Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
GEARED MOTOR UNIT HAVING A POSITION SENSOR SURROUNDING THE OUTPUT GEAR
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2018/060630
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention presents a geared motor unit consisting of a housing (1) comprising an electric motor formed of a coiled stator assembly (6) and of a magnetized rotor (4), said housing (1) further comprising a printed circuit board (8) for connecting and controlling said motor, a movement-reducing gear train, a sensor magnet (10) and a magnetosensitive probe (9), the gear train comprising a toothed movement output gear (RDS), the sensor magnet (10) being ring-shaped and being rigidly connected to said output gear (RDS), including: - an output gear (RDS) is extended on either side of the sensor magnet (10) by two guides (11, 12) cooperating with the two opposite walls of the housing (1); a ring-shaped magnet (10) surrounds the axis of rotation of the output gear (RDS); a printed circuit board (8) comprises the means for controlling said motor and extends up to the vicinity of the output gear (RDS), said printed circuit board (8) includes, in the area located in the vicinity of the output gear (RDS), said magnetosensitive probe (9) which is connected directly, electrically and mechanically, to said area and is located axially or radially facing said a ring-shaped magnet (10).

Inventors:
WATRIN, Mathieu (Numa Droz 129, 2300 LA CHAUX-DE-FONDS, 2300, CH)
ADLER, Christophe (Bellevue 13, 2735 MALLERAY, 2735, CH)
LAFORGE, Damien (17 C rue de la PRIE, DANNEMARIE-SUR-CRETE, 25410, FR)
ANDRIEUX, Gaël (Chemin des Bourdons 7, 2533 Evilard, 2533, CH)
Application Number:
FR2017/052639
Publication Date:
April 05, 2018
Filing Date:
September 28, 2017
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
MOVING MAGNET TECHNOLOGIES (1 rue Christiaan Huygens, ZAC Lafayette, Besançon, 25000, FR)
International Classes:
H02K7/116; F02D11/10; H02K11/215; H02K11/38
Domestic Patent References:
WO2015115029A12015-08-06
Foreign References:
EP1217192A22002-06-26
US20110016960A12011-01-27
US20140298939A12014-10-09
DE10262404B32016-02-18
EP1217192A22002-06-26
Attorney, Agent or Firm:
BREESE, Pierre (2 rue de Clichy, Paris, 75009, FR)
Download PDF:
Claims:
Revendications

1 - Motoréducteur constitué d'un boîtier (1) comprenant un moteur électrique formé d'un ensemble statorique (6) bobiné et d'un rotor aimanté (4), ledit boîtier (1) comprenant en outre un circuit imprimé (8) pour la connexion et le pilotage dudit moteur, un train d'engrenages réducteur de mouvement, un aimant de capteur (10) et une sonde magnéto- sensible (9), le train d'engrenages comprenant une roue dentée de sortie de mouvement (RDS), l'aimant de capteur (10) étant de forme annulaire et étant solidaire de ladite roue de sortie (RDS), caractérisé en ce que

- ladite roue de sortie (RDS) est prolongée de part et d'autre de l'aimant de capteur (10) par deux axes de guidage (11, 12) coopérant avec des moyens de guidage présents dans les deux parois opposées du boîtier (1),

ledit aimant annulaire (10) entoure l'axe de rotation de la roue de sortie (RDS),

- ledit circuit imprimé (8) comprend les moyens de pilotage dudit moteur et s'étend (axialement ou radialement) jusqu'au voisinage de la roue de sortie (RDS),

- ledit circuit imprimé (8) comporte, dans la zone située au voisinage de la roue de sortie (RDS), ladite sonde magnéto-sensible (9) montée directement, électriquement et mécaniquement, sur ladite zone et situé en regard, axialement ou radialement, dudit aimant annulaire (10).

2 — Motoréducteur selon la revendication 1 caractérisé en ce que en ce que la direction d'aimantation dudit aimant de capteur (10) présente au moins une composante variable angulairement .

3 — Motoréducteur selon la revendication 1 ou 2 caractérisé en ce que ledit rotor (4) est prolongé par un pignon ( 5 ) et en ce que ledit pignon (5) et la roue dentée de sortie (RDS) portant ledit aimant annulaire (10) sont situés de part et d'autre dudit circuit imprimé (8).

4 — Motoréducteur selon la revendication 3 caractérisé en ce que ladite sonde magnéto-sensible (9) est montée sur le circuit imprimé (8) sur la surface opposée à celle portant la majorité des autres composants électroniques nécessaire au pilotage dudit moteur électrique. 5 — Motoréducteur selon la revendication 1 caractérisé en ce que le train d'engrenages comprend des roues dentées intermédiaires (Ml, M2 , M3 ) situées d'un côté du circuit imprimé (8) et en ce que la roue dentée de sortie (RDS) est située du côté opposé dudit circuit imprimé (8).

6 — Motoréducteur selon la revendication 1 caractérisé en ce que le rotor (4) est prolongé par un pignon (5), d'un côté dudit circuit imprimé (8), ledit train d'engrenages présentant une série de roues dentées intermédiaires (Ml, M2 , M3 ) entraînant la roue dentée de sortie (RDS) placées du côté opposé dudit circuit imprimé (8).

7 — Motoréducteur selon la revendication 6 caractérisé en ce qu'il comporte un axe (a3) commun à deux roues dentées intermédiaires (M2, M4 ) .

8 — Motoréducteur selon la revendication 6 caractérisé en ce que ledit circuit imprimé (8) est traversé par l'axe de la roue dentée de sortie (RDS).

9 — Motoréducteur selon la revendication 1 caractérisé en ce que ledit circuit imprimé (8) est traversé par l'axe (al) du rotor (4). 10 — Motoréducteur selon la revendication 1 caractérisé en ce que ledit aimant permanent de capteur (10) présente une direction d'aimantation variable angulairement et une forme tubulaire, la sonde magnéto-sensible (9) étant placée en position radiale par rapport audit aimant de capteur (10). 11 — Motoréducteur selon l'une quelconque des revendications précédentes caractérisé en ce que l'axe de la roue dentée de sortie (RDS) est creux et traverse ledit boîtier (1)·

12 — Motoréducteur selon l'une quelconque des revendications précédentes caractérisé en ce que ledit boîtier (1) comprend des moyens de guidage (11, 12) de chacune des extrémités de l'axe de la roue dentée de sortie (RDS), de part et d'autre du circuit imprimé (8).

13 — Motoréducteur selon la revendication 1 caractérisé en ce que la roue dentée de sortie (RDS) est coaxiale avec le rotor (4). 14 — Motoréducteur selon l'une quelconque des revendications précédentes caractérisé en ce que ledit boîtier (1) intègre une tubulure (17) obstruée par un volet (18) mobile solidaire et commandé par la roue de sortie dentée (RDS). 15 — Vanne de climatisation caractérisée en ce qu'elle comporte un volet rotatif actionné par l'axe de la roue dentée de sortie (RDS) d'un motoréducteur conforme à l'une quelconque des revendications 1 à 14. 16 — Obturateur d'air comprenant au moins un volet mobile caractérisé en ce que ledit volet mobile est actionné par l'axe de la roue dentée de sortie (RDS) d'un motoréducteur conforme à l'une quelconque des revendications 1 à 14. 17 — Corps de papillon pour admission d'air pour automobile comprenant au moins un volet mobile caractérisé en ce -loque ledit volet mobile est actionné par l'axe de la roue dentée de sortie (RDS) d'un motoréducteur conforme à l'une quelconque des revendications 1 à 14. 18 — Soupape de décharge pour turbocompresseur comprenant au moins un levier mobile caractérisée en ce que ledit levier mobile est actionné par l'axe de la roue dentée de sortie (RDS) d'un motoréducteur conforme à l'une quelconque des revendications 1 à 14.

Description:
^

MOTOREDUCTEUR PRESENTANT UN CAPTEUR DE POSITION ENTOURANT LA

ROUE DE SORTIE

Domaine de 1 ' invention

La présente invention concerne le domaine des motoréducteurs, et plus particulièrement des motoréducteurs destinés à des applications automobiles, impliquant une grande robustesse et une conception limitant la maintenance et l'encombrement.

De tels motoréducteurs comprennent habituellement une partie électromagnétique, avec un rotor à aimant permanent et un stator bobiné, commandé par un circuit électronique. Un capteur magnétique fournit un signal exploité par le circuit électronique pour assurer l'asservissement de la partie électromagnétique .

Un train d'engrenages transmet le mouvement du rotor à un axe de sortie. Etat de la technique

On connaît en particulier dans l'état de la technique un motoréducteur destiné à la commande de soupape décrit dans la demande de brevet européen EP1217192. Ce document de l'art antérieur décrit un moteur commandant des grilles de connexion par l'intermédiaire d'un système d'engrenages. Un capteur magnétique est prévu en face de l'extrémité de l'axe de sortie, qui comprend un aimant en bout d'axe associé à des concentrateurs de flux.

Inconvénients de l'art antérieur

Cette solution n'est pas satisfaisante pour plusieurs raisons. „

-2 -

En premier lieu, l'architecture électromécanique présente un encombrement important, ne permettant pas une réalisation compacte.

En second lieu, le raccordement des différents composants électriques nécessite le recours à une connectique, source de défaillances.

En troisième lieu, cette solution est incompatible avec une application nécessitant un axe creux traversant.

Enfin, cette réalisation implique de prolonger l'axe de sortie pour permettre le positionnement de l'aimant, après le guidage de 1 ' axe .

Solution apportée par l'invention L'invention vise à résoudre ces inconvénients en proposant une solution très compacte et robuste, permettant de réduire significativement la connectique.

L'un des buts de l'invention est de réduire au maximum les problèmes de fiabilité résultant du raccordement électrique des différents composants d'un motoréducteur , et notamment le raccordement des bobines avec le circuit de pilotage, le raccordement du capteur de position avec ce circuit de pilotage et la liaison avec le connecteur du motoréducteur. Le but est de réduire les risques de défaillances et aussi de simplifier l'assemblage, pour une production industrielle en grandes séries.

Un autre but est d'améliorer la compacité, en optimisant le positionnement des principaux composants du motoréducteur, à savoir l'actionneur électromagnétique, le train d'engrenages et le circuit électronique et en réduisant au minimum les espaces non utilisés.

Un autre but est d'assurer une tenue mécanique et un guidage optimal du train d'engrenages et surtout de l'axe de sortie, par une parfaite précision et robustesse mécanique de l'entraînement, même lorsque le motoréducteur est soumis à des efforts importants. Un but optionnel est de permettre une réalisation avec un axe de sortie traversant.

Afin de pouvoir réaliser un ensemble compact et intégré pouvant être utilisé dans un contexte industriel, un autre des objets de l'invention est de pouvoir former un ensemble intégrant une fonction telle qu'un corps de vanne en formant une tubulure intégrale avec le boîtier du motoréducteur .

A cet effet, l'invention concerne selon son acception la plus générale un motoréducteur constitué d'un boîtier comprenant un moteur électrique formé d'un ensemble statorique bobiné et d'un rotor aimanté, ledit boîtier comprenant en outre un circuit imprimé pour la connexion et le pilotage du moteur, un train d'engrenages réducteur de mouvement, un aimant de capteur et une sonde magnéto-sensible, le train d'engrenages comprenant une roue dentée de sortie de mouvement, l'aimant de capteur étant de forme annulaire et étant solidaire de ladite roue de sortie, caractérisé en ce que

- ladite roue de sortie est prolongée de part et d'autre de l'aimant de capteur par deux guidages coopérant avec les deux parois opposées du boîtier,

- ledit aimant annulaire entoure l'axe de rotation de la roue de sortie,

ledit circuit imprimé comprend les moyens de pilotage dudit moteur et s'étend jusqu'au voisinage de la roue de sortie,

ledit circuit imprimé comporte, dans la zone située au voisinage de la roue de sortie, ladite sonde magnéto- sensible montée directement électriquement et mécaniquement, sur ladite zone et situé en regard, axialement ou radialement, dudit aimant annulaire.

Préférentiellement , la direction d'aimantation dudit aimant de capteur présente au moins une composante variable angulairement . „

- 4 -

Préférentiellement aussi, le rotor est prolongé par un pignon et ledit pignon et la roue dentée de sortie portant ledit aimant annulaire sont situés de part et d'autre dudit circuit imprimé.

Dans un mode de réalisation particulier, la sonde magnéto-sensible est montée sur le circuit imprimé sur la surface opposée à celle portant la majorité des autres composants électroniques.

Dans un mode de réalisation alternatif, le train d'engrenages comprend des roues dentées intermédiaires situées d'un côté du circuit imprimé et la roue dentée de sortie est située du côté opposé dudit circuit imprimé.

Alternativement, le rotor est prolongé par un pignon, d'un côté dudit circuit imprimé, ledit train d'engrenages présentant une série de roues dentées intermédiaires entraînant la roue dentée de sortie placées du côté opposé dudit circuit imprimé.

Le motoréducteur peut comporter un axe commun à deux roues dentées intermédiaires et ledit circuit imprimé peut être traversé par l'axe de la roue dentée de sortie ou traversé par l'axe du rotor de 1 'actionneur .

Avantageusement, ledit aimant permanent présente une direction d'aimantation variable angulairement et une forme tubulaire, la sonde magnéto-sensible étant placée en position radiale par rapport audit aimant.

L'invention permet de réaliser un axe de la roue dentée de sortie creux et traversant ledit boîtier.

Avantageusement, ledit boîtier comprend des moyens de guidage de chacun des extrémités de l'axe de la roue dentée de sortie, de part et d'autre du circuit imprimé.

Préférentiellement , la roue dentée de sortie est coaxiale avec le rotor.

De façon à former un ensemble intégré, ledit boîtier peut intégrer une tubulure obstruée par un volet mobile solidaire et commandé par la roue de sortie dentée. Les carters du boîtier intègrent alors directement cette tubulure (obtenu par moulage d'une matière plastique ou métallique par exemple).

L'invention pourra être appliquée avantageusement à une vanne de climatisation comportant un volet rotatif actionné par l'axe de la roue dentée de sortie du motoréducteur, ou bien à un obturateur d'air comprenant au moins un volet mobile actionné par l'axe de la roue dentée de sortie du motoréducteur, ou bien à un corps de papillon pour admission d'air pour automobile comprenant au moins un volet mobile actionné par l'axe de la roue dentée de sortie du motoréducteur, ou bien encore une soupape de décharge pour turbocompresseur comprenant au moins un levier mobile actionné par l'axe de la roue dentée de sortie du motoréducteur. Le pilotage de vannes d'eau, type thermostat, est particulièrement adressé par cette invention.

Brève description des figures

La présente invention sera mieux comprise à la lecture de la description détaillée d'un exemple non limitatif de l'invention qui suit, se référant aux dessins annexés où :

-les figures la, lb, le et ld représentent un premier mode de réalisation d'un motoréducteur selon l'invention selon des vues, respectivement, éclatée en vue de perspective avant, éclatée en vue de perspective arrière, de dessus, sans carter supérieur, de coupe longitudinale,

-les figures 2a, 2b et 2c représentent un deuxième mode de réalisation d'un motoréducteur selon l'invention selon des vues, respectivement, éclatée en vue de perspective arrière, de dessus sans carter supérieur, de coupe longitudinale,

-les figures 3a et 3b représentent un troisième mode de réalisation d'un motoréducteur selon l'invention selon des vues, respectivement, de dessus sans carter supérieur, de coupe longitudinale .

- les figures 4a et 4b représentent un quatrième mode de réalisation d'un motoréducteur selon l'invention intégrant un corps de vanne papillon pour admission d'air - 6 - automobile, selon des vues, respectivement, en perspective avant et en coupe longitudinale.

Description détaillée d'un exemple non limitatif de l'invention

Les figures la à ld représentent un premier exemple typique de l'invention. Le motoréducteur est composé d'un boîtier (1) formé par l'assemblage d'un carter supérieur (2) et inférieur (3) dans lequel on retrouve un moteur constitué d'un ensemble statorique bobiné (6) qui coopère magnétiquement avec un rotor (4) composé d'une ou plusieurs paires de pôles aimantés. Ce rotor (4) est guidé en rotation par un axe d'entrée (al) et est prolongé par un pignon (5) qui engrène avec un train d'engrenages formant un réducteur mécanique de mouvement réduisant la course mécanique et multipliant l'effort en sortie de ce train. La position de la roue de sortie dentée (RDS) de ce train d'engrenages est connue au moyen d'un capteur magnétique composé d'une sonde magnéto-sensible (9) et d'un aimant (10). Un unique circuit imprimé (8) permet l'alimentation et le pilotage du moteur ainsi que la connaissance de la position de sortie via la sonde magnéto sensible (9) placée sur ce même circuit. L'ensemble statorique bobiné (6) est alimenté au moyen de pattes de connexion ( 7 ) disposées perpendiculairement par rapport au plan du circuit (8) et qui lui sont reliées mécaniquement et électriquement. Dans un autre mode de réalisation (non illustré) on peut directement venir connecter les fils des bobines au circuit. L'alimentation électrique et la communication avec l'environnement extérieur sont réalisées au moyen d'un connecteur (14) dont les pattes de connexion (15) traversent le carter (3) pour recevoir du côté extérieur le contre-connecteur de l'utilisateur et du coté intérieur être relié électriquement et mécaniquement au circuit imprimé . La figure le permet de voir la disposition du train d'engrenages ici composé de quatre étages de réduction, le nombre d'étages n'étant pas limitatif. Ces étages sont formés d'ensembles pignon/roue denté portés par les axes de guidage al, a2 , a3 et a4. La roue de sortie dentée (RDS) est guidée par deux axes de guidage (11) et (12), ces éléments (RDS, 11, 12) formant ici une seule et même pièce, mais il peut être envisagé de rapporter les axes de guidages sur la roue de sortie dentée (non illustré ) .

L'axe a2 porte le mobile Ml formé d'une roue dentée

RI qui engrène avec le pignon d'entrée dentée (5) formant le premier étage de réduction.

L'axe a3 porte le mobile M2 formé d'un pignon denté P2 et d'une roue dentée R2 qui engrène avec le pignon denté PI formant le deuxième étage de réduction. Les mobiles Ml et M2 sont disposés tête-bêche, les pignons PI et P2 s 'étendant axialement dans une direction opposée de manière à limiter la hauteur du motoréducteur , la roue R2 n'étant pas plus haute que le pignon Pl.

L'axe a4 porte le mobile M3 formé d'un pignon denté

P3 et d'une roue dentée R3 qui engrène avec le pignon denté P2 formant le troisième étage de réduction.

Enfin, la roue dentée de sortie (RDS) engrène avec le pignon denté P3 formant le quatrième étage de réduction.

A noter que ces différents étages de liaison peuvent aussi bien être selon un rapport de réduction unitaire que non unitaire . Les mobiles Ml et M2 sont disposés du côté opposé au circuit (8) par rapport à l'ensemble statorique (6), le pignon (5) et son axe al traversant le circuit, de même que l'axe a2. Puis le mobile M3 et la roue de sortie (RDS) redescendent au niveau de l'ensemble statorique (6) afin de proposer un motoréducteur compact suivant la direction de l'axe de sortie. La disposition des différents engrenages n'est cependant pas - o - limitative à cette réalisation, par exemple les engrenages peuvent être disposés partiellement ou totalement sous l'ensemble statorique et les axes de guidage comporter plusieurs mobiles roue/pignon (non illustrés).

La figure ld permet de mieux visualiser le guidage de la roue de sortie (RDS) et la réalisation du capteur de position .

Un accouplement (13) permet de relier un organe extérieur quelconque à déplacer (non montré). La RDS étant creuse et affleurante au boîtier, l'accouplement (13) prend place à l'intérieur de la RDS afin d'être connectée facilement et rendre l'actionneur plus compact. Toutefois ce type de liaison n'est pas limitatif, la liaison peut par exemple être facilement rendue traversante, ou se faire à l'extérieur du boîtier si les axes (12) et/ou (11) sont prolongés.

Le guidage de la RDS est réalisé de part et d'autre du circuit imprimé (8) au moyen des formes (11) et (12) qui glissent dans le carter inférieur (3) et supérieur (2) formant le boîtier du motoréducteur . La qualité du guidage ainsi que sa résistance aux efforts créés par les engrenages ou l'organe extérieur est ainsi amélioré et sa simplicité limite le coût de réalisation. Toutefois ce type de guidage n'est pas limitatif et l'emploi d'éléments de guidage intermédiaire utilisant par exemple des roulements ou des paliers lisses est possible (non montré). Un joint (16) placé autour de la forme (12) et du carter inférieur (3) peut réaliser l'étanchéité du motoréducteur avec l'environnement extérieur.

L'emploi d'un capteur utilisant un aimant bout d'axe n'est alors plus possible sans ajouter de coûteuses complications telle que l'emploi d'un second circuit imprimé.

Un aimant capteur annulaire (10) est ici disposé autour de l'axe de la roue dentée de sortie (RDS) et solidaire de cette dernière. Afin de limiter l'encombrement, l'aimant capteur (10) est avantageusement intégré dans la roue dentée de sortie (RDS) mais son positionnement n'est pas limité à cet exemple, il peut par exemple prendre place autour des axes de guidage (11) et (12) (non montré). De même, l'aimant capteur (10) peut être sous la forme d'un secteur angulaire s 'étendant sur un angle inférieur à 360°.

La sonde magnéto-sensible (9) est placée sur le circuit imprimé (8), ici axialement en regard de l'aimant capteur (10) afin de capter une variation de l'angle magnétique ou de l'amplitude du champ magnétique généré par l'aimant capteur (10). La position de la sonde (9) sur le circuit imprimé (8), par rapport à l'aimant capteur (10), n'est pas limitative et peut varier suivant le type d'aimantation, d'aimant et de sonde. Par exemple, la sonde peut se trouver radialement en regard de l'aimant ou décalée axialement et radialement (non montré ) .

L'aimant (10) peut être fixé de différente manière à la roue de sortie (RDS) ou aux axes de sortie. De manière non exhaustive, il peut être fixé par collage, rivetage, interférence, vissage ou surmoulage. Suivant le type d'aimant il peut encore être directement injecté. L'aimantation peut être réalisé avant ou après assemblage avec la RDS, ou encore au cours de l'injection.

La figure 2a présente un second mode de réalisation de l'invention. On retrouve en entrée du motoréducteur un moteur électrique constitué d'un ensemble statorique (6) bobiné qui coopère magnétiquement avec un rotor (4) composé d'une ou plusieurs paires de pôles aimantés. Ce rotor (4) est porté par un axe d'entrée (al) et est prolongé par un pignon d'entrée (5) qui engrène avec un train d'engrenages formant un réducteur mécanique de mouvement, réduisant la course mécanique et multipliant l'effort en sortie de ce train. A la différence du premier exemple, le train d'engrenages commence à s'étendre sous l'ensemble statorique (6) et le circuit imprimé (8). La figure 2b permet de mieux distinguer le pignon d'entrée (5) porté par l'axe (al) et les mobiles (Ml), (M2) et (M3) composés de couple pignon/roue dentés formant les trois premiers étages de réduction et portés respectivement par les axes (a2), (a3) et (a4).

Une autre particularité de ce motoréducteur est de comporter cinq étages de réduction sans utiliser d'axe de guidage supplémentaire par rapport au premier exemple comportant quatre étages de réduction. Le figure 2c présente une vue en coupe permettant de bien visualiser cette réalisation. Pour ce faire, l'axe (a3) porte deux mobiles superposés (M2) et (M4). Le pignon denté du mobile (M3) engrène avec la roue dentée (R4) du mobile (M4) pour former le quatrième étage de réduction. Cette solution est avantageuse économiquement et permet une bonne compacité .

Enfin la roue dentée de sortie (RDS) engrène avec le pignon denté P4 formant le cinquième étage de réduction. Ce dernier étage prend place au-dessus du circuit imprimé (8). Contrairement au premier mode de réalisation l'accouplement (13) est donc situé du même côté que le circuit imprimé (8).

Le guidage de la (RDS) est réalisé de part et d'autre du circuit imprimé (8) au moyen des guidages (11) et (12) qui glissent dans le carter inférieur (3) et supérieur (2) formant le boîtier du motoréducteur.

La sonde magnéto-sensible (9) est placée sur le circuit imprimé (8), ici axialement en regard de l'aimant capteur (10) afin de capter une variation de l'angle magnétique ou de l'amplitude du champ magnétique généré par l'aimant capteur ( 10 ) .

La figure 3a présente un troisième mode de réalisation de l'invention. Le motoréducteur est composé de six étages de réduction. ^ ^

Les trois premiers étages sont réalisés de manière similaire au premier mode de réalisation par l'intermédiaire du pignon denté (5) porté par l'axe (al) et des mobiles (Ml) et (M2) portés par les axes (a2) et (a3).

De la même manière que dans le second mode de réalisation les étages quatre et cinq sont réalisés grâce à deux mobiles supplémentaires (M4) et (M5) (non montrés) situés respectivement sous le mobile (M2)et (M3) et guidés par les axes (a3) et (a4).

Enfin la roue dentée de sortie (RDS) engrène avec le pignon denté du mobile (M5) formant le sixième étage de réduction .

Ainsi ce motoréducteur propose une empreinte réduite et une faible épaisseur.

La figure 3b montre une vue en coupe de l'actionneur permettant de mieux visualiser le guidage de la RDS et la réalisation du capteur de position.

Une des particularités du mode de réalisation est de proposer un accouplement (13) creux et traversant de sorte que l'organe extérieur à déplacer peut-être monté indifféremment d'un côté ou de l'autre du motoréducteur. Cela rend également impossible l'emploi d'un capteur de type bout d'axe.

Le guidage de la (RDS) est réalisé de part et d'autre du circuit imprimé (8) au moyen des guidages (11) et (12) qui glissent dans le carter inférieur (3) et supérieur (2) formant le boîtier du motoréducteur.

L'implantation de la (RDS) et ses dimensions réduites ne permettent pas comme pour les deux premiers modes de réalisation l'implantation d'un aimant capteur (10) au sein de la (RDS) dentée, situé axialement en regard de la sonde magnéto- sensible (9). Ainsi l'aimant annulaire (10) prend ici place au- dessus de la (RDS) dentée, dans le prolongement de la forme (11). La sonde magnéto-sensible (9) montée sur le circuit imprimé (8) est ici positionnée radialement en regard de l'aimant capteur (10) afin de capter une variation de l'angle ,„

- 12 - magnétique ou de l'amplitude du champ magnétique généré par l'aimant capteur (10).

La figure 4a présente un quatrième mode de réalisation de l'invention dérivé du premier mode de réalisation. Le motoréducteur intègre ici directement une fonction plus évoluée, ici un corps de vanne (pour un volet de type « papillon ») pour admission d'air automobile.

Le boîtier (1) est toujours composé d'un carter supérieur (2) et inférieur (3) mais le carter inférieur (3) intègre une tubulure (17), ici pour former un corps de vanne dites « papillon » . Le motoréducteur permet la gestion de l'admission d'air en actionnant le volet mobile (18).

La figure 4b montre une vue en coupe de l'actionneur permettant de détailler la construction de la sortie.

La roue de sortir dentée (RDS), qui intègre toujours avantageusement l'aimant capteur (10), est ici montée sur un axe de sortie (19). Le mode d'assemblage de la roue de sortie dentée (RDS) sur l'axe de sortie (19) n'est pas limitatif, elle peut par exemple être chassée, collée, sertie ou encore surmoulée.

L'axe de sortie (19) est guidé et glisse dans les formes (11) et (12).

Le guidage de l'axe de sortie (19) est réalisé de part et d'autre du circuit imprimé (8) au moyen des formes (11) et (12) qui glissent dans le carter inférieur (3) formant la tubulure (17) du corps de vanne et du carter supérieur (2). Toutefois, ce type de guidage n'est pas limitatif et l'emploi d'éléments de guidage intermédiaire utilisant par exemple des roulements ou des paliers lisses est possible (non montré). Un joint (16) placé autour de la roue de sortie dentée (RDS) ou de l'axe de sortie (non illustré) et du carter inférieur (3) peut réaliser l'étanchéité de la partie du motoréducteur avec la tubulure (17) du corps de vanne.

Un volet mobile (18) est monté sur l'axe de sortie

(19).