Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
DRAINING DEVICE DESIGNED TO BE BURIED IN THE GROUND IN ORDER TO IMPROVE THE WATER RETENTION CAPACITY OF THE GROUND
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2018/138152
Kind Code:
A1
Abstract:
The present invention relates to a draining device designed to be buried in the ground in order to improve the water retention capacity of the ground. To that end, the invention proposes a draining device (100) which is ellipsoidal in shape and through which pass at least two channels (120, 130) that are distinct and parallel to one another, each channel comprising at least one end (122, 132) opening at the surface of the draining device. The ellipsoidal shape of the draining device provides greater resistance to the mechanical stresses acting at its surface. Thus, advantageously, the draining device is less likely to deform when buried, and hence more able to retain its drainage properties.

Inventors:
BAEYENS, Paul (Velveken 68B, 2440 Geel, 2440, BE)
CLAES, Peter (Priorijlaan 10, 3500 Hasselt, 3500, BE)
RAYMAEKERS, Ilse (Rode-Rokstraat 101, 3511 Kuringen, 3511, BE)
DREESSEN, Peter (Krommekamp 1, 3640 Kinrooi, 3640, BE)
VERHEYEN, Loes (Diesterstraat 123, 3980 Tessenderlo, 3980, BE)
BROUWERS, Werner (Groenewoudstraat 10A B, 3990 Kleine Brogel, 3990, BE)
Application Number:
EP2018/051735
Publication Date:
August 02, 2018
Filing Date:
January 24, 2018
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
DS SMITH PLASTICS BILZEN N.V. (Nijverheidsstraat 26, 3740 Bilzen, 3740, BE)
International Classes:
E03F1/00
Foreign References:
DE202014008919U12014-12-08
US4411555A1983-10-25
Other References:
None
Attorney, Agent or Firm:
LE CACHEUX, Samuel et al. (JACOBACCI CORALIS HARLE, 32 rue de l'Arcade, PARIS, 75008, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Dispositif drainant (100) de forme ellipsoïde, traversé par au moins deux conduits (120, 130) distincts et parallèles entre eux, chaque conduit comprenant au moins une extrémité (122, 132) débouchant à la surface du dispositif drainant, caractérisé en ce que la paroi interne d'au moins un conduit (130C) comprend une ou plusieurs nervures (138C) diminuant localement sa section de passage.

2. Dispositif drainant selon la revendication 1, dans lequel au moins un conduit (130) comprend deux extrémités (132, 134) débouchant à la surface du dispositif drainant. 3. Dispositif drainant selon l'une des revendications précédentes, dans lequel la section de passage est constante le long d'au moins un conduit (120).

4. Dispositif drainant selon la revendication précédente, dans lequel au moins deux conduits (130A, 130B) parallèles entre eux ont leur section de passage qui varient de façon opposée

5. Dispositif drainant selon l'une des revendications précédentes, comprenant un conduit central (120) et au moins deux conduits périphériques (130A, 130B).

6. Dispositif drainant selon la revendication précédente, dans lequel au moins deux conduits périphériques (130A) sont situés à la même distance du conduit central (120).

7. Dispositif drainant selon la revendication 5 ou 6, dans lequel au moins deux conduits périphériques (130A, 130B) sont agencés à des distances différentes du conduit central

(120).

8. Dispositif drainant selon l'une des revendications 5 à 7, dans lequel les conduits périphériques (130A) sont agencés de sorte à former des anneaux concentriques autour du conduit central (120).

9. Dispositif drainant selon la revendication 8, dans lequel le nombre de conduits périphériques formant un anneau concentrique autour du conduit central (120) augmente, lorsque le rayon de l'anneau concentrique croît.

10. Dispositif drainant selon l'une des revendications 5 à 9, dans lequel la section de passage des conduits périphériques diminue lorsque leur distance par rapport au conduit central (120) augmente.

11. Dispositif drainant selon l'une des revendications 5 à 10, dans lequel chaque conduit périphérique (130) est délimité par des parois radiales (137) et des parois tangentes (135, 136) par rapport au conduit central (120), une paroi tangente (136) délimitant deux conduits périphériques appartenant à des anneaux concentriques distincts.

12. Dispositif drainant selon la revendication 11, dans lequel au moins deux conduits périphériques appartenant à des anneaux concentriques distincts ont leur paroi radiale (137) alignée.

13. Dispositif drainant selon l'une des revendications 5 à 12, dans lequel le dispositif drainant comprend un axe médian (112) et le conduit central (120) est centré sur l'axe médian.

14. Dispositif drainant selon l'une des revendications précédentes, dans lequel le volume de matière constitutive du dispositif drainant est compris entre 10 % et 40% du volume de l'enveloppe du dispositif.

Description:
DISPOSITIF DRAINANT DESTINE A ETRE ENFOUI DANS UN SOL AFIN D'AMELIORER LES CAPACITES DE RETENTION EN EAU DU SOL

Domaine technique de l'invention

[01] La présente invention concerne un dispositif drainant destiné à être enfoui dans un sol afin d'a méliorer les capacités de rétention en eau du sol. L'invention porte également sur un ouvrage de drainage et/ou de rétention comprenant volume souterrain rempli de dispositifs drainants selon l'invention. Etat de la technique

[02] I l est connu de l'état de la technique l'enfouissement de dispositifs drainants pour retenir momentanément l'eau s'écoulant dans le sol. Pour cela, les dispositifs drainants comprennent des éléments creux, délimitant des passages dans lesquels l'eau peut y être stockée temporairement.

[03] Lors de leur enfouissement, les dispositifs drainants subissent de nombreuses contraintes mécaniques, susceptibles d'engendrer des déformations plus ou moins importantes de leur géométrie initiale. Ces contraintes mécaniques peuvent écraser les dispositifs drainants et engendrer de façon partielle ou complète, l'obturation de leurs passages. Leur capacité de drainage s'en trouve alors diminuée voire altérée de façon significative. Ce risque est d'autant plus important que les dispositifs drainants sont enfouis profondément.

[04] La présente demande vise ainsi à proposer un nouveau type de dispositif drainant, plus robuste vis-à-vis des contraintes mécaniques subies lors de son enfouissement, de manière à préserver ses capacités de drainage.

Description de l'invention

[05] Pour cela, la présente demande propose un dispositif drainant de forme ellipsoïde ou ovoïde. Le dispositif drainant est traversé par au moins deux conduits distincts et parallèles entre eux, chaque conduit comprenant au moins une extrémité débouchant à la surface du dispositif drainant. [06] La forme ellipsoïdale ou ovoïdale du dispositif drainant permet une répartition homogène des pressions mécaniques appliquées à sa surface, afin que lesdites pressions puissent se compenser. Ainsi, de façon avantageuse, le dispositif drainant offre une plus grande résistance aux contraintes mécaniques s'exerçant à sa surface. Le dispositif drainant est donc moins susceptible de se déformer lors de son enfouissement, ce qui permet de préserver la forme des conduits qui le traversent. De ce fait, les propriétés de drainage du dispositif drainant sont préservées même pour des profondeurs d'enfouissement ou des charges importantes. Ainsi, le dispositif drainant selon l'invention peut être enterré à des profondeurs supérieures à 0,5 m, de préférence entre 0,5 et 1 m, sans subir de déformation significative de sa structure.

[07] Selon un mode de réalisation de l'invention, le dispositif drainant comprend au moins un conduit partiellement obturé au niveau de l'une de ses extrémités ou bien de ses deux extrémités. L'obturation partielle de l'extrémité d'un conduit permet de prévenir de son obturation complète par un ou plusieurs éléments présents dans le sol. Par exemple, l'extrémité d'un conduit est partiellement obturée afin d'éviter qu'un ou plusieurs cailloux ne puissent s'insérer et obturer une proportion importante du conduit. À titre d'exemple, une extrémité d'un conduit peut être obturée par une grille ou un couvercle partiellement ajouré. Il est à noter que l'obturation partielle permet de préserver l'écoulement des liquides.

[08] Selon un mode de réalisation préféré de l'invention, au moins un conduit comprend deux extrémités débouchant à la surface du dispositif drainant. Autrement dit, les extrémités du conduit affleurent à la surface du dispositif drainant et ne dépassent pas de celui-ci. Aucune extrémité du conduit n'est donc saillante. La surface externe du dispositif drainant forme ainsi une paroi de protection autour du conduit afin de le protéger.

[09] Selon un autre mode de réalisation de l'invention, la section de passage est constante le long d'au moins un conduit. Autrement dit, entre les extrémités d'un même conduit, la section de passage du conduit peut être de surface constante. Par les termes « section de passage », on entend la surface délimitée par la paroi interne du conduit dans un plan normal à son axe longitudinal. La section de passage d'un conduit peut être de forme ovale, circulaire, rectangulaire, carré ou autre. [10] À l'inverse, selon un autre exemple de réalisation de l'invention, entre les extrémités d'un même conduit, la section du conduit varie de façon régulière ou constante. Ce mode de réalisation permet avantageusement faciliter la fabrication par injection moulage du dispositif drainant. Selon une variante de réalisation préférée, le dispositif drainant comprend deux conduits parallèles entre eux, dont les sections de passage varient, selon une même direction, de façon opposée. Ce mode de réalisation permet avantageusement de s'assurer qu'un liquide puisse pénétrer et sortir du dispositif drainant au niveau de deux zones opposées.

[11] Selon une variante de réalisation de l'invention, la paroi interne d'un conduit ou d'au moins un conduit comprend une ou plusieurs nervures de sorte à diminuer localement sa section de passage. Selon une alternative, au moins un conduit comprend au moins une nervure périphérique interne formant une moulure saillante, s'étendant transversalement au conduit et délimitant une surface fermée correspondant à une section de passage du conduit. Selon une autre alternative, au moins un conduit comprend au moins une nervure longitudinale formant une moulure saillante, s'étendant sur une partie ou toute la longueur du conduit. La présence d'une ou plusieurs nervures permet de renforcer la rigidité du conduit et du dispositif drainant, vis-à-vis des contraintes externes. Il est à noter qu'un même conduit peut comprendre au moins une nervure longitudinale et au moins une nervure périphérique.

[12] Selon un autre mode de réalisation de l'invention, le dispositif drainant comprend un conduit central et au moins deux conduits périphériques parallèles au conduit central et agencés autour du conduit central. De préférence, au moins deux conduits périphériques sont situés à la même distance du conduit central. Selon une variante de réalisation, au moins deux conduits périphériques peuvent être agencés à des distances différentes du conduit central. Selon un mode de réalisation préféré, les conduits périphériques sont agencés de sorte à former des anneaux concentriques autour du conduit central. Par exemple, les conduits périphériques peuvent être agencés de sorte à former au moins deux, de préférence au moins trois anneaux concentriques autour du conduit central. De façon avantageuse, les conduits périphériques peuvent être répartis de façon régulière autour du conduit central. [13] Selon un autre mode de réalisation de l'invention, le nombre de conduits périphériques, formant un anneau concentrique autour du conduit central, peut augmenter lorsque le rayon de l'anneau concentrique croît. Par exemple, le premier anneau concentrique formé autour du conduit central, peut être formé par au moins trois ou de préférence au moins six conduits périphériques.

[14] Selon une variante de réalisation de l'invention, la section de passage des conduits périphériques diminue lorsque leur distance augmente par rapport au conduit central. Ce mode de réalisation permet au dispositif drainant de comprendre des conduits périphériques dont les sections de passage sont différentes. Or, la vitesse d'écoulement ainsi que la capacité de stockage d'un liquide dans un conduit périphérique dépendent notamment de sa section de passage. De ce fait, ce mode de réalisation permet au dispositif drainant de comprendre des conduits périphériques configurés pour stocker des quantités différentes de liquide, remplissant et s'écoulant les conduits à des vitesses différentes. Cela permet avantageusement de drainer des quantités d'eau différentes, à des vitesses d'écoulement différentes. Le dispositif drainant peut ainsi s'adapter à tous types de sols. Selon un autre avantage, l'emploi de conduits périphériques dont les sections de passage sont différentes, permet d'éviter que tous les conduits périphériques soient bouchés par un même type d'élément présent dans le sol. Ainsi, le dispositif drainant est moins susceptible d'avoir tous ses conduits obturés.

[15] Selon un autre mode de réalisation de l'invention, chaque conduit périphérique est délimité par des parois radiales et des parois tangentes par rapport au conduit central. Selon un mode de réalisation particulier, lorsque le dispositif drainant comprend plusieurs anneaux concentriques formés par des conduits périphériques, une paroi tangente peut délimiter deux conduits périphériques appartenant à des anneaux concentriques distincts.

[16] Selon une variante de réalisation, une paroi tangente d'un conduit périphérique forme également une paroi tangente pour plusieurs conduits périphériques, appartenant à un anneau concentrique entourant ledit conduit.

[17] Selon un mode de réalisation particulier de l'invention, au moins deux conduits périphériques appartenant à des anneaux concentriques distincts, possèdent leur paroi radiale alignée. Ce mode de réalisation permet de former une ou plusieurs branches s'étendant radialement depuis le conduit central et rigidifiant la structure du dispositif drainant. À l'inverse, des conduits périphériques appartenant à des anneaux concentriques distincts peuvent avoir leur paroi radiale désaxée. Ce mode de réalisation permet une plus grande souplesse du dispositif drainant tout en évitant un pincement des conduits périphériques.

[18] Selon un mode de réalisation particulier de l'invention, les parois radiales possèdent une épaisseur comprise entre 1mm et 10mm ou entre 1,5mm et 5mm, de préférence de l'ordre de 3mm. Les parois tangentes peuvent avoir une épaisseur du même ordre de grandeur que les parois radiales. Éventuellement, les parois radiales délimitant les conduits périphériques formant un même anneau concentrique, peuvent être identiques. L'épaisseur des parois radiales peut être identique ou différente entre deux anneaux concentriques.

[19] Selon un mode de réalisation de l'invention, les anneaux concentriques adjacents sont séparés par une paroi ou plusieurs parois tangentes, dont l'épaisseur est comprise entre 1 mm et 10 mm ou entre 1,5 mm et 5 mm, de préférence de l'ordre de 3 mm. Selon une alternative, la distance séparant deux anneaux concentriques diminue lorsque la distance au conduit principal augmente.

[20] Selon un mode de réalisation préféré de l'invention, le dispositif drainant comprend un axe médian et le conduit central est centré sur l'axe médian. De préférence, le dispositif drainant comprend un axe longitudinal et le conduit central est centré autour de l'axe longitudinal.

[21] Selon un mode de réalisation de l'invention, le volume de matière constitutive du dispositif drainant est compris entre 10% et 40%, de préférence de l'ordre de 30% du volume de l'enveloppe du dispositif drainant. Le volume de l'enveloppe correspond au volume de l'ellipsoïde circonscrit au dispositif drainant.

[22] Selon une variante de réalisation de l'invention, au moins 60% de la paroi externe du dispositif drainant est ajourée par les conduits, de préférence plus de 80%.

[23] Selon un mode de réalisation particulier de l'invention, la plus grande dimension du dispositif drainant est comprise entre 20mm et 500mm, de préférence entre 50mm et 250mm ou de l'ordre de 125mm. [24] Selon un autre mode de réalisation, le nombre de conduits est compris entre 5 et 60, de préférence entre 20 et 40.

[25] Selon un mode de réalisation particulier, le dispositif drainant est réalisé à partir d'un matériau à base de l'un des polymères suivants : le polyéthylène, le polypropylène, le polytéréphtalate d'éthylène, le polyéthylène téréphtalate, l'acrylonitrile butadiène styrène, le polyoxyméthylène, le styrène-acrylonitrile et/ou le polystyrène.

[26] L'invention concerne également un ouvrage de drainage et/ou de rétention comprenant volume souterrain rempli de dispositifs drainants selon l'invention. Bien entendu, au moins deux dispositifs drainants remplissant le volume souterrain peuvent être identiques.

[27] Il va de soi que les caractéristiques, différentes variantes et formes de réalisation de l'invention peuvent être associées les unes aux autres selon diverses combinaisons, dans la mesure où elles ne sont pas incompatibles ou exclusives les unes des autres.

Description des figures

[28] D'autres caractéristiques et avantages de la présente invention apparaîtront plus clairement à la lecture de la description qui va suivre, faite en référence aux dessins annexés, donnés à titre d'exemples non limitatifs, dans lesquels :

- la figure 1 présente une vue de face d'un premier exemple de dispositif drainant selon l'invention ;

- la figure 2 présente une coupe transversale du dispositif drainant illustré à la figure 1 ;

- la figure 3 présente une vue en perspective d'un dispositif drainant illustré aux figures 1 et 2 ;

- la figure 4 présente une vue de face d'un deuxième exemple de dispositif drainant selon l'invention ;

- les figures 5 et 6 présentent respectivement une vue de face et en perspective d'un autre mode de réalisation d'un dispositif drainant selon l'invention ; - les figures 7 et 8 présentent respectivement une vue de face et en perspective d'un autre mode de réalisation d'un dispositif drainant selon l'invention ;

- les figures 9 et 10 présentent respectivement une vue de face et en perspective d'un autre mode de réalisation d'un dispositif drainant selon l'invention ;

- les figures 11 et 12 présentent respectivement une vue de face et en perspective d'un autre mode de réalisation d'un dispositif drainant selon l'invention ;

- les figures 13 et 14 présentent respectivement une vue de face et en perspective d'un autre mode de réalisation d'un dispositif drainant selon l'invention ;

- les figures 15 et 16 présentent respectivement une vue de face et en perspective d'un autre mode de réalisation d'un dispositif drainant selon l'invention.

Description détaillée de l'invention

[29] La figure 1 illustre un premier mode de réalisation d'un dispositif drainant selon l'invention. Plus précisément, le dispositif drainant 100 ici représenté comprend une paroi externe 110 délimitant une forme sphérique dont le diamètre est compris entre 80 mm et 160 mm et, par exemple, de 125mm. Le dispositif drainant comprend un canal central 120 dont l'axe longitudinal est centré sur un axe médian 112 du dispositif drainant. Comme illustré à la figure 2, le canal central traverse au moins en partie le dispositif drainant de sorte qu'une première extrémité 122 du canal débouche au niveau de la paroi externe 110 du dispositif. Selon le présent exemple, la seconde extrémité 124 du canal central est partiellement obturée par la paroi externe 110 formant une croix au niveau dudit canal. La paroi interne 126 du canal central délimite une section de passage de forme circulaire. Le diamètre de la section de passage est de l'ordre de 20mm au niveau de la première extrémité 122 du canal central.

[30] Le dispositif drainant comprend également trente-six conduits périphériques

130 agencés de manière à être tous parallèles au conduit central 120. Chaque conduit périphérique comprend une première extrémité 132 et une seconde extrémité 134, débouchant au niveau de la paroi externe 110 du dispositif drainant. Comme illustré à la figure 1, les conduits périphériques sont agencés de sorte à former trois anneaux concentriques réguliers autour du conduit central 120. [31] Le premier anneau concentrique A est composé de huit conduits périphériques 130A. Les conduits périphériques sont identiques. Chaque conduit périphérique 130A est délimité par une paroi proximale 135A, une paroi distale 136A et deux parois radiales 137A. Les termes « proximal », « distal » et « radial » font référence à la position du conduit central 120. Les parois proximales et distales sont sensiblement tangentes aux parois radiales. Comme illustré à la figure 2, la distance séparant les parois proximales 135A de la paroi interne 126 du canal central varie de façon régulière le long dudit canal. Cette distance est de l'ordre de 3mm au niveau de la première extrémité 122 du canal central et de 4,9mm à proximité de sa seconde extrémité 124. Les parois distales 136A sont plus larges que les parois proximales

135A, de sorte à délimiter des sections de passage de forme triangulaire et arrondies au niveau de leur base et de leur sommet. La largeur des parois distales 136A est de l'ordre de 19,5mm.

[32] Le deuxième anneau concentrique B est composé de douze conduits périphériques 130B. Les conduits périphériques 130B sont identiques Chaque conduit périphérique 130B est délimité par une paroi proximale 135B, une paroi distale 136B et deux parois radiales 137B. Les parois proximales et distales sont sensiblement tangentes aux parois radiales. La distance séparant les parois proximales 135B des parois distales 136A du premier anneau concentrique B est de 3mm. Les parois distales 136B sont légèrement plus larges que les parois proximales 135B de sorte à délimiter des sections de passage en forme de trapèze isocèle, arrondies au niveau de leur base et de leur sommet. La largeur des parois distales 136B est de l'ordre de 18,5mm.

[33] Le troisième anneau concentrique C est composé de seize conduits périphériques 130C identiques. Chaque conduit périphérique 130C est délimité par une paroi proximale 135C, une paroi distale 136C et deux parois radiales 137C. Les parois proximales et distales sont sensiblement tangentes aux parois radiales. La distance séparant les parois proximales 135C des parois distales 136B du deuxième anneau concentrique B, est de 3mm au niveau de leur première extrémité 132C et de 1,9mm au niveau de leur seconde extrémité 134C. Les parois distales 136C sont légèrement plus larges que les parois proximales 135C de sorte à délimiter des sections de passage en forme de trapèze isocèle, arrondies au niveau de leur base et de leur sommet. La largeur des parois distales 136C est de l'ordre de 19,9mm. Il est à noter que les conduits périphériques 130C comprennent une nervure 138C formant une moulure saillante, s'étendant transversalement au conduit et diminuant localement la section de passage des conduits 130C. L'épaisseur de la nervure est de 3mm. Il est à noter que selon le présent exemple, les conduits 130A et 130B ne comprennent pas de nervure décrite ci-dessus.

[34] Comme illustré à la figure 3, les dimensions des ouvertures formées par les conduits périphériques 130 à la surface de la paroi externe 110, augmentent lorsqu'on s'écarte du conduit central 120 afin de favoriser l'écoulement d'une plus grande quantité de liquide dans les conduits. On favorise aussi un plus facteur d'ouverture du dispositif drainant. La paroi externe 110 du dispositif drainant 100 illustré aux figures 1 est ajourée à 66% par les conduits 130.

[35] La figure 4 illustre à présent un deuxième mode de réalisation d'un dispositif drainant selon l'invention. Plus précisément, le dispositif drainant 200 ici représenté se distingue du dispositif drainant 100 décrit ci-dessus en ce qu'il comporte des conduits périphériques 230A de formes différentes, au niveau du premier anneau concentrique A. Plus précisément, chaque conduit périphérique 230A comprend au niveau de sa paroi distale 236A, une nervure 239A s'étendant tout le long du conduit. Les conduits périphériques 230A délimitent ainsi une section de passage en forme de cœur. Les nervures 239A permettent avantageusement de créer localement une surépaisseur entre les parois distales 236A et les parois proximales 235B des conduits périphériques 230B (formant le deuxième cercle concentrique B). Les nervures 239A permettent donc de renforcer les parois distales 230A afin qu'un plus grand nombre de conduits périphériques 230B puissent prendre appui sur les conduits périphériques 230A. Dans le cas présent, la paroi distale 236A d'un conduit périphérique 230A est adjacente à deux parois proximales 235B de conduits périphériques 230B. Cette alternative permet ainsi d'augmenter le nombre de conduits périphériques formant le deuxième anneau concentrique B. Selon le présent exemple, le deuxième anneau concentrique B comprend seize conduits périphériques 230B. Il est également à noter que les parois radiales 237A des conduits périphériques 230A sont toutes alignées avec les parois radiales des conduits périphériques formant le deuxième et le troisième anneau concentrique. Ainsi, lorsqu'une force mécanique s'exerce sur la paroi externe 210 du dispositif drainant, la pression est transmise par lesdites parois radiales jusqu'au conduit central 220 qui grâce à sa forme arrondie, permet de répartir cette pression entre les autres parois radiales pour reporter ladite force sur une plus grande surface de la paroi externe 210, opposée au point d'application de la force. Ce mode de réalisation est particulièrement avantageux lorsqu'on souhaite enfouir un dispositif drainant 200 à des profondeurs importantes. La paroi externe 210 du dispositif drainant 200 est également ajourée à 66% par les conduits 230.

[36] Les figures 5 et 6 illustrent un autre mode de réalisation d'un dispositif drainant selon l'invention, dans lequel le dispositif drainant est de forme sphérique avec un diamètre de 75mm. Il comprend 18 conduits répartis selon deux anneaux concentriques centrés sur un canal central ouvert au niveau de ses deux extrémités.

[37] Les figures 7 et 8 illustrent un autre mode de réalisation d'un dispositif drainant selon l'invention, dans lequel le dispositif drainant est de forme sphérique avec un diamètre de 125mm. Il comprend 34 conduits répartis selon trois anneaux concentriques centrés sur un canal central ouvert au niveau de ses deux extrémités.

[38] Les figures 9 et 10 illustrent un autre mode de réalisation d'un dispositif drainant selon l'invention, dans lequel le dispositif drainant est de forme sphérique avec un diamètre de 75mm. Il comprend 34 conduits répartis selon trois anneaux concentriques centrés sur un canal central ouvert au niveau d'une extrémité et fermé au niveau d'une autre extrémité.

[39] Les figures 11 et 12 illustrent un autre mode de réalisation d'un dispositif drainant selon l'invention, dans lequel le dispositif drainant est de forme ellipsoïde avec un grand axe de 200mm et un petit axe de 125mm. Il comprend 49 conduits répartis selon trois anneaux concentriques centrés sur un canal central ouvert au niveau de ses deux extrémités.

[40] Les figures 13 et 14 illustrent un autre mode de réalisation d'un dispositif drainant selon l'invention, dans lequel le dispositif drainant est de forme sphérique avec un diamètre de 180 mm. Il comprend 49 conduits répartis selon quatre anneaux concentriques centrés sur un canal central ouvert au niveau de ses deux extrémités. [41] Les figures 15 et 16 illustrent un autre mode de réalisation d'un dispositif drainant selon l'invention, dans lequel le dispositif drainant est de forme sphérique avec un diamètre de 180mm. Il comprend 49 conduits répartis selon quatre anneaux concentriques centrés sur un canal central ouvert au niveau de ses deux extrémités.

[42] Les figures 17 et 18 illustrent un autre mode de réalisation d'un dispositif drainant selon l'invention, dans lequel le dispositif drainant est de forme sphérique avec un diamètre de 250mm. Il comprend 49 conduits répartis selon quatre anneaux concentriques centrés sur un canal central ouvert au niveau de ses deux extrémités. L'épaisseur des parois entre les conduits est de 5mm.

[43] Afin de réaliser un ouvrage de rétention enterré selon l'invention les dispositifs drainants sont mis en œuvre de la manière suivante.

[44] Tout d'abord, il est creusé un bassin de rétention d'une profondeur comprise entre 0,5 et 3m, de préférence entre 0,5 et 1 m, dont le fond et les parois latérales sont recouvertes d'un géotextile perméable à l'eau. Ensuite le bassin de rétention est rempli de dispositifs drainants selon l'invention dont la forme ellipsoïde permet de faciliter la répartition et la distribution dans le volume du bassin. Le bassin ainsi rempli est alors couvert d'au moins une épaisseur de géotextile qui est recouvert par une épaisseur de terre ou de remblai sur lequel il peut être mis en place une chaussée de route ou de parking.

[45] Le bassin de rétention ainsi formé présente alors à volume identique une capacité de rétention supérieure à celle d'un bassin rempli de granulats grossier tout en offrant des caractéristiques mécaniques équivalente.