Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
DEVICE FOR PUTTING ON SOCKS
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2018/189272
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to a device for putting on and taking off socks with crutches, said device being intended to be used by a person who can bend their leg only with difficulty, if at all. Said device for putting on and taking off socks with crutches makes it possible to put on and take off a sock.

Inventors:
MASSON, Xavier (17 rue des Alunis, Laneuville Devant Nancy, 54410, FR)
OULGOUCH, Salim (44 rue de la Prairie, Saint-Dié-Des-Vosges, 88100, FR)
Application Number:
EP2018/059342
Publication Date:
October 18, 2018
Filing Date:
April 11, 2018
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
HOLDING AROP (1040 Avenue Henri Poincaré, ANOULD, 88650, FR)
International Classes:
A47G25/90; A61H3/02
Foreign References:
US20100006609A12010-01-14
US4756453A1988-07-12
US20140263486A12014-09-18
Other References:
None
Attorney, Agent or Firm:
MUNDEL, Lysiane (52 avenue des Vosges, STRASBOURG, 67000, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1) Dispositif pour mettre ou retirer une chaussette, caractérisé en ce qu'il comporte une paire de béquilles (9) sur lesquelles une pièce support (1) est fixée à l'extrémité vers le bas. Cette pièce support est fixée sur le tube d'une béquille (9) grâce à deux vis (4) et deux écrous (5). Sur cette pièce support (1), une tige (2) montée parallèle au tube de la béquille (9) est fixée par une goupille élastique (3). Cette pièce support (1) comporte deux pentes à 45° dotée chacune d'un lamage dans lequel vient se noyer un aimant (10). La pièce support (1) est orientée côté jambe du patient. La chaussette comporte deux bandes auto-agrippantes (15) partie boucles cousues sur la partie haute de la chaussette, une première du côté extérieur de la jambe et la seconde côté intérieur. Deux autres bandes auto- agrippantes (11) partie crochets, sur lesquelles est cousu un tissu de même taille que la partie boucle de la bande auto-agrippante sur la chaussette, viennent faire une liaison mécanique avec celle-ci. Un anneau (12) en forme de « D » en acier nickelé est placé au milieu de ce morceau de tissu et est fixé sur le tissu via un ruban de coton (13) cousu sur le tissu. Enfin, un ruban de coton (14) est cousu sur la partie basse de la chaussette au niveau des orteils sur la largeur de la chaussette.

2) Dispositif selon la revendication 1, caractérisé en ce que deux bandes auto- agrippantes (15) sont cousues sur la partie haute de la chaussette (16) et une bande de coton (14) sur la partie basse de la chaussette.

3) Dispositif selon la revendication 1, caractérisé en ce que le système sur béquille (9) soit réalisé en aluminium renforcé pour optimiser le poids de l'ensemble.

4) Dispositif selon la revendication 1, caractérisé en ce que les deux pentes à 45°de la pièce support (1) possèdent chacune un lamage où est noyé un aimant (10).

5) Dispositif selon la revendication 1, caractérisé en ce que les pièces du système béquille (9) soient dotées de formes arrondies pour éviter toute gène et ne pas s'accrocher avec l'extérieur.

6) Dispositif selon la revendication 1, caractérisé en ce que le système sur béquille (9) soit équipé de caches en plastique avec un aspect lisse et non accrocheur avec l'extérieur. 7) Dispositif selon la revendication 1, caractérisé en ce que le système sur béquille

(9) soit symétrique, permettant de tirer et ou de pousser.

8) Dispositif selon la revendication 1, caractérisé en ce que la pièce support (1) du système de béquille (9) soit dirigé vers l'intérieur pour ne pas s'accrocher accidentellement avec un objet avoisinant.

Description:
ENFILE-CHAUSSETTES

L'invention concerne un enfile-chaussettes et désenfile chaussettes avec béquilles destiné à être utilisé par une personne pouvant plier difficilement, voire pas du tout, sa jambe. Le dit enfile-chaussette et désenfile chaussette avec béquilles permet de mettre et de retirer une chaussette.

Le but de la présente invention est de proposer un dispositif pour enfiler et désenfiler une chaussette qui soit aussi simple que possible et qui ne présente pas un encombrement important. Ce dispositif devra donc être réalisé de manière à ce que la chaussette glisse sans nécessiter une aide extérieure dès que le pied de l'utilisateur est introduit dans la chaussette et permettre à l'utilisateur de la retirer sans nécessiter une aide extérieure.

Le dispositif selon l'invention permet de remédier à cet inconvénient. Il comporte en effet selon une première caractéristique, une pièce support fixée à l'extrémité vers le bas. Cette pièce support est fixée sur le tube d'une béquille grâce à deux vis et deux écrous. Sur cette pièce support, une tige montée parallèle au tube de la béquille est fixée par une goupille élastique. Cette pièce support comporte deux pentes à 45° dotées chacune d'un lamage dans lequel viens ce noyer un aimant. La pièce support est orientée côté jambe du patient. La chaussette comporte deux bandes auto-agrippantes partie boucle cousues sur la partie haute de la chaussette, une première du côté extérieur de la jambe et la seconde côté intérieur. Deux autres bandes auto-agrippantes partie crochets, sur lesquelles est cousu un tissu de même taille que la partie boucle de la bande sur la chaussette, viennent faire une liaison mécanique avec celle-ci. Un anneau en forme de « D » en acier nickelé est placé au milieu de ce morceau de tissu et est fixé sur le tissu via un ruban de coton cousu sur le tissu. Enfin un ruban de coton est cousu sur la partie basse de la chaussette au niveau des orteils sur la largeur.

Les dessins annexés illustrent l'invention :

La figure 1 représente en coupe le dispositif de l'invention sur béquille et la figure 2 représente la partie béquille avec l'ensemble du dispositif.

Les figures 3 et 4 représentent la seconde partie sur la chaussette.

La pièce support (1) est fixée à l'extrémité vers le bas. Cette pièce support est fixée sur le tube d'une béquille (9) grâce à deux vis (4) et deux écrous (5). Sur cette pièce support (1), une tige (2) montée parallèle au tube de la béquille (9) est fixée par une goupille élastique (3). Cette pièce support (1) comporte deux pentes à 45° dotées chacune d'un lamage dans lequel viens ce noyer un aimant (10). La pièce support (1) est orientée côté jambe du patient. La chaussette comporte deux bandes auto-agrippantes (15) partie boucle cousues sur la partie haute de la chaussette, une première du côté extérieur de la jambe et la seconde côté intérieur. Deux autres bandes auto-agrippantes (11) partie crochets, sur lesquelles est cousu un tissu de même taille que la partie boucle de la bande auto- agrippante sur la chaussette, viennent faire une liaison mécanique avec celle-ci. Un anneau (12) en forme de « D » en acier nickelé est placé au milieu de ce morceau de tissu et est fixé sur le tissu via un ruban de coton (13) cousu sur le tissu. Enfin, un ruban de coton (14) est cousu sur la partie basse de la chaussette au niveau des orteils sur la largeur. Pour l'enfilage, mettre l'anneau (12) de la chaussette dans le crochet d'une béquille. Placer le second anneau (12) vers le bas afin de faciliter l'entrée de l'anneau dans le crochet de la seconde béquille. Mettre le second crochet dans l'anneau (écarter légèrement) et venir placer la chaussette au niveau du pied. Amener la chaussette vers le talon. Arrivé vers le talon, faire une rotation de 90° de l'ensemble, tirer jusqu'à passer le talon refaire une rotation de 90° en sens inverse pour revenir au point de départ. Pour finir tirer sur les deux béquilles jusqu'à que la chaussette soit mise en place. Pour désenfiler la chaussette, prendre une béquille, venir avec le crochet attraper le ruban de coton (14) puis pousser jusqu'à enlever la chaussette.

Le dispositif selon invention est particulièrement destiné pour enfiler ou désenfiler une paire de chaussettes.

L'invention concerne donc un dispositif pour mettre ou retirer une chaussette, caractérisé en ce qu'il comporte une paire de béquille(s 9) sur lesquelles une pièce support (1) est fixée à l'extrémité vers le bas. Cette pièce support est fixée sur le tube d'une béquille (9) grâce à deux vis (4) et deux écrous (5). Sur cette pièce support ( 1), une tige (2) montée parallèle au tube de la béquille (9) est fixée par une goupille élastique (3). Cette pièce support (1) comporte deux pentes à 45° dotée chacune d'un lamage dans lequel vient se noyer un aimant (10). La pièce support (1) est orientée côté jambe du patient, La chaussette comporte deux bandes auto-agrippantes (15) partie boucles cousues sur la partie haute de la chaussette, une première du côté extérieur de la jambe et la seconde côté intérieur. Deux autres bandes auto-agrippantes (11) partie crochets, sur lesquelles est cousu un tissu de même taille que la partie boucle de la bande auto-agrippante sur la chaussette, viennent faire une liaison mécanique avec celle-ci. Un anneau (12) en forme de « D » en acier nickelé est placé au milieu de ce morceau de tissu et est fixé sur le tissu via un ruban de coton (13) cousu sur le tissu. Enfin, un ruban de coton (14) est cousu sur la partie basse de la chaussette au niveau des orteils sur la largeur de la chaussette. Selon des modes de réalisation :

- on utilise à la fois des chaussettes standard (16) modifiées et une paire de béquilles (9) standard modifiée.

- le système de préhension des chaussettes (16) peut être retiré après usage.

deux bandes auto-agrippantes (15) sont cousues sur la partie haute de la chaussette (16) et une bande de coton (14) sur la partie basse de la chaussette.

- le système des chaussettes (16) possède un anneau (12) en forme de « 0 en acier nickelé pour protéger de la corrosion.

l'anneau (12) est en forme « D » pour faciliter sa rotation autour de l'axe du « D » le système sur béquille (9) est réalisé en aluminium renforcé pour optimiser le poids de l'ensemble.

les deux pentes à 45°de la pièce support (1) possèdent chacune un lamage où est noyé un aimant (10).

les pièces du système béquille (9) sont dotées de formes arrondies pour éviter toute gène et ne pas s'accrocher avec l'extérieur.

- le système sur béquille (9) est équipé de caches en plastique avec un aspect lisse et non accrocheur avec l'extérieur.

La pièce tige (2) est dotée de formes arrondies au bout permettant de recevoir l'anneau (12).

- le système sur béquille (9) est symétrique, permettant de tirer ou de pousser, - Le système sur béquille (9) se prend dans le ruban de coton (14).

la pièce support (1) du système de béquille (9) est dirigée vers l'intérieur pour ne pas s'accrocher accidentellement avec un objet avoisinant. - le système sur béquille (9) peut actionner les anneaux (12).

- les anneaux (12) sont fixés sur l'ensemble (11) grâce à un ruban de coton (13) cousu sur la partie crochets de la bande auto-agrîppante.

- la partie boucle de la bande auto-agrippante est placée sur la chaussette pour donner un contact plus doux que la partie crochet.

- les anneaux en forme de « D » sont en acier pour permettre l'aimantation par la - pièce support (1) incorporant l'aimant (10).