Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
INDIVIDUAL ITEM OF MULTIFUNCTIONAL DIVING GEAR
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2016/110484
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to an item of diving gear comprising means for fastening to a diver's forearm. According to the invention, such an item of diving gear comprises a leaktight casing which houses: - lighting means that are able to shine in one direction; - a video camera oriented in said lighting direction; said lighting means and said video camera being arranged so as to be oriented along the axis of said forearm when said item of diving gear is fastened to said forearm.

More Like This:
Inventors:
BECKERS FRANCIS (FR)
Application Number:
EP2016/050070
Publication Date:
July 14, 2016
Filing Date:
January 05, 2016
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
BECKERS FRANCIS (FR)
International Classes:
F21L4/02; G03B17/08
Domestic Patent References:
WO2013129316A12013-09-06
WO2007096814A12007-08-30
Foreign References:
US20020001463A12002-01-03
US20070201861A12007-08-30
CN203718401U2014-07-16
US20120120639A12012-05-17
US20030038876A12003-02-27
DE4236175A11994-04-28
US20050149291A12005-07-07
Attorney, Agent or Firm:
ERMENEUX, Bertrand (35108, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Equipement de plongée comprenant des moyens de solidarisation à un avant-bras d'un plongeur, caractérisé en ce qu'il comprend un boîtier étanche dans lequel sont logés :

- des moyens d'éclairage apte à éclairer dans une direction ;

- une caméra vidéo orientée suivant ladite direction d'éclairement ;

et en ce que lesdits moyens d'éclairage et ladite caméra vidéo sont agencés de sorte à être orientés suivant l'axe dudit avant-bras lorsque ledit équipement de plongée est solidarisé audit avant-bras.

2. Equipement de plongée selon la revendication 1, caractérisé en ce qu'il comprend des moyens de commande desdits moyens d'éclairage comprenant un gyroscope.

3. Equipement de plongée selon l'une quelconque des revendications 1 à 3, caractérisé en ce qu'il comprend :

- au moins un accéléromètre apte à mesurer une accélération dudit boîtier résultant d'un tapotement dudit boîtier dans au moins une direction ;

- un microcontrôleur destiné à traiter des signaux émis par ledit accéléromètre ;

- un écran affichant des informations générées par ledit microcontrôleur ; - une application de gestion des commandes manuelles exécutée par ledit microcontrôleur comparant l'intensité d'au moins un des signaux émis par l'accéléromètre avec au moins un seuil de référence prédéterminé représentatif d'un état d'affichage desdites informations, destinée à modifier lesdites informations affichée sur ledit écran de sorte à les rendre conformes audit état d'affichage, lorsque l'intensité desdits signaux est supérieure ou égale audit seuil de référence.

4. Equipement de plongée selon la revendication 3, caractérisé en ce qu'il comprend deux accéléromètres triaxiaux orientés sensiblement perpendiculairement l'un par rapport à l'autre.

5. Equipement de plongée selon l'une quelconque des revendications 1 à 4, caractérisé en ce que lesdits moyens de solidarisation comprennent au moins un aimant destiné à verrouiller ledit équipement sur ledit avant-bras.

6. Equipement de plongée selon l'une quelconque des revendications 1 à 5, caractérisé en ce qu'il comprend des moyens d'enregistrement d'au moins une image filmée par ladite caméra.

7. Equipement de plongée selon l'une quelconque des revendications 1 à 6, caractérisé en ce qu'il comprend un microcontrôleur, un écran d'affichage numérique, un émetteur-récepteur wifi et une batterie d'alimentation dudit microcontrôleur, dudit écran dudit émetteur- récepteur wifi.

8. Equipement de plongée selon l'une quelconque des revendications 1 à 7, caractérisé en ce que lesdits moyens d'éclairage comprennent au moins une diode électroluminescente.

9. Equipement de plongée selon l'une quelconque des revendications 1 à 8, caractérisé en ce qu'il comprend un connecteur aux normes militaires destiné à raccorder des moyens d'alimentation en électricité desdits moyens d'éclairage.

10. Equipement de plongée selon l'une quelconque des revendications 1 à 9, caractérisé en ce qu'il comprend une interface de communication radio émettant dans la bande VLF et/ou dans la bande VHF.

11. Equipement de plongée selon l'une quelconque des revendications 1 à 10, caractérisé en ce que lesdits moyens de solidarisation sont configurés pour épouser une portion dudit avant-bras dudit plongeur.

12. Système pour l'équipement d'un plongeur, caractérisé en ce qu'il comprend :

- un manomètre destiné à être monté sur une bouteille d'air comprimé pour mesurer la pression dans ladite bouteille ;

- un module radio émetteur solidarisé audit manomètre, émettant un signal contenant une donnée représentative de ladite pression et/ou de l'autonomie de la batterie dudit module radio, lorsqu'il reçoit un signal d'activation ; - un équipement de plongée selon la revendication 1, comprenant des moyens de solidarisation à un avant-bras dudit plongeur, un boîtier étanche dans lequel sont logés des moyens d'éclairage apte à éclairer dans une direction et une caméra vidéo orientée suivant ladite direction d'éclairement, des moyens de génération et d'émission d'un signal d'activation comprenant une antenne radio émettrice-réceptrice, des moyens de traitement dudit signal contenant une donnée représentative de ladite pression, lorsqu'il est reçu par ladite antenne, aptes à extraire ladite donnée de façon à pouvoir l'afficher sur un écran.

Description:
Equipement individuel de plongée multifonctions

1. Domaine de l'invention

Le domaine de l'invention est celui de la plongée sous-marine.

Plus précisément, l'invention concerne un équipement individuel de plongée.

L'invention est notamment destinée aux plongeurs professionnels et aux personnels militaires. Elle trouve également une application dans la plongée récréative profonde ou dans la plongée dite "tek".

2. Etat de la technique

Avant de partir en plongée, un plongeur autonome à bouteille doit s'équiper de divers matériels destinés notamment à garantir sa sécurité et à l'aider à se diriger, ainsi qu'à voir sous l'eau.

La figure 1 illustre un exemple d'équipements de plongée de l'état de la technique. Le plongeur 10 porte à un avant-bras un ordinateur de plongée 11 et un profondimètre 12 équipé d'un chronomètre et d'un compas mécanique. Un manomètre 13 relié à sa bouteille lui permet de consulter la pression d'air résiduelle dans la bouteille. Pour s'éclairer, il dispose d'un phare de plongée 14, qu'il tient à la main, et d'une lampe torche de secours 15, fixée à sa ceinture. Le plongeur porte également un casque sur lequel sont fixés une caméra 16 et un projecteur d'appoint 17 pour les prises de vue.

Lorsqu'il se prépare, le plongeur doit mettre en place et vérifier le fonctionnement de chacun de ces équipements, ce qui peut prendre plusieurs minutes. Ce temps de préparation est notamment très pénalisant pour des plongeurs professionnels ou des plongeurs militaires qui doivent intervenir rapidement.

Par ailleurs, du fait du nombre important de ces équipements, il existe un risque que le plongeur oublie de prendre avec lui l'un des équipements.

Ces multiples équipements présentent par ailleurs l'inconvénient d'encombrer le plongeur et d'être lourds à porter.

Le coût cumulé de ces divers équipements est en outre élevé.

3. Objectifs de l'invention L'invention a donc notamment pour objectif de pallier les inconvénients de l'état de la technique cités ci-dessus.

Plus précisément l'invention a pour objectif de fournir un équipement de plongée qui soit complet et peu encombrant.

En particulier, l'invention a pour objectif de proposer un équipement de plongée qui permette de réaliser des prises de vue facilement, quelle que soit la profondeur, et dans des conditions d'éclairage convenables.

Un objectif de l'invention est également de fournir un équipement de plongée qui soit léger.

Un autre objectif de l'invention est de fournir un équipement de plongée qui soit fiable et simple à mettre en œuvre.

L'invention a encore pour objectif de fournir un équipement de plongée dont le plongeur puisse s'équiper en quelques secondes.

Un autre objectif de l'invention est de fournir un équipement de plongée qui soit résistant et durable dans le temps.

L'invention a également pour objectif de fournir un équipement de plongée qui soit évolutif et personnalisable.

Encore un objectif de l'invention est de fournir un équipement de plongée qui soit intuitif à utiliser.

4. Exposé de l'invention

Ces objectifs, ainsi que d'autres qui apparaîtront par la suite sont atteints à l'aide d'un équipement de plongée comprenant des moyens de solidarisation à un avant-bras d'un plongeur.

Selon l'invention, un tel équipement de plongée comprend un boîtier étanche dans lequel sont logés :

- des moyens d'éclairage apte à éclairer dans une direction ;

- une caméra vidéo orientée suivant ladite direction d'éclairement ;

lesdits moyens d'éclairage et ladite caméra vidéo étant agencés de sorte à être orientés suivant l'axe dudit avant-bras lorsque ledit équipement de plongée est solidarisé audit avant-bras Ainsi, de façon inédite, l'invention propose un équipement de plongée se portant à un avant-bras, permettant au plongeur de réaliser des prises de vue simplement, en dirigeant son bras dans la direction de la zone à filmer ou à photographier. La caméra et son éclairage étant avantageusement dirigés dans la même direction, il ne nécessite par ailleurs aucun réglage de la position de l'éclairage par rapport à la caméra.

Il convient de noter que les risques d'éblouissement du plongeur dus, par exemple, à une réflexion de la lumière émise par les moyens d'éclairage sur la bouteille ou le masque d'un autre plongeur, sont réduits, étant donné que cet équipement est solidarisé à un avant-bras du plongeur.

De préférence, un équipement de plongée tel que décrit ci-dessus comprend des moyens de commande desdits moyens d'éclairage comprenant un gyroscope.

Ainsi, le plongeur peut allumer, éteindre et faire varier l'intensité lumineuse des moyens d'éclairage simplement, en effectuant des mouvements ou des séquences de mouvement prédéfinis avec son avant-bras et/ou son poignet. Par ailleurs dans le cas où les moyens d'éclairage comprennent plusieurs lampes, il suffit au plongeur d'effectuer une séquence de mouvement prédéterminée pour sélectionner la ou les lampes qu'il veut utiliser.

Avantageusement, un équipement de plongée tel que décrit ci-dessus comprend :

- au moins un accéléromètre apte à mesurer une accélération dudit boîtier dans au moins une direction, résultant d'un tapotement dudit boîtier ;

- un microcontrôleur destiné à traiter des signaux émis par ledit accéléromètre ;

- un écran affichant des informations générées par ledit microcontrôleur ;

- une application de gestion des commandes manuelles exécutée par ledit microcontrôleur comparant l'intensité d'au moins un des signaux émis par l'accéléromètre avec au moins un seuil de référence prédéterminé représentatif d'un état d'affichage desdites informations, destinée à modifier lesdites informations affichée sur ledit écran de sorte à les rendre conformes audit état d'affichage, lorsque l'intensité desdits signaux est supérieure ou égale audit seuil de référence.

Le plongeur dispose ainsi d'une méthode particulièrement simple et intuitive pour naviguer dans les menus proposés à l'écran et valider ses choix.

Par ailleurs, on limite le risque que l'équipement présente un défaut d'étanchéité, en l'absence de bouton-pression.

De façon préférentielle, ledit accéléromètre est un accéléromètre à six axes.

Dans un mode de réalisation particulièrement avantageux de l'invention, un tel équipement de plongée comprend deux accéléromètres triaxiaux orientés sensiblement perpendiculairement l'un par rapport à l'autre.

Dans des variantes, il peut être envisagé de mettre en œuvre deux accéléromètres triaxaux décalés l'un par rapport d'un angle compris entre 30 et 150°.

Dans un mode de réalisation avantageux de l'invention, lesdits moyens de solidarisation comprennent au moins un aimant destiné à verrouiller ledit équipement sur l'avant-bras dudit plongeur.

Dans un mode de réalisation préféré de l'invention, un équipement de plongée tel que décrit ci-dessus comprend des moyens d'enregistrement d'au moins une image filmée par ladite caméra.

Dans un mode de réalisation particulier de l'invention, un équipement de plongée tel que décrit ci-dessus comprend un microcontrôleur, un écran d'affichage numérique, un émetteur- récepteur wifi et une batterie d'alimentation dudit microcontrôleur, dudit écran dudit émetteur-récepteur wifi(marque déposée).

L'équipement de plongée peut ainsi offrir des fonctionnalités d'un ordinateur de plongée. En outre, grâce à l'émetteur-récepteur wifi, il est possible de transférer facilement des informations, telles qu'un enregistrement vidéo réalisé avec la caméra intégrée, l'historique des dernières plongées ou des informations médicales concernant le plongeur, ... de l'équipement de plongée vers un terminal, tel qu'un ordinateur personnel ou un smartphone par exemple, ou vice-versa.

Selon un aspect préférentiel de l'invention, lesdits moyens d'éclairage comprennent au moins une diode électroluminescente.

On limite ainsi la consommation d'énergie des moyens d'éclairage.

Selon un aspect particulier de l'invention, un équipement de plongée tel que décrit ci-dessus comprend un connecteur aux normes militaires destiné à raccorder des moyens d'alimentation en électricité desdits moyens d'éclairage.

Avantageusement, un équipement de plongée tel que décrit ci-dessus comprend une interface de communication radio émettant dans la bande VLF et/ou dans la bande VHF.

Selon un aspect avantageux de l'invention, lesdits moyens de solidarisation sont configurés pour épouser une portion dudit avant-bras dudit plongeur.

L'invention concerne également un système pour l'équipement d'un plongeur comprenant :

- un manomètre destiné à être monté sur une bouteille d'air comprimé pour mesurer la pression dans ladite bouteille ;

- un module radio émetteur solidarisé audit manomètre, émettant un signal contenant une donnée représentative de ladite pression et/ou de l'autonomie de la batterie dudit module radio, lorsqu'il reçoit un signal d'activation ;

- un équipement de plongée tel que décrit ci-dessus, comprenant des moyens de solidarisation à un avant-bras dudit plongeur, un boîtier étanche dans lequel sont logés des moyens d'éclairage apte à éclairer dans une direction et une caméra vidéo orientée suivant ladite direction d'éclairement, des moyens de génération et d'émission d'un signal d'activation comprenant une antenne radio émettrice-réceptrice, des moyens de traitement dudit signal contenant une donnée représentative de ladite pression, lorsqu'il est reçu par ladite antenne, aptes à extraire ladite donnée de façon à pouvoir l'afficher sur un écran. L'invention permet ainsi au plongeur de consulter en permanence la pression résiduelle dans la bouteille sur l'écran de l'équipement de plongée solidarisé à son avant-bras, ce qui lui évite de s'arrêter pour examiner son manomètre et de commettre des erreurs de lecture du cadran du manomètre.

5. Liste des figures

D'autres caractéristiques et avantages de l'invention apparaîtront plus clairement à la lecture de la description suivante de trois modes de réalisation de l'invention, donnés à titre de simples exemples illustratifs et non limitatifs, et des dessins annexés parmi lesquels :

- la figure 1 illustre un plongeur équipé de différents matériels de plongée connus de l'état de la technique ;

la figure 2 est une vue de face, en perspective, d'un exemple de mode de réalisation d'un équipement de plongée selon l'invention ; la figure 3 est une vue en perspective de l'arrière de l'équipement de plongée présenté en référence à la figure 2 ;

la figure 4 est une vue éclatée de l'équipement de plongée présenté en référence à la figure 2 ;

la figure 5 est une vue d'un plongeur portant l'équipement de plongée présenté en référence à la figure 2 ;

- la figure 6 est une vue en perspective d'un autre exemple de mode de réalisation d'un équipement de plongée selon l'invention ;

la figure 7 est une vue en perspective d'un troisième exemple de mode de réalisation d'un équipement de plongée selon l'invention. 6. Description détaillée de l'invention

6.2. Exemple de mode de réalisation de l'invention

On a représenté sur la figure 2 un exemple de mode de réalisation d'un équipement de plongée 21 selon l'invention, pouvant être porté à l'avant-bras gauche ou à l'avant bras droit d'un plongeur.

Cet équipement 21 de plongée comprend un boîtier étanche 22 cintré de sorte à épouser la forme d'un l'avant-bras du plongeur, vissé sur un socle 23 amovible. Sur la face avant 24 du boîtier 22, six lampes à LED 26, réparties régulièrement le long d'un arc de cercle, et une caméra numérique 27 sont logées derrière une vitre étanche 25, résistant à une pression de 30 bars.

Dans ce mode de réalisation particulier de l'invention, les lampes à LED 26 ont une puissance nominale de 1000 lumens chacune. Sur ces six lampes à LED, quatre lampes émettent une lumière visible blanche et deux lampes émettent dans l'ultraviolet.

Les lampes à LED 26 et la caméra 27, placée au centre de celles-ci, sont orientées vers l'avant dans des directions parallèles à l'axe de l'équipement de plongée 21. Pour filmer l'environnement sous-marin sous la lumière UV des lampes 26 qui d'activé la fluorescence des poissons et des coraux, il suffit donc au plongeur d'orienter son bras vers la scène qu'il souhaite filmer.

Le boîtier 22 contient une batterie interne, un magnétomètre, un profondimètre et un microcontrôleur (non représentés sur la figure 2). Ce microcontrôleur permet notamment de traiter les signaux délivrés par deux accéléromètres triaxiaux orientés à 90° l'un par rapport à l'autre et par un gyroscope 211 mesurant la position angulaire de l'équipement 21 par rapport à une position de référence, dans laquelle le bras du plongeur est tendu et la paume de sa main est tournée vers le bas.

Le boîtier 22 comprend également une interface de communication radio dans les bandes VLF et VHF permettant de communiquer avec d'autres plongeurs ou avec un navire à la surface, et une mini-antenne radio émettrice-réceptrice permettant d'activer un module associé au manomètre monté sur le détendeur de la bouteille afin de recevoir du module un signal radio contenant une donnée représentative de la pression mesurée dans la bouteille.

Un écran TFT couleur 29 à haute luminosité de 3,5 pouces est prévu sur la face supérieure 28 de l'équipement de plongée 21. Cet écran 29 permet de visionner des images filmées par la caméra 27 et d'afficher des données générées par le microcontrôleur, afin d'indiquer au plongeur sa profondeur, sa direction, ou la pression résiduelle dans sa ou ses bouteilles, par exemple.

L'écran 29 est avantageusement placé derrière une glace 210 bombée dont l'effet loupe facilite la lecture de l'écran 29.

La figure 3 est une vue en perspective de l'arrière de l'équipement 21 de plongée. Sur la face latérale arrière 31, opposée à la face 24, est monté un connecteur étanche aux normes militaires 32, permettant de connecter une batterie extérieure, par exemple de 13 A. h, destinée notamment à alimenter les lampes 26. Cette batterie extérieure, s'accrochant à la bouteille du plongeur, assure à l'équipement 21 une autonomie d'environ 4 heures, dans le cas où les lampes 26 restent allumées à pleine puissance.

La figure 4 est une vue partiellement éclatée de l'équipement de plongée 21 solidarisé à l'avant-bras gauche 41 d'un plongeur.

Comme on peut le voir sur la figure 4, l'équipement de plongée 21 est maintenu fixé sur l'avant-bras gauche 41 par l'attraction exercée par deux aimants 42 Samarium-Cobalt, logés dans l'épaisseur du socle 23, sur deux aimants fins 43, de polarité inverse aux aimants 42, collés à l'intérieur de la combinaison du plongeur dans des positions en vis-à-vis des aimants 42.

Dans une variante de ce mode de réalisation, il peut être envisagé de remplacer les aimants fins 43 par deux pastilles ferromagnétiques fines.

Ces aimants 42 et 43 permettent au plongeur de solidariser l'équipement 21 de plongée sur son avant-bras 41, simplement en le posant sur ce dernier. Lorsque le plongeur a achevé sa plongée, il suffit au plongeur de tourner l'équipement de plongée 21 d'un quart de tour autour de son avant-bras, pour pouvoir le retirer.

Dans une variante de ce mode de réalisation particulier de l'invention, illustrée sur la figure 7, le socle 23 du boîtier 22 est équipé de deux sangles 71 et 72, munies d'une boucle et d'un ardillon, qui permettant de maintenir l'équipement de plongée 21 autour de l'avant-bras, à la manière d'un bracelet. La figure 5 illustre un plongeur 51 nageant avec l'équipement 21 de plongée solidarisé sur son avant-bras gauche 41.

Ce plongeur 51 peut ainsi prendre connaissance d'un coup d'oeil sur l'écran 29 de diverses informations, telles que, par exemple, la direction indiquée par le compas électronique ou la profondeur à laquelle il se trouve.

L'équipement de plongée 21 propose par ailleurs une aide au plongeur pour maintenir un cap. Il suffit pour cela au plongeur 51, nageant avec le bras gauche tendu vers l'avant, de surveiller si une flèche de couleur rouge ou de couleur verte s'affiche sur l'écran 29 et/ou si l'une des LEDs 26 située sur le côté gauche ou droit de l'équipement clignote, et d'infléchir sa direction en conséquence, respectivement, vers bâbord ou vers tribord. L'équipement de plongée propose également un aide au plongeur pour lui permettre de respecter scrupuleusement les moyens de décompression, lors de sa remontée en surface. Il lui suffit pour cela à chaque palier, de suivre les indications d'un décompteur qui s'affichent sur l'écran 29.

Le plongeur 51 peut également surveiller sur l'écran 29 la pression d'air dans sa bouteille grâce à la mini-antenne radio réceptrice contenue dans le boîtier 22. Lorsque la pression de la bouteille est inférieure à 50 bars, un message d'alerte s'affiche à l'écran 29, indiquant au plongeur que la bouteille a atteint la réserve d'air. Ce message est doublé d'un signal acoustique généré par un buzzer logé dans le boîtier 22.

Avantageusement, le plongeur 51 peut régler l'intensité lumineuse des lampes à LEDs 26 simplement en effectuant des mouvements avec son avant- bras gauche et/ou avec poignet gauche tels que :

- une flexion ou une extension de l'avant-bras gauche ;

une abduction ou une adduction du bras gauche ;

une pronation ou une supination du poignet gauche en orientant sa paume respectivement vers le bas ou vers le haut ;

qui vont être détectés par le microcontrôleur traitant les signaux délivrés par le gyroscope 211. Dans le cas où le microcontrôleur détecte une séquence de mouvements correspondant à une instruction de réglage prédéfinie de l'intensité des lampes à LED 26, celui-ci émet alors un signal numérique de commande interprétable par le pilote de contrôle d'un variateur de tension contrôlant les lampes à LEDs 26, de façon à faire varier l'intensité lumineuse conformément aux instructions données.

Dans ce mode de réalisation particulier de l'invention, il suffit ainsi au plongeur d'effectuer une flexion de son avant-bras suivie rapidement d'une supination pour augmenter l'intensité lumineuse délivrée par les lampes à LEDs 26 ou suivi d'une pronation, pour réduire l'intensité lumineuse. En basculant sa paume, par un mouvement de pronation ou de supination, vers l'intérieur ou l'extérieur d'un angle choisi, le plongeur peut ainsi ajuster l'intensité lumineuse entre 0 et 100 % de la puissance totale, en suivant une progression linéaire.

En outre, l'équipement de plongée 21 offre la possibilité au plongeur

51 de calibrer le gyroscope 211 avant d'effectuer une plongée, en effectuant un point zéro, en tendant son bras, la paume de la main dirigée vers le bas et/ou en simulant des séquences prédéfinies de commande, telles que par exemple le signal codifié "help" ou "rescue".

Le plongeur 51 peut d'autre part déclencher un signal de détresse lumineux en effectuant trois fois successivement un mouvement de supination ou de pronation. Suite à cette séquence de trois supinations ou pronations successives, les LEDs 26 vont émettre une série de flash lumineux régulièrement espacés dans le temps créant un effet stroboscopique, destinée à alerter des plongeurs nageant à proximité que le plongeur 51 est en difficulté.

Par ailleurs, dans le cas où le plongeur 51 se porte au secours d'un autre plongeur en détresse, il lui suffit pour réduire l'intensité de ses lampes à environ 300 lumens afin de ne pas éblouir le plongeur en détresse, d'effectuer deux mouvements rapides d'adduction de son avant-bras, dans un laps de temps sensiblement inférieur à 5 secondes. Dans une variante de ce mode de réalisation particulier de l'invention, il peut être envisagé que le signal de détresse lumineux émis par les lampes 26 soit une séquence successivement de trois flashs lumineux de courte durée, de trois flashs lumineux de plus longue durée et de trois flashs lumineux de courte durée, correspondant en langage morse au message « SOS ».

Il convient de noter que le plongeur peut personnaliser à sa convenance les séquences de mouvements associées aux commandes de gestion de la lumière, en les sélectionnant dans un menu proposé sur l'écran 29.

Pour se déplacer au sein des menus s'affichant sur l'écran 29, il suffit au plongeur de tapoter les bords de l'écran 29 dans une des quatre directions du plan de l'écran 29 (gauche/droite/devant/dessus). Le plongeur confirme sa sélection en tapotant sur le devant 40 de l'écran 29 de manière sensiblement perpendiculaire. Ceci est rendu possible grâce aux deux accéléromètres triaxiaux orienté l'un par rapport à l'autre selon un angle sensiblement égal à 90°, qui permettent de mesurer la direction et le sens de l'accélération résultant d'un tapotement exercé sur l'écran 29.

L'équipement de plongée 21 permet par ailleurs au plongeur 51 de communiquer avec d'autres plongeurs, ou avec un bateau en surface, situés dans un rayon maximal de 30 mètres, par l'intermédiaire d'une antenne émettrice/réceptrice à ondes VLF de fréquence 8000 Hz, logée dans le boitier 22.

Le boitier 22 contient également d'une antenne émettrice en ferrite pour la VHF permettant au plongeur 51 d'envoyer des informations à un bateau sur un canal préétabli, lorsqu'il se trouve à moins de 3 mètres de profondeur. Le plongeur 51 peut ainsi signaler à l'équipage du bateau qu'il remonte un plongeur en détresse ayant besoin d'une assistance rapide.

Lorsque le plongeur en détresse est remonté à bord du bateau, un médecin peut ainsi télécharger sur un terminal, tel qu'une tablette, les données de plongée et/ou le carnet de santé stockés dans l'équipement de plongée 21, grâce à une liaison wifi(marque déposée), et prendre connaissance de l'historique des expositions hyperbares auxquelles le plongeur a été soumis, avant d'intervenir sur celui-ci .

Une adresse uniq ue fixe, de type IP, est attribuée à chaque équipement de plongée 21, ce q ui permet de l'identifier sur un réseau ouvert, de type point à point, basé selon un protocole TCP/IP. Ainsi avant une plongée en groupe, chaque plongeur peut accéder aux informations du boîtier des autres membres du groupe en sélectionnant le nom d'un plongeur dans un annuaire s'affichant à l'écran . Il est ainsi possible de surveiller les réserves d'air de chaque plongeur du groupe, sans avoir à se déplacer pour consulter le manomètre de chacun des plongeurs.

6.2. Autre exemple de mode de réalisation de l'invention

On a illustré en figure 6 un autre exemple de mode de réalisation d'un équipement de plongée selon l'invention, destiné à être fixé à un avant-bras d'un plongeur.

Cet équipement de plongée 61 est formé de deux demi-coquilles 62i et 62 2 métalliques qui s'articulent autour d'une charnière 63.

Le plongeur peut verrouiller l'équipement 61 à un de ses avant-bras grâce à une roue à rochet montée dans l'axe de la charnière 63.

L'éq uipement de plongée 61 s'ajuste à l'avant-bras du plongeur, grâce à des semelles 64 thermoplastiq ues en polycarbonate fixés sur l'intérieur des demi-coquilles.

Pour déverrouiller l'équipement de plongée 61, il suffit au plongeur d'appuyer sur un bouton (non représenté sur la figure 6), qui décale la roue à rochet sur son axe et libère le cliquet de la roue. Lorsque le plongeur relâche le bouton, la roue à rochet est repoussée dans sa position de verrouillage sous la pression d'un ressort.

Chaque demi-coquille 62i et 62 2 comprend, sur sa face 65 plane orientée vers la main du plongeur, un logement 66 accueillant quatre diodes électroluminescentes 67 de couleur blanche, ayant une puissance nominale de 600 lumens. Le plongeur dispose ainsi d'un éclairage d'une puissance nominale de 4800 lumens, dirigé selon l'axe de son avant-bras.

La demi-coquille supérieure 62i comprend également deux lampes à LED 68 dont la bande d'émission se situe majoritairement dans les ultra- violets, destinées à activer la fluorescence des poissons et des coraux.

La demi-coquille inférieure 62 2 comprend quant à elle une lampe 69 à LED émettant dans les ultra-violets et une caméra 610 embarquée, comportant un capteur photographique numérique et une mémoire enregistreur stockant les images et/ou les films produits par la caméra .

Sur chaque demi-coquille, le logement 66 des lampes est fermé par une vitre résistant à une pression de 30 bars, dont l'étanchéité est assurée par un joint torique en élastomère.

L'éq uipement de plongée 61 est également équipé d'un gyroscope 615 mesurant la position angulaire de l'équipement 61 selon six axes. Les données mesurées par le gyroscope 615 sont traitées par un microcontrôleur (non représenté sur la figure 6) qui pilote l'état des lampes 67, 68 et 69.

Pour sélectionner un ou plusieurs des groupes de lampe 67, 68 et/ou 69 devant être allumés ou éteints, il suffit donc au plongeur de réaliser une séquence de mouvements prédéterminée avec son avant-bras portant l'équipement 61 et/ou avec son poignet. Le réglage de l'intensité lumineuse du groupe de lampe sélection se règle en réalisant une abduction avec le bras puis une pronation ou une supination progressive du poignet, jusqu'à atteindre l'intensité lumineuse souhaitée.

La demi-coquille 62i supérieure de l'équipement de plongée 61 se prolonge vers l'arrière par un boîtier 61 1 présentant la même courbure que la demi-coquille 62i r comprenant dans son épaisseur un écran couleur 612 à haute luminosité TFT de 2,4 pouces, placé derrière une glace 613, similaire à l'écran 29.

La navigation dans les menus s'affichant à l'écran 612 s'effectue en tapotant les bords ou la surface de l'écran 612, de façon similaire à l'écran 29. Un connecteur étanche 614, conforme aux normes militaires, est fixé à l'extrémité arrière du boitier 611. Ce connecteur 614 permet de recharger une batterie interne logée dans le boitier, qui alimente notamment le microcontrôleur, le gyroscope, et les autres capteurs de l'équipement, et de brancher une batterie externe alimentant les lampes 67, 68 et 69.

6.3. Autres caractéristiques optionnelles et avantages de l'invention

Dans une variante des modes de réalisation de l'invention détaillés ci- dessus, il peut être prévu que :

les aimants destinés à verrouiller l'équipement de plongée 21 sur l'avant-bras du plongeur soit des aimants néodymes ou tout autres aimants à base d'un alliage de terre rare connus ;

l'écran 29 soit un écran LCD couleur de 1 à 4 pouces ;

l'écran 29 soit un écran tactile à détection optique ;

l'équipement de plongée comprenne une centrale inertielle comprenant un accéléromètre triaxial et un gyromètre, destinés à mesurer l'accélération et la vitesse de rotation de l'équipement selon trois axes perpendiculaires.