Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
GAME OF SKILL FOR PROPELLING AND RECEIVING A PROJECTILE
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2016/139115
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to a game (1) for throwing and receiving a ball or a shuttle, comprising a basket (20) articulated around two rigid walls (21, 23) and elastic means (22, 24) so as to project the ball or the shuttle at a certain speed by stretching the game (1), at the same time facilitating the reception of the projectile in the articulated basket (20) when the game (1) is in the idle position.

Inventors:
CHAUDY, André (13 Avenue des Cèdres, 1970 Wezembeek-Oppem, 1970, BE)
Application Number:
EP2016/053947
Publication Date:
September 09, 2016
Filing Date:
February 25, 2016
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
CHAUDY, André (13 Avenue des Cèdres, 1970 Wezembeek-Oppem, 1970, BE)
International Classes:
A63B65/12; A63B67/18
Foreign References:
US1170948A1916-02-08
DE29617003U11996-12-05
US3905600A1975-09-16
DE2423421A11975-11-27
US4234183A1980-11-18
Attorney, Agent or Firm:
DE GROOTE, Christophe (Centre Monnet, avenue Jean Monnet 1, 1348 Louvain-la-neuve, 1348, BE)
Download PDF:
Claims:
Revendications

Dispositif de jeu (1 ) pour projeter et réceptionner un projectile (10) comprenant un panier (20) de projection et de réception, ledit panier (20) comprenant une ouverture supérieure (200), et deux poignées opposées (310, 330),

caractérisé en ce que le panier (20) comprend deux parois latérales (21 , 23) opposées et rigides, reliées entre-elles par deux premiers organes (22, 24) formant respectivement une paroi avant (25) et une paroi arrière (27) du panier (20) et comprenant des moyens souples et élastiques, les deux parois latérales (21 , 23) rigides étant en outre reliées entre-elles par un deuxième organe non élastique formant une paroi inférieure (26) du panier (20), lesdites parois latérales (21 , 23) rigides comprenant une arête supérieure (210, 230) confondue avec un bord latéral de l'ouverture supérieure (200) du panier ;

et en ce que chaque poignée (310, 330) est reliée à une arête supérieure (210, 230) par des troisièmes organes (28) non élastiques.

Dispositif de jeu (1 ) selon la revendication 1 , caractérisé en ce que les premiers organes (22, 24) sont des moyens souples et élastiques.

Dispositif de jeu (1 ) selon les revendications 1 ou 2, caractérisé en ce que les troisièmes organes (28) sont des organes souples.

Dispositif de jeu (1 ) selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que les poignées opposées (210, 230) sont disposées dans la continuité des troisièmes organes (28).

Dispositif de jeu (1 ) selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que les arêtes supérieures (210, 230) des parois latérales rigides (21 , 23) sont droites.

6. Dispositif de jeu (1 ) selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que les parois latérales (21 , 23) rigides sont en bois ou en plastique.

Dispositif de jeu (1 ) selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que les parois latérales (21 , 23) rigides comportent en outre des ouvertures.

8. Dispositif de jeu (1 ) selon l'une quelconque des revendications

précédentes, caractérisé en ce qu'il comporte en outre un projectile (10).

9. Dispositif de jeu (1 ) selon la revendication 8, caractérisé en ce que le projectile (10) est une balle ou un volant. 10. Dispositif de jeu (1 ) selon l'une quelconque des revendications

précédentes, caractérisé en ce que les troisièmes organes (28, 29) sont reliés aux arêtes supérieures (210, 230) par au moins deux liaisons, lesdites deux liaisons étant préférentiellement et respectivement situées à proximité de la paroi avant (25) et de la paroi arrière (27).

1 1 . Dispositif de jeu (1 ) selon l'une quelconque des revendications

précédentes, caractérisé en ce que les troisièmes organes (28) sont reliés aux arêtes supérieures (210, 230) par une articulation de type charnière ou par un pivot dont l'axe de rotation est disposé

parallèlement à l'arête.

Description:
Jeu d'adresse pour propulser et réceptionner un projectile Domaine de l'invention

[0001] L'invention se rapporte à un dispositif pour lancer en l'air et réceptionner un projectile, tel qu'une balle ou un volant, dans le cadre d'une activité sportive ou de loisir.

État de la technique

[0002] Il existe de nombreux dispositifs destinés à propulser en l'air et réceptionner un projectile. A titre d'exemple, le document US 4234183 décrit un dispositif comprenant une surface souple et plane pour lancer un projectile. De part et d'autre de la surface souple, des poignées sont disposées pour permettre de manipuler le dispositif. La surface souple comprend un orifice pour réceptionner le projectile. Lorsque le dispositif est tendu en éloignant les poignées l'une de l'autre, la surface souple se tend et projette le projectile en l'air. L'utilisateur doit ensuite réceptionner le projectile au niveau de l'orifice. [0003] Ce dispositif comprend certaines limitations. D'une part le dispositif ne semble pas aisé à manier, du fait de la position des poignées, les dispositifs de l'art antérieur comprennent généralement des moyens de préhension disposés dans le sens antéro-postérieur relativement au corps humain lorsqu'un utilisateur utilise ces dispositifs. Il en résulte un inconfort d'usage lorsque la surface de projection veut être conservée parallèlement au sol à cause d'une position peu usuelle des mains. Ceci peut entraîner une difficulté de maniabilité du dispositif.

[0004] En outre, il faut appliquer une certaine tension à la surface souple pour propulser le projectile avec une grande amplitude, ce qui peut s'avérer fatiguant. D'autre part, un tel dispositif ne permet pas de projeter aisément un projectile avec une grande amplitude. Enfin, la réception du projectile semble ardue avec une surface plane et souple. Le projectile est susceptible, en cas de léger rebond sur la surface souple, de retomber en dehors du dispositif. Résumé de l'invention

[0005] L'invention est définie par les revendications indépendantes. Les revendications dépendantes définissent des modes de réalisation préférés de l'invention. [0006] Un des buts de la présente invention est de fournir un dispositif aisé à manier et permettant de projeter manuellement et aisément un projectile avec une force de propulsion importante. Un autre but de la présente invention est de fournir un dispositif facilitant la réception du projectile.

[0007] A cette fin, le dispositif selon l'invention comprend un panier de projection et de réception. Le panier comprend une ouverture supérieure. Deux poignées opposées sont disposées de part et d'autre du panier.

[0008] Le dispositif est caractérisé en ce que le panier comprend deux parois latérales rigides et opposées. Elles sont reliées entre-elles par deux premiers organes formant respectivement une paroi avant et une paroi arrière du panier et qui comprennent des moyens souples élastiques. Les deux parois latérales rigides sont en outre reliées entre-elles par un deuxième organe non élastique formant une paroi inférieure du panier. Les parois latérales rigides comprennent également une arête supérieure qui est confondue avec un bord latéral de l'ouverture supérieure du panier. De plus, chaque poignée est reliée à une arête supérieure par des troisièmes organes non élastiques. Autrement dit, chacune des poignées est reliée à l'une des arêtes supérieures de sorte qu'en écartant les poignées latéralement l'une de l'autre, les arêtes supérieures des parois latérales s'écartent l'une de l'autre, alors que les partie inférieures des parois latérales s'écartent et sont maintenues l'une de l'autre à une distance maximum définie par une longueur des seconds organes non élastiques.

[0009] Avec un tel dispositif, il est facile de projeter en l'air une balle avec une force de projection satisfaisante sans que le jouer n'ait à fournir un effort particulier grâce au panier de projection qui, soumis à une tension, s'aplati en projetant la balle en l'air. Le mouvement nécessaire pour projeter le projectile est d'une ampleur limitée, facilitant le mouvement et réduisant la fatigue. Lorsque le dispositif n'est plus en tension, les premiers organes élastiques permettent au panier de projection et de réception de reprendre sa configuration de repos, facilitant la réception du projectile dans le panier.

[0010] Selon un mode de réalisation préférentiel, les premiers organes formant la paroi avant et la paroi arrière du panier sont des moyens souples et élastiques. Ce mode de réalisation permet une plus grande amplitude de mouvement et facilite l'aplatissement du panier lorsque le dispositif de jeu est tendu.

Brève description des figures

[0011] Ces aspects ainsi que d'autres aspects de l'invention seront clarifiés dans la description détaillée de modes de réalisation particuliers de l'invention, référence étant faite aux dessins des figures, dans lesquelles : Fig. 1 est une vue de dessus d'un dispositif de jeu en position de repos selon un premier mode de réalisation de l'invention.

Fig. 2 est une vue latérale du dispositif de jeu de la figure 1 .

Fig. 3 est une vue du dessus du dispositif de jeu en extension selon le premier mode de réalisation de l'invention. Fig. 4 est une vue latérale du dispositif en extension de la fig. 3.

Fig. 5 est une vue latérale d'un dispositif de jeu au repos selon un second mode de réalisation de l'invention.

Les dessins des figures ne sont pas à l'échelle. Généralement, des éléments semblables sont dénotés par des références semblables dans les figures. La présence de numéros de référence aux dessins ne peut être considérée comme limitative, y compris lorsque ces numéros sont indiqués dans les revendications. Description détaillée de modes de réalisation particuliers

[0012] On se référera dans un premier temps à la fig. 1 et à la fig. 2. Le dispositif de jeu (1 ) comprend deux poignées (310, 330). Les deux poignées (310, 330) sont disposées de part et d'autre d'un panier (20). Le panier permet la projection en l'air et la réception d'un projectile. Par panier, il faut comprendre une structure tridimensionnelle présentant une ouverture supérieure (200) délimitée par un bord. Les dimensions de l'ouverture sont telles qu'elles permettent au projectile de passer à travers cette ouverture. Les surfaces latérales et une surface inférieure du panier (20) sont fermées ou présentent des ouvertures empêchant au projectile de passer à travers. A titre d'exemple, les surfaces latérales peuvent présenter une organisation en forme de languettes parallèles ou de filet, dont les trous sont inférieurs à la taille du projectile.

[0013] La forme générale du panier peut être variable. A titre d'exemple, en position de repos, le panier (20) peut être un cube, un parallélogramme, une pyramide inversée, éventuellement tronquée comme illustré à la fig. 2, voire des formes plus libres. Lorsque le panier est en extension maximale, le panier s'étend sur une surface substantiellement plane. Ceci est illustré aux fig. 3 et 4 sur lesquelles est représenté un dispositif de jeu en extension presque maximale. En extension maximale, la face avant (25), la face arrière (27), la paroi inférieure (26) et les deux parois latérales (21 , 24) sont plans l'une par rapport à l'autre.

[0014] Le panier comprend deux parois latérales (21 , 23) rigides. Les parois rigides peuvent par exemple être en bois ou en un quelconque plastique rigide, tel qu'un plastique de type polychlorure de vinyle (PVC) ou polyéthylène par exemple. Les parois peuvent être pleines, ou trouées. Selon un mode de réalisation préférentiel, les parois comprennent des trous de façon à réduire la résistance au déplacement du panier. [0015] Les deux parois rigides (21 , 23) sont disposées de part et d'autre du panier, vers les poignées. Autrement dit, les parois (21 , 23) rigides sont opposées dans le panier (20). Il s'entend que ces parois peuvent être de forme variée en fonction de la forme du panier. Elles auront par exemple une forme de losange inversé lorsque le panier (20) est une pyramide inversée tronquée, une forme de carré lorsque le panier (20) est un cube. Des formes plus libres ou plus complexes sont envisageables. A titre d'exemple, ces parois (21 , 23) peuvent chacune comprendre deux surfaces sécantes, lorsque l'ouverture supérieure (200) a une forme d'hexagone. Ce mode de réalisation permet d'avoir une rigole à l'intérieur du panier (20) au niveau de l'intersection des deux surfaces d'une paroi rigide, permettant de mieux guider le projectile vers le fond du panier (20) lorsque le projectile est réceptionné. Cette rigole peut également permettre de guider un projectile en mouvement vers une rigole située sur l'autre paroi, par exemple juste après sa réception, pour réaliser des jongleries ou des figures artistiques.

[0016] Les deux parois (21 , 23) rigides sont reliées entre elles par différents organes formant les autres parois du panier (20). La paroi avant (25) et la paroi arrière (27) du panier (20) sont formés par des premiers organes (22, 24) qui comprennent un moyen souple et élastique. Ces deux organes relient donc des arêtes latérales des parois rigides (21 , 23). Les premiers organes souples et élastiques peuvent par exemple comprendre une pluralité de bandelettes ou de rubans disposées selon une orientation générale transversale par rapport au dispositif. A titre d'exemple, ces premiers organes peuvent être des bandes de tissus comprenant un élastomère ou du caoutchouc.

[0017] Les moyens souples et élastiques permettent au panier de reprendre une forme de repos après étirement du dispositif de jeu (1 ). Ils peuvent être d'une longueur relativement restreinte en fonction de la forme générale du panier, limitant les risques de blessure en cas de rupture. Comme illustré à la fig. 5, les premiers organes peuvent comprendre à la fois un moyen souple et élastique et une autre paroi rigide (30). Ce mode de réalisation permet d'avoir un panier (20) robuste. De façon préférentielle, les parois avant (25) et arrière (27) sont intégralement formées par les moyens souples et élastiques comme illustré aux fig. 1-4.

[0018] Les deux parois (21 , 23) rigides sont en outre reliées par un second organe (26) souple et non élastique. Cet organe sera mieux visualisé à la fig. 2. Cet organe (26) forme une surface inférieure du panier. Les seconds organes souples et non élastiques peuvent par exemple comprendre une pluralité de bandelettes ou de rubans disposés selon une orientation quelconque en tissu avec des fibres à haute ténacité, tel que des sangles de polyester ou polypropylène. Cet organe permet de limiter l'extension maximale du panier, et de limiter les effets de rebond sans les supprimer totalement. Ceci facilite la réception du projectile lorsque l'utilisateur rapproche au maximum les deux parois rigides, mais ceci peut également faciliter un rebond de faible ampleur lorsque l'utilisateur conserve cet organe (26) souple légèrement tendu. De façon préférentielle, la surface inférieure du panier comprend en outre une pièce rigide, par exemple une pièce en plastique moulé ou en métal. Cette pièce rigide est de préférence disposée au centre de la surface inférieure du panier, du côté extérieure de la trémie de réception. Cette pièce peut par exemple être un carré recouvrant au moins 20%, voire au moins 50% de la surface inférieure du panier. Alternativement, cette pièce rigide peut être disposée sur les arêtes de la surface inférieure, ai niveau des jonctions avec les parois latérales, la paroi avant et la paroi arrière. Cette pièce permet de réduire encore plus les risques de retournement de la trémie.

[0019] Les poignées sont chacune reliées à une arête supérieure d'une paroi rigide (21 , 23). L'arête supérieure (210, 230) de chacune des parois rigides (21 , 23) est confondue avec un bord latéral de l'ouverture supérieure (200). Autrement dit, les bords latéraux de l'ouverture sont formés par les arêtes supérieures des parois rigides (21 , 23), les autres parties du bord de l'ouverture supérieure (200) étant formées par des parties supérieures des premiers organes (22, 24). Les arêtes supérieures (210, 230) ne sont pas nécessairement des arêtes droites. Dans le cas de parois rigides (21 , 23) de forme non régulière, les arêtes supérieures peuvent présenter des courbes.

[0020] Les poignées sont chacune reliées à une arête supérieure (210, 230) par des troisièmes organes (28, 29). Ces troisièmes organes sont des organes non élastiques. Ils peuvent par exemple être des organes souples et non élastiques, similaires quant à leur nature au second organe (26), ou des cordes ou cordelettes. Selon un mode de réalisation préféré, ces organes comprennent une surface avec une largeur similaire à la longueur des arêtes supérieures (210, 230) des parois latérales (21 , 23) à proximité desdites arêtes, la largeur de la surface se réduisant progressivement en direction des poignées (310, 330). Ce mode de réalisation permet de faciliter la réception du projectile lorsque ce dernier retombe au niveau de ces organes plutôt que dans le panier (20). Alternativement, ces troisièmes organes peuvent être rigides. Selon un mode de réalisation préféré, les troisièmes organes (28) sont reliés à l'arête supérieure en au moins deux points de contact. Avec ce mode de réalisation, le panier (20) est moins sujet à des mouvements de rotation. De manière encore plus préférée, les deux points de contact entre l'arête supérieure et les troisièmes organes (28) sont situés à proximité de la paroi avant (25) et de la paroi arrière (27). Ce mode de réalisation est encore plus efficace pour éviter la rotation du panier (20).

[0021] Afin de manipuler le dispositif de jeu (1 ), les poignées sont de préférence disposées dans une continuité des troisièmes organes, similairement à un guidon droit de vélo, pour faciliter la prise en main du dispositif. [0022] De façon préférentielle, le troisième organe (28, 29) est relié à une arête supérieure (210, 230) d'une paroi latérale rigide (21 , 23) sur toute sa longueur ou sur au moins deux points excentrés de l'arête à proximité des liaisons entre les parois latérales rigides (21 , 23) et les premiers organes (22, 24), comme illustré à la fig. 1. Ceci permet de réduire les risques de rotation indésirable du panier. [0023] Le projectile peut être de diverse nature, comme par exemple une balle, un ballon, un volant, ou des projectiles similaires.

[0024] La présente invention a été décrite en relation avec des modes de réalisations spécifiques, qui ont une valeur purement illustrative et ne doivent pas être considérés comme limitatifs. D'une manière générale, il apparaîtra évident pour l'homme du métier que la présente invention n'est pas limités aux exemples illustrés et/ou décrits ci-dessus. La présence de numéros de référence aux dessins ne peut être considérée comme limitative, y compris lorsque ces numéros sont indiqués dans les revendications.

L'usage des verbes « comprendre », « inclure », « comporter », ou toute autre variante, ainsi que leurs conjugaisons, ne peut en aucune façon exclure la présence d'éléments autres que ceux mentionnés.

L'usage de l'article indéfini « un », « une », ou de l'article défini « le », « la » ou « », pour introduire un élément n'exclut pas la présence d'une pluralité de ces éléments.