Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
HEADREST FOR A MOTOR VEHICLE SEAT
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2019/207100
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to a headrest (1) comprising a device for locking the housing (2) in the lifted position, said device comprising a locking cross-member (5) secured to a locking means (6), a reciprocal locking means (7) secured to said structure, a second spring means (8) for actuating said cross-member such that it moves into its locking position, and a solenoid (9) for actuating said cross-member in the unlocking position, said cross-member containing metal that can be attracted by a magnet, said cross-member being mounted in such a way as to pass through the inside of said solenoid and to be able to slide therein, the electrical supply terminals of said solenoid being defined such that said cross-member assumes: its locking position in the absence of power supply under the effect of said second spring means; and its unlocking position in the presence of power supply, against said second spring means.

Inventors:
SOY, Albert (Passeig del firal 17, Amer, 17170, ES)
Application Number:
EP2019/060723
Publication Date:
October 31, 2019
Filing Date:
April 26, 2019
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
TESCA FRANCE (109 rue du Faubourg Saint-Honoré, Paris, 75008, FR)
International Classes:
B60N2/874; B60N2/90
Foreign References:
EP2777984A12014-09-17
FR3000923A12014-07-18
DE19835355C11999-12-02
Other References:
None
Attorney, Agent or Firm:
SAYETTAT, Julien (STRATO-IP, 63 Boulevard de Ménilmontant, Paris, 75011, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Appui-tête (1 ) de siège de véhicule automobile, ledit appui-tête comprenant :

• une armature métallique de liaison à un dossier dudit siège,

• un boitier (2) en matériau plastique moulé d’absorption d’énergie en cas de choc de la tête d’un passager sur ledit appui-tête, ledit boitier étant monté rotatif par rapport à ladite armature autour d’un axe transversal (3), de manière à pouvoir passer d’une position relevée d’utilisation à une position rabattue d’escamotage,

• un coussin de garnissage dudit boitier,

• un dispositif de verrouillage dudit boitier en position relevée,

• un premier moyen ressort (4) d’actionnement dudit boitier vers sa position rabattue quand ledit dispositif est désactivé,

ledit dispositif comprenant :

• une traverse (5) de verrouillage s’étendant transversalement et étant montée en coulissement transversal dans ledit boitier, de manière à pouvoir passer d’une position de verrouillage à une position de déverrouillage, ladite traverse étant solidaire d’un moyen de verrouillage (6),

• un moyen de verrouillage réciproque (7) solidaire de ladite armature et coopérant avec ledit moyen de verrouillage pour maintenir ledit boitier en position relevée,

• un deuxième moyen ressort (8) d’actionnement de ladite traverse vers sa position de verrouillage,

• un solénoïde (9) d’actionnement de ladite traverse en position de déverrouillage, ledit solénoïde étant monté dans ledit boitier,

ledit appui-tête étant caractérisé en ce que :

• ladite traverse est à base de métal attirable par un aimant,

• ladite traverse est montée de manière à traverser l’intérieur dudit solénoïde et à pouvoir coulisser dedans, • les bornes d’alimentation électrique dudit solénoïde sont définies de sorte que ladite traverse adopte :

o sa position de verrouillage en l’absence d’alimentation sous l’effet dudit deuxième moyen ressort,

o sa position de déverrouillage en présence d’alimentation, à l’encontre dudit deuxième moyen ressort.

2. Appui-tête selon la revendication 1 , caractérisé en ce que l’armature présente :

• deux branches (10) parallèles de montage sur un dossier du siège, les parties supérieures desdites branches étant pourvues chacune d’un cran respectif, lesdits crans formant moyen de verrouillage réciproque (7),

• une entretoise (11 ) transversale reliant lesdites parties supérieures, ladite entretoise s’étendant selon l’axe transversal (3),

la traverse étant pourvue de deux saillies formant moyen de verrouillage (6), lesdites saillies s’insérant respectivement dans chacun desdits crans quand ladite traverse est en position de verrouillage.

3. Appui-tête selon la revendication 2, caractérisé en ce que la partie supérieure des branches (10) est recourbée vers l’avant.

4. Appui-tête selon la revendication 3, caractérisé en ce que les crans (7) sont disposés latéralement sur les branches (10), les saillies (6) étant orientées verticalement.

5. Appui-tête selon l'une quelconque des revendications 2 à 4, caractérisé en ce que le premier moyen ressort (4) est sous forme d’un ressort en hélice monté autour de l’entretoise (11 ).

6. Appui-tête selon l'une quelconque des revendications 1 à 5, caractérisé en ce que le deuxième moyen ressort (8) est sous forme d’un ressort en hélice dans l’alignement de la traverse (5).

Description:
Appui-tête de siège de véhicule automobile

L’invention concerne un appui-tête de siège de véhicule automobile.

Il est connu de réaliser un appui-tête de siège de véhicule automobile, ledit appui- tête comprenant :

• une armature métallique de liaison à un dossier dudit siège,

• un boîtier en matériau plastique moulé d’absorption d’énergie en cas de choc de la tête d’un passager sur ledit appui-tête, ledit boîtier étant monté rotatif par rapport à ladite armature autour d’un axe transversal, de manière à pouvoir passer d’une position relevée d’utilisation à une position rabattue d’escamotage,

• un coussin de garnissage dudit boîtier,

• un dispositif de verrouillage dudit boîtier en position relevée,

• un premier moyen ressort d’actionnement dudit boîtier vers sa position rabattue quand ledit dispositif est désactivé,

ledit dispositif comprenant :

• une traverse de verrouillage s’étendant transversalement et étant montée en coulissement transversal dans ledit boîtier, de manière à pouvoir passer d’une position de verrouillage à une position de déverrouillage, ladite traverse étant solidaire d’un moyen de verrouillage,

• un moyen de verrouillage réciproque solidaire de ladite armature et coopérant avec ledit moyen de verrouillage pour maintenir ledit boîtier en position relevée,

• un deuxième moyen ressort d’actionnement de ladite traverse vers sa position de verrouillage,

• un solénoïde d’actionnement de ladite traverse en position de déverrouillage, ledit solénoïde étant monté dans ledit boîtier, ledit solénoïde étant couplé à ladite traverse de manière à permettre son actionnement en position de déverrouillage pour réaliser un rabattement automatisé dudit appui-tête. Le fait de pouvoir amener le boîtier en position rabattue permet notamment de libérer la vision vers l’arrière quand le siège correspondant n’est pas occupé, et éventuellement, lorsque l’on réalise une position rabattue vers l’avant, de créer une gêne obligeant l’occupant à placer ledit boîtier en position d’utilisation.

On rappelle ici qu’un solénoïde est une bobine allongée constituée par un fil conducteur enroulé qui crée sur son axe un champ magnétique quand il est parcouru par un courant.

Selon des réalisations connues, le solénoïde est alimenté par un générateur extérieur à l’appui-tête.

Dans des réalisations connues, le solénoïde est couplé à la traverse par l’intermédiaire d’un barreau métallique coulissant dedans, ledit barreau étant relié à ladite traverse, par exemple par l’intermédiaire d’une bielle.

Un tel agencement est complexe et requiert un espace important difficile à dégager à l’intérieur du boîtier de l’appui-tête.

L’invention a pour but de pallier ces inconvénients.

A cet effet, l’invention propose un appui-tête de siège de véhicule automobile, ledit appui-tête comprenant :

• une armature métallique de liaison à un dossier dudit siège,

• un boîtier en matériau plastique moulé d’absorption d’énergie en cas de choc de la tête d’un passager sur ledit appui-tête, ledit boîtier étant monté rotatif par rapport à ladite armature autour d’un axe transversal, de manière à pouvoir passer d’une position relevée d’utilisation à une position rabattue d’escamotage,

• un coussin de garnissage dudit boîtier,

• un dispositif de verrouillage dudit boîtier en position relevée, • un premier moyen ressort d’actionnement dudit boîtier vers sa position rabattue quand ledit dispositif est désactivé,

ledit dispositif comprenant :

• une traverse de verrouillage s’étendant transversalement et étant montée en coulissement transversal dans ledit boîtier, de manière à pouvoir passer d’une position de verrouillage à une position de déverrouillage, ladite traverse étant solidaire d’un moyen de verrouillage,

• un moyen de verrouillage réciproque solidaire de ladite armature et coopérant avec ledit moyen de verrouillage pour maintenir ledit boîtier en position relevée,

• un deuxième moyen ressort d’actionnement de ladite traverse vers sa position de verrouillage,

• un solénoïde d’actionnement de ladite traverse en position de déverrouillage, ledit solénoïde étant monté dans ledit boîtier,

ledit appui-tête présentant en outre les caractéristiques suivantes :

• ladite traverse est à base de métal attirable par un aimant,

• ladite traverse est montée de manière à traverser l’intérieur dudit solénoïde et à pouvoir coulisser dedans,

• les bornes d’alimentation électrique dudit solénoïde sont définies de sorte que ladite traverse adopte :

o sa position de verrouillage en l’absence d’alimentation sous l’effet dudit deuxième moyen ressort,

o sa position de déverrouillage en présence d’alimentation, à l’encontre dudit deuxième moyen ressort.

Dans cette description, les termes de positionnement dans l’espace (supérieur, transversal, latéral, avant, vertical,...) sont pris en référence à l’appui-tête disposé en situation d’utilisation dans le véhicule.

L’agencement proposé permet de : • simplifier l’appui-tête puisque le solénoïde est couplé directement à la traverse le traversant, par attraction magnétique, sans intervention de composant intermédiaire tel qu’une bielle,

• gagner de l’espace à l’intérieur du boitier d’appui-tête.

D’autres particularités et avantages de l’invention apparaîtront dans la description qui suit, faite en référence aux figures jointes, dans lesquelles :

• les figures 1a et 1 b sont des vues en perspective schématique partielle d’un appui-tête selon une réalisation, le boitier étant en position relevée (figure 1 a) et rabattue (figure 1 b),

• les figures 2a et 2b sont des vues analogues à la figure 1a, sous un angle de vue différent, la traverse de verrouillage étant en position de verrouillage (figure 2a) et en position de déverrouillage (figure 2b),

• la figure 3 est une vue en coupe verticale correspondant à la figure 2a.

En référence aux figures, on décrit un appui-tête 1 de siège de véhicule automobile, ledit appui-tête comprenant :

• une armature métallique de liaison à un dossier dudit siège,

• un boitier 2 en matériau plastique moulé d’absorption d’énergie en cas de choc de la tête d’un passager sur ledit appui-tête, ledit boitier étant monté rotatif par rapport à ladite armature autour d’un axe transversal 3, de manière à pouvoir passer d’une position relevée d’utilisation à une position rabattue d’escamotage,

• un coussin, non représenté, de garnissage dudit boitier,

• un dispositif de verrouillage dudit boitier en position relevée,

• un premier moyen ressort 4 d’actionnement dudit boitier vers sa position rabattue quand ledit dispositif est désactivé,

ledit dispositif comprenant :

• une traverse 5 de verrouillage s’étendant transversalement et étant montée en coulissement transversal dans ledit boitier, de manière à pouvoir passer d’une position de verrouillage à une position de déverrouillage, ladite traverse étant solidaire d’un moyen de verrouillage

6,

• un moyen de verrouillage réciproque 7 solidaire de ladite armature et coopérant avec ledit moyen de verrouillage pour maintenir ledit boitier en position relevée,

• un deuxième moyen ressort 8 d’actionnement de ladite traverse vers sa position de verrouillage,

• un solénoïde 9 d’actionnement de ladite traverse en position de déverrouillage, ledit solénoïde étant monté dans ledit boitier,

ledit appui-tête présentant en outre les caractéristiques suivantes :

• ladite traverse est à base de métal attirable par un aimant,

• ladite traverse est montée de manière à traverser l’intérieur dudit solénoïde et à pouvoir coulisser dedans,

• les bornes d’alimentation électrique, non représentées, dudit solénoïde sont définies de sorte que ladite traverse adopte :

o sa position de verrouillage en l’absence d’alimentation sous l’effet dudit deuxième moyen ressort,

o sa position de déverrouillage en présence d’alimentation, à l’encontre dudit deuxième moyen ressort.

Selon la réalisation représentée, l’armature présente :

• deux branches 10 parallèles de montage sur un dossier du siège, les parties supérieures desdites branches étant pourvues chacune d’un cran respectif, lesdits crans formant moyen de verrouillage réciproque 7,

• une entretoise 11 transversale reliant lesdites parties supérieures, ladite entretoise s’étendant selon l’axe transversal 3,

la traverse 5 étant pourvue de deux saillies formant moyen de verrouillage 6, lesdites saillies s’insérant respectivement dans chacun desdits crans quand ladite traverse est en position de verrouillage.

Selon la réalisation représentée, la partie supérieure des branches 10 est recourbée vers l’avant. Selon la réalisation représentée, les crans 7 sont disposés latéralement sur les branches 10, les saillies 6 étant orientées verticalement. Selon la réalisation représentée, la traverse 5 s’inscrit sensiblement dans une plaque plane, ladite traverse comprenant deux lumières 12 latérales allongées transversalement, lesdites lumières étant traversées par deux tiges 13 de fixation au boitier 2, lesdites lumières étant agencées de manière à permettre un débattement transversal de ladite traverse entre ses positions de verrouillage et de déverrouillage.

Selon la réalisation représentée, le premier moyen ressort 4 est sous forme d’un ressort en hélice monté autour de l’entretoise 11. Selon la réalisation représentée, le deuxième moyen ressort 8 est sous forme d’un ressort en hélice dans l’alignement de la traverse 5.