Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
IMPROVED MOLLUSC-MARKING DEVICE, CORRESPONDING PACKAGING CHAIN AND MOLLUSC-MARKING METHOD FOR IMPLEMENTING SAME
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2017/140959
Kind Code:
A1
Abstract:
This mollusc-marking device (10) for marking molluscs with an outer shell comprises engraving means capable of engraving a mark on a shell, and control means (13) capable of controlling the engraving of the mark on the shell. The device comprises imaging means (12) for taking images of the shells to be engraved, the control means (13) comprising means (15) for processing images delivered by the imaging means, capable of identifying, on each shell, an engraved area of the shell.

Inventors:
GILLARDEAU, Véronique (98 avenue Gabrielle, Ronce Les Bains, 17390, FR)
GILLARDEAU, Thierry (98 avenue Gabrielle, Ronce Les Bains, 17390, FR)
Application Number:
FR2016/050343
Publication Date:
August 24, 2017
Filing Date:
February 15, 2016
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
SPECIALES GILLARDEAU (Baie de Sinche, Bourcefranc-le-Chapus, 17560, FR)
International Classes:
A22C29/00; A22C29/04
Foreign References:
FR3004620A12014-10-24
EP1994830A12008-11-26
DE4439714A11996-05-15
FR3004620A12014-10-24
Attorney, Agent or Firm:
CASALONGA (Casalonga & Associes, 8 Avenue Percier, Paris, 75008, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1 . Dispositif de marquage ( 10) de mo llusques à coquille externe, comprenant des moyens de gravure aptes à graver une empreinte sur une coquille, et des moyens de commande ( 13 ) aptes à commander la gravure de l ' empreinte sur la coquille, caractérisé en ce qu'il comporte des moyens de prise de vue ( 12) des coquilles à graver, les moyens de commande ( 1 3) comprenant des moyens ( 1 5) de traitement d' images délivrées par les moyens de prise de vue adaptés pour identifier sur chaque coquille une zone de gravure de la coquille.

2. Dispositif selon la revendication 1 , dans lequel les moyens de traitement d' images comprennent des moyens de segmentation des images .

3. Dispositif selon la revendication 2, dans lequel les moyens de traitement d' images comprennent des moyens pour segmenter les images par niveau de gris pour identifier les zones relativement foncées de la coquille.

4. Dispositif selon la revendication 3 , dans lequel les moyens de traitement d' images sont adaptés pour diviser l 'image de la coquille en un ensemble de zones de détection et pour identifier une zone relativement foncée.

5. Dispositif selon l 'une quelconque des revendications 1 à 4 , dans lequel les moyens de prise de vue sont des moyens de prise de vue tridimensionnelle.

6. Dispositif de marquage ( 10) selon l 'une quelconque des revendications 1 à 5 , dans lequel les moyens de gravure comprennent au moins un laser apte à graver une empreinte sur une coquille de mo llusque.

7. Dispositif de marquage ( 10) selon la revendication 6, dans lequel les moyens de gravure comprennent au moins un laser à dioxyde de carbone d'une puissance comprise entre 50 W et 70 W, et plus particulièrement de 60 W.

8. Dispositif de marquage ( 10) selon l'une des revendications 6 et 7, dans lequel les moyens de gravure comprennent un nombre de laser équivalent au nombre de logements (5) d'un plateau de chargement (2) d'un convoyeur de transfert ( 1 ), les lasers étant disposés de manière à être respectivement en regard d'un logement (5 ) lorsqu'un plateau de chargement (2) est placé en regard du dispositif de marquage ( 10) .

9. Dispositif de marquage ( 1 0) selon l'une des revendications 6 et 7, dans lequel les moyens de gravure laser comprennent un seul laser et des moyens de translation aptes à déplacer le laser en regard de chaque logement (5) d'un plateau de chargement (2) d'un convoyeur de transfert ( 1 ) pour graver chaque mo llusque du plateau de chargement (2) .

10. Dispositif de marquage ( 10) selon l 'une des revendications 6 et 7, dans lequel les moyens de gravure laser comprennent un seul laser et des éléments optiques orientables et déplaçables de manière à permettre la gravure successive de six mo llusques d'un même plateau sans déplacer le laser.

1 1 . Chaîne d' emballage de mo llusques à coquille externe, caractérisée en ce qu ' elle comprend des plateaux de chargement (2) de mo llusques à coquille externe dotés de logements (5) de réception d'un mo llusque et portés par un convoyeur de transfert ( 1 ), et un dispositif de marquage ( 10) selon les revendications 1 à 10 apte à graver une empreinte sur la coquille de chaque mo llusque disposé sur un plateau de chargement (2) .

12. Chaîne d' emballage selon la revendication 1 1 , comprenant des moyens de cadencement de ligne aptes à faire avancer les plateaux (2) séquentiellement de sorte qu'un plateau (2) soit à l ' arrêt lorsque le dispositif de marquage ( 10) opère sur les mo llusques du plateau (2) .

13. Procédé de marquage de mo llusques à coquilles externes pour la mise en œuvre d'un dispositif selon l'une quelconque des revendications 1 à 12, dans lequel :

- on réalise des prise de vue de la coquille des mollusques ;

- on traite les images prises pour identifier sur chaque coquille une zone de gravure ; - on grave les coquilles dans les zones de gravure.

Description:
Dispositif amélioré de marquage de mollusques, chaîne d' emballage correspondante et procédé de marquage de mollusques pour la mise en œuvre d'un tel procédé La présente invention concerne le marquage de mo llusques à coquille externe, et plus particulièrement la gravure d' huîtres vivantes dans une chaîne d' emballage.

Généralement, les seules identifications permettant de renseigner un client sur l ' origine d'une huître ou d'un autre mo llusque sont celles présentes sur l ' étiquette sanitaire ainsi que celles sur l ' emballage. Mais il n' existe aucune information sur le produit en tant que tel, c ' est-à-dire sur le mollusque.

C ' est la raison pour laquelle il a été proposé, dans l ' état de la technique, de procéder à un marquage de la coquille externe d 'un mo llusque au moyen d'un laser. On pourra à cet égard se référer au brevet français FR 3 004 620 qui propose de réaliser une identification systématique de chaque mo llusque, en l ' espèce de chaque huître, par gravure par laser afin de garantir au consommateur final l ' origine du produit de manière sûre, mais aussi de protéger le producteur contre d' éventuelles contrefaçons .

Bien qu' avantageuse à moindre égard, la technique utilisée dans ce document souffre de certains inconvénients .

En premier lieu, la surface de la coquille externe d 'un mo llusque, et plus particulièrement d'une huître, porte souvent des petits coquillages, cravants, écrivains, ou autres. Ainsi, si la gravure est réalisée sur ces coquillages, la gravure est susceptible de disparaître s ' ils se détachent de la coquille du mo llusque. En second lieu, il a été constaté que la gravure peut être peu visible si elle est réalisée dans des zones relativement claires de la coquille.

L 'invention vise donc à résoudre ces divers problèmes et à proposer un dispositif et un procédé de marquage améliorés permettant de garantir la visibilité du marquage.

L 'invention a donc pour obj et, selon un premier aspect, un dispositif de marquage de mo llusques à coquille, comprenant des moyens de gravure aptes à graver une empreinte sur une coquille et des moyens de commande aptes à commander la gravure de l ' empreinte sur la coquille.

Ce dispositif comporte des moyens de prises de vue de coquilles à graver, les moyens de commande comprenant des moyens de traitement d' images délivrées par les moyens de prise de vue adaptés pour identifier sur chaque coquille une zone de gravure de la coquille.

Avantageusement, les moyens de traitement d' images comprennent des moyens de segmentation des images.

Il s ' agit par exemple de moyens pour segmenter les images par niveau de gris pour identifier les zones relativement foncées de la coquille.

Dans un mode de réalisation, les moyens de traitement d' images sont adaptés pour diviser l' image de la coquille en un ensemble de zones de détection et pour identifier une zone relativement foncée.

De préférence, les moyens de prise de vue sont des moyens de prise de vue tridimensionnelle.

Selon une autre caractéristique du dispositif de marquage selon l' invention, les moyens de gravure comprennent au moins un laser apte à graver une empreinte sur une coquille de mo llusque . Il peut à cet égard s ' agir d'un laser à dioxyde de carbone d'une puissance comprise entre 50 watt et 70 watt, et plus particulièrement de 60 watt.

Dans un mode de réalisation, les moyens de gravure comprennent un nombre de lasers équivalent au nombre de logements d'un plateau de chargement d'un convoyeur de transfert, les lasers étant disposés de manière à être respectivement en regard d 'un logement lorsqu'un plateau de chargement est placé en regard du dispositif de marquage.

En variante, les moyens de gravure laser comprennent un seul laser et des moyens de translation aptes à déplacer le laser en regard de chaque logement d'un plateau de chargement d'un convoyeur de transfert pour graver chaque mollusque du plateau de chargement. Selon encore une autre variante, les moyens de gravure laser comprennent un seul laser et des éléments optiques orientables et déplaçables de manière à permettre la gravure successive de mo llusques d'un même plateau sans déplacer le laser.

L 'invention a également pour obj et, selon un deuxième aspect, une chaîne d' emballage de mo llusques à coquille externe, comprenant des plateaux de chargement de mo llusques à coquille externe dotés de logements de réception d'un mo llusque et portés par un convoyeur de transfert, et un dispositif de marquage tel que défini ci-dessus apte à graver une empreinte sur la coquille de chaque mo llusque disposé sur un plateau de chargement.

Avantageusement, des moyens de cadencement de ligne sont prévus pour faire avancer les plateaux séquentiellement de sorte qu'un plateau soit à l' arrêt lorsque le dispositif de marquage opère sur les mo llusques d'un plateau.

L 'invention a enfin pour objet, selon un troisième aspect, un procédé de marquage de mo llusques à coquille externe pour la mise en œuvre d'un dispositif tel que défini ci-dessus, dans lequel :

- on réalise des prises de vue de la coquille des mollusques ;

- on traite les images prises pour identifier sur chaque coquille une zone de gravure ;

- on grave les coquilles dans les zones de gravure.

D ' autres avantages et caractéristiques de l' invention apparaîtront à l ' examen de la description détaillée d'un mode de réalisation et d' un mode de mise en œuvre, nullement limitatifs, et des dessins annexés, sur lesquels :

la figure 1 illustre, de manière schématique, une vue en perspective d'un convoyeur de transfert muni de plateaux de chargement de mo llusques selon un mode de réalisation de l' invention ;

la figure 2 illustre schématiquement une vue de dessus d 'un plateau de chargement de mo llusques du convoyeur de la figure 1 ; la figure 3 présente schématiquement une ligne de marquage d'une chaîne d' emballage dotée d'un dispositif de marquage selon l' invention;

la figure 4 représente un organigramme d'un procédé d' emballage de mo llusques selon un mode de mise en œuvre de l' invention.

Sur la figure 1 est représentée schématiquement une vue en perspective d'un convoyeur de transfert 1 muni de plateaux 2 de chargement de mo llusques, et plus particulièrement d' huîtres, selon un mode de réalisation de l 'invention.

Le convoyeur de transfert 1 est un convoyeur à chaînes comprenant un châssis non représenté constitués de guides 20 assurant le soutient de deux chaînes 3 de transfert. Les chaînes 3 sont munies de plots 4 sur lesquels sont fixés les plateaux 2 de chargement. Les chaînes 3 sont montées sur deux pignons crantés 21 et 22 disposées à chacun à une extrémité du convoyeur 1 , l'un des pignons 21 étant motorisé de manière à générer le mouvement d' entraînement du convoyeur 1 .

Dans le mode de réalisation illustré sur la figure 1 , chaque plateau 2 de chargement comprend six logements 5 individuels.

Comme cela est illustré sur la figure 2 , qui représente une vue de dessus d'un plateau 2 de chargement d ' huîtres H, chaque logement 5 du plateau 2 de chargement comprend une surface 6 antidérapante et deux tasseaux 7 définissant un angle du logement 5.

La surface 6 antidérapante est disposée sur toute la surface du logement 5 de manière à maintenir l' huître H en position et éviter tout glissement de l ' huître H lors du déplacement du plateau 2. Pour maximiser l ' adhérence de l ' huître H sur la surface 6 antidérapante du logement 5 , la face possédant la surface la plus plane de la coquille d' huître H est placée en contact de la surface 6 antidérapante.

De plus, en recouvrant toute la surface du logement 5 d'une telle surface 6 antidérapante, une huître H de n' importe quel calibre peut être placée dans le logement 5 et être correctement maintenue en position. Pour augmenter le maintien en position de l ' huître H ainsi que pour centrer l ' huître H dans le logement 5 , les tasseaux 7 sont disposés sur deux bords formant un même angle du logement 5 de manière à définir un rebord de coin. Chaque huître H est ainsi placée dans un logement 5 avec la face plane en contact avec la surface antidérapante 6 et de manière à être en contact avec les deux tasseaux 7.

Les huîtres H sont triées par calibre avant d' être amenées et disposées sur les plateaux 2 du convoyeur de transfert 1 , de sorte que lors d'une session de marquage, les huîtres H d'un même calibre sont gravées. Ainsi, en positionnant les huîtres H contre les deux tasseaux 7, on s ' assure que la gravure est systématiquement réalisée sur la même région de la coquille.

Sur la figure 3 est illustrée une ligne de marquage 8 d 'une chaîne d' emballage comprenant le convoyeur de transfert 1 de la figure 1 .

La ligne de marquage 8 comprend le convoyeur de transfert 1 , un convoyeur d' alimentation 9 délivrant des huîtres d'un même calibre, un dispositif de marquage 10 et un bac 1 1 de récupération des huîtres marquées .

Le convoyeur d' alimentation 9 est juxtaposé parallèlement au convoyeur de transfert 1 . De cette manière, un ou plusieurs utilisateurs peuvent répartir les huîtres acheminées par le convoyeur d' alimentation 9 dans les logements 5 des plateaux 2 de chargement du convoyeur 1 de transfert.

Les huîtres ainsi disposées et centrées grâce aux tasseaux 7 dans les logements 5 des plateaux 2 de chargement sont acheminées par le convoyeur 1 de transfert jusqu' au dispositif de marquage 10.

Le dispositif de marquage 1 0 est disposé au-dessus du convoyeur 1 de transfert sur une région proche de l ' extrémité de sortie 12 du convoyeur 1 de transfert. Le dispositif de marquage 1 0 comprend, dans ce mode de réalisation, six lasers à dioxyde de carbone, tels que 1 1 , montés de manière à être chacun en regard d 'un logement 5 d'un plateau 2, lorsqu'un plateau 2 de chargement est positionné sous le dispositif de marquage 10. Bien entendu, le nombre de lasers correspond à celui des logements 5 des plateaux de chargement 2. Les lasers ont une puissance comprise entre 50 W et 70 W et de préférence d' environ 60 W pour permettre une gravure visible de la coquille sans risquer de percer la coquille de l ' huître .

Bien que le dispositif de marquage 10 comporte ici un nombre de lasers qui correspond au nombre de logements 5 du plateau de chargement, on ne sort pas du cadre de l' invention lorsqu ' on utilise un unique laser et des moyens de translation aptes à déplacer le laser en regard de chaque logement du plateau pour graver successivement chaque mollusque du plateau de chargement.

On pourrait également prévoir d'utiliser un unique laser et des miroirs orientables et déplaçables de manière à déplacer le rayon laser sur la surface des coquilles et permettre la gravure successive de six mo llusques d'un même plateau sans déplacer le laser.

Le dispositif de marque 10 comprend, outre les lasers 1 1 , des moyens de prise de vue 12, avantageusement des moyens de prise de vue tridimensionnelle de manière à réaliser des prises de vue en trois dimensions de la surface des coquilles à graver, et une unité centrale 13 comprenant par exemple plusieurs étages 14, 15 et 1 6, assurant respectivement le pilotage des moyens de prise de vue, le traitement des images délivrées par les moyens de prises de vue et la commande des lasers et de leur positionnement en regard d'une zone de gravure.

L 'unité centrale est par ailleurs dûment programmée pour piloter l ' étage 16 de commande des lasers pour commander la gravure d'une empreinte prédéterminée sur les coquilles des huîtres disposées dans les logements. L 'unité centrale 1 3 peut à cet égard comporter un module paramétrable permettant de définir l ' empreinte à graver et un module de synchronisation permettant de synchroniser le déplacement du convoyeur de transfert 1 avec les lasers du dispositif de marquage 10.

Pour procéder au marquage des huîtres, l ' étage 15 de traitement d' images analyse les images délivrées par les moyens de prise de vue 12 en vue de détecter des zones de gravure les plus propices à la gravure.

L ' étage de traitement d' images 15 est ainsi dûment programmé pour détecter des zones relativement sombres de l 'huître de manière à éviter de procéder à une gravure dans des zones claires ce qui, sinon, rendrait la gravure peut visible, et pour détecter la présence de petits coquillages, de cravants, écrivains, etc ..

Pour ce faire, l ' étape de traitement d' images 15 comporte des moyens de segmentation d' images aptes à identifier et détecter les zones de gravure pour so lliciter l ' étage 16 de commande des lasers afin qu' il réalise des gravures dans la zone détectée.

Divers techniques de segmentation d' images peuvent être à cet égard utilisées.

On pourra par exemple segmenter les images par niveau de gris et assurer un seuillage par comparaison avec une valeur de seuil prédéterminée pour identifier les zones de gravure.

Selon ces techniques, il peut par exemp le s ' agir de calculer le niveau de luminance des zones de l' image et de comparer ces niveaux de luminance avec des valeurs de seuil prédéterminées obtenues par apprentissage préalable, et correspondant à des détections de petits coquillages .

On peut également comparer les valeurs de luminance entre diverses zones de l' image pour détecter les zones relativement claires et les zones relativement sombres .

Par exemple, comme illustré sur la figure 2 , à partir des images prises par les moyens de prise de vue 12, l ' étage 15 de traitement d' images met en œuvre une étape de détection de contour de l ' huître pour mesurer la longueur L et la largeur 1 de l ' huître .

A partir de ces valeurs de longueur et de largeur, l ' étage de traitement 1 5 segmente l 'huître en quatre zones Z I , Z2 , Z3 et Z4 et par les valeurs de luminance des zones afin d'identifier la zone la plus sombre. Dans la zone la plus sombre, elle procède, par défaut, à la gravure de l ' empreinte au centre de la zone identifiée. Par ailleurs, l ' étage de traitement 15 procède à une segmentation des images de manière à identifier la présence de petits coquillages ou de strates dans la coquille de l ' huître, dans la zone identifiée.

En cas de présence de coquillages ou de strates, on procède à la gravure à un autre endroit de la zone de gravure.

On notera que, pour la gravure, le convoyeur de transfert 1 est cadencé de manière à marquer un temps d' arrêt entre chaque déplacement des chaînes 3 portant les plateaux 2 de chargement. Un tel cadencement du convoyeur de transfert 1 permet de conserver chaque plateau 2 de chargement immobile sous le dispositif de marquage 10 pendant une période temps nécessaire à la gravure de l ' empreinte sur la coquille des huîtres .

Une fois l ' empreinte gravée sur les huîtres d'un plateau 2 de chargement, le convoyeur de transfert 1 est actionné de manière à amener un autre plateau 2 de chargement sous le dispositif de marquage 10. Le plateau 2 de chargement dont les huîtres ont été gravées est amené simultanément à l' extrémité de sortie 12 du convoyeur de transfert 1 de sorte que les huîtres soient déchargées dans le bac 1 1 de récupération. Lorsque le plateau 2 de chargement est amené sur l ' extrémité de sortie 12 du convoyeur 1 de transfert, le plateau 2 bascule de manière à déverser les huîtres dans le bac 1 1 .

Le bac 1 1 peut comprendre une bourriche disposée de manière à recevoir les six huîtres marquées. La bourriche est ensuite fermée après avoir reçue un multiple de six huîtres et remp lacée par une autre bourriche prête à recevoir les huîtres marquées suivantes .

Sur la figure 4 est présenté un organigramme d'un procédé de marquage et d' emballage de mo llusques selon un mode de mise en œuvre de l ' invention.

Dans une première étape 100, on dispose un mo llusque de manière centrée dans chacun des logements 5 d' un plateau de chargement 2 d'un convoyeur de transfert 1 .

Dans une étape suivante 200, le convoyeur de transfert 1 achemine le plateau 2 ainsi chargé jusqu' à une position dans laquelle les mo llusques disposés dans les logements 5 du plateau 2 sont chacun en regard d'un laser à dioxyde de carbone d'un dispositif de marquage 10. Le déplacement du plateau 2 est réalisée de manière cadencée par le convoyeur de transfert 1 , c ' est-à-dire de manière séquentielle, de sorte qu'un temps d' arrêt du plateau 2 précède un nouveau déplacement.

Lors de l ' étape 300 suivante, les moyens de prise de vue 12 sont sollicités de manière à prendre des images en trois dimensions de la surface des coquilles .

On procède ensuite à une détection de contours et à une mesure de la longueur et de la largeur des huîtres (étape 400), puis à une division de la surface des huîtres en un nombre de zones prédéterminées, ici au nombre de 4 (étape 500) . Bien entendu, on ne sort pas du cadre de l ' invention lorsque chaque huître est divisée en un nombre différent de zones de détection.

Lors de l ' étape 600 suivante, on procède à la segmentation des images afin d'identifier, pour chaque huître, une zone de gravure.

Dans une étape 700, on grave les huîtres du plateau disposé sous le dispositif de marquage 1 0. La gravure est réalisée en positionnant les lasers dans les zones de gravure et en réglant les lasers sur une puissance de 60 W et en respectant un temps d' exposition suffisant pour graver l ' empreinte sans percer la coquille ou exposer l ' huître à une quantité de chaleur totale trop importante.

Dans une étape finale 800, on décharge les huîtres marquées dans un bac 1 1 de récupération pour conditionner les huîtres et finaliser l ' emballage d'une bourriche d' huîtres .