Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
HAIRSTYLING APPARATUS EQUIPPED WITH A DEVICE FOR TRIGGERING A COUNTING UNIT
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2018/042101
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention concerns a hairstyling apparatus (1) for curling hair comprising a mandrel (3), a tank (10) of liquid, a wick (13) communicating with the tank so as to be imbibed with liquid, a heating element (21) incorporated into the mandrel and means for guiding the wick (13) configured to allow it to move from a passive position to an active position in which said wick is in contact with the heating element (21) in order to create steam. The apparatus (1) comprises a unit for counting time, a detection system (33, 38) for detecting the active position of the wick (13) configured to trigger the counting unit when it passes into the active position, and a signalling system configured to emit a signal to a user when the counting unit reaches a set time.

Inventors:
CHELLE, Jacky (294 RN7 Louze, AUBERIVES-SUR-VAREZE, 38550, FR)
BONNEMAIRE, Baptiste (3 rue des Pépinières, LYON, 69005, FR)
FEREYRE, Régis (4 rue de la Victoire, LYON, 69003, FR)
Application Number:
FR2017/052226
Publication Date:
March 08, 2018
Filing Date:
August 11, 2017
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
SEB S.A. (112 Chemin du Moulin Carron, Campus SEB, ECULLY, 69130, FR)
International Classes:
A45D1/04; A45D1/00; A45D1/28
Domestic Patent References:
WO2001067915A22001-09-20
Foreign References:
CH597786A51978-04-14
US20150196105A12015-07-16
ES2556798T32016-01-20
EP1894488A12008-03-05
Attorney, Agent or Firm:
SEB DEVELOPPEMENT - BOURRIERES PATRICE (112 Chemin du Moulin Carron, Campus SEBCS, 69134 ECULLY CEDEX, 69134, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

Appareil de coiffure (1 ) pour le bouclage des cheveux comprenant un mandrin (3), un réservoir (10) de liquide, une mèche (13) communiquant avec le réservoir de sorte à être imbibée de liquide, un élément chauffant (21 ) intégré dans le mandrin et des moyens de guidage de la mèche (13) configurés pour permettre son déplacement d'une position passive vers une position active dans laquelle ladite mèche est en contact avec l'élément chauffant (21 ) pour la création de vapeur, caractérisé en ce que l'appareil comprend une unité de comptage d'une durée, un système de détection (33, 38) de la position active de la mèche (13) configuré pour déclencher l'unité de comptage dès le passage en position active et un système de signalisation configuré pour émettre un signal à destination d'un utilisateur lorsque l'unité de comptage atteint une durée définie.

Appareil de coiffure (1 ) selon la revendication 1 , dans lequel la mèche (13) est solidaire du réservoir (10), les moyens de guidage étant configurés pour déplacer le réservoir et la mèche de la position passive vers la position active.

Appareil de coiffure (1 ) selon l'une des revendications 1 ou 2, dans lequel l'élément chauffant (21 ) comprend une plaque de vaporisation (17) contre laquelle la mèche (13) vient en contact dans la position active, le système de détection (33, 38) comprenant des moyens de détection (33) d'une chute de température de ladite plaque de vaporisation.

Appareil de coiffure (1 ) selon l'une des revendications 1 ou 2, dans lequel le système de détection (33, 38) comprend un interrupteur (38) agencé dans le mandrin (3) et des moyens de connexion (39) de l'interrupteur à l'unité de comptage, ledit appareil (1 ) étant configuré pour que le passage en position active permette d'actionner directement l'interrupteur (38).

Appareil de coiffure (1 ) selon l'une des revendications 1 ou 2, lequel comprend un corps (2) prolongé par le mandrin (3), le système de détection (33, 38) comprenant au moins une tringle (42) s'étendant à l'intérieur du mandrin (3) et un interrupteur (38) agencé dans le corps (2), ledit appareil (1 ) étant configuré pour que le passage en position active permette d'actionner l'interrupteur (38) par le biais de l'au moins une tringle (42).

6. Appareil de coiffure (1 ) selon l'une des revendications précédentes, lequel comprend une tuile (4) articulée sur l'appareil pour former une pince avec le mandrin (3) de sorte à déplacer la tuile entre une position dégagée du mandrin et une position d'appui contre le mandrin. 7. Appareil de coiffure (1 ) selon la revendication 6, lequel comprend un système de verrouillage/déverrouillage (22) configuré pour assurer le maintien en position active de la mèche (13) lorsque la tuile (4) est en position d'appui contre le mandrin (3) et pour autoriser le dégagement de la mèche vers la position passive de la mèche lorsque la tuile (4) est en position dégagée du mandrin (3). 8. Appareil de coiffure (1 ) selon la revendication 7, dans lequel le réservoir (10) est solidaire de la mèche (13) et le système de verrouillage/déverrouillage (22) comprend un premier élément de verrouillage (27) disposé sur le réservoir (10) et agencé pour coopérer avec un second élément de verrouillage (29) disposé à une extrémité distale (24) de la tuile (4), lesdits éléments de verrouillage (27, 29) assurant le maintien en position du réservoir (10) vis-à-vis de la tuile (4) lorsque ladite tuile est en position d'appui contre le mandrin (3) et que ledit réservoir est déplacé en position active.

9. Appareil de coiffure (1 ) selon la revendication 8, dans lequel le premier élément de verrouillage (27) et le second élément de verrouillage (29) sont configurés pour s'encliqueter l'un dans l'autre.

10. Appareil de coiffure (1 ) selon la revendication 9, dans lequel le premier élément de verrouillage (27) comprend une pièce élastique en forme de U munie d'un rétrécissement (28) et le second élément de verrouillage (29) comprend un plot agencé sur une face interne (30) de la tuile (4), le rétrécissement (28) assurant le maintien de la pièce élastique engagée sur le plot.

1 1 . Appareil de coiffure (1 ) selon l'une des revendications 7 à 10, dans lequel le système de verrouillage/déverrouillage (22) comprend des moyens de rappel (31 ) de la mèche (13) vers ladite position passive.

12. Appareil de coiffure (1 ) selon l'une des revendications précédentes, lequel comprend une unité de commande de la température de l'élément chauffant (21 ), le système de détection (33, 38) étant configuré pour déclencher l'unité de commande lors du passage de la mèche (13) en position active.

13. Appareil de coiffure (1 ) selon l'une des revendications précédentes, dans lequel le système de signalisation est configuré pour émettre un signal sonore.

Description:
APPAREIL DE COIFFURE EQUIPE D'UN DISPOSITIF DE DECLENCHEMENT

D'UNE UNITE DE COMPTAGE Domaine technique

La présente invention se rapporte au domaine des appareils de coiffure pour réaliser un bouclage des cheveux, de type « curler », et tout particulièrement à de tels appareils de coiffure équipés d'un système de production de vapeur qui comprend un réservoir de liquide, une mèche imbibée du liquide et un élément chauffant sur lequel vient en contact ladite mèche.

En outre, un tel appareil de coiffure comporte un mandrin et une tuile, ces éléments étant articulés pour former une pince de sorte à permettre le pincement d'une mèche de cheveux pour l'enrouler autour du mandrin et ainsi la boucler.

Etat de la technique

II est connu les demandes de brevet WO0167915A2 et EP1894488A1 relatives à de tels appareils de coiffure comportant les caractéristiques précitées, ce qui permet de générer de la vapeur durant la réalisation du bouclage de la mèche de cheveux.

Le réservoir de liquide est agencé à l'extrémité du mandrin et la mèche imbibée de liquide est solidaire du réservoir et communique avec celui-ci de sorte à être imbibée dudit liquide. Un élément chauffant est placé dans le mandrin. Des moyens de guidage sont agencés entre le réservoir et le mandrin de sorte à permettre le déplacement du réservoir et de la mèche entre une position passive et une position active dans laquelle la mèche est en contact avec l'élément chauffant pour la création de vapeur. Cette vapeur est générée en déplaçant manuellement le réservoir et la mèche. Durant l'opération de bouclage de la mèche de cheveux, l'utilisateur doit pincer la mèche de cheveux, l'enrouler autour du mandrin puis maintenir appuyé le réservoir pour que la mèche imbibée de liquide reste en contact avec l'élément chauffant, de manière à générer de la vapeur en continu. Cela rend peu ergonomique les appareils de coiffure actuels présentant de telles caractéristiques. En outre, l'utilisateur doit compter lui-même la durée de vaporisation de la mèche de cheveux afin de réaliser un traitement de la mèche de cheveux bouclée par vaporisation pendant une durée convenable, cette durée devant être ni trop courte pour que le traitement soit efficace, ni trop longue pour ne pas dégrader les cheveux. Cela nécessite une attention supplémentaire de l'utilisateur durant le coiffage. En outre, le temps d'application de la vapeur est très variable, selon la vitesse de comptage de l'utilisateur.

Résumé de l'invention

La présente invention a pour objectif de pallier les inconvénients précités.

Un objectif premier est de faciliter l'usage de l'appareil en évitant à l'utilisateur de devoir compter le temps d'application de la vapeur durant l'opération de bouclage.

A cet effet, l'invention concerne un appareil de coiffure pour le bouclage des cheveux comprenant un mandrin, un réservoir de liquide, une mèche communiquant avec le réservoir de sorte à être imbibée de liquide, un élément chauffant intégré dans le mandrin et des moyens de guidage de la mèche configurés pour permettre son déplacement d'une position passive vers une position active dans laquelle ladite mèche est en contact avec l'élément chauffant pour la création de vapeur. Des moyens électriques permettent d'activer ledit élément chauffant. En outre, l'appareil de coiffure comprend une unité de comptage d'une durée, un système de détection de la position active de la mèche configuré pour déclencher l'unité de comptage dès le passage en position active et un système de signalisation configuré pour émettre un signal à destination d'un utilisateur lorsque l'unité de comptage atteint une durée définie. Ainsi, la conception de l'appareil de coiffure selon l'invention permet de lancer un comptage d'une durée dès que la mèche passe en position active, ce qui évite à l'utilisateur de devoir compter la durée d'application de la vapeur et de devoir activer un bouton supplémentaire pour lancer ledit comptage, toutes ces opérations étant lancées automatiquement lorsque l'utilisateur manipule l'appareil de coiffure pour déplacer la mèche imbibée de liquide dans la position active.

Dans une réalisation préférentielle de l'appareil de coiffure selon l'invention, la mèche imbibée de liquide est solidaire du réservoir. En outre, les moyens de guidage sont configurés pour déplacer le réservoir et la mèche de la position passive vers la position active. De préférence, le réservoir est positionné à l'extrémité distale du mandrin. Ainsi, l'utilisateur actionne le réservoir pour déplacer la mèche en position active. Selon une première variante de l'appareil de coiffure objet de l'invention, l'élément chauffant comprend une plaque de vaporisation contre laquelle la mèche vient en contact dans la position active. En outre, le système de détection comprend des moyens de détection d'une chute de température de ladite plaque de vaporisation, ladite chute de température étant représentative du début de l'étape de vaporisation.

Selon une seconde variante de l'appareil de coiffure objet de l'invention, le système de détection comprend un interrupteur agencé dans le mandrin et des moyens de connexion de l'interrupteur à l'unité de comptage. En outre, l'appareil de coiffure est configuré pour que le passage en position active permette d'actionner directement l'interrupteur.

Selon une troisième variante de l'appareil de coiffure objet de l'invention, l'appareil de coiffure comprend un corps, le système de détection comprenant au moins une tringle s'étendant à l'intérieur du mandrin et un interrupteur agencé dans le corps permettant la manipulation dudit appareil, le corps étant prolongé par le mandrin. En outre, l'appareil de coiffure est configuré pour que le passage en position active permette d'actionner l'interrupteur par le biais de l'au moins une tringle.

Selon l'appareil de coiffure objet de l'invention, celui-ci comprend une tuile articulée sur l'appareil pour former une pince avec le mandrin, de sorte à déplacer la tuile entre une position dégagée du mandrin, permettant le positionnement d'une mèche de cheveux, et une position d'appui contre le mandrin, permettant le pincement de la mèche de cheveux en vue de réaliser ensuite l'opération de bouclage.

Selon l'appareil de coiffure objet de l'invention, celui-ci comprend un système de verrouillage/déverrouillage configuré pour assurer le maintien en position active de la mèche lorsque la tuile est en position d'appui contre le mandrin et pour autoriser le dégagement de la mèche vers la position passive, lorsque la tuile est en position dégagée du mandrin. Cela permet de maintenir en permanence la mèche en position active sans nécessiter une manipulation additionnelle de l'appareil durant toute l'étape de vaporisation.

Dans une réalisation de l'appareil de coiffure, le réservoir est solidaire de la mèche et se déplace avec celle-ci de la position passive vers la position active. En outre, le système de verrouillage/déverrouillage comprend un premier élément de verrouillage disposé sur le réservoir et agencé pour coopérer avec un second élément de verrouillage disposé à une extrémité distale de la tuile. Ces éléments de verrouillage assurent le maintien en position du réservoir vis-à-vis de la tuile lorsque ladite tuile est en position d'appui contre le mandrin et que ledit réservoir est déplacé en position active. De préférence, selon cette réalisation de l'appareil de coiffure, le premier élément de verrouillage et le second élément de verrouillage sont configurés pour s'encliqueter l'un dans l'autre. On pourrait toutefois envisager des variantes de premiers et seconds éléments de verrouillage, sans sortir du cadre de l'invention. De préférence, le premier élément de verrouillage comprend une pièce élastique en forme de U munie d'un rétrécissement et le second élément de verrouillage comprend un plot agencé sur une face interne de la tuile. Le rétrécissement assure le maintien de la pièce élastique engagée sur le plot. Selon l'appareil de coiffure, le système de verrouillage/déverrouillage comprend des moyens de rappel de la mèche vers ladite position passive. Cela assure un arrêt automatique de la vapeur, sans nécessiter une manipulation complémentaire de l'appareil de coiffure. De préférence, les moyens de rappel comprennent un ressort.

Selon l'appareil de coiffure objet de l'invention, celui-ci comprend une unité de commande de la température de l'élément chauffant. En outre, le système de détection est configuré pour déclencher l'unité de commande lors du passage en position active de la mèche.

Dans une réalisation de l'appareil de coiffure, le système de signalisation est configuré pour émettre un signal sonore. On peut toutefois envisager des variantes avec un système de signalisation configuré pour émettre un signal visuel.

Brève description des figures

La description suivante d'un mode de réalisation préférentielle non limitatif de l'appareil de coiffure et de ses variantes met en évidence les caractéristiques objets de la présente invention. Cette description s'appuie sur des figures, parmi lesquelles : - la figure 1 illustre une vue d'ensemble d'un appareil de coiffure avec une tuile en appui contre un mandrin ;

la figure 2 illustre une vue en coupe longitudinale de l'appareil de coiffure de la figure 1 ;

la figure 3 illustre une vue en coupe longitudinale de l'extrémité distale de l'appareil de coiffure de la figure 1 ;

la figure 4 illustre une vue du réservoir de liquide à l'extrémité du mandrin, mettant en évidence un élément de verrouillage femelle ; la figure 5 illustre une vue de l'extrémité de la tuile, mettant en évidence un élément de verrouillage mâle ;

les figures 6 à 8 schématisent trois variantes d'un système de détection de la position active de la mèche. Description détaillée

Tel qu'illustré en figures 1 et 2, l'appareil de coiffure 1 comprend un corps 2, un mandrin 3, une tuile 4. Le corps 2 est configuré pour manipuler ledit appareil de coiffure 1 durant son utilisation. Le mandrin 3 est cylindrique et prolonge le corps 2 selon un axe longitudinal X. La tuile 4 est de forme circulaire adaptée à celle du mandrin 3. L'extrémité proximale 5 de la tuile 4 est fixée à un doigt de manipulation 6 qui est articulé vis-à-vis de l'extrémité distale 7 du corps 2. Une pression sur la partie arrière 8 du doigt de manipulation 6 permet de déplacer la tuile 4 vers une position dégagée du mandrin 3, pour permettre l'introduction d'une mèche de cheveux entre le mandrin 3 et la tuile 4. Un ressort 9, agencé entre l'extrémité distale 7 du corps 2 et le doigt de manipulation 6, permet de déplacer la tuile 4 en position d'appui contre le mandrin 3, tel qu'illustré en figure 1 , lorsque l'on cesse d'appuyer sur ledit doigt de manipulation 6, ce qui permet le pincement d'une mèche de cheveux (non illustrée) positionnée entre ledit mandrin 3 et ladite tuile 4.

Tel qu'illustré en figures 1 à 3, l'appareil de coiffure 1 comprend un réservoir 10 qui comporte une ouverture 1 1 au niveau de son extrémité proximale 12. Cette ouverture 1 1 permet d'effectuer le remplissage en liquide du réservoir 10. Une mèche 13 est montée dans une pièce tubulaire 14 qui est fixée avec le réservoir 10 au niveau de cette extrémité proximale 12, ladite mèche 13 communiquant avec l'ouverture 1 1 , ce qui permet de l'imbiber. Le réservoir 10 et la pièce tubulaire 14 sont montés en liaison glissière sur l'extrémité distale 15 du mandrin 3, ce qui permet de translater lesdits éléments et la mèche 13 selon l'axe longitudinal X, vis-à-vis dudit mandrin 3, de sorte à déplacer l'ensemble (réservoir 10, pièce tubulaire 14 et mèche 13) d'une position active selon laquelle l'extrémité proximale 16 de la mèche 13 vient en appui contre une plaque de vaporisation 17, telle qu'illustrée en figure 3, permettant la création de vapeur, vers une position passive selon laquelle l'extrémité proximale 16 de la mèche 13 est dégagée de ladite plaque de vaporisation 17. Un ressort 18 agencé dans le fond 19 de la pièce tubulaire 14 exerce un appui contre l'extrémité distale 20 de la mèche 13 pour la maintenir convenablement en appui contre la plaque de vaporisation 17 dans ladite position active. La plaque de vaporisation 17 est en contact avec un élément chauffant 21 , par exemple une thermistance à coefficient de température positif (CTP), ce qui permet de chauffer ladite plaque de vaporisation 17 par conduction thermique. L'élément chauffant 21 permet en outre de chauffer le mandrin 3.

Un système de verrouillage/déverrouillage 22 est agencé sur l'appareil de coiffure 1 pour maintenir le réservoir 10, la pièce tubulaire 14 et la mèche 13 dans la position active précitée. Tel qu'illustré sur les figures 1 à 5, ce système de verrouillage/déverrouillage 22 est mis en œuvre entre la paroi de contour 23 du réservoir 10 et l'extrémité distale 24 de la tuile 4. La paroi de contour 23 comprend une rainure 25 débouchant sur son extrémité proximale 26, tel qu'illustré en figure 4. Cette rainure 25 reçoit une pièce élastique 27 en forme de U, ladite pièce élastique 27 comportant un rétrécissement 28, comme l'illustre la figure 4. Cette pièce élastique 27 constitue un premier élément de verrouillage. Tel qu'illustré en figure 5, un plot 29 s'étend du côté de la face interne 30 de la tuile 4, au niveau de son extrémité distale 24. Le plot 29 constitue un second élément de verrouillage configuré pour venir se loger dans la pièce élastique 27. Lorsque la tuile 4 est en appui contre le mandrin 3, en position de pincement d'une mèche de cheveux, et que le réservoir 10 est en position passive, le plot 29 vient se positionner dans la rainure 25 en dehors de la pièce élastique 27. Lorsqu'ensuite le réservoir 10 est déplacé dans la position active, ladite pièce élastique 27 vient s'engager sur le plot 29 jusqu'à ce que le rétrécissement 28 dépasse ledit plot 29, permettant ainsi l'encliquetage de la pièce élastique 27 sur le plot 29 ou inversement, ce qui assure le maintien du réservoir 10 dans cette position active et, en conséquence, le maintien de la mèche 13 imbibée de liquide contre la plaque de vaporisation 17.

Tel qu'illustré en figure 3, des moyens de rappel 31 tel un ressort sont agencés entre la plaque de vaporisation 17 et la pièce tubulaire 14, ce ressort permettant d'exercer un effort sur ladite pièce tubulaire 14, dans le sens d'une flèche 32. L'encliquetage du plot 29 dans la pièce élastique 27 assure le maintien en position du réservoir 10 vis-à-vis de la tuile 4, malgré cet effort exercé par ledit ressort. Au contraire, lorsque la tuile 4 est déplacée dans la position dégagée vis-à-vis du mandrin 3 par l'utilisateur, le plot 29 se dégage de la pièce élastique 27, ce qui permet au ressort de repousser la pièce tubulaire 14 et le réservoir 10 (et la mèche 13) dans la position passive, arrêtant la production de vapeur.

Avantageusement, l'appareil de coiffure 1 comprend un système de détection de la position active du réservoir 10, de la pièce tubulaire 14 et de la mèche 13, selon laquelle de la vapeur est générée. Dans une première réalisation illustrée en figure 6, ce système de détection comprend des moyens de détection 33 d'une chute de température de ladite plaque de vaporisation 17, ces moyens de détection 33 comportant eux-mêmes un capteur de température, de préférence une thermistance à coefficient de température négatif (CTN). Ce capteur de température est positionné au contact de la face interne 34 de la plaque de vaporisation 17, tel que schématisé sur la figure 6. Lorsque l'extrémité proximale 16 de la mèche 13 entre en contact avec la face externe 35 de la plaque de vaporisation 17, ladite plaque de vaporisation 17 subit une baisse brutale de température, laquelle est détectée par le capteur de température. Le capteur de température transmet l'information de la baisse de température à un boîtier de commande électronique 36, représenté en figure 2, intégrant une unité de comptage qui compte une durée, par exemple de dix secondes, pendant laquelle il convient de maintenir la création de vapeur et le chauffage du mandrin 3 une fois la mèche de cheveux enroulée autour dudit mandrin 3. Cette durée peut être réglée par l'utilisateur selon des valeurs indexées de durée d'exposition à la vapeur, par exemple 5, 8 ou 10 secondes, ce réglage étant accessible depuis une interface utilisateur disposée sur l'appareil de coiffure 1. Une fois la durée écoulée, l'unité de comptage transmet l'information au boîtier de commande électronique 36 qui déclenche un système de signalisation sonore, par exemple un émetteur de bips, voire un signal lumineux, indiquant à l'utilisateur de dégager la tuile 4 vis-à-vis du mandrin 3, afin de dégager le réservoir 10 et la mèche 13 en position passive et d'arrêter ainsi la création de vapeur, avant de retirer la mèche de cheveux bouclée. La mise en œuvre d'un tel boîtier de commande électronique 36 est à la portée de l'homme du métier, celui-ci n'est donc pas détaillé.

Le réservoir 10 est amovible de l'extrémité distale 15 du mandrin, ce qui permet d'accéder à l'ouverture 1 1 sur ledit réservoir 10, pour effectuer son remplissage en liquide. Pour cela, l'extrémité proximale 12 du réservoir 10 est assemblée de manière amovible, notamment par un encliquetage, avec le fond 19 de la pièce tubulaire 14. D'autres variantes de remplissage du réservoir 10 sont envisageables sans sortir du cadre l'invention. On pourrait par exemple prévoir un couvercle (non illustré) permettant d'ouvrir l'extrémité distale 37 du réservoir 10 pour effectuer son remplissage en liquide sans devoir démonter ledit réservoir 10 vis-à-vis de l'extrémité distale 15 du mandrin 3.

La figure 7 schématise une seconde variante de réalisation d'un système de détection de là position active du réservoir 10, de la pièce tubulaire 14 et de la mèche 13 en contact sur la pièce de vaporisation 17. Selon cette variante, le système de détection comporte un interrupteur 38 agencé au niveau de l'extrémité distale 15 à l'intérieur du mandrin 3. Cet interrupteur 38 est raccordé par des moyens de connexion 39 tel un câble au boîtier de commande électronique 36 qui intègre l'unité de comptage et qui est logé dans le corps 2 de l'appareil de coiffure 1 , ledit câble traversant le mandrin 3 sur toute sa longueur. Une partie 40 du réservoir 10 est configurée pour actionner un bouton poussoir 41 de l'interrupteur 38 lors du déplacement du réservoir 10, de la pièce tubulaire 14 et de la mèche 13 dans la position active, l'interrupteur déclenchant alors l'unité de comptage (non illustrée) située dans le boîtier de commande électronique 36.

La figure 8 schématise une troisième variante de réalisation d'un système de détection de là position active du réservoir 10, de la pièce tubulaire 14 et de la mèche 13 en contact sur la pièce de vaporisation 17. Selon cette variante, le système de détection comporte un interrupteur 38 agencé au niveau de l'extrémité distale 7 à l'intérieur du corps 2 de l'appareil de coiffure 1 . Cet interrupteur 38 est raccordé par des moyens de connexion 39 tel un câble au boîtier de commande électronique 36 qui intègre l'unité de comptage et qui est logé dans le corps 2 de l'appareil de coiffure 1 . Une tringle 42 est agencée dans le mandrin 3 et s'étend sur toute sa longueur, la tringle 42 comprenant une tête 43 à une première extrémité, disposée au niveau de l'extrémité distale 15 du mandrin 3 et un doigt 44 à une seconde extrémité, disposée dans le corps 2 à proximité du bouton poussoir 41 de l'interrupteur 38. Cette tringle 42 est montée en translation le long du mandrin 3, un ressort de rappel 45 permettant de ramener ladite tringle 42 en position initiale. Une partie 40 du réservoir 10 est configurée pour pousser la tête 43 lors du déplacement du réservoir 10, de la pièce tubulaire 14 et de la mèche 13 dans la position active, permettant ainsi au doigt 44 de venir actionner un bouton poussoir 41 de l'interrupteur 38, l'interrupteur 38 déclenchant alors l'unité de comptage (non illustrée) située dans le boîtier de commande électronique 36. On peut également prévoir des variantes similaires à celle de la figure 8, avec plus d'une tringle 42, par exemple deux ou trois tringles uniformément réparties autour du mandrin 3, de sorte à répartir convenablement les efforts sur le réservoir 10 et ne pas altérer le guidage de celui-ci durant son déplacement en position active.

Les diverses variantes du système de détection de la position active de la mèche 13 décrites ci-avant en regard des figure 6 à 8, voire tout autre variante, permettent ainsi de déclencher une unité de comptage (non illustrée) disposée dans le boîtier de commande électronique 36, en vue de déclencher un système de signalisation au bout d'une certaine durée définie, par exemple fixée à dix secondes. Outre cette fonction, l'appareil de coiffure 1 comprend une unité de commande (non illustrée) de la température de l'élément chauffant 21 , laquelle est intégrée dans le boîtier de commande électronique 36. Le système de détection de la position active de la mèche 13 permet également de déclencher cette unité de commande lors du passage en position active, concomitamment au déclenchement de l'unité de comptage. Ladite unité de commande augmente alors la température de l'élément chauffant 21 et donc celle de la plaque de vaporisation 17, permettant ainsi de compenser la légère baisse de température générée lors du contact de la mèche 13 avec ladite plaque de vaporisation 17, ce qui garantit une production de vapeur convenable dès le passage en position active de ladite mèche 13.

La description qui précède permet de saisir l'essence même de l'invention, sans en limiter sa portée. Ainsi, d'autres variantes restent envisageables, notamment quant à la mise en œuvre du système de verrouillage/déverrouillage pour assurer le maintien du réservoir 10, de la pièce tubulaire 14 et de la mèche 13 dans la position active. Ce système de verrouillage/déverrouillage pourrait par exemple être conçu entre le réservoir 10 ou la pièce tubulaire 14, d'une part, et l'extrémité distale 15 du mandrin 3, indépendamment de la position de la tuile 4.

On pourrait aussi envisager des variantes où seule la mèche 13 se déplace pour venir au contact de la plaque de vaporisation 17, le réservoir 10 restant fixe sur l'appareil de coiffure 1. Dans ce cas l'appareil de coiffure 1 comprendrait des moyens de déplacement (non illustrés) de la mèche 13 adaptés pour venir la mettre en contact avec la plaque de vaporisation 17. On pourrait dans ce cas prévoir un système de détection similaire à celui illustré à la figure 6, voire un interrupteur 38 similaire à celui illustré aux figures 7 et 8 dont le bouton poussoir 41 serait actionné par lesdits moyens de déplacement de la mèche 13.

On pourrait aussi remplacer le système de signalisation sonore, par exemple un émetteur de bips, par un système de signalisation visuel, par exemple lumière permanente ou clignotante, voire d'autres systèmes de signalisation. D'autres variantes restent envisageables, sans sortir du cadre de l'invention. On pourrait notamment prévoir un appareil de coiffure 1 sans système de verrouillage/déverrouillage 22 tel que décrit précédemment, l'utilisateur devant dans ce cas maintenir un appui avec le doigt sur le réservoir 10 pour conserver la position active de la mèche 13 en appui contre la plaque de vaporisation 17, tant que la durée définie n'est pas écoulée. Une fois le signal sonore déclenché, l'utilisateur peut alors relâcher le réservoir 10 qui revient automatiquement en position passive, avec la mèche 13 dégagée de la plaque de vaporisation 17, grâce à un ressort de rappel.