Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
ELECTRONIC TIMEPIECE OF THE TYPE THAT IS A MULTIFUNCTIONAL, NAVIGATIONAL AID WATCH, WHICH IS PARTICULARLY SUITABLE FOR SPACE MISSIONS
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2006/027517
Kind Code:
A2
Abstract:
The invention relates to an electronic watch which is particularly suitable for space missions. The inventive timepiece can be used at any time to set a first date, i.e. the start of the mission (t0), in relation to a local time scale (T1) or Universal Time (GMT) and to determine a first corresponding time scale (MET). The timepiece can also be used at any time to set a second date, i.e. the start (t'0) of one of the phases of the mission, in relation to the first time scale (MET) or Universal Time (GMT) and to determine a second corresponding time scale (PET). The invention comprises setting means, storage means, calculation means and analogue and digital display means. The aforementioned digital display means display a negative time value (-) when the start date has yet to arrive and a positive time value (+) when said date has passed. The invention also comprises five audible alarms, a stopwatch and a timer.

Inventors:
CLERVOY JEAN-FRANCOIS (FR)
Application Number:
PCT/FR2005/050676
Publication Date:
March 16, 2006
Filing Date:
August 18, 2005
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
IALE EUROP ORGANISATION INTERG (FR)
CLERVOY JEAN-FRANCOIS (FR)
International Classes:
G04F10/00; G04G99/00; G04F1/00; G04G9/00
Foreign References:
US6188311B12001-02-13
US6144619A2000-11-07
US20030081507A12003-05-01
US3646751A1972-03-07
Attorney, Agent or Firm:
Cabinet, Grynwald (PARIS, FR)
Download PDF:
Description:
PIECE D'HORLOGERIE ELECTRONIQUE DU TYPE MONTRE MULTIFONCTIONS D'AIDE A LA NAVIGATION, NOTAMMENT POUR UNE MISSION SPATIALE

L'invention concerne une pièce d'horlogerie électronique du type montre multifonctions d'aide à la navigation, plus précisément une montre à affichages et alarmes multiples. Pour simplifier la description, cette pièce d'horlogerie sera appelée simplement "montre" ci-après. Dans le cadre de l'invention, le terme "navigation" doit s'entendre dans son sens général : vol aérien, déplacements terrestres ou maritimes, missions spéléologiques, etc. Elle trouve une application particulière, bien que non exhaustive, dans le domaine des missions spatiales de longues durées. Pour fixer les idées, on se placera dans ce qui suit dans le cas de l'application préférée de l'invention, à savoir une mission spatiale dont la durée s'exprime en jours, voire en mois. Dans le cadre des applications rappelées ci-dessus, et plus particulièrement pour les missions spatiales précitées, il est bien connu qu'un certain nombre de besoins se fasse sentir. En premier lieu, l'instant de départ doit être précisément daté. Il s'ensuit que les événements caractéristiques de la mission nécessitent une référence au temps soit "interne", c'est-à-dire relative au début de la mission, soit "externe", comme le "Temps Universel" (heure du méridien de Greenwich, dit "GMT" pour "Greenwich Meridian Time") , encore appelé "ZuIu Time" dans certaines publications anglo-saxonnes. Un certain nombre d'informations temporelles et/ou d'horodatages doivent être également disponibles, affichables et produire des alarmes sélectives, sonores et/ou visuelles. On doit également pouvoir disposer de plusieurs échelles de temps, de façon à accommoder des situations diverses, notamment des durées de mission variables et/ou des phases particulières de ces missions. Naturellement, outre le "Temps Universel" précité, la montre doit pouvoir afficher l'heure du fuseau horaire local, une ou plusieurs heures d'autres fuseaux horaires. Elle doit être pourvue de fonctions courantes telles que "chronomètre", affichage de la date (jour, mois, année), etc. Aussi, on a proposé dans l'art connu des montres multifonctions se voulant "universelles", notamment dans le cadre des applications plus particulièrement visées par l'invention, c'est-à-dire d'aide à la navigation. A titre d'exemple non exhaustif, on peut citer le brevet américain US 6 144 619 (John P. Reisman) , intitulé "FLIGHT WATCH WITH MULTIPLE TIMERS AND ALARM INDICATING MEANS" (pour "Montre chronomètre de vol avec affichages et alarmes multiples") . Ce brevet, comme le titre le suggère, concerne une montre électronique dotée de plusieurs fonctions assistant un pilote d'avion dans son plan de vol. Elle permet de satisfaire des besoins spécifiques à ce type d'application, de façon automatique et ergonomique, libérant ainsi le pilote de tâches répétitives et lui permettant de concentrer toute son attention sur les événements critiques propres au vol sans être distrait par des tâches annexes. La montre objet de ce brevet permet d'afficher l'heure locale, l'heure "GMT" (ou "ZuIu Time"), et quarante deux fuseaux horaires. Elle est dotée de plusieurs compteurs de temps, avec six échelles différentes, d'une fonction chronomètre, de compteurs/décompteurs de temps passé. Elle comprend des organes de visualisation analogique et numériques et diverses alarmes (de types audio, visuelle et tactile) . Ces diverses fonctions peuvent être préprogrammées à l'aide de boutons de commande bien accessibles. On pourrait penser que cette montre ou des montres similaires, du fait du nombre important de fonctions dont elles sont dotées et de leur souplesse d'utilisation répondent totalement aux besoins qui se posent dans le cadre des applications visées par l'invention. Tel n'est pourtant pas le cas, notamment, mais non exhaustivement, dans le cas des missions spatiales. En effet, des besoins spécifiques à ces applications restent non résolus. Il doit être possible de définir un instant zéro d'un compte en avant ou d'un compte à rebours par une date précise. La montre doit alors pouvoir calculer automatiquement le temps écoulé depuis ou restant jusqu'à un événement déterminé. Le temps écoulé (en jours, heures, minutes, secondes) depuis un événement dont la date est connue ne doit pas nécessiter une mise en alerte de l'utilisateur de la montre pour guetter le point de départ où il doit enclencher son chronomètre. De même, le temps restant jusqu'à un événement dont la date est connue ne doit pas nécessiter un calcul mental de la part de l'opérateur pour déterminer la durée qu'il doit régler sur son compteur de temps, durée séparant l'instant où il va démarrer le compte à rebours et l'instant d'occurrence de 1'événement programmé. Ce point est très important dans le cas d'une mission spatiale dont toutes les activités sont planifiées soit en fonction du temps écoulé depuis l'instant de décollage, connu sous l'abréviation de "MET" (pour "Mission Elapsed Time" ou "Temps de Mission Ecoulé") , soit en fonction du Temps Universel ("GMT") . Ces abréviations, "GMT" et "MET", seront utilisées ci- après dans un but de simplification de la description. "MET' est donc assimilable à une fonction "chronographe" élaborée. L'origine du temps est définie dans la montre par la date de décollage et non pas par une pression sur un bouton prédéterminé de la montre à l'instant précis du décollage. Cette date doit pouvoir être saisie, c'est-à-dire "entrée" dans la montre aussi bien avant qu'après le décollage. Certaines de ces activités spatiales doivent être datées avec une grande précision par rapport au "MET' ou par rapport à "GMT" et nécessitent à leur tour la mise en place d'un compte à rebours jusqu'à ce qu'un intervalle de temps déterminé soit écoulé depuis un événement caractéristique de cette activité. A titre d'exemple, la sortie dans le vide spatial en est un exemple typique. Les contraintes de communications imposent un instant précis d'ouverture de la porte du sas et les contraintes d'autonomie imposent un temps maximum de travail à l'extérieur du vaisseau. L'astronaute doit donc connaître en permanence le temps restant pour se préparer jusqu'à l'ouverture effective de la porte ainsi que le temps écoulé depuis le début de sa sortie. D'autres événements générant le même besoin sont l'allumage des moteurs de changement d'orbite d'un vaisseau spatial, l'accostage avec un autre vaisseau spatial, le largage d'un satellite depuis la soute de ce vaisseau, etc. Si l'opérateur a manqué le démarrage de son chronomètre à l'instant d'occurrence d'un événement intéressant mais qu'il en connaît la date, il doit pouvoir rentrer cette date dans sa montre, ce qui compensera le retard de l'opérateur et affichera le temps écoulé exact. Enfin, il doit être possible de déterminer un intervalle de temps écoulé, que l'on qualifiera arbitrairement ci-après de "temps positif", ou restant jusqu'à un événement déterminé, que l'on qualifiera arbitrairement ci-après de "temps négatif", l'l'

événement dont la date d'occurrence doit être réglable par 1'opérateur. Dans le cadre de application préférée de invention, cet intervalle de temps correspond à une phase de la mission spatiale, qui peut en comporter plusieurs. Aussi, cet intervalle de temps sera appelé ci-après "PET" (pour "Phase Elapsed Time" ou "Temps de Phase Ecoulé") . L'échelle de temps doit pouvoir être réglable par l'opérateur dans une échelle de temps sélectionnée appropriée, soit par rapport à "(MT", soit par rapport à "MET". L'invention vise à pallier les inconvénients des dispositifs de l'art connu, répondre aux besoins qui se font sentir dans le domaine d'applications visées, et dont certains viennent d'être rappelés. L'invention se fixe pour but un une montre multifonctions d'aide à la navigation, notamment pour une mission spatiale. Pour ce faire, selon une première caractéristique importante, la montre selon l'invention comporte des premiers moyens permettant la définition d'une origine de temps d'un premier événement prédéterminé, par la saisie dans la montre d'une date origine de cet événement, et des moyens de détermination, d'enregistrement et d'affichage du temps écoulé à partir de cet événement par rapport à des échelles de temps prédéterminées. Dans un mode de réalisation préféré de l'invention, cette date peut être saisie à tout moment, c'est-à-dire plus précisément indifféremment avant ou après l'occurrence de l'événement, fonction qui été appelée ci-dessus "MEV1. Selon une deuxième caractéristique importante, la montre conforme à l'invention comprend des moyens pour déterminer, enregistrer et afficher un intervalle de temps restant jusqu'à un deuxième événement prédéterminé, c'est-à-dire le début d'une phase de la mission ("PET'), temps que l'on appellera "négatif", ou un intervalle de temps écoulé depuis cet événement, que l'on appellera "positif", événement prédéterminé dont la date est l'l'l'

réglable par l'opérateur dans l'échelle de temps sélectionnée par rapport à une origine de temps prédéfinie, soit par rapport à "GMT", soit par rapport à "MET" précité. La montre selon invention comprend naturellement des moyens de saisie, d'enregistrement et d'affichage de l'heure "GMT". Dans un mode de réalisation préféré, elle comprend également des moyens de saisie, d'enregistrement et d'affichage de plusieurs faisceaux horaires. Dans un mode de réalisation préféré toujours, la montre selon l'invention comporte plusieurs chronomètres "compteurs de temps à rebours", avantageusement cinq, de façon à disposer de plusieurs alarmes. Avantageusement, chacune des alarmes est associée à un signal audio distinct, par exemple une sonnerie ou une suite prédéfinie de "bip". Dans un mode de réalisation préféré encore, la montre selon invention comporte un double affichage : un premier affichage de type analogique et un second affichage de type numérique. L'invention a donc pour objet principal une pièce d'horlogerie électronique du type montre pour l'aide à la navigation, notamment pour une mission spatiale, ladite navigation étant associée à une origine de temps d'un premier événement prédéterminé, comprenant des moyens de saisie et d'entrée de données de date et/ou de durée, des moyens de stockage pour mémoriser lesdites données saisies, des moyens de calcul et des moyens de génération de signaux d'horloge, au moins des moyens de visualisation numériques pour l'affichage desdites données saisies et/ou de données générées à partir de ces données sous la commande desdits moyens de calcul et de générations desdits signaux d'horloge, caractérisé en ce que lesdits moyens de saisie et d'entrée de données et lesdits moyens de stockage sont agencés pour entrée et le stockage d'une première date origine liée au Temps dit Universel déterminé par le méridien de Greenwich et la génération d'une l'

première échelle de temps ayant pour origine ladite première date, en ce que ces dits moyens de saisie et d'entrée de données et lesdits moyens de stockage sont agencés pour l'entrée et le stockage, à un instant quelconque, d'une deuxième date origine correspondant au dit premier événement prédéterminé, dite de début de mission, et la génération d'une deuxième échelle de temps, ladite deuxième échelle de temps étant déterminée au moins à partir de ladite première échelle de temps, et en ce que lesdits moyens de visualisation numériques affichent une valeur de temps dite négative lorsque ladite première date origine est à venir et une valeur de temps dite positive lorsque cette date est dépassée. L'invention va maintenant être décrite de façon plus détaillée en se référant aux dessins annexés, parmi lesquels : - la figure 1 est un diagramme temporel illustrant schématiquement le mode de fonctionnement d'une montre selon 1'invention et interdépendance des principales échelles de temps ; la figure 2 illustre schématiquement, en vue de dessus, la configuration extérieure d'une montre selon un mode de réalisation préféré de l'invention ; les figure 3A et 3B illustrent le réglage et l'affichage de la fonction dite "GMT" (Temps Universel) ; - Les figures 4A et 4B illustrent le réglage et l'affichage d'une échelle de temps correspondant à un fuseau horaire local particulier ; les figures 5A et 5B illustrent le réglage et l'affichage d'une date correspondant à l'instant origine d'une mission spatiale, dite "MET", par rapport aux échelles de temps local et Universel, respectivement ; la figure 5C illustre l'affichage de "MET", avant départ du vaisseau spatial ; les figures 6A et 6B illustrent le réglage et l'affichage d'une date correspondant à l'instant origine, dite "PET", d'une phase de la mission spatiale par rapport à la date origine de la mission spatiale ; les figures 7A à 7C, illustrent le réglage et l'affichage de trois alarmes ; - la figure 8 illustre de façon plus détaillée les organes de visualisation de la montre de la figure 1 et ses organes de commande à boutons poussoirs ; - la figure 9 est un bloc diagramme illustrant schématiquement les principaux circuits électroniques nécessaire au bon fonctionnement de la montre selon l'invention. Dans ce qui suit, sans en limiter en quoi que ce soit la portée, on se placera ci-après dans le cadre de l'application préférée de l'invention, sauf mention contraire, c'est-à-dire dans le cas d'une mission spatiale. La figure 1 est un diagramme temporel illustrant schématiquement le mode de fonctionnement d'une montre selon 1'invention. Sur ce diagramme, et dans ce qui suit, les termes utilisés correspondent aux définitions suivantes : - Échelle de temps "Ti" : Temps local d'un fuseau horaire dénommé arbitrairement "numéro 1". - Échelle de temps "T2" : Temps local d'un fuseau horaire dénommé arbitrairement "numéro 2". - Échelle de temps "GMT" (pour "Greenwich Meridian Time", encore appelé Temps Universel) : les jours sont comptés en nombre depuis le premier janvier. C'est l'échelle de temps de référence universelle utilisée dans toutes les missions de navigation au cours desquelles les vaisseaux spatiaux peuvent être amenés à changer régulièrement de fuseau horaire. "GMV est un ancien acronyme qui est, actuellement, souvent remplacé par "UTC" (pour "Temps Universel Coordonné") . - Échelle de temps "MET' (pour "Mission Elapsed Time") : Intervalle de temps écoulé depuis un instant prédéterminé, en l'occurrence le début de la mission spatiale. Il est défini dans l'une des échelles de temps T1, T2 ou "GMT". Dans le cas du vol spatial précité, il s'agit de l'instant précis de décollage du vaisseau. - Fonction "Alarme" ("AL") : Emission d'un signal sonore à une date réglable par l'opérateur de la montre dans une échelle de temps présélectionnée, soit T1, T2, "GMT" ou "MET". - Fonction "PET" (pour "Phase elapsed time") : C'est l'intervalle de temps restant jusqu'à un événement prédéterminé, dit "négatif", ou l'intervalle de temps écoulé depuis cet événement, dit "positif", événement dont la date est réglable par l'opérateur de la montre dans une échelle de temps présélectionnée, soit "GMT", soit "MET". Il doit être rappelé que lors d'une mission spatiale, "PET" est la référence de temps utilisée pour les sorties dans l'espace, les phases de rendez- vous ou de séparation des vaisseaux, les corrections d'orbites ou la rentrée atmosphérique. - Fonction "Timer" ("TMR") : II s'agit d'un compte à rebours à partir d'une quantité de temps définie à l'avance, pour des durées relativement courtes. C'est une fonction dont est dotée classiquement une montre. - Fonction "Chronographe" ("CHR") : II s'agit d'un compte en avant mesurant, avec précision, un intervalle de temps écoulé depuis l'instant d'enclenchement par l'opérateur, pour des durées relativement courtes. C'est une fonction dont est dotée classiquement une montre. Toutefois, là encore, il convient de remarquer que pour les besoins courants, des résolutions "heures - minutes - secondes" ou "minutes - secondes - 1/100 sec." sont classiquement offertes par les chronographes, mais pas ces deux gammes. Les trois axes supérieurs du diagramme de la figure 1 représentent des échelles de temps, alors que les quatre axes inférieurs représentent des fonctions. De façon plus précise, les deux axes supérieurs du diagramme temporel de la figure 1 représentent les échelles de temps des fuseaux horaires, "Ti" et "T2", qui ont été appelés N0 1 et 2, respectivement. l'l'l'

On a représenté un instant arbitraire tx de la mission spatiale, ou instant présent, respectivement à (12 H - 6) par rapport au temps local Ti et (12 H +1) par rapport au temps local "T2". L'instant présent tx correspond à 12 H sur l'axe du Temps Universel "GMT" (troisième axe de temps de la figure 1, sous les axes "Ti" et "T2". Les deux axes inférieurs de la figure 1 correspondent aux échelles de temps "MET" et "PET", respectivement. Une mission spatiale peut comporter une ou plusieurs phases distinctes. On peut donc définir un nombre correspondant de "PET" différents. Par contre, par définition, il n'existe qu'un seul "MET" par mission, instant qui définit le début de cette mission, par exemple l'instant précis de décollage du vaisseau comme rappelé ci-dessus. Sur le diagramme de la figure 1, on a appelé t0 l'instant 0 ou origine de échelle de temps "MET", qui peut être défini par rapport à l'une ou l'autre des échelles de temps "Ti", 1T2", ou "GMT". Sur le diagramme de la figure 1, on a appelé t r0 l'instant 0 ou origine de l'échelle de temps "PET", qui peut être défini par rapport à l'une ou l'autre des échelles de temps "MET' (échelle de temps "interne" à la mission) ou "GMT" (échelle de temps "externe" à la mission) . Selon une caractéristique importante de invention, "PEV doit être considéré comme une fonction "Timer" (comme défini ci-dessus) , mais dont le paramètre de réglage est une date et non une durée de temps. Selon une autre caractéristique de l'invention, les instant t0 et t r0 (définis par des dates) peuvent être entrés dans la montre à tout moment, connaissant l'instant précis de début de la mission, pour y être stockés et affichés. Selon une autre caractéristique de invention, on définit de ce fait des temps "négatifs" et "positifs", notés "+" et "-" respectivement, sur les axes des échelles de temps "MET11 et "PET". Sur les axes "CHR" et "TMR", on a également représenté des instants arbitraires tcm et tmR dfactionnent de ces fonctions. On va maintenant décrire, par référence à la figure 2, la configuration d'une montre 1 selon un mode de réalisation préféré, plus précisément des unités d'affichage de cette montre. Ci-après, les formats et paramètres d'affichage et de réglage de la montre 1 sont définis conventionnellement comme suit : Format d'affichage : Le format d'affichage peut différer du format utilisé pour le réglage. Le code suivant est utilisé pour représenter l'affichage ou le réglage: Y = année ; M = mois : 1 à 12 (1 ou 2 chiffres) ou : JAN à DEC (trois lettres) J = jour de la semaine (pour fixer les idées, en français : LU, MA, ME, JE, VE, SA, et DI) ; D = date dans le mois : 1 à 31 (1 ou 2 chiffres) ; d = numéro du jour. 000 à 366 pour GMT ou -99 à 999 pour "MET1Ou "PET1 ; h = heure : 0 à 23 (1 ou 2 chiffres) m = minute : 00 à 59 (2 chiffres) s = seconde : 00 à 59 (2 chiffres) s/100 = centième de seconde : 00 à 99 (2 chiffres) . Paramètres d'affichage : Les paramètres d'affichage sont indiqués dans la table: "TABLE : Paramètres d'affichage", annexée à la présente description. Paramètres de réglage : "Ti" ou "T2" : + ou - h par rapport à "GMT1 (avec h exprimé en heures) "GMT" : X.Y.M.D.h.m.s ; relation dans laquelle X est une lettre qui indique une langue choisie pour présenter les jours, ainsi qu'éventuellement les mois si l'opérateur choisit de les présenter en lettres. X précède les deux chiffres YY indiquant l'année pendant le réglage. X peut prendre les valeurs "F" (français), "E" (anglais) et "S" (espagnol) "MET" : "- - -", ou réglage dans l'échelle de temps "Ti" ou "T2" ou "GMT": -/+ .M.D.h.m.s pour le réglage en temps "Ti" ou "T2" -/+ d.h.m.s ou M.D.h.m.s pour le réglage en temps "GMT" "TMR" : h.m.s "CHR" : 0.00.00 / 00 Alarme ("AL") : numéro d'alarme, "ON" (en marche) ou "OFF" (hors service) , avec les échelles de temps M.J.D.h.m pour alarme dans l'échelle de temps "Ti" et "T2" d.h.m.s pour alarme dans l'échelle de temps "GMT' et "MET" "PET" :"- - -", ou réglage dans l'échelle de temps "MET1Ou "GMT" -/+ d.h.m.s pour le réglage dans l'échelle temps "MET' -/+ d.h.m.s ou M.D.h.m.s pour le réglage en temps "GMT1 Les réglages de "MET'ou "PET' consistent à régler la date de l'instant zéro de "MEU71Ou "PET", respectivement, exprimée dans une autre échelle de temps. Quand trois tirets ("- - -") sont présents à la place du temps de référence, cela signifie que "MET' ou "PET' ne sont pas définis. Comme l'année n'est pas un paramètre disponible pour régler "MET' ou "PET", les signes "-" ou "+" servent à indiquer si la date rentrée est dans le passé ou (par défaut) dans le futur. Dans l'exemple décrit sur la figure 2, la montre 1 comprend avantageusement deux types d'unités d'affichage : un organe d'affichage analogique à aiguilles 2 et des organes d'affichages numériques, 3 et 4, de façon classique en soi, à cristaux liquides. De façon préférentielle, l'affichage analogique par aiguilles 2 est utilisé essentiellement pour l'affichage de l'heure locale des faisceaux horaires "Ti" ou "T2". Avantageusement, l'afficheur 3 est subdivisé en trois zones, référencées 30 à 32, et l'afficheur 4 en deux zones, 40 et 41. Les fonctions de ces zones seront explicitées ci-après en regard de la description des figures 3A à 7C, étant entendu que les zones 30 et 31 sont utilisées pour préciser la nature des données ou fonctions en cours d'affichage : "Ti", "!T2", "GMT", "MET", "PET", etc. Dans ce qui suit, comme, dans le mode de réalisation décrit, l'année n'est pas un paramètre disponible, lors des réglages de "MET" ou "PET", des signes "-" ou "+", respectivement, peuvent servir à indiquer si la date entrée dans la montre est dans le passé ou (par défaut) dans le futur. Sur ces figures, pour ne pas surcharger le dessin, les aiguilles de l'affichage analogique 2 n'ont pas été représentées. En outre, les éléments identiques d'une figure à l'autre et identiques à ceux de la figure 2 portent les mêmes références et ne seront re-décrits qu'en tant que de besoin. Enfin, les réglages et affichages détaillés de la montre 1 seront décrits, ci-après en regard des tableaux "TABLE Ti" à "TABLE PEV annexés à la présente description. La figure 3A illustre un exemple de réglage "GMV1 pour le mardi 2 novembre 2004, 10 heures 12 minutes 35 secondes. Les lettres de la fonction "GMT" sont entrées dans la zone 30 de la montre 1. "F04" ("F" pour langue française), "11", "2", et "10 12 35" sont saisis dans les zones 31, 32, 40 et 41, respectivement. La figure 3B illustre un exemple d'affichage de la fonction "GMT' qui vient d'être réglée (figure 3A) . Lors de l'affichage, la montre 1 calcule automatiquement le jour de la semaine (MARDI dans l'exemple décrit) correspondant à la date et la langue (français) entrées par l'opérateur. La fonction "GMT" est affichée dans la zone 30, "MA." est affiché dans la zone 31, "H" est affiché dans la zone 32, "2" est affiché dans la zone 40 et l'heure ("10 12 35") dans la zone 41. A titre de première alternative, aucune information n'est affichée dans la zone 32 et le nombre "307 est affiché dans la zone 40, les autres zones restant inchangées. A titre de deuxième alternative, la zone 32 affiche "NOV" en lieu et place du nombre "11", les autres zones restant inchangées. En supposant que le fuseau horaire N0 1 (échelle "Ti" de la figure 1) représente l'heure locale de HOUSTON (USA), la figure 4A illustre un exemple de réglage de la fonction "Ti", soit un décalage horaire de -5 heures par rapport à "GMT" (réglage précédent de la figure 3A) . Les lettres de la fonction 1Ti" sont entrées dans la zone 30 de la montre 1. "GMT", "- 5", "2, "5 12 35" sont saisis dans les zones 31, 32, 40 et 41, respectivement. La figure 4B illustre un exemple d'affichage de l'heure locale ainsi réglée : fonction 1Ti" (zone 31) , jour ("MA" : zone 31) , mois (numéro : zone 32) , quantième du jour (zone 40) et "heures, minutes, secondes" (zone 41), soit 5 H 12 mn 35 s. La figure 5A illustre un premier exemple de réglage de "MET" (zone 30), en assumant que l'instant zéro de "MET' (figure 1 : to) est défini par la date suivante : "25" (zone 40) février (nombre "- 2" : zone 32) à 21 H 44 mn 12 s ("21 44 12" : zone 41), heure de HOUSTON, soit l'heure locale du fuseau horaire 1Ti", comme précédemment défini. Ce réglage est donc effectué par rapport à cette échelle de temps (1Ti": figure 1) . II aurait tout aussi bien être effectué par rapport à une autre échelle de temps local, par exemple "T2" . La figure 5B illustre un deuxième exemple de réglage "MET", mais par rapport à l'échelle de temps "GMT" (figure 1) , ce pour ces mêmes données. La zone 30 précise toujours qu'il s'agit du réglage "MET", mais la zone 31 précise maintenant l'l'

qu'il s'agit de "GMT" et non plus "Ti". les zones 32, 40 et 41 sont réglées comme dans le cas de la figure 5A. la zone 32 n'affiche que le signe négatif ("-") . La figure 5C illustre un exemple d'affichage de la fonction "MET", ce un jour et 13 H 45 mn 55 s (zone 41) avant le départ du vaisseau spatial, c'est-à-dire le début de la mission. Selon une caractéristique importante de l'invention, "MET" peut être réglé à tout moment, avant ou après l'instant t0. Dans le premier cas, il s'agit d'un temps négatif : la zone 40 affiche donc "- 01" (pour moins un jour) . Les zones 31 et 32 n'affiche aucune donnée. Un signe "-" placé sous "MET" indique que la date de 1'instant zéro du "MET' utilisée pour le réglage est dans le futur. C'est la valeur par défaut. Un signe "+" signifie que l'instant de départ du "MET" est dans le passé. Ce mode opératoire permet d'éviter, comme il a été indiqué, de devoir mentionner année en cours lors de entrée de la date de 1'instant zéro. A titre de première alternative pour le réglage, "- 2" et "26" sont saisis dans les zones 30 et 40, respectivement. A titre de deuxième alternative pour le réglage, si "GMiT" n'est pas défini, on saisit "- - -" dans la zone 31, et les zones 40 et 41 affichent "000" et 0 00 00", respectivement. Le réglage et l'affichage d'une fonction "chronographe" s'effectuent de façon classique et il est inutile de re-décrire en détail ces opérations. La zone 30 indique "CHR" et les zone 31 et 41, "00" et "0 00 00", respectivement, avant déclanchement du chronomètre. Les zones 32 et 40 n'affichent aucune donnée. Après déclenchement, la zone 41 affiche le temps en heures, minutes, et secondes, par exemple le nombre "0 02 31" (0 heure 02 minutes 31 secondes) .et la zone 31 affiche les centièmes de seconde, par exemple le nombre "89". On remarque le maintien des heures, minutes et secondes à leur emplacement respectif habituel afin d'éviter toute confusion avec les centièmes de secondes. Le réglage et l'affichage d'une fonction "Timer" ou "TMR" s'effectuent également de façon classique en soi. La zone 31 indique "TMR", la zone 41 la durée de temps à décompter, par exemple "2 45 32" (pour 2 heures 45 minutes 32 secondes) et la zone 40 le signe "-" pour préciser qu'il s'agit d'un compte à rebours. Une fois déclenché, "TMR" est décrémenté par seconde. La figure 6A illustre un exemple de réglage d'un "PET' (fonction saisie et affichée dans la zone 30) en assumant que l'instant zéro t r0 (figure 1) par rapport au "MET' (figure 1 : t0) est 8 jours 17 heures 8 minutes 0 seconde. La zone 31 affiche les lettres de la fonction "MET' . La zone 32 n'affiche aucune donnée. "0 0 8" est saisi dans la zone 40 et "17 08 00", dans la zone 41. A titre d'alternative, si "PET" est défini par rapport à "GMT\ les lettres de cette fonction sont saisies et affichées dans la zone 31. "- 3", "5" et "18 01 12" sont saisis dans les zones 32, 40 et 41, respectivement. Dans ce même cas, toujours à titre d'alternative, les lettres "GMT" sont saisies et affichées dans la zone 31. "-", "065" et "18 01 12" sont saisis dans les zones 32, 40 et 41, respectivement La figure 6B illustre un exemple d'affichage de la fonction "PET1 (zone 30) à 3 mn et 10 s (zone 41 : "0 03 10") de l'instant zéro. La zone 40 affiche "- 0 0", le signe "-" (temps "négatif") indiquant que l'on se trouve avant l'instant t'o. Les zones 31 et 32 n'affichent aucune donnée. A titre d'alternative, si "GMT' n'est pas défini, la zone 31 affiche "- - -" et les zones 40 et 41 affichent "000" et "0 00 00", respectivement. Comme pour "MET\ un signe "-" placé sous "PET' lors du réglage basé sur le temps "GMT" indique que la date de l'instant zéro du "PET" utilisée pour le réglage est dans le futur. C'est la valeur par défaut. Un signe "+" signifie que l'instant de départ du "MET" est dans le passé. Ce mode opératoire permet l'l'

d'éviter, comme il a été indiqué, de devoir mentionner l'année en cours lors de entrée de la date de instant zéro. Il est utile de rappeler que "PET' fonctionne de façon tout à fait similaire à "MET11 mais qu'il concerne des activités ponctuelles, alors que "PET1 est plutôt dédié à la mission dans sa globalité. Comme il a été indiqué, la montre comporte avantageusement cinq "Timers" (ou plus) de façon à pouvoir régler et afficher un nombre égal d'alarmes indépendantes les unes des autres et se référant aux différentes échelles de temps : "T2", "T2", "GMT1, "MET1, etc. Pour fixer les idées, on va maintenant illustrer, par référence aux figures 7A à 7C, le réglage et l'affichage de trois de ces alarmes possibles, dénommés arbitrairement "AL 1" à "AL 3", respectivement. Le réglage et l'affichage de la première alarme, "AL 1", (indiqué par la zone 30) est illustré par la figure 7A. Cette alarme se réfère à l'échelle des temps "MET1 (figure 1) . L'échelle "MET1 est indiquée sur la zone 31 et l'alarme est réglée à 3 jours (zone 40) 21 H 5 mn 17 s. L'alarme "AL 1" est active (état dit "ON") : cet état est symbolisé par le signe "<" affiché dans la zone 30 à droite du sigle "AL 1". A titre d'exemple, le réglage est effectué pour 3 jours 21 heures 05 minutes 17 secondes. "0 0 3" et "21 05 17" sont saisis et affichés dans les zones 40 et 41, respectivement. La zone 32 n'affiche aucune donnée. A titre de première alternative pour le réglage, "079" et "2 10 00" sont saisis et affichés dans les zones 40 et 41, respectivement. A titre de deuxième alternative pour le réglage, "19" et "2 10 00" sont saisis et affichés dans les zones 40 et 41, respectivement. De même, le réglage et l'affichage de la deuxième alarme, "AL 2" (indiqué par la zone 30) est illustré par la figure 7B. Cette alarme se réfère à l'échelle des temps "T2" (figure 1) . Les lettres de l'échelle de temps "T2" sont saisis et affichés dans la zone 31, et l'alarme "AL 2" est réglée pour se déclencher tous les jeudis (sigle "JE" affiché par les deux derniers digits de la zone 41) du mois d'août (chiffre "8" : zone 32) à 6 H 45 mn (première partie de la zone 41 : "6 45") . L'alarme "AL 1" est inactive dans l'exemple décrit sur la figure 7B (état dit "OFF") : cet état peut se déduire du fait que le signe "<" n'est pas affiché dans la zone 30. La zone 40 affiche II il Enfin, le réglage et l'affichage de la troisième alarme "AL 3" (indiqué par la zone 30) est illustré par la figure 7C. Cette alarme se réfère à l'échelle des temps "Ti" (figure 1) . Les lettres de l'échelle de temps "Ti" sont saisis et affichés dans la zone 31, et l'alarme "AL 3" est réglée au 15 (zone 40) de chaque mois à 18 H 30 (zone 41 : 18 30 - -) . L'alarme "AL 3" est active (état dit "ON") : cet état est symbolisé par le signe "<" affiché dans la zone 30 à droite du sigle "AL 3". La zone 40 affiche " ". Lorsque les alarmes se déclenchent, la montre émet préférentiellement un signal audio attirant l'attention de l'opérateur, par exemple une suite prédéterminée de "bip" sonores. Pour fixer les idées, pour l'alarme "AL 3", la séquence répétée de trois "bip" peut être adoptée : "bip.bip.bip bip.bip.bip bip.bip.bip etc.", jusqu'à extinction de l'alarme par l'opérateur (les tirets représentant une pause dans l'émission. Il peut en être de même pour les autres alarmes : par exemple, une suite répétée de deux "bip" pour l'alarme "AL 2", etc. Préférentiellement, la montre 1 dispose de cinq alarmes. Comme il a été indiqué, l'heure et les minutes des échelles de temps "Ti" ou "T2" peuvent également être affichées en permanence par la partie analogique de la montre : aiguilles 2 (figure 1) . De façon pratique, un certain nombre d'autres conventions peuvent être adoptées pour la configuration des différents réglages et affichages, en vue notamment d'obtenir une bonne ergonomie, conventions à la portée de l'Homme de Métier et qui ne nécessitent pas d'être décrites de façon détaillées. En ce qui concerne les caractéristiques plus spécifiques à l'invention, on peut cependant préciser ce qui suit : - Le réglage de "MET" ou "PET" consistant à régler la date de l'instant zéro exprimée dans une autre échelle de temps ("T1", "GMT", ...) , quand trois tirets (" ") sont affichés à la place du temps de référence, cela signifie que "MET' ou "PET" ne sont pas définis. - Les affichages "MET", "PET " et "Timer" ("TMR") sont associés au signe "-" lorsqu'ils décomptent le temps, c'est-à- dire lorsque la date correspondant à l'instant "zéro" programmé se situe dans le futur. - Au franchissement de l'instant "zéro", "MET", "PET' et le "Timer" marquent cet instant par un signal audio, par exemple une sonnerie caractéristique de la fonction considérée et continuent à compter en avant sans s'arrêter. A titre d'exemple, pour fixer les idées, la sonnerie de "MET' ne dure que 5 secondes tandis que celles de "PET' et du "Timer" durent plus longtemps (typiquement entre 30 et 60 secondes) . L'opérateur peut stopper la sonnerie sans interrompre le comptage du temps qui, dans les trois cas, continue en avant sans s'arrêter. Ce compte continu a l'avantage d'informer l'opérateur du temps écoulé depuis le franchissement de l'instant "zéro". - "GMT' doit être réglé avant "Ti" et "T2" qui sont réglés en fonction du décalage horaire depuis "GMT'. - "T1", "T2", ou "GMT' doivent être réglés avant "MET', dont l'instant zéro peut être défini dans l'une de ces trois échelles de temps. - "GMT" ou "MET' doivent être réglés avant "PET', dont l'instant zéro ne peut être défini que dans l'échelle de temps "GMT" ou "MET'. - dans un mode de réalisation préféré, lors du réglage de "MET" ou de "PET', le choix est donné à l'opérateur de ne l'

sélectionner aucun temps de référence afin de signifier qu'il n'y a pas de "mission" ou de "phase" en cours. "MET" ou "PET", respectivement, n'ont alors aucun lieu d'être affiché. On va maintenant décrite un mode de réalisation pratique de la montre selon invention et des moyen de commande pour son réglage, c'est-à-dire la saisie et l'entrée de données, et l'affichage de ces données, par référence à la figure 8. Sur la figure 8, les éléments identiques à ceux des figures 1 à 7C portent les mêmes références et ne seront re- décrits qu'en tant que de besoin. Dans le mode de réalisation préféré de la montre 1, quatre boutons poussoirs, 5, 6, 7 et 9, suffisent pour la commande (réglages et affichages) des temps et fonctions de la montre. Des boutons poussoirs sont préférés à des boutons rotatifs, car ils ne nécessitent pas le retrait de la montre 1 hors du poignet de l'utilisateur pour les réglages. Les boutons de commande, 5, 6, 7 et 9, sont disposés avantageusement, d'une part, symétriquement de chaque côté de la montre 1, d'autre part, dans les parties hautes (boutons 5 et 6) et basse (boutons 7 et 9) de ces côtés, ce de manière à éviter la présence d'un bouton en zone centrale qui pourrait créer un point dur de pression sur le revers du poignet de l'utilisateur lorsque celui-ci est cambré. Les zones d'affichage numérique, 30 à 41 sont subdivisée en ce qui sera appelés ci-après champs : Zone 30 : champs 300, 301 et 302 ; Zone 31 : champ unique 31 ; - Zone 32 : champ unique 320 ; Zone 40 : champ unique 410 ; - Zone 41 : champs 410, 411 et 412. Brièvement, le mode de fonctionnement de ces boutons de commandes de commande est avantageusement le suivant : La sélection des échelles de temps et des fonctions est effectuée dans l'ordre par des courtes pressions sur le bouton 7 ou en ordre inverse par des courtes pressions sur le bouton 5. Le mode de réglage d'un temps ou d'une fonction est démarré, à partir de l'affichage normal de ce temps ou de cette fonction, en pressant plus de 2 secondes sur le bouton 5. Les champs de réglage sont alors sélectionnés cycliquement par pressions successives sur le bouton 6. Le champ sujet à réglage est identifié par clignotement de la valeur courante. Le premier champ réglable (clignotant) dans le cycle est celui du premier paramètre réglable du temps ou de la fonction en cours. Par exemple, pour le réglage de "Ti", il s'agit du champ 310 mais, pour le "TMR", le premier champ clignotant est le champ 400 indiquant le signe du sens de comptage (positif ou négatif) . Le choix de l'échelle de temps "Ti" ou "T2" que l'on désire représenter par les aiguilles est obtenu par une pression prolongée simultanée des boutons 7 et 5 pendant l'affichage normal de l'échelle de temps désirée. Le cycle des champs réglables de l'échelle de temps alors choisie ("Ti" ou "T2") permet de régler les aiguilles indépendamment de l'affichage numérique ce qui, en pratique, permet l'affichage d'une troisième échelle de temps en tant que de besoin. Le dernier champ (clignotant) du cycle complet de tous les champs réglables est celui indiquant le temps ou la fonction en cours de réglage ; une pression simple sur le bouton 5 termine alors le mode de réglage. Après avoir amorcé le mode de réglage, si le seul bouton manipulé pendant un cycle complet de changement de champ est le bouton 6, une nouvelle pression du bouton 5 terminera le mode de réglage sans qu'aucune modification ne soit apportée au temps ou à la fonction en cours d'affichage. Lorsque le mode de réglage de "MET", "AL" ou "PET" est démarré, le temps de référence indiqué par défaut est l'échelle de temps qui a été utilisée lors du dernier réglage de ces fonctions. l'

Lors d'un réglage, une pression prolongée sur le bouton 7 ou 5 provoque un défilement rapide des caractères dans le champ clignotant pour accélérer l'opération de réglage. - Lorsque une sonnerie est en cours parce que "MET11 ou "PET1 ou le 11TMR" viennent de franchir le temps zéro, une courte pression sur le bouton 5 arrête la sonnerie sans aucune autre action sur la montre. De façon à fixer les idées, les tableaux, TABLE "Ti", TABLE 11T2", TABLE 11GMT1, TABLE "MET1, TABLE "AL", TABLE 11CHR", TABLE 11TMR", et TABLE 11PET", placées en fin de la présente description illustrent de façon plus détaillée les réglages d'une montre 1 conforme à l'invention. Par convention, pour rendre plus claire la description, les numéros de référence des boutons poussoirs, 5, 6, 7 et 9, sont placés entre "( ) ", les numéros de référence des champs sont placés entre "[ ]". En outre, le caractère "*" signifie "pression(s) courte(s) simple ou répétée(s)" et le caractère "**" signifie "pression prolongée supérieure typiquement à 2 secondes". La figure 9 est illustre de façon schématique, sous forme de bloc diagramme, les circuits électroniques 8 nécessaires au fonctionnement de la montre 1 selon invention. Les quatre boutons de commande, 5, 6, 7 et 9, servent d'organes de saisie pour entrer des données dans la montre 1. ils sont reliés, d'une part, à une source de tension, par exemple positive "Vf", arbitrairement représentant un "1" logique lorsque le bouton poussoir est actionné, d'autre part à des circuits logiques 80, que l'on appellera "décodeur". Ce décodeurs comprend des circuits de logique combinatoire (à base de circuits logiques classiques "ET", "OU", "OU-EXCLUSIF", etc.) et séquentiel, ainsi que des compteurs et décompteurs d'impulsions. Il reçoit plusieurs signaux d'horloge générés par des circuits d'horloge et de base de temps 83 sous la référence générale Hx. De façon classique en soi, les circuits générateurs de signaux d'horloge Hx sont pilotés par un quartz 830. Les signaux d'horloge Hx sont distribués de façon approprié aux autres blocs des circuits 8, et servent notamment de base de temps pour les affichages de la montre 1 : affichages numériques, 3 et 4, et analogique 2. Comme il a été indiqué, en regard de la description de la figure 8, les circuits décodeurs 80 détectent, soit des impulsions de commande uniques occasionnés par un appui brefs sur l'un ou l'autre des boutons de commande, 5 à 7, une combinaison de ces impulsions, et/ou une durée de temps déterminée, c'est-à-dire un appui long sur l'un ou plusieurs de ces boutons 5 à 7. Les circuits 8 sont articulés, de façon classique autour d'un bus 87 de transmissions bilatérales de données. La sortie du décodeur 80 est reliée à ce bus 87 et les saisies de données, lors des réglages précités sont transmis à une unité centrale 81, constituée par un microprocesseur ou un microcontrôleur, reliée via ce bus 87 à une unité de mémoire à lecture seule 82, de type "ROM" (pour "Read OnIy Memory") ou toute mémoire non volatile de type similaire. Cette unité de mémoire 82 emmagasine des microprogrammes ou micro-instructions gérant, de façon connue en soi, le fonctionnement des circuits 8 sous la commande du microprocesseur 81. Les circuits 8 comprennent également une unité de mémoire à accès aléatoire 84, par exemple du type dit "RAM" (pour "Random Access Memory") et/ou une pluralité de registres de mémoire. Cette mémoire 84 doit comprendre des emplacements de mémoire pour emmagasiner des données de réglages entrées par l'intermédiaire des boutons de commande, 5 à 7, et notamment cinq emplacements de mémoire, 840 à 844, dédiés à "GMT", "Ti", "T2", "MET" et "PET", ainsi que des emplacements 84X pour les différentes alarmes. En réalité, des emplacements de mémoire en plus grand nombre sont nécessaires. Ils sont attribués, de façon permanente ou non, à des valeurs telles que "durée à chronométrer", etc. En outre, différentes valeurs sont calculées, sous la commande du microprocesseur 81 et des microprogrammes enregistrés dans la mémoire 82, à partir des données précitées ou de combinaisons de ces données, par exemple pour générer et afficher "PET" à partir de l'échelle de temps "GMT' ou "MET'. Ces calculs génèrent des valeurs intermédiaires qu'il est aussi nécessaire de stocker dans des emplacements de la mémoire vive 84. Le bus 87 est également connecté à une unité d'interface de sortie 85 distribuant des signaux de commande aux deux unités d'affichage : analogique aiguilles 2, plus précisément à un moteur entraînement 20 ou tout organe similaire, et numériques, 3 et 4. De façon préférentielle le moteur 20 est un moteur pas à pas recevant des impulsions de commande d'avance. Cette unité d'interface de sortie 85 génère également des signaux électriques de commande transmis à une unité de génération de signaux d'alarme sonore 86. A la lecture de ce qui précède, on constate aisément que l'invention atteint bien les buts qu'elle s'est fixés. Il doit être clair cependant que l'invention n'est pas limitée aux seuls exemples de réalisations explicitement décrits, notamment en relation avec les figures 1 à 9. A titre d'exemple, les alarmes sonores peuvent être remplacées e/ou doublées par d'autres types d'alarmes : visuelles, vibratoires, etc. Enfin, les exemples numériques n'ont été fournis que pour mieux fixer les idées et ne sauraient constituer une quelconque limitation de la portée de l'invention. Ils procèdent d'un choix technologique à la portée de l'Homme de Métier. La montre peut, notamment, comporter plus de cinq alarmes et plus de deux fuseaux horaires locaux.

TABLE 'Ti"

On suppose que "Ti" est choisi comme échelle de temps des aiguilles 2 (le réglage des aiguilles 2 est indépendant des valeurs de l'affichage numérique 3-4 et ne sert qu'à réajuster manuellement les aiguilles 2 sur l'affichage numérique de 11Ti", si un décalage existe entre les deux) . La valeur de "Ti" par défaut au premier réglage est égale à "GMT".

(7)* ou (5)* jusqu'à [300] = "T1". (5)** [310] clignote et indique "GMT". (7)* ou (5)* permet de choisir entre l'indication clignotante de "(MT" ou "H - M" dans le champ [310] . Si [310] = "(MT", le réglage du décalage horaire commence : (6)* [320] clignote et indique la valeur courante du décalage horaire. (7)* ou (5)* jusqu'à [320] = le décalage horaire désiré. Les champs [6] et [7] sont alors modifiés en conséquence. La petite aiguille suit l'ajustement du décalage horaire. (Les minutes et les secondes ne peuvent être corrigées que lors du réglage de "GMT") . (6)* [300] clignote. (5)* "Ti" reprend l'affichage normal en intégrant la modification du décalage horaire.

Si [310] = "H - M", le réglage des aiguilles commence sans influence sur l'affichage numérique :

(6)* "H" clignote dans le champ [310] . (7)* ou (5)* jusqu'à ce que la petite aiguille indique l'heure désirée. La petite aiguille se positionne précisément automatiquement entre deux graduations d'heures en fonction de la position courante de la grande aiguille. (6)* "M" clignote dans le champ [310] . (7)* ou (5)* jusqu'à ce que la grande aiguille indique les minutes désirées. La grande aiguille se positionne précisément entre 2 graduations de minutes en fonction de la valeur courante des secondes indiquées dans le champ [412] . (6)* [300] clignote. (5)* La montre 1 quitte le mode de réglage des aiguilles 2 qui suivent précisément l'échelle de temps choisi ("Ti" dans l'exemple choisi) .

TABLE 1T2"

Le réglage de "T2" se fait de la même façon que pour "Ti". Si les aiguilles 2 représentent "Ti" et que l'on veuille régler les aiguilles pendant le réglage de "T2", il faut d'abord, avant réglage, sélectionner "T2" comme échelle de temps des aiguilles 2 en pressant simultanément sur (7) et (5) pendant plus de 2 secondes. Le réglage indépendant possible des aiguilles 2 en heures et minutes permet éventuellement d'ajuster l'heure analogique (les aiguilles 2) aux fuseaux horaires qui ne sont pas décalés de "GMT' par des heures entières.

= = = = =

TABLE "GMT"

La valeur de "GMT" par défaut au premier réglage est "Lundi 1er janvier Oh 00m 00s de l'année 00" (en langue française) .

(7)* ou (5)* jusqu'à [300] = "GMT". (5)** la langue choisie lors du réglage précédent (par exemple "F" pour français, "E" pour anglais ou "S" pour espagnol) clignote dans [310] (7)* ou (5)* jusqu'à ce que la langue désirée apparaisse dans le champ [310] . (6)* les 2 chiffres "YY" indiquant l'année réglée précédemment clignotent dans [310] . (7)* ou (5)* jusqu'à "YY" = les deux derniers chiffres de l'année en cours. (6)* [320] clignote et indique la valeur courante du mois. (7)* ou (5)* jusqu'à [320] = le mois désiré. 24 valeurs sont proposées : les 12 valeurs numériques possibles de mois et les 12 noms (tronqués à 3 lettres) de mois dans la langue choisie dans la première étape de réglage de "GMT" ci-dessus. (6)* [400] clignote et indique la valeur courante de la date dans le mois. (7)* ou (5)* jusqu'à [400] = la date désirée. (6)* [410] clignote et indique la valeur courante de l'heure. (7)* ou (5)* jusqu'à [410] = l'heure désirée. La petite aiguille incrémente ou décrémente de la même quantité d'heures ainsi réglées. (6)* [411] clignote et indique la valeur courante des minutes. (7)* ou (5)* jusqu'à [411] = les minutes désirées. La grande aiguille incrémente ou décrémente de la même quantité de minutes ainsi réglées. (6)* [412] clignote et indique la valeur courante des secondes. (7)* ou (5)* jusqu'à [412] = les secondes désirées. La grande aiguille suit l'ajustement des secondes en cours. (6)* [300] clignote. (7)* alterne entre l'affichage "M.D.h.m.s." et "ddd.h.m.s." (5)* "GMT" démarre le compte du temps à partir de la valeur du temps réglée par les opérations ci-dessus. Les temps "Ti" (digital et analogique), "T2" et "MET" sont aussi corrigés en conséquence automatiquement. On doit noter que la petite et la grande aiguille ne font que suivre le nombre d'impulsions données sur les boutons (7) et (5) pour les heures et les minutes respectivement indépendamment des valeurs numériques obtenues sur le cadran de la montre 1. Seule la valeur numérique des secondes est effectivement utilisée pour le positionnement fin de la grande aiguille entre deux graduations des minutes.

TABLE "MET"

Au premier réglage de MET, par défaut [310] = - - - et tous les champs suivants sont initialisés à la valeur zéro, signifiant qu'aucun "AJB-T"en cours n'est défini. (7)* ou (5)* jusqu'à [300] = "MET". (5)** [310] clignote et indique l'échelle de temps utilisée lors du réglage précédent de "MET' . (7)* ou (5)* jusqu'à [310] = l'échelle de temps désirée ou Λ - - - Λ si l'on veut terminer l'utilisation de "MET".

Selon l'échelle choisie, les étapes de réglage diffèrent comme suit : Si "(MT" est choisi comme référence de temps pour le réglage de "MET" : (par défaut au premier réglage, le temps zéro est "001 jour Oh 00m 00s" ce qui correspond au passage au nouvel an, car il n'y a pas de jour 0 dans le calendrier)

(6)* [400] clignote et indique le jour dans l'année (entre 001 et 366) utilisé lors du précédent réglage. (7)* ou (5)* jusqu'à [400] = le jour de l'année désiré de l'instant zéro. (6)* [410] clignote et indique l'heure de l'instant zéro utilisée lors du précédent réglage. (7)* ou (5)* jusqu'à [410] = l'heure désirée de l'instant zéro. (6)* [411] clignote et indique les minutes de l'instant zéro utilisées lors du précédent réglage. (7)* ou (5)* jusqu'à [411] = les minutes désirées de l'instant zéro. (6)* [412] clignote et indique les secondes de l'instant zéro utilisées lors du précédent réglage. (7)* ou (5)* jusqu'à [412] = les secondes désirées de l'instant zéro. (6)* [300] clignote. (5)* MET compte et affiche le temps restant jusqu'à, ou le temps écoulé depuis, la nouvelle valeur de l'instant zéro.

Si lΛopérateur préfère régler "MET'en fonction d'une date exprimée en "Mois-Jour" dans l'échelle de temps "GMT", il faut d'abord sélectionner ce mode d'affichage pour "GMT" selon les instructions de réglage de "GMT" ci-dessus. Le réglage de "MET'en fonction de "GMT" se fait alors exactement comme le réglage de "MET'en fonction de "Ti" ou "T2" décrit ci-dessous.

Si "Ti" ou "T2" est choisi comme référence de temps pour le réglage de "MET' : (par défaut au premier réglage, le temps zéro est "1er janvier Oh 00m 00s")

(6)* [320] clignote et indique le mois utilisé lors du précédent réglage. (7)* ou (5)* jusqu'à [320] = le mois de l'instant zéro désiré. Les valeurs de mois proposées sont de même nature - numérique ou textuelle - que le mode d'affichage des mois de l'échelle de temps choisie comme référence. (6)* [400] clignote et indique la valeur de la date dans le mois utilisée lors du précédent réglage. (7)* ou (5)* jusqu'à [400] = la date désirée de l'instant zéro. (6)* [410] clignote et indique l'heure de l'instant zéro utilisée lors du précédent réglage. (7)* ou (5)* jusqu'à [410] = l'heure désirée de l'instant zéro. (6)* [411] clignote et indique les minutes de l'instant zéro utilisées lors du précédent réglage. (7)* ou (5)* jusqu'à [411] = les minutes désirées de l'instant zéro. (6)* [412] clignote et indique les secondes de l'instant zéro utilisées lors du précédent réglage. (7)* ou (5)* jusqu'à [412] = les secondes désirées de l'instant zéro. (6)* [300] clignote. (5)* "MET" compte et affiche le temps restant jusqu'à, ou le temps écoulé depuis, la nouvelle valeur de l'instant zéro.

i Λ - - - Λ est sélectionné dans le champ [310] en début age, tous les champs suivants indiquent zéro :

(6)* [300] clignote (5)* termine le réglage en laissant "MET11 indéfini.

TABLE "AL"

La valeur des cinq Alarmes par défaut au premier réglage est dans l'échelle "GMT' le "Lundi 1er janvier Oh 00m 00s" et la sonnerie est désactivée.

(7)* ou (5)* jusqu'à [300] = "AL", [301] indique le numéro d'alarme appelé en dernier qui, par défaut au premier réglage, est Λl' . (6)* jusqu'à [301] = le numéro d'alarme désiré pour lecture ou en vue d'un réglage. (5)** [300] et [302] clignotent et [302] indique par défaut le signe " < " signifiant que la sonnerie de l'alarme est active. (7)* ou (5)* permet de désélectionner ou re-sélectionner la sonnerie. Le choix ainsi effectué est indiqué par la présence clignotante ou l'absence totale du signe "<". (5)** (facultatif) termine le mode réglage quand la seule modification a été la sélection ou désélection de la sonnerie. (6)* [310] clignote et indique l'échelle de temps utilisée lors du précédent réglage. (7)* ou (5)* jusqu'à [310] = l'échelle de temps désirée.

La séquence (6)* suivi de (7)* ou (5)* est répétée jusqu'à ce que tous les champs soient réglés à la valeur désirée. Ce réglage est effectué de la façon suivante : lors du réglage de l'alarme, si l'un des paramètres "M", "J" ou "D" (cas "Ti" ou "T2") ou "d" (cas "GMT" ou "MET') est laissé "blanc", l'alarme est récurrente pour chaque valeur du paramètre, à l'heure et minutes spécifiées.

(6)* jusqu'à [300] et [301] clignotent. (5)* termine le mode réglage.

TABLE "CHR"

Au premier réglage de "CHR", par défaut tous les champs réglables [310], [410], [411] et [412] sont initialisés à la valeur zéro. (7)* ou (5)* jusqu'à [300] = "CHR". Le temps courant ou arrêté de l'opération précédente effectuée sur le Chronographe "CHR" est affiché. (5)** [310], [410], [411] et [412] sont remis à zéro. Cette opération n'est pas nécessaire si le Chronographe "CHR" est déjà remis à zéro ou si l'opérateur désire démarrer le Chronographe à partir du temps affiché lors de l'arrêt précédent.

Utilisation classique du Chronographe "CHR" :

(6)* démarre le Chronographe "CHR". (9)* (facultatif) arrête et affiche le temps intermédiaire. CHR clignote pour indiquer que le temps affiché n'est pas le temps courant du Chronographe "CHR". (9)* (opération facultative) annule le temps intermédiaire et retourne à l'affichage du temps courant du Chronographe "CHR" qui peut être ou non déjà arrêté par (6)*. (6)* arrête le temps courant. (7)* ou (5)* à tout instant permet de sélectionner un autre temps ou fonction et de quitter l'affichage de la fonction "CHR" sans altérer son fonctionnement en cours.

TABLE "2WR"

Au premier réglage de "TMR", par défaut tous les champs réglables [410], [411] et [412] sont initialisés à la valeur zéro.

(7)* ou (5)* jusqu'à [300] = "TMR". Le temps courant ou arrêté de l'opération précédente effectuée sur le "TMR" est affiché. (5)** Si le "3MR" a déjà été utilisé à partir du dernier réglage, tous les champs réglables [400], [410], [411] et [412] sont réinitialisés à la valeur du précédent réglage. Le "TMR" est immédiatement utilisable. Si le "TMR" n'a pas encore été utilisé depuis le dernier réglage, cette opération appelle aussitôt le mode réglage décrit à l'étape suivante. (5)** [400] clignote et indique par défaut le signe moins Λ - Λ . Le "3MR" entre en mode réglage. (7)* ou (5)* change le signe dans le champ [400] si nécessaire. De plus, [410], [411] et [412] sont réinitialisés à zéro. Si [400] indique le signe Λ+' , le temps compte en avant à partir de la valeur indiquée lorsque la fonction "TMR" est démarrée. (6)* [410] clignote et indique par défaut la valeur de l'heure au précédent réglage si [400] n'a pas été changé. Sinon la valeur par défaut est zéro. (7)* ou (5)* jusqu'à [410] = l'heure désirée. (6)* [411] clignote et indique par défaut la valeur des minutes au précédent réglage si [400] et [410] n'ont pas été changés. Sinon la valeur par défaut est zéro. (7)* ou (5)* jusqu'à [411] = les minutes désirées. (6)* [412] clignote et indique par défaut la valeur des secondes au précédent réglage si [400], [410] et [411] n'ont pas été changés. Sinon la valeur par défaut est zéro. (7)* ou (5)* jusqu'à [412] = les secondes désirées. (6)* [300] clignote. (5)* Le réglage du "TMR" est terminé. Il est prêt à être utilisé comme suit : (6)* alternativement démarre et arrête le il TMRn _

(7)* ou (5)* à tout instant permet de sélectionner un autre temps ou fonction et de quitter l'affichage de la fonction "TMR" sans altérer son fonctionnement en cours.

TABLE "PET"

Au premier réglage de "PET", par défaut [310] = - - - et tous les champs suivants sont initialisés à la valeur zéro, signifiant qu'aucun PET en cours n'est défini.

(7)* ou (5)* jusqu'à [300] = "PET". (5)** [310] clignote et indique l'échelle de temps utilisée lors du réglage précédent de PET. (7)* ou (5)* jusqu'à [310] = "MET", "GMT" ou "- - - " si on veut terminer l'utilisation de "PEV1.

Si "MET1Ou "GMT" sont choisis comme échelle de temps pour définir "PEV : (par défaut au premier réglage, le temps zéro est "000 jour Oh 00m 00s" pour "MET"et "001 jour Oh 00m 00s" pour "GMT")

(6)* [400] clignote et indique le jour de "MET1Ou "GMT" utilisé lors du précédent réglage (entre -99 et 999 pour "MET", ou entre 001 et 366 pour "GMT") . (7)* ou (5)* jusqu'à [400] = le jour de "MET1Ou "GMT' désiré de l'instant zéro. (6)* [410] clignote et indique l'heure de l'instant zéro utilisée lors du précédent réglage. (7)* ou (5)* jusqu'à [410] = l'heure désirée de l'instant zéro. (6)* [411] clignote et indique les minutes de l'instant zéro utilisées lors du précédent réglage. (7)* ou (5)* jusqu'à [411] = les minutes désirées de l'instant zéro. (6)* [412] clignote et indique les secondes de l'instant zéro utilisées lors du précédent réglage. (7)* ou (5)* jusqu'à [412] = les secondes désirées de l'instant zéro. (6)* [300] clignote. (5)* "PET" compte et affiche le temps restant jusqu'à, ou le temps écoulé depuis, la nouvelle valeur de l'instant zéro exprimée dans l'échelle de temps "MET1Ou "GMT". i " - - - " est sélectionné dans le champ [310] en début age, tous les champs suivants indiquent zéro :

(6)* [300] clignote (5)* termine le réglage en laissant "PET" indéfini.