Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
DEVICE FOR FASTENING A PANEL TO A POST OF CIRCULAR OVERALL SHAPE
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2017/077252
Kind Code:
A1
Abstract:
The present invention relates to a fastening device (1) for securing, to a circular post (3), a panel (2) provided with a fastening rail (8) comprising at least one longitudinal slot, said fastening device (1) comprising a fastening collar (6) that is able to be fitted around the post (3) and to engage, by virtue of connecting members (7), with said rail (8), said fastening device (1) being noteworthy in that the fastening collar (6) comprises at least: - an elastically deformable, U-shaped body comprising a core and two legs that each extend from one of the ends of said core; - two fastening lugs that each extend from the free end of one of said legs; - a retaining heel disposed on the inner face of each of said legs; - a holding lip on each of these fastening tabs that is able to be inserted into said slot.

Inventors:
MARTENAT, Régis (297 rue de Longchamps, Lavans Les St Claude, 39170, FR)
Application Number:
FR2016/052865
Publication Date:
May 11, 2017
Filing Date:
November 04, 2016
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
SIGNAUX GIROD (881 Route des Fontaines, Bellefontaine, 39400, FR)
International Classes:
G09F7/18; E01F9/60
Foreign References:
GB2183887A1987-06-10
GB2462145A2010-02-03
CN203966468U2014-11-26
Other References:
None
Attorney, Agent or Firm:
CABINET GUIU - JURISPATENT (10 rue Paul Thénard, Dijon, 21000, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Dispositif de fixation (1) pour solidariser, sur un poteau (3) de section transversale globalement circulaire, un panneau (2) muni d'au moins un rail (8) de fixation en forme globale de C comportant au moins une fente (84) longitudinale débouchant d'un côté à l'extérieur et de l'autre dans un logement interne (83) plus large que ladite fente (84) , ledit dispositif de fixation (1) comprenant au moins un collier de fixation (6) apte à être engagé autour du poteau (3) et à coopérer, grâce à des organes de liaison (7), avec ledit rail (8) de fixation, ledit dispositif de fixation (1) étant caractérisé en ce que le collier de fixation (6) comporte au moins :

- un corps (61) élast iquement déformable en forme de U comportant une âme (61a) ayant une forme globalement hémicirculaire et deux ailes (61b, 61ç_) issues chacune d'une des extrémités libres de ladite âme (61a) ;

- deux pattes de fixation (62) issues chacune de l'extrémité libre d'une desdites ailes (61b, 61ç_) et s ' étendant vers l'extérieur dudit corps (61) de sorte à définir un plan P de contact;

- un talon de retenue (63) disposé sur la face intérieure de chacune desdites ailes (61b, 61ç) , lesdits talons de retenue (63) étant disposés en vis-à-vis pour permettre audit corps (61) d'enserrer élastiquement le poteau (3) entre ses âme (61a]_ et ailes (61b, 61çJ_ et les talons de retenue (63) de sorte à permettre audit collier de fixation (6) d'être clipsé sur le poteau (3) ;

- un rebord de maintien (64) disposé sur chacune de ses pattes de fixation (62) issu dudit plan P et s ' étendant vers l'extérieur, les largeurs respectives de chaque rebord de maintien (64) et de la fente (84) étant telles que chaque rebord de maintien est apte à s'insérer de façon ajustée dans ladite fente (84) , lorsque le rail (8) de fixation est en contact avec ledit plan P.

2. Dispositif de fixation (1) selon la revendication 1, caractérisé en ce que lesdites ailes (61b, 61ç) s'étendent en s ' écartant l'une de l'autre de sorte que ledit corps (61) soit en forme de U évasé.

3. Dispositif de fixation (1) selon l'une quelconque des revendications 1 ou 2, caractérisé en ce que chaque ensemble "talon de retenue (63) - rebord de maintien (64)" associé à l'une des ailes (61b) ou (61ç_) est d'un seul tenant et formé par au moins une languette en forme globale de L.

4. Dispositif de fixation (1) selon la revendication 3, caractérisé en ce que chaque ensemble "talon de retenue (63) - rebord de maintien (64)" est formé par deux languettes en forme globale de L et parallèles entre elles.

5. Dispositif de fixation (1) selon l'une quelconque des revendications 1 à 4, caractérisé en ce que le collier de fixation (6) comporte des moyens d'adhérence (65) permettant d'éviter que ledit collier de fixation (6), une fois clipsé sur le poteau (3), glisse le long de ce dernier.

6. Dispositif de fixation (1) selon la revendication 5, caractérisé en ce que les moyens d'adhérence (65) comportent une couronne crantée disposée sur la face intérieure de l'âme (61a) du corps (61).

7. Dispositif de fixation (1) selon l'une quelconque des revendications 1 à 6, caractérisé en ce que les pattes de fixation (62) comportent chacune un orifice (66) les traversant de part en part et étant apte à coopérer avec un organe de liaison (7) .

8. Dispositif de fixation (1) selon la revendication 7, caractérisé en ce que chaque orifice (66) est une lumière débouchant à l'extrémité libre de la patte de fixation (62) associée.

Description:
DISPOSITIF DE FIXATION D'UN PANNEAU SUR UN POTEAU

GLOBALEMENT CIRCULAIRE

Domaine technique

La présente invention concerne le domaine des panneaux de signalisation permanente ou provisoire, par exemple de signalisation routière. L'invention concerne plus particulièrement un dispositif de fixation d'un panneau sur un poteau tubulaire de section transversale globalement circulaire .

Technique antérieure

Dans le domaine de la signalisation routière temporaire, on connaît bien des panneaux de signalisation constitués d'une plaque métallique de forme quelconque, triangulaire ou ronde par exemple, procurant un subjectile recevant sur la face frontale un décor tel qu'un symbole ou un pictogramme montrant une signalisation routière, par exemple. Le bord du subjectile est replié vers le dos du panneau afin de le rigidifier et d'éviter toute blessure en cas de choc avec un piéton, un deux-roues ou autre. Ce type de panneau de signalisation comprend, par ailleurs, au moins un dispositif de fixation permettant d'associer ledit panneau à un support vertical constitué de manière classique d'un poteau avantageusement tubulaire, de section transversale globalement circulaire, planté dans le sol ou solidaire d'une embase en appui sur le sol. Le dispositif de fixation comprend un rail de fixation solidarisé à demeure sur le dos du panneau dont la section transversale est en forme globale de C, une bride ou collier s 'étendant autour dudit support et des éléments de boulonnerie, tels que des boulons, permettant de serrer ladite bride sur le rail de fixation pour fixer ledit panneau sur le support .

Toutefois, ce type de dispositif de fixation présente plusieurs inconvénients. Tout d'abord, ce type de dispositif de fixation est mal pratique à utiliser et, de manière générale, long à mettre en place. Enfin, il nécessite la présence d'au moins deux opérateurs pour fixer un panneau de signalisation le long d'un support, à l'aide d'un tel dispositif de fixation, sur le site d'installation augmentant ainsi le prix de revient global dudit panneau de signalisation. En effet, un des opérateurs maintient le panneau de signalisation alors que l'autre met en place le dispositif de fixation.

Exposé de l' invention

Le but de la présente invention est donc de pallier les inconvénients précédemment cités et de proposer un dispositif de fixation économique, facile et rapide à mettre en place par un seul opérateur pour rendre solidaire un panneau et un support tubulaire de section transversale globalement circulaire, sans utilisation d'outillage pour sa mise en place .

L'invention concerne un dispositif de fixation pour solidariser, sur un poteau de section transversale globalement circulaire, un panneau muni d'au moins un rail de fixation en forme globale de C comportant une fente longitudinale débouchant d'un côté à l'extérieur et de l'autre dans un logement interne plus large que ladite fente, ledit dispositif de fixation comprenant au moins un collier de fixation apte à être engagé autour du poteau et à coopérer, grâce à des organes de liaison, avec ledit rail de fixation, ledit dispositif de fixation étant remarquable en ce que le collier de fixation comporte au moins :

- un corps élastiquement déformable en forme de U comportant une âme ayant une forme globalement hémicirculaire et deux ailes issues chacune d'une des extrémités libres de ladite âme ;

- deux pattes de fixation issues chacune de l'extrémité libre d'une desdites ailes et s 'étendant vers l'extérieur dudit corps de sorte à définir un plan P de contact ;

- un talon de retenue disposé sur la face intérieure de chacune desdites ailes, lesdits talons de retenue étant disposés en vis-à-vis pour permettre audit corps d'enserrer élastiquement le poteau entre ses âme et ailes et les talons de retenue de sorte à permettre audit collier de fixation d'être clipsé sur le poteau ;

- un rebord de maintien disposé sur chacune de ses pattes de fixation issu dudit plan P et s 'étendant vers l'extérieur, les largeurs respectives de chaque rebord de maintien et de la fente étant telles que chaque rebord de maintien est apte à s'insérer de façon ajustée dans ladite fente, lorsque le rail de fixation est en contact avec ledit plan P.

Lesdites ailes s'étendent de préférence en s 'écartant l'une de l'autre de sorte que ledit corps soit en forme de U évasé .

De manière avantageuse, chaque ensemble "talon de retenue - rebord de maintien" associé à l'une des ailes est d'un seul tenant et formé par au moins une languette en forme globale de L.

De manière encore plus avantageuse, chaque ensemble "talon de retenue - rebord de maintien" est formé par deux languettes en forme globale de L et parallèles entre elles.

Le collier de fixation comporte de préférence des moyens d'adhérence permettant d'éviter que ledit collier de fixation, une fois clipsé sur le poteau, glisse le long de ce dernier.

De manière préférée, les moyens d'adhérence comportent une couronne crantée disposée sur la face intérieure de l'âme du corps .

Les pattes de fixation comportent avantageusement chacune un orifice les traversant de part en part et étant apte à coopérer avec un organe de liaison.

Chaque orifice est de préférence une lumière débouchant à l'extrémité libre de la patte de fixation associée.

Description sommaire des figures

D'autres avantages et caractéristiques ressortiront mieux de la description qui va suivre d'un mode d'exécution d'un collier de fixation selon l'invention en référence aux figures annexées sur lesquelles :

- la figure 1 est une vue en perspective arrière d'un panneau associé à un poteau par deux colliers du dispositif de fixation conforme à l'invention ;

- la figure 2 est une vue de détail agrandie d'une partie de la figure 1 ;

- la figure 3 est une vue en perspective d'un collier du dispositif de fixation mis en place seul sur un poteau ;

- la figure 4 est une section transversale agrandie selon l'axe IV-IV de la figure 3 ;

- la figure 5 est une vue de la figure 4 ;

- la figure 6 est une vue en perspective agrandie d'un collier vu du dessus ;

- la figure 7 est une vue en perspective agrandie d'un collier vu du dessous.

Meilleure manière de réaliser l'invention technique

Ainsi, en référence aux figures 1 et 2, le dispositif de fixation 1 selon l'invention permet d'associer un panneau 2 de signalisation sur un support, avantageusement du type poteau 3, ledit panneau 2 étant constitué d'une plaque 4 de préférence métallique de forme quelconque, triangulaire ou ronde par exemple, procurant un subjectile recevant sur la face frontale 5 un décor tel qu'un symbole ou un pictogramme montrant une signalisation routière, par exemple .

Le dispositif de fixation 1 comporte au moins un collier de fixation 6 apte à être engagé au moins en partie autour du poteau 3 et à coopérer, grâce à des organes de liaison 7, avec un rail 8 de fixation au moins en partie solidarisé à demeure au dos 9 du panneau 2 et permettant d'associer ledit panneau 2 au poteau 3.

Le poteau 3, dont la section transversale est globalement circulaire, est avantageusement du type montant tubulaire classiquement vertical.

On désigne ici par "globalement circulaire" le fait que le poteau comporte une section transversale pouvant être en forme totalement ou partiellement de cercle, d'ellipse ou de courbe plane fermée ne comportant pas d'angle droit.

Le panneau 2 est de préférence associé audit poteau 3 grâce à deux ensembles collier de fixation 6 - rail de fixation 8, disposés l'un au-dessus de l'autre le long du poteau 3.

En référence à la figure 2, chaque rail 8 de fixation est de préférence constitué d'un profilé dont la section transversale est en forme globale de C et qui comporte une âme 81 et deux ailes 82 s ' étendant chacune sensiblement perpendiculairement depuis l'un des bords longitudinaux de ladite âme 81, ladite âme 81 et lesdites ailes 82 définissant un logement interne 83.

Chaque rail 8 de fixation est positionné sur le panneau 2 en mettant l'âme 81 en contact avec le dos 9 dudit panneau 2, puis il est solidarisé à demeure par tout moyen approprié tel que, par exemple, le rivetage. Le rail 8 comporte, sur sa face opposée à l'âme 81, une fente 84 longitudinale débouchant d'un côté à l'extérieur et de l'autre dans ledit logement interne 83, la largeur de ladite fente 84 étant inférieure à la distance séparant les deux ailes 82 dudit rail 8 et donc à la largeur du logement interne 83.

Le logement interne 83 et la fente 84 débouchent, de préférence, à chacune des extrémités libres dudit rail 8 de fixation, qui est de préférence un profilé extrudé en alliage léger, de préférence en aluminium.

En référence aux figures 3 à 7, le collier de fixation 6 comporte un corps 61 élastiquement déformable en forme globale de U comportant une âme 61a ayant une forme globalement hémicirculaire et deux ailes 61b, 6 le issues chacune d'une des extrémités libres de ladite âme 61a et s ' étendant en s ' écartant l'une de l'autre de manière à ce que ledit corps 61 soit en forme globale de U légèrement évasé (Cf. figures 4 et 5) afin de faciliter sa mise en place autour du poteau 3 conformément à la figure 4.

Le collier de fixation 6 comporte également deux pattes de fixation 62 issues chacune de l'extrémité libre d'une des ailes 61b, 6 le de son corps 61 et s ' étendant vers l'extérieur dudit corps 61 de sorte à définir un plan P de contact sur lequel le rail 8 de fixation associé est apte à venir en contact .

Par ailleurs, le collier de fixation 6 comprend, sur la face intérieure de chacune de ses ailes 61b, 6 le de son corps 61, un talon de retenue 63 permettant audit corps 61 d'être clipsé sur le poteau 3, en enserrant élastiquement ce dernier entre ses âme 61a et ailes 61b, 6 le et les talons de retenue 63 disposés en vis-à-vis (Cf. figure 4), ces derniers s 'étendant en direction l'un de l'autre depuis la face intérieure de leur aile 61b ou 6 le associée.

On désigne ici par "face intérieure" d'une aile 61b ou 6 le ou de l'âme 61a la face située du côté de l'espace compris entre lesdites âme 61a et ailes 61b, 61c.

L'Homme du Métier comprend alors bien qu'avec cette configuration la distance entre les talons de retenue 63 est plus étroite que la distance entre les faces intérieures des ailes 61b, 6 le de sorte que, pour mettre en place le collier de fixation 6 sur le poteau 3, les ailes 61b, 6 le doivent s'écarter élastiquement pour permettre le passage du poteau 3 au niveau des talons de retenue 63 et qu'une le poteau 3 passé, lesdites ailes 61b, 6 le vont se refermer pour enserrer ledit poteau 3 à la manière d'un anneau élastique extérieur, classiquement appelé "circlips", afin de retenir le collier de fixation 6 sur le poteau 3.

L'Homme du Métier n'aura aucune difficulté pour dimensionner , en fonction des dimensions du poteau 3, le corps 61 du collier de fixation 6 et ses talons de retenue 63 pour garantir un clipsage efficace dudit collier de fixation 6 sur ledit poteau 3.

En outre, le corps 61 comprend également sur chacune de ses pattes de fixation 62 un rebord de maintien 64 issu du plan P, s ' étendant vers l'extérieur dudit corps 61 et étant apte à s'insérer de façon ajustée dans la fente 84 du rail 8 de fixation associé.

On désigne ici par "de façon ajustée" le fait que les largeurs respectives du rebord de maintien 64 et de la fente 84 soient telles qu'une fois le rebord de maintien 64 inséré dans la fente 84, le panneau 2 ne puisse pas être facilement désengagé du collier 61. Ainsi, l'Homme du Métier comprend alors bien que, pour cela, la largeur de chaque rebord de maintien 64 doit être très légèrement inférieure à celle de la fente 84 du rail de fixation du panneau 2, pour permettre une insertion desdits rebords de maintien 64 dans la fente 84 en exerçant un effort de poussée, afin d'éviter un désengagement intempestif dudit panneau 2 du collier de fixation 6.

Cette caractéristique est intéressante car elle garantit le maintien du panneau 2 sur le collier de fixation 6, une fois ce dernier clipsé sur le poteau 3, ce qui permet à un opérateur de mettre ensuite en place les organes de liaison 7 sans l'aide d'un deuxième opérateur.

Selon un mode de réalisation avantageux, pour des raisons de résistance mécanique, chaque ensemble "talon de retenue 63 - rebord de maintien 64" associé à l'une des ailes 61b ou 6 le est d'un seul tenant et formé par au moins une languette en forme globale de L, et de préférence deux languettes en forme globale de L et parallèles entre elles, chaque languette étant issue des ailes 61b ou 6 le et patte de fixation 62 associées (Cf. figures 6 ou 7) .

Le collier de fixation 6 comporte en outre des moyens d'adhérence 65 permettant d'éviter que ledit collier de fixation 6, une fois clipsé sur le poteau 3, glisse le long de ce dernier et pivote autour de l'axe longitudinal dudit poteau 3.

Pour cela, les moyens d'adhérence 65 comportent de préférence une couronne crantée disposée sur la face intérieure de l'âme 61a du corps 61 du collier de fixation 6 (Cf. figures 5 ou 7) .

Toutefois, lesdits moyens d'adhérence 65 pourront être d'un autre type tel que, par exemple, une couronne magnétique, sans sortir du cadre de la présente invention.

Enfin, les pattes de fixation 62 comportent chacune un orifice 66 les traversant de part en part et étant apte à coopérer avec un organe de liaison 7, de préférence du type boulon, pour solidariser le rail 8 de fixation sur le collier de fixation 6, et donc le panneau 2 sur le poteau 2.

Avec cette configuration, on comprend bien que la solidarisation du panneau 2 sur le poteau 3 est particulièrement simple et rapide et ne nécessite pas la présence de deux opérateurs sur le site d'implantation.

Ainsi, une fois le poteau 3 érigé et le panneau 2 muni d'au moins un rail 8 de fixation, l'opérateur doit juste clipser au moins un collier de fixation 6 autour du poteau 3 à l'altitude souhaitée et placer le panneau 2 contre les pattes de fixation 62 dudit collier de fixation 6 de manière à ce que le rail 8 de fixation vienne en appui contre le plan P et les rebords de maintien 64 soient insérés dans la fente 84 dudit rail 8.

Dans cette situation, l'opérateur peut alors lâcher le panneau 2, prendre les organes de liaison 7 pour les faire coopérer simultanément avec le rail 8 de fixation et les orifices 66 desdites pattes de fixation 62 et serrer les organes de liaison 7 pour fixer le panneau 2 sur le poteau 3.

Selon un mode de réalisation préféré, lesdits orifices 66 sont des lumières débouchant à l'extrémité libre de la patte de fixation 62 associée afin de permettre une mise en place facile des organes de liaison 7 sans avoir à les démonter ou à écarter le rail 8 de fixation du collier de fixation 6. En effet, dans la mesure où les organes de liaison 7 sont de préférence des boulons et comportent une vis et un écrou non représentés sur les figures, l'opérateur doit simplement un peu dévisser l' écrou, engager la tête de la vis dans le logement 82 du rail 8 de fixation en faisant passer la tige de la vis par la fente 84 dudit rail 8 et faire coulisser le boulon jusqu'à ce qu'il s'engage dans la lumière 66 de la patte de fixation 62 associée. Ensuite, l'opérateur doit juste revisser l' écrou sur la vis.

Possibilités d'application industrielle

Le dispositif de fixation 1 selon l'invention s'applique plus particulièrement à la solidarisâtion sur un poteau 3 d'un panneau 2 de signalisation routière muni d'au moins un rail 8 de fixation, mais il peut également être utilisé pour d'autres types de signalisation ou encore d'autres types de rails.

Il est bien entendu que les exemples décrits ne sont que des illustrations particulières et en aucun cas limitatives de l'invention et de ses domaines d'application. L'Homme de l'art pourra apporter des aménagements de taille, de forme, d'agencement et de matériau aux exemples de réalisation particuliers sans pour autant sortir du cadre de la présente invention.