Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
ELECTRICAL COOKING APPLIANCE PROVIDED WITH A STEAMER BASKET
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2019/149573
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to an electrical cooking appliance (1) comprising an outer housing (200), a cooking vessel (300), and a steamer basket (100) arranged inside the cooking vessel (300), the steamer basket (100) being tightly connected to an upper opening of the cooking vessel (300), said steamer basket (100) comprising a cooking space (S1) arranged above a bottom (121) and a peripheral wall extending downwards from the bottom (121), and the cooking vessel (300) comprising a water-filling space arranged outside the cooking space (S1) of the steamer basket (100). According to the invention, the steamer basket (100) comprises a steam passage allowing the steam to travel from the area of the water-filling space arranged outside the peripheral wall towards the cooking space (S1) of the steamer basket (100).

Inventors:
LI, Zeyong (No.501 Bin An Road, Binjiang Hi-tech Development Zon, Hangzhou Zhejiang 1, 310051, CN)
HUANG, Shaoping (No.501 Bin An Road, Binjiang Hi-tech Development Zon, Hangzhou Zhejiang 1, 310051, CN)
BOURGEOIS-JACQUET, Jean-Marie (15 rue des Hirondelles, SENNECEY-LES-DIJON, 21800, FR)
Application Number:
EP2019/051478
Publication Date:
August 08, 2019
Filing Date:
January 22, 2019
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
SEB S.A. (112 Chemin du Moulin Carron, Campus SEB, ECULLY, 69130, FR)
International Classes:
A47J36/20; A47J27/04; A47J27/086
Domestic Patent References:
WO2018015694A12018-01-25
Foreign References:
CN206365736U2017-08-01
EP3272255A12018-01-24
CN205729054U2016-11-30
Attorney, Agent or Firm:
BOURRIERES PATRICE - SEB DEVELOPPEMENT (112 Chemin du Moulin Carron, Campus SEBCS, 69134 ECULLY CEDEX, 69134, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1 ) Appareil de cuisson (1 ) électrique comportant

- un boîtier externe (200),

- une enceinte de cuisson (300) disposée à l’intérieur du boîtier externe

(200),

- un panier à vapeur (100) agencé à l’intérieur de l’enceinte de cuisson (300), le panier à vapeur (100) étant lié de manière étanche à une ouverture supérieure de l’enceinte de cuisson (300),

- un couvercle (400),

ledit panier à vapeur (100) comportant un fond (121 ) muni d’une zone perforée (122), un espace de cuisson (S1 ) disposé au-dessus du fond (121 ) et une paroi périphérique (123) s’étendant vers le bas depuis le fond (121 ), ladite paroi périphérique (123) étant disposée à l’extérieur de la zone perforée (122) du fond (121 ) et présentant une extrémité inférieure (E2) ouverte, l’enceinte de cuisson (300) comportant un espace de remplissage (S2) d’eau disposé à l’extérieur de l’espace de cuisson (S1 ) du panier à vapeur (100), ledit espace de remplissage (S2) étant destiné à recevoir un volume d’eau de cuisson correspondant à un volume de référence pour lequel le niveau d’eau atteint un niveau de référence (L) situé au-dessus de l’extrémité inférieure (E2) de la paroi périphérique (123),

caractérisé en ce que le panier à vapeur (100) comporte un passage de vapeur (P) permettant de faire passer la vapeur produite pendant la cuisson depuis la zone de l’espace de remplissage (S2) d’eau située à l’extérieur de la paroi périphérique (123) vers l’espace de cuisson (S1 ) du panier à vapeur (100), et en ce qu’il comporte un dispositif d’obturation du passage de vapeur (P). 2) Appareil de cuisson (1 ) électrique selon la revendication 1 , caractérisé en ce que le dispositif d’obturation comporte une enveloppe (130) tubulaire agencée autour de la paroi périphérique (123), et en ce que l’enveloppe (130) est mobile en translation verticale entre une position basse dans laquelle la vapeur peut passer dans l’espace de cuisson (S1 ) via le passage de vapeur (P) et une position haute dans laquelle la vapeur ne peut plus passer dans l’espace de cuisson (S1 ) via le passage de vapeur (P).

3) Appareil de cuisson (1 ) électrique selon la revendication 2, caractérisé en ce que l’enveloppe (130) présentant une section transversale annulaire est vissée autour de la paroi périphérique (123).

4) Appareil de cuisson (1 ) électrique selon l’une quelconque des revendications 2 et 3, caractérisé en ce que le panier à vapeur (100) comporte une bordure (110c) qui s’étend depuis une partie inférieure du panier à vapeur (100) vers une extrémité libre (110e), le dispositif d’obturation comportant une rondelle d’étanchéité (131 ) agencée sur une partie supérieure de l’enveloppe (130) et destinée à coopérer avec la bordure (110c) de façon étanche lorsque l’enveloppe (130) est en position haute.

5) Appareil de cuisson (1 ) électrique selon la revendication 4, caractérisé en ce que le passage de vapeur (P) est situé entre la bordure (110c) et la paroi périphérique (123).

6) Appareil de cuisson (1 ) électrique selon l’une quelconque des revendications 1 à 5, caractérisé en ce que le panier à vapeur (100) comporte un corps principal (1 10), un support (120) amovible comprenant le fond (121 ) et la paroi périphérique (123), ledit support (120) étant disposé à l’intérieur d’une ouverture inférieure (100d) du corps principal (110) de manière démontable.

7) Appareil de cuisson (1 ) électrique selon la revendication 6, caractérisé en ce que le passage de vapeur (P) présente des orifices (P) situés au voisinage de l’ouverture inférieure (100d) permettant de laisser passer la vapeur dans l’espace de cuisson (S1 ). 8) Appareil de cuisson (1 ) électrique selon l’une quelconque des revendications 6 et 7, caractérisé en ce que le dispositif d’obturation comporte une paroi verticale (111 ), destinée à coopérer avec la paroi périphérique (123) du support (120), s’étendant depuis l’ouverture inférieure

(1 OOd) du corps principal (110) vers le bas, le support (120) étant mobile en rotation entre une position ouverte dans laquelle la vapeur peut passer dans l’espace de cuisson (S1 ) via le passage de vapeur (P) et une position fermée dans laquelle la vapeur ne peut plus passer dans l’espace de cuisson (S1 ) via le passage de vapeur (P).

9) Appareil de cuisson (1 ) électrique selon la revendication 8, caractérisé en ce que le passage de vapeur (P) comporte un premier trou traversant (112) agencé sur la paroi verticale (111 ), et en ce que la paroi périphérique (123) comporte une structure d’obturation (124) configurée pour boucher le premier trou traversant (112) lorsque le support (120) est en position fermée.

10) Appareil de cuisson (1 ) électrique selon la revendication 9, caractérisé en ce que la structure d’obturation (124) présente une première protubérance

(124) agencée sur la paroi périphérique (123) du support (120), le passage de vapeur (P) étant fermé par la première protubérance (124) lorsque le support (120) est en position fermée, le passage de vapeur (P) étant ouvert lorsque le support (120) est en position ouverte.

11 ) Appareil de cuisson (1 ) électrique selon la revendication 10, caractérisé en ce que le passage de vapeur (P) contient une pluralité de premiers trous traversants (112) sur la paroi verticale (111 ), la paroi périphérique (123) comportant une pluralité de premières protubérances (124) correspondants respectivement à la pluralité de premiers trous traversants (112).

12) Appareil de cuisson (1 ) électrique selon la revendication 1 1 , caractérisé en ce que le dispositif d’obturation comporte une pluralité de parties creuses (113) sur la paroi verticale (111 ), la pluralité de parties creuses (113) et la pluralité de premiers trous traversants (112) étant disposés de manière alternée sur la paroi verticale (111 ), et en ce que la pluralité de parties creuses (113) sont configurées pour recevoir la pluralité de premières protubérances (124).

13) Appareil de cuisson (1 ) électrique selon la revendication 12, caractérisé en ce que la paroi verticale (111 ) comporte une gorge (114) annulaire, les premiers trous traversants (112) et les parties creuses (113) étant agencés dans la gorge (114).

14) Appareil de cuisson (1 ) électrique selon la revendication 13, caractérisé en ce que le dispositif d’obturation comporte un joint d’étanchéité (140) agencé dans la gorge (114) de la paroi verticale (111 ), ledit joint d’étanchéité (140) comportant un deuxième trou traversant (141 ) disposé en vis-à-vis du premier trou traversant (112), le deuxième trou traversant (141 ) ayant une dimension de section de passage inférieure à celle du premier trou traversant (112), et en ce que la première protubérance (124) est en ajustement serré avec le deuxième trou traversant (141 ) lorsque le support (120) est en position fermée.

15) Appareil de cuisson (1 ) électrique selon l’une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que le fond (121 ) présente une structure bombée vers le haut.

16) Appareil de cuisson (1 ) électrique selon l’une quelconque des revendications 6 à 15, caractérisé en ce que le support (120) comporte une excroissance (125) s’étendant sensiblement suivant une direction radiale (X) depuis le fond (121 ), l’excroissance (125) du support (120) reposant en bordure de l’ouverture inférieure (100d) du corps principal (110) de manière démontable.

17) Appareil de cuisson (1 ) électrique selon la revendication 16, caractérisé en ce que le passage de vapeur (P) présente des orifices (P) se trouvant sur l’excroissance (125) du support (120) au voisinage de l’ouverture inférieure (1 OOd) du corps principal (110).

Description:
APPAREIL DE CUISSON ELECTRIQUE MUNI D’UN PANIER A VAPEUR

La présente invention concerne un appareil de cuisson électrique muni d’un panier à vapeur adapté pour cuire des aliments qui nécessitent une étape de trempage et une étape de rinçage pendant la cuisson, pour par exemple réduire l’indice glycémique (IG) présent dans le riz.

On notera que dans ce document, les termes « longitudinal », « transversal », « horizontal », « vertical », « inférieur », « supérieur », « haut », « bas », employés pour décrire l’appareil de cuisson, font référence à cet appareil en situation d’usage, lorsqu’il est posé sur un plan horizontal.

Il est connu, du document CN205729054U, un appareil de cuisson électrique comportant un boîtier externe, une enceinte de cuisson disposée à l’intérieur du boîtier externe, un panier à vapeur agencé à l’intérieur de l’enceinte de cuisson, et un couvercle. Le panier à vapeur est lié de manière étanche à une ouverture supérieure de l’enceinte de cuisson. Le panier à vapeur comporte un fond muni d’une zone perforée, un espace de cuisson disposé au-dessus du fond et une paroi périphérique s’étendant vers le bas depuis le fond. La paroi périphérique est disposée à l’extérieur de la zone perforée du fond et présente une extrémité inférieure ouverte. L’enceinte de cuisson comporte un espace de remplissage d’eau disposé à l’extérieur de l’espace de cuisson du panier à vapeur. L’espace de remplissage est destiné à recevoir un volume d’eau de cuisson correspondant à un volume de référence pour lequel le niveau d’eau atteint un niveau de référence situé au-dessus de l’extrémité inférieure de la paroi périphérique.

Un tel appareil de cuisson équipé d’un tel panier à vapeur présente l’avantage de réduire l’indice glycémique présent dans le riz pendant la cuisson tout en maintenant les qualités organoleptiques du riz. L’eau se trouvant à l’intérieur de l’enceinte de cuisson est envoyée dans l’espace de cuisson sous l’effet d’une augmentation de pression dans l’espace de remplissage, pour entrer en contact avec le riz disposé sur le fond du panier afin d’effectuer le trempage et le rinçage du riz. Ainsi, la teneur en sucre présente dans le riz est réduite efficacement avec un tel appareil.

Cependant, un tel appareil de cuisson présente l’inconvénient de ne pas permettre à l’utilisateur d’effectuer facilement une cuisson à la vapeur sans que l’eau ne vienne en contact avec les aliments disposés dans l’espace de cuisson. Pour cuire des aliments à la vapeur, l’utilisateur est obligé de mettre une faible quantité d’eau de manière à ce que le niveau d’eau soit situé au-dessous de l’extrémité inférieure de la paroi périphérique pour éviter que l’eau soit envoyée dans l’espace de cuisson. Par conséquent, une quantité d’eau insuffisante dans l’espace de remplissage risque d’être évaporée durant la cuisson entraînant une chauffe à sec, ce qui pourrait endommager l’enceinte de cuisson.

Le but de la présente invention est de remédier aux inconvénients précités et de proposer un appareil de cuisson électrique polyvalent et qui présente une mise en œuvre simple et ergonomique.

Un autre but de la présente invention est de proposer un appareil de cuisson électrique équipé d’un panier à vapeur simple et économique à mettre en œuvre.

A cet effet, l’invention se rapport à un appareil de cuisson électrique comportant

- un boîtier externe,

- une enceinte de cuisson disposée à l’intérieur du boîtier externe,

- un panier à vapeur agencé à l’intérieur de l’enceinte de cuisson, le panier à vapeur étant lié de manière étanche à une ouverture supérieure de l’enceinte de cuisson,

- un couvercle,

ledit panier à vapeur comportant un fond muni d’une zone perforée, un espace de cuisson disposé au-dessus du fond et une paroi périphérique s’étendant vers le bas depuis le fond, ladite paroi périphérique étant disposée à l’extérieur de la zone perforée du fond et présentant une extrémité inférieure ouverte, l’enceinte de cuisson comportant un espace de remplissage d’eau disposé à l’extérieur de l’espace de cuisson du panier à vapeur, ledit espace de remplissage étant destiné à recevoir un volume d’eau de cuisson correspondant à un volume de référence pour lequel le niveau d’eau atteint un niveau de référence situé au- dessus de l’extrémité inférieure de la paroi périphérique, du fait que le panier à vapeur comporte un passage de vapeur permettant de faire passer la vapeur produite pendant la cuisson depuis la zone de l’espace de remplissage d’eau située à l’extérieur de la paroi périphérique vers l’espace de cuisson du panier à vapeur.

L’appareil ainsi réalisé présente l’avantage de posséder un passage de vapeur qui permet de créer une fuite de la vapeur depuis la zone de l’espace de remplissage d’eau située à l’extérieur de la paroi périphérique vers l’espace de cuisson pour réaliser une cuisson à la vapeur des aliments sans faire remonter l’eau dans l’espace de cuisson.

Selon une autre caractéristique de l’invention, l’appareil de cuisson comporte un dispositif d’obturation du passage de vapeur.

Une telle caractéristique permet d’avoir un appareil à double fonction permettant à la fois une réduction de l’indice glycémique dans le riz avec une phase de trempage et de rinçage pendant la cuisson, et une cuisson des aliments à la vapeur.

Selon une autre caractéristique de l’invention, le dispositif d’obturation comporte une enveloppe tubulaire agencée autour de la paroi périphérique, l’enveloppe étant mobile en translation verticale entre une position basse dans laquelle la vapeur peut passer dans l’espace de cuisson via le passage de vapeur et une position haute dans laquelle la vapeur ne peut plus passer dans l’espace de cuisson via le passage de vapeur.

Une telle caractéristique permet à l’utilisateur de faire monter et descendre l’enveloppe de façon à pouvoir soit effectuer une cuisson à la vapeur des aliments soit faire du riz en réduisant l’indice glycémique pendant la cuisson. Selon une autre caractéristique de l’invention, l’enveloppe présentant une section transversale annulaire est vissée autour de la paroi périphérique.

Une telle caractéristique permet d’avoir un dispositif d’obturation simple et économique à mettre en œuvre.

Selon une autre caractéristique de l’invention, le panier à vapeur comporte une bordure qui s’étend depuis une partie inférieure du panier à vapeur vers une extrémité libre, le dispositif d’obturation comportant une rondelle d’étanchéité agencée sur une partie supérieure de l’enveloppe et destinée à coopérer avec la bordure de façon étanche lorsque l’enveloppe est en position haute.

Une telle caractéristique permet d’avoir une bonne étanchéité entre l’enveloppe et la partie inférieure du panier à vapeur lorsque l’enveloppe est en position haute afin de garantir une obturation efficace du passage de vapeur.

Selon une autre caractéristique de l’invention, le passage de vapeur est situé entre la bordure et la paroi périphérique.

Selon une autre caractéristique de l’invention, le panier à vapeur comporte un corps principal, un support amovible comprenant le fond et la paroi périphérique, ledit support étant disposé à l’intérieur d’une ouverture inférieure du corps principal de manière démontable.

Une telle caractéristique permet d’avoir un panier à vapeur démontable facilitant son nettoyage.

Selon une autre caractéristique de l’invention, le passage de vapeur présente des orifices situés au voisinage de l’ouverture inférieure permettant de laisser passer la vapeur dans l’espace de cuisson.

Une telle caractéristique permet d’avoir des orifices de passage de vapeur situés près de l’ouverture inférieure pour faire communiquer la zone de l’espace de remplissage d’eau située à l’extérieur de la paroi périphérique au-dessus du niveau de référence vers l’espace de cuisson du panier à vapeur.

Selon une variante de réalisation, le dispositif d’obturation comporte une paroi verticale, destinée à coopérer avec la paroi périphérique du support, s’étendant depuis l’ouverture inférieure du corps principal vers le bas, le support étant mobile en rotation entre une position ouverte dans laquelle la vapeur peut passer dans l’espace de cuisson via le passage de vapeur et une position fermée dans laquelle la vapeur ne peut plus passer dans l’espace de cuisson via le passage de vapeur.

Une telle caractéristique permet à l’utilisateur de manœuvrer le support de sorte qu’il soit mobile entre une position ouverte dans laquelle l’utilisateur peut effectuer une cuisson à la vapeur des aliments et une position fermée dans laquelle l’utilisateur peut faire du riz en réduisant l’indice glycémique.

Selon une autre caractéristique de l’invention, le passage de vapeur comporte un premier trou traversant agencé sur la paroi verticale, la paroi périphérique comportant une structure d’obturation configurée pour boucher le premier trou traversant lorsque le support est en position fermée.

Une telle caractéristique permet d’avoir une construction du passage de vapeur simple à fabriquer.

Selon une autre caractéristique de l’invention, la structure d’obturation présente une première protubérance agencée sur la paroi périphérique du support, le passage de vapeur étant fermé par la première protubérance lorsque le support est en position fermée, le passage de vapeur étant ouvert lorsque le support est en position ouverte.

Une telle caractéristique permet d’avoir une construction de la structure d’obturation simple à réaliser sur la paroi périphérique. Selon une autre caractéristique de l’invention, le passage de vapeur contient une pluralité de premiers trous traversants sur la paroi verticale, la paroi périphérique comportant une pluralité de premières protubérances correspondant respectivement à la pluralité de premiers trous traversants.

Une telle caractéristique permet de fournir un débit de vapeur minimal via le passage de vapeur pour garantir une cuisson efficace des aliments à la vapeur.

Selon une autre caractéristique de l’invention, le dispositif d’obturation comporte une pluralité de parties creuses sur la paroi verticale, la pluralité de parties creuses et la pluralité de premiers trous traversants étant disposés de manière alternée sur la paroi verticale, la pluralité de parties creuses étant configurées pour recevoir la pluralité de premières protubérances.

Une telle caractéristique permet de garantir un bon maintien en position du support lorsqu’il est en position ouverte dans laquelle la pluralité de premières protubérances se trouvent respectivement dans la pluralité de parties creuses de la paroi périphérique.

De manière avantageuse, la paroi verticale comporte une gorge annulaire, les premiers trous traversants et les parties creuses étant agencés dans la gorge.

Selon une autre caractéristique de l’invention, le dispositif d’obturation comporte un joint d’étanchéité agencé dans la gorge de la paroi verticale, ledit joint d’étanchéité comportant un deuxième trou traversant disposé en vis-à-vis du premier trou traversant, le deuxième trou traversant ayant une dimension de section de passage inférieure à celle du premier trou traversant, la première protubérance étant en ajustement serré avec le deuxième trou traversant lorsque le support est en position fermée.

Une telle caractéristique permet d’avoir une bonne étanchéité entre la paroi périphérique du support et la paroi verticale lorsque le support est en position fermée afin de garantir une obturation efficace du passage de vapeur. Selon une autre caractéristique de l’invention, le fond présente une structure bombée vers le haut. Une telle caractéristique permet de diriger les aliments disposés sur la zone perforée vers la périphérie du fond de manière à ce qu’il y ait moins d’aliments sur la zone perforée favorisant le passage de la vapeur.

Selon une autre caractéristique de l’invention, le support comporte une excroissance s’étendant sensiblement suivant une direction radiale depuis le fond, l’excroissance du support reposant en bordure de l’ouverture inférieure du corps principal de manière démontable.

Une telle caractéristique permet d’offrir un support simple et intuitif pour le montage et le démontage facilitant l’opération de nettoyage.

De préférence, le passage de vapeur présente des orifices se trouvant sur l’excroissance du support au voisinage de l’ouverture inférieure du corps principal.

On comprendra mieux les buts, aspects et avantages de la présente invention, d’après la description donnée ci-après de modes particuliers de réalisation de l’invention présentés à titre d’exemple non limitatif, en se référant aux dessins annexés dans lesquels :

- La figure 1 est une vue en coupe d’un appareil de cuisson électrique, selon un mode particulier de réalisation de l’invention,

La figure 2 est une vue en coupe de l’enceinte de cuisson et du panier à vapeur de la figure 1 , l’enveloppe étant enlevée du panier à vapeur pour permettre une cuisson des aliments à la vapeur,

- La figure 3 est une vue en détail de la partie A illustrée à la figure 1 ,

La figure 4 est une vue en coupe d’un appareil de cuisson électrique, selon un deuxième mode particulier de réalisation de l’invention, La figure 5 est une vue en éclaté de l’enceinte de cuisson et du panier à vapeur de la figure 4,

La figure 6 est une vue en détail de la partie A1 illustrée à la figure 4,

La figure 7 est une vue en coupe de l’enceinte de cuisson et du panier à vapeur de la figure 4, le support étant dans une position ouverte dans laquelle le passage de vapeur n’est pas obturé,

La figure 8 est une vue en détail de la partie B illustrée à la figure 7,

La figure 9 est une vue en détail de la partie C illustrée à la figure 7,

Seuls les éléments nécessaires à la compréhension de l’invention ont été représentés. Pour faciliter la lecture des dessins, les mêmes éléments portent les mêmes références d’une figure à l’autre.

La figure 1 illustre un appareil de cuisson 1 électrique comportant un boîtier externe 200, une enceinte de cuisson 300 disposée à l’intérieur du boîtier externe 200 et un couvercle 400 mobile en rotation entre une position d’ouverture de l’enceinte de cuisson 300 et une position de fermeture de l’enceinte de cuisson 300. L’enceinte de cuisson 300 comporte une ouverture supérieure circulaire destinée à recevoir des ingrédients par exemple de l’eau. L’appareil de cuisson 1 comporte un élément chauffant agencé en-dessous de l’enceinte de cuisson 300 pour offrir une puissance de chauffe. L’appareil de cuisson 1 comporte un panier à vapeur 100 amovible agencé à l’intérieur de l’enceinte de cuisson 300. Le panier à vapeur 100 repose en bordure de l’ouverture supérieure de l’enceinte de cuisson 300 de manière étanche grâce à un élément d’étanchéité 1 10a souple disposé sur une partie supérieure du panier à vapeur 100. Le panier à vapeur comporte une ouverture supérieure qui est confondue avec celle de l’enceinte de cuisson lorsqu’il est à l’intérieur de l’enceinte de cuisson 300.

Le panier à vapeur 100 comporte un corps principal 1 10 et un support 120 disposé à l’intérieur d’une ouverture inférieure 100d du corps principal 1 10 de manière démontable. Le support 120 comporte un fond 121 muni d’une zone perforée 122 centrée au fond 121 et configurée pour laisser passer de l’eau et de la vapeur, le fond 121 étant destiné à recevoir des aliments à cuire. De préférence, le fond 121 présente une structure bombée vers le haut de façon à ce qu’il y ait moins d’aliments disposés sur la zone perforée 122 favorisant le passage de la vapeur ou de l’eau durant la cuisson. Le support 120 comporte une excroissance 125 s’étendant sensiblement suivant une direction radiale X depuis le fond 121 , l’excroissance 125 du support 120 reposant en bordure de l’ouverture inférieure 100d du corps principal 1 10 de manière démontable. Le panier à vapeur comporte une paroi périphérique 123, disposée à l’extérieur de la zone perforée 122 du fond 121 , s’étendant vers le bas depuis le fond 121 et présentant une extrémité inférieure E2.

Tel qu’illustré aux figures 1 à 2, le panier à vapeur 100 comporte un espace de cuisson S1 situé au-dessus du fond 121 et délimité par l’ouverture supérieure du panier à vapeur 100 et le corps principal 1 10. L’enceinte de cuisson 300 comporte un espace de remplissage S2 d’eau disposé à l’extérieur de l’espace de cuisson S1 du panier à vapeur 100. L’espace de remplissage S2 est destiné à recevoir un volume d’eau de cuisson correspondant à un volume de référence pour lequel le niveau d’eau atteint un niveau de référence L situé au-dessus de l’extrémité inférieure E2 de la paroi périphérique 123.

Conformément à la figure 2, le panier à vapeur 100 comporte un passage de vapeur P comprenant des orifices P qui se trouvent sur l’excroissance 125 du support 120 au voisinage de l’ouverture inférieure 100d du corps principal 1 10. Le passage de vapeur P permet de faire passer la vapeur produite pendant la cuisson depuis la zone de l’espace de remplissage S2 d’eau située à l’extérieur de la paroi périphérique 123 au-dessus du niveau d’eau vers l’espace de cuisson S1 du panier à vapeur 100.

En se référant aux figures 1 et 3, l’appareil de cuisson 1 comporte un dispositif d’obturation du passage de vapeur P comprenant une enveloppe 130 tubulaire agencée autour de la paroi périphérique 123. L’enveloppe 130 est mobile en translation verticale entre une position basse dans laquelle la vapeur peut passer dans l’espace de cuisson S1 via le passage de vapeur P et une position haute dans laquelle la vapeur ne peut pas passer dans l’espace de cuisson S1 via le passage de vapeur P. De manière avantageuse, l’enveloppe 130 comporte une partie taraudée 130a qui coopère avec une partie filetée 123a de la paroi périphérique 123 pour permettre une translation de l’enveloppe 130 entraînée par une rotation de l’enveloppe 130 autour de la paroi périphérique 123. L’enveloppe 130 présente une extrémité basse E1 ouverte qui est située au-dessous de l’extrémité inférieure E2 de la paroi périphérique 123 lorsque l’enveloppe 130 est en position haute. Une telle construction de l’enveloppe 130 présente l’avantage de rendre la réduction de l’indice glycémique du riz plus performante compte tenu du fait que l’extrémité basse E1 est située au-dessous de l’extrémité inférieure E2, permettant d’envoyer une quantité d’eau plus importante dans l’espace de cuisson S1 pendant l’étape de trempage et de rinçage du riz.

Le panier à vapeur 100 comporte une bordure 1 10c qui s’étend depuis l’ouverture inférieure 100d vers une extrémité libre 1 10e. Une rondelle d’étanchéité 131 est agencée sur une épaule 130b de l’enveloppe 130 et est destinée pour coopérer avec la bordure 1 10c de façon étanche afin d’obturer le passage de vapeur P lorsque l’enveloppe 130 est en position haute. De préférence, la rondelle d’étanchéité 131 est réalisée en silicone.

En fonctionnement, lorsque l’utilisateur souhaite effectuer une cuisson du riz pour réduire l’indice glycémique dans le riz, il ajoute d’abord dans l’espace de remplissage S2 un volume d’eau pour lequel le niveau d’eau atteint le niveau de référence L. Avant de poser le panier à vapeur 100 en bordure de l’ouverture supérieure de l’enceinte de cuisson 300, il installe l’enveloppe 130 dans sa position haute en la faisant tourner autour de la paroi périphérique 123 du support 120 dans le sens des aiguilles d'une montre pour obturer le passage de vapeur P. Pendant une phase de chauffage, la pression dans l’espace de remplissage S2 au-dessus du niveau d’eau augmente grâce à une connexion étanche entre le panier à vapeur 100 et l’ouverture supérieure de l’enceinte de cuisson 300. L’eau est ensuite envoyée, sous l’effet de l’augmentation de pression, dans l’espace de cuisson S1 à travers la zone perforée 122 du fond 121 pour entrer en contact avec le riz et réaliser une étape de trempage du riz. Lorsque la puissance de la chauffe est réduite ou arrêtée, la pression dans l’espace de remplissage S2 diminue. Ainsi, l’eau retombe dans l’espace de remplissage S2 par gravité pour réaliser une étape de rinçage du riz. Le cycle de trempage et de rinçage du riz est répété N fois avant d’atteindre un riz à indice glycémique réduit.

Lorsque l’utilisateur souhaite réaliser une cuisson du riz/des aliments à la vapeur, il tourne l’enveloppe 130 autour de la paroi périphérique 123 dans le sens inverse des aiguilles d'une montre pour la faire passer dans sa position basse dans laquelle l’enveloppe 130 peut être enlevée du panier à vapeur 100 et le passage de vapeur P n’est plus obturé. Par conséquent, la vapeur peut passer à travers le passage de vapeur P pour équilibrer la pression entre l’espace de cuisson S1 et l’espace de remplissage S2, l’utilisateur peut faire une cuisson des aliments à la vapeur sans que l’eau soit envoyée dans l’espace de cuisson S1 .

L’appareil de cuisson 1 électrique ainsi réalisé présente donc l’avantage d’avoir un panier à vapeur qui permet à la fois une réduction de l’indice glycémique dans le riz et une cuisson des aliments à la vapeur.

Les figures 4 à 9 illustrent un deuxième mode particulier de réalisation de l’invention dans lequel le dispositif d’obturation comporte une paroi verticale 1 1 1 , destinée à coopérer avec la paroi périphérique 123 du support 120, s’étendant depuis l’ouverture inférieure 100d du corps principal 1 10 vers le bas. Le support 120 est mobile en rotation entre une position ouverte dans laquelle la vapeur peut passer dans l’espace de cuisson S1 via le passage de vapeur P et une position fermée dans laquelle la vapeur ne peut plus passer dans l’espace de cuisson S1 via le passage de vapeur P.

Le passage de vapeur P comporte une pluralité de premiers trous traversants 1 12 agencés sur la paroi verticale 1 1 1 . Comme illustrée à la figure 5, la paroi verticale 1 1 1 comporte 4 premiers trous traversants 1 12 disposés sur une partie supérieure de la paroi verticale 1 1 1 au voisinage du corps principal 1 10. La paroi périphérique 123 comporte une pluralité de premières protubérances 124 configurées pour boucher respectivement la pluralité de premiers trous traversants 1 12 lorsque le support 120 est en position fermée. Avantageusement, la pluralité de premiers trous traversants 1 12 sont répartis uniformément selon une configuration radiale sur la paroi verticale 1 1 1 et la pluralité de premières protubérances 124 sont réparties uniformément selon une configuration radiale sur la paroi périphérique 123. Conformément à la figure 5, la paroi périphérique 123 comporte 4 premières protubérances 124 configurées pour être reçues dans les 4 premiers trous traversants correspondants.

Selon le deuxième mode particulier de réalisation de l’invention illustré aux figures 5 et 9, le dispositif d’obturation comporte une pluralité de parties creuses 1 13 sur la paroi verticale 1 1 1 . La pluralité de parties creuses 1 13 et la pluralité de premiers trous traversants 1 12 sont disposés de manière alternée sur la paroi verticale 1 1 1 . De préférence, la paroi verticale 1 1 1 comporte 4 premiers trous traversants 1 12 et 4 parties creuses 1 13. La pluralité de parties creuses 1 13 sont configurées pour recevoir la pluralité de premières protubérances 124 lorsque le support 120 est dans sa position ouverte.

Le support 120 est réalisé d’une matière souple pour permettre à l’utilisateur de le manipuler facilement entre sa position fermée et sa position ouverte.

De manière avantageuse, la paroi verticale 1 1 1 comporte une gorge 1 14 annulaire pour loger les premiers trous traversants 1 12 et les parties creuses 1 13. Le dispositif d’obturation comporte un joint d’étanchéité 140 agencé dans la gorge 1 14 de la paroi verticale 1 1 1 . Le joint d’étanchéité 140 comporte une pluralité de deuxièmes trous traversants 141 disposés en vis-à-vis de la pluralité de premiers trous traversants 1 12 correspondants de façon à ce que la première protubérance 124 soit en ajustement serré avec le deuxième trou traversant 141 lorsque le support 120 est en position fermée. Le joint d’étanchéité 140 comporte en plus une pluralité de troisièmes trous traversants 142 disposés en vis-à-vis de la pluralité de parties creuses 1 13 correspondante pour garantir un bon positionnement du joint d’étanchéité 140 dans la gorge 1 14.

Bien entendu, l'invention n’est nullement limitée aux modes de réalisation précédemment décrits et illustrés qui n'ont été donnés qu'à titre d'exemple. Des modifications restent possibles, notamment du point de vue de la constitution des divers éléments ou par substitution d'équivalents techniques, sans sortir pour autant du domaine de protection de l'invention.

Ainsi, dans une variante de réalisation de l’invention non représentée, le support est solidaire du corps principal du panier à vapeur.