Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
DIAL FOR TIMEPIECE AND METHOD FOR PRODUCING SAME
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2019/149384
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention concerns a dial (1) for a timepiece comprising a support (2) and a sheet of mother-of-pearl (3), the sheet of mother-of-pearl (3) having a front face (3a) and a rear face (3b) facing said support (2) and on which a pattern (4) has been printed. The thickness of the sheet of mother-of-pearl (3) is between 50 μm and 300 μm such that the pattern (4) printed on the rear face (3b) of the sheet of mother-of-pearl (3) appears by transparency through the mother-of-pearl under normal lighting conditions. The invention also relates to a method for producing such a dial and to a timepiece comprising such a dial.

More Like This:
Inventors:
EL KADIRI, Hakim (Rue de Neuchâtel 9, 2072 Saint-Blaise, 2072, CH)
FROELICHER, Thomas (Ch. des Roches 24, 2525 Le Landeron, 2525, CH)
Application Number:
EP2018/055510
Publication Date:
August 08, 2019
Filing Date:
March 06, 2018
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
MONTRES RADO SA (Bielstrasse 45, 2543 Lengnau, 2543, CH)
International Classes:
G04D3/00; A44C27/00; G04B19/12; G04B45/00
Foreign References:
CH697210A52008-06-25
EP3195755A12017-07-26
CH708838A22015-05-15
CH697210A52008-06-25
Attorney, Agent or Firm:
ICB SA (Faubourg de l'Hôpital 3, 2001 Neuchâtel, 2001, CH)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Cadran (1 ) pour pièce d’horlogerie comprenant un support (2) et une feuille de nacre (3), la feuille de nacre (3) présentant une face avant (3a) et une face arrière (3b) en regard dudit support (2) et sur laquelle un motif (4) a été imprimé, caractérisé en ce que la feuille de nacre (3) présente une épaisseur comprise entre 50 pm et 300 pm pour que le motif (4) imprimé sur la face arrière (3b) de la feuille de nacre (3) apparaisse par transparence au travers de la nacre dans des conditions normales d’illumination.

2. Cadran selon la revendication 1 , caractérisé en ce que la feuille de nacre (3) présente une épaisseur comprise entre 50 pm et 250 pm, de préférence entre 100 pm et 200 pm, de préférence entre 120 pm et 180 pm, de préférence entre 130 pm et 170 pm, et plus préférentiellement entre 140 pm et 160 pm.

3. Cadran selon l’une des revendications précédentes, caractérisé en ce que la nacre est colorée.

4. Cadran selon l’une des revendications précédentes, caractérisé en ce que le motif imprimé (4) est constitué par un ensemble de traits de différentes largeurs.

5. Cadran selon l’une des revendications précédentes, caractérisé en ce que le support (2) est métallique.

6. Procédé de fabrication d’un cadran (1 ) pour pièce d’horlogerie comprenant un support (2) et une feuille de nacre (3) selon l’une des revendications 1 à 5, caractérisé en ce qu’il comprend les étapes de :

a) se munir d’un support (2)

b) se munir d’une feuille de nacre (3) présentant une épaisseur comprise entre 50 pm et 300 pm c) imprimer un motif (4) sur la face arrière (3b) de la feuille de nacre (3)

d) assembler la feuille de nacre (3) imprimée obtenue à l’étape c) sur le support (2).

7. Procédé selon la revendication 6, caractérisé en ce que la feuille de nacre (3) présente une épaisseur comprise entre 50 pm et 250 pm, de préférence entre 100 pm et 200 pm, de préférence entre 120 pm et 180 pm, de préférence entre 130 pm et 170 pm, et plus préférentiellement entre 140 pm et 160 pm.

8. Procédé selon l’une des revendications 6 à 7, caractérisé en ce qu’il comprend en outre une étape e) de mise à la teinte de la nacre avant l’étape c) d’impression du motif.

9. Procédé selon l’une des revendications 6 à 8, caractérisé en ce que l’étape c) d’impression du motif (4) est réalisée au moyen d’une encre déposée selon une méthode choisie parmi le groupe comprenant la sérigraphie, la photolithographie, et l’impression jet d’encre.

10. Procédé selon la revendication 9, caractérisé en ce que l’encre est déposée selon une couche d’épaisseur comprise entre 10 pm et 40 pm, de préférence entre 20 pm et 30 pm.

11. Procédé selon l’une des revendications 6 à 10, caractérisé en ce que le motif imprimé (4) est constitué par un ensemble de traits de différentes largeurs.

12. Procédé selon l’une des revendications précédentes, caractérisé en ce que le support (2) est métallique.

13. Pièce d’horlogerie comprenant un cadran selon l’une des revendications 1 à 5.

Description:
Cadran pour pièce d'horlogerie et son procédé de fabrication

Domaine de l’invention

L'invention se rapporte à un cadran pour pièce d’horlogerie comprenant un support et une feuille de nacre, la feuille de nacre présentant une face avant et une face arrière en regard dudit support et sur laquelle un motif a été imprimé. L’invention se rapporte également à un procédé de fabrication d’un tel cadran, ainsi qu’à une pièce d’horlogerie comprenant un tel cadran.

Arrière-plan de l’invention

Un tel cadran est par exemple décrit dans le brevet CH 697 210. Dans ce document, le motif est formé par des éléments lumineux phosphorescents, fluorescents ou luminescents afin de former une image visible dans l’obscurité mais invisible en condition d’illumination normale. Pour ce faire, les éléments lumineux peuvent être appliqués sur la face arrière de la nacre ou sur le substrat ou être déposés dans des cavités borgnes creusées dans la nacre ou dans le substrat. L’épaisseur recommandée pour la feuille de nacre est de 0.4 mm. Cette épaisseur est nécessaire pour permettre de creuser les cavités borgnes. En outre, la feuille de nacre doit avoir une épaisseur suffisante pour que la couche de pigments phosphorescents n’apparaisse pas par transparence au travers de la nacre à la lumière du jour, en condition d’illumination normale. Cette épaisseur de nacre confère au cadran une épaisseur importante de sorte qu’il n’est pas possible de réaliser des cadrans ultra minces pour la fabrication de montres ultra fines. Résumé de l’invention

Le but de la présente invention est de pallier les inconvénients cités précédemment en proposant un cadran en nacre et son procédé de fabrication permettant de réaliser un cadran ultra mince et une pièce d’horlogerie, notamment une montre, ultra fine, comprenant un tel cadran, sans nuire à l’aspect caractéristique de la nacre.

A cet effet, l’invention se rapporte à un cadran pour pièce d’horlogerie comprenant un support et une feuille de nacre, la feuille de nacre présentant une face avant et une face arrière en regard dudit support et sur laquelle un motif a été imprimé.

Selon l’invention, la feuille de nacre présente une épaisseur comprise entre 50 pm et 300 pm pour que le motif imprimé sur la face arrière de la feuille de nacre apparaisse par transparence au travers de la nacre dans des conditions normales d’illumination.

Ainsi, on obtient un cadran en nacre décorée d’un motif ultra mince tout en préservant le caractère irisé de la nacre et l’aspect lisse de la nacre en face avant, visible par un utilisateur.

Description sommaire des dessins

D’autres particularités et avantages ressortiront clairement de la description qui en est faite ci-après, à titre indicatif et nullement limitatif, en référence aux dessins annexés, dans lesquels :

- la figure 1 est une vue de dessus d’un cadran selon l'invention ; et

- la figure 2 est une vue en coupe selon l’axe AA de la figure 1.

Description détaillée des modes de réalisation préférés

En référence à la figure 1 , le cadran 1 pour pièce d’horlogerie comprend un support 2 et une feuille de nacre 3.

De préférence, le support 2 est métallique. Il est par exemple réalisé dans une feuille de laiton. La feuille de nacre présente une face avant 3a, correspondant au côté visible par l’utilisateur, et une face arrière 3b, positionnée en regard du support 2 et sur laquelle un motif 4 a été imprimé.

Une bague métallique 6, de préférence en laiton, est prévue sur le bord périphérique de la feuille de nacre 3 pour définir les contours du cadran 1. Cette bague métallique 6 peut présenter par exemple une épaisseur de l’ordre de 700 pm à 900 pm, par exemple 800 pm.

Conformément à la présente invention, la feuille de nacre présente une épaisseur comprise entre 50 pm et 300 pm pour que le motif imprimé sur la face arrière de la nacre apparaisse par transparence au travers de la nacre dans des conditions normales d’illumination, notamment en lumière rasante. De préférence, la feuille de nacre présente une épaisseur comprise entre 50 pm et 250 pm, de préférence entre 100 pm et 200 pm, de préférence entre 120 pm et 180 pm, plus préférentiellement entre 130 pm et 170 pm, et encore plus préférentiellement entre 140 pm et 160 pm. Par exemple, l’épaisseur de la feuille de nacre est d’environ 150 pm. Une telle épaisseur de la feuille de nacre est un compromis trouvé par la déposante permettant d’une part de conserver la transparence nécessaire pour que le motif imprimé sur la face arrière de la nacre apparaisse par transparence au travers de la nacre dans des conditions normales d’illumination, et d’autre part d’éviter de casser la feuille de nacre, notamment lors de l’impression du motif, en raison d’une trop grande fragilité.

D’une manière avantageuse, le support métallique 2 peut présenter par exemple une épaisseur de l’ordre de 200 pm à 250 pm, de sorte que le cadran présente par exemple une épaisseur totale ultra mince de 350 pm à 400 pm.

Le motif imprimé 4 peut être tout type de motif. De préférence, le motif imprimé est constitué par un ensemble de traits de différentes largeurs, permettant de créer l’apparence d’une structure. Par exemple, le motif peut représenter les nervures et la structure d’une feuille. De préférence, la nacre utilisée est de la nacre naturelle.

D’une manière avantageuse, la nacre peut être colorée.

Le procédé de fabrication d’un tel cadran comprend les étapes de : a) se munir d’un support 2, de préférence métallique, en laiton par exemple

b) se munir d’une feuille de nacre 3 présentant une épaisseur comprise entre 50 pm et 300 pm, de préférence entre 50 pm et 250 pm, de préférence entre 100 pm et 200 pm, de préférence comprise entre 120 pm et 180 pm, plus préférentiellement entre 130 pm et 170 pm, et encore plus préférentiellement entre 140 pm et 160 pm

c) imprimer un motif 4 sur la face arrière 3b de la feuille de nacre d) assembler la feuille de nacre 3 imprimée obtenue à l’étape c) sur le support 2.

Le procédé comprend également une étape pour assembler la bague métallique 6 sur le bord périphérique de la feuille de nacre 3.

Aux étapes a) et b), le support 2, la feuille de nacre 3 et la bague 6 sont découpés et préparés pour présenter la forme et les dimensions souhaitées du cadran, ainsi que les épaisseurs conformément à l’invention. On réalise également dans le support 2 et la feuille de nacre 3 les orifices 8 pour le passage de l’axe de l’aiguillage.

Conformément à l’étape c), on imprime un motif 4 sur la face arrière 3b de la feuille de nacre au moyen d’une encre déposée selon une méthode choisie parmi le groupe comprenant la sérigraphie, la photolithographie, et l’impression jet d’encre. La sérigraphie est particulièrement préférée.

D’une manière avantageuse, l’épaisseur de la couche d’encre déposée est comprise entre 10 pm et 40 pm, de préférence entre 20 pm et 30 pm. L’encre utilisée est standard. De préférence, le procédé d’impression est mis en oeuvre pour imprimer un motif constitué par un ensemble de traits de différentes largeurs afin de créer l’apparence d’une structure.

En outre, le procédé de l’invention peut comprendre une étape e) de mise à la teinte de la nacre avant l’étape c) d’impression du motif.

Une fois la feuille de nacre 3 imprimée obtenue à l’étape c) et la bague 6 assemblée sur le support 2 pour former le cadran 1 , la face avant 3a de la feuille de nacre peut être polie pour obtenir une face avant d’aspect lisse. La feuille de nacre 3 est ensuite protégée par un verre saphir (non représenté). Des index ou autres éléments décoratifs peuvent être déposés sur le verre saphir ou sur la feuille de nacre 3.

La présente invention concerne également une pièce d’horlogerie comprenant un cadran tel que décrit ci-dessus. L’invention permet d’obtenir un cadre ultra mince, en nacre décorée d’un motif, tout en préservant le caractère irisé de la nacre et l’aspect lisse de la nacre en face avant. Par transparence au travers de la nacre, le motif apparaît plus discret, plus fin et plus élégant. L’invention permet d’obtenir également une pièce d’horlogerie, et notamment une montre, ultra fine, du fait de l’utilisation d’un cadran ultra mince.