Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
DEVICE FOR DISPLAYING AND PACKAGING HAIRDRESSING INSTRUMENTS
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2020/115658
Kind Code:
A1
Abstract:
Disclosed is a device for displaying and packaging hairdressing instruments, comprising a plurality of blow-dry rollers (2), at least one removable gripping handle (3) to which one of the blow-dry rollers (2) can be attached, and a storage housing (1). The storage housing (1) comprises a receiving compartment (4) dimensioned to receive and contain the plurality of blow-dry rollers (2), a peripheral wall (5) of the receiving compartment, a bottom wall (6) of the receiving compartment, and a retractable top cover (7). Stabilising means are shaped to each hold one of the blow-dry rollers (2) oriented along a respective substantially vertical axis and separated from the other rollers. An intermediate space (10) contains an ultraviolet radiation source (11) for directing and distributing ultraviolet radiation into the receiving compartment (4). Magnets (20) are distributed on the inner face of the cover (7) for retaining metal tools. An electrical safety switch (11e) actuated by the cover (7) inhibits the supply of power to the ultraviolet radiation source (11) when the cover (7) is not in the closed position.

Inventors:
NICOUD SÉBASTIEN (FR)
Application Number:
IB2019/060404
Publication Date:
June 11, 2020
Filing Date:
December 03, 2019
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
NICOUD SEBASTIEN (FR)
International Classes:
A45D20/52; A45D24/38; A46B5/00; A46B9/02; A46B17/06; A45D7/00
Foreign References:
FR3018032A12015-09-04
JPH0523220A1993-02-02
US20180050840A12018-02-22
FR2551339A11985-03-08
KR20100051598A2010-05-17
FR3018032A12015-09-04
US20130078142A12013-03-28
Attorney, Agent or Firm:
CABINET PONCET (FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

[Revendication 1] 1 - Dispositif pour la présentation et le conditionnement

d’instruments de coiffure, comprenant un boîtier de rangement (1 ) ayant :

- un compartiment de réception (4) dimensionné pour recevoir et contenir au moins une pluralité de rouleaux de brushing (2) et au moins un manche de préhension (3) amovible auquel peut être fixé l’un des rouleaux de brushing (2),

- une paroi de fond (6) de compartiment de réception (4),

- une pluralité de moyens de stabilisation (9), conformés chacun pour recevoir et retenir sur la paroi de fond (6), par engagement axial et de façon amovible, l’un des rouleaux de brushing (2) orienté selon un axe (l-l) respectif sensiblement perpendiculaire à la paroi de fond (6) de compartiment de réception (4), et à l’écart des autres rouleaux de brushing,

- une paroi périphérique (5) de compartiment de réception (4),

- une ouverture supérieure, opposée à la paroi de fond (6) de compartiment de réception (4),

- un couvercle (7) supérieur, déplaçable entre une position de fermeture dans laquelle il obture l’ouverture supérieure et une position d’ouverture dans laquelle il libère l’accès au compartiment de réception (4) à travers l’ouverture

supérieure,

dans lequel :

- ladite pluralité de moyens de stabilisation (9) est répartie sur la paroi de fond (6) en une file unique le long de la paroi périphérique (5), autour d’un espace intermédiaire (10),

- une source de rayonnement ultraviolet (11 ) est disposée dans l’espace intermédiaire (10), et est associée à des moyens de connexion électrique (1 1 c,

1 1 d, 1 1e) pour sa connexion à une source d’alimentation électrique,

- la source de rayonnement ultraviolet (11 ) comprend une embase (11a), fixée dans le boîtier de rangement (1 ) et sur laquelle vient s’engager la douille d’une lampe d’émission de rayonnement ultraviolet (11 b) qui est elle-même de forme allongée et tenue dans l'espace intermédiaire (10),

- tout ou partie des parois (5a, 5b, 5c, 5d, 6, 7) du boîtier de rangement (1 ) sont structurées de façon que leur face intérieure soit réfléchissante pour le rayonnement ultraviolet généré par la source de rayonnement ultraviolet (11 ).

[Revendication 2] 2 - Dispositif selon la revendication 1 , caractérisé en ce que la lampe d’émission de rayonnement ultraviolet (11 b) est recouverte d’un capot de protection (1 1 f), transparent aux rayons ultraviolets, et lui-même adapté de façon amovible sur l’embase (1 1a). [Revendication 3] 3 - Dispositif selon l’une des revendications 1 ou 2, caractérisé en ce que les surfaces intérieures des parois (5a, 5b, 5c, 5d, 6, 7) du boîtier de rangement (1 ) sont en tout ou partie formées en aluminium ou alliage

d’aluminium poli.

[Revendication 4] 4 - Dispositif selon la revendication 3, caractérisé en ce que les surfaces en aluminium ou alliage d’aluminium poli sont en outre bosselées. [Revendication 5] 5 - Dispositif selon l’une quelconque des revendications 1 à 4, caractérisé en ce que :

- le compartiment de réception (4) est de forme générale parallélépipédique, la paroi de fond (6) se développant selon une direction longitudinale (L) et selon une direction transversale (T), la paroi périphérique (5) ayant deux côtés longitudinaux (5a, 5b) orientés selon la direction longitudinale (L) et deux côtés transversaux (5c, 5d) orientés selon la direction transversale (T),

- ladite pluralité de moyens de stabilisation (9) répartie sur la paroi de fond (6) est agencée en deux rangées de moyens de stabilisation (9) disposées respectivement chacune le long d’un des côtés longitudinaux (5a, 5b), de part et d’autre de l’espace intermédiaire (10),

- l’embase (11a) est fixée sur la face intérieure d’un côté transversal (5d) de paroi périphérique,

- la lampe d’émission de rayonnement ultraviolet (1 1 b) est elle-même allongée selon ladite direction longitudinale (L) dans l’espace intermédiaire (10).

[Revendication 6] 6 - Dispositif selon la revendication 5, caractérisé en ce qu’une surface réfléchissante cylindrique convexe (11g) est placée entre la paroi de fond (6) et la lampe d’émission de rayonnement ultraviolet (11 b) et orientée avec un axe longitudinal parallèle à l’axe longitudinal de la lampe d’émission de rayonnement ultraviolet (1 1 b).

[Revendication 7] 7 - Dispositif selon l'une quelconque des revendications 1 à 4, caractérisé en ce que

- l’embase (1 1a) est fixée dans un boîtier inférieur (100) du boîtier de rangement

(1 ).

- la lampe d’émission de rayonnement ultraviolet (1 1 b) traverse la paroi de fond (6) et est elle-même allongée selon une direction sensiblement perpendiculaire à la paroi de fond (6) dans l’espace intermédiaire (10).

[Revendication 8] 8 - Dispositif selon l’une quelconque des revendications 1 à 7, caractérisé en ce que l’embase (11a) est fixée dans le boîtier de rangement (1 ) par des moyens de fixation réversibles autorisant sa libération et son retrait hors du boîtier de rangement (1 ). [Revendication 9] 9 - Dispositif selon la revendication 8, caractérisé en ce que les moyens de fixation réversibles comportent des moyens de glissières (43, 44) autorisant l’engagement et le dégagement de l’embase (11a) par simple translation relative vis-à-vis du boîtier de rangement (1 ).

[Revendication 10] 10 - Dispositif selon l’une quelconque des revendications

1 à 9, caractérisé en ce que chaque moyen de stabilisation (9) comprend un ergot sur lequel peut s’engager et être retenue une ouverture d’extrémité distale (2c) d’un rouleau de brushing (2).

[Revendication 11] 1 1 - Dispositif selon la revendication 10, caractérisé en ce que ledit ergot comporte un tronçon de base (90) cylindrique à section circulaire se raccordant à un tronçon d’extrémité libre (91 ) effilé.

[Revendication 12] 12 - Dispositif selon l’une des revendications 10 ou 1 1 , caractérisé en ce que les moyens de stabilisation (9) sont dimensionnés de façon à recevoir et retenir n’importe quel rouleau de brushing (2) de ladite pluralité de rouleaux de brushing (2).

[Revendication 13] 13 - Dispositif selon l’une quelconque des revendications

1 à 12, caractérisé en ce que les moyens de connexion électrique comprennent un commutateur électrique de sécurité (11e), actionné par le couvercle (7), et agencé de façon à inhiber l’alimentation de la source de rayonnement ultraviolet (11 ) lorsque le couvercle (7) n’est pas en position de fermeture.

[Revendication 14] 14 - Dispositif selon l’une quelconque des revendications

1 à 13, caractérisé en ce que le couvercle (7) comprend des aimants (71 , 72,

73) aptes à retenir sur sa face intérieure des instruments comportant un matériau ferromagnétique.

[Revendication 15] 15 - Ensemble comprenant un dispositif selon l’une

quelconque des revendications 1 à 14, une pluralité de rouleaux de brushing (2), et au moins un manche de préhension (3) amovible auquel peut être fixé l’un des rouleaux de brushing (2).

[Revendication 16] 16 - Ensemble selon la revendication 15, dans lequel les rouleaux de brushing (2) comprennent une cage cylindrique (2a) munie à une extrémité proximale (2d) d’un embout de fixation (2e) apte à recevoir et à retenir, par engagement axial et de façon amovible, un tronçon de fixation (3a) du manche de préhension (3).

Description:
DESCRIPTION

TITRE DE L’INVENTION : DISPOSITIF POUR LA PRESENTATION ET LE

CONDITIONNEMENT D’INSTRUMENTS DE COIFFURE

DOMAINE TECHNIQUE DE L’INVENTION

[0001] La présente invention concerne les dispositifs destinés à être utilisés pour des cheveux, plus particulièrement pour le procédé de coiffage des cheveux dénommé « brushing », ou « mise en forme », ou encore « thermobrossage », et pour la coupe des cheveux.

[0002] Le brushing est une technique de séchage et de mise en forme des cheveux bien connue des coiffeurs, qui exige l'action combinée d'un sèche-cheveux à main et d'une brosse à main essentiellement cylindrique. Cette technique de coiffage consiste à travailler, mèche par mèche, les cheveux humides à l'aide d'une brosse, d’un rouleau de brushing, d'un peigne ou des doigts, tout en les séchant avec un sèche-cheveux à main.

[0003] Dans cette technique, le coiffeur peut donner du volume ou boucler une

chevelure. Pour cela, il doit prendre à chaque fois une mèche de cheveux mouillés, l'enrouler sur la brosse à main ou le rouleau de brushing, la sécher au sèche- cheveux à main et attendre qu'elle refroidisse, de façon à obtenir une forme déterminée par le diamètre de la brosse ou du rouleau de brushing.

[0004] Pour faciliter le brushing, le document FR 3 018 032 A1 décrit un kit comprenant une pluralité de rouleaux de brushing, au moins un manche de préhension amovible auquel peut être fixé l'un des rouleaux de brushing, et un boîtier de rangement ayant un compartiment de réception dimensionné pour recevoir et contenir les rouleaux de brushing et le manche de préhension. Le compartiment de réception est délimité par une paroi périphérique, une paroi de fond, et un couvercle supérieur escamotable. La paroi de fond comporte des rangées de logements de stabilisation. Les rouleaux de brushing sont tenus en position verticale et comportent pour cela chacun un ergot d’extrémité qui s’engage dans l'un des logements de stabilisation de la paroi de fond. Le boîtier de rangement comprend en outre un compartiment inférieur situé au-dessous de ladite paroi inférieure du compartiment de réception, et contenant une source de rayonnement ultraviolet pour diriger un rayonnement ultraviolet vers le haut en direction de la paroi inférieure du compartiment de réception, laquelle paroi inférieure est transparente au rayonnement ultraviolet pour laisser pénétrer le rayonnement ultraviolet de bas en haut dans le compartiment de réception. Un inconvénient d’un tel dispositif est la fragilité de la paroi inférieure. Un autre inconvénient est que le traitement de désinfection des rouleaux de brushing s’avère insuffisant. Un autre inconvénient est le manque de sécurité du dispositif, car les rayonnements ultraviolets peuvent atteindre l’utilisateur du dispositif lorsque le couvercle est ouvert. Un autre inconvénient est le manque de moyens pour tenir des outils autres que les rouleaux de brushing. Un autre inconvénient est

l'impossibilité de nettoyer efficacement l’intérieur du dispositif, plusieurs zones étant difficiles à atteindre.

[0005] Par ailleurs, le document US 2013/0078142 A1 décrit un appareil pour stériliser des instruments médicaux par un rayonnement ultraviolet. L’appareil comprend un boîtier parallélépipédique muni d’une porte latérale pivotante donnant accès à un compartiment intérieur limité par une paroi intermédiaire inférieure et une paroi intermédiaire supérieure toutes deux transparentes et laissant passer un

rayonnement ultraviolet produit par deux séries de lampes supérieures et inférieures. Les instruments médicaux à stériliser sont introduits dans le

compartiment intérieur soit conditionnés dans une poche étanche, soit conditionnés dans un kit étanche à paroi transparente. Un tel appareil n’est pas adapté pour traiter de façon aisée et ergonomique des instruments de coiffure différents en forme et en structure tels que des brosses, peignes, ciseaux.

EXPOSE DE L’INVENTION

[0006] Selon un premier aspect, la présente invention a notamment pour objet de

concevoir un dispositif permettant d'améliorer les conditions d'hygiène, par une désinfection automatique, efficace et ergonomique de tous les instruments de coiffure tels que brosses, peignes, ciseaux, en particulier par une désinfection plus efficace des poils des brosses ou rouleaux de brushing.

[0007] Pour atteindre ces buts ainsi que d'autres selon le premier aspect ci-dessus, l'invention propose un dispositif pour la présentation et le conditionnement d’instruments de coiffure, comprenant un boîtier de rangement ayant :

- un compartiment de réception dimensionné pour recevoir et contenir au moins une pluralité de rouleaux de brushing et au moins un manche de préhension amovible auquel peut être fixé l’un des rouleaux de brushing,

- une paroi de fond de compartiment de réception,

- une pluralité de moyens de stabilisation, conformés chacun pour recevoir et retenir sur la paroi de fond, par engagement axial et de façon amovible, l’un des rouleaux de brushing orienté selon un axe respectif sensiblement perpendiculaire à la paroi de fond de compartiment de réception, et à l'écart des autres rouleaux de brushing,

- une paroi périphérique de compartiment de réception, - une ouverture supérieure, opposée à la paroi de fond de compartiment de réception,

- un couvercle supérieur, déplaçable entre une position de fermeture dans laquelle il obture l’ouverture supérieure et une position d’ouverture dans laquelle il libère l’accès au compartiment de réception à travers l’ouverture supérieure,

dans lequel :

- ladite pluralité de moyens de stabilisation est répartie sur la paroi de fond en une file unique le long de la paroi périphérique, autour d’un espace intermédiaire,

- une source de rayonnement ultraviolet est disposée dans l’espace intermédiaire, et est associée à des moyens de connexion électrique pour sa connexion à une source d’alimentation électrique,

- la source de rayonnement ultraviolet comprend une embase, fixée dans le boîtier de rangement et sur laquelle vient s’engager la douille d’une lampe d’émission de rayonnement ultraviolet qui est elle-même de forme allongée et tenue dans l’espace intermédiaire,

- tout ou partie des parois du boîtier de rangement sont structurées de façon que leur face intérieure soit réfléchissante pour le rayonnement ultraviolet généré par la source de rayonnement ultraviolet.

[0008] Grâce à la disposition de la source de rayonnement ultraviolet dans l’espace intermédiaire, et grâce à la disposition des rouleaux de brushing en une file unique et en position verticale en périphérie de l’espace intermédiaire lorsqu’ils sont tenus sur les moyens de stabilisation, une grande partie du rayonnement ultraviolet se propage directement depuis la source de rayonnement ultraviolet jusqu’à la face des rouleaux de brushing qui est orientée vers la source de rayonnement ultraviolet, et atteint radialement lesdits rouleaux de brushing, pouvant ainsi pénétrer dans toute l’épaisseur de la couche de poils des rouleaux de brushing. En outre, grâce à ces mêmes dispositions ci-dessus, les rayons ultraviolets se propagent

équitablement vers tous les rouleaux de brushing et sur toute la longueur desdits rouleaux de brushing. En outre, grâce à ces mêmes dispositions ci-dessus, et grâce à la réflexion du rayonnement ultraviolet par les surfaces intérieures réfléchissantes des parois du compartiment de réception, une grande partie du rayonnement ultraviolet se propage, après réflexion, vers les rouleaux de brushing et les atteint radialement, pouvant ainsi pénétrer dans toute l’épaisseur de la couche de poils des rouleaux de brushing selon la face orientée vers la paroi périphérique du compartiment de réception. Une telle disposition améliore la propagation du rayonnement ultraviolet, tout en minimisant l’encombrement du dispositif, de sorte que les conditions d’hygiène sont nettement améliorées. [0009] Selon un mode de réalisation, le compartiment de réception est de forme générale parallélépipédique, la paroi périphérique ayant deux côtés longitudinaux orientés selon une direction longitudinale et deux côtés transversaux orientés selon une direction transversale ; ladite pluralité de moyens de stabilisation est agencée en deux rangées de moyens de stabilisation disposées respectivement chacune le long d’un des côtés longitudinaux de la paroi périphérique, respectivement de part et d’autre de l’espace intermédiaire.

[0010] Selon un autre mode de réalisation, des moyens de stabilisation peuvent être également agencés le long d’au moins un des côtés transversaux de la paroi périphérique, autour de l’espace intermédiaire.

[0011] Selon un second aspect, un objet de l’invention est d’améliorer les conditions d’hygiène par une grande facilité de nettoyage de l’intérieur du dispositif.

[0012] Pour atteindre ces buts ainsi que d’autres selon le second aspect ci-dessus, l’invention prévoit de rendre aisément amovible la source de rayonnement ultraviolet. En effet, dans les dispositifs connus, la présence de la source de rayonnement empêche d’atteindre certaines zones intérieures du dispositif pour leur nettoyage.

[0013] Pour cela, selon un mode de réalisation ;

- la source de rayonnement ultraviolet comprend une embase, fixée dans le boîtier de rangement et sur laquelle vient s’engager la douille d’une lampe d’émission de rayonnement ultraviolet,

- l’embase est fixée dans le boîtier de rangement par des moyens de fixation réversible autorisant sa libération et son retrait hors du boîtier de rangement.

[0014] Une telle disposition permet à l’utilisateur de retirer aisément l’ensemble de génération de rayonnement ultraviolet et ses moyens de connexion électrique, pour nettoyer séparément cet ensemble et pour nettoyer ensuite aisément l'intérieur du compartiment de réception. On améliore ainsi considérablement l’hygiène du dispositif.

[0015] Selon une première variante de ce mode de réalisation :

- le compartiment de réception est de forme générale parallélépipédique, la paroi de fond se développant selon une direction longitudinale et selon une direction transversale, la paroi périphérique ayant deux côtés longitudinaux orientés selon la direction longitudinale et deux côtés transversaux orientés selon la direction transversale,

- ladite pluralité de moyens de stabilisation répartie sur la paroi de fond est agencée en deux rangées de moyens de stabilisation disposées respectivement chacune le long d’un des côtés longitudinaux, de part et d’autre de l’espace intermédiaire, - l’embase est fixée de façon amovible sur la face intérieure d’un côté transversal de paroi périphérique, les moyens de fixation réversible pouvant comporter des moyens de glissière autorisant l’engagement et le dégagement de l’embase par simple mouvement de translation relatif vis-à-vis du boîtier de rangement,

- la lampe d’émission de rayonnement ultraviolet est elle-même allongée selon ladite direction longitudinale dans l’espace intermédiaire.

[0016] Selon une seconde variante de ce mode de réalisation :

- l’embase est fixée sur un boîtier inférieur du boîtier de rangement,

- la lampe d’émission de rayonnement ultraviolet est elle-même allongée selon une direction sensiblement perpendiculaire à la paroi de fond dans l’espace

intermédiaire. En pratique, le boîtier inférieur peut être disposé au-dessous de la paroi de fond du compartiment de réception, laquelle paroi de fond ayant une lumière traversée par la lampe d’émission de rayonnement ultraviolet et son capot de protection. De la sorte, on améliore encore la propagation du rayonnement ultraviolet radialement vers les rouleaux de brushing, selon toute leur hauteur, et on peut positionner des rouleaux de brushing tout autour de l’espace intermédiaire.

[0017] Selon un troisième aspect, un objet de l’invention est d’éviter efficacement que le rayonnement ultraviolet puisse atteindre l’utilisateur.

[0018] Pour atteindre ces buts ainsi que d’autres selon le troisième aspect ci-dessus, l’invention prévoit que les moyens de connexion électrique comprennent un commutateur électrique de sécurité, actionné par le couvercle, et agencé de façon à inhiber l’alimentation de la source de rayonnement ultraviolet lorsque le couvercle n’est pas en position de fermeture. De la sorte, il est nécessaire de fermer le couvercle pour autoriser la génération du rayonnement ultraviolet, ce qui évite l’émission intempestive d’un rayonnement ultraviolet lorsque le boîtier est ouvert.

[0019] Dans ce cas, le couvercle peut être articulé en rotation sur un bord supérieur de la paroi périphérique, et peut avantageusement comprendre un ergot venant s’engager sur le commutateur électrique de sécurité en fin de fermeture du couvercle pour fermer le commutateur électrique de sécurité à l’encontre de moyens de rappel élastiques qui tendent à rappeler ledit commutateur électrique de sécurité en position ouverte. De la sorte, l’ouverture du couvercle provoque automatiquement l’inhibition de la production de rayonnement ultraviolet, tandis que la fermeture du couvercle provoque automatiquement la génération du

rayonnement ultraviolet. L’hygiène est ainsi améliorée, car on évite que l’utilisateur risque d’oublier de faire fonctionner la source de rayonnement ultraviolet. [0020] Selon un quatrième aspect, un objet de l’invention est de concevoir des moyens permettant de tenir efficacement divers instruments de coiffure à l’intérieur du dispositif, tout en facilitant la dépose et le retrait de ces instruments.

[0021] Pour atteindre ces buts ainsi que d’autres selon le quatrième aspect ci-dessus, le couvercle peut comprendre des aimants aptes à retenir sur sa face intérieure des instruments comportant un matériau ferromagnétique. Grâce aux aimants, l’utilisateur peut aisément ranger les ciseaux de coupe en les plaquant d’une main sur les aimants, et il peut ensuite les retirer à volonté en les saisissant d’une main pour les écarter des aimants. En outre, la désinfection des ciseaux de coupe est effectuée de façon efficace grâce aux aimants disposés sur la face intérieure du couvercle : les ciseaux de coupe peuvent aisément être retenus en position ouverte par les aimants, qui les maintiennent face à la source de rayonnement ultraviolet.

La position ouverte des ciseaux permet la désinfection dans toute la zone de coupe de leurs lames.

[0022] Selon un cinquième aspect, un objet de l’invention est d’offrir à l’utilisateur un degré de liberté dans la disposition des brosses ou rouleaux de brushing dans le dispositif, afin d’autoriser l’utilisation de brosses de différents diamètres et en nombre optimal.

[0023] Pour atteindre ces buts ainsi que d’autres selon le cinquième aspect ci-dessus, les moyens de stabilisation sont structurés de façon à recevoir et retenir n’importe quel rouleau de brushing de ladite pluralité de rouleaux de brushing. De cette façon, un même dispositif peut recevoir des rouleaux de brushing de différents diamètres, au choix de l’utilisateur, sans que ce dernier soit obligé de prêter une attention particulière à l’emplacement qu’il faut respecter pour engager un rouleau de brushing sur un moyen de stabilisation.

[0024] Selon un mode de réalisation, lesdits moyens de stabilisation peuvent

comprendre un ergot sur lequel peut s’engager et être retenue une ouverture d’extrémité distale d’un rouleau de brushing. De préférence, ledit ergot comporte un tronçon de base cylindrique à section circulaire se raccordant à un tronçon d’extrémité libre effilé. Une telle structure d’ergot est particulièrement facile à nettoyer, ce qui améliore encore l’hygiène.

[0025] Selon un mode de réalisation préféré, lesdits moyens de stabilisation peuvent être sous forme de plaques plates de matériau susceptible d’être attiré par un aimant, destinées à recevoir chacune en appui l’extrémité distale d’un rouleau de brushing elle-même munie d’un aimant. Lesdites plaques définissent une zone préférentielle de positionnement d’un rouleau de brushing ou brosse, et peuvent être dimensionnées pour couvrir une surface supérieure à la section transversale des rouleaux de brushing ou brosse, de façon à autoriser un degré de liberté dans le positionnement du rouleau de brushing ou brosse.

[0026] Selon un sixième aspect, un objet de l’invention est de concevoir un tel dispositif qui présente une bonne stabilité dans toutes les positions d’utilisation, en particulier lorsque que le couvercle est ouvert et porte des instruments.

[0027] Pour atteindre ces buts ainsi que d’autres selon le sixième aspect ci-dessus, l’invention prévoit un boîtier inférieur, rapporté et retenu de manière amovible sous la paroi de fond du compartiment de réception, et contenant une masse de lest dimensionnée de façon à éviter tout risque de basculement du compartiment de réception lorsque le couvercle est ouvert et porte des instruments.

[0028] Selon un mode de réalisation, la masse de lest est formée par une embase de la source de rayonnement ultraviolet et par les moyens de connexion électrique, avec éventuellement une masse complémentaire telle qu’une plaque métallique.

[0029] Selon un autre mode de réalisation, la masse de lest est formée par une batterie d’accumulateurs et des circuits électriques permettant l’alimentation de la source de rayonnement ultraviolet par lesdits accumulateurs et permettant le rechargement desdits accumulateurs à partir d’une source extérieure d’énergie électrique.

[0030] Du fait que le compartiment de réception contient une pluralité de rouleaux de brushing orientés selon un axe sensiblement vertical, perpendiculaire à l’ouverture obturée par ledit au moins un couvercle, le coiffeur peut, d’une seule main, prendre un premier rouleau de brushing en manipulant le seul manche de préhension amovible, procéder au traitement d'une première mèche de cheveux, retirer le manche pour laisser le rouleau de brushing en place sur la première mèche de cheveux, venir prendre un second rouleau de brushing dans le compartiment de réception à l'aide du manche de préhension amovible, positionner le second rouleau de brushing sur une seconde mèche de cheveux, et ainsi de suite.

Simultanément à cela, le coiffeur peut, de son autre main, manœuvrer le séchoir à cheveux pour sécher progressivement les mèches disposées sur les rouleaux de brushing. On comprend que la manœuvre des rouleaux de brushing et du manche peut être réalisée d'une seule main, ce qui libère l'autre main pour la manœuvre du séchoir à cheveux.

[0031] Selon une caractéristique de l’invention, la lampe d’émission de rayonnement ultraviolet peut avantageusement être recouverte d’un capot de protection en matériau transparent aux rayons ultraviolets, le capot étant lui-même adapté de façon amovible sur l’embase. En particulier, on peut prévoir un capot de protection cylindrique en quartz, qui est particulièrement économique et mécaniquement résistant, évitant les risques de dégradation. [0032] Selon une caractéristique de l’invention, pour obtenir une bonne qualité de réflexion du rayonnement ultraviolet, les surfaces intérieures des parois du boîtier de rangement peuvent avantageusement être en tout ou partie formées en aluminium ou alliage d’aluminium poli.

[0033] Pour multiplier les directions de réflexion, les surfaces en aluminium ou alliage d’aluminium poli peuvent avantageusement être bosselées. Simultanément, cela évite les dégradations qui résultent habituellement des rayures sur des surfaces réfléchissantes planes, car les portions de surface en creux conservent leurs propriétés de réflexion.

[0034] Dans le cas d’une lampe d’émission de rayonnement ultraviolet qui est elle- même allongée selon ladite direction longitudinale dans l’espace intermédiaire, une surface réfléchissante cylindrique convexe peut avantageusement être placée entre la paroi de fond et la lampe d’émission de rayonnement ultraviolet et orientée avec un axe longitudinal parallèle à l’axe longitudinal de la lampe d’émission de

rayonnement ultraviolet.

[0035] Selon une caractéristique de l’invention, le couvercle peut avantageusement comprendre en outre, sur sa face intérieure, une ou plusieurs pinces à mors élastiques ajourés, aptes à recevoir et retenir chacune un peigne en orientation allongée selon un axe généralement parallèle à un fond de couvercle.

[0036] En alternative, un ou plusieurs peignes peuvent être engagés dans des

supports prévus en face intérieure de la paroi périphérique du boîtier de rangement, libérant toute la surface intérieure de couvercle pour la fixation des ciseaux métalliques.

[0037] La disposition particulière des moyens de stabilisation et de la source de

rayonnement ultraviolet permet d'optimiser le nombre d'instruments de coiffure mis à disposition et désinfectés, pour un encombrement donné du dispositif de présentation et de conditionnement. L'utilisateur peut ainsi avoir accès à l'ensemble des instruments de brushing dont il a besoin lors d'une étape de brushing ou de coupe, et le dispositif contenant ces instruments peut pour cela être disposé sur la console habituellement située devant le fauteuil sur lequel est assis le client à traiter, sans que la présence du dispositif constitue une gêne ou un obstacle inacceptable entre le client et le miroir surmontant la console.

[0038] L’accès de l’utilisateur à l’ensemble des instruments dont il a besoin évite les déplacements inutiles. Également, les instruments disposés dans le dispositif selon l’invention ne risquent pas de tomber au sol et de se dégrader, et n’obligent pas l’utilisateur à se baisser pour les ramasser. En outre, les instruments disposés dans le compartiment de réception ou sur le couvercle sont accessibles à une hauteur légèrement surélevée, ce qui évite à l’utilisateur l’obligation de se baisser ou d’incliner son buste en avant à chaque fois qu’il doit changer d’instruments. Ces mouvements de déplacement, d’abaissement ou d’inclinaison, répétés de nombreuses fois dans une journée, sont à l’origine de nombreux troubles musculo- squelettiques, que la présente invention permet donc d’éviter.

[0039] Selon une caractéristique de l’invention, les rouleaux de brushing comprennent de préférence une cage cylindrique ayant une extrémité distale et munie à une extrémité proximale d’un embout de fixation apte à recevoir et à retenir de façon amovible, par engagement axial, une extrémité de fixation du manche de

préhension.

[0040] Dans un premier mode de réalisation, l’extrémité distale de la cage cylindrique est ouverte selon une ouverture d’extrémité distale destinée à coopérer avec un moyen de stabilisation sous forme d’ergot.

[0041] De la sorte, la structure des rouleaux de brushing est simple et peu onéreuse, en particulier en ce qui concerne l’ouverture d’extrémité distale de la cage cylindrique. L’embout de fixation est également simple et peu onéreux, pouvant être constitué d’une pièce rapportée et collée à la cage cylindrique.

[0042] Dans un second mode de réalisation, l’extrémité distale de la cage cylindrique est obturée par un aimant destiné à coopérer avec un moyen de stabilisation sous forme de plaque d’un matériau susceptible d’être attiré par un aimant.

[0043] Selon une caractéristique de l’invention, le manche de préhension peut être muni de moyens de verrouillage et de déverrouillage conformés de telle façon que les manœuvres de fixation et de libération du manche de préhension sur le rouleau de brushing puissent être réalisées par la seule main de l’utilisateur tenant le manche de préhension.

[0044] Selon une première possibilité, les moyens de verrouillage et de déverrouillage sont mécaniques, et peuvent comprendre deux poussoirs latéraux en opposition, dont l’enfoncement simultané à l’encontre d’un moyen de rappel élastique assure le déverrouillage de l’extrémité de fixation du manche dans l’embout de fixation du rouleau de brushing, et dont le relâchement permet le verrouillage de l’extrémité de fixation du manche dans l’embout de fixation du rouleau de brushing lors d'un simple enfoncement axial de l’extrémité de fixation du manche dans l’embout de fixation du rouleau de brushing.

[0045] Selon une autre possibilité, les moyens de verrouillage peuvent comprendre des aimants et des parties d’engagement respectives coniques de l’embout de fixation et du manche. L’engagement et le dégagement peuvent alors s’effectuer sans que l’utilisateur doive manœuvrer un poussoir. [0046] De préférence, le compartiment de réception est dimensionné pour recevoir et contenir le plus grand nombre possible de rouleaux de brushing, pour un volume donné du compartiment de réception.

[0047] Toutefois, selon une caractéristique de l’invention, pour une bonne transmission du rayonnement ultraviolet et une bonne facilité de préhension des rouleaux de brushing, on pourra avantageusement prévoir que les moyens de stabilisation sont répartis de façon à laisser un espace libre autour de chacun des rouleaux de brushing placés sur les moyens de stabilisation, par exemple un espace libre d’environ 1 cm.

[0048] En pratique, on peut prévoir un compartiment de réception dont les côtés

longitudinaux de la paroi périphérique ont une dimension longitudinale comprise entre 25 et 30 cm environ, et les côtés transversaux de la paroi périphérique ont une dimension transversale comprise entre 15 et 25 cm environ.

[0049] Selon une réalisation avantageuse, le compartiment de réception peut avoir une longueur intérieure de 27 cm et une largeur intérieure de 20 cm environ. De la sorte, on peut loger dans le compartiment de réception :

- 2 gros rouleaux de brushing ayant un diamètre extérieur d’environ 70 mm,

- 2 rouleaux de brushing ayant un diamètre extérieur d’environ 60 mm,

- 2 rouleaux de brushing ayant un diamètre extérieur d'environ 50 mm,

- et 2 petits rouleaux de brushing ayant un diamètre extérieur d’environ 40 mm.

[0050] Ces dimensions et nombres de rouleaux sont particulièrement bien adaptés

pour permettre au coiffeur d’exécuter un procédé de brushing, à l’aide d’un dispositif selon la présente invention dont les dimensions sont minimisées.

[0051] Selon un autre aspect, l’invention propose un ensemble comprenant un

dispositif à boîtier de rangement tel que défini ci-dessus, une pluralité de rouleaux de brushing, et au moins un manche de préhension amovible auquel peut être fixé l’un des rouleaux de brushing.

DESCRIPTION SOMMAIRE DES DESSINS

[0052] D'autres objets, caractéristiques et avantages de la présente invention

ressortiront de la description suivante de modes de réalisation particuliers, faite en relation avec les figures jointes, parmi lesquelles :

[0053] [Fig.1 ] La figure 1 est une vue en perspective d'un boîtier de rangement selon un mode de réalisation de la présente invention, le couvercle supérieur étant fermé ; [0054] [Fig.2] La figure 2 est une vue en perspective du boîtier de rangement de la figure 1 , le couvercle supérieur étant ouvert, et le compartiment de réception étant dépourvu de rouleaux de brushing ;

[0055] [Fig.3] La figure 3 est une autre vue en perspective du boîtier de rangement de la figure 2, le compartiment de réception étant dépourvu de rouleaux de brushing ;

[0056] [Fig.4] La figure 4 est une vue de dessus du boîtier de rangement ouvert selon le mode de réalisation des figures 2 et 3 ;

[0057] [Fig.5] La figure 5 est une vue en coupe transversale selon le plan A - A de la figure 4 ;

[0058] [Fig.6] La figure 6 est une vue en coupe longitudinale selon le plan B - B de la figure 4, le boîtier de rangement étant fermé et contenant des rouleaux de brushing ;

[0059] [Fig.7] La figure 7 est une vue en coupe transversale selon le plan A - A de la figure 4, le boîtier de rangement étant fermé et contenant des rouleaux de brushing ;

[0060] [Fig.8] La figure 8 est une vue de dessus du boîtier de rangement de la figure 7, ouvert et contenant des rouleaux de brushing ;

[0061] [Fig.9] La figure 9 est une vue en perspective du dispositif de la figure 8 ;

[0062] [Fig.10] La figure 10 illustre un rouleau de brushing et son manche de

préhension, selon un mode de réalisation de la présente invention dans lequel l’extrémité distale du rouleau est ouverte, et dans lequel le manche est retenu par des moyens de verrouillage mécaniques ;

[0063] [Fig.11] La figure 1 1 est une vue en coupe longitudinale du rouleau de brushing de la figure 10 ;

[0064] [Fig.12] La figure 12 est une vue en coupe longitudinale d’un rouleau de

brushing et de son manche de préhension, selon un autre mode de réalisation de la présente invention dans lequel l’extrémité distale du rouleau est ouverte, et dans lequel le manche est retenu par des moyens de verrouillage magnétiques ;

[0065] [Fig.13] La figure 13 est une vue de dessus en perspective d’un rouleau de

brushing et de son manche de préhension, selon un autre mode de réalisation de la présente invention dans lequel l’extrémité distale brushing est munie d’un aimant, et dans lequel le manche est retenu par des moyens de verrouillage magnétiques ;

[0066] [Fig.14] La figure 14 est une vue en coupe longitudinale du rouleau de brushing et du manche selon la figure 13 ;

[0067] [Fig.15] La figure 15 une vue en perspective d’un boîtier de rangement selon un autre mode de réalisation de l’invention, avec des nervures de guidage pour la fixation de l’ensemble de génération de rayonnement ultraviolet ; [0068] [Fig.16] La figure 16 est une vue en perspective d’un ensemble de génération de rayonnement ultraviolet pouvant s’adapter sur les nervures de guidage du boîtier de la figure 15 ;

[0069] [Fig.17] La figure 17 est une autre vue en perspective de l’ensemble de

génération de rayonnement ultraviolet de la figure 16 volontiers merci Hervé parti Justine pas d’année ;

[0070] [Fig. 18] La figure 18 est une vue en perspective du capot de protection

tubulaire protégeant la lampe de génération de rayonnement ultraviolet ;

[0071] [Fig.19] La figure 19 est une vue en perspective d'un boîtier de rangement selon un autre mode de réalisation de la présente invention, le couvercle supérieur étant enlevé pour laisser apparaître des amortisseurs dans son système de charnière ;

[0072] [Fig.20] La figure 20 est une vue en perspective à plus grande échelle illustrant un amortisseur de charnière du boîtier de rangement de la figure 19 ;

[0073] [Fig.21] La figure 21 est une vue en perspective d’un boîtier de rangement

fermé selon un autre mode de réalisation de la présente invention, muni d’un compartiment inférieur ;

[0074] [Fig.22] La figure 22 est une vue en perspective du boîtier de rangement de la figure 21 , couvercle ouvert laissant apparaître la lampe de rayonnement ultraviolet orientée verticalement ;

[0075] [Fig.23] La figure 23 est une autre vue en perspective du boîtier de rangement de la figure 21 ;

[0076] [Fig.24] La figure 24 est une vue de dessus du boîtier de rangement de la figure

22 ;

[0077] [Fig.25] La figure 25 est une vue en coupe transversale du boîtier de rangement de la figure 22 ;

[0078] [Fig.26] La figure 26 est une vue en coupe longitudinale du boîtier de rangement de la figure 22, muni de rouleaux de brushing ;

[0079] [Fig.27] La figure 27 est une vue en coupe transversale du boîtier de rangement de la figure 22, muni de rouleaux de brushing eux-mêmes illustrés en coupe ;

[0080] [Fig.28] La figure 28 est une vue de dessus du boîtier de rangement de la figure 22, muni de rouleaux de brushing ;

[0081] [Fig.29] La figure 29 est une vue en perspective du boîtier de rangement de la figure 22, couvercle ouvert laissant apparaître la lampe de rayonnement ultraviolet orientée verticalement, et des rouleaux de brushing ; et

[0082] [Fig.30] La figure 30 est une vue en perspective illustrant le boîtier inférieur portant une source de rayonnement ultraviolet. DESCRIPTION DES MODES DE REALISATION PREFERES

[0083] Dans le mode de réalisation tel qu'illustré sur les figures 1 à 9, le dispositif pour la présentation et le conditionnement d’instruments de coiffure selon l'invention comprend un boîtier de rangement 1 , une pluralité de rouleaux de brushing tels que le rouleau 2, et au moins un manche de préhension 3.

[0084] Le boîtier de rangement 1 définit un compartiment de réception 4, de forme parallélépipédique, et dimensionné pour recevoir et contenir ladite pluralité de rouleaux de brushing 2. A titre d'exemple, on peut prévoir un compartiment de réception 4 présentant une dimension longitudinale L1 d'environ 27 cm, une dimension transversale T1 d'environ 20 cm, et une dimension en profondeur P1 d'environ 16 cm.

[0085] Le compartiment de réception 4 est limité par une paroi périphérique 5 de

compartiment de réception, une paroi de fond 6 de compartiment de réception, et un couvercle 7 supérieur escamotable, par exemple articulé sur le bord supérieur de la paroi périphérique 5 selon une charnière 8.

[0086] Un fond de couvercle 7a forme la paroi supérieure du boîtier de rangement 1 , et se raccorde à un rebord périphérique 7b destiné à former, en position d’obturation, la partie supérieure de la paroi périphérique 5 du compartiment de réception 4.

[0087] La paroi de fond 6 se développe selon une direction longitudinale L et selon une direction transversale T, de sorte que la paroi périphérique 5 comprend deux côtés longitudinaux 5a et 5b orientés selon la direction longitudinale L et deux côtés transversaux 5c et 5d orientés selon la direction transversale T.

[0088] Le couvercle 7 peut pivoter autour de la charnière 8 entre une position

d'obturation (figures 1 , 6, 7) dans laquelle il ferme le compartiment de réception 4, et une position escamotée (figures 2, 3, 4, 5, 8, 9) dans laquelle il laisse le libre accès à l'espace intérieur du compartiment de réception 4 par son ouverture supérieure.

[0089] La paroi de fond 6 comporte une pluralité de moyens de stabilisation 9, répartis selon la surface de la paroi de fond 6, et conformés chacun pour tenir un rouleau de brushing 2 et l’orienter selon un axe respectif l-l sensiblement perpendiculaire à la paroi de fond 6 et à l'écart des autres rouleaux de brushing.

[0090] Pour optimiser simultanément le nombre de rouleaux de brushing que le boîtier de rangement 1 peut contenir et l’efficacité de désinfection assurée par le rayonnement ultraviolet, les moyens de stabilisation 9 sont agencés en deux rangées de moyens de stabilisation disposées respectivement chacune le long d’un des côtés longitudinaux 5a et 5b, de part et d’autre d’un espace intermédiaire 10 dans lequel est disposée une source de rayonnement ultraviolet 1 1. [0091] Comme on le voit sur les figures 6 à 9, les rouleaux de brushing 2 sont orientés verticalement, de sorte que leur longueur doit être inférieure à la profondeur L3 du compartiment de réception 4. En pratique, on choisit donc la profondeur L3 du compartiment de réception 4 de façon qu'elle soit supérieure à la longueur des rouleaux de brushing 2 que l'on veut utiliser, afin que la présence des rouleaux de brushing 2 contenus dans le compartiment de réception 4 n'empêche pas la fermeture du couvercle 7.

[0092] La source de rayonnement ultraviolet 11 comprend une embase 11a fixée à la face intérieure du côté transversal 5d, et sur laquelle vient s'engager la douille d’une lampe d’émission de rayonnement ultraviolet 1 1 b, qui comprend elle-même deux tubes parallèles allongés longitudinalement dans l’espace intermédiaire 10. La lampe d’émission de rayonnement ultraviolet 11 b est recouverte d’un capot de protection 11f, transparent aux rayons ultraviolets, et lui-même encliqueté de façon amovible sur l’embase 1 1a.

[0093] La lampe d’émission de rayonnement ultraviolet 11 b est alimentée en énergie électrique à partir d’une source extérieure d’énergie électrique par l'intermédiaire de moyens de connexion électrique comprenant une ligne d’alimentation terminée par une prise femelle d’alimentation 11c accessible selon la face extérieure du côté transversal 5d. La prise femelle d’alimentation 11 c est structurée de façon à recevoir une fiche mâle d'un cordon d’alimentation pour le raccordement à une source extérieure d’énergie électrique. Dans la ligne d’alimentation, entre la prise femelle d’alimentation 11c et la lampe d’émission de rayonnement ultraviolet 11 b, se trouve connecté en série un premier commutateur électrique 1 1 d à actionnement manuel, et également connecté en série un commutateur électrique de sécurité 1 1e qui lui-même est actionné par le couvercle 7 et agencé de façon à inhiber l’alimentation de la source de rayonnement ultraviolet 1 1 lorsque le couvercle 7 n’est pas en position de fermeture. En pratique, le couvercle 7 peut comprendre un ergot 7c dépassant de sa face intérieure et venant s’engager sur le commutateur électrique de sécurité 1 1e en fin de fermeture du couvercle 7 pour forcer mécaniquement, à l’encontre de moyens de rappel élastiques, le commutateur électrique de sécurité 1 1e à l’état fermé dans lequel il établit l’alimentation de la lampe d’émission de rayonnement ultraviolet 1 1 b.

[0094] On considère maintenant les figures 10 et 1 1 , qui illustrent plus en détail la

structure d'un rouleau de brushing 2 et sa coopération avec le manche de préhension 3, dans un mode de réalisation à verrouillage mécanique.

[0095] Dans ce mode de réalisation, le rouleau de brushing 2 comprend une cage cylindrique 2a portant des poils 2b orientés radialement, tel que cela est schématiquement illustré sur les figures 6 à 9. La cage cylindrique 2a présente une ouverture d’extrémité distale 2c et une extrémité proximale 2d sur laquelle est rapporté un embout de fixation 2e.

[0096] L’embout de fixation 2e comporte un logement axial 2f conformé pour recevoir et retenir, par engagement axial et de façon amovible, un tronçon de fixation 3a du manche de préhension 3. Ledit tronçon de fixation 3a du manche de préhension 3 est muni de moyens de verrouillage et de déverrouillage comprenant deux poussoirs latéraux 3b et 3c en opposition l’un par rapport à l’autre, mobiles radialement vers et à l’écart l’un de l’autre en étant repoussés l’un à l’écart de l’autre par un moyen de rappel élastique 3d tel qu’un ressort hélicoïdal de compression jusqu’à une position de verrouillage illustrée sur la figure 1 1.

[0097] Chacun des poussoirs latéraux 3b et 3c comprend une extrémité proximale ayant une excroissance radiale respective 3e ou 3f faisant saillie sur la face latérale du manche de préhension 3 pour constituer une surface d’appui permettant à un utilisateur d'enfoncer l’un vers l’autre les poussoirs latéraux 3b et 3c jusqu’en une position rapprochée de déverrouillage. Chacun des poussoirs latéraux 3b et 3c comprend une extrémité distale ayant un ergot radial de verrouillage 3g ou 3h respectif qui, en position de verrouillage, est engagé dans une lumière de verrouillage latérale respective 2g ou 2h de l’embout de fixation 2e pour s’opposer au retrait du manche de préhension 3 à l’écart de la cage cylindrique 2a. En position rapprochée de déverrouillage, les ergots de verrouillage 3g et 3h sont tous deux escamotés à l’intérieur du logement axial 2f de l’embout de fixation 2e, et permettent le libre coulissement axial du tronçon de fixation 3a du manche de préhension 3 dans le logement axial 2f de l’embout de fixation 2e, permettant le retrait du manche de préhension 3 à l’écart de la cage cylindrique 2a ou son insertion dans la cage cylindrique 2a.

[0098] On considère maintenant la figure 12, qui illustre plus en détail la structure d’un rouleau de brushing 2 et sa coopération avec le manche de préhension 3, dans un mode de réalisation à verrouillage par aimants.

[0099] Dans ce mode de réalisation, le rouleau de brushing 2 a la même structure à cage cylindrique 2a, poils 2b, ouverture d’extrémité distale 2c, et extrémité proximale 2d.

[0100] Un embout de fixation 2e est rapporté à l’extrémité proximale 2d, et comprend un logement axial 2f conformé pour recevoir et retenir, par engagement axial et de façon amovible, un tronçon de fixation 3a du manche de préhension 3. Le tronçon de fixation 3a et le logement axial 2f ont une forme tronconique telle qu’illustrée. Un premier aimant 40 est fixé dans le fond du logement 2f. Un second aimant 41 est fixé à l’extrémité libre du tronçon de fixation 3a, orienté pour attirer le premier aimant 40.

[0101] On considère maintenant les figures 13 et 14, qui illustrent plus en détail la

structure d’un rouleau de brushing et sa coopération avec le manche de préhension 3, à nouveau dans un mode de réalisation à verrouillage par aimants, mais dans lequel l’ouverture d’extrémité distale 2c est obturée par un aimant de

positionnement 2i.

[0102] Dans ce mode de réalisation, le rouleau de brushing 2 a la même structure à cage cylindrique 2a, poils 2b, extrémité proximale 2d, tandis que l'ouverture d’extrémité distale 2c est obturée par l’aimant de positionnement 2i. L’embout de fixation 2e et le manche 3 ont la même structure que dans le mode de réalisation précédent, pour le verrouillage par aimants 40 et 41.

[0103] La figure 15 illustre un corps de boîtier 1 selon un autre mode de réalisation de l’invention. Dans ce cas, l'une des parois transversales comporte deux glissières 43 et 44 sur sa face intérieure, orientées perpendiculairement à la paroi de fond 6. Le bord longitudinal supérieur qui ne comporte pas la charnière est muni d’un support 45 permettant de recevoir et retenir un téléphone portable que le coiffeur peut utiliser pour visionner des informations concernant le client en train d’être coiffé.

[0104] Sur les figures 16 et 17, on a illustré en perspective un autre mode de

réalisation de structure d’embase 11a et de lampe 1 1b d’émission de rayonnement ultraviolet, avec des nervures latérales 46 et 47 propres à coopérer avec les glissières 43 et 44 pour autoriser l’adaptation de l’embase 11a par simple coulissement vertical en direction de la paroi de fond 6, et pour autoriser la traction de l’embase 11a par coulissement vertical dans l’autre sens. On distingue également, sur ces figures, le capot 11f de protection de la lampe d’émission de rayonnement ultraviolet. On distingue également une surface réfléchissante cylindrique convexe 11g, placée entre la paroi de fond 6 et la lampe d’émission de rayonnement ultraviolet 1 1 b, et orientée avec un axe longitudinal parallèle à l’axe longitudinal de la lampe d'émission de rayonnement ultraviolet 11 b.

[0105] Les surfaces intérieures du boîtier de rangement 1 sont réfléchissantes,

permettant de répartir le rayonnement ultraviolet dans la zone utile du compartiment de réception 4. Pour cela, dans le cas où les parois ne sont pas réalisées en un matériau qui est lui-même réfléchissant, la paroi périphérique 5, la paroi de fond 6 et le couvercle 7 du compartiment de réception 4 sont munis d'une couche intérieure respective réfléchissante, par exemple une couche métallique en aluminium poli, de préférence en aluminium poli et/ou bosselé. [0106] Les parois extérieures du boîtier de rangement 1 , c'est-à-dire le couvercle 7, la paroi périphérique 5 et la paroi de fond 6 peuvent être opaques, ou recouvertes d'une couche externe opaque de couleur unie ou pouvant recevoir un décor ou un marquage.

[0107] Sur les figures 4 et 5, on distingue un mode de réalisation des moyens de

stabilisation 9, sous forme chacun d’un ergot sur lequel peut s’engager et être retenue l’ouverture d’extrémité distale 2c de la cage cylindrique 2a d’un rouleau de brushing 2.

[0108] Une forme particulière d’un tel ergot comprend deux parois en croix 9a et 9b, perpendiculaires à la paroi de fond 6. On peut éventuellement prévoir que les parois 9a et 9b viennent en appui en force sur la surface intérieure de la cage 2a, provoquant une légère déformation élastique de la cage 2a pour un meilleur maintien en position dans le boîtier de rangement 1.

[0109] Une autre forme particulière, plus avantageuse, d’un tel ergot est illustrée sur la figure 15 : on considère par exemple l’ergot 9, et l’on voit qu’il est formé d’un tronçon de base 90 cylindrique à section circulaire se raccordant à un tronçon d’extrémité libre 91 effilé.

[0110] L'orientation verticale des rouleaux de brushing 2 est avantageuse, en ce sens qu'elle permet de maximiser le nombre de rouleaux de brushing 2 pouvant être disposés dans le compartiment de réception 4, tout en facilitant la préhension de chaque rouleau de brushing 2 par un manche de préhension 3 sans perturber le positionnement des autres rouleaux voisins. Le manche de préhension 3 peut aisément être manipulé et déplacé selon des mouvements de translation verticale comme l'illustre la double flèche 15 (figure 9), pour l’introduction ou le retrait d’un rouleau de brushing 2 dans le compartiment de réception 4 lorsque le couvercle 7 est ouvert.

[0111] Dans le mode de réalisation illustré sur les figures 2, 4, 8 et 9, le couvercle 7 comprend, sur sa face intérieure, une pluralité d’aimants 20 aptes à retenir des outils métalliques sur ladite face intérieure du couvercle 7. De préférence, la surface des aimants 20 vient en affleurement de la face intérieure du couvercle 7. On peut ainsi positionner un ou plusieurs ciseaux de coupe de cheveux sur la face intérieure du couvercle 7, lesdits ciseaux étant de préférence en position ouverte, les aimants 20 les retenant plaqués en position sur ladite face intérieure du couvercle 7 après fermeture du boîtier de rangement 1.

[01 12] La zone centrale de ladite face intérieure du couvercle 7 comprend un logement allongé 21 avec des pattes latérales élastiques pour recevoir et retenir

mécaniquement le manche de préhension 3, lequel manche de préhension 3 pouvant ainsi être entreposé en dehors des périodes de son utilisation et désinfecté par l’action du rayonnement ultraviolet lorsque le boîtier de rangement 1 est fermé.

[0113] Selon un mode de réalisation de l’invention, le couvercle 7 peut comprendre en outre, sur sa face intérieure, une ou plusieurs pinces de retenue de peigne, par lesquelles un peigne ou plusieurs peignes peuvent être retenus chacun sur la face intérieure du couvercle 7. Par exemple, la pince peut comprendre un corps de pince généralement parallélépipédique plat orienté selon un plan généralement perpendiculaire au rebord périphérique 7b et au fond 7a du couvercle 7, dont un premier côté est fixé au rebord périphérique 7b du couvercle 7, et comprenant une fente médiane ouverte selon un second côté opposé au premier côté et selon un troisième côté à l’écart du fond de couvercle 7a. La fente médiane sépare l’un de l’autre deux mors de pince qui sont eux-mêmes ajourés. Le corps de pince est réalisé en une matière résiliente, par exemple une matière plastique, qui autorise l’écartement des mors de pince l’un de l’autre à l’encontre d’une force de rappel élastique qui les ramène à proximité l’un de l’autre en l’absence de sollicitation.

[01 14] De la sorte, un utilisateur peut engager en force un peigne dans la fente

médiane de la pince, le peigne étant de préférence en orientation allongée selon un axe généralement parallèle au fond de couvercle 7a. Les lumières permettent la pénétration du rayonnement ultraviolet pour agir sur le peigne en position de retenue dans la pince.

[01 15] On peut prévoir deux pinces orientées parallèlement l'une par rapport à l’autre.

[01 16] Selon une caractéristique préférentielle de la présente invention, illustrée dans le mode de réalisation décrit en relation avec les figures 22 et 29, la face intérieure du couvercle 7 comprend au moins une réglette 70 comportant des aimants rectangulaires 71 , 72, 73 agencés en ligne. Dans ce cas, la face intérieure du couvercle 7 ne comprend pas de pinces ni de logement pour recevoir et retenir le manche 3. Par contre, le manche 3 comporte lui-même un aimant ou un matériau ferromagnétique 35 (figure 12) pour être retenu par attraction magnétique contre la face intérieure du couvercle 7.

[0117] De façon avantageuse, le compartiment de réception 4 peut être dimensionné pour recevoir et contenir la totalité des rouleaux de brushing dont le coiffeur peut avoir besoin lors d’un procédé de brushing, c’est-à-dire deux gros rouleaux de brushing ayant un diamètre extérieur d’environ 70 mm, deux rouleaux de brushing ayant un diamètre extérieur d’environ 60 mm, deux rouleaux de brushing ayant un diamètre extérieur d’environ 50 mm, et deux petits rouleaux de brushing ayant un diamètre extérieur d'environ 40 mm. [0118] Dans la réalisation illustrée sur la figure 18, le capot de protection 1 1f de la lampe d’émission de rayonnement ultraviolet est un tube borgne en quartz, conformé pour s’engager autour de la lampe d’émission de rayonnement ultraviolet, en étant retenu de façon amovible sur l’embase 11a.

[0119] On considère maintenant le mode de réalisation des figures 19 à 30. Ce mode de réalisation incorpore diverses caractéristiques différentes de la présente invention.

[0120] Tout d’abord, sur les figures 19 à 21 , on a illustré une charnière 8 munie

d’amortisseurs rotatifs 80, illustrés à plus grande échelle sur la figure 20, permettant d’éviter que le couvercle 7 vienne trop rapidement en butée en position d’ouverture et provoque alors le basculement du compartiment de réception 4.

[0121] Ensuite, sur la figure 19, il faut considérer la paroi de fond 6 sur laquelle les moyens de stabilisation 9 sont constitués de plaques en matériau susceptible d’être attiré par un aimant, par exemple en matériau ferromagnétique, réparties de façon appropriée pour recevoir chacune une brosse ou rouleau de brushing 2 selon le mode de réalisation des figures 13 et 14 avec un aimant de positionnement 2i qui vient coopérer avec le moyen de stabilisation 9 pour tenir la brosse ou rouleau de brushing 2 en position verticale sur la paroi de fond 6.

[0122] Ensuite, sur cette même figure 19, on distingue, dans la partie centrale de la paroi de fond 6, une lumière 60 destinée à être traversée par la source de rayonnement ultraviolet 1 1 , comme cela sera visible sur les figures suivantes.

[0123] Dans ce mode de réalisation des figures 19 à 30, le dispositif comporte en outre un boîtier inférieur 100, rapporté et retenu de manière amovible au-dessous de la paroi de fond 6 du compartiment de réception 4. L’embase 1 1a est fixée dans ledit boîtier inférieur 100 du boîtier de rangement 1. La lampe d’émission de

rayonnement ultraviolet 1 1 b est elle-même allongée selon une direction

sensiblement perpendiculaire à la paroi de fond 6, et traverse ladite lumière 60 de la paroi de fond 6 pour s’insérer avec son capot de protection dans l’espace intermédiaire 10. De la sorte, on améliore encore la propagation du rayonnement ultraviolet radialement vers les rouleaux de brushing 2, selon toute leur hauteur, et on peut positionner des rouleaux de brushing 2 tout autour de l’espace

intermédiaire 10.

[0124] Dans ce mode de réalisation des figures 19 à 30, le boîtier inférieur 100 peut en outre servir de moyen de stabilisation, évitant le basculement possible du dispositif lors de l’ouverture du couvercle 7 contenant des outils relativement lourds tels que des ciseaux métalliques. [0125] La stabilisation peut être assurée par une masse de lest formée par des éléments contenus dans le boîtier inférieur 100, tels que par exemple l’embase 11a et les moyens de connexion 103 (figure 27) de la lampe d’émission de rayonnement ultraviolet 11 b, et/ou une masse complémentaire, et/ou une batterie

d’accumulateurs 104 (figure 26) destinée à alimenter ladite lampe d’émission de rayonnement ultraviolet 11 b en étant elle-même rechargeable à partir d’une source extérieure d’énergie électrique.

[0126] de préférence, le boîtier inférieur 100 est aisément amovible pour faciliter le nettoyage du dispositif. Par exemple, quand on le voit sur la figure 30, le boîtier inférieur 100 comporte deux languettes 105 venant s’engager par encliquetage dans des lumières correspondantes 106 et 107 de la paroi périphérique du compartiment de réception 4.

[0127] Dans le mode de réalisation des figures 19 à 30, on a en outre illustré une

caractéristique optionnelle consistant dans un logement 101 destiné à recevoir et retenir un flacon de liquide désinfectant, que l’utilisateur peut utiliser pour compléter la désinfection des outils s’il l’estime nécessaire. Également, on a illustré des languettes 102 destinées à recevoir et retenir un ou plusieurs peignes, évitant l’utilisation de pinces dans la face intérieure du couvercle 7.

[0128] Pour son utilisation, le dispositif selon l’invention comprend un boîtier de

rangement 1 tel que définie ci-dessus, une pluralité de rouleaux de brushing 2, et au moins un manche de préhension 3 amovible auquel peut être fixé l’un des rouleaux de brushing 2. Les rouleaux de brushing 2 comprennent une cage cylindrique 2a munie à une extrémité proximale 2d d’un embout de fixation 2e apte à recevoir et à retenir, par engagement axial et de façon amovible, un tronçon de fixation 3a du manche de préhension 3

[0129] Lors de l'utilisation des dispositifs illustrés sur les figures, le coiffeur peut

réaliser un procédé de brushing par la succession des étapes suivantes : il prend le manche de préhension 3, il ouvre le couvercle 7 du boîtier de rangement 1 , il engage verticalement le tronçon de fixation 3a du manche de préhension 3 dans l’embout de fixation 2e d’un premier rouleau de brushing 2, il fixe le premier rouleau de brushing 2 au manche de préhension 3 par l’action des aimants 40 et 41 ou par l'engagement des ergots radiaux de verrouillage 3g et 3h dans les lumières de verrouillage latérales 2g et 2h, il retire l'ensemble formé par le premier rouleau de brushing 2 et le manche de préhension 3. Il peut alors procéder à l'enroulement d'une première mèche de cheveux autour du premier rouleau de brushing 2, et soumettre ladite première mèche à un courant d'air chaud produit par un séchoir à cheveux. Le coiffeur tient ainsi d'une main le séchoir à cheveux, et de l'autre main le manche de préhension 3 et le premier rouleau de brushing 2.

[0130] Lors du traitement de la première mèche de cheveux, le coiffeur peut trouver avantage à travailler avec l'ensemble rouleau de brushing 2 - manche de

préhension 3 qui forme une brosse sur laquelle se trouve enroulée la première mèche de cheveux mouillés. Lors du chauffage au séchoir à cheveux, la brosse ainsi formée permet de rouler et dérouler la première mèche de cheveux, accélérant le séchage. La brosse permet aussi de lisser le cheveu par un certain glissement.

[0131] Après un début de séchage de la première mèche de cheveux, le coiffeur peut retirer le manche de préhension 3 à l'écart du premier rouleau de brushing 2, qui reste en place sur la première mèche de cheveux jusqu'à son complet séchage et refroidissement. Du fait de l'absence du manche de préhension 3, le premier rouleau de brushing 2 reste équilibré et permet un séchage long qui refroidit bien la mèche de cheveux sans la déformer. La fin de séchage se fait avantageusement à l'écart du séchoir à cheveux, ce qui améliore la brillance du cheveu.

[0132] Pendant la fin de séchage et de refroidissement de la première mèche de

cheveux, le coiffeur peut ainsi, sans attendre, recommencer la même opération pour prendre un second rouleau de brushing 2 présent dans le boîtier de rangement 1 , pour venir placer ce second rouleau de brushing 2 dans la chevelure et enrouler une seconde mèche de cheveux sur ce second rouleau de brushing 2, et ainsi de suite.

[0133] Après refroidissement et séchage complet d'une mèche de cheveux, le coiffeur peut adapter à nouveau le manche de préhension 3 sur le rouleau de brushing 2 sur lequel est enroulée ladite mèche de cheveux, il retire l'ensemble manche de préhension 3 - rouleau de brushing 2 à l'écart de ladite mèche de cheveux, il introduit le rouleau de brushing 2 tenu par le manche de préhension 3 dans le compartiment de réception 4 en engageant son extrémité distale 2c sur l'un des moyens de stabilisation 9, et il retire le manche de préhension 3 hors du

compartiment de réception 4.

[0134] Le coiffeur réalise en outre automatiquement la désinfection des rouleaux de brushing 2 et des outils de coiffeur. Pour cela, après disposition des rouleaux de brushing 2 et autres outils dans le compartiment de réception 4, il ferme le couvercle 7, ce qui ferme le commutateur électrique de sécurité 1 1e pour alimenter la source de rayonnement ultraviolet 1 1 et soumettre ainsi les rouleaux de brushing 2 et autres outils à un rayonnement ultraviolet. [0135] La présente invention n'est pas limitée aux modes de réalisation qui ont été explicitement décrits, mais elle en inclut les diverses variantes et généralisations contenues dans le domaine des revendications ci-après.