Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
ELECTRICAL CONNECTOR FOR AN AIRCRAFT FAIRING
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2017/174939
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to an electrical connector (18) suitable for electrically connecting a device (14) arranged on the outer surface of the fairing (6) of an aircraft (10). The connector (18) is characterised in that it comprises a tubular sleeve (22) which extends axially from a head (28) suitable for being embedded in a complementary hole (20) produced through said fairing (16), to a body (32) suitable for being arranged inside the aircraft (10), the sleeve (22) delimiting at least one axially traversing housing (40), and an electrical contact (24) extending axially into the housing (40) delimited by the sleeve (22), and which has an outer face (42) able to be electrically connected to the external device (14) and an inner face (44) able to be electrically connected to an internal device.

Inventors:
DELESALLE, Thibault (Route du Pont 8, GONFREVILLE L'ORCHER, 76700, FR)
ONFRAY, Sylvain (Route du Pont 8, GONFREVILLE L'ORCHER, 76700, FR)
Application Number:
FR2017/050815
Publication Date:
October 12, 2017
Filing Date:
April 05, 2017
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
SAFRAN NACELLES (Route du Pont 8, GONFREVILLE L'ORCHER, 76700, FR)
International Classes:
H01R13/631; B64D47/02; H01R13/33; H01R13/42; H01R13/74; G09F21/10; H01R13/24; H01R13/533; H01R13/684
Domestic Patent References:
WO2014174211A12014-10-30
Foreign References:
US4726788A1988-02-23
US20140219744A12014-08-07
DE202012010193U12014-02-03
US20130194769A12013-08-01
US20090298354A12009-12-03
US20090163072A12009-06-25
US4909761A1990-03-20
Attorney, Agent or Firm:
CABINET GERMAIN & MAUREAU (31-33 rue de la Baume, PARIS, 75008, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1 . Connecteur (18) électrique adapté pour relier électriquement un équipement (14) agencé sur la surface externe du carénage (16) d'un aéronef (10), le connecteur (18) est caractérisé en ce qu'il comporte :

- une douille (22) tubulaire qui s'étend axialement depuis une tête (28) adaptée pour être noyée dans un trou (20) de forme complémentaire réalisé à travers ledit carénage (16), jusqu'à un corps (32) adapté pour être agencé à l'intérieur de l'aéronef (10), la douille (22) délimitant au moins un logement (40) axial traversant,

- un contact (24) électrique qui s'étend axialement dans le logement (40) délimité par la douille (22), et qui présente une face externe (42) apte à être reliée électriquement sur l'équipement externe (14) et une face interne (44) apte à être reliée électriquement sur un équipement interne, et

- un raccord (26) interne qui est monté sur le corps (32) de la douille (22) de façon démontable pour fixer le connecteur (18) sur le carénage (16),

et en ce que la tête (28) de la douille (22) présente une forme tronconique qui est adaptée pour être logée dans ledit trou (20) de forme complémentaire réalisé à travers le carénage (16) de l'aéronef (10), la tête (28) de la douille (22) étant délimitée axialement par une face externe (34) adaptée pour affleurer la surface externe (36) du carénage (16).

2. Connecteur (18) électrique selon la revendication 1 , caractérisé en ce que le raccord (26) interne est monté sur le corps (32) de la douille (22) de façon démontable et le raccord présente :

- une face d'appui (46) qui est adaptée pour coopérer avec la tête (28) de la douille (22) pour pincer axialement le carénage (16) de l'aéronef (10), et

- un fond (48) radial qui est adapté pour emprisonner le contact

(24) électrique dans le logement (40) de la douille (22).

3. Connecteur (18) électrique selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que le raccord (26) interne est vissé sur le corps (32) de la douille (22).

4. Connecteur (18) électrique selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que le contact (24) électrique est monté coulissant axialement dans ledit logement (40) associé entre une position de repos dans laquelle la face externe (42) du contact (24) fait saillie par rapport à la tête (28) de la douille (22) et une position de contact dans laquelle le contact (24) électrique affleure la tête (28) de la douille (22), le connecteur (18) comportant un élément de rappel élastique (56, 58) du contact (24) électrique vers sa position de repos.

5. Connecteur (18) électrique selon les revendications 4 et 2, caractérisé en ce que l'élément de rappel élastique (56, 58) est interposé axialement entre le fond (48) du raccord (26) interne et le contact (24) électrique.

6. Connecteur (18) électrique selon la revendication 4, caractérisé en ce que l'élément de rappel élastique (56, 58) est relié électriquement sur l'équipement interne.

7. Connecteur (18) électrique selon la revendication 4, caractérisé en ce que le contact (24) électrique forme un épaulement (52) qui est conçu pour être en appui axial sur un siège (54) complémentaire délimité par le logement (40) de la douille (22) tubulaire, pour limiter le déplacement axial du contact (24) électrique vers l'extérieur de l'aéronef (10).

8. Connecteur (18) électrique selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que la douille (22) délimite une pluralité de logements (40) axiaux, et en ce que le connecteur (18) électrique comporte une pluralité de contacts (24) électriques qui s'étendent chacun axialement dans un desdits logements (40) délimités par la douille (22), chaque contact (24) électrique présentant une face externe (42) apte à être reliée électriquement sur l'équipement externe (14) et une face interne (44) apte à être reliée électriquement sur l'équipement interne.

9. Connecteur (18) électrique selon la revendication 9, caractérisé en ce que le raccord (26) interne comporte un premier sous-ensemble (70a) de forme globalement tubulaire qui est monté sur le corps (32) de la douille (22) de façon démontable et un second sous-ensemble (70b) qui forme le fond du raccord (26) interne et qui délimite une pluralité de compartiments (72), chaque compartiment (72) étant adapté pour obturer la douille (22) axialement et pour emprisonner le contact (24) électrique associé dans le logement (40) associé de la douille (22), et en ce que le second sous-ensemble (70b) est monté libre en rotation dans le premier sous-ensemble (70a).

10. Connecteur (18) électrique selon la revendication 10, caractérisé en ce que le second sous-ensemble (70b) comporte un manchon (84) qui s'étend axialement à travers un passage (74) du premier sous- ensemble (70a) et qui coopère avec ledit passage (74) par coopération de forme pour accoupler le premier sous-ensemble (70a) sur le second sous- ensemble (70b).

1 1 . Connecteur (18) électrique selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce qu'il comporte un fusible (60) qui est relié électriquement sur la face interne (44) du contact (24) et qui permet d'ouvrir le circuit électrique passant par le connecteur (18).

12. Connecteur (18) électrique selon la revendication 1 1 , caractérisé en ce qu'il comporte un bouchon qui est adapté pour obturer le passage (74) du premier sous-ensemble (70a).

13. Aéronef (1 0) équipé d'un connecteur (1 8) électrique selon l'une quelconque des revendications précédentes, ledit connecteur (18) étant adapté pour relier électriquement un équipement (14) agencé sur la surface externe du carénage (16) de l'aéronef (10), à un équipement agencé à l'intérieur de l'aéronef (10).

Description:
Connecteur électrique pour carénage d'aéronef

L'invention concerne un connecteur électrique adapté pour relier électriquement un équipement agencé sur la surface externe d'un carénage d'un aéronef, à un équipement agencé à l'intérieur de l'aéronef.

De manière plus générale, le connecteur selon l'invention est adapté pour relier électriquement deux équipements agencés de part et d'autre d'une cloison.

Il est connu de munir un aéronef d'un équipement externe qui nécessite un raccordement électrique, pour être alimenté en courant électrique ou pour être commandé par exemple.

Un tel équipement externe peut être un dispositif pour l'affichage d'un message lumineux sur le carénage de l'aéronef par exemple, tel que le dispositif décrit dans le document WO-201417421 1 , ou tout autre élément nécessitant d'être relié électriquement.

Selon le document WO-201417421 1 , le dispositif d'affichage est raccordé électriquement sur un équipement agencé à l'intérieur de l'aéronef, par l'intermédiaire de fils électriques qui traversent le carénage de l'aéronef à travers des trous prévus à cet effet.

Bien qu'efficaces, les trous prévus pour le passage des fils peut affaiblir la tenue mécanique du carénage et peut obliger potentiellement leur réparation, par rebouchage par exemple, dans le cas de l'enlèvement de l'équipement situé à l'extérieur de l'aéronef.

L'invention vise à pallier notamment cet inconvénient et consiste à proposer au moins un point de connexion électrique pérenne afin d'éviter le rebouchage des trous ainsi que d'éviter de détériorer l'esthétique du carénage.

Dans ce but, l'invention propose un connecteur électrique adapté pour relier électriquement un équipement agencé sur la surface externe du carénage d'un aéronef, le connecteur est caractérisé en ce qu'il comporte :

- une douille tubulaire qui s'étend axialement depuis une tête adaptée pour être noyée dans un trou complémentaire réalisé à travers ledit carénage, jusqu'à un corps adapté pour être agencé à l'intérieur de l'aéronef, la douille délimitant au moins un logement axial traversant,

- un contact électrique qui s'étend axialement dans le logement délimité par la douille, et qui présente une face externe apte à être reliée électriquement sur l'équipement externe et une face interne apte à être reliée électriquement sur un équipement interne, et

- un raccord interne qui est monté sur le corps de la douille de façon démontable pour fixer le connecteur sur le carénage,

et en ce que la tête de la douille présente une forme tronconique qui est adaptée pour être logée dans ledit trou réalisé à travers le carénage de l'aéronef, la tête de la douille étant délimitée axialement par une face externe adaptée pour affleurer la surface externe du carénage.

Le connecteur selon l'invention apporte un gain de temps pour le raccordement électrique d'un équipement externe.

De plus, l'invention évite les étapes de maintenance qui consistent à reboucher les trous de passage des fils dans le carénage.

Le connecteur permet également un choix plus libre d'emplacement des équipements électriques sur la face externe du carénage.

En outre, l'impact structurel sur le carénage est amoindri.

En effet, la tête de la douille affleure le carénage limitant ainsi les perturbations aérodynamiques.

Aussi, en cas de détachement ou arrachage de l'équipement interne, la liaison électrique avec l'équipement interne ne sera pas endommagée.

De manière générale, la qualité de l'installation est renforcée.

Selon une autre caractéristique, le raccord interne est monté sur le corps de la douille de façon démontable et le raccord présente :

- une face d'appui qui est adaptée pour coopérer avec la tête de la douille pour pincer axialement le carénage de l'aéronef, et

- un fond radial qui est adapté pour obturer la douille axialement et pour emprisonner le contact électrique dans le logement de la douille.

Cette caractéristique permet un montage rapide et fiable du connecteur sur le carénage.

De préférence, le raccord interne est vissé sur le corps de la douille.

Selon une autre caractéristique, le contact électrique est monté coulissant axialement dans ledit logement associé entre une position de repos dans laquelle la face externe du contact fait saillie par rapport à la tête de la douille et une position de contact dans laquelle le contact électrique affleure la tête de la douille, le connecteur comportant un élément de rappel élastique du contact électrique vers sa position de repos.

La course du contact permet d'assurer le contact électrique malgré les déformations et tolérances de fabrication de l'équipement à alimenter et /ou du carénage et malgré les vibrations en vol.

De préférence, l'élément de rappel élastique est interposé axialement entre le fond du raccord interne et le contact électrique.

De plus, l'élément de rappel élastique est relié électriquement sur l'équipement interne.

Selon une autre caractéristique, la tête de la douille présente une forme tronconique qui est adaptée pour être logée dans ledit trou réalisé à travers le carénage de l'aéronef, la tête de la douille étant délimitée axialement par une face externe adaptée pour affleurer la surface externe du carénage.

La face affleurante de la tête de la douille permet de limiter les perturbations aérodynamiques.

Selon une autre caractéristique, le contact électrique forme un épaulement qui est conçu pour être en appui axial sur un siège complémentaire délimité par le logement de la douille tubulaire, pour limiter le déplacement axial du contact électrique vers l'extérieur de l'aéronef.

Selon une autre caractéristique, la douille délimite une pluralité de logements axiaux, et en ce que le connecteur électrique comporte une pluralité de contacts électriques qui s'étendent chacun axialement dans un desdits logements délimités par la douille, chaque contact électrique présentant une face externe apte à être reliée électriquement sur l'équipement externe et une face interne apte à être reliée électriquement sur l'équipement interne.

Cette caractéristique permet notamment de raccorder différents types de sources électriques, comme une source de courant continu et une source de courant alternatif.

Selon une autre caractéristique, le raccord interne comporte un premier sous-ensemble de forme globalement tubulaire qui est monté sur le corps de la douille de façon démontable et un second sous-ensemble qui forme le fond du raccord interne et qui délimite une pluralité de compartiments, chaque compartiment étant adapté pour obturer la douille axialement et pour emprisonner le contact électrique associé dans le logement associé de la douille, et en ce que le second sous-ensemble est monté libre en rotation dans le premier sous-ensemble. Selon une autre caractéristique, le second sous-ensemble comporte un manchon qui s'étend axialement à travers un passage du premier sous-ensemble et qui coopère avec ledit passage par coopération de forme pour accoupler le premier sous-ensemble sur le second sous-ensemble.

Selon une autre caractéristique le connecteur comporte un fusible qui est relié électriquement sur la face interne du contact et qui permet d'ouvrir le circuit électrique passant par le connecteur.

Selon une autre caractéristique, le connecteur comporte un bouchon qui est adapté pour obturer le passage du raccord interne.

L'invention concerne également un aéronef équipé d'un connecteur électrique du type décrit précédemment, ledit connecteur étant adapté pour relier électriquement un équipement agencé sur la surface externe du carénage de l'aéronef, à un équipement agencé à l'intérieur de l'aéronef.

D'autres caractéristiques et avantages de l'invention apparaîtront à la lecture de la description détaillée qui suit pour la compréhension de laquelle on se reportera aux dessins annexés dans lesquels :

- la figure 1 est une vue d'ensemble qui illustre un aéronef équipé d'un connecteur électrique selon l'invention ;

- la figure 2 est une vue en perspective qui illustre le connecteur électrique selon un premier mode de réalisation de l'invention ;

- la figure 3 est une vue en section axiale qui illustre le connecteur de la figure 2 ;

- la figure 4 est une vue schématique en perspective de la douille du connecteur de la figure 2 ;

- la figure 5 est une vue schématique en perspective du contact électrique du connecteur de la figure 2 ;

- la figure 6 est une vue schématique en perspective du contact électrique du connecteur de la figure 2 selon une variante de réalisation ;

- la figure 7 est une vue schématique en perspective du raccord interne du connecteur de la figure 2 ;

- la figure 8 est une vue schématique en perspective du raccord interne du connecteur de la figure 2 selon une variante de réalisation ;

- les figures 9a et 9b sont des vues schématiques en section axiale et de face respectivement, qui illustrent un exemple de réalisation de la douille du connecteur selon un second mode de réalisation de l'invention ; - les figures 10 à 12 sont des vues schématique de face, qui illustrent d'autres exemples de réalisation de la douille du connecteur selon le second mode de réalisation de l'invention ;

- la figure 13 est une vue schématique en perspective qui illustre le raccord interne selon le second mode de réalisation de l'invention ;

- la figure 14 est une vue schématique en perspective qui illustre un autre exemple de réalisation du raccord interne selon le second mode de réalisation de l'invention.

Dans la description et les revendications, on utilisera à titre non limitatif les expressions « externe » et « interne », ou « intérieur » et « extérieur », pour distinguer l'espace externe et l'espace interne respectivement de l'aéronef, ces espaces étant délimités par le carénage de l'aéronef.

De même, les termes « axial » et « radial » doivent s'entendre en référence à l'axe A de connexion représenté aux figures.

Aussi, pour les différentes variantes de réalisation, les mêmes références pourront être utilisées pour des éléments identiques ou assurant la même fonction, par souci de simplification de la description.

On a représenté à la figure 1 un aéronef 10 qui est équipé de deux nacelles de turboréacteur, dont une nacelle 12 est visible à la figure 1 .

La nacelle 12 porte un équipement externe 14 agencé sur la surface externe du carénage 16 de l'aéronef 10, l'élément externe 14 étant ici un dispositif d'affichage 14 d'un message lumineux, le message affiché étant « LOGO » selon l'exemple illustré.

On entend par carénage 16 la paroi extérieure, ou l'enveloppe, de l'aéronef 10 au sens large, ce qui comprend aussi bien la paroi extérieure d'une nacelle que la paroi extérieure d'un aileron de l'aéronef 12 par exemple.

Le dispositif d'affichage 14 est relié électriquement sur un équipement interne (non représenté), c'est-à-dire un équipement interne qui est agencé à l'intérieur de l'enveloppe formée par le carénage 16, comme un dispositif d'alimentation électrique et/ou un dispositif de commande par exemple.

A cet effet, comme on peut le voir aux figures 2 et 3, un connecteur 18 électrique selon l'invention est monté dans un trou 20 réalisé à travers le carénage 16 de l'aéronef 10, pour relier électriquement le dispositif d'affichage 14, ou tout autre équipement électrique, à un équipement interne. Le connecteur 18 s'étend axialement suivant un axe A de connexion qui est globalement perpendiculaire au carénage 16, le connecteur 18 comportant essentiellement une douille 22 tubulaire, un contact 24 électrique mobile et un raccord 26 interne.

La douille 22, illustrée en détail à la figure 4, s'étend axialement, suivant l'axe A, depuis une tête 28 qui est noyée dans le trou 20 réalisé à cet effet, jusqu'à un corps 32 cylindrique agencé à l'intérieur de l'aéronef 10.

Le terme noyé signifie que la tête 28 de la douille 22 est logée sans jeu dans le trou 20 de forme complémentaire associé et de façon affleurante au carénage de l'aéronef.

La tête 28 de la douille 22 présente une forme tronconique complémentaire à la forme tronconique du trou 20 associé, la tête 28 de la douille 22 étant délimitée axialement par une face externe 34 plane qui affleure la surface externe 36 du carénage 16 et par une face tronconique 38 qui est en appui axial sur le trou 20.

Selon un premier exemple de réalisation illustré aux figures 2 à 8, la douille 22 délimite un logement 40 axial traversant.

Le contact 24 électrique présente une forme globalement cylindrique qui s'étend axialement dans le logement 40 délimité par la douille 22, depuis une face externe 42 de contact plane apte à être reliée électriquement sur le dispositif d'affichage 14 par un conducteur électrique (non représenté), jusqu'à une face interne 44 apte à être reliée électriquement sur l'équipement interne (non représenté).

Aussi, le raccord 26 interne forme un écrou borgne qui est vissé sur le corps 32 de la douille 22 de façon démontable, le raccord 26 présentant une surface périphérique qui est adaptée à l'utilisation d'un outil standard de montage ou à un serrage à la main.

De même, la surface externe du raccord 26 est isolée électriquement de la surface interne du raccord 26 afin d'éviter les risques d'électrisation d'un opérateur à la manipulation du dispositif.

Le raccord 26 interne présente une face d'appui 46 et un fond 48.

La face d'appui 46 axial du raccord 26 est adaptée pour coopérer avec la tête 28 de la douille 22 pour pincer axialement le carénage 16 de l'aéronef 10, de sorte que le carénage 16 est interposé axialement entre la tête 28 de la douille 22 et le raccord 26 comme on peut le voir à la figure 3, afin de verrouiller le connecteur 18 sur le carénage 16. Une rondelle 50 peut être interposée axialement entre le carénage 16 et la face d'appui 46 du raccord 26, la rondelle 50 permettant de ne pas endommager le carénage 16 lors du serrage du raccord 26.

La rondelle 50 est isolée électriquement, au moins sur sa face en contact avec le carénage 16.

Le fond 48 du raccord 26, qui s'étend radialement, obture la douille 22 axialement et emprisonne le contact 24 électrique dans le logement 40 associé.

Selon un autre aspect de l'invention, le contact 24 électrique est monté coulissant axialement suivant l'axe A de connexion, dans le logement 40 associé, entre une position de repos illustrée aux figures 2 et 3, dans laquelle la face externe 42 du contact 24 fait saillie axialement au-delà de la face externe 34 de la tête 28 de la douille 22, et une position de contact non représentée dans laquelle le contact 24 électrique est sensiblement enfoncé sous la pression exercée par le conducteur électrique externe raccordé sur le contact 24.

Aussi, dans sa position de contact, la face externe 42 du contact 24 affleure la face externe 34 de la tête 28 de la douille 22.

La course du contact 24 à l'extérieur du carénage 16 permet d'assurer le contact électrique avec le dispositif d'affichage 14, malgré les éventuelles déformations et tolérances de fabrication du carénage 16 et du dispositif d'affichage 14 à connecter, et malgré les vibrations en vol .

Ainsi, en cas d'arrachement de l'équipement externe 14 raccordé sur le contact 24 du connecteur 18 selon l'invention, la liaison électrique avec l'équipement interne relié par le connecteur 18 sera préservée de tout dommage.

Pour limiter la course axiale du contact 24 électrique vers l'extérieur, le contact 24 électrique forme un épaulement 52 qui est en appui axial sur un siège 54 complémentaire délimité par le logement 40 de la douille 22.

De façon complémentaire, le connecteur 18 comporte un élément de rappel élastique qui est interposé axialement entre le fond 48 du raccord interne 26 et le contact 24 électrique, pour rappeler le contact 24 vers sa position de repos. L'élément de rappel élastique peut être un ressort hélicoïdal 56, comme illustré à la figure 3, ou une lame ressort 58 comme on peut le voir aux figures 7 et 8.

On notera que la connexion électrique entre le contact 24 et l'équipement interne est réalisée par un câble 57 qui est relié sur le ressort 56, par exemple, et qui passe à travers un perçage 59 ménagé dans le fond 48 du raccord 26.

Toujours selon le premier mode de réalisation de l'invention, le connecteur 18 comprend un fusible 60 qui est interposé axialement entre la face interne 44 du contact 24 électrique et l'élément de rappel élastique 56, de sorte que le fusible 60 assure la continuité électrique entre le contact 24 et l'élément de rappel élastique 56, comme on peut le voir à la figure 3.

On a représenté à la figure 5 une variante de réalisation du premier mode de réalisation, selon lequel le contact 24 comprend une jupe 62 cylindrique qui débouche axialement vers l'intérieur de l'aéronef 10.

La jupe 62 délimite une fente 64 axiale qui coopère avec une goupille (non représentée) qui s'étend radialement depuis le corps 32 de la douille 22, pour maintenir le contact 24 au sein de la douille 22, tout en autorisant toujours le coulissement axial du contact 24.

A titre non limitatif, si le connecteur 18 est dépourvu de fusible 60, le contact 24 présente une longueur axiale supérieure à celle du contact 24 conçu pour coopérer avec un fusible, pour compenser la longueur du fusible absent, comme on peut le voir à la figure 6.

Le raccordement électrique du connecteur 18 selon l'invention sur l'équipement interne à raccorder, peut être réalisé de plusieurs façons.

Selon un premier exemple de raccordement illustré à la figure 7, une cosse (non représentée) peut être insérée et maintenue entre la rondelle 50 et la face d'appui 46 du raccord 26 interne, la continuité électrique étant assurée par le contact plan entre la cosse et le raccord arrière. Selon cet exemple, au moins une partie de la face d'appui 46 du raccord 26 en contact avec la cosse présente une continuité électrique avec la lame ressort 58.

Selon un second exemple de raccordement non représenté, un câble peut être connecté à la lame ressort 58 ou tout autre partie conductrice du raccord 26 interne, ce câble sortant par le fond 48 du raccord 26.

Enfin, selon un troisième exemple de raccordement illustré à la figure 8, le raccord 26 dispose d'un trou taraudé 66 dans lequel est vissé un insert 68. Cet insert 68 est relié électriquement à la lame ressort 58 et permet la reprise électrique, par exemple via une vis maintenant une cosse (non représentée).

Selon un second mode de réalisation de l'invention, représenté aux figures 9a à 14, la douille 22 délimite une pluralité de logements 40 axiaux, chaque logement 40 étant prévu pour recevoir un contact 24 mobile, afin d'assurer plusieurs connections électriques, comme une connexion à un réseau continu, à un réseau monophasé ou triphasé, ou à plusieurs réseaux.

Chaque logement 40 présente un siège 54 qui coopère avec un épaulement 52 complémentaire du contact 24 mobile associé, comme décrit selon le premier exemple de réalisation.

Plus particulièrement, on a représenté à la figure 9a un connecteur 18, selon le second mode de réalisation, comportant une douille 22 délimitant deux logements 40 de section cylindrique, deux contacts 24 électriques mobiles associés qui s'étendent chacun axialement dans un des logements 40 de la douille 22, et un raccord 70 interne.

Chaque contact 24 électrique présente une face externe 42 apte à être reliée électriquement sur l'équipement externe et une face interne 44 apte à être reliée électriquement sur l'équipement interne, comme décrit selon le premier exemple de réalisation.

Les figures 10 à 12 représentent différents exemples de réalisation selon le second mode de réalisation de l'invention, la figure 10 illustrant deux logements 40 de section en D, la figure 1 1 illustrant quatre logements 40 de section en quart de cercle agencés autour de l'axe A de connexion, et la figure 12 illustrant six logements 40 de sections variées agencés autour de l'axe A de connexion. On comprendra que selon ces exemples, chaque contact 24 présente une forme complémentaire à la forme du logement 40 associé.

Comme on peut le voir à la figure 13, le raccord 70 comporte un premier sous-ensemble 70a de forme globalement tubulaire qui est vissé sur le corps 32 de la douille 22 de façon démontable et un second sous-ensemble 70b en coupelle qui forme le fond du raccord 26 interne et qui délimite une pluralité de compartiments 72.

Chaque compartiment 72 est adapté pour obturer la douille 22 axialement et pour emprisonner le contact 24 électrique associé dans le logement 40 associé de la douille 22. On notera également que les compartiments 72 sont isolés électriquement les uns des autres pour éviter tout court-circuit.

De plus, chaque compartiment 72 comprend une lame ressort 58 qui réalise la liaison électrique avec le contact 24 associé par l'intermédiaire d'un fusible 60.

Aussi, le second sous-ensemble 70b est monté libre en rotation dans le premier sous-ensemble 70a, pour permettre le vissage du premier sous-ensemble 70a sur le corps 32 de la douille 22 sans entraîner en rotation le second sous-ensemble 70b.

En référence aux figures 9a et 13, le premier sous-ensemble 70a délimite un passage 74 axial pour des fils 75 de raccordement électrique (visibles à la figure 14) et un siège 76 adapté pour porter le second sous ensemble 70b.

De façon complémentaire, le raccord 70 comporte une bague élastique 78 agencée dans une gorge 80 pour arrêter le second sous- ensemble 70b axialement.

Selon un exemple de réalisation préféré, le raccord 70 comporte un moyen de détrompage 82 qui coopère avec la douille 22 lors du montage du raccord 70 et qui permet de maintenir les compartiments 72 des lames ressort dans l'axe des contacts 24 mobiles.

Avantageusement, comme on peut le voir à la figure 14, le second sous-ensemble 70b du raccord 70 comporte un manchon 84 qui s'étend axialement à travers le passage 74 du premier sous-ensemble 70a.

Le manchon 84 présente une collerette 86 annulaire qui est conçue pour être insérée axialement à travers le passage 74 formé par le premier sous-ensemble 70a.

Le manchon 84 est adapté pour coopérer avec une gaine thermorétractable (non représentée) qui emprisonne les fils 75 de raccordement et qui permet de solidariser les fils 75 de raccordement sur le premier sous-ensemble 70a.

Le diamètre du manchon 84 est dimensionné de façon à permettre au premier sous ensemble 70a de coulisser le long du faisceau de fils 75 de raccordement afin de faciliter le montage et le démontage du connecteur 18.

Cela permet également un pré-montage de l'ensemble en production, c'est-à-dire de fournir le raccord 70 monté et câblé. L'opération de montage du connecteur 18 ne consiste alors qu'à percer un trou dans le carénage, insérer la douille 22 comportant le contact 24 et fixer le raccord 70 sur la douille 22.

La présente description de l'invention est donnée à titre d'exemple non limitatif.

En l'absence d'équipement externe à raccorder électriquement par le connecteur 18, les têtes 28 de douilles 22 et de contacts 24 mobiles peuvent être peintes afin d'être totalement confondues avec le carénage.

La peinture est alors retirée, sur les contacts 24 mobiles au moins, à la mise en place de l'équipement externe. Une peinture conductrice peut également être mise en place afin d'éviter cette étape.

Avantageusement, le connecteur 18 comporte un bouchon qui est adapté pour obturer le raccord interne 26 lorsque le connecteur n'est pas utilisé (c'est-à-dire non raccordé à un système électrique) mais est laissé en place sur le carénage d'un aéronef. Alternativement on pourra prévoir un bouchon remplaçant le raccord interne, comme représenté sur la figure 15c décrite plus bas

Les figures 15a à 15c représente une variante du connecteur 18 de la figure 9a. Dans cette variante, le connecteur 18 comporte une douille 220 qui est solidaire d'une ou plusieurs pattes de fixation, dans l'exemple deux pattes de fixation 222. Les pattes de fixation 222 comportent chacune un perçage 224 permettant de fixer la douille 220 sur le carénage d'un aéronef au moyen d'ensembles vis/écrou. Comme pour les précédents modes de réalisation décrits, le raccord interne 26 du connecteur est vissé sur la douille 220.