Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
EYEGLASSES
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2017/194884
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to eyeglasses comprising two lens units (1) that are fitted with a device for keeping the eyeglasses on a wearer's head, further comprising a nose bridge (5) that connects the two units and includes a central portion (5a) to be disposed about the wearer's nose; at least one of the units is provided with a duct (7) inside which a lateral portion (5b) of the nose bridge (5) is slidingly mounted by means of a mechanism for adjusting the position of the lens unit relative to the nose bridge, said adjusting mechanism comprising a member (8) that is rotatably mounted in the duct (7); said member and the lateral portion (5b) of the nose bridge (5) comprise coupling means (9, 10) designed to convert the rotation of the member into a relative translational movement between the lateral portion and the duct.

Inventors:
CONAN, Mathieu (579 Avenue Hoover, Bat.A - App. 36, Lille, 59800, FR)
HARPAGES, Antoine (20 Hameau Sorro Handia, Guethary, 64210, FR)
WEINERT, André (Talwiesenweg 17, Altdorf, 72655, DE)
SAUMUREAU, Damien (Chemin Jaiberrikoborda, Saint Pée sur Nivelle, 64310, FR)
Application Number:
FR2017/051126
Publication Date:
November 16, 2017
Filing Date:
May 11, 2017
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
DECATHLON (4 Boulevard de Mons, Villeneuve d'Ascq, 59650, FR)
International Classes:
A63B33/00; A61F9/02; G02C5/04; G02C5/12
Attorney, Agent or Firm:
SAYETTAT, Julien (STRATO-IP, 18 rue Soleillet, Paris, 75020, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1 . Lunettes comprenant deux unités optiques (1 ) équipées d'un dispositif de maintien desdites lunettes sur la tête d'un porteur, ainsi qu'un pont de nez (5) qui relie lesdites unités en présentant une partie centrale (5a) destinée à être disposée autour du nez du porteur, au moins une desdites unités étant équipée d'un conduit (7) dans lequel une partie latérale (5b) du pont de nez (5) est montée coulissante par l'intermédiaire d'un dispositif de réglage du positionnement de ladite unité optique par rapport audit pont de nez, lesdites lunettes étant caractérisées en ce que le dispositif de réglage comprend un organe (8) monté en rotation dans le conduit (7), ledit organe et la partie latérale (5b) du pont de nez (5) comprenant des moyens d'accouplement (9, 10) qui sont agencés pour transformer la rotation dudit organe en translation relative entre ladite partie latérale et ledit conduit.

2. Lunettes selon la revendication 1 , caractérisées en ce que les moyens d'accouplement comprennent un filetage (9) et un taraudage (10) formés sur respectivement l'un parmi l'organe (8) et la partie latérale (5b) du pont de nez (5). 3. Lunettes selon l'une des revendications 1 ou 2, caractérisées en ce que l'organe (8) comprend une tête (8b) d'actionnement de sa rotation dans le conduit (7).

4. Lunettes selon la revendication 3, caractérisées en ce que le conduit (7) présente une ouverture inférieure (14) par laquelle la tête d'actionnement (8b) est accessible, ainsi qu'une ouverture supérieure (15) depuis laquelle s'étend la partie centrale (5a) du pont de nez (5).

5. Lunettes selon l'une des revendications 3 ou 4, caractérisées en ce que la tête d'actionnement (8b) comprend une empreinte (16) agencée pour permettre l'actionnement en rotation de l'organe (8) au moyen d'un outil (24).

6. Lunettes selon l'une quelconque des revendications 1 à 5, caractérisées en ce que le dispositif de réglage comprend un moyen de visualisation de la position de la partie latérale (5b) dans le conduit (7). 7. Lunettes selon l'une quelconque des revendications 1 à 6, caractérisées en ce que le conduit (7) présente une fente (17) qui débouche latéralement, la partie latérale (5b) présentant un curseur (18) qui est disposé dans ladite fente.

8. Lunettes selon l'une quelconque des revendications 1 à 7, caractérisées en ce que l'organe (8) est bloqué en translation dans le conduit (7), la partie latérale

(5b) étant bloquée en rotation dans ledit conduit.

9. Lunettes selon l'une quelconque des revendications 1 à 8, caractérisées en ce que le dispositif de maintien intègre un outil (24) d'actionnement en rotation de l'organe (8) dans le conduit (7).

10. Lunettes selon la revendication 9, caractérisées en ce que le dispositif de maintien comprend au moins une bande équipée d'une attache (22a, 22b) portant un outil (24) qui est déployable pour permettre son utilisation.

1 1 . Lunettes selon la revendication 10, caractérisées en ce que le dispositif de maintien comprend deux bandes équipées chacune d'une attache (22a, 22b) portant respectivement l'outil (24) et un logement (25), lesdites attaches étant solidarisées entre elles de façon à permettre le déplacement dudit outil entre une position déployée d'utilisation et une position rangée dans le logement (25).

12. Lunettes selon la revendication 1 1 , caractérisées en ce que les attaches (22a, 22b) sont solidarisées entre elles en rotation au niveau d'un axe de rotation de l'outil (24) entre ses positions déployée et rangée.

13. Lunettes selon l'une des revendications 1 1 ou 12, caractérisées en ce que les attaches (22a, 22b) comprennent chacune une boucle rigide (23) dans laquelle coulisse une extrémité libre d'une bande pour permettre l'ajustement de la longueur de ladite bande.

14. Lunettes selon l'une quelconque des revendications 1 à 13, caractérisées en ce que chaque unité optique (1 ) comprend une paroi transparente (2) dont la périphérie arrière est équipée d'un joint (4) destiné à épouser le visage du porteur.

15. Lunettes selon l'une quelconque des revendications 1 à 14, caractérisées en ce que chaque unité optique (1 ) présente un bord interne (6) équipé d'un conduit

(7) dans lequel une partie latérale (5b) du pont de nez (5) est montée coulissante par l'intermédiaire d'un dispositif de réglage pour pouvoir régler le positionnement relatif desdites unités sur ledit pont de nez. 16. Lunettes selon l'une quelconque des revendications 1 à 15, caractérisées en ce que le conduit (7) est formé sur un bord interne (6) d'une unité optique (1 ), ledit conduit présentant un axe longitudinal (A) formant un angle a compris entre 30° et 60° avec un plan (S) de symétrie vertical desdites lunettes. 17. Lunettes selon la revendication 16, caractérisées en ce que l'axe longitudinal (A) du conduit (7) forme un angle β compris entre 1 ° et 10 ° avec un plan médian (M) de l'unité optique (1 ).

Description:
Lunettes

L'invention concerne des lunettes comprenant deux unités optiques pourvues chacune d'une paroi transparente au travers de laquelle la vision s'effectue, lesdites unités optiques étant en outre équipées d'un dispositif de maintien desdites lunettes sur la tête d'un porteur.

Elle s'applique en particulier aux lunettes destinées à la pratique d'une activité aquatique telle que la natation. Dans ce cas, la périphérie arrière de chaque unité optique peut être équipée d'un joint destiné à épouser le visage du porteur, afin d'empêcher l'entrée d'eau entre ladite unité optique et l'œil dudit porteur.

Par ailleurs, le dispositif de maintien des lunettes sur la tête du porteur peut comprendre au moins une bande souple, notamment en matériau élastique, dont les extrémités sont attachées à un moyen, par exemple une fente ou une boucle de réglage, associé à un bord externe de respectivement une unité optique.

De façon conventionnelle, les unités optiques sont reliées entre elles par un pont de nez qui présente une partie centrale destinée à être disposée autour du nez du porteur, ainsi que deux parties latérales solidarisées chacune à un bord interne de respectivement une desdites unités.

Dans certaines versions, le positionnement des unités optiques par rapport au pont de nez est réglable, afin de pouvoir adapter les lunettes à la morphologie du visage du porteur, et ainsi d'améliorer le confort de portage, ou encore, dans le cas de lunettes adaptées à la pratique d'une activité aquatique, de garantir une bonne étanchéité entre lesdites lunettes et ledit visage.

Pour ce faire, on connaît des lunettes dans lesquelles chacune des unités optiques présente un bord interne équipé d'une fente au travers de laquelle une partie latérale du pont de nez est montée, ladite partie latérale présentant des crans qui sont répartis sur une partie de sa longueur et qui sont destinés à être engagés sélectivement dans ladite fente, selon le positionnement souhaité pour chacune des unités optiques.

Toutefois, cette solution ne donne pas entière satisfaction, en ce qu'elle nécessite un passage en force des crans dans les fentes, ce qui peut à long terme endommager le pont de nez, et ainsi réduire la durée de vie des lunettes. En outre, pour limiter l'encombrement du pont de nez, les parties latérales présentent généralement trois crans au maximum, ce qui limite les possibilités de réglage.

Pour pallier ces inconvénients, on a proposé des solutions dans lesquelles au moins une des unités optiques présente un bord interne équipé d'un conduit dans lequel une partie latérale du pont de nez est monté coulissante par l'intermédiaire d'un dispositif de réglage du positionnement de ladite unité optique par rapport audit pont de nez.

Ainsi, on connaît du document CN-2 401 91 1 des lunettes dans lesquelles le pont de nez présente deux filetages formés sur chacune de ses parties latérales, chacune desdites parties latérales étant vissable dans un taraudage formé dans le conduit d'un bord interne pour permettre le réglage attendu.

Par ailleurs, on connaît du document EP-0 891 788 des lunettes dans lesquelles des inserts sont disposés dans chacune des parties latérales pour en augmenter localement le diamètre, afin qu'il soit supérieur au diamètre intérieur du conduit du bord interne, tout en permettant le coulissement de ladite partie latérale relativement audit insert par traction manuelle.

Toutefois, ces solutions ne donnent pas non plus entière satisfaction, en ce que le réglage qu'elles proposent reste relativement peu précis, en plus de manquer d'ergonomie.

L'invention vise à perfectionner l'art antérieur en proposant notamment des lunettes dans lesquelles le positionnement d'au moins une unité optique par rapport au pont de nez peut être réglé de manière très précise grâce à un dispositif simple, durable et ergonomique dans son utilisation.

A cet effet, l'invention propose des lunettes comprenant deux unités optiques équipées d'un dispositif de maintien desdites lunettes sur la tête d'un porteur, ainsi qu'un pont de nez qui relie lesdites unités en présentant une partie centrale destinée à être disposée autour du nez du porteur, au moins une desdites unités étant équipée d'un conduit dans lequel une partie latérale du pont de nez est montée coulissante par l'intermédiaire d'un dispositif de réglage du positionnement de ladite unité optique par rapport audit pont de nez, le dispositif de réglage comprenant un organe monté en rotation dans le conduit, ledit organe et la partie latérale du pont de nez comprenant des moyens d'accouplement qui sont agencés pour transformer la rotation dudit organe en translation relative entre ladite partie latérale et ledit conduit.

D'autres particularités et avantages de l'invention apparaîtront dans la description qui suit, faite en référence aux figures annexées, dans lesquelles :

- les figures 1 a, 1 b, 1 c et 1 d sont des représentations partielles de lunettes selon un mode de réalisation de l'invention, respectivement en perspective vue de dessus (figure 1 a), en perspective vue de dessous (figure 1 b), vue de face (figure 1 c) et vue de dessous (figure 1 d) ;

- la figure 2 est une représentation partielle en vue de côté interne d'une unité optique des lunettes selon les figures 1 , une coupe longitudinale étant réalisée au niveau du pont de nez ;

- la figure 3 est une représentation partielle en perspective d'une unité optique des lunettes selon les figures 1 , une coupe longitudinale étant réalisée au niveau du conduit pour rendre visibles l'accouplement de l'organe et de la partie latérale du pont de nez ;

- les figures 4a, 4b et 4c sont des représentations partielles en perspective des attaches destinées à solidariser entre elles les extrémités libres de deux bandes souples pour former un dispositif de maintien sur la tête du porteur pour les lunettes selon les figures 1 , respectivement avec l'organe d'actionnement en position rangée (figure 4a), durant le déplacement dudit organe vers sa position d'utilisation (figure 4b) et avec ledit organe en position d'utilisation (figure 4c) ;

- la figure 5 est une représentation en perspective d'un moyen pour assurer le verrouillage réversible des attaches des figures 4 en position rangée de l'outil.

Dans cette description, les termes de positionnement dans l'espace sont pris en référence à la position des lunettes par rapport au visage d'un porteur ayant revêtu lesdites lunettes. En particulier, les termes « arrière » et « avant » sont relatifs à une disposition respectivement en regard du visage et opposée au visage, et les termes « interne » et « externe » sont relatifs à des dispositions respectivement proche et éloignée du nez du porteur. Par ailleurs, les termes « axial » et « radial » sont pris en référence à l'axe longitudinal A d'un conduit tel que représenté sur les figures 1 c, 2 et 3, et correspondent à une direction respectivement parallèle et perpendiculaire à cet axe A.

En relation avec ces figures, on décrit ci-dessous des lunettes, notamment destinées à la pratique d'une activité aquatique telle que la natation. Les lunettes comprennent deux unités optiques 1 , qui présentent chacune une paroi transparente 2 agencée pour que la vision s'effectue au travers d'elle lorsque les lunettes sont revêtues par le porteur, par exemple en étant à base de verre ou d'un matériau polymère thermoplastique transparent. En particulier, les propriétés optiques de la paroi transparente 2 peuvent être agencées pour s'adapter à la vue du porteur et/ou à la luminosité ambiante.

Dans le mode de réalisation représenté, chaque unité optique 1 présente un cerclage 3 qui entoure au moins partiellement la paroi transparente 2, notamment afin de fournir une protection périphérique à ladite paroi transparente et/ou d'améliorer l'aspect esthétique des lunettes. Les cerclages 3 peuvent être réalisés en matériau rigide, par exemple à base d'un polymère thermoplastique, notamment d'une seule pièce avec la paroi transparente 2. Par ailleurs, la paroi transparente 2 de chaque unité optique 1 présente une périphérie arrière qui est équipée d'un joint 4 destiné à épouser le visage du porteur, notamment afin d'empêcher la pénétration d'eau entre son œil et ladite paroi transparente. En particulier, le joint 4 peut être réalisé en matériau élastomère souple et être agencé pour venir en appui périphérique étanche autour de l'œil du porteur.

Les lunettes comprennent en outre un pont de nez 5 qui relie les unités optiques, ledit pont de nez présentant une partie centrale 5a destinée à être disposée autour du nez d'un porteur lorsqu'il revêt lesdites lunettes, ainsi que deux parties latérales 5b qui s'étendent de part et d'autre de ladite partie centrale et qui sont chacune associées à un bord interne 6 de respectivement une unité optique 1 .

Selon un mode de réalisation, le pont de nez 5 présente une forme en U, la partie centrale 5a et les parties latérales 5b dudit pont de nez étant formées respectivement par le coude et par chacune des branches dudit U.

En particulier, le pont de nez 5 est agencé pour bien pouvoir positionner les unités optiques 1 sur les yeux du porteur, soit en présentant au moins une partie centrale 5a réalisée en matériau souple, par exemple à base de polymère élastomérique, afin de permettre, par sa déformabilité, une bonne adaptation à la morphologie du visage dudit porteur, soit en étant réalisé en matériau rigide avec une possibilité de réglage du positionnement d'au moins une unité 1 par rapport au pont de nez 5.

Pour ce faire, au moins une des unités optiques 1 est équipée d'un conduit 7 dans lequel une partie latérale 5b du pont de nez 5 est montée coulissante, notamment suivant l'axe longitudinal A dudit conduit, et ce par l'intermédiaire d'un dispositif de réglage du positionnement de ladite unité optique par rapport audit pont de nez.

Dans le mode de réalisation représenté, un tel conduit 7 est formé sur le bord interne 6 du cerclage 3 de chacune des unités optiques. En variante, le conduit 7 peut être formé sur une autre partie du cerclage 3, par exemple sur son bord supérieur ou inférieur.

Le pont de nez 5 présente deux parties latérales 5b qui sont montées coulissantes dans respectivement un des conduits 7 par l'intermédiaire d'un dispositif de réglage. Ainsi, il est possible de régler le positionnement relatif des unités optiques 1 sur le pont de nez 5, à savoir leur écartement notamment dans le cas d'un pont de nez 5 rigide, mais aussi leur positionnement l'une par rapport à l'autre. En variante, seules les parties latérales 5b du pont de nez 5 sont rigides, la partie centrale 5a étant souple pour que le réglage puisse contraindre la distance de déformation entre les unités optiques 1 .

En particulier, en relation avec la figure 1 c, l'axe longitudinal A de chaque conduit 7 peut former un angle a compris entre 30° et 60°, notamment inférieur à 45 ° et par exemple de l'ordre de 34°, avec un plan S de symétrie vertical des lunettes. Ainsi, le positionnement des unités optiques 1 entre elles et par rapport au visage est sensiblement conservé lors du réglage, tout en augmentant ou diminuant leur écartement. En outre, l'axe longitudinal A de chaque conduit 7 peut former un angle β compris entre 1 ° et 10 °, notamment de l'ordre de 5°, avec un plan médian M de l'unité optique 1 qui est sensiblement parallèle au visage du porteur. Ainsi, lors de leur écartement, les unités optiques 1 avancent et reculent légèrement en fonction du sens de réglage pour améliorer l'adaptation des lunettes à la morphologie du visage du porteur.

Le dispositif de réglage comprend un organe 8 monté en rotation dans le conduit 7, notamment suivant l'axe A, ledit organe et la partie latérale 5b du pont de nez 5 comprenant des moyens d'accouplement qui sont agencés pour transformer la rotation dudit organe en translation relative entre ladite partie latérale et ledit conduit. En particulier, les moyens d'accouplement peuvent comprendre un filetage 9 et un taraudage 10 formés sur respectivement l'un parmi l'organe 8 et la partie latérale 5b du pont de nez 5. En relation avec la figure 3, l'organe 8 comprend une tige 8a dont la périphérie est pourvue d'un filetage 9, la partie latérale 5b comprenant un alésage 1 1 dans lequel ladite tige est disposée et qui est pourvu d'un taraudage 10 complémentaire dudit filetage.

L'organe 8 comprend en outre une tête 8b d'actionnement de sa rotation dans le conduit 7, ladite tête étant formée sur l'extrémité proximale de la tige 8a. Par ailleurs, le conduit 7 présente un rebord interne 12 au travers duquel l'organe 8 est engagé, ledit organe présentant une gorge 13 formée entre la tête d'actionnement 8b et l'extrémité proximale de la tige 8a, et dans laquelle ledit rebord est disposé en interférence axiale. Ainsi, l'organe 8 est bloqué en translation dans le conduit 7 et, la partie latérale 5b étant bloquée en rotation dans ledit conduit, la rotation de l'organe 8 induit une translation relative entre ladite partie latérale et ledit conduit pour obtenir le réglage attendu. Dans le mode de réalisation représenté, le conduit 7 présente une ouverture inférieure 14 par laquelle la tête d'actionnement 8b est accessible, ainsi qu'une ouverture supérieure 15 depuis laquelle s'étend la partie centrale 5a du pont de nez 5. En outre, la tête d'actionnement 8b comprend une empreinte 16 agencée pour permettre l'actionnement en rotation de l'organe 8 au moyen d'un outil, par exemple sous la forme d'un tournevis.

Ainsi, grâce à ce dispositif, le porteur peut effectuer un réglage très précis du positionnement des unités optiques 1 , ce qui lui permet d'adapter au mieux les lunettes à sa morphologie. Par ailleurs, le réglage peut être effectué de façon particulièrement simple et intuitive, en ce que l'actionnement de l'organe 8 permet directement le réglage, sans nécessiter de manipulation supplémentaire, notamment du pont de nez 5, ni induire de rotation dudit pont de nez.

Le conduit 7 présente une fente 17 qui débouche latéralement, la partie latérale 5b présentant un curseur 18 qui est disposé dans ladite fente. En particulier, le curseur 18 sert de butée de fin de course du déplacement de la partie latérale 5b dans le conduit 7, afin que ladite partie ne puisse pas sortir dudit conduit et ainsi reste accouplée à l'organe 8. Pour améliorer la précision du réglage, le dispositif peut comprendre un moyen de visualisation de la position de la partie latérale 5b dans le conduit 7. Dans le mode de réalisation représenté, les lunettes comprennent des graduations 19 qui sont disposées le long de la fente 17 pour pouvoir quantifier la position de la partie latérale 5b dans le conduit 7, selon la position relative du curseur 18 par rapport auxdites graduations, ce qui permet au porteur d'effectuer plus facilement et plus rapidement un réglage adapté à sa morphologie, notamment entre deux utilisations des lunettes.

Pour assurer le maintien des lunettes sur la tête d'un porteur, les unités optiques 1 sont équipées d'un dispositif prévu à cet effet. Pour ce faire, en relation avec les figures, chaque unité optique 1 comprend un bord externe 20 équipé d'un moyen, notamment une cavité 21 , pour permettre l'attache d'un tel dispositif.

Dans le mode de réalisation représenté, la cavité 21 est formée sur le bord externe 20 du cerclage 3 de chaque unité optique 1 . En variante, notamment pour des unités optiques 1 dépourvues de cerclage, la cavité 21 peut être formée directement sur le bord externe de la paroi transparente 2.

En particulier, notamment pour des lunettes destinées à la pratique d'une activité aquatique, le dispositif de maintien des lunettes sur la tête du porteur peut comprendre au moins une bande souple, par exemple en matériau élastique, dont la longueur peut être réglable pour l'adapter à la taille de la tête du porteur. En relation avec les figures 4a-4c et 5, le dispositif de maintien comprend deux bandes (non représentées) qui présentent chacune une extrémité libre qui est équipée d'une attache 22a, 22b à l'autre bande, lesdites attaches comprenant chacune une boucle rigide 23 dans laquelle coulisse une desdites extrémités libres pour permettre l'ajustement de la longueur de la bande correspondante.

Les boucles 23 présentent chacune deux supports 27 autour desquelles l'extrémité libre d'une bande passe sélectivement, afin de permettre d'une part le réglage en longueur de ladite bande par coulissement de ladite extrémité dans un sens, et d'autre part d'empêcher le déréglage de ladite longueur en empêchant le coulissement de ladite extrémité dans le sens opposé.

De façon avantageuse, le dispositif de maintien intègre un outil 24 d'actionnement en rotation de l'organe 8 dans le conduit 7. Ainsi, le porteur dispose en permanence d'un tel outil 24 durant l'utilisation des lunettes, de sorte qu'il peut à tout moment ajuster le réglage de la longueur de la partie centrale 5a, et ce sans risque de perdre l'outil 24 entre deux utilisations.

Pour ce faire, le dispositif peut comprendre au moins une bande équipée d'une attache 22a qui porte un tel outil 24, ledit outil étant déployable, notamment depuis ladite attache, pour permettre son utilisation.

En relation avec les figures 4a-4c et 5, les attaches 22a, 22b de chacune des bandes de maintien portent respectivement l'outil 24 et un logement 25, notamment de forme complémentaire à celle dudit outil, lesdites attaches étant solidarisées entre elles de façon à permettre le déplacement dudit outil entre une position déployée d'utilisation (figure 4c) et une position rangée dans le logement 25 (figure 4a). Dans le mode de réalisation représenté, l'outil 24 est monté en rotation sur l'autre attache 22b entre ses positions déployée et rangée, ce qui permet de passer d'une position à l'autre de manière simple et rapide. En particulier, les attaches 22a, 22b sont solidarisées entre elles en rotation au niveau de l'axe de rotation de l'outil 24 entre ses positions déployée et rangée, ce qui permet de conserver le réglage en longueur des bandes quelle que soit la position dudit outil.

Par ailleurs, les attaches 22a, 22b comprennent un moyen de verrouillage desdites attaches dans la position rangée de l'outil 24, par exemple l'outil 24 peut être clipsé dans le logement 25 en position rangée. En outre, un passant 26 est monté coulissant entre les deux boucles 23 pour permettre, suivant sa position par rapport auxdites boucles, de garantir le verrouillage ou de permettre la libération du déplacement dudit outil entre ses deux positions (figure 5).