Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
HYDRAULIC CONTROL DEVICE
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2016/139158
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to a hydraulic control device including: - at least one cylinder (C) and a pipe for connecting said cylinder, together forming an element of a hydraulic system; and - a member that is intended for draining said system and formed, respectively, from a) a spout opening to the outside, b) a nozzle (1) provided with an air drainage pipe (10), and c) a plug (2) that is intended for sealing the drainage pipe (10) and movable relative to the nozzle (1) so as to place said pipe and the spout in communication with one another. Said hydraulic control device is characterized in that said drainage pipe (10) is mounted in a branched manner relative to said hydraulic system element.

Inventors:
ROSSI, Diego (via Santa Maria Rocca n°5/o, Pianfei, 12080, IT)
MOLLIER, Christophe (46 rue de LETTONIE, Amiens, 80080, FR)
GOKBUDAK, Hanifi (Hudavendigar mah, Kanal cad.Ozgul sok n° 4/3, Osmangazi/bursa, 16090, TR)
Application Number:
EP2016/054171
Publication Date:
September 09, 2016
Filing Date:
February 26, 2016
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
VALEO EMBRAYAGES (81 avenue Roger Dumoulin, Amiens cedex 2, 80009, FR)
International Classes:
F16L55/07; F16L37/088
Foreign References:
FR2843625A12004-02-20
Attorney, Agent or Firm:
CARDON, Nicolas (Valeo Embrayages, Sce Propriété Intellectuelle14 Avenue des Beguines, Cergy Pontoise Cedex, 95892, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Dispositif de commande hydraulique comprenant :

au moins un cylindre (C) et une conduite de raccordement dudit cylindre formant ensemble un élément de circuit hydraulique et, un organe de purge dudit circuit, formé respectivement, a) d'un évent débouchant à l'extérieur,

b) d'un embout (1) pourvu d'un conduit (10) de purge d'air et, c) d'un obturateur (2) du conduit de purge (10) susceptible d'être déplacé relativement à l'embout (1) pour mettre en communication ledit conduit et l'évent,

caractérisé en ce que ledit conduit de purge (10) est monté en dérivation par rapport audit élément de circuit.

2. Dispositif selon la revendication 1, caractérisé en ce que ladite conduite de raccordement comprend un manchon (R) solidaire du cylindre (C), ledit conduit

(10) débouchant directement dans ledit manchon (R).

3. Dispositif selon la revendication 1 ou 2 caractérisé en ce que ledit obturateur (2) est isolé de la conduite de raccordement.

4. Dispositif selon l'une des revendications précédentes, caractérisé en ce que la mise en communication du conduit (10) et de l'évent est obtenue par un mouvement de translation relative entre l'obturateur (2) et l'embout (1).

5. Dispositif selon l'une des revendications précédentes, caractérisé en ce que ledit conduit (10) débouche dans ledit cylindre (C).

6. Dispositif selon l'une des revendications précédentes, caractérisé en ce qu'il porte au moins deux joints, respectivement, un joint amont (31) et un joint aval

(32) ; ledit joint aval (32) restant en contact étanche avec le conduit (10) quelle que soit la position relative de l'obturateur (2).

7. Dispositif selon l'une des revendications précédentes, caractérisé en ce que ledit obturateur (2) comporte un organe de manœuvre (2a).

8. Dispositif selon l'une des revendications précédentes, caractérisé en ce que ledit obturateur (2) comprend un bouchon (21) au moins partiellement cylindrique dont l'extrémité intérieure coopère de façon coaxiale avec ledit conduit (10) en venant en regard, respectivement, en position de fermeture, d'une première section (11) de diamètre restreint assurant un serrage radial mutuel étanche et, en position de purge, d'une seconde section (12) de diamètre élargi permettant l'échappement de l'air via un espace intercalaire.

9. Dispositif selon la revendication précédente, caractérisé en ce que ledit bouchon (21) comporte un canal interne longitudinal (20) communiquant avec au moins un canal radial (25).

10. Dispositif selon l'une des revendications 8 à 9, caractérisé en ce que ledit bouchon (21) est constitué d'un pointeau engagé à l'intérieur dudit conduit (10).

11. Dispositif selon l'une des revendications 8 à 9, caractérisé en ce que ledit bouchon est constitué d'un capuchon (26) coiffant extérieurement ledit conduit (10).

12. Dispositif selon la revendication 8 ou 9, caractérisé en ce que ladite section restreinte (11) et ladite section élargie (12) du conduit (10) sont situées sur un secteur angulaire de son pourtour intérieur, ladite section élargie (12) formant virole.

13. Dispositif selon l'une des revendications précédentes, caractérisé en ce qu'il comprend, en outre, un élément de verrouillage (4) élastiquement déformable qui coopère, à l'état libre, avec au moins une gorge (22) de retenue ménagée sur l'obturateur (2) et se prolongeant, de façon périphérique, par au moins un bossage adjacent (22b) assurant la mise sous tension dudit élément de verrouillage.

14. Dispositif selon la revendication précédente, caractérisé en ce que les bords d'extrémité (22a) de ladite gorge (22) sont curvilignes.

15. Dispositif selon l'une des revendications 13 ou 14, caractérisé en ce que ladite gorge (22) se prolonge, le long de l'obturateur, par un chanfrein (23) de guidage conduisant à une saillie (24) formant butée pour ledit élément de verrouillage.

16. Dispositif selon l'une des revendications 13 à 15, caractérisé en ce que la libération de l'élément de verrouillage (4) s'effectue par rotation de l'obturateur (2).

17. Dispositif selon l'une des revendications 2 à 16, caractérisé en ce que ledit embout (1) est réalisé d'une seule pièce avec la conduite de raccordement et ledit cylindre (C) en étant solidaire de sa paroi extérieure.

18. Dispositif selon l'une des revendications précédentes, caractérisé en ce que ledit conduit (10) débouche dans la zone (R0) d'intersection entre la conduite de raccordement et ledit cylindre (C).

Description:
DISPOSITIF DE COMMANDE HYDRAULIQUE

[0001] L'invention se rapporte à un dispositif de commande hydraulique.

Plus précisément, l'invention concerne un perfectionnement des systèmes de purge adaptés et destinés aux circuits hydrauliques et, notamment, aux commandes hydrauliques d'embrayage pour véhicules automobiles.

[0002] Ces commandes d'embrayage comprennent, notamment, un circuit hydraulique constitué d'un cylindre dit émetteur raccordé, via une conduite de fluide sous pression, à un cylindre dit récepteur. Ce circuit est généralement équipé d'un organe de purge intégré permettant d'effectuer l'échappement de l'air présent dans les composants du circuit hydraulique, en particulier, lors des opérations manuelles d'assemblage des divers composants et, en particulier, lors de la phase de raccordement des cylindres.

[0003] Un tel système de purge est décrit, notamment, dans le FR 2 736 136, le FR 2 820 489 et le FR 2 843 625.

[0004] Il existe aussi des systèmes de purge comprenant un alésage formant évent et/ou une soupape obturés par une vis de purge comme décrit dans le EP 1 811 213.

Cependant, dans ces modes de réalisation, le système de purge est monté directement sur la conduite de raccordement des deux cylindres et les moyens assurant l'obturation étanche du système de purge et du circuit sont donc logés coaxialement dans la conduite de raccordement des cylindres ce qui est problématique lors des opérations de fermeture et d'ouverture partielle du circuit car il faut conjointement en extraire ces moyens par des efforts de traction qui sont difficiles à exercer manuellement sans l'aide d'outils spécifiques.

[0005] Par ailleurs, dans certaines situations, il peut s'avérer souhaitable de procéder à une purge d'air sans nécessairement ouvrir ou démonter le circuit hydraulique. Or ce mode de purge n'est pas possible avec les systèmes antérieurs.

[0006] En outre, la plupart des composants du circuit et, notamment, la conduite de raccordement entre les cylindres, est réalisée en matière plastique.

Or, la position et l'orientation transversales de la soupape sur cette conduite créent des difficultés de fabrication et, en particulier, nécessitent, l'utilisation de moules à profil complexe (pour un moulage à injection ou compression) et/ou le contrôle délicat des phases d'éjection du moule.

Par conséquent, les systèmes de purge connus s'avèrent trop complexes ou mal adaptés aux composants du circuit hydraulique ce qui occasionne une gêne pour la fabrication et/ou la réparation de la commande d'embrayage.

EXPOSÉ DE L'INVENTION

[0007] L'invention vise à résoudre les problèmes techniques posés par l'art antérieur et, plus précisément, à proposer une solution permettant d'améliorer l'ergonomie de la purge et de faciliter ainsi les opérations d'assemblage et de maintenance du dispositif hydraulique de commande.

[0008] Ce but est atteint, selon l'invention au moyen d'un dispositif de commande hydraulique comprenant au moins un cylindre et une conduite de raccordement dudit cylindre formant ensemble un élément de circuit hydraulique et un organe de purge dudit circuit, formé respectivement ; a) d'un évent débouchant à l'extérieur,

b) d'un embout pourvu d'un conduit de purge d'air et,

c) d'un obturateur du conduit de purge susceptible d'être déplacé relativement à l'embout pour mettre en communication ledit conduit et évent,

caractérisé en ce que ledit conduit de purge est monté en dérivation par rapport audit élément de circuit. [0009] Selon une variante spécifique, ladite conduite de raccordement comprend un manchon solidaire du cylindre, ledit conduit débouchant directement dans ledit manchon.

[0010] Selon une caractéristique avantageuse, l'obturateur est isolé de la conduite de raccordement.

[0011] Selon une autre caractéristique, la mise en communication du conduit et de l'évent est obtenue par un mouvement de translation relative entre l'obturateur et l'embout.

[0012] Selon une variante spécifique, le conduit débouche directement dans le cylindre.

[0013] Selon encore une autre variante, l'évent est formé d'un orifice d'échappement communiquant avec ledit conduit.

[0014] De préférence, cet orifice d'échappement est ménagé dans une buse débouchant latéralement dans le conduit. [0015] Selon une caractéristique avantageuse, le dispositif est pourvu d'au moins deux joints, respectivement, un joint amont et un joint aval ; le joint aval restant en contact étanche avec le conduit de purge quelque soit la position relative de l'élément d'obturation.

[0016] Selon une variante alternative, l'embout s'étend perpendiculairement au manchon de raccordement des cylindres.

[0017] De préférence, l'obturateur comporte un organe de manoeuvre.

[0018] Selon un mode de réalisation particulier, l'obturateur comprend un bouchon au moins partiellement cylindrique dont une extrémité coopère de façon coaxiale avec le conduit de purge en venant en regard, respectivement, en position de fermeture, d'une première section de diamètre restreint assurant un serrage radial mutuel étanche et, en position de purge, d'une seconde section de diamètre élargi permettant l'échappement de l'air via un espace intercalaire. [0019] Selon une caractéristique propre à ce mode de réalisation, le bouchon comporte un canal interne longitudinal communiquant avec au moins un canal radial.

[0020] Selon une autre caractéristique, la première section restreinte et la seconde section élargie du conduit de purge sont coaxiales. [0021] Selon une première variante de ce mode de réalisation, le bouchon est constitué d'un pointeau engagé à l'intérieur du conduit de purge.

[0022] Selon une seconde variante de ce mode de réalisation, le bouchon est constitué d'un capuchon coiffant extérieurement le conduit de purge.

[0023] Selon encore une autre variante, la section restreinte et la section élargie du conduit de purge sont situées sur un secteur angulaire de son pourtour intérieur, ladite section élargie formant alors une virole.

[0024] De préférence, le dispositif de purge comprend, en outre, un élément de verrouillage de l'obturateur en position de fermeture.

[0025] Selon une autre variante spécifique, l'élément de verrouillage est élastiquement déformable et coopère, à l'état libre, avec au moins une gorge de retenue ménagée sur l'obturateur et se prolongeant de façon périphérique par au moins un bossage adjacent assurant la mise sous tension dudit élément de verrouillage.

[0026] De préférence, les bords d'extrémité de la gorge de retenue sont curvilignes.

[0027] Avantageusement, la gorge se prolonge, le long de l'obturateur, par un chanfrein de guidage conduisant à une saillie formant butée pour ledit élément de verrouillage.

[0028] De préférence, la libération de l'élément de verrouillage s'effectue par rotation de l'obturateur.

[0029] L'élément de verrouillage comporte une branche élastique maintenue à l'état libre dans une gorge de l'obturateur pour stabiliser l'obturateur en position de fermeture, cette branche élastique étant hors de la gorge et exerçant des forces de rappel élastique sur l'obturateur pour le stabiliser en position de purge pendant la durée de la purge.

[0030] Selon encore une autre variante, l'embout est réalisé d'une seule pièce avec le manchon et le cylindre en étant solidaire de sa paroi extérieure.

[0031] Selon une caractéristique avantageuse, le conduit de purge débouche dans la zone d'intersection entre le manchon de raccordement et le cylindre.

[0032] Le dispositif de commande hydraulique de l'invention intègre ainsi un élément de circuit hydraulique en une seule pièce avec un cylindre équipé d'un organe de purge et un manchon de raccord rapide pour la liaison avec la conduite de raccordement de ce premier cylindre à un second cylindre.

[0033] L'invention permet de perfectionner le mode de purge et de faciliter les opérations d'assemblage des cylindres hydrauliques du fait que les moyens de purge d'air sont isolés et séparés de la conduite de raccordement des cylindres. En outre, les moyens de connexion de l'organe de purge au circuit hydraulique présentent une structure spécifique avec une orientation ergonomique qui s'affranchit des contraintes liées au raccordement des cylindres et qui conduit, par ailleurs, à un gain de temps lors de la purge du circuit.

En particulier, le mode de réalisation rotatif du dispositif pourvu d'un alésage à virole est aisément manœuvrable sans effort notable.

Par ailleurs, le dispositif de commande de l'invention présente deux positions stables, respectivement, une position d'étanchéité correspondant au fonctionnement du dispositif et une position de purge ce qui facilite les tâches de maintenance du circuit hydraulique. Enfin, l'invention contribue à simplifier le procédé de fabrication des composants du circuit hydraulique de commande et, notamment, le moulage des éléments assurant le raccordement des cylindres en réduisant ainsi le coût global du circuit. BRÈVE DESCRIPTION DES FIGURES

[0034] D'autres caractéristiques et avantages de l'invention ressortiront à la lecture de la description qui va suivre, en référence aux figures annexées et détaillées ci-après. Les figures 1A et 1B représentent des vues en perspective d'une première variante de réalisation du dispositif de l'invention, respectivement, en vue extérieure et en coupe partielle.

Les figures 1C et 1D représentent des vues en coupe (respectivement en position de purge et en position de fermeture) de la variante des figures 1A et 1B. Les figures 2A et 2B représentent des vues en coupe, respectivement en position de purge et en position de fermeture d'une seconde variante de réalisation du dispositif de l'invention.

Les figures 3A et 3B représentent des vues en perspective et en coupe partielle d'une troisième variante de réalisation du dispositif de l'invention. Les figures 3-1, 3-2, 3-3 et 3-4 représentent quatre vues en coupe selon le plan vertical VV de la variante des figures 3A et 3B dans différentes positions de fermeture et de purge.

Les figures 3-5, 3-6, 3-7 et 3-8 représentent quatre vues en coupe selon le plan transversal TT de la variante des figures 3A et 3B dans différentes positions de fermeture et de purge correspondant respectivement à celles des figures 3-1 à 3-4.

Les figures 4A et 4B représentent des vues en perspective d'une quatrième variante de réalisation du dispositif de l'invention, respectivement, en vue extérieure et en coupe partielle.

Les figures 4C et 4D représentent des vues en coupe (respectivement en position de purge et en position de fermeture) de la variante des figures 4A et 4B.

Pour plus de clarté, les éléments identiques ou similaires sont repérés, sur l'ensemble des figures, par des signes de référence identiques. Naturellement, les modes de réalisation illustrés par les figures présentées ci-dessus ne sont donnés qu'à titre d'exemples non limitatif. Il est explicitement prévu que l'on puisse associer entre eux ces différents modes pour les combiner.

DESCRIPTION DÉTAILLÉE DE MODES DE REALISATION

[0035] La figure 1A est une vue en perspective partielle d'un dispositif de commande hydraulique selon l'invention équipé d'une première variante de réalisation de l'organe de purge.

[0036] Ce dispositif comprend ici, notamment, un premier cylindre C dit récepteur susceptible d'être raccordé, via une ligne hydraulique ou une conduite de fluide sous pression, à un second cylindre émetteur (non représenté).

[0037] De manière connue en soi, ce dispositif comprend un conduit de purge 10 réalisé à l'intérieur d'un embout 1 et qui est fermé de manière étanche par un obturateur 2 coopérant ici avec un élément de verrouillage 4.

[0038] L'obturateur 2 du conduit de purge 10 est susceptible d'être déplacé relativement à l'embout 1 pour mettre en communication le circuit hydraulique et un évent 10a débouchant à l'extérieur.

[0039] De manière générale, l'obturateur 2 est mobile en translation et/ou en rotation relativement au conduit 10 entre une position de fermeture étanche et une position d'ouverture temporaire ou de fuite en vue d'effectuer la purge d'air. [0040] Selon l'invention, le dispositif comprend, en outre, un manchon R de liaison formant, avec le cylindre C et la conduite de raccordement, un élément de circuit hydraulique dans lequel le conduit 10 est monté en dérivation par rapport audit circuit.

[0041] Le conduit 10 débouche directement dans l'un des deux cylindres (ici dans le cylindre récepteur C) en étant séparé et isolé de leur conduite de raccordement.

Comme illustré ici par les vues en coupe des figures, la conduite de raccordement débouche, via son tronçon d'extrémité formé du manchon R, dans le cylindre C à proximité du conduit 10 ou dans une cavité commune ménagée à l'intersection R0 entre le conduit et la paroi du cylindre C.

Dans les modes de fabrication représentés, la conduite de raccordement des cylindres est reliée et engagée dans le manchon R qui est éventuellement pourvu de moyens d'assemblage rapide. Le tronçon d'extrémité de la conduite de raccordement formé du manchon R est ici réalisé d'une seule pièce à la fois avec la paroi du cylindre C et l'embout 1 délimitant le conduit 10.

Le manchon R est éventuellement muni d'un organe de verrouillage amovible tel qu'un clip a permettant, par exemple, un encliquetage réversible de l'extrémité de la conduite de raccordement (figures 1C, 1D).

Cette configuration en une seule pièce est particulièrement avantageuse et bien adaptée à un procédé de fabrication du dispositif par moulage d'une matière plastique.

[0042] Dans certains cas et notamment dans les modes de réalisation illustrés par les figures 1 à 3, l'obturateur 2 est un bouchon à profil au moins partiellement cylindrique dont une extrémité coopère de façon coaxiale avec le conduit 10 et dont l'autre extrémité est munie d'un organe de manœuvre 2a.

[0043] Le dispositif est pourvu d'au moins deux joints, respectivement, un joint annulaire amont 31 monté sur l'extrémité intérieure du bouchon 21 (dans le sens de l'échappement de l'air lors de la purge) et un joint annulaire aval 32 monté sur le bouchon 21 en arrière du joint amont 31 et sur une section de diamètre plus large.

De préférence, le joint aval 32 reste en contact étanche avec la paroi interne du conduit 10 quelle que soit la position de l'obturateur 2 relativement au conduit pour éviter tout risque de fuite du fluide hydraulique. [0044] Plus précisément, dans les modes de réalisation des figures 1 à 3, en position de fermeture, l'extrémité intérieure du bouchon 21 vient en contact avec une première section 11 du conduit 10 dont le diamètre est restreint pour assurer un serrage radial mutuel étanche avec le joint amont 31. En position d'ouverture ou de fuite, l'extrémité intérieure du bouchon 21 vient en regard d'une seconde section 12 du conduit dont le diamètre est élargi pour libérer un espace intercalaire et permettre l'échappement de l'air via cet espace. La première section 11 et la seconde section 12 du conduit 10 sont coaxiales et séparées par une zone tronconique 13.

[0045] Dans la variante des figures 1A à 1D, l'embout 1 et son conduit 10 s'étendent perpendiculairement au cylindre C et, plus précisément, au manchon R de liaison rapide.

Il serait aussi possible, selon une variante non représentée, de réaliser l'embout de façon inclinée par rapport à l'axe du cylindre C.

Le bouchon 21 est constitué, sur ces figures, d'un pointeau évidé qui est engagé dans l'alésage délimité par le conduit 10 à l'intérieur de l'embout 1. Ce pointeau est susceptible d'être déplacé manuellement en translation par traction ou poussée axiale.

[0046] L'embout 1 est pourvu d'un orifice d'échappement 10a formant évent ménagé dans une buse la et débouchant latéralement dans le conduit 10 au niveau de la section élargie 12.

[0047] En position de purge (figure 1C), le bouchon 21 est tiré vers l'extérieur de l'embout 1 par un opérateur jusqu'à ce que le joint amont 31 se trouve en regard de la section élargie 12, le joint aval restant alors en contact étanche avec la paroi du conduit 10.

[0048] Le dispositif est également pourvu d'un élément de verrouillage 4 réalisé ici sous forme d'une épingle métallique (ou d'une bague) à effet de ressort logée dans une rainure périphérique 14 de l'embout 1.

L'épingle 4 coopère par encliquetage et coulissement, respectivement, avec une gorge 22 et une saillie ou nervure 24 adjacente qui sont ménagées sur le pourtour et le long de la paroi du bouchon 21. La gorge 22 reçoit l'épingle 4 à l'état libre lorsque le bouchon 21 est en position stable de fermeture du conduit 10, comme illustré par la figure 1D.

Le passage du dispositif en position de purge (ouverture du conduit 10, figure 1C) est effectué par déformation élastique de l'épingle et en exerçant une traction manuelle axiale et vers l'extérieur sur le bouchon 21. Par déformation élastique, l'épingle 4 passe de la gorge 22 à la saillie 24 formant butée d'arrêt où elle reste bloquée de façon à éviter une séparation complète du bouchon 21.

L'air s'échappe alors latéralement par l'orifice 10a formant évent de la buse la (le mode de purge sera décrit plus en détail par la suite). De préférence, la zone située entre la gorge 22 et la saillie 24 est avantageusement formée d'un chanfrein tronconique 23, légèrement incliné vers l'axe, permettant d'assurer le guidage de l'élément de verrouillage 4 entre les deux positions prédéfinies.

Le profil et la position de la gorge 22, de la saignée 24 et du chanfrein 23 ainsi que le mode de coopération avec l'élément de verrouillage 4 seront décrits plus loin en référence aux figures 3-5 à 3-8.

[0049] Dans la variante des figures 2A, 2B, l'élément d'obturation 2 du conduit 10 est constitué d'un pointeau comportant un canal interne longitudinal 20 formant évent en débouchant dans l'atmosphère et communiquant avec au moins un canal radial 25 (ici avec deux canaux diamétraux).

[0050] Le canal 25 débouche sur le pointeau entre le joint aval 32 et le joint amont 31.

[0051] Le mode de purge est identique à celui qui est mise en œuvre avec la variante des figures 1C et 1D à l'exception de la voie d'échappement de l'air qui passe ici par le canal longitudinal 20.

[0052] Dans la variante des figures 3A et 3B, l'obturateur est constitué d'un pointeau dont la structure est sensiblement identique à celle du pointeau des figures 2A et 2B, au moins au niveau de son extrémité interne qui porte les joints 31, 32. [0053] Les figures 3-1 et 3-5 correspondent à la fermeture étanche du conduit de purge 10. Dans cette position basse et stable du pointeau, qui est identique à celle représentée sur la figure 1D, l'élément de verrouillage (ici toujours sous forme d'une épingle 4) se trouve à l'état libre (au repos ou sous faibles contraintes) dans la gorge périphérique 22 du pointeau 2 en le maintenant dans le conduit 10 de façon stable. L'étanchéité est alors obtenue par appui des deux joints 31, 32 contre la paroi interne du conduit.

[0054] Lors de la rotation du pointeau 2 (figure 3-2) à partir de la position de fermeture, l'élément de verrouillage est déformé élastiquement, par écartement des branches de l'épingle 4 et mis sous tension, comme illustré par la figure 3-6.

Cette rotation forcée est effectuée manuellement au moyen de l'organe de manoeuvre réalisé ici sous forme d'une patte ou ailette 2a et est limitée angulairement par une butée 13 portée par le bord supérieur de l'embout 1 (voir figure 3A).

La mise sous tension de l'épingle 4 est obtenue progressivement, lors de cette rotation, par contact avec les bords d'extrémité curvilignes 22a de la gorge puis par l'action des bossages latéraux adjacents 22b coopérant avec la géométrie des branches de l'épingle 4.

Dans le mode de réalisation représenté, le pointeau comporte deux gorges et deux bossages symétriques et diamétralement opposés. [0055] L'opérateur exerce ensuite une traction axiale sur le pointeau 2 qui s'accompagne du coulissement de l'épingle 4 dans le chanfrein intermédiaire 23 de guidage jusqu'à ce qu'elle vienne en butée contre le rebord de la saillie 24, comme illustré par les figures 3-3 et 3-7 dans une position de repos. Cette position peut être stabilisée pendant la durée de la purge grâce aux forces de rappel élastique exercées par les branches de l'épingle 4.

[0056] Dans cette position haute du pointeau 2, l'air peut s'échapper librement à l'extérieur via, successivement, la section élargie 12 du conduit 10, le canal radial 25 et le canal longitudinal 20, l'étanchéité de la liaison entre l'alésage et le pointeau étant conservée au niveau du joint 31. [0057] Une fois la purge terminée, l'opérateur appuie sur l'organe de manoeuvre 2a pour enfoncer à nouveau le pointeau 2 dans l'alésage du conduit 10, l'épingle 4 étant toujours sous tension, de façon à retrouver la position de fermeture étanche correspondant aux figures 3-2 et 3-6. [0058] Une dernière rotation du pointeau 2 conduit au relâchement de l'épingle 4 et au retour du dispositif dans sa position stable de travail correspondant à la fermeture étanche du conduit de purge 10 (figures 3-1 et 3-5) et au fonctionnement normal du circuit hydraulique.

Il suffit ainsi à l'opérateur de manipuler uniquement le pointeau 2 pour effectuer la purge ce qui facilite l'ergonomie de l'opération par rapport aux solutions antérieures pour lesquelles il était nécessaire de démonter à la fois la conduite de raccordement et/ou l'organe de verrouillage et l'obturateur.

[0059] Selon une variante non représentée, les étapes de rotation et de translation forcées du pointeau pourraient être remplacées par une course hélicoïdale.

Dans ce but, l'organe de manœuvre 2a serait conçu, par exemple, de façon à coopérer avec une piste de guidage en spirale portée par le bord supérieur de l'embout 1.

Le cas échéant, il serait possible de prévoir qu'après la purge, le retour à la position stable de fermeture du dispositif s'effectue automatiquement grâce à l'effet ressort de l'élément de verrouillage élastiquement déformable.

[0060] Selon une autre variante non représentée, la section élargie 12 et la section restreinte 11 du conduit 10 ne sont réalisées que sur des secteurs angulaires de son pourtour intérieur. La section élargie 12 délimite alors un passage local du type virole par lequel l'air peut s'échapper en passant entre la paroi interne du conduit 10 et la paroi latérale de l'extrémité du pointeau 2 formant boisseau sur laquelle le canal radial 25 (débouchant entre les deux joints 31, 32) vient en vis à vis, soit à la suite de la seule rotation du pointeau soit d'un déplacement comprenant une rotation suivie d'une translation axiale ou inversement. [0061] Dans la variante des figures 4A à 4D (qui correspond à une inversion des moyens constitutifs précédemment décrits en référence à la variante des figures 1A à 1D), l'obturateur 2 est constitué d'un capuchon 26 coiffant extérieurement le conduit 10 et portant la buse d'échappement la à évent. [0062] Les joints annulaires amont 31 et aval 32 sont ici portés par la paroi extérieure de l'embout 1 dans lequel est ménagé le conduit 10 de même que la section restreinte 11 et la section élargie 12 qui coopèrent avec des profils complémentaires de la paroi interne du capuchon 26.

Le mode de purge s'effectue encore par traction axiale de l'obturateur 2 (ici le capuchon 26) et libération d'un espace intercalaire qui est situé entre la section de diamètre restreint 11 et la paroi en regard du capuchon 26 et qui communique avec l'orifice d'échappement 1.