Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
EXTINGUISHING APPARATUS AND METHOD OF EXTINGUISHING A FIRE BY SUCTION
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2018/114856
Kind Code:
A1
Abstract:
An extinguishing apparatus (12) comprises an extinguishing liquid dispensing circuit comprising at least a first extinguishing liquid ejection port (42); a tubular suction channel (14) having a free first end (16) forming an inlet opening (18) and a second end (20) forming an outlet opening (22); and a suction unit (10) for creating a partial vacuum at the outlet opening (22) of the tubular suction channel (14). The first extinguishing liquid ejection port (42) opens into the inside of the suction channel (14) and is closer to the inlet opening (18) than to the outlet opening (22) of the tubular suction channel (14), preferably at the free first end (16) of the tubular suction channel (14) or less than 30 cm from the free first end (16) of the tubular suction channel (14).

Inventors:
ARSIN, Jean-Paul (105 avenue de Gravelle, Saint Maurice, 94410, FR)
Application Number:
EP2017/083395
Publication Date:
June 28, 2018
Filing Date:
December 18, 2017
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
ARSIN, Jean-Paul (105 avenue de Gravelle, Saint Maurice, 94410, FR)
International Classes:
A62C25/00; A62C31/00; A62C99/00
Foreign References:
US20130074823A12013-03-28
US4186727A1980-02-05
DE102004023386A12005-12-01
DE102005031860A12007-01-18
DE19601525A11997-04-10
DE102005031860A12007-01-18
DE102004023386A12005-12-01
Attorney, Agent or Firm:
ALATIS (109 Bd Haussmann, PARIS, 75008, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

Appareil extincteur (12) comportant :

un circuit de distribution de liquide extincteur comportant au moins un premier orifice d'éjection (42) de liquide extincteur ;

un conduit tubulaire d'aspiration (14) ayant une première extrémité libre (16) formant une ouverture d'entrée (18) et une deuxième extrémité (20) formant une ouverture de sortie (22) ;

un groupe d'aspiration (10) pour créer une dépression au niveau de l'ouverture de sortie (22) du conduit tubulaire d'aspiration (14) ;

caractérisé en ce que le premier orifice d'éjection (42) de liquide extincteur débouche à l'intérieur du conduit d'aspiration (14) et est plus proche de l'ouverture d'entrée (18) que de l'ouverture de sortie (22) du conduit tubulaire d'aspiration (14), de préférence à la première extrémité libre (16) du conduit tubulaire d'aspiration (14) ou à moins de 50 cm, de préférence moins de 30cm de la première extrémité libre (16) du conduit tubulaire d'aspiration (14).

Appareil extincteur (12) selon la revendication 1, caractérisé en ce que le circuit de distribution de liquide extincteur comporte une pluralité d'orifices additionnels d'éjection (44) de liquide extincteur, distants les uns des autres et du premier orifice d'éjection (42) le long d'un axe d'aspiration du conduit tubulaire d'aspiration (14).

3. Appareil extincteur (12) selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que le groupe d'aspiration (10) comporte une cuve de dépression (24) et un générateur de dépression (26), l'ouverture de sortie (22) du conduit tubulaire d'aspiration (14) débouchant dans la cuve de dépression (24), le générateur de dépression (26) étant apte à engendrer une dépression dans la cuve de dépression (24) ou au moins à la deuxième extrémité (22) du conduit tubulaire d'aspiration (14).

4. Appareil extincteur (12) selon la revendication 3, caractérisé en ce que la cuve de dépression (24) comporte au moins un premier filtre (32) de rétention et de protection du générateur de dépression, situé entre l'ouverture de sortie (22) et le générateur de dépression (26).

5. Appareil extincteur (12) selon la revendication 4, caractérisé en ce que le premier filtre (32) forme un premier sac à l'intérieur duquel débouche la deuxième extrémité (22) du conduit tubulaire d'aspiration (14).

6. Appareil extincteur (12) selon la revendication 4 ou la revendication 5, caractérisé en ce que le premier filtre (32) est apte à laisser passer le liquide d'extinction.

7. Appareil extincteur (12) selon la revendication 6, caractérisé en ce que la cuve de dépression (24) comporte en outre un deuxième filtre (36) de rétention et de protection du générateur de dépression, situé entre le premier filtre (32) et le générateur de dépression (26), le deuxième filtre (36) étant imperméable au liquide extincteur, le deuxième filtre formant de préférence un deuxième sac à l'intérieur duquel se trouve le premier filtre (32).

8. Appareil extincteur (12) selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que le circuit de distribution de liquide extincteur comporte un réservoir (38) de liquide extincteur et une pompe (46) à liquide extincteur pour refouler du liquide extincteur en provenance du réservoir (38) vers le premier orifice d'éjection (42) de liquide extincteur.

9. Appareil extincteur (12) selon la revendication 7 en combinaison avec la revendication 8, caractérisé en ce que le deuxième filtre (36) communique avec le réservoir (38) de liquide extincteur.

10. Appareil extincteur (12) selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que le conduit tubulaire d'aspiration (14) est agencé de façon à permettre de déplacer et d'orienter dans l'espace l'ouverture d'entrée (18) par rapport à la cuve d'aspiration (24).

Appareil extincteur (12) selon la revendication 10, caractérisé en ce que le conduit tubulaire d'aspiration (14) comporte un tuyau intermédiaire flexible (14.2) entre la première extrémité libre (16) et la deuxième extrémité (20).

Appareil extincteur (12) selon la revendication 11, caractérisé en ce que le conduit tubulaire d'aspiration (14) comporte un tube rigide (14.1) à l'extrémité duquel est formée l'ouverture d'entrée (18), et un manchon de raccordement traversant une paroi de la cuve et formant la deuxième extrémité (20) et l'ouverture de sortie (22).

Appareil extincteur (12) selon la revendication 12, caractérisé en ce que la canalisation (40) du circuit de distribution d'eau comporte une partie rigide (40.1), fixée à l'intérieur du tube rigide (14.1) et une partie flexible (40.2) solidaire du tuyau intermédiaire flexible (14.2).

Procédé d'extinction d'un feu, notamment à l'aide d'un appareil extincteur (12) selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que l'on aspire une flamme ou un foyer par une ouverture d'entrée (18) à une première extrémité libre (16) d'un conduit tubulaire d'aspiration (14) présentant à une deuxième extrémité (20) une ouverture de sortie (22) en dépression, tout en aspergeant l'intérieur du conduit tubulaire d'aspiration (14) un liquide extincteur par au moins un orifice d'éjection (42) de liquide extincteur situé à l'intérieur du conduit tubulaire d'aspiration (14), plus proche de l'ouverture d'entrée (18) que de l'ouverture de sortie (22) du conduit tubulaire d'aspiration (14), de préférence à la première extrémité (18) du conduit tubulaire d'aspiration (14) ou à moins de 30 cm de la première extrémité (16) du conduit tubulaire d'aspiration (14). Procédé d'extinction d'un feu selon la revendication 14, caractérisé en ce que l'on dirige l'ouverture d'entrée à la première extrémité libre du conduit tubulaire d'aspiration vers la flamme ou le foyer, en déplaçant la première extrémité libre du conduit tubulaire par rapport à la deuxième extrémité du conduit tubulaire, et en déformant une partie médiane flexible du conduit tubulaire.

Description:
APPAREIL EXTINCTEUR ET PROCÉDÉ D'EXTINCTION D'UN FEU PAR ASPIRATION

DOMAINE TECHNIQUE DE L'INVENTION

[0001] L'invention se rapporte à un appareil et un procédé d'extinction d'un feu. ÉTAT DE LA TECHNIQUE ANTÉRIEURE

[0002] Dans le document DE102005031860 est décrit un appareil de combat du feu portatif, comportant deux tubes, l'un d'aspiration et l'autre de refoulement, qu'un opérateur peut manier indépendamment l'un de l'autre pour aspirer des flammes ou des matières enflammées, et refouler vers la source du feu des gaz pauvres en oxygène pour étouffer le feu. Le conduit tubulaire d'aspiration et le tube de refoulement débouchent dans un collecteur commun, équipé d'un rotor entraîné par un moteur à combustion interne. Enfin, l'appareil comporte un réservoir de liquide extincteur, et un circuit de distribution de liquide extincteur reliant le réservoir de liquide extincteur au collecteur. L'appareil fonctionne de la manière suivante. Le moteur entraîne le rotor qui génère une dépression à l'extrémité du tube d'aspiration. Le conduit tubulaire d'aspiration, dirigé vers la source du feu, aspire les flammes, les gaz chauds et les matières incandescentes. À leur arrivée dans le collecteur, celles-ci sont mises au contact de l'eau et sont étouffées lors de la vaporisation de l'eau. Le mélange des gaz ainsi refroidis est refoulé par le tube de refoulement vers la source du feu, pour étouffer ce dernier. La vaporisation de l'eau dans le collecteur contribue au refoulement des gaz dans le tube de refoulement. L'appareil comporte également un conduit d'échappement des gaz de combustion du moteur, qui débouche dans le tube de refoulement. Dans certaines circonstances, l'appareil peut fonctionner sans apport de liquide extincteur. Un appareil de lutte contre l'incendie dérivé du précédent est décrit dans le document DE102004023386.

[0003] Avec de tels appareils, le risque de détérioration rapide du conduit tubulaire d'aspiration et du rotor du moteur, voire d'inflammation du conduit tubulaire d'aspiration et par propagation de l'ensemble de l'appareil, est élevé. EXPOSÉ DE L'INVENTION

[0004] L'invention vise à remédier aux inconvénients de l'état de la technique et à proposer des moyens pour réaliser de façon sécurisée une extinction de feu par aspiration. [0005] Pour ce faire est proposé, selon un premier aspect de l'invention, un appareil extincteur comportant : un circuit de distribution de liquide extincteur comportant au moins un premier orifice d'éjection de liquide extincteur ; un conduit tubulaire d'aspiration ayant une première extrémité libre formant une ouverture d'entrée et une deuxième extrémité formant une ouverture de sortie ; et un groupe d'aspiration pour créer une dépression au niveau de l'ouverture de sortie du conduit tubulaire d'aspiration. Selon l'invention, le premier orifice d'éjection de liquide extincteur débouche à l'intérieur du conduit d'aspiration et est plus proche de l'ouverture d'entrée que de l'ouverture de sortie du conduit tubulaire d'aspiration. En pratique, le liquide extincteur est un liquide peut être de l'eau, éventuellement mélangée à des additifs, ou tout liquide propre à éteindre un feu. La vaporisation du liquide extincteur aspergé par le premier orifice d'éjection provoque un refroidissement des matières et gaz aspirés et un étouffement des flammes dans le conduit tubulaire d'aspiration. Plus le premier orifice d'éjection est proche de l'ouverture d'entrée du conduit tubulaire d'aspiration et plus l'action du liquide extincteur est précoce, protégeant ainsi le conduit tubulaire d'aspiration. De préférence, le premier orifice d'éjection se situe à la première extrémité libre du conduit tubulaire d'aspiration ou à moins de 30 cm de la première extrémité libre du conduit tubulaire d'aspiration.

[0006] Pour maximiser le refroidissement et permettre une recondensation du liquide extincteur évaporé avant sa sortie du conduit tubulaire d'aspiration, le circuit de distribution de liquide extincteur peut avantageusement comporter une pluralité d'orifices d'éjection de liquide extincteur additionnels distants les uns des autres et du premier orifice d'éjection le long d'un axe d'aspiration du conduit tubulaire d'aspiration. On peut également prévoir, pour une section donnée du conduit tubulaire d'aspiration, plusieurs orifices d'éjection de liquide extincteur répartis sur le pourtour de la section, par exemple deux orifices d'éjection diamétralement opposés, ou trois orifices d'éjection à 60° ou 90° les uns des autres.

[0007] Suivant un mode de réalisation particulièrement avantageux, le groupe de dépression comporte une cuve de dépression et un générateur de dépression, l'ouverture de sortie du conduit tubulaire d'aspiration débouchant dans la cuve de dépression, le générateur de dépression étant apte à engendrer une dépression dans la cuve de dépression ou au moins à la deuxième extrémité du conduit tubulaire d'aspiration. Le générateur de dépression peut notamment comporter un moteur entraînant un rotor provoquant une dépression ou un flux tourbillonnaire à l'intérieur de la cuve de dépression.

[0008] De préférence, la cuve de dépression comporte au moins un premier filtre de rétention des matières aspirées et de protection du générateur de dépression, situé entre l'ouverture de sortie du conduit tubulaire d'aspiration et le générateur de dépression. [0009] Suivant un mode de réalisation, le premier filtre est disposé à une embouchure du générateur de dépression.

[0010] Alternativement, et suivant un mode de réalisation particulièrement avantageux, le premier filtre forme un sac à l'intérieur duquel débouche la deuxième extrémité du conduit tubulaire d'aspiration. [0011] On peut prévoir que le premier filtre est apte à laisser passer le liquide d'extinction. La cuve de dépression peut alors en outre comporter un deuxième filtre de rétention des matières aspirées et de protection du générateur de dépression, situé entre le premier filtre et le générateur de dépression, le deuxième filtre étant imperméable au liquide extincteur. Le deuxième filtre peut avantageusement former un sac à l'intérieur duquel se trouve le premier filtre.

[0012] Le cas échéant, le premier filtre peut être apte à retenir des liquides ayant une viscosité supérieure à la viscosité de l'eau. [0013] Suivant un mode de réalisation préféré, le circuit de distribution de liquide extincteur comporte un réservoir de liquide extincteur et une pompe à liquide extincteur pour refouler du liquide extincteur en provenance du réservoir le premier orifice d'éjection de liquide extincteur. [0014] De préférence, l'appareil est conçu pour que dans une position de fonctionnement du système d'aspiration, le réservoir de liquide extincteur soit disposé en dessous de la cuve de dépression.

[0015] La cuve de dépression comporte de préférence une ou plusieurs ouvertures de communication avec le réservoir de liquide extincteur, chaque ouverture de communication étant pourvue d'un clapet antiretour.

[0016] Pour éviter que du liquide extincteur s'accumule dans la cuve de dépression, celle-ci comporte de préférence une masse de dessiccation, qui peut en tapisser le fond ou certaines parois.

[0017] Dans l'hypothèse précédemment décrite d'un premier filtre perméable au liquide extincteur et d'un deuxième filtre imperméable au liquide extincteur, on peut prévoir de façon particulièrement avantageuse que le réservoir de liquide extincteur communique avec la cuve de dépression, offrant un chemin de retour au liquide extincteur, le circuit de distribution étant ainsi un circuit pour ainsi dire fermé, avec des pertes faibles. [0018] En pratique, la pompe à liquide extincteur et le groupe d'aspiration peuvent comporter un moteur commun, de préférence un moteur électrique, de préférence de puissance nominale supérieure à 2000 W.

[0019] On peut prévoir, dans le circuit de distribution de fluide extincteur, une vanne pour réguler le débit de liquide d'extinction au niveau du ou des orifices d'éjection. On peut prévoir que le degré d'ouverture de cette vanne soit ajusté à la main. On peut également prévoir que le degré d'ouverture de cette vanne soit commandé en fonction d'une ou plusieurs grandeurs mesurées, par exemple une ou plusieurs données de température et/ou de pression mesurées par exemple dans le conduit tubulaire d'aspiration, et/ou dans la cuve de dépression, ou une ou plusieurs grandeurs représentatives de l'état du moteur d'entraînement du groupe d'aspiration, par exemple une grandeur représentative d'une vitesse de rotation du moteur d'entraînement du groupe d'aspiration ou de puissance consommée par le moteur d'entraînement du groupe d'aspiration. Si la pompe du circuit de distribution de liquide extincteur est entraînée indépendamment du groupe d'aspiration, on peut également prévoir sur que le moteur d'entraînement de cette pompe soit pourvu d'un variateur de vitesse ou de couple, qui soit commandé en fonction d'une ou plusieurs grandeurs physiques mesurées parmi les grandeurs précédentes.

[0020] De manière similaire, on peut prévoir un variateur de vitesse, de couple ou de puissance dans le circuit d'alimentation du moteur d'entraînement du groupe d'aspiration. On peut prévoir que ce variateur soit ajusté à la main et/ou qu'il soit commandé en fonction d'une ou plusieurs grandeurs mesurées, notamment une ou plusieurs des grandeurs physiques précédemment mentionnées.

[0021] De préférence, le conduit tubulaire d'aspiration est agencé de façon à permettre de déplacer et d'orienter dans l'espace l'ouverture d'entrée par rapport à la cuve d'aspiration.

[0022] En particulier, le conduit tubulaire d'aspiration peut comporter un tuyau intermédiaire flexible entre la première extrémité libre et la deuxième extrémité.

[0023] De préférence, le conduit tubulaire d'aspiration comporte un tube rigide à l'extrémité duquel est formée l'ouverture d'entrée, et un manchon de raccordement traversant une paroi de la cuve et formant la deuxième extrémité et l'ouverture de sortie.

[0024] La canalisation du circuit de distribution d'eau comporte de préférence une partie rigide, fixée à l'intérieur du tube rigide et une partie flexible solidaire du tuyau intermédiaire flexible.

[0025] L'appareil extincteur est destiné à être utilisé par une opérateur dans le cadre domestique ou professionnel. Il peut présenter les dimensions d'un aspirateur domestique, le cas échéant portable. Toutefois, pour un usage professionnel par les forces de lutte contre l'incendie, on peut prévoir un appareil de plus grandes dimensions, intégré par exemple à un véhicule de lutte contre l'incendie.

[0026] Suivant un autre aspect de l'invention, celle-ci a trait à un procédé d'extinction d'un feu, notamment à l'aide d'un appareil extincteur tel que décrit précédemment, caractérisé en ce que l'on aspire une flamme ou un foyer par une ouverture d'entrée à une première extrémité libre d'un conduit tubulaire d'aspiration présentant à une deuxième extrémité une ouverture de sortie en dépression, tout en aspergeant l'intérieur du conduit tubulaire d'aspiration un liquide extincteur par au moins un orifice d'éjection de liquide extincteur situé à l'intérieur du conduit tubulaire d'aspiration, plus proche de l'ouverture d'entrée que de l'ouverture de sortie du conduit tubulaire d'aspiration, de préférence à la première extrémité du conduit tubulaire d'aspiration ou à moins de 30 cm de la première extrémité du conduit tubulaire d'aspiration.

[0027] Naturellement, on a intérêt à diriger l'ouverture d'entrée à la première extrémité libre du conduit tubulaire d'aspiration vers la flamme ou le foyer, et le cas échéant à déplacer la première extrémité libre du conduit tubulaire par rapport à la deuxième extrémité du conduit tubulaire, en profitant de la flexibilité d'une partie médiane du conduit tubulaire.

BRÈVE DESCRIPTION DES FIGURES

[0028] D'autres caractéristiques et avantages de l'invention ressortiront à la lecture de la description qui suit, en référence aux figures annexées, qui illustrent : la figure 1, une vue schématique d'une partie d'un appareil extincteur selon un mode de réalisation de l'invention, comportant un groupe d'aspiration ; - la figure 2, une vue schématique d'un conduit tubulaire d'aspiration de l'appareil extincteur, à brancher sur le groupe d'aspiration de la figure 1 ; la figure 3, une coupe transversale du conduit tubulaire d'aspiration de la figure 2. [0029] Pour plus de clarté, les éléments identiques ou similaires sont repérés par des signes de référence identiques sur l'ensemble des figures.

DESCRIPTION DÉTAILLÉE DE MODES DE RÉALISATION

[0030] Sur la figure 1 est illustré un groupe d'aspiration 10 d'un appareil extincteur 12, destiné à coopérer avec un conduit tubulaire d'aspiration 14 illustré sur la figure 2.

[0031] Le conduit tubulaire d'aspiration 14 présente une première extrémité libre 16 formant une ouverture d'entrée 18 et une deuxième extrémité 20 formant une ouverture de sortie 22 débouchant dans une cuve de dépression 24 du groupe d'aspiration 10, qui comporte en outre un générateur de dépression 26, constitué d'un moteur 28, de puissance nominale supérieure à 1500W et de préférence supérieure à 2000 W, qui entraîne un rotor à pales 30 pour générer un tourbillon ou une dépression dans la cuve de dépression 24 ou au moins à la deuxième extrémité 20 du conduit tubulaire d'aspiration 14. [0032] La cuve de dépression 24 est pourvue d'un premier filtre 32 de rétention et de protection du générateur de dépression 26, situé entre l'ouverture de sortie 22 et le générateur de dépression 26, et qui forme un premier sac à l'intérieur duquel débouche la deuxième extrémité 20 du conduit tubulaire d'aspiration 14.

[0033] Le premier filtre 32 est perméable à l'air et à l'eau, mais apte à retenir les poussières, les matières solides 34, et de préférence les liquides ayant une viscosité supérieure à la viscosité de l'eau, notamment les huiles. On peut notamment utiliser un matériau ininflammable tissé ou non tissé, par exemple un tissu de fibres de verre, éventuellement imprégné de polytétrafluoroéthylène (PTFE) ou de silicone, ou tout autre matériau offrant les propriétés ignifuges et de perméabilité souhaitées. [0034] La cuve de dépression 24 comporte en outre un deuxième filtre 36 de rétention et de protection du générateur de dépression 26, situé entre le premier filtre 32 et le générateur de dépression 26, et formant un deuxième sac à l'intérieur duquel se trouve le premier filtre 32. Le deuxième filtre 36 est perméable à l'air mais imperméable à l'eau. [0035] L'appareil extincteur 12 comporte en outre un circuit de distribution de liquide extincteur, en l'occurrence de l'eau. Ce circuit de distribution comporte ici un réservoir d'eau 38, une canalisation 40 pénétrant dans le conduit tubulaire d'aspiration 14 et pourvue d'orifices d'éjection 42, 44 débouchant à l'intérieur du conduit tubulaire d'aspiration 14, et une pompe à eau 46 reliée à une conduite d'aspiration 48 débouchant dans le fond du réservoir 38 et pourvu d'un tamis 50, pour aspirer l'eau depuis le réservoir d'eau 38 et la refouler de l'eau vers les orifices d'éjection 42, 44. Cette pompe à eau 46 est ici disposée à l'intérieur de la cuve de dépression 24 et entraînée par un moteur indépendant de celui du groupe d'aspiration 10. Une conduite de remplissage 52 débouchant à l'extérieur de la cuve de dépression 24 et fermée par un bouchon amovible 54 permet de remplir le réservoir d'eau 38.

[0036] De manière remarquable, les orifices d'éjection 42, 44 incluent un ou plusieurs premiers orifices d'éjection 42 (illustrés en détail sur la figure 3), situés à proximité directe de l'ouverture d'entrée 18 du conduit tubulaire d'aspiration 14, de préférence à moins de 30 cm de l'ouverture d'entrée 18 du conduit tubulaire d'aspiration 14. Les orifices d'éjection incluent également une pluralité d'orifices d'éjection additionnels 44 distribués à l'intérieur du conduit tubulaire d'aspiration 14 le long d'un axe d'aspiration du conduit tubulaire d'aspiration 14. [0037] Le conduit tubulaire d'aspiration 14 comporte de préférence un tube rigide 14.1, par exemple en matière plastique renforcée ignifuge, à l'extrémité 16 duquel est formée l'ouverture d'entrée 18, un tuyau intermédiaire flexible 14.2 en matière plastique renforcée ignifuge, et un manchon de raccordement traversant une paroi de la cuve et formant l'extrémité 20 et l'ouverture de sortie 22. La canalisation 40 du circuit de distribution d'eau comporte également une partie rigide 40.1, par exemple en cuivre, fixée à l'intérieur du tube 14.1 et une partie flexible 40.2 solidaire du tuyau flexible 14.2. Cet agencement permet de déplacer et d'orienter dans l'espace l'ouverture d'entrée 18 par rapport à la cuve d'aspiration 24.

[0038] Dans une position de fonctionnement de l'appareil extincteur 12, le réservoir d'eau 38 est disposé en dessous de la cuve de dépression 24. La cuve de dépression 24 comporte un fond 56 pourvu d'une ou plusieurs ouvertures 58 de communication avec le réservoir de liquide extincteur 38, chaque ouverture de communication 58 étant pourvue d'un clapet antiretour 60. Le fond 56 de la cuve de dépression 24 est tapissé d'une masse de dessiccation 62. Le deuxième filtre 36 communique avec le réservoir 38 par une tubulure de retour 64. [0039] Le groupe d'aspiration peut être fixe ou monté sur roulettes 66.

[0040] L'appareil extincteur 12 fonctionne de la manière suivante.

[0041] Après avoir démarré le moteur 28 du générateur de dépression 26 et celui de la pompe à eau 46, l'utilisateur positionne l'extrémité libre 16 du conduit tubulaire d'aspiration 14 à la base du feu ou au niveau de la flamme à éteindre, de manière à aspirer le feu ou la flamme par l'ouverture d'entrée 18. Les gaz et matières en combustion sont aspirés dans le conduit tubulaire d'aspiration 14, où ils se mêlent immédiatement à l'eau aspergée par les orifices d'éjection. L'eau aspergée par les orifices d'éjection 42 les plus proches de l'ouverture d'entrée 18 se vaporise en absorbant une partie importante de la chaleur environnante et en étouffant les flammes. Plus on s'éloigne de l'ouverture d'entrée 18 du conduit tubulaire d'aspiration 14, plus la température du mélange aspiré diminue. L'eau aspergée par les orifices d'éjection 44 les plus éloignés de l'ouverture d'entrée permet de faire baisser la température dans le conduit tubulaire d'aspiration 14 en deçà de la température de vaporisation, de façon qu'une partie de l'eau initialement vaporisée se liquéfie avant d'atteindre l'ouverture de sortie 22 du conduit tubulaire d'aspiration 14.

[0042] Le mélange aspiré 68 pénètre dans le sac constituant le premier filtre 32, où les matières solides 34 sont retenues ainsi que les huiles. L'eau et les gaz traversent le premier sac 32, l'eau 70 est retenue dans le deuxième sac 36 d'où elle s'écoule dans le réservoir 38. L'air 72 poursuit son cheminement au travers du rotor 30 du groupe d'aspiration pour être évacué à l'extérieur par des grilles 74, le cas échéant en passant par un ou plusieurs étages de filtres supplémentaires, en amont et/ou en aval du rotor. [0043] À l'utilisation, l'appareil extincteur 12 se révèle économe en eau, car l'essentiel de l'eau aspergée dans le conduit tubulaire d'aspiration 14 et vaporisée au contact des matières et gaz chauds, est liquéfié avant d'être capturée dans le deuxième sac 36. [0044] Le débit d'eau et la puissance d'aspiration peuvent le cas échéant être ajustés manuellement par l'utilisateur. Alternativement, on peut prévoir une commande de la puissance d'aspiration et du débit d'eau en fonction de grandeurs physiques mesurées, qui peuvent notamment inclure une ou plusieurs des grandeurs suivantes : une ou plusieurs températures mesurées dans le conduit tubulaire d'aspiration et/ou dans la cuve de dépression, une ou plusieurs pressions ou différences de pression mesurées dans le conduit tubulaire d'aspiration et/ou la cuve de dépression.

[0045] Le cas échéant, on peut prévoir une éjection d'eau additionnelle directement dans le sac constituant le premier filtre 32. [0046] Les orifices d'éjection 42, 44 peuvent être le cas échéant agencés pour brumiser l'eau éjectée.

[0047] Suivant un autre mode de réalisation, la séparation entre les gaz et les matières solides et liquides aspirés est effectuée non pas par des sacs filtrants, mais par centrifugation dans un vortex généré par le générateur de dépression 26 dans la cuve de dépression.

[0048] La pompe à eau 46 peut être disposée indifféremment à l'intérieur ou à l'extérieur de la cuve de dépression 24.

[0049] Le conduit tubulaire d'aspiration 14 peut être constitué d'un ou plusieurs tubes. Le matériau utilisé peut être un matériau plastique ou composite, par exemple un matériau stratifié avec un manchon cylindrique intérieur et un revêtement extérieur plastique.

[0050] La partie flexible 40.2 de la canalisation 40 du circuit de distribution d'eau peut être disposée à l'intérieur du tuyau intermédiaire flexible 14.2 et se séparer du circuit d'aspiration au niveau du manchon de raccordement traversant une paroi de la cuve.

[0051] Naturellement, les exemples représentés sur les figures et discutés ci- dessus ne sont donnés qu'à titre illustratif et non limitatif. [0052] L'appareil extincteur décrit précédemment présente les dimensions d'un aspirateur domestique. Toutefois, pour un usage professionnel par les forces de lutte contre l'incendie, on peut prévoir un appareil de plus grandes dimensions, intégré par exemple à un véhicule de lutte contre l'incendie.

[0053] On peut prévoir un réservoir de récupération du liquide extincteur distinct du réservoir 38, ce qui revient à supprimer la tubulure de retour 64. Dans cette hypothèse, le deuxième filtre 36, qui prend la fonction de réservoir de récupération, doit avoir également une dimension suffisante.

[0054] Il est explicitement prévu que l'on puisse combiner entre eux les différents modes de réalisation illustrés pour en proposer d'autres. [0055] Il est souligné que toutes les caractéristiques, telles qu'elles se dégagent pour un homme du métier à partir de la présente description, des dessins et des revendications attachées, même si concrètement elles n'ont été décrites qu'en relation avec d'autres caractéristiques déterminées, tant individuellement que dans des combinaisons quelconques, peuvent être combinées à d'autres caractéristiques ou groupes de caractéristiques divulguées ici, pour autant que cela n'a pas été expressément exclu ou que des circonstances techniques rendent de telles combinaisons impossibles ou dénuées de sens.