Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
ERGONOMIC HOUSING WITH MULTIPLE COMPARTMENTS
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2019/101495
Kind Code:
A1
Abstract:
The present invention concerns a housing (1) comprising a first compartment (2) suitable for receiving a first device (3), where appropriate associated with a first display, said first compartment (2) being delimited by at least a first wall (21) delimiting a first opening (22) and a first bottom (23) secured to or suitable for being secured to said first wall (21). The housing (1) comprises a second compartment (4) that is removable from the first compartment delimited by at least a second wall (41) and a second bottom (42) secured to or suitable for being secured to said second wall and extending in or parallel to a plane (P2) forming an obtuse angle (β) with an extension plane (P1) of said first wall and/or said first bottom.

Inventors:
SCHENK, Bernard (Rue de la Citadelle 8, Saint-Imier 2610, Saint-Imier, CH)
Application Number:
EP2018/080060
Publication Date:
May 31, 2019
Filing Date:
November 02, 2018
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
ARCOFIL S.A. (Rue des Noyes 2, 2610 St-Imier, 2610, CH)
International Classes:
G04G17/08; G04B37/00
Domestic Patent References:
WO2013153275A12013-10-17
Foreign References:
US20160026156A12016-01-28
EP0189372A11986-07-30
US20150115870A12015-04-30
Attorney, Agent or Firm:
EUGÈNE BLANCHARD (GEVERS SA Rue des Noyers 11, 2000 Neuchâtel, 2000, CH)
Download PDF:
Claims:
Revendications

1. Boîtier (1) comportant un premier compartiment (2) délimitant un premier volume apte à recevoir un premier dispositif (3), ledit premier compartiment (2) étant délimité par au moins une paroi périphérique à une première ouverture (22) dans ledit boîtier (1) caractérisé en ce qu’il comporte un second compartiment (4) délimitant un second volume et étant apte à être fixé de manière amovible sur une platine de montage (5) dudit boîtier s’étendant suivant ou parallèlement à un plan (P2) formant un angle (b) obtus avec un plan médian (P1) d’extension du premier compartiment.

2. Boîtier selon la revendication 1 , caractérisé en ce que l’angle (b) est compris entre 100° et 150° par rapport au plan d’extension (P1).

3. Boîtier selon la revendication 1 ou 2, caractérisé en ce que ladite platine (5) comporte une ouverture (52) de forme complémentaire d’au moins une partie du second compartiment, ladite ouverture (52) et ladite platine (5) formant un siège de calage du second compartiment (4) vis-à-vis du premier compartiment (2).

4. Boîtier selon l’une des revendications 1 à 3, caractérisé en ce que le second compartiment (4) est fixé sur une face supérieure ou une face inférieure de la platine (5).

5. Boîtier selon l’une des revendications 1 à 4, caractérisé en ce que ledit second compartiment (4) délimite une ouverture fermée par un capot (43).

6. Boîtier selon la revendication 4, caractérisé en ce que ledit capot (43) est monté pivotant ou coulissant sur une paroi (41) du second compartiment sur la platine de montage (5).

7. Boîtier selon l’une des revendications 5 ou 6, caractérisé en ce que le capot (43) comporte ou forme une fenêtre optiquement transparente, notamment de verre, de matière synthétique ou de saphir.

8. Boîtier selon la revendication 1 , caractérisé en ce qu’il comporte des moyens de fixation (25, 51) de brins de bracelet.

9. Boîtier selon l’une des revendications 1 à 8, caractérisé en ce que la paroi de la première ouverture et la platine de montage (5) comporte des moyens de fixation (25, 51) de brins de bracelet.

10. Boîtier selon l’une des revendications 1 à 9, caractérisé en ce que le second compartiment (4) est amovible de ladite platine (5) par l’intermédiaire de moyens de fixation réversibles (8, 9, 10).

11. Boîtier selon la revendication 10, caractérisé en ce que les moyens de fixation réversibles (8, 9) sont choisis parmi : des moyens d’encliquetage, des moyens d’encastrement par déformation élastique, des moyens de vissage.

12. Boîtier selon l’une des revendications 1 à 11 , caractérisé en ce que le premier (2) et le second (4) compartiments et le cas échéant ladite platine, comportent des contacts électriques complémentaires agencés tels qu’un contact électrique soit établi entre lesdits compartiments et les dispositifs qu’ils contiennent lorsque ledit second compartiment (4) est monté sur la platine (5).

Description:
Description

BOITIER ERGONOMIQUE A COMPARTIMENTS MULTIPLES

Domaine technique

La présente invention se rapporte au domaine des accessoires portables, notamment de montres et bracelets dits « connectés », c’est-à-dire dotés de circuits électroniques aptes à envoyer/recevoir des données via un réseau de télécommunication sans-fils à des dispositifs électroniques tiers dotés de moyens de communication complémentaires. Elle concerne, plus particulièrement, un boîtier composé comportant des compartiments multiples pour accommoder différents mécanismes et fonctionnalités, complémentaires ou non, le boîtier étant conformé pour présenter une ergonomie de portage sans glissement ou rotation autour du poignet d’un utilisateur.

Etat de la technique

On connaît depuis plusieurs années maintenant un essor des dispositifs dits « connectés », dotés de fonctionnalités de communication de données via des réseaux de communications sans fils, que ce soient les réseaux de télécommunications mobiles (4G et 5G notamment), ou encore des réseaux de communications de données sans fils selon les protocoles de communication régis par les normes du groupe IEEE 802.11 (protocoles Wifi) ou Bluetooth. Ces dispositifs « connectés » permettent notamment, associés à des capteurs et autres balises électroniques idoines, de monitorer en temps réels divers paramètres physiologiques, la position de leur porteur et d’enregistrer ces données et/ou les transmettre de manière automatique ou à la demande via un dit réseau de communication sans fils à un dispositif récepteur annexe (téléphone portable, serveur de données, ordinateur, etc...).

Ces dispositifs « connectés » prennent notamment couramment la forme de bracelets ou de montres bracelets, que l’on appelle alors communément « montres connectées ».

Un des inconvénients principaux de ces dispositifs réside dans leur encombrement important et leur faible autonomie. En effet, plus les fonctionnalités sont nombreuses l’agencement relatifs des différents capteurs et la structure électronique qui sous-tend leur fonctionnement est elle-aussi complexe et énergivore, requérant des batteries de dimensions importantes pour assurer un fonctionnement normal sur une durée d’au moins 24h.

Toutefois cet encombrement important est néfaste à l’ergonomie de ces dispositifs ainsi qu’à leur design. En effet, l’intégration de nombreuses fonctions, le plus souvent dans des montres connectées, implique l’utilisation d’un boîtier unique large et épais, potentiellement inconfortable et instable au porté sur le poignet d’un utilisateur selon les dimensions de celui-ci. Ceci peut s’avérer gênant à l’utilisation, comme dans l’utilisation de montres classiques.

En effet, si replier l'avant-bras et tourner simultanément le poignet sont des mouvements effectués instinctivement par le porteur d'une montre-bracelet, le mouvement de rotation du poignet n'est cependant pas toujours aisé, voire possible. C'est souvent les cas quand la main du membre portant la montre (ou le bracelet) est occupée à tenir un outil ou le volant d'une voiture, par exemple ou encore à l’inverse lors de mouvements importants du membre, comme dans le cadre d’activités sportives (courses, navigation, équitation par exemple). Selon les cas l’affichage de la montre ne se trouve pas correctement en visu du regard de l’utilisateur car la montre tourne autour du poignet et/ou glisse autour celui-ci.

L’affichage simultané ou consécutif de plusieurs fonctions peut en outre requérir de l’utilisateur une manipulation du dispositif connecté avec sa main libre, ce qui n’est bien entendu pas pratique voire dangereux en cas de conduite par exemple.

Pour pallier cet inconvénient, des dispositifs connectés et montres bracelets ont été proposées dans l’art antérieur, par exemple dans WO 2013/153275 A1 ou US 2015/0115870, comportant plusieurs sections indépendantes articulées et électriquement reliées entre elles. Toutefois, ces dispositifs ne procurent pas une ergonomie adéquate en ce qu’ils ne se conforment pas correctement à la géométrie du porteur, ni ne procurent à celui-ci l’opportunité de choisir et adapter le choix et le nombre de fonctionnalités qu’il souhaite à un instant ou une période donnée. Enfin, il n’existe pas non plus à ce jour de boîtier de montres permettant de compléter les fonctionnalités de base de la montre par une autre fonction indépendante du mécanisme principal, notamment une fonction annexe de stockage ou sensorielle. La présente invention a donc pour but de procurer un boîtier pour tout dispositif destiné à être porté au poignet par un utilisateur, qui permettent un portage ergonomique et stable dudit dispositif et permette d’associer en permanence au moins deux fonctionnalités distinctes, le cas échéant non dépendantes fonctionnellement l’une de l’autre.

Un autre but de l’invention est de procurer un boîtier procurant une grande versatilité d’utilisations possibles, procurant aux utilisateurs du dispositif incorporant ce boîtier une flexibilité et un choix d’associations de fonctions multiples les cas échéant.

Un autre but de l’invention est de permettre la conception d’un boîtier d’esthétique unique et durable hôte de plusieurs fonctionnalités, indépendamment de la durée de vie ou de l’esthétique particulière de chacune de ces fonctionnalités.

Divulguation de l’invention

Selon un premier aspect, l’invention concerne un boîtier tel que défini dans les revendications.

Plus particulièrement, le boîtier de l’invention comporte un premier compartiment délimitant un premier volume apte à recevoir un premier dispositif, ledit premier compartiment étant délimité par au moins une paroi périphérique à une première ouverture dans ledit boîtier. Ce boîtier se caractérise par le fait qu’il comporte un second compartiment délimitant un second volume, ledit second compartiment étant apte à être fixé de manière amovible sur une platine de montage dudit boîtier s’étendant suivant ou parallèlement à un plan P2 formant un angle b obtus avec un plan médian P1 d’extension du premier compartiment.

La présente invention vise à créer un boîtier dont l'épaisseur n'excède pas celle des boîtiers conventionnels des montre-bracelet, dans lequel notamment un mouvement standard mécanique ou électronique conventionnel et son affichage associé puisse être monté de la façon usuelle dans le premier compartiment et qui dans le même temps procure un second compartiment pouvant recevoir toute fonctionnalité souhaitée : rangement, batterie d’alimentation, second mécanisme électronique (badge de contrôle d’accès, suivi de données physiologiques, GPS...), et le cas échéant d’adapter cette seconde fonctionnalité en fonction des besoins du moment.

Le boîtier de l’invention permet en outre par le positionnement angulaire relatif des deux compartiments de procurer une ergonomie de positionnement « naturelle » du boîtier sur le poignet d’un utilisateur et un calage de celui-ci propre à empêcher toute rotation du boîtier. De plus, ce calage procuré par l’orientation respective des compartiments permet avantageusement, lorsque le premier compartiment reçoit un mécanisme associé à un affichage de présenter ledit affichage dans la position autour du poignet la plus favorable pour permettre la lecture de celui-ci en coudant simplement l'avant-bras, cette position étant parfaitement stabilisée.

Dans le boîtier de l’invention, chaque compartiment forme un hôte d’une fonctionnalité propre, et le cas échéant complémentaire les unes des autres, comme par exemple dans le cas d’une montre électronique et d’une batterie d’alimentation électrique par exemple. Le positionnement de chaque fonctionnalité dans les différents compartiments est indifférent et pourra être choisi par le porteur en fonction de ses besoins.

Les fonctionnalités accueillies par chaque compartiment sont multiples. On pourra citer à titre d’exemple non limitatif :

- Garde-temps

- Pilulier

- Télécommande

- Balise d’identification sans-fil ou badge d’accès

- Batterie électrique

Ornement joailler ou non

Mémoire informatique Etc...

Un tel boîtier composé comme celui proposé par l’invention permet ainsi aisément d’augmenter aussi bien le volume d’emboitement de dispositifs horlogers classiques et/ou de dispositifs dits « connectés » complémentaires ou individuels pour offrir un maximum de fonctionnalités et de lisibilité aux porteurs. Il permet également selon les cas d’offrir des possibilités esthétiques et fonctionnelles multiples en variant les couleurs et matières des compartiments et leurs affichages, ou capot éventuels. Les capots et compartiments peuvent aussi procurer une fonction de blindage électromagnétique le cas échéant, qui peuvent être activées ou non selon la position d’un dit compartiment et/ou son capot.

Le boîtier de l’invention procure aussi l’opportunité à un porteur de combiner des dispositifs fonctionnels de fournisseurs distincts dans un même objet personnel porté au poignet, et donc lui offrir une plus grande flexibilité d’utilisation.

Des caractéristiques particulières du boîtier objet de la présente invention font l’objet des revendications dépendantes.

Selon une forme de réalisation préférée, l’angle b est compris entre 100° et 150° par rapport au plan d’extension P1.

Selon une forme de réalisation préférée, la platine comporte une ouverture de forme complémentaire d’au moins une partie du second compartiment, ladite ouverture et ladite platine formant un siège de calage du second compartiment vis-à-vis du premier compartiment. Le second compartiment peut en outre être fixé sur une face supérieure ou une face inférieure de la platine, de manière à être accessible et visible au porteur dans le premier cas ou inversement à être caché au contact du poignet de ce dernier en utilisation portée du boîtier. Selon une forme de réalisation préférée, ledit second compartiment délimite une ouverture fermée par un capot. Le cas échéant ce capot peut être transparent ou non, former une barrière électromagnétique ou non. De plus, ledit capot est dans une forme de réalisation avantageuse monté pivotant ou coulissant sur une paroi du second compartiment ou sur la platine de montage dudit second compartiment.

Avantageusement, le boîtier de l’invention comporte des moyens de fixation de brins de bracelet, par exemple sous la forme de cornes aménagées sur les parois des compartiments et/ou la platine de montage du second compartiment.

De préférence, le second compartiment est amovible de ladite platine par l’intermédiaire de moyens de fixation réversibles. Ces moyens de fixation réversibles peuvent être choisis parmi : des moyens d’encliquetage, des moyens d’encastrement par déformation élastique, des moyens de vissage.

Dans une autre forme de réalisation avantageuse, le premier et le second compartiments et le cas échéant ladite platine, comportent des contacts électriques complémentaires agencés tels qu’un contact électrique soit établi entre lesdits compartiments et les dispositifs qu’ils contiennent lorsque ledit second compartiment est monté sur la platine.

Brève description des dessins

Les détails de l'invention apparaîtront plus clairement à la lecture de la description qui suit, faite en référence aux dessins annexés dans lesquels :

Les figures 1 à 3B représentent différentes vues d’un boîtier selon l’invention dans un premier mode de réalisation ;

Les figures 4A à 5B représentent différentes vues d’un boîtier selon l’invention dans un second mode de réalisation.

Mode de réalisation de l’invention

La présente invention concerne un boîtier pour dispositifs portables au poignet tels que montre-bracelet, montres et bracelets connectés notamment.

Un premier mode de réalisation de ce boîtier est représenté aux figures 1 à 3B. Le boîtier 1 de l’invention consiste en une composition d’une pluralité de compartiments 2, 4 distincts destinés chacun à accommoder une fonctionnalité particulière, techniquement complémentaire ou non, chaque dite fonctionnalité étant accessible à l’utilisateur indépendamment de l’autre et au moins une des fonctionnalités pouvant être modulable par retrait du boitier 1 comme il sera décrit par la suite.

Le boitier 1 comporte dans l’exemple représenté un premier compartiment 2 apte à recevoir un dispositif 3, dans l’exemple représenté à titre non limitatif un dispositif horloger doté d’un mouvement mécanique ou électronique, dont l’affichage 32 (cadran, aiguilles) est visible par une ouverture supérieure 22 du compartiment 2.

Ledit premier compartiment 2 défini un premier volume d’un premier réceptacle délimité par au moins une première paroi ou 21 délimitant ladite ouverture 22, traversante, et un premier fond 23 solidaire ou apte à être solidarisé à ladite première paroi 21 pour rendre borgne ladite ouverture 22. Dans cet exemple, une lunette 24 est montée sur la paroi 21 sur une face supérieure de celle-ci opposée au fond 23 afin de maintenir une glace de protection de l’affichage 32 du dispositif horloger 3, de manière bien connue et classique en soit dans l’horlogerie.

Le fond 23 peut de manière classique être formé de fabrication solidaire de la paroi 21 ou bien être rapporté et fixé sur celle-ci par tout moyen approprié (par vissage notamment). Un tel fond peut également être optionnel pour le cas où le dispositif 3 n’est pas un dispositif horloger ou autre dispositif actif comme présenté ici.

Conformément à l’invention, le boîtier 1 comporte également un second compartiment 4 délimitant un second volume et étant avantageusement monté de manière amovible sur une platine de montage 5 solidaire, sans discontinuités, de la paroi 21 ou du fond 23 du premier compartiment 2. La platine de montage 5 dudit boitier s’étend suivant ou parallèlement à un plan P2 formant un angle b obtus avec un plan médian P1 d’extension du premier compartiment 2. Le second compartiment 4 est formé par au moins une seconde paroi 41 et le cas échéant un second fond 42 solidaire de fabrication ou apte à être solidarisée à ladite seconde paroi 41. Ce second compartiment 4 est dédié à accueillir tout dispositif apte à remplir une seconde fonction au profit du porteur du boitier 1 , de préférence distincte, le cas échéant fonctionnellement complémentaire, de celle du premier dispositif 3 logé dans le premier compartiment 2 du boîtier 1.

L’orientation angulaire du second compartiment 4 par rapport au premier compartiment 2 du boîtier 1 a pour finalité de procurer une bonne ergonomie de portage au boîtier 1 de l’invention sur le poignet d’un utilisateur. Ainsi comme cela ressort de la figure 2, l’extension du second compartiment 4 suivant le plan P2 offre au boîtier 1 une configuration de calage ergonomique sur le poignet d’un porteur, le second compartiment 4 reposant sur le plateau supérieur du poignet pendant que le premier compartiment 2 et son dispositif 3 recouvre une partie arrondie latérale du poignet correspondant normalement au radius du porteur.

Il convient de noter que le second compartiment 4 peut être assemblé sur une surface supérieure de la platine comme représenté sur les figures et accessible à l’utilisateur sur le dessus de son poignet, ou une surface inférieure de la platine 5 au contact du poignet. Dans le premier cas, le second compartiment 4 constitue un élément de design visible du boîtier et son esthétique sera de préférence adaptée en fonction de celle du boîtier 1 dans son intégralité. Dans le second cas, le second compartiment peut être entièrement caché et inaccessible en condition de portage normal par un utilisateur. Le choix de positionnement du second compartiment 4 pourra notamment dépendre bien entendu de la fonctionnalité dont il est l’hôte et du besoin d’accès physique direct à cette fonctionnalité le cas échéant.

Le boîtier 1 de l’invention comporte ainsi essentiellement trois sections : une première section formée du premier compartiment 2, destinée à recouvrir une partie courbée du poignet, une seconde formée par la platine 5 et le second compartiment 4, qui est destinée à s'étendre sur la majeure partie de la face supérieure du poignet, et une section de raccordement intermédiaire 6 entre la paroi 21 du premier compartiment 2 et la platine 5, cette section de raccordement 6 définissant l’angulation relative selon l’angle b des deux premières. Ces trois sections forment naturellement un seul corps rigide, lequel peut être réalisé dans différentes matières telles que des métaux, notamment acier, or, platine, ou encore en matières plastiques synthétiques ou naturelles, notamment à base de caoutchouc. La longueur du premier compartiment peut être approximativement égale à celle du second compartiment afin de garantir un équilibre du boîtier 1 autour de la section de raccordement 6. Toutefois ceci n’est absolument pas obligatoire et les dimensions respectives des compartiments du boîtier 1 pourront varier essentiellement en fonctions des dispositifs ou fonctionnalités qu’ils doivent accueillir, pour autant toutefois de respecter l’orientation angulaire particulière des compartiments. En effet, cette orientation procure avantageusement au boîtier 1 ainsi configuré une forme adaptée pour épouser naturellement le galbe du poignet du porteur du boîtier 1 , ce qui procure un calage optimal qui s’oppose à la rotation par glissement de celui-ci dans la mesure où le poignet n’est pas cylindrique. Cet effet de calage peut en outre être renforcé avantageusement par la procuration sur la première paroi 21 du premier compartiment 2 et la paroi 41 du second compartiment 4 de cornes 25, 51 procurant une incurvation finale aux extrémités libres du boîtier 1 permettant la fixation de brins de bracelet, de manière classique en soi.

L’angle b séparant entre le plan P2 et le plan P1 contenant le fond 23 du premier compartiment 2 est de préférence compris entre 100° et 150° afin d’offrir une bonne adaptabilité du boîtier 1 à diverses formes et tailles de poignets.

De préférence, la platine de montage 5 comporte en outre une ouverture 52 de forme complémentaire d’au moins une partie du second compartiment 4, notamment de la paroi 41 et/ou du fond 42 dudit second compartiment 4. Ladite ouverture 52 peut être de toute forme géométrique appropriée, de préférence régulière, telles que rectangulaire, circulaire ou triangulaire par exemple. Cette ouverture 52 est avantageusement procurée pour constituer avec ladite platine 5 dans son ensemble un siège de calage du second compartiment 4 vis-à-vis du premier compartiment 2 ou encore tout simplement un logement d’encastrement du second compartiment 4, notamment lorsque celui-ci est disposé contre le poignet du porteur afin de procurer un confort optimal.

Comme visible sur les figures 3A et 3B en particulier, le second compartiment 4 est amovible de la platine de montage 5 par l’intermédiaire de moyens 7, 8 de fixation réversibles, qui peuvent notamment comporter des moyens d’encliquetage par déformation élastique ou des moyens d’encastrement par déformation élastique ou encore des moyens de vissage par exemple.

Dans l’exemple de réalisation représenté les moyens de fixation réversible du second compartiment 4 comportent d’une part une forme d’encastrement mâle 7 délimitée dans la paroi 41 du second compartiment par un épaulement 8, ladite forme d’encastrement 7 étant complémentaire d’une forme d’encastrement femelle complémentaire (non visible sur les figures) dans la paroi 21 du premier compartiment 2, et d’autre part un loquet déformable 9, capable de s’insérer dans l’ouverture 52 de la platine 5 pour verrouiller le second compartiment 4 sur le bord délimité par l’ouverture 52..

Le second compartiment 4 peut être l’hôte d’un dispositif électronique tel une batterie d’alimentation du dispositif 3 reçu dans le premier compartiment. Dans ce cas, le premier et le second compartiments 2, 4 comportent alors sur leurs parois 21 , 41 respectives ainsi le cas échéant que sur la platine 5 si nécessaire, des contacts électriques complémentaires agencés de telle sort que lesdits contacts électriques soient apposés les uns aux autres lorsque ledit second compartiment 4 est solidarisé sur la platine 5.

Le second compartiment 4 peut par exemple avantageusement loger tout autre type de dispositif électronique tel qu’une balise de positionnement GPS, une balise ou télécommande de contrôle d’accès sans contact (par exemple utilisant une technologie RFID), ou encore un dispositif électronique de suivi de paramètres physiologiques du porteur.

Le second compartiment 4 peut être formé d’un bloc amovible mais ne définissant par nécessairement de logement interne accessible à l’utilisateur du boîtier 1 pour en varier le contenu. En particulier si le second compartiment 2 comporte un second dispositif électronique tel une batterie d’alimentation électrique comme précédemment cité, il est préférable que ladite batterie soit hermétiquement logée dans le second compartiment 4, dont la paroi 41 , le fond 42 et un capot éventuel 43 sont scellés entre eux autour de la batterie. Toutefois selon une forme de réalisation, le second compartiment 4 peut délimiter un logement accessible par une seconde ouverture 42 délimitée par la paroi 41 et fermée par un capot. Le capot 43 peut alors être monté pivotant ou coulissant sur la paroi 41 du second compartiment 4 ou sur la platine 5. Dans une telle réalisation, le second compartiment 4 constitue une « boite vide », comportant un capot 43 ouvrable pour laisser accès au logement interne, ce logement étant apte à être remplit de tout dispositif ou objet de choix de l’utilisateur. Il pourra notamment recevoir par exemple une balise de contrôle d’accès ou bien un module fonctionnel ou de mise à jour du dispositif contenu dans le premier compartiment 2. Il pourra recevoir également un dispositif de diffusion de parfum d’ambiance ou personnel, d’huiles essentielles ou encore un dispositif de diffusion sonore. Il pourra également enfin recevoir tout type d’ornement esthétique, joailler ou non, lequel pourra par exemple être visible au travers du capot 43 avantageusement muni d’une paroi optiquement transparente (de verre, matière synthétique ou de saphir par exemple.

Un tel mode de réalisation est représenté par exemple aux figures 4A à 5B, sur lesquelles un boîtier 1 comportant un second compartiment 4 amovible de la platine de montage 5 est associé à un capot 43 monté pivotant sur la platine de montage 5, le second compartiment 4 étant monté coulissant sur le capot par des glissières 10, 11 agencées sur sa paroi 41 et les rebord du capot 43 respectivement.

Dans cette forme de réalisation, le second compartiment 4 peut servir d’hôte à toute fonctionnalité ou dispositif non liée fonctionnellement au dispositif 3 contenu dans le premier compartiment 2. Le second compartiment 4 peut notamment servir de pilulier par exemple, ou encore de rangement pour une carte électronique ou une mémoire, une clé sans contact de véhicule ou un badge d’accès à des locaux.

Le cas échéant, le capot 43 peut comporter un blindage électromagnétique pour empêcher tout accès par des moyens de communication sans fils au contenu du logement dans le second compartiment 4, garantissant ainsi la confidentialité des informations y contenues ou, en cas de moyens de paiement sans contact, empêchant le prélèvement par un dispositif annexe au passage à proximité du porteur, comme cela est présentement encore possible avec des cartes de paiement sans contact actuelles. Le boîtier 1 de la présente invention procure donc une solution versatile et économique d’emboîtement d’une pluralité de dispositifs et fonctionnalités différentes dans un même boîtier adapté pour être porté au poignet de manière confortable et ergonomique, sans augmenter de manière significative l’encombrement au poignet par rapport à une montre bracelet classique, notamment une montre connectée.

Le boîtier de l’invention procure en outre la possibilité de fonctionnaliser un bracelet de plusieurs façons en fonction des besoins de l’utilisateur, sans que ce dernier n’ait à se procurer autant de bracelets ou dispositifs que de fonctionnalités souhaitées.

Bien entendu, bien que la présente invention ait été ici décrite est représenté pour un boîtier à deux compartiments, il est possible d’étendre la conception du boîtier de l’invention à plus de deux compartiments.