Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
FRINGE-CUTTING DEVICE
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2018/046101
Kind Code:
A1
Abstract:
The present invention concerns a device intended for cutting hair and in particular the fringe. More specifically, it concerns a device for positioning and holding the hair, incorporating two cutting blades and offering accuracy and ease of use. It concerns a device for holding and cutting locks of hair comprising two assemblies, one assembly positioned on the forehead of the user of said device and one assembly hinged to the first about an axis of rotation, the first assembly comprising a lower holding means consisting of a surface to be arranged against the forehead and a toothed receiving means for receiving the hair on the other surface, a fixed cutting blade and a means for keeping the hair inserted into the receiving means away from the blade, the second assembly comprising an upper holding means receiving a movable cutting means, said cutting means being held in position by a torsion spring means fixed about the axis of rotation and protected by a gripping protection means operable by a manipulation means.

Inventors:
OHLMANN, Fabienne (11 rue du 4 septembre, Niort, 79000, FR)
Application Number:
EP2016/071383
Publication Date:
March 15, 2018
Filing Date:
September 10, 2016
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
OHLMANN, Fabienne (11 rue du 4 septembre, Niort, 79000, FR)
OHLMANN, Eric (11 rue du 4 septembre, Niort, 79000, FR)
International Classes:
A45D24/10; A45D24/36; B26B13/24
Foreign References:
US9168661B12015-10-27
DE202009009955U12009-09-24
US20130255086A12013-10-03
US1355038A1920-10-05
US20120222316A12012-09-06
CN204566173U2015-08-19
US9168661B12015-10-27
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1) Dispositif de maintien et de coupe de mèches de cheveux (1) comprenant deux ensembles, un ensemble (3,5,11) posé sur le front de l'utilisateur dudit dispositif et un ensemble (2,4,6,12) articulé par rapport au premier autour d'un axe de rotation (25) caractérisé en ce que le premier ensemble comprend un moyen de maintien inférieur (3) constitué d'une face (24) à disposer contre le front et d'un moyen de réception denté des cheveux (10) sur l'autre face, une lame de coupe (5) fixe et un moyen de maintien à distance (11) de la lame (5) des cheveux insérés dans le moyen de réception (10), le deuxième ensemble comprend un moyen de maintien supérieur (2) accueillant un moyen de coupe mobile (4), ledit moyen de coupe étant maintenu en position par un moyen de ressort à torsion (12) fixé autour de l'axe de rotation (25) et protégé par un moyen de protection agrippant (6) et actionnable par un moyen de manipulation (8).

2) Dispositif de maintien et de coupe de mèches de cheveux (1) selon l'une des revendications précédentes, caractérisé en ce qu'il comprend un moyen de verrouillage (15) permettant de maintenir le moyen de maintien supérieur (2) contre le moyen de maintien inférieur (3).

3) Dispositif de maintien et de coupe de mèches de cheveux (1) selon l'une des revendications précédentes, caractérisé en ce que la face à reposer contre le front (24) du moyen de maintien inférieur (3) comprend un moyen antiglisse (7).

Description:
DISPOSITIF DE COUPE FRANGE

Domaine de l'invention

La présente invention concerne un dispositif destiné à couper les cheveux et plus particulièrement la frange. Plus précisément, il s'agit d'un dispositif de mise en place et de maintien des cheveux intégrant deux lames de coupe et offrant précision et simplicité d'utilisation.

Brève description de l'antériorité

La coupe d'une frange et son entretien nécessitent des retouches régulières, très coûteuses si elles sont réalisées par un coiffeur. Les particuliers s'aventurent parfois à couper eux-mêmes leur frange en s'aidant classiquement de ciseaux et d'un peigne. Mais cela demande une certaine maîtrise si l'on souhaite obtenir une frange droite et uniforme et ces opérations, qui demandent précision et habileté, ne sont pas à la portée de tous.

De nombreux dispositifs et outils ont été développés afin d'aider les particuliers à couper plus facilement et correctement leur frange.

Certains brevets, tels que le brevet US1355038 décrivent des dispositifs ressemblant à des casques à fixer sur la tête comprenant une ligne horizontale et circulaire passant sur le front et marquant la ligne le long de laquelle la frange peut être coupée.

D'autres produits, comme celui vendu sous la marque Créaclip, proposent un système de barrette enserrant la frange et servant de gabarit pour couper la frange selon une ligne adaptée.

L'inconvénient de ces dispositifs est cependant de ne pas intégrer le moyen de découpe et nécessitent de se munir de ciseaux. Des outils intégrant une lame ou un moyen pour tailler la frange ont donc été développés.

Le brevet US2012222316 décrit un appareil dont la partie principale, qui comprend un peigne et une lame coulissante, est fixée contre le front de l'utilisateur et maintenue grâce à une courroie faisant le tour de la tête. La frange est disposée sur le peigne à la hauteur souhaitée et sectionnée grâce à la lame coulissant le long du peigne. Mais un tel dispositif ne permet pas de maintenir efficacement les cheveux en place lors de la coupe, rendant l'opération délicate et imprécise.

Le brevet CN204566173 propose un outil constitué de deux plaques situées l'une en face de l'autre et équipées chacune d'une lame. Les cheveux sont maintenus entre les deux plaques. Aux extrémités de chaque plaque se trouvent des tiges équipées de bagues dans lesquelles peuvent se glisser les doigts. La manipulation de ces tiges permet de rapprocher les lames et de couper ainsi la frange. Là encore, le dispositif tel que breveté ne permet pas un maintien efficace de la frange entre les deux plaques, la frange glissant et se déplaçant, ôtant toute précision à l'opération de coupe.

Le brevet US9168661 concerne un appareil de coupe pliable et déformable selon la forme souhaitée : deux pièces articulées se font face, entre lesquelles vont être retenus les cheveux à couper, chacune des pièces comprenant une lame, l'une mobile, l'autre non. Un bouton, qui se situe au centre du dispositif, permet de pousser la lame mobile vers la seconde lame. Lorsque le dispositif enserre la frange, l'utilisateur appuie sur le bouton et sectionne les cheveux. Mais la prise en main de ce dispositif est délicate puisqu'il faut à la fois le tenir sur ses extrémités pour qu'il reste dans l'axe de coupe souhaité, tout en appuyant sur le bouton central afin d'actionner la lame. Par ailleurs, la forme donnée à cet outil déformable est aléatoire et manque de précision.

La présente invention vise à pallier tous ces inconvénients en proposant un dispositif de coupe de frange performant, facile à utiliser, auto-actionné et compact.

Brève description des dessins

Dans cette description, on se réfère aux dessins annexés sur lesquels :

- Figure 1 : vue de face du dispositif

- Figure 2 : vue éclatée du dispositif

- Figure 3 : vue isométrique du dispositif

- Figure 4 : vue en coupe du dispositif

- Figure 5 : vue de l'extrémité d'ouverture du brevet

Sommaire de l'invention

La présente invention a pour but de remédier à tous les inconvénients de l'art antérieur en proposant un dispositif de coupe des cheveux, et principalement de la frange, dont l'utilisation est simple et précise.

II s'agit d'un dispositif de maintien et de coupe de mèches de cheveux comprenant deux ensembles, un ensemble posé sur le front de l'utilisateur dudit dispositif et un ensemble articulé par rapport au premier autour d'un axe de rotation, le premier ensemble comprenant un moyen de maintien inférieur constitué d'une face à disposer contre le front et d'un moyen de réception denté des cheveux sur l'autre face, une lame de coupe fixe et un moyen de maintien à distance de la lame des cheveux insérés dans le moyen de réception, le deuxième ensemble comprend un moyen de maintien supérieur accueillant un moyen de coupe mobile, ledit moyen de coupe étant maintenu en position par un moyen de ressort à torsion fixé autour de l'axe de rotation et protégé par un moyen de protection agrippant et actionnable par un moyen de manipulation.

Préférentiellement, le dispositif comprend un moyen de verrouillage permettant de maintenir le moyen de maintien supérieur contre le moyen de maintien inférieur.

De manière avantageuse, la face à reposer contre le front du moyen de maintien inférieur comprend un moyen antiglisse. Description détaillée des modes préférés de réalisation

Selon un mode préféré de réalisation, le dispositif (1) selon l'invention est composé d'une pièce de maintien supérieure (2) et d'une pièce de maintien inférieure (3) comprenant chacune une lame (4 et 5). Lesdites pièces de maintien (2 et 3) se font face et sont articulées entre elles sur l'une de leur extrémité (19), autour d'une axe de rotation (25). Ledit dispositif (1) a une forme allongée dont la longueur correspond à la longueur d'un front et est légèrement concave de manière à adopter la forme de celui-ci sur lequel il va être disposé. Le dispositif (1) s'utilise en plaçant la base (24) de la pièce de maintien inférieure (2) sur le front.

Le dispositif (1) selon l'invention comprend une extrémité articulée (19) et une extrémité pouvant s'ouvrir et se fermer (20) et qui seront respectivement dénommées, pour la parfaite compréhension de la présente description, extrémité articulée (19) et extrémité d'ouverture (20).

La fixation de la pièce de maintien supérieure (2) et la pièce de maintien inférieure (3) entre elles et leur articulation se font autour d'un axe de rotation (25). Selon un mode préféré de réalisation une vis à tige filetée (13) associée à un écrou à sertir (14) constituent l'axe de rotation (25). L'ensemble des pièces reliées par cet axe (25) comportent des trous permettant le passage de la vis et de l'écrou, l'un étant inséré par la face avant du dispositif (21), l'autre par la face arrière (22). Vis (13) et écrou (14) sont serrés de manière à maintenir les pièces du dispositif (1) ensemble tout en leur laissant de la mobilité, de manière à ce que le dispositif puisse s'ouvrir et se fermer.

La pièce de maintien supérieure (2) est réalisée dans un matériau rigide, résistant et léger. Elle a une forme de demi-boîte creuse, coupée dans sa longueur et légèrement concave. Du coté de l'extrémité articulée (19), la face avant (21) et la face arrière (23) de la pièce de maintien supérieure (2) se terminent par une forme circulaire trouée (23) en son centre. Lesdits trous (23) sont destinés au passage de la vis (13) et de l'écrou à sertir (14) servant à la liaison du dispositif (1). Sur son autre extrémité (20), la pièce de maintien supérieure comporte une ouverture (9) destinée à servir de guide à un déclencheur de lame (8). A l'intérieur de ses faces avant (21) et arrière (23), la pièce de maintien supérieure (2) comprend une bande (6) de matériau souple et élastique. Selon un mode préféré de réalisation, les bandes (6) sont en caoutchouc. Elles ont un double usage : d'une part, elle vont permettre de protéger une lame (4) qui va venir se loger à l'intérieur de la pièce de maintien supérieure (2) et d'autre part, elles vont servir à agripper et maintenir les cheveux lorsque le dispositif sera fermé.

A l'intérieur de la pièce de maintien supérieure (2) se trouve une lame de coupe ou lame supérieure (4) en acier. Afin d'épouser la forme du dispositif, ladite lame (4) est légèrement concave. Elle est protégée par les bandes de caoutchouc intérieures (6). La lame supérieure (4) est mobile et va permettre de couper les cheveux. Elle comporte un trou (23) du côté de l'extrémité articulée (19). Ce trou va permettre sa fixation au sein du dispositif et sa mobilité autour de l'axe de rotation (25). Sur son autre extrémité, la lame supérieure (4) comporte un déclencheur de lame (8). Lorsque la lame (4) n'est pas actionnée, ledit déclencheur (8) ressort de la pièce supérieure de maintien (2) par la partie haute du guide (9a) de cette dernière. Lorsqu'il appuie sur le déclencheur, l'utilisateur du dispositif (1) le fait coulisser du haut du guide (9a) vers le bas du guide (9b). Cela entraine un mouvement de la lame supérieure (4) vers la partie inférieure du dispositif. Lorsque l'utilisateur relâche le déclencheur (9), la lame revient automatiquement à sa position initiale grâce à un ressort de torsion (12) fixé au centre de l'axe de rotation (25), sur la tige filetée de la vis (13) de liaison. Ce ressort (12), enserré dans le dispositif, comprend un bras appuyant sur la pièce de maintien inférieure (3) et un bras appuyant sur la lame supérieure (4). Lorsque le dispositif (1) est fermé, les deux bras du ressort (12) sont poussés vers le centre du dispositif où ils se regroupent. Lorsqu'il est ouvert, ils reprennent leur ampleur d'origine et repoussent automatiquement la lame supérieure (4) à l'intérieure de la pièce de maintien supérieure (2).

La pièce de maintien inférieure (3) du dispositif (1) est également réalisée dans un matériau rigide, résistant et léger et a une forme de demi-boîte creuse, coupée dans sa longueur et légèrement concave. Sa forme est complémentaire de la pièce de maintien supérieure (2) dans laquelle elle vient s'emboiter, les deux longueurs ouvertes des pièces de maintien (2 et 3) se faisant face. Sur l'extrémité articulée (19), la face avant (21) et la face arrière (23) de la pièce de maintien inférieure (3) se terminent par une forme circulaire trouée (23) en son centre. Lesdits trous (23) sont destinés au passage de la vis (13) et de l'écrou à sertir (14) servant à la liaison du dispositif (1). Sur leur longueur, la face avant (21) et la face arrière (23) de la pièce de maintien supérieure (2) sont pourvues de dents formant un peigne (10) destiné à mettre correctement en place les cheveux qui seront coupés. Sur l'extrémité d'ouverture, la face avant (21) et la face arrière (23) de la pièce de maintien supérieure (2) comporte un trou. Ces trous sont destinés au passage d'une vis filetée (17) et d'un écrou à servir (18), lesquels vont assurer la fixation d'une languette de verrouillage (15) tout en permettant à cette dernière de conserver sa mobilité.

La languette de verrouillage (15) est fixée dans le prolongement de l'extrémité d'ouverture (20) de la pièce de maintien inférieure (3). Ladite languette de verrouillage (15) se termine par un crochet de blocage (16). La languette de verrouillage (15) va permettre une fermeture sécurisée du dispositif : l'utilisateur appuie sur le dispositif et maintient la pièce de maintien supérieure (2) et la pièce de maintien inférieure (3) l'une contre l'autre, puis remonte la languette de verrouillage (15) vers la pièce de maintien supérieure (2), pour venir coincer le crochet de blocage (16) dans la partie basse du guide (9b) présent sur la pièce de maintien supérieure (2). Le dispositif est alors verrouillé.

A l'intérieur de la pièce de maintien inférieure (3) se trouve une contre lame ou lame inférieure (5) fixe, contre laquelle la lame supérieure (4) va venir s'appuyer lorsqu'elle est actionnée. L'association de ces deux lames va permettre la coupe. Ladite lame inférieure est entourée par une pièce (11) protégeant la lame (5) et qui s'encastre à l'intérieur de la pièce de maintien inférieure (3). Cette pièce (11) sert également à protéger les cheveux lorsqu'ils sont mis en place sur le peigne (10) : grâce à ladite pièce (11), les cheveux ne rentreront pas en contact avec la lame et ne seront pas abimés.

Enfin, la base (24) de la pièce de maintien inférieure (5), sur sa face extérieure, est recouverte d'un matériau souple et légèrement agrippant, tel que du caoutchouc, pour apporter confort et facilité de maintien lorsque le dispositif (1) est positionné sur le front.

Après avoir ainsi mis en place le dispositif sur son front en position ouverte, l'utilisateur va placer les cheveux sur le peigne (10). Il va ensuite fermer le dispositif (1) en baissant la pièce de maintien supérieure (2) vers la pièce de maintien inférieure (3), puis descendre le dispositif à la hauteur de coupe désirée, les bandes de caoutchouc intérieures (6) aidant à maintenir les cheveux. Une fois les cheveux en place et la hauteur de coupe déterminée, l'utilisateur va alors rabattre la languette de verrouillage (15) et bloquer le crochet (16) de cette dernière dans la base du guide (9a) se trouvant sur la pièce de maintien supérieure (2). Le dispositif (1) est ainsi verrouillé et ne peut plus bouger. L'utilisateur va alors actionner le déclencheur de lame (8) d'un mouvement allant de la partie haute (9a) du guide vers sa partie basse (9b). Le déclencheur de lame va entraîner la lame supérieure (4) contre la lame inférieure (5) qui se trouve à l'intérieur de la pièce de maintien inférieure (3). Les deux lames ainsi réunies vont couper les cheveux. L'utilisateur n'aura plus qu'à déverrouiller la languette (15) et ôter le dispositif. A l'aide d'un simple miroir, le dispositif objet de la présente invention permet donc de couper sa propre frange rapidement, facilement et uniformément.

De nombreuses variantes éventuellement susceptibles de se combiner peuvent ici être apportées sans jamais sortir du cadre de l'invention tel qu'il est défini ci-avant.

Les modifications non substantielles qui découleraient de façon évidente, pour l'homme de l'art, de l'utilisation ou de la fabrication dont le brevet est ici requis sans en altérer les dispositions originales, n'en seraient que de simples équivalents techniques et entrent également dans le cadre de la présente invention.