corps (32) comporte des séparateurs formant saillie vers le récipient (20).

18. Dispositif selon la revendication 17, les séparateurs (150) présentant des flancs inclinés (151) guidant l’écoulement vers les ouvertures (84) de la deuxième partie (80) situées à leur base.

19. Dispositif selon l’une quelconque des revendications précédentes, comportant un organe de guidage (170) faisant office d’entonnoir, notamment disposé au centre du corps (32).

20. Dispositif selon la revendication 19, l’organe de guidage (170) comportant une tige présentant des première et deuxième portions (171 ; 172) séparées par un épaulement (173), la première portion de tige (171) comportant une pluralité d’ailettes (174 ; 175 ; 176) guidant l’écoulement vers les ouvertures (84) de la deuxième partie (80).

21. Dispositif selon la revendication 19 ou 20, l’organe de guidage (170) étant solidaire de la première partie (70), notamment par vissage, l’organe de guidage étant de préférence mobile par rapport à la deuxième partie (80).

22. Dispositif selon l’une des revendications 19 à 20, l’organe de guidage est fixe par rapport à la deuxième partie (80).

23. Dispositif selon la revendication 21, la deuxième portion de tige (172) présentant un filetage s’engageant dans un orifice central de la première partie.

24. Dispositif selon l’une quelconque des revendications précédentes, la deuxième partie comportant des séparateurs (150) formant saillie vers le récipient (20).

25. Dispositif selon la revendication 22, les séparateurs (150) présentant des flancs inclinés (151) guidant l’écoulement vers les ouvertures (84) situées à leur base.

26. Dispositif selon l’une quelconque des revendications 16 à 25, la deuxième partie étant filetée intérieurement, notamment pour sa fixation sur un bec verseur (120).

27. Système de distribution (10) comportant un récipient (20) pour contenir le produit à distribuer et un dispositif de distribution (30) selon l’une quelconque des revendications précédentes, fixé sur le récipient.

28. Système selon la revendication 27, comportant une pièce de bridage agencée pour maintenir le dispositif de distribution (30) sur le support (1).

29. Système selon la revendication 27 ou 28, le récipient (20) contenant un produit alimentaire.

30. Présentoir comportant un support (1) et un système de distribution (10) selon l’une des revendications 27 à 29, maintenu par le support.

31. Présentoir selon la revendication 30, le support présentant au moins une ouverture (3) et le support et le récipient étant agencés pour permettre de positionner le récipient dans l’ouverture (3) de manière stable d’une part selon une configuration d’utilisation où le récipient est équipé du dispositif de distribution et d’autre part selon une configuration inversée de remplissage ou d’assemblage où le dispositif de distribution a été enlevé.

32. Présentoir selon la revendication 31, l’ouverture (3) comportant au moins une encoche (6) pour le passage de la poignée (71) de commande de l’obturateur.

33. Présentoir selon la revendication 32, l’encoche (6) débouchant vers un bord latéral (5) du support (1)

34. Présentoir selon l’une des revendications 30 à 32, l’ouverture présentant un épaulement et le dispositif (30) une collerette (160) venant prendre appui contre cet épaulement lorsqu’il est en place dans l’ouverture.

Description:
Description

Titre : Dispositif de distribution pour produits en vrac

Domaine technique

La présente invention concerne les dispositifs de distribution pour produits solides en vrac en magasin, tels que des produits alimentaires secs vendus au poids.

Technique antérieure

On connaît de nombreux systèmes de distribution de produits solides en vrac comportant un récipient pourvu à sa base d’un dispositif de distribution comportant une vis d’Archimède ou une roue à ailettes munie d’une manette que tourne l’utilisateur pour provoquer la distribution du produit. L’utilisation d’une vis d’Archimède ou d’une roue à ailettes procure une solution efficace contre le risque de colmatage, mais son entraînement en rotation pour distribuer le produit est relativement fastidieux, en particulier si la quantité à distribuer est importante. Or, dans la vente de produits alimentaires en vrac, les quantités emportées sont parfois grandes. Par conséquent, ces dispositifs sont plutôt réservés à la distribution de portions individuelles dans les restaurants par exemple.

On a proposé des systèmes de distribution comportant un récipient ayant une section de forme générale rectangulaire et un dispositif de distribution comportant une poignée basculante, dont l’abaissement ouvre un obturateur. La distribution s’effectue par gravité tant que la poignée est abaissée. Ces systèmes ne sont toutefois pas prévus pour permettre la séparation du récipient et du dispositif de distribution, et s’avèrent relativement fastidieux à remplir et à nettoyer. Le récipient est agencé pour s’accrocher à l’arrière sur un support mural, ce qui limite les possibilités esthétiques. Le récipient peut reposer en variante sur une base inclinée, qui s’avère encombrante et relativement peu esthétique.

D’autres dispositifs, tels celui divulgué dans la demande EP1034728, nécessitent de retourner le récipient pour distribuer une dose et ne conviennent pas à une utilisation en magasin.

On connaît encore un système de distribution de céréales comportant un obturateur à diaphragme. Un tel système est prévu pour une utilisation individuelle, et la réalisation mécanique d’un diaphragme est relativement complexe et coûteuse. Exposé de l’invention

L’invention vise à perfectionner les systèmes de distribution afin notamment de permettre un remplissage hygiénique du récipient.

L’invention vise aussi à permettre d’adapter facilement, si on le souhaite, le dispositif de distribution à la nature du produit à distribuer.

Résumé de l’invention

L’invention vise notamment à répondre à tout ou partie de ces besoins et a pour objet, selon un premier de ses aspects, un dispositif de distribution par gravité d’un produit solide en vrac, comportant :

- en partie supérieure, un embout pour la fixation amovible sur un récipient, notamment un col de celui-ci,

- en partie inférieure, un orifice de distribution,

- un obturateur, de préférence rotatif, comportant une première partie munie d’une poignée d’actionnement mobile, notamment en rotation, par rapport à une deuxième partie, ces deux parties comportant des paroi(s) et ouverture(s) respectives se superposant dans une proportion dépendant de la position de la poignée.

La rotation s’effectue de préférence autour d’un axe de rotation confondu avec l’axe longitudinal du dispositif. La course angulaire en rotation de la poignée est de préférence inférieure ou égale à 180°, mieux à 150°. L’axe de rotation de la poignée est de préférence vertical.

L’invention permet de remplacer facilement et de façon très hygiénique un récipient vide par un récipient plein, ce qui évite d’avoir à nettoyer et à remplir sur place le récipient.

Il suffit de séparer le récipient vide du dispositif de distribution et de le remplacer par un nouveau, plein.

De plus, l’ouverture peut s’effectuer par un geste simple, intuitif et non fatigant, et il est aisé de délivrer la quantité souhaitée, même si celle-ci est importante. Le produit s’écoule par gravité à travers le dispositif de distribution tant que l’obturateur est ouvert, sans qu’il n’y ait besoin de retourner le récipient. La partie mobile peut ne comporter qu’une seule ouverture, mais de préférence la partie mobile comporte plusieurs ouvertures. Cela peut permettre d’accroître le débit et de réduire le risque de colmatage des ouvertures.

La partie mobile peut comporter entre les ouvertures de celle-ci des séparateurs formant saillie vers le récipient. Ces séparateurs présentent avantageusement des flancs inclinés guidant l’écoulement vers les ouvertures situées à leur base. Ainsi, le risque d’accumulation de produit au sein du dispositif de distribution est réduit, ce qui est avantageux sur le plan hygiénique. De plus, les séparateurs déplacent le produit lors de l’actionnement de la partie mobile, ce qui réduit encore le risque de colmatage.

Dans une variante, les séparateurs sont sous la forme d’ailettes orientées perpendiculairement à la paroi à laquelle elles se raccordent à leur base.

En variante, le corps comporte des séparateurs formant saillie vers le récipient. Les séparateurs peuvent présenter des flancs inclinés guidant l’écoulement vers les ouvertures de la deuxième partie situées à leur base.

En variante, la deuxième partie comporte des séparateurs formant saillie vers le récipient. Les séparateurs peuvent présenter des flancs inclinés guidant l’écoulement vers les ouvertures situées à leur base.

Le dispositif peut comporter un organe de guidage faisant office d’entonnoir, et celui-ci peut être disposé au centre du corps, notamment au pied des flancs.

L’organe de guidage peut comporter une tige présentant une première et deuxième portion séparées par un épaulement, la première portion de tige comportant une pluralité d’ailettes guidant l’écoulement vers les ouvertures de la deuxième partie. L’organe de guidage peut être fixe par rapport à la deuxième partie.

En variante, ce dernier est mobile, notamment en rotation par rapport à la deuxième partie.

L’organe est par exemple solidaire de la première partie, notamment par vissage.

De préférence, le dispositif comporte un ressort de rappel de la partie mobile dans une position de fermeture de l’obturateur.

Les première et deuxième parties sont reçues dans un logement correspondant du corps du dispositif de distribution et sont de préférence agencées pour s’emboîter l’une dans l’autre. Cela permet de gagner en compacité et d’utiliser l’une des parties pour guider l’autre en rotation, et de rendre ainsi ce guidage relativement indépendant de la forme du corps du dispositif de distribution. Il est alors aisé de changer les première et/ou deuxième parties pour adapter l’obturateur à un produit particulier sans avoir à changer le corps du dispositif de distribution. On dispose ainsi d’une certaine modularité facilitant l’adaptation du dispositif de distribution à divers produits. Ce changement peut s’effectuer par l’ouverture du corps tournée vers le récipient.

En variante, les première et deuxième parties sont disposées à l’extérieur d’un corps du dispositif de distribution, et sont de préférence agencées pour s’emboîter l’une dans l’autre.

Les ouvertures des première et deuxième parties sont de préférence réalisées dans des parois respectives en contact l’une avec l’autre, de façon à obtenir une fermeture efficace.

Le corps du dispositif peut comporter une lumière pour la sortie de la poignée de contrôle de l’obturateur.

L’orifice de distribution peut être défini par un bec verseur. Ce dernier présente par exemple une forme symétrique de révolution, avec une section intérieure qui converge vers l’orifice de distribution. La présence du bec verseur facilite le positionnement du bocal, sachet ou autre contenant destiné à être rempli.

De préférence, le dispositif comporte une troisième partie dont la position relativement à la deuxième partie permet de régler le débit de l’écoulement gagnant l’orifice de distribution. La troisième partie est de préférence mobile relativement à la deuxième partie, ce qui facilite le réglage. En particulier, cela permet d’adapter le débit à la nature du produit. La troisième partie peut être solidaire dans son déplacement d’une manette de réglage. Cette manette peut être positionnée par l’utilisateur en fonction du débit souhaité. La troisième partie peut présenter une paroi et a moins une ouverture se superposant plus ou moins à une ouverture de la deuxième partie, en fonction de la position de la manette de réglage du débit.

La troisième partie peut être reçue dans le corps du dispositif de distribution de façon amovible. Cela permet un remplacement aisé et l’adaptation de cette partie à la nature du produit et/ou à la manière dont le produit est proposé. La poignée de l’obturateur et la manette de réglage du débit peuvent être situées d’un même côté du dispositif. Cela encourage la personne se servant à ajuster si besoin le débit.

En variante, la poignée de commande de l’obturateur et la manette de réglage du débit sont situées sur des côtés opposés du dispositif. Cette disposition est à privilégier lorsque l’on ne souhaite pas que la personne se servant change le débit pour lequel le dispositif a été préréglé par le personnel du magasin.

De préférence, l’embout précité est fileté intérieurement pour la fixation par vissage sur le récipient, le col de ce dernier étant fileté. On dispose ainsi d’un moyen de fixation simple du récipient sur le dispositif de distribution, et de la possibilité de fermer le récipient plein à l’aide d’un bouchon vissé sur le col. Les possibilités esthétiques sont nombreuses.

La hauteur du dispositif de distribution va par exemple de 100 à 150 mm. Le diamètre de sortie de l’orifice de distribution va par exemple de 10 à 30 mm.

L’invention a encore pour objet un système de distribution comportant un récipient pour contenir le produit à distribuer et un dispositif de distribution selon l’invention, tel que défini ci-dessus.

Le récipient est parfois encore appelé « silo », et peut servir ici à la fois au stockage en attente de distribution dans le magasin et au transport jusqu’au magasin. Le récipient peut être équipé d’un bouchon amovible, qui est enlevé pour la mise en place sur le dispositif de distribution.

Dans un tel système, le récipient contient un produit alimentaire.

Le poids du récipient, plein, est par exemple compris entre 0,5 et 10 kg, mieux entre 1 et 5 kg.

Le récipient est de préférence en matière transparente, notamment en verre ou en matière plastique transparente, par exemple en polycarbonate. Il peut présenter une symétrie de révolution.

De préférence, le récipient est en verre.

Le système peut comporter une pièce de bridage agencée pour maintenir le dispositif de distribution sur le support.

La pièce de bridage peut comporter une plaque pouvant venir en butée contre le bord latéral du support et deux fourches sensiblement perpendiculaires à cette plaque. Lors de la distribution du produit, le récipient reste immobile, fixe relativement à son support. Il n’est pas besoin de le retourner pour distribuer une dose de produit.

L’invention a encore pour objet un présentoir comportant un support et au moins un système de distribution selon l’invention, maintenu par le support.

Le support peut présenter au moins une ouverture et le support et le récipient sont agencés pour permettre de positionner le récipient dans l’ouverture de manière stable d’une part selon une configuration d’utilisation où le récipient est équipé du dispositif de distribution et d’autre part selon une configuration inversée de remplissage ou d’assemblage où le dispositif de distribution a été enlevé. Le dispositif de distribution peut traverser verticalement l’ouverture du support.

L’ouverture peut comporter, le cas échéant, au moins une encoche pour le passage de la poignée de commande de l’obturateur.

L’encoche peut déboucher vers un bord latéral du support.

L’ouverture peut présenter un épaulement et le dispositif une collerette venant prendre appui contre cet épaulement lorsqu’il est en place dans l’ouverture.

Le présentoir peut porter des récipients de diverses formes et/ou tailles, équipant des dispositifs de distribution identiques. Ces récipients présentent avantageusement des cols avec des pas de vis identiques. En variante, des bagues adaptatrices sont prévues.

Le fait de maintenir le système de distribution dans une ouverture du support permet d’éviter tout besoin de fixation murale tout en bénéficiant d’un système de distribution compact. L’espace libéré peut être mis à profit pour espacer les récipients ou augmenter leur nombre, et proposer de nouvelles formes pour les récipients, attrayantes sur le plan esthétique.

L’invention a encore pour objet un procédé de remplacement d’un récipient d’un système de distribution selon l’invention, porté par le présentoir, au cours duquel on sépare le dispositif de distribution du récipient vide, et l’on accouple le dispositif de distribution avec un récipient plein, destiné à remplacer le récipient vide. Pour faciliter cette opération, on peut poser le récipient plein à l’envers sur le support, lorsque les formes de ce dernier et du récipient le permettent. L’invention a encore pour objet, selon un autre de ses aspects, indépendamment en combinaison avec ce qui précède, un récipient pour un système de distribution selon l’invention, comportant un corps conique s’élargissant vers sa base, et se raccordant à sa base par une paroi transversale à un col fileté.

Le produit en vrac à distribuer peut être livré dans un tel récipient, obturé par un bouchon amovible.

Outre sa forme esthétique originale qui rappelle lorsque le récipient est positionné à l’envers la forme des tas d’épices des étales de marchands, un tel récipient permet un conditionnement en caisse avec une perte réduite d’espace, en disposant les récipients adjacents tête-bêche.

Un tel récipient est de préférence réalisé en matière plastique transparente, comme mentionné plus haut, et son volume peut aller de 0,5 à 10 litres par exemple, mieux de 1 à 5 litres.

La paroi transversale précitée est de préférence perpendiculaire à l’axe longitudinal du récipient, de façon à reposer de façon stable sur un lamage bordant l’ouverture d’un support destiné à accueillir le système de distribution.

La hauteur du récipient est par exemple comprise entre 100 et 500 mm, mieux entre 200 et 400 mm. Le diamètre à la base du cône va par exemple de 150 à 250 mm. Brève description des dessins

[Fig 1] figure 1 représente un présentoir équipé d’une pluralité de systèmes de distribution selon l’invention,

[Fig 2] figure 2 représente isolément un exemple de système de distribution selon l’invention,

[Fig 3] figure 3 représente en coupe axiale le système de distribution de la figure 2,

[Fig 4] figure 4 est une vue éclatée du système de distribution de la figure 2,

[Fig 5] figure 5 est une vue analogue à la figure 4 selon un autre point de vue,

[Fig 6] figure 6 représente isolément en coupe axiale le dispositif de distribution,

[Fig 7] figure 7 illustre une variante de présentoir et de récipient,

[Fig 8] figure 8 est une vue analogue à la figure 7 illustrant une variante de présentoir, avec le récipient en configuration de remplissage, [Fig 9] figure 9 représente le présentoir de la figure 8 avec le système de distribution en configuration d’utilisation,

[Fig 10] figure 10 représente en perspective une variante de système de distribution en vue avant,

[Fig 11] figure 11 représente le système de distribution de la figure 10 en vue arrière,

[Fig 12] figure 12 représente isolément en coupe axiale le dispositif de distribution du système des figures 10 et 11,

[Fig 13] figure 13 est une vue éclatée du dispositif de distribution de la figure

12,

[Fig 14] figure 14 est une vue analogue à la figure 13 selon un autre point de vue,

[Fig 15] figure 15 représente un détail de réalisation du dispositif,

[Fig 16] figure 16 est une vue analogue à la figure 15 d’une variante de dispositif,

[Fig 17] figure 17 représente en perspective une variante de dispositif de distribution,

[Fig 18] figure 18 représente une variante de présentoir,

[Fig 19] figure 19 représente en perspective une variante de système de distribution selon l’invention,

[Fig 20] figure 20 représente, isolément, en vue de dessous le dispositif de distribution de la figure 19.

[Fig 21] figure 21 est une vue de dessous du dispositif de distribution de la figure 19.

[Fig 22] figure 22 est une vue analogue à la figure 20, dans laquelle l’obturateur est en mode fermé,

[Fig 23] figure 23 représente isolément, en vue de dessous, le corps et la deuxième partie du dispositif de la figure 19,

[Fig 24] à [Fig 27] figures 24 à 27 sont des vues à l’état éclaté du dispositif de la figure 19,

[Fig 28a] à [Fig 28c] figures 28a à 28c illustrent des positions différentes de la troisième partie de l’obturateur, [Fig 29] figure 29 représente en perspective une variante de système de distribution,

[Fig 30] figure 30 est une vue en coupe longitudinale du système de la figure

30,

[Fig 31] figure 31 représente en perspective une variante de système de distribution selon l’invention,

[Fig 32] et [Fig 33] figures 32 et 33 sont des vues à l’état éclaté du système de la figure 31, à l’état éclaté,

[Fig 34] figure 34 est une vue en coupe longitudinale du système de la figure 31,

[Fig 35] et [Fig 36] figures 35 et 36 représentent isolément, en perspective, les première et deuxième parties de l’obturateur du système de la figure 31, respectivement,

[Fig 37] figure 37 représente isolément, en coupe longitudinale, la deuxième partie de l’obturateur, et

[Fig 38] figure 38 est une vue de dessous du système de la figure 31 sans le bec verseur.

Description détaillée

On a représenté à la figure 1 un présentoir 1 comportant un support 2 pourvu d’une pluralité d’ouvertures 3 accueillant chacune un système de distribution 10 comportant un récipient 20 et un dispositif de distribution 30 fixé sur ce récipient 20.

Chaque récipient 20 comporte un produit en vrac, de préférence un produit sec, notamment alimentaire, par exemple des céréales, fruits secs, épices, sucre, farine, confiseries, etc...

Le présentoir 1 présente au moins un espace 4 permettant de disposer sous l’orifice de distribution 31 d’un dispositif 30 un moyen de collecte 40 tel qu’un bocal, une boîte ou un sachet, pour recueillir le produit délivré par gravité par le système de distribution 10. De préférence, comme illustré, le moyen de collecte est un bocal présentant un col fileté 41, comme illustré aux figures 2 et 3.

Le dispositif de distribution 30 comporte un corps 32, pouvant présenter comme illustré une partie cylindrique épaulée 32a, se raccordant supérieurement par une partie conique 32b à une partie cylindrique 32c de plus grand diamètre, servant d’embout de raccordement au récipient 20. La partie cylindrique 32c est filetée intérieurement pour sa fixation sur un col fileté 21 du récipient 20.

La partie cylindrique épaulée 32a est également filetée intérieurement pour permettre le vissage du bocal de collecte 40 sur le dispositif 30, comme illustré aux figures 1 et 3.

Le corps 32 peut présenter un épaulement intérieur 34 à la base de la partie cylindrique 32c servant de siège à un joint d’étanchéité annulaire 50, qui est serré entre l’extrémité du col 21 et l’épaulement 34.

La partie cylindrique épaulée 32a peut comporter une paroi 35 située au niveau de G épaulement de cette partie, qui sert de siège à un joint annulaire d’étanchéité 51 destiné à s’interposer entre la paroi 35 et l’extrémité du col 41 du bocal 40.

La région du corps 32 située entre la paroi 35 et la partie conique 32b loge une première partie 70, munie d’une poignée de commande 71, comme illustré aux figures 4 et 5, une deuxième partie 80 et une troisième partie 90 équipée d’une manette de réglage 91.

Les première 70 et deuxième 80 parties forment ensemble un obturateur.

La deuxième partie 80 est fixe par rapport au corps 32, et la première partie 70 peut tourner autour de l’axe longitudinal X du système 10, lorsque l’utilisateur déplace la poignée 71. Cette dernière est accessible de l’extérieur à travers une première lumière 81 de la deuxième partie 80 et une deuxième lumière 37, superposée à la première, du corps 32.

La deuxième partie 80 présente une jupe tubulaire 82 et une paroi de fond 83 traversée par quatre ouvertures 84 disposées à 90° les unes des autres.

La première partie 70 présente une jupe tubulaire 72 concentrique à la jupe 82 et guidée dans son mouvement de rotation par cette dernière, et une paroi de fond 73 traversée par des ouvertures 74.

La troisième partie 90 présente une paroi tubulaire 92 interrompue angulairement sur un secteur angulaire 94 dont l’étendue est par exemple comprise entre 90° et 150°.

Le corps 32 présente une lumière 38 par laquelle sort la manette de réglage 91, et du côté opposé des orifices de prise d’air 39. Les lumières 37 et 38 se situent, dans l’exemple de la figure 2, du même côté du corps 32, de telle sorte que la poignée 71 et la manette 91 sont facilement actionnées par la personne désirant se servir.

Un ressort de rappel 100 agit entre les première et deuxième parties 70 et 80 pour rappeler la première partie dans une position d’obturation, dans laquelle les ouvertures 74 de la paroi de fond 73 se superposent aux parties pleines de la paroi de fond 83. Ce ressort 100 est par exemple un ressort hélicoïdal attaché respectivement à ses extrémités aux parties 70 et 80, s’étendant extérieurement à la jupe 72 autour de celle-ci. La jupe 82 peut comporter une fente correspondante 88 accueillant dans son épaisseur le ressort 100, comme on peut le voir à la figure 6 notamment.

La position d’obturation correspond avantageusement à la venue en butée de la poignée 71 contre une extrémité de la lumière 81 et/ou de la lumière 37, les lumières 81 et 37 étant avantageusement de même extension angulaire et même hauteur.

Lorsque la poignée 71 est actionnée, la première partie 70 se déplace angulairement par rapport à la deuxième 80, et les ouvertures 74 et 84 se superposent, ce qui permet le passage du produit.

De préférence, le ressort 100 permet une superposition complète des ouvertures 74 et 84, et cette position correspond de préférence à la venue en butée de la poignée 71 contre une extrémité des lumières 81 et/ou 37.

Lorsque la poignée 71 est relâchée, le ressort 100 la ramène en position d’obturation.

La troisième partie 90 se situe axialement sous la deuxième 80 et peut tourner relativement à celle-ci lorsque l’utilisateur agit sur la manette de réglage 91.

La troisième partie comporte une jupe tubulaire 92 et une paroi de fond 94 traversée par des ouvertures 95 qui sont par exemple, comme illustré, au nombre de quatre et disposées à 90° les unes des autres. La jupe 92 présente un secteur ouvert 99.

Selon la position angulaire de la troisième partie relativement à la deuxième, les ouvertures 95 se superposent plus ou moins avec les ouvertures 84 et la section de passage offerte au produit est modifiée, ce qui permet d’agir sur le débit de l’écoulement.

L’étendue angulaire du secteur ouvert 99 est suffisamment grande pour que quelque soit la position de la manette 71 dans la lumière 38, les orifices 39 ne soient pas masqués par la jupe 92. Le dispositif 30 peut comporter également un déflecteur annulaire 110 qui vient comme illustré sur la figure 6 se positionner au-dessus de l’ensemble formé par l’emboîtement des parties 70 et 80, présente une face supérieure 111 ayant la même inclinaison que la partie conique 32b, et dont l’arête inférieure se situe à l’aplomb de la surface radialement intérieure de la jupe 72.

Le dispositif 30 comporte un bec verseur 120 qui définit l’orifice de distribution 31 à son extrémité inférieure.

Dans l’exemple considéré, ce bec verseur 120 présente une symétrie de révolution autour de l’axe longitudinal X du dispositif 30, avec une collerette à son extrémité supérieure, fixée sur la paroi 35.

La partie cylindrique 32a du corps 32 est filetée intérieurement, pour permettre le vissage du bocal 40, le cas échéant, comme illustré à la figure 1.

On peut apporter de nombreuses modifications au dispositif de distribution sans sortir du cadre de la présente invention.

En particulier, on peut comme illustré à la figure 7, utiliser des récipients 20 de forme généralement conique, avec un col fileté 21 se raccordant à la base du cône par une paroi 22 généralement perpendiculaire à l’axe longitudinal du récipient.

Le récipient peut reposer sur le support 1 par sa paroi 22 avec le col 21 orienté vers le bas, lorsqu’il est accouplé au dispositif de distribution 30.

Lorsque le récipient doit être rempli ou changé, il peut être positionné sur le support 1 en étant retourné, comme illustré à la figure 7. Le diamètre de l’ouverture 3 du support 1 est plus petit que celui du récipient, mesuré à la base du cône.

L’ouverture 3 peut être bordée par un renfoncement annulaire 4 tel qu’un lamage, comme visible sur la figure 7, qui permet de centrer le récipient dans l’ouverture 3 lorsqu’il est en position d’utilisation, le diamètre de ce renfoncement 4 correspondant sensiblement au plus grand diamètre du récipient à la base du cône.

On a représenté aux figures 8 et 9 une variante de support 1, comportant un premier anneau 130 à sa base, reposant sur le sol, trois pieds 131 se raccordant à leur extrémité inférieure à l’anneau 130 et réunis à leur extrémité supérieure par un deuxième anneau 132, de plus petite taille que le premier mais de diamètre intérieur inférieur au plus grand diamètre du récipient 20, de manière à maintenir celui-ci lorsque ce dernier est renversé, comme illustré à la figure 8. L’anneau 132 peut être bordé comme illustré par une nervure périphérique 133 assurant le centrage du récipient 20 lorsque celui-ci est positionné sur le support 1 avec le col 21 vers le bas, comme sur la figure 9.

On va maintenant décrire en se référant aux figures 10 à 16 une variante de dispositif de distribution 30.

Dans cette variante, le bec verseur 120 est une pièce agencée pour se visser sur le corps 32, et comporte à cet effet une jupe 123 filetée extérieurement en partie supérieure. Le joint 51 peut être positionné entre le fond du logement recevant la jupe 123 et l’extrémité de cette dernière, comme visible sur la figure 12.

Les orifices 39 de prise d’air sont positionnés dans cet exemple sous la lumière 38 permettant la sortie de la manette 91 de réglage du débit.

La jupe 92 de la troisième partie peut présenter une encoche 98 en regard de ces orifices, de telle sorte que ces derniers ne soient pas obturés par la jupe 92.

La première partie 70 présente des séparateurs 150, visibles plus particulièrement sur la figure 15.

Ces séparateurs 150 présentent des flancs inclinés 151 qui débouchent inférieurement sur les orifices 74, de manière à guider l’écoulement de produit vers ces derniers.

On voit sur la figure 15 que les séparateurs 150 peuvent se prolonger radialement jusqu’à une région centrale 78 de la paroi de fond 73, ce qui améliore la tenue mécanique de cette dernière. Les séparateurs 150 peuvent présenter une hauteur qui décroît vers le centre de la première partie, comme illustré.

La jupe 72 de la première partie 70 peut comporter un ergot 79 en partie supérieure, qui s’engage dans une encoche correspondante 89 ménagée dans le bord supérieur de la jupe 82 de la deuxième partie 80, de façon à limiter le débattement angulaire de la première partie relativement à la deuxième entre les positions de fermeture complète et de pleine ouverture.

On peut donner aux séparateurs 150 une forme autre, et à titre d’exemple on a représenté à la figure 16 une variante d’obturateur où les séparateurs sont réalisés sous la forme de cloisons droites, se raccordant perpendiculairement à la paroi de fond 73, selon le plan médian séparant les deux ouvertures adjacentes 74. On peut réaliser la poignée 71 sous de multiples formes et par exemple sous la forme d’une tige droite, sans boule à son extrémité, comme illustré à la figure 17.

Le support 1 peut être réalisé de façon à permettre une mise en place par le dessus des dispositifs de distribution 30, ces derniers étant par exemple retenus par appui d’une collerette 160 prévue à l’extrémité du corps 32 contre la face supérieure de la paroi du support 1 bordant l’ouverture 3, comme on peut le voir sur la figure 18.

Chaque ouverture 3 peut être pourvue d’une découpe 6 permettant le passage de la poignée 71 ainsi, le cas échéant, que celui de la manette de réglage 91.

Bien entendu, l’invention n’est pas limitée aux exemples de réalisation qui viennent d’être décrits.

On peut apporter de nombreuses autres modifications aux récipients, dispositifs de distribution ou supports sans sortir du cadre de la présente invention.

Par exemple, on peut réaliser le dispositif de distribution 30 sans manette de réglage du débit, la troisième partie 90 étant absente ou montée de façon non réglable de l’extérieur dans une position correspondant au débit souhaité. Le réglage du débit peut s’effectuer, le cas échéant, par le seul déplacement de la poignée 71 de l’obturateur.

Le nombre d’ouvertures et la forme des ouvertures réalisées dans les première et deuxième parties peut être différent.

Des repères ou crans peuvent être prévus pour aider G utilisateur à apprécier le déplacement de la poignée 71 de l’obturateur ou de la manette 91 de réglage du débit.

On a représenté aux figures 19 à 27 une variante de dispositif de distribution 30.

Dans l’exemple illustré, le dispositif de distribution 30 comporte un corps 32 présentant une partie supérieure de forme cylindrique 32c filetée intérieurement pour sa fixation sur le col fileté 21 du récipient 20, comme illustré à la figure 19.

Le corps 32 comporte des séparateurs 150 formant saillie vers le récipient 20.

Le corps 32 se raccorde inférieurement à une deuxième partie 80. A la différence des modes de réalisation décrits plus haut, la deuxième partie 80 est disposée à l’extérieur du corps 32.

Cette deuxième partie est fixe par rapport au corps 32. Celle-ci est notamment fixée de manière permanente, par exemple par soudage, brasage, rivetage, collage, ou tout autre moyen. En variante, la deuxième partie est fixée de manière amovible sur le corps, par exemple par vissage.

Dans l’exemple illustré, la deuxième partie 80 présente une jupe tubulaire 82 et une paroi de fond 83 traversée par trois ouvertures 84 disposées à 120° les unes des autres.

Pour faciliter l’écoulement du produit en vrac vers ces ouvertures 82, les séparateurs 150 du corps 32 présentent avantageusement des flancs inclinés 151, comme illustré à la figure 20 notamment.

Le guidage de l’écoulement peut être également effectué au moyen d’un organe de guidage 170 faisant office d’entonnoir. Celui-ci est disposé au centre du corps 32, notamment au pied des flancs 151.

Dans l’exemple illustré, l’organe de guidage 170 comporte une tige ayant un axe confondu avec l’axe longitudinal X du système 10. La tige 170 comporte des première et deuxième portions de tige de diamètres différents 171 et 172, séparées par un épaulement 173.

La première portion de tige 171 comporte une pluralité d’ailettes 174 et 175 s’étendant latéralement de la tige, par exemple perpendiculairement à celle-ci.

La figure 25 illustre un exemple dans lequel la première portion de tige 171 comporte deux paires d’ailettes 174 et 175 s’étendant à des hauteurs différentes de l’épaulement 173. Les ailettes de chaque paire s’étendent de part et d’autre de la tige à la même hauteur selon le même axe d’extension Y1 ou Y2, avec des sens opposés. Les axes d’extension des deux paires Y1 et Y2 sont de préférence perpendiculaires.

La deuxième portion de tige 172 s’étend à travers une ouverture centrale 195 du corps 32.

L’ouverture 195 est de préférence formée par une butée tubulaire 190 du corps s’étendant le long de l’axe longitudinal X du système 10 vers le bas, à travers un orifice 180 de la deuxième partie 80.

La jupe tubulaire 82 présente un filetage pour la fixation d’un bec verseur 120, comme illustré aux figures 19 et 24.

La deuxième partie 80 loge une première partie 70, munie d’une poignée de commande 71, et une troisième partie 90, comme illustré aux figures 26 et 27.

Les première 70 et deuxième 80 parties forment ensemble un obturateur. Comme décrit précédemment, la première partie 70 est mobile par rapport à la deuxième partie 80. Celle-ci peut tourner autour de l’axe longitudinal X du système 10, lorsque l’utilisateur déplace la poignée 71. Cette dernière est accessible de l’extérieur à travers une lumière 81 de la deuxième partie 80. Dans l’exemple illustré, la poignée 71 est une tige droite.

La deuxième partie 80 présente un passage 85 de la poignée 71 facilitant ainsi le montage et le démontage de la première partie 70.

La première partie 70 présente une jupe tubulaire 72 concentrique à la jupe 82 et guidée dans son mouvement de rotation par cette dernière, et une paroi de fond 73 traversée par des ouvertures 74, ici au nombre de trois.

A l’instar des modes de réalisation mentionnés plus haut, un ressort de rappel, non illustré, est disposé entre la première et la deuxième parties 70 et 80. Ce dernier agit entre les première et deuxième parties 70 et 80 pour rappeler la première partie dans une position d’obturation, dans laquelle les ouvertures 74 de la paroi de fond 73 se superposent aux parties pleines de la paroi de fond 83.

La position d’obturation correspond avantageusement à la venue en butée de la poignée 71 contre une extrémité de la lumière 81.

Lorsque la poignée 71 est actionnée, la première partie 70 se déplace angulairement par rapport à la deuxième 80, et les ouvertures 74 et 84 se superposent, comme illustré aux figures 21a et 21b, ce qui permet le passage du produit.

Lorsque la poignée 71 est relâchée, le ressort la ramène en position d’obturation, comme illustré à la figure 22.

La troisième partie 90 se situe axialement sous la deuxième partie 80, entre celle-ci et la première partie. Cette troisième partie comporte une paroi de fond 94 traversée par des ouvertures 95 qui sont par exemple, comme illustré à la figure 27, au nombre de trois et disposées à 120° les unes des autres.

Dans l’exemple illustré, la troisième partie 90 est montée de façon non réglable de l’extérieur dans une position correspondant au débit souhaité. Ainsi, selon la position angulaire de la troisième partie relativement à la deuxième, les ouvertures 95 se superposent plus ou moins avec les ouvertures 84 et la section de passage offerte au produit est modifiée, comme illustré aux figures 28a à 28c, ce qui permet d’agir sur le débit de l’écoulement. La troisième partie 90 présente un orifice central 200, visible à la figure 27, pour le passage de la butée 190. Cela permet notamment la fixation de la troisième partie 90 par rapport à la deuxième. Cela permet également à la paroi de fond 92 de venir directement au contact de la paroi 82 de la deuxième partie.

Bien entendu, l’invention n’est pas limitée aux exemples de réalisation qui viennent d’être décrits.

Par exemple, la fixation du récipient 20 sur le dispositif de distribution 30 peut être effectuée autrement que par vissage, comme décrit en référence aux figures 29 et 30.

Dans le mode de réalisation illustré sur ces figures, le corps 32 du dispositif présente une partie cylindrique 32c servant d’embout pour la fixation amovible du récipient.

Le corps 32 comporte une partie interne 32d disposée à l’intérieur de la partie cylindrique 32c. Cette partie présente une forme tronconique qui s’élargit vers le récipient. Les deux parties sont fixées par soudage par exemple.

La partie interne 32d se raccorde inférieurement à une deuxième partie 80. La partie 80 peut est fixée à la partie interne, par soudage notamment.

Comme décrit précédemment, la deuxième partie 80 présente une jupe tubulaire 82 et une paroi de fond 83 traversée par trois ouvertures 84 disposées à 120° les unes des autres.

De la même manière que le mode de réalisation illustré aux figures 19 à 28c, les séparateurs 150 du corps 32 présentent des flancs inclinés 151, comme illustré à la figure 30 notamment.

Le guidage de l’écoulement est également effectué au moyen d’un organe de guidage 170 faisant office d’entonnoir. Celui-ci est disposé au centre du corps 32, notamment au pied des flancs 151, et est similaire à l’organe de guidage précédemment décrit.

La jupe tubulaire 82 présente un filetage pour la fixation d’un bec verseur 120, comme visible sur les figures 29 et 30.

La deuxième partie 80 loge une première partie 70, munie d’une poignée de commande 71, et une troisième partie 90, telle qu’illustrée aux figures 26 et 27.

Les première 70 et deuxième 80 parties forment ensemble un obturateur.

Dans l’exemple illustré, la poignée est accessible de l’extérieur à travers une première encoche 86 de la deuxième partie 80 et une deuxième encoche 36, superposée à la première, du corps 32. La première partie 70 présente une jupe tubulaire 72 concentrique à la jupe 82 et guidée dans son mouvement de rotation par cette dernière, et une paroi de fond 73 traversée par des ouvertures 74, ici au nombre de trois.

A l’instar des modes de réalisation mentionnés plus haut, un ressort de rappel, non illustré, est disposé entre la première et la deuxième parties 70 et 80. Ce dernier agit entre les première et deuxième parties 70 et 80 pour rappeler la première partie dans une position d’obturation, dans laquelle les ouvertures 74 de la paroi de fond 73 se superposent aux parties pleines de la paroi de fond 83.

La position d’obturation correspond avantageusement à la venue en butée de la poignée 71 contre une extrémité de l’encoche 86 et/ou de l’encoche 36, les encoches 86 et 36 étant avantageusement de même extension angulaire et même hauteur.

Le fonctionnement de la première partie est similaire à celui des modes de réalisation décrits plus haut.

La troisième partie 90 se situe axialement sous la deuxième partie 80, entre celle-ci et la première partie. Cette troisième partie comporte une paroi de fond 94 traversée par des ouvertures 95 qui sont par exemple, comme illustré à la figure 27, au nombre de trois et disposées à 120° les unes des autres.

Dans l’exemple illustré, la troisième partie 90 est montée de façon non réglable de l’extérieur dans une position correspondant au débit souhaité.

La jupe tubulaire 82 présente un filetage pour la fixation d’un bec verseur 120, comme précédemment décrit en référence aux figures 29 et 30.

Le support 1 peut être réalisé de façon à permettre une mise en place par le dessus des dispositifs de distribution 30, ces derniers étant par exemple retenus par appui d’une collerette 160 prévue à l’extrémité du corps 32 contre la face supérieure de la paroi du support 1 bordant une ouverture 3 de ce dernier, comme on peut le voir sur la figure 30. Dans cet exemple, contrairement aux modes de réalisations précédents, la fixation du récipient est obtenue sans vissage, le récipient étant simplement posé sur le dispositif en étant retourné de manière à ce que le col de celui-ci vienne en appui contre la paroi latérale 32d du corps 32.

Dans les exemples illustrés, l’organe de guidage 170 est fixe par rapport au corps 32.

En variante, cet organe de guidage 170 est mobile par rapport au corps 32, comme cela sera décrit ci-après, en se référant aux figures 31 à 38. Dans cet exemple, comme décrit précédemment, l’organe de guidage est constitué d’une tige 170 comportant des première et deuxième portions de tige de diamètres différents 171 et 172, séparées par un épaulement 173.

La première portion de tige 171 comporte une pluralité d’ailettes 174 et 175 s’étendant latéralement de la tige, par exemple perpendiculairement à celle-ci.

La tige 170 est avantageusement solidaire de la première partie 70, notamment par vissage, Ainsi, la deuxième portion de tige 172 peut présenter un filetage qui s’engage dans un orifice central 77 fileté de la paroi de fond 71.

Aussi, lorsque la première partie 70 se déplace angulairement par rapport à la deuxième 80, sous l’action de la poignée, la tige 170 et les ailettes 174, 175 et 176 sont entraînées en rotation, ce qui permet à la fois le guidage du produit vers les ouvertures 84 de la deuxième partie et le brassage de ce dernier.

Dans le mode de réalisation illustré, la deuxième partie 80 présente une jupe 82 de forme tronconique. La deuxième partie 80 comporte des ouvertures 84 et entre les ouvertures de celle-ci des séparateurs 150 formant saillie vers le récipient 20.

Ces séparateurs 150 présentent avantageusement des flancs inclinés 151 guidant l’écoulement vers les ouvertures 84 situées à leur base.

La deuxième partie 80 est fixée sur le corps 32 du dispositif, par soudage notamment.

La deuxième partie 80 présente un orifice central 180 pour le passage de la deuxième portion de tige 171.

Un ressort de rappel 100 est attaché à ses extrémités aux parties 70 et 80, respectivement. A cet effet, les première et deuxième parties comportent chacune un point d’accrochage 270 et 260 de l’extrémité du ressort 100 correspondante, comme on peut le voir aux figures 34 et 35 notamment.

Dans ce mode de réalisation, la troisième partie 90 est absente. Le réglage du débit peut s’effectuer, le cas échéant, par le seul déplacement de la poignée 71 de l’obturateur. Avantageusement, le système 1 comporte une pluralité de première parties de tailles d’ouvertures différentes que l’on vient monter dans le dispositif en fonction du produit en vrac et du débit souhaité.

Le dispositif comporte un bec verseur 120 qui s’emboîte dans le corps 32. Ce dernier comporte de préférence une butée 33 pour éviter un enfoncement indésirable du bec verseur dans le corps. Le bec verseur 120 comporte des tétons 123, notamment flexibles, pour améliorer le maintien de ce dernier contre la paroi interne du corps 32.

Le système 10 comporte également une pièce de bridage 230 pour le maintien du dispositif de distribution 30 sur le support 1.

Comme illustré à la figure 32, la pièce de bridage comporte avantageusement une plaque 232 venant en butée contre le bord latéral 5 du support 1 et deux fourches 235 sensiblement perpendiculaires à la plaque 232.

Dans l’exemple illustré, les fourches 235 s’engagent dans des rainures 250 ménagées sur la paroi latérale du corps 32, ce qui permet d’empêcher un basculement du système une fois installé sur le support.

Afin d’améliorer le maintien de la pièce de bridage 230 contre le support, les fourches 235 peuvent chacune présenter une fente 236 pour le passage d’un ou plusieurs moyens de fixation 400, tels que des vis par exemple.

La pièce de bridage 230 peut également servir pour la fixation d’une étiquette 300 pour afficher par exemple des informations relatives au type du produit en vrac, sa provenance, son prix ou toute autre indication utile, comme on peut le voir sur les figures 31 à 33, notamment.