Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
DEVICE FOR PREPARING AEROSOL CONTAINERS FOR THE DISPOSAL OR RECYCLING THEREOF, FACILITY INCLUDING SUCH A DEVICE AND METHOD FOR PREPARING AEROSOL CONTAINERS FOR THE DISPOSAL OR RECYCLING THEREOF
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2016/005699
Kind Code:
A1
Abstract:
The present invention relates to a device for preparing aerosol containers (2) for the disposal or recycling thereof, including an enclosure (3) at atmospheric pressure including at least two counter-rotating cylinders (4, 5), arranged adjacent to one another and separated by a space (6) in which said aerosol containers (2) are crushed and pierced, at least one or both of the cylinders (4, 5) including teeth (7), projecting radially into said space (6), capable of piercing said aerosol containers (2), said device (1) also including a hopper (10) for feeding aerosols (2), capable of receiving the aerosols (2) from a batch of aerosols (2) or from a continuous sorting flow and arranged above said cylinders (4, 5), a hopper (12) for discharging pierced and crushed aerosol containers (2), arranged below said cylinders (4, 5), means (14) for discharging residual gas and/or vapours, and means (19) for recovering residual liquids flowing from said pierced and crushed aerosol containers (2). The invention also relates to a facility including the device (1) and to a method using the device (1).

Inventors:
MENIACADORE, Valentino (Hofmann Group S.r.l, Viale Europa 9, Veronella, I-37040, IT)
Application Number:
FR2015/051882
Publication Date:
January 14, 2016
Filing Date:
July 07, 2015
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
ECO-EMBALLAGES (50 boulevard Haussmann, Paris, F-75009, FR)
International Classes:
B09B3/00; B02C19/00; B30B9/32
Foreign References:
ES2261012A12006-11-01
DE19535554A11997-04-03
US3827351A1974-08-06
US3951059A1976-04-20
US3776128A1973-12-04
DE202009012086U12009-11-19
GB1599154A1981-09-30
Attorney, Agent or Firm:
BREESE, Pierre (Fidal Innovation, Tour PRISMA4/6 avenue d'Alsace, Paris La Défense, F-92982, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Dispositif (1) de préparation de récipients d'aérosols (2) pour leur élimination ou leur recyclage comprenant une enceinte (3) sous pression atmosphérique comprenant au moins deux cylindres (4, 5) contrarotatifs, disposés adjacents l'un à l'autre et séparés par un espace (6) dans lequel lesdits récipients d'aérosols (2) sont percés et écrasés, au moins l'un ou les deux cylindres (4, 5) comprenant des dents (7), saillantes radialement dans ledit espace (6), aptes à percer lesdits récipients d'aérosols (2), ledit dispositif (1) comprenant en outre une trémie (10) d'alimentation en aérosols (2), apte à recevoir les aérosols (2) provenant d'un lot d'aérosols (2) ou d'un flux continu de tri et disposée au-dessus desdits cylindres (4, 5), une trémie (12) d'évacuation des récipients d'aérosols (2) percés et écrasés, disposée en-dessous desdits cylindres (4, 5), des moyens (14) d'évacuation des gaz et/ou vapeurs résiduels, et des moyens (19) de récupération des liquides résiduels s'écoulant desdits récipients d'aérosols (2) percés et écrasés caractérisé en ce que l'un au moins desdits cylindres (4, 5) est mobile selon un autre axe que leur axe de rotation pour permettre d'augmenter ledit espace (6).

2. Dispositif (1) selon la revendication 1 , caractérisé en ce que les deux cylindres (4, 5) sont mobiles selon un autre axe que leur axe de rotation pour permettre d'augmenter ledit espace (6).

3. Dispositif (1) selon la revendication 1 ou 2 caractérisé en ce que le ou lesdits cylindres (4, 5) sont mobiles par rapport à un axe parallèle à leur axe de rotation selon un mouvement pendulaire.

4. Dispositif (1) selon l'une quelconque des revendications précédentes dans lequel les dents (7) s'étendent sur toute la circonférence du ou des cylindres (4, 5), lesdites dents (7) étant espacées les unes des autres de façon égale et disposées sur le ou les cylindres (4, 5) en forme de lignes droites longitudinales espacées les unes des autres de façon égale, lesdites dents (7) de chaque ligne d'un cylindre (4 ou 5) étant disposées en quinconce par rapport aux lignes de dents (7) de l'autre cylindre (4 ou 5).

5. Dispositif (1) selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel les moyens (14) d'évacuation des gaz et/ou vapeurs résiduels comprennent une ou plusieurs ouvertures dans l'enceinte (3) et/ou un conduit (15), connecté en partie haute du dispositif (1) et débouchant à l'air libre ou vers des moyens de traitement ou de récupération des gaz et/ou vapeurs résiduels, et comprenant un ventilateur (17) et un arrête flamme (18), lesdits moyens (14) d'évacuation des gaz et/ou vapeurs résiduels comprenant en outre un détecteur (16) de gaz et/ou vapeurs inflammables ou un détecteur de flamme, disposé dans l'enceinte (3) dudit dispositif (1), ledit détecteur (16) coopérant et/ou contrôlant l'activation ou l'augmentation du débit d'air dudit ventilateur (17).

6. Dispositif (1) selon l'une quelconque des revendications précédentes, comprenant en outre des moyens d'obturation de la trémie (10) d'alimentation en aérosols (2) et de la trémie (12) d'évacuation des récipients d'aérosols (2) percés et écrasés.

7. Dispositif (1) selon l'une quelconque des revendications précédentes, comprenant en outre des moyens de gestion d'éléments indésirables comprenant des moyens d'écartement des cylindres (4, 5) et/ou des moyens d'arrêt de la rotation des cylindres (4, 5). 8. Installation de préparation de récipients d'aérosols (2) pour leur élimination ou leur recyclage comprenant un ou plusieurs dispositifs (1) selon l'une quelconque des revendications précédentes.

9. Installation selon la revendication 8 comprenant en outre des moyens de détournement du flux continu d'aérosols (2) à traiter. 10. Méthode de préparation de récipients d'aérosols (2) pour leur élimination ou leur recyclage comprend les étapes suivantes :

- prendre le dispositif (1) selon l'une quelconque des revendications 1 à 6,

- alimenter en continu ou par lot ledit dispositif (1) en aérosols (2) à traiter,

- percer et écraser une multitude d'aérosols (2) à l'aide de deux cylindres (4, 5) dudit dispositif (1),

- évacuer et/ou de récupérer les gaz et/ou vapeurs résiduels et les liquides résiduels desdits aérosols (2),

- récupérer les aérosols (2) percés et écrasés,

- stocker, ou conditionner, lesdits aérosols (2) percés et écrasés.

1 1. Méthode selon la revendication 9 comprend en outre une étape d'écartement des cylindres (4 et 5) et/ou l'arrêt de la rotation desdits cylindres (4 et 5) et/ou le ou les moteurs (8, 9) entraînant lesdits cylindres (4 et 5), lors de la détection de la venue d'un ou plusieurs objets d'une taille ou d'un volume supérieur à une taille ou un volume défini comme correspondant à une valeur limite de volume ou de taille d'aérosols (2) qu'il est possible de traiter à l'aide du dispositif (1).

Description:
DISPOSITIF DE PREPARATION DE RECIPIENTS D'AEROSOLS POUR LEUR ELIMINATION OU LEUR RECYCLAGE, INSTALLATION COMPRENANT UN TEL DISPOSITIF ET PROCÉDÉ DE PREPARATION DE RECIPIENTS D'AEROSOLS

POUR LEUR ELIMINATION OU LEUR RECYCLAGE

Objet de l'invention

[0001] La présente invention se rapporte à un dispositif de préparation des récipients d'aérosols pour leur élimination ou leur recyclage et d'une installation comprenant un tel dispositif.

Etat de la technique [0002] Les déchets, en particulier ménagers, comprennent une multitude d'objets, résidus ou substances, issus de l'activité ou de l'alimentation humaine. Certains sont inertes et peu dangereux, alors que d'autres sont plus dangereux à traiter ou à recycler.

[0003] Les déchets ménagers comprennent généralement une multitude de substances de nature très différentes, certains déchets mélangés sont non recyclables, comme certains emballages plastiques, alors que d'autres sont recyclables comme les journaux magazines, emballages carton, bouteilles plastiques, briques alimentaires, boîtes et aérosols en acier ou aluminium.

[0004] La collecte des déchets se fait généralement au travers de collectes d'ordures ménagères traditionnelles, des collectes sélectives, des collectes d'objets encombrants et ceux apportés en déchèteries.

[0005] Généralement, tous les déchets préalablement triés, quel que soit leur mode de collecte, arrivent dans des centres de tri dans lesquels ils sont préparés en vue de leur recyclage ou leur élimination. Ils sont éventuellement triés une nouvelle fois, avant d'être conditionnés, puis envoyés dans des centres de valorisation pour une transformation en de nouvelles matières premières.

[0006] Pour ce qui concerne la préparation du recyclage d'objets ou résidus en métal, elle met généralement en œuvre une première séparation de ces objets du restes des déchets par une séparation magnétique pour récupérer tout d'abord les objets ferreux, puis une séparation, par exemple par courant de Foucault, pour trier les objets non ferreux des objets métalliques. Les déchets ainsi triés sont ensuite conditionnés généralement sous forme de balles à l'aide de presses, un conditionnement qui s'avère être le plus aisé à ce stade du recyclage. En effet, dans les centres de tri, le recours à des broyeurs qui réduirait les contenants métalliques en poudre, ou tout du moins en petites particules, n'est pas envisageable car les petites particules, en particulier les poudres, sont difficiles à conditionner pour un transport et un traitement ultérieur et nécessite de nombreux équipements de protection pour éviter une contamination particulaire des installations industrielles, de l'environnement et des personnes qui sont amenées à les manipuler.

[0007] Pour ce qui concerne les aérosols, des récipients sous pression faits d'aluminium ou d'acier, le broyage n'est également pas envisageable à cause des importants risques d'explosions qui endommageraient les équipements de broyage. De même, le conditionnement directement sous forme de balles présente également l'inconvénient d'induire des explosions ou incendies dus à l'écrasement et/ou le percement indirect des contenants, libérant les contenus résiduels encore présents (tels que les gaz ou mélange de gaz propulseurs, le ou les produits actifs et éventuellement des solvants), qui sont généralement très inflammables. Par ailleurs, il n'est généralement pas recommandé d'isoler les aérosols du flux d'aluminium triés afin de ne pas les concentrer en un point du centre de tri car cela accroît le risque d'exposition.

[0008] On connaît dans l'état de la technique le brevet espagnol ES2261012 décrivant un dispositif de préparation de récipients aérosols, prévoyant deux séries de roues dentées montées sur un axe. Ce document précise que ces engrenages sont destinées à percer l'aérosol rempli et qu'ils sont séparées d'une certaine distance étant qui permet à ces aérosols après avoir percé par les deux lignes d'engrenages tombent au fond, et à ne pas entraver ou bloquer la machine. Il précise que les aérosols sont entraînés dans la légère séparation prévue entre les deux rangées de roues dentées solidaires des arbres de transmission et munies de dents longues. Le mouvement synchronisé de ces roues dentées permet d'entraîner l'aérosol et d'appuyer sur les gaz aplaties et perforées de sorte que le liquide tombe sur le fond. De plus, le brevet espagnol ES2261012 prévoit un dispositif de perçage des aérosols l'un après l'autre, à l'unité, assuré par une roue d'alimentation, alors que l'invention portée par la demande de brevet prévoit de traiter un flux continu de produit métalliques, et donc le traitement d'un grand nombre d'aérosols en même temps. [0009] On connaît aussi dans l'état de la technique le brevet allemand DE19535554 déc rivant une autre solution de destruction par broyage de conditionnements aérosols. Inconvénients de l'art antérieur

[0010] La solution proposée par le brevet ES226102 n'est pas satisfaisante car l'espace entre les deux séries de roues dentées ne permet pas de garantir un fonctionnement robuste en condition d'utilisation réelle. En effet, les « objets indésirables » peuvent venir bloquer le fonctionnement, en raison de leur taille, de leur rigidité ou encore venir empâter les roues dentées lorsqu'il s'agit de produits plastiques.

Buts de l'invention

[0011] La présente invention vise à fournir un dispositif de préparation de récipients d'aérosols pour leur élimination ou leur recyclage et une installation comprenant un tel dispositif, qui ne présentent pas les inconvénients de l'état de la technique. Le but de l'invention est d'éviter que des objets dits « indésirables » ne viennent perturber le fonctionnement de l'installation. Il s'agit en effet d'installation destiné au traitement de grands volumes de déchets, qui, même s'ils ont été préalablement triés, peuvent néanmoins contenir en outre de conditionnements aérosols des objets métalliques, en particulier en aluminium ou en acier, tels que des canettes de boisson, des boites de conserve, des bidons de bière, des pièces de moteur ou autocuiseurs, ou encore de gros objets à recycler, du type cartons, plastiques rigides ou souples.

Résumé de l'invention

[0012] La présente invention vise en particulier à fournir une solution de traitement, en continu et par lot, d'une multitude d'aérosols pour éliminer les gaz et liquides résiduels qui pourraient s'y trouver, avant leur conditionnement par compactage.

[0013] La présente invention vise également à fournir une solution permettant le conditionnement par compactage en presse à balles ou à paquets.

[0014] La présente invention porte sur un dispositif de préparation de récipients d'aérosols pour leur élimination ou leur recyclage, le dispositif comprenant une enceinte sous pression atmosphérique comprenant au moins deux cylindres contrarotatifs, disposés adjacents l'un à l'autre et séparés par un espace dans lequel les récipients d'aérosols sont percés et écrasés, au moins l'un ou les deux cylindres comprenant des dents, saillantes radialement dans l'espace, aptes à percer les récipients d'aérosols, le dispositif comprenant en outre une trémie d'alimentation en aérosols, apte à recevoir les aérosols provenant d'un lot d'aérosols ou d'un flux continu de tri et disposée au-dessus desdits cylindres, une trémie d'évacuation des récipients d'aérosols percés et écrasés, disposée en-dessous des cylindres, des moyens d'évacuation des gaz et/ou vapeurs résiduels, et des moyens de récupération des liquides résiduels s'écoulant desdits récipients d'aérosols percés et écrasés, l'un au moins desdits cylindres étant mobile selon un autre axe que leur axe de rotation pour permettre d'augmenter ledit espace.

[0015] La solution apportée par l'invention consiste à prévoir une mobilité d'un ou de deux rouleaux dentés, qui permet d'adapter en temps réel la distance entre les surfaces dentées et permettre le passage d'un objet indésirable par un écartement transitoire des rouleaux dentés. Ce mode de réalisation présente aussi l'avantage de permettre un accès facile pour l'entretien, le nettoyage ou le remplacement des moyens de percement des aérosols et/ou des cylindres le nettoyage de l'enceinte, mais également pour éliminer d'éventuels bourrages et sauvegarder l'intégrité des cylindres en cas d'arrivée d'objets plus volumineux qu'un volume prédéterminé ou une taille prédéterminée comme étant une valeur limite de volume ou de taille d'aérosols qu'il est possible de traiter.

[0016] Selon des modes préférés de l'invention, le dispositif selon l'invention comprend au moins une, ou une combinaison quelconque appropriée, des caractéristiques suivantes : - les dents s'étendent sur toute la circonférence du ou des cylindres, les dents étant espacées les unes des autres de façon égale et disposées sur le ou les cylindres en forme de lignes droites longitudinales espacées les unes des autres de façon égale, les dents de chaque ligne d'un cylindre étant disposées en quinconce par rapport aux lignes de dents de l'autre cylindre, - un ou les deux cylindres sont mobiles par rapport à un axe parallèle à leur axe de rotation selon un mouvement pendulaire,

- les moyens d'évacuation des gaz et/ou vapeurs résiduels comprennent une ou plusieurs ouvertures dans l'enceinte et/ou un conduit, connecté en partie haute du dispositif et débouchant à l'air libre, ou vers des moyens de traitement ou de récupération des gaz et/ou vapeurs résiduels, et comprenant un ventilateur et un arrête flamme, les moyens d'évacuation des gaz et/ou vapeurs résiduels comprenant en outre un détecteur de gaz et/ou vapeurs inflammables ou un détecteur de flamme, disposé dans l'enceinte du dispositif le détecteur coopérant et/ou contrôlant l'activation ou l'augmentation du débit d'air dudit ventilateur, - le dispositif comprend en outre des moyens d'obturation de la trémie d'alimentation en aérosols et de la trémie d'évacuation des récipients d'aérosols percés et écrasés, - le dispositif comprend en outre des moyens de gestion d'éléments indésirables comprenant des moyens d'écartement des cylindres et/ou des moyens d'arrêt de la rotation des cylindres.

[0017] La présente invention porte également sur une installation comprenant un ou plusieurs dispositifs selon l'invention.

[0018] L'installation selon l'invention peut comprendre en outre des moyens de détournement du flux continu d'aérosols à traiter.

[0019] La présente invention porte aussi sur une méthode de préparation de récipients d'aérosols pour leur élimination ou leur recyclage comprenant les étapes de prendre le dispositif selon l'invention, l'alimenter en continu ou par lot d'aérosols à traiter, percer et écraser une multitude d'aérosols à l'aide de deux cylindres du dispositif selon l'invention, évacuer et/ou de récupérer les gaz et/ou vapeurs résiduels et les liquides résiduels des aérosols, récupérer les aérosols percés et écrasés, stocker, ou conditionner, les aérosols percés et écrasés.

[0020] La méthode selon l'invention comprend en outre une étape d'écartement des cylindres et/ou l'arrêt de la rotation des cylindres et/ou le ou les moteurs entraînant les cylindres, lors de la détection de la venue d'un ou plusieurs objets d'une taille ou d'un volume supérieur à une taille ou un volume défini comme correspondant à une valeur limite de volume ou de taille d'aérosols qu'il est possible de traiter à l'aide du dispositif selon l'invention.

Brève description des figures [0021] La figure 1 est une représentation schématique transversale du dispositif de préparation de récipients d'aérosols pour leur élimination ou leur recyclage selon un premier mode de réalisation.

[0022] La figure 2 est une représentation schématique transversale du dispositif de préparation de récipients d'aérosols pour leur élimination ou leur recyclage selon un second mode de réalisation.

[0023] La figure 3 est une représentation schématique transversale d'un mode de réalisation particulier des cylindres contrarotatifs du dispositif selon l'invention.

[0024] La figure 4 est une représentation schématique du pivotement d'un cylindre par rapport à l'autre dans le mode de réalisation particulier représenté à la figure 3.

[0025] La figure 5 est une première représentation schématique longitudinale du mode de réalisation particulier représenté à la figure 3.

[0026] La figure 6 est une seconde représentation schématique longitudinale du mode de réalisation particulier représenté à la figure 3.

Description détaillée de l'invention [0027] Le dispositif 1 de préparation au recyclage d'aérosols 2 selon la présente invention présente l'avantage de permettre le traitement d'une multitude d'aérosols 2 à la fois, donc d'en traiter un volume important à partir d'un flux continu provenant d'une ligne de tri de déchets et à partir d'un lot d'aérosols 2. Le dispositif 1 selon l'invention présente l'avantage de pouvoir traiter entre cinq kilogrammes et deux tonnes par heure, soit entre quinze et sept mille aérosols par heure.

[0028] Le terme « aérosol » est utilisé dans la présente description pour désigner le récipient d'un dispositif de dispersion en particules très fines d'un liquide, d'une solution ou d'un solide, quel que soit le ou les matériaux dont le récipient est fait, qu'il soit sous pression ou non, que le récipient soit vide ou rempli, totalement ou partiellement, d'un ou plusieurs gaz propulseur, d'un ou plusieurs principes actifs et/ou d'un ou plusieurs solvant, sous forme liquide ou de vapeurs.

[0029] Le dispositif 1 selon l'invention comprend une enceinte 3, sous pression atmosphérique, de préférence sans atmosphère autre que de l'air, une enceinte délimitée par des parois et ayant une forme et des dimensions adéquates. [0030] Dans un premier exemple du dispositif selon l'invention, l'enceinte 3 comprend au moins un cylindre 4, pendulaire mobile autour de son axe et apte à percer et écraser les aérosols 2. De préférence, le cylindre 4 coopère avec une paroi fixe pour percer et écraser les aérosols.

[0031] Dans un second exemple du dispositif selon l'invention, le cylindre 4 ne coopère pas avec une paroi fixe, mais avec un second cylindre 5, lui-même également mobile autour de son axe. De préférence, les deux cylindres 4 et 5 sont dits « contrarotatifs » car ils tournent respectivement en sens inverse. Les deux cylindres 4 et 5 sont mobiles l'un par rapport à l'autre, selon un axe perpendiculaire aux axes des cylindres 4 et 5, de façon à permettre un écartement ou un rapprochement des deux rouleaux, et modifier l'espace de perçage prévu entre les deux cylindres. Cette mobilité peut être réalisée par des bras pendulaires supportant les axes des cylindres 4 et 5. Le rapprochement des deux cylindres peut être assuré soit par le poids des cylindres, soit par un moyen de rappel. [0032] La coopération du premier cylindre 4 avec une paroi fixe ou un second cylindre 5 présente l'avantage de libérer la pression, et donc le ou les gaz et/ou les liquides compris dans les aérosols 2, et de permettre un premier compactage, un compactage permettant également de forcer la libération des gaz, vapeurs et/ou liquides résiduels. [0033] De préférence, les cylindres 4 et 5 ont des dimensions sensiblement identiques.

Avantageusement, leur longueur est comprise entre 40 cm et 1 m et leur diamètre est compris entre 5 et 40 cm.

[0034] Les cylindres 4 et 5 et la paroi fixe sont faits de tous matériaux adéquats, de préférence, ils sont faits en acier inoxydable. De préférence, les cylindres 4 et 5 sont pleins, mais peuvent également être creux afin de les rendre plus légers.

[0035] Les cylindres 4 et 5 sont adjacents, leur axe de rotation étant sensiblement parallèle et de préférence disposé sensiblement dans le même plan.

[0036] Le cylindre 4 et la paroi fixe ou les cylindres 4 et 5 sont séparés par un espace 6 dans lequel les aérosols 2 sont percés et écrasés, comprimés ou compressés, mais pas broyés, l'espace 6 étant défini comme étant l'espace séparant la surface externe de la paroi fixe et du corps du cylindre 4 ou séparant la surface externe du corps de chaque cylindre 4 et 5.

[0037] L'espace 6 a une dimension adéquate pour comprimer les aérosols à la façon d'un laminoir, tout en permettant le passage des aérosols 2 comprimés. De préférence, l'espace 6 a dimension est comprise entre 20 et 50 mm, avantageusement l'espace 6 est d'environ 20mm.

[0038] De préférence, un des deux cylindres 4 et 5, avantageusement les deux cylindres 4 et 5, sont mobiles selon un autre axe que leur axe de rotation leur permettant d'augmenter l'espace 6 et ainsi de s'éloigner l'un de l'autre, par exemple dans un mouvement pendulaire (figure 4). Ce mode de réalisation présente l'avantage de permettre une adaptation automatique de l'espace de perçage en fonction de la taille de l'aérosol, un accès facile pour l'entretien, le nettoyage ou le remplacement des moyens de percement des aérosols 2 et/ou des cylindres 4 et 5, le nettoyage de l'enceinte 3, mais également pour éliminer d'éventuels bourrages et sauvegarder l'intégrité des cylindres 4 et 5 en cas d'arrivée d'objets plus volumineux qu'un volume prédéterminé ou une taille prédéterminée comme étant une valeur limite de volume ou de taille d'aérosols 2 qu'il est possible de traiter.

[0039] Les cylindres 4 et 5, éventuellement la paroi fixe coopérant avec le premier cylindre 4, comprennent des dents 7 qui sont saillantes radialement depuis leur surface dans l'espace 6. Elles s'étendent de préférence sur toute la surface de la paroi fixe ou la circonférence du ou des cylindres 4 et/ou 5. De préférences, les dents 7 sont espacées les unes des autres de façon égale et disposées sur la paroi fixe ou le ou les cylindres 4 et/ou 5 en forme de lignes droites longitudinales, de préférences espacées les unes des autres de façon égale, les dents 7 de chaque ligne étant alignées par rapport aux lignes de dents 7 au-dessus et en-dessous (figures 3, 5 et 6), ou bien disposées en quinconce.

[0040] De préférence, les lignes, ou les colonnes, de dents 7 de la paroi fixe, ou des cylindres 4 ou 5, sont disposées de manière décalée, en quinconce, respectivement par rapport aux lignes ou colonnes de dents du premier cylindre 4, ou en quinconce, par rapport aux lignes ou colonnes de dents, du second cylindre 5 (figures 3, 5 et 6).

[0041] Les dents 7 sont aptes à percer l'enveloppe des aérosols, quel que soit le ou les matériaux dont elles sont faits, qu'elle soit, par exemple, en aluminium ou en acier. De préférence, les dents 7 ont la forme d'une aiguille pointue ou bien une forme conique, pyramidale ou en dents de scie. Avantageusement, elles présentent une forme sensiblement identique à une pointe de flèche ou à une dent de requin, dont un ou plusieurs bords sont tranchants. De préférence, les bords de l'extrémité des dents 7 destiné à percer les aérosols 2 forment un angle compris entre 45 et 90 °. Avantageusement, l'angle est d'environ 90°.

[0042] Les formes des dents 7 décrites ci-dessus présentent l'avantage de permettre un percement efficace des parois des récipients des aérosols 2.

[0043] De préférence, les dents 7 ont une dimension en hauteur inférieure à la dimension de l'espace 6 pour ne pas toucher la surface de la paroi fixe ou du cylindre adjacent, mais de préférence suffisamment importante pour percer, ou commencer à percer, les aérosols 2 avant que les cylindres 4 ou 5 ne les écrases. De préférence, les dents 7 peuvent avoir la même taille ou des tailles différentes sur la paroi fixe, sur un même cylindre 4 ou 5, ou bien identiques ou différentes entre la paroi fixe et le premier cylindre 4 ou d'un cylindre 4 ou 5 à l'autre.

[0044] Les dents 7 sont faites de tout matériau adéquat permettant le percement des parois des aérosols 2. Elles sont par exemple faites en acier inoxydable, des matériaux permettant le percement d'enveloppe en aluminium, mais également en acier. De préférence, les dents sont faites d'un matériau réduisant ou éliminant la production d'étincelles lors du percement des aérosols 2.

[0045] De préférence, les dents 7 sont montés de manière amovible sur la paroi fixe ou le corps du ou des cylindres 4 et 5, ce qui présente l'avantage de pouvoir les changer en cas d'usure ou de casse sans devoir changer l'ensemble du cylindre 4 ou 5.

[0046] Dans un mode de réalisation particulier de l'invention, le dispositif 1 comprend deux cylindres 4 et 5 contrarotatifs, faits en acier, d'environ lm de long et environ 40cm de diamètre ; ils comprennent 25 lignes de 12 dents 7, faites en acier et espacées l'une de l'autre de 80mm, les lignes étant espacées de 60mm.

[0047] De préférence, chaque cylindre 4 et 5 est entraîné par un moteur 8 et 9 indépendant l'un de l'autre; néanmoins, un mode de réalisation de l'invention peut comprendre un seul moteur entraînant les deux cylindres 4 et 5. Le ou les moteurs 8, 9 peuvent être électriques ou thermiques, et sont aptes à entraîner les cylindres 4 et 5 l'un vers l'autre, tous deux tournant à une vitesse identique ou différente, une vitesse comprise de préférence entre 10 et 40 tours par minute, de préférence environ 20 tours par minute.

[0048] De préférence, le cylindre 4 et la paroi fixe ou les cylindres 4 et 5 sont disposés sensiblement au centre de l'enceinte 3 et forme ainsi une zone de réception des aérosols au- dessus du ou des cylindres 4 et 5 et une zone d'évacuation des aérosols percés et écrasés.

[0049] Dans un autre mode de réalisation de l'invention, le dispositif 1 peut comprendre une multitude de cylindres 4 et 5 contrarotatifs disposés dans l'enceinte 3. Le dispositif 1 peut également comprendre une ou plusieurs séries de deux cylindres contrarotatifs permettant le percement des aérosols sans les écraser et une ou plusieurs autres séries de deux cylindres contrarotatifs ne comprenant pas de dents 7, mais permettant de les écraser ; avantageusement, les cylindres sans dents 7 sont disposés proches des cylindres de percement et comprennent un espace inter-cylindres inférieurs à l'espace inter-cylindres des cylindres de percement.

[0050] L'emploi des cylindres 4 et 5 contrarotatifs, ou la multitude de cylindres contrarotatifs, présente l'avantage de permettre le percement et la compression, ou l'écrasement, des aérosols 2 de façon concomitante, ou bien séquentielle, mais dite alors « quasi concomitantes » car se déroulant immédiatement l'un après l'autre dans un intervalle de temps très bref.

[0051] Le dispositif 1 selon l'invention comprend en outre une trémie d'alimentation 10 en aérosols 2, disposée en partie haute du dispositif 1, connectée ou faisant partie de la zone de réception des aérosols 2, de préférence au-dessus du premier cylindre 4 et de la paroi fixe ou des cylindres 4 et 5, ou de la multitude de cylindres 4 et 5. Cette trémie d'alimentation 10 est apte à recevoir les aérosols provenant d'un flux de tri continu ou provenant d'un lot, par exemple par l'intermédiaire d'un premier convoyeur à bande 11.

[0052] Le dispositif 1 comprend en outre une trémie d'évacuation 12, disposée en partie basse du dispositif 1, connectée ou faisant partie de la zone d'évacuation des aérosols 2 percés, de préférence en-dessous du premier cylindre 4 et de la paroi fixe ou des cylindres 4 et 5, ou de la multitude de cylindres 4 et 5. Cette trémie d'évacuation 12 est apte à recevoir les aérosols 2 percés et écrasés et les décharger vers des moyens de stockage, directement ou par l'intermédiaire d'un second convoyeur à bande 13, les moyens de stockage pouvant être un conteneur, avant un éventuel conditionnement, ou bien les décharger directement dans un dispositif de conditionnement, par exemple une presse à balles ou à paquets.

[0053] De préférence, les trémies 10 et 12 comprennent des parois inclinées selon un angle adéquat permettant l'alimentation ou l'évacuation du dispositif 1 en aérosols 2 par gravité. De préférence, l'angle des parois est compris entre 45 et 50°, ce qui présente l'avantage de permettre une alimentation du dispositif 1 suffisante par gravité sans induire de bourrage. [0054] Le dispositif 1 comprend en outre des moyens 14 d'évacuation des gaz et/ou vapeurs résiduels.

[0055] Dans une première forme de réalisation, les moyens 14 d'évacuation des gaz et/ou vapeurs résiduels comprennent une ou plusieurs ouvertures dans l'enceinte 3 pour l'évacuation en continu des gaz et/ou vapeurs par convection naturelle, disposées soit dans la paroi formant toit et éventuellement dans la paroi latérale formant un coté de l'enceinte 3 (figure 1). De préférence, les moyens 14 comprennent en outre soit un ventilateur ou un dispositif de soufflage d'air pour forcer les gaz et vapeurs résiduels vers l'extérieur de l'enceinte 3. Ce mode de réalisation est particulièrement adapté à une implantation du dispositif 1 en extérieur, c'est-à- dire à l'extérieur des bâtiments des centres de tri. [0056] Dans une seconde forme de réalisation (figure 2), les moyens 14 d'évacuation des gaz et/ou vapeurs résiduels comprennent un conduit 15, connecté en partie haute du dispositif 1 et débouchant à l'air libre ou vers des moyens de traitement ou de récupération des gaz et/ou vapeurs résiduels. Cette disposition permet d'éviter que les aérosols 2 à traiter ou déjà traités ne viennent obstruer le conduit 15. Les moyens 14 peuvent comprendre en outre un détecteur 16 de gaz et/ou vapeurs inflammables ou un détecteur de flamme, disposé dans l'enceinte 3 du dispositif 1 ou à la jonction entre l'enceinte 3 et le conduit 15. Les moyens 14 peuvent comprendre en outre un ventilateur 17, pour l'extraction des gaz et des vapeurs résiduels au travers du conduit 15 et disposé dans ledit conduit 15, ou bien un dispositif de soufflage d'air pour forcer les gaz et vapeurs résiduels dans le conduit 15. De préférence, le détecteur 16 coopère et contrôle l'activation, ou l'augmentation du débit d'air, du ventilateur 17 dans le cas d'un fonctionnement en continue du ventilateur 17, et avantageusement coopèrent avec le ou les moteurs du ou des cylindres 4 et 5 pour arrêter le fonctionnement du dispositif 1. Ce mode de réalisation est particulièrement adapté à une implantation du dispositif 1 en intérieur, c'est-à-dire à l'intérieur des bâtiments des centres de tri, toutefois il peut également être envisagé pour une implantation en extérieur.

[0057] A titre d'exemple, le conduit 15 peut avoir un diamètre d'environ 20 cm, le détecteur 16 être du type infra-rouge et le ventilateur 17 être du type ATEX permettant un débit d'air à évacuer compris entre 46 et 92 Nm 3 /h.

[0058] De préférence, le détecteur 16 analyse en permanence la teneur de l'air en gaz et/ou vapeurs inflammables. Il peut être couplé avec des moyens d'avertissement d'un dysfonctionnement, permettant l'entretien (nettoyage) ou le remplacement du détecteur 16 en cas de dysfonctionnement et/ou des moyens de fïltration, des filtres par exemple, captant les particules produites par des incendies. Avantageusement, le détecteur 16 est disposé dans le conduit 15 après des coudes que forme ce dernier, et ce afin de le protéger d'un éventuel encrassement.

[0059] De préférence, les moyens 14 d'évacuation des gaz et/ou vapeurs résiduels comprennent ou coopèrent avec un arrête flamme 18, avantageusement disposé dans le conduit 15. De préférence, ils comprennent ou coopèrent avec des moyens de traitement ou de récupération des gaz et/ou vapeurs résiduels.

[0060] De préférence, le dispositif 1 comprend des moyens 23 de fermeture de l'enceinte 3. Ces moyens 23, disposés de préférence au niveau de chaque trémie 10 et 12, permettent d'isoler l'intérieur de l'enceinte 3 de l'extérieur du dispositif 1 afin d'empêcher la propagation d'un incendie ou d'une explosion. De préférence, les moyens 23 comprennent des clapets coupe-feu contrôlés par un électro-aimant les maintenant ouverts en fonctionnement normal et les libérant lors de la survenue d'un incendie ou d'une explosion, les clapets coupe- feu obstruant les trémies 10 et 12, par exemple par un mouvement de rotation ou de guillotine. De préférence, ces moyens23 coopèrent avec le ou les détecteurs de flamme et/ou détecteur 16 de gaz et/ou vapeurs inflammables, disposés dans l'enceinte 3 ou à l'extérieur du dispositif 1.

[0061] De préférence, le dispositif 1 comprend des moyens d'extinction d'un feu, comprenant par exemple un ou des extincteurs à poudre et/ou une ou plusieurs canalisations comprenant des buses pour diffuser des compositions d'extinction de feu. Avantageusement, ces moyens d'extinction d'un feu peuvent également comprendre ou être les moyens de nettoyage de la surface interne des parois l'enceinte 3.

[0062] De préférence, le dispositif 1 comprend des moyens anti-explosion comprenant par exemple un ou plusieurs évents, une ou plusieurs portions d'une ou plusieurs parois de l'enceinte 3 d'une résistance moindre pouvant céder sous le souffle de l'explosion et éviter l'éclatement de l'enceinte 3.

[0063] De préférence, le dispositif 1 comprend des moyens 19 de récupération des liquides résiduels, disposés avantageusement sous le ou les cylindres 4 et 5. De préférence, ces moyens 19 comprennent une paroi perforée 20, de préférence une paroi inclinée, pour la récupération des liquides résiduels par gravité, débouchant dans un entonnoir 21, puis un réservoir 22 disposé à la verticale de l'entonnoir 21. De préférence, la paroi perforée 20, l'entonnoir 21 et le réservoir 22 sont d'un matériau résistant aux résidus liquides compris dans les aérosols 2. Par exemple la paroi perforée 20 et l'entonnoir 21 peuvent être fait en inox et le réservoir 22 peut être fait en polyéthylène, de préférence transparent afin de visualiser le niveau de remplissage, d'un volume suffisant pour recueillir le liquide résiduel, mais également pour pouvoir être manipulé par un opérateur. De préférence, la liaison entre l'entonnoir 21 et le réservoir 22 est étanche aux liquides et aux gaz pour diminuer l'évaporation des vapeurs dans le réservoir 22.

[0064] De préférence, le dispositif 1 comprend en outre des moyens de nettoyage de la surface interne des parois l'enceinte 3 et des éléments disposés dans l'enceinte 3. Ceci présente l'avantage de pouvoir traiter des aérosols 2 contenant des principes actifs produisant des mousses, du type mousse de polyuréthane. De préférence, ces moyens de nettoyage coopèrent ou utilisent les moyens de récupération des liquides résiduels pour évacuer les solutions de nettoyage.

[0065] De préférence, le dispositif 1 comprend des moyens de nettoyage de la paroi fixe ou du ou des cylindres 4 et 5 ou des multitudes de cylindres 4 et 5, lesdits moyens comprenant un peigne pour éliminer les résidus sur ou entre les dents 7 de la paroi fixe et des cylindres 4 et 5.

[0066] De préférence, le dispositif 1 comprend des moyens de gestion d'éléments indésirables, permettant d'éviter le bourrage du dispositif 1. En effet , dans le flux d'aérosols provenant de la chaîne de tri, des objets plus volumineux que des aérosols 2 peuvent passer accidentellement les étapes de tri et arriver vers le dispositif 1. Pour éviter tout dommage au dispositif 1, les moyens de gestion d'éléments indésirables permettent soit l'écartement des du ou des cylindres 4 et 5, en augmenter l'espace 6 jusqu'à par exemple 200mm, soit l'arrêt de la rotation des cylindres 4 et 5 et/ou du ou des moteurs entraînant les cylindres 4 et 5 en cas de détection d'une surcharge. De préférence, ces moyens comprennent un ou plusieurs capteurs infra-rouge disposés à l'entrée de la trémie 10 d'alimentation en aérosols 2 et/ou une trémie 10 ayant une ouverture calibrée.

[0067] De préférence, l'écartement du ou des cylindres 4 et 5 est obtenu par le fait que le premier cylindre 4, ou, dans le mode de réalisation comprenant deux cylindres contrarotatifs, un des deux cylindres 4 et 5, avantageusement les deux cylindres 4 et 5, sont mobiles selon un autre axe que leur axe de rotation leur permettant d'augmenter l'espace 6. De préférence, le dispositif 1 comprend un ou plusieurs ressorts 24 (figure 6) permettant à la paroi fixe, au premier cylindre 4 ou aux cylindres 4 et 5 d'être en position adéquate afin de coopérer, des ressorts 24 qui se compriment lors de la survenu d'un objet encombrant ou lors d'un bourrage puis qui se détendent afin de repositionner la paroi fixe, le premier cylindre 4 ou le ou les cylindres 4, 5 à nouveau en position adéquate de fonctionnement.

[0068] De préférence, le dispositif 1 comprend des moyens de maintenance comprenant par exemple une ou plusieurs ouvertures dans un ou plusieurs parois de l'enceinte 3 permettant l'inspection et/ou la maintenance des éléments du dispositif 1. Cette ou ces ouvertures permettent d'inspecter l'intérieur de l'enceinte 3 et les éléments qui s'y trouvent, mais également d'intervenir soit sur les cylindres 4 et 5, leurs dents, les nettoyer ou vider l'enceinte 3 en cas de bourrage.

[0069] De préférence, le dispositif 1 comprend des moyens de verrouillage des moyens 23 de fermeture de l'enceinte 3, en particulier des clapets coupe-feu, et des ouvertures des moyens de maintenance, comprenant par exemple des serrures, des moyens de verrouillage condamnant en même temps l'ensemble des ouvertures du dispositif 1 et coopérant avec les moyens 14 d'évacuation des gaz et/ou vapeurs résiduels, en particulier avec le ou les détecteurs 16 de gaz et/ou vapeurs inflammables ou un détecteur de flamme pour empêcher l'accès à l'enceinte 3 si un incendie ou un risque d'incendie y est présent.

[0070] De préférence, le dispositif 1 comprend des moyens de marche et d'arrêt, automatiques ou manuels. Avantageusement, ces moyens sont couplés et coopèrent avec les moyens de détection d'un incendie ou vapeur explosives et/ou inflammable disposés dans l'enceinte 3, ou à l'extérieur du dispositif 1. EXEMPLE

[0071] A titre d'exemple, le tableau 1 reprend les caractéristiques principali mode de réalisation particulier du dispositif 1 selon l'invention.

Tableau 1

[0072] L'installation de préparation des récipients d'aérosols 2 pour leur élimination ou leur recyclage comprend un ou plusieurs dispositifs 1 selon l'invention. [0073] L'installation selon l'invention peut comprendre en outre des moyens de détournement du flux d'aérosols 2 à traiter vers, par exemple, le convoyeur à bande 13 ou directement vers des moyens de stockage pour un traitement ultérieur. Cela permet d'interrompre l'arrivée des aérosols 2 à traiter dans le ou les dispositifs 1 en cas de dysfonctionnement ou lors d'entretiens. De préférence, ces moyens sont disposés avant l'entrée dans le ou les dispositifs 1, avantageusement au niveau convoyeur à bande d'alimentation 11.

[0074] L'installation selon l'invention peut comprendre en outre des moyens de détection d'un incendie ou vapeur explosives et/ou inflammable disposés à l'extérieur de l'enceinte 3, de préférence à l'entrée de la trémie d'alimentation 11, ce qui présente l'avantage de pouvoir arrêter le ou les dispositifs 1 et ainsi éviter la survenue et/ou la propagation d'un incendie aux dispositifs 1.

[0075] L'installation selon l'invention peut comprendre en outre un premier convoyeur à bande 11 apte à alimenter la trémie d'alimentation 10 en aérosols 2 du dispositif 1 provenant d'un flux de tri, et un second convoyeur à bande 13 apte à décharger les aérosols 2 percés et comprimés vers des moyens de stockage et/ou des moyens de conditionnement.

[0076] L'installation selon l'invention peut comprendre en outre des moyens de stockage d'aérosols 2 percés et écrasés, comprenant par exemple un conteneur, et/ou des moyens de conditionnement, une presse à balles ou à paquets par exemple. [0077] L'installation selon l'invention comprend en outre des moyens d'alimentation du ou des dispositifs 1 en énergie.

[0078] La méthode de préparation des récipients d'aérosols 2 pour leur élimination ou leur recyclage comprend les étapes d'alimenter, le dispositif 1 selon l'invention en aérosols 2 à partir d'un flux continu ou d'un lot d'aérosols 2, préalablement triés ou pas, manuellement ou automatiquement, de percer et compresser une multitude d'aérosols 2 à l'aide d'un premier cylindre 4 et d'une paroi fixe ou à l'aide de deux cylindres 4 et 5 contrarotatifs, la paroi fixe et/ou le ou les cylindres 4,5 comprenant des dents 7 saillantes radialement depuis la surface de la paroi fixe, d'un cylindre 4 ou 5, lesdits cylindres 4 et 5 pouvant être disposés adjacent l'un à l'autre dans une enceinte 3 sous pression atmosphérique et séparés l'un de l'autre par un espace 6 de 20 à 50 mm, les cylindres 4 et 5, les dents 7 ayant de préférence les mêmes caractéristiques que celles décrites pour le dispositif 1 selon l'invention.

[0079] De préférence, le percement et la compression des aérosols sont concomitants, mais ces étapes peuvent être séquentielles, mais alors dites « quasi concomitantes » car se déroulant immédiatement l'une après l'autre dans un intervalle de temps très bref. [0080] La méthode selon l'invention comprend en outre une étape de récupération des aérosols 2 percés, éventuellement une étape de stockage desdits aérosols 2 percés et écrasés et éventuellement une étape de conditionnement sous forme de balles ou de paquets, à l'aide par exemple de presses à balles ou à paquets.

[0081] La méthode selon l'invention comprend également une étape d'évacuation et/ou de récupération des gaz et/ou vapeurs résiduels et de récupérations des liquides résiduels.

[0082] La méthode peut comprendre en outre l'analyse en continu de la teneur de l'air en gaz et/ou vapeurs inflammables et l'activation ou l'augmentation du débit d'un ventilateur 17, dans le cas d'un fonctionnement en continu du ventilateur 17 et/ou fermer de façon concomitante les ouvertures de l'enceinte 3, par exemple par les moyens de maintenance, et les trémies 10 et 12 par l'intermédiaire de clapets coupe-feu, pour empêcher la propagation gaz et/ou vapeurs inflammables, d'un incendie ou d'une explosion et/ou arrêter la rotation des cylindres 4 et 5. [0083] La méthode peut comprendre en outre une étape d'écartement du ou des cylindres 4 et 5, et/ou l'arrêt de la rotation du ou des cylindres 4 et 5 et/ou du ou des moteurs entraînant les cylindres 4 et 5 dans le cas de la venue d'un ou plusieurs objets d'une taille supérieure ou un volume supérieur à une taille définie ou un volume défini comme étant une valeur limite de volume ou de taille d'aérosols 2 qu'il est possible de traiter.

[0084] La méthode comprend en outre une étape d'éloignement du ou des cylindres 4 et 5 de la paroi fixe ou d'un cylindre de l'autre pour permettre l'entretien, le nettoyage ou le remplacement des dents 7, et/ou des cylindres 4 et 5, l'enceinte 3, et/ou pour éliminer d'éventuels bourrages et sauvegarder l'intégrité des cylindres 4 et 5 en cas d'arrivée d'objets plus volumineux que des aérosols 2.

[0085] La méthode peut comprendre une étape d'activation d'une alarme sonore en cas d'incendie, d'explosion ou tout dysfonctionnement du dispositif 1 ou de l'installation selon l'invention.