Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
INFLATABLE WATERCRAFT COMPRISING A FLOATING ELEMENT, A STEERING UNIT AND A PROPULSION UNIT
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2019/202254
Kind Code:
A2
Abstract:
Disclosed is a watercraft comprising at least: an inflatable floating element (3), a propulsion unit (7) and a steering unit (9). The inflatable floating element has at least one hole (75, 77) for accommodating the propulsion unit (7) and/or the steering unit (9). The steering unit (9) includes a primary interface element configured to effect the attachment in the at least one hole (75, 77). The primary interface element has a first attachment part (81, 253), a second attachment part (83, 255) and a secondary interface element configured to securely connect the first attachment part (81, 253) to the second attachment part (83, 255) of the primary interface element (79, 251). The first attachment part (81, 253) has a first attachment surface portion that is oriented in a first direction of insertion into the hole (75, 77), and the second attachment part (83, 255) has a second attachment surface portion that is oriented in a second direction of insertion running opposite the first direction. The first and second attachment surface portions form a concave attachment surface defining a reception zone for receiving a portion of the inflatable floating element (3) in a position in which the first attachment part (81, 253) is securely connected to the second attachment part (83, 255).

More Like This:
Inventors:
JAHAN, Alexis (3B place de la Sorbonne, Paris, 75005, FR)
Application Number:
FR2019/050890
Publication Date:
October 24, 2019
Filing Date:
April 16, 2019
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
JAHAN, Alexis (3B place de la Sorbonne, Paris, 75005, FR)
International Classes:
B63B35/79; B63B7/08; B63B35/74; B63H16/10
Domestic Patent References:
WO2016099406A12016-06-23
Attorney, Agent or Firm:
CABINET GERMAIN & MAUREAU (B.P.6153, Lyon Cedex 06, 69466, FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Embarcation comportant au moins : un organe de flottaison gonflable, une unité de propulsion (7) et une unité de direction (9), l'organe de flottaison gonflable comprenant au moins un évidement (75,77) destiné à accueillir ladite unité de propulsion (7) et/ou ladite unité de direction (9), l'unité de propulsion (7) et/ou l'unité de direction (9) comportant un élément d'interface primaire (79, 251) configuré pour réaliser la fixation dans ledit au moins un évidement (75, 77), l'élément d'interface primaire (79, 251) comportant une première partie de fixation (81,253), une deuxième partie de fixation (83,255) et un élément d'interface secondaire (149, 301) configuré pour solidariser la première partie de fixation (81,253) et la deuxième partie de fixation (83,255) de l'élément d'interface primaire (79,251), la première partie de fixation (81,253) comportant une première portion de surface de fixation (91,263) orientée dans une direction d'insertion (107) dans ledit évidement (75,77) dans un premier sens et la deuxième partie de fixation (83,255) comportant une deuxième portion de surface de fixation (93,265) orientée dans la direction d'insertion (107) selon un second sens opposé au premier sens, la première et la seconde portion de surface de fixation formant une surface de fixation concave définissant une zone de réception d'une portion de l'organe de flottaison gonflable (3) dans une position de solidarisation de la première partie de fixation (81,253) et de la deuxième partie de fixation (83,255).

2. Embarcation selon la revendication 1, dans laquelle l'élément d'interface primaire (79,251) définit une ouverture primaire (85, 257) dans l'organe de flottaison gonflable (3) à travers laquelle l'élément d'interface secondaire (149, 301) peut se loger.

3. Embarcation selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans laquelle l'élément d'interface secondaire (149, 301) comprend une première partie (151, 303) et une deuxième parties (153, 305) insérées suivant deux sens opposés à travers l'au moins une ouverture (85, 257) définie par l'élément d'interface primaire (79, 251) et configurés pour se solidariser l'un avec l'autre, définissant une ouverture secondaire (155, 307) dans l'organe de flottaison gonflable (3) destinée à recevoir une partie inférieure (19) de l'unité de propulsion (7) ou une pièce d'interface (221) de l'unité de direction (9),

4. Embarcation selon la revendication 3, dans laquelle l'ouverture secondaire (155) est dimensionnée de sorte qu'un élément de positionnement (27) de l'unité de propulsion (7) puisse y être insérée et comportant un orifice (157) définissant un rebord (159) sur la partie supérieure (151), qui est dimensionné afin d'accueillir l'épaulement (29) dudit élément de positionnement (27), et comprenant un dispositif (163, 167) permettant de connecter de manière amovible l'unité de propulsion (7) à l'organe de flottaison (3) après l'insertion de l'élément de positionnement (27) dans l'ouverture secondaire (155).

5. Embarcation selon l'une des revendications 3 ou 4, dans laquelle : la première partie de fixation (81) de l'élément d'interface primaire (79) comprend plusieurs premières colonnes (95) dont les bases reposent sur une surface d'appui (103) et qui sont reliées à une surface de fixation (91) par des nervures de maintien (99), la surface d'appui (103) étant disposée à une extrémité de la surface de fixation (91) et orientée transversalement à la direction d'insertion (107), lesdites premières colonnes (95) et les nervures de maintien (99) servant de support à une première partie (151) de l'élément d'interface secondaire (149) ; la deuxième partie de fixation (83) de l'élément d'interface primaire (79) comprend plusieurs deuxièmes colonnes (97) dont les bases reposent sur une surface d'appui (105) et qui sont reliés à une surface de fixation (93) par des nervures de maintien (101), la surface d'appui (105) étant disposée à une extrémité de la surface de fixation (93) et orientée transversalement à la direction d'insertion (107), lesdites deuxièmes colonnes (97) et les nervures de maintien (101) servant de support à la deuxième partie (153) de l'élément d'interface secondaire (149) ;

6. Embarcation selon la revendication 5, dans laquelle : l'orifice (157) de la première partie (151) de l'élément d'interface secondaire (149) définit une surface d'appui (161) destinée à reposer sur les colonnes (95) de la première partie de fixation(81) de l'élément d'interface primaire (79), l'orifice (157) définissant également une bride (183) destinée à reposer sur les nervures de maintien (99) de ladite première partie de fixation (81).

7. Embarcation selon l'une des revendications 5 ou 6, dans laquelle : la deuxième partie (153) de l'élément d'interface secondaire (149) comprend une bride (185) destinée à être en contact avec les colonnes (97) et les nervures de maintien (101) de la deuxième partie de fixation (83) de l'élément d'interface primaire (79).

8. Embarcation selon la revendication 1, dans laquelle : la première partie de fixation (81) de l'élément d'interface primaire (79) comprend plusieurs premiers orifices primaires (109) traversant de part en part la surface d'appui (103) de manière à aligner lesdits premiers orifices primaires (109) avec plusieurs premiers orifices secondaires (111) traversant de part en part la surface d'appui (105) de la deuxième partie de fixation (83), lesdits premiers orifices (109, 111) étant destinés à être traversés par un dispositif de fixation faisant partie de l'élément d'interface secondaire (149) ; et la première partie (151) de l'élément d'interface secondaire (149) comporte plusieurs puits de réception (179) tels que des alésages creux partant perpendiculairement à la surface d'appui (161) le long de la surface extérieure de la paroi tubulaire (175), lesdits puits de réception (179) étant destinés à traverser les premiers orifices (109, 111) de l'élément d'interface primaire (79) et à venir s'aligner un à un avec plusieurs puits de réception (181) tel que des alésages creux également présents sur la partie inférieure (153) le long de la paroi tubulaire (177) et perpendiculaires à la bride (185).

9. Embarcation selon n'importe laquelle des revendications 1 à 3, caractérisé en ce que la pièce d'interface (221) possède une extrémité supérieure (223) destinée être fixée à un arbre (211) et à en faire partie, ainsi qu'une extrémité inférieure (225) comprenant une languette à déformation élastique destinée à être insérée dans le trou de fixation (229) d'un gouvernail (219) prévu à cet effet.

10. Embarcation selon la revendication 4, caractérisé en ce que : la première partie de fixation (253) du deuxième élément d'interface primaire (251) comprend une pluralité de premières nervures de support (271) dont les bases reposent sur une première surface d'appui (275) et qui sont reliées à la surface de fixation (263) afin de consolider l'ensemble, la première surface d'appui (275) étant disposée à une extrémité d'une première surface de fixation (263) et orientée transversalement à la direction d'insertion (279), et lesdites premières nervures de support (271) servant de support à la première partie (303) du deuxième élément d'interface secondaire (301) ; la deuxième partie de fixation (255) du deuxième élément d'interface primaire (251) comprend une pluralité de deuxièmes nervures de support (273) dont les bases reposent sur une deuxième surface d'appui (277) et qui sont reliées à la surface de fixation (265) afin de consolider l'ensemble, la deuxième surface d'appui (277) étant disposée à une extrémité d'une deuxième surface de fixation (265) et orientée transversalement à la direction d'insertion (279), et lesdites deuxièmes nervures de support (273) servant de support à la deuxième partie (305) de l'élément d'interface secondaire (301) ; la première paroi tubulaire (313) de la première partie (303) du deuxième élément d'interface secondaire (301) possède une première extrémité (317) débouchant sur une surface d'appui (325), le diamètre interne de ladite première paroi tubulaire (313) vers la première extrémité (317) étant dimensionné de façon à ce que l'arbre (211) puisse y être inséré jusqu'à ce qu'il soit retenu par la bague de retenue (217), ladite bague de retenue (217) étant dimensionnée afin de s'imbriquer dans la première paroi tubulaire (313), le diamètre de la première paroi tubulaire (313) diminuant progressivement de la première extrémité (317) jusqu'à la deuxième extrémité (319) où il correspond au diamètre de l'arbre (211) ; et la deuxième paroi tubulaire (315) de la deuxième partie (305) du deuxième élément d'interface secondaire (301) possède une première extrémité (321) dimensionnée de sorte que la deuxième extrémité (319) de la première partie (303) puisse s'y emboîter, le diamètre de la deuxième paroi tubulaire (315) diminuant progressivement de la première extrémité (321) jusqu'à la deuxième extrémité (323) où le diamètre interne correspond au diamètre de l'arbre (211).

11. Embarcation selon la revendication 5, caractérisé en ce que la première partie de fixation (253) du deuxième élément d'interface primaire (251) comprend plusieurs deuxièmes orifices primaires (281) traversant de part en part la surface d'appui (275) de manière à aligner lesdits deuxièmes orifices primaires (281) avec plusieurs deuxièmes orifices secondaires (283) traversant de part en part la surface d'appui (277) de la deuxième partie de fixation (255) lesdits deuxièmes orifices (281, 283) éant destinés à être traversés par un dispositif de fixation faisant partie du quatrième élément d'interface (301) ; et la première partie (303) de l'élément d'interface secondaire (301) comporte plusieurs puits de réception (329) tels que des alésages creux qui partant de la surface d'appui (325) le long de la surface extérieure de la paroi tubulaire (313), lesdis puits de réception (329) étant destinés à traverser les deuxièmes orifices (281, 283) du deuxième élément d'interface primaire (251) et à venir s'aligner un à un avec plusieurs puits de réception (331) tels que des alésages creux également présents le long de la surface extérieure de la paroi tubulaire (315) et partant de la surface d'appui (327).

12. Embarcation selon l'une des revendications précédentes, dans laquelle l'unité de propulsion (7) comporte une partie supérieure (11) avec un siège (13) fixé au- dessus de ladite partie supérieure, des pédales (15) reliées à une manivelle (17) fixées à ladite partie supérieure (11) en dessous dudit siège afin d'être actionnées par une personne assise sur ledit siège, une partie inférieure (19) dotée d'une hélice (21) montée de manière fonctionnelle à ladite partie inférieure, un système d'accouplement (23, 25, 26) situé dans les parties supérieures et inférieures (11) et (19) permettant de faire la liaison entre la manivelle (17) et l'hélice (21).

13. Embarcation selon la revendication 12, caractérisé en ce que le système d'accouplement (23, 25, 26) de l'unité de propulsion (7) comprend une courroie (23) reliant la manivelle (17) à une poulie (25) fixée à l'arbre de l'hélice (21), ladite courroie étant maintenue sous tension par un galet tendeur ajustable (26) constitué d'une poulie et d'un ressort, de manière à se tordre le long d'une partie linéaire de celle-ci, permettant de relier directement la manivelle (17) à la poulie (25) malgré le fait que leurs axes soient perpendiculaires l'un par rapport à l'autre.

14. Embarcation selon l'une des revendications précédentes, dans laquelle l'unité de direction (9) comportant un arbre vertical (211) possédant une extrémité supérieure et une extrémité inférieure (213), un guidon (215) s'étendant transversalement au-dessus dudit arbre (211), et une bague de retenue (217) faisant saillie radialement de l'arbre à une certaine distance de son extrémité inférieure (213), un gouvernail (219), et une pièce d'interface (221) permettant de connecter de manière amovible le gouvernail à la partie inférieure de l'arbre.

Description:
Embarcation gonflable comportant un organe de flottaison, une unité de direction et une unité de propulsion

Domaine de l’invention

La présente invention se rapporte à une embarcation comportant un organe de flottaison, une unité de propulsion et une unité d'orientation.

Art antérieur

De manière connue, le document WO 2016/099406 présente une embarcation gonflable comportant en son centre un évidement de forme spéciale, dans laquelle le boîtier d'un mécanisme d'entraînement est inséré avant que l'embarcation soit remplie d'air.

Pendant que l'embarcation est remplie d'air, la pression d'air ancre fermement le boîtier du mécanisme d'entraînement dans une position appropriée.

Toutefois, ces solutions ne donnent pas une entière satisfaction.

En effet, gonfler l'embarcation après avoir inséré les moyens de propulsion dans un logement de l'embarcation complique l'assemblage de ladite embarcation.

Ce mode de solidarisation par pression présente des limites, les moyens de propulsions risquent de se détacher de l'embarcation si la pression de gonflage de celle-ci baisse ou encore si une force trop importante est exercée sur lesdits moyens de propulsions.

La présente invention a pour but de résoudre tout ou partie des inconvénients mentionnés ci-dessus.

Exposé de l'invention A cet effet, la présente invention concerne une embarcation comportant au moins : un organe de flottaison gonflable, une unité de propulsion et une unité de direction, l'organe de flottaison gonflable comprenant au moins un évidement destiné à accueillir ladite unité de propulsion et/ou ladite unité de direction, l'unité de propulsion et/ou l'unité de direction comportant un élément d'interface primaire configuré pour réaliser la fixation dans ledit au moins un évidement, l'élément d'interface primaire comportant une première partie de fixation, une deuxième partie de fixation et un élément d'interface secondaire configuré pour solidariser la première partie de fixation et la deuxième partie de fixation de l'élément d'interface primaire, la première partie de fixation comportant une première portion de surface de fixation orientée dans une direction d'insertion dans ledit évidement dans un premier sens et la deuxième partie de fixation comportant une deuxième portion de surface de fixation orientée dans la direction d'insertion selon un second sens opposé au premier sens, la première et la seconde portion de surface de fixation formant une surface de fixation concave définissant une zone de réception d'une portion de l'organe de flottaison gonflable dans une position de solidarisation de la première partie de fixation et de la deuxième partie de fixation.

Selon un mode de réalisation, l'élément d'interface primaire définit une ouverture primaire dans l'organe de flottaison gonflable à travers laquelle l'élément d'interface secondaire peut se loger.

Selon un mode de réalisation, l'élément d'interface secondaire comprend une première partie et une deuxième parties insérées suivant deux sens opposés à travers l'au moins une ouverture définie par l'élément d'interface primaire et configurés pour se solidariser l'un avec l'autre, définissant une ouverture secondaire dans l'organe de flottaison gonflable destinée à recevoir une partie inférieure de l'unité de propulsion ou une pièce d'interface de l'unité de direction,

Selon un mode de réalisation, l'ouverture secondaire est dimensionnée de sorte qu'un élément de positionnement de l'unité de propulsion puisse y être insérée et comportant un orifice définissant un rebord sur la partie supérieure, qui est dimensionné afin d'accueillir l'épaulement dudit élément de positionnement, et comprenant un dispositif permettant de connecter de manière amovible l'unité de propulsion à l'organe de flottaison après l'insertion de l'élément de positionnement dans l'ouverture secondaire.

Selon un mode de réalisation, la première partie de fixation de l'élément d'interface primaire comprend plusieurs premières colonnes dont les bases reposent sur une surface d'appui et qui sont reliées à une surface de fixation par des nervures de maintien, la surface d'appui étant disposée à une extrémité de la surface de fixation et orientée transversalement à la direction d'insertion, lesdites premières colonnes et les nervures de maintien servant de support à une première partie de l'élément d'interface secondaire ;

la deuxième partie de fixation de l'élément d'interface primaire comprend plusieurs deuxièmes colonnes dont les bases reposent sur une surface d'appui et qui sont reliés à une surface de fixation par des nervures de maintien, la surface d'appui étant disposée à une extrémité de la surface de fixation et orientée transversalement à la direction d'insertion, lesdites deuxièmes colonnes et les nervures de maintien servant de support à la deuxième partie de l'élément d'interface secondaire ;

Selon un mode de réalisation, l'orifice de la première partie de l'élément d'interface secondaire définit une surface d'appui destinée à reposer sur les colonnes de la première partie de fixation de l'élément d'interface primaire, l'orifice définissant également une bride destinée à reposer sur les nervures de maintien de ladite première partie de fixation.

Selon un mode de réalisation, la deuxième partie de l'élément d'interface secondaire comprend une bride destinée à être en contact avec les colonnes et les nervures de maintien de la deuxième partie de fixation de l'élément d'interface primaire.

Selon un mode de réalisation, la première partie de fixation de l'élément d'interface primaire comprend plusieurs premiers orifices primaires traversant de part en part la surface d'appui de manière à aligner lesdits premiers orifices primaires avec plusieurs premiers orifices secondaires traversant de part en part la surface d'appui de la deuxième partie de fixation, lesdits premiers orifices étant destinés à être traversés par un dispositif de fixation faisant partie de l'élément d'interface secondaire ; et la première partie de l'élément d'interface secondaire comporte plusieurs puits de réception tels que des alésages creux partant perpendiculairement à la surface d'appui le long de la surface extérieure de la paroi tubulaire, lesdits puits de réception étant destinés à traverser les premiers orifices de l'élément d'interface primaire et à venir s'aligner un à un avec plusieurs puits de réception tel que des alésages creux également présents sur la partie inférieure le long de la paroi tubulaire et perpendiculaires à la bride.

Selon un mode de réalisation, la pièce d'interface possède une extrémité supérieure destinée être fixée à un arbre et à en faire partie, ainsi qu'une extrémité inférieure comprenant une languette à déformation élastique destinée à être insérée dans le trou de fixation d'un gouvernail prévu à cet effet.

Selon un mode de réalisation, la première partie de fixation du deuxième élément d'interface primaire comprend une pluralité de premières nervures de support dont les bases reposent sur une première surface d'appui et qui sont reliées à la surface de fixation afin de consolider l'ensemble, la première surface d'appui étant disposée à une extrémité d'une première surface de fixation et orientée transversalement à la direction d'insertion, et lesdites premières nervures de support servant de support à la première partie du deuxième élément d'interface secondaire ; la deuxième partie de fixation du deuxième élément d'interface primaire comprend une pluralité de deuxièmes nervures de support dont les bases reposent sur une deuxième surface d'appui et qui sont reliées à la surface de fixation afin de consolider l'ensemble, la deuxième surface d'appui étant disposée à une extrémité d'une deuxième surface de fixation et orientée transversalement à la direction d'insertion, et lesdites deuxièmes nervures de support servant de support à la deuxième partie de l'élément d'interface secondaire ;

la première paroi tubulaire de la première partie du deuxième élément d'interface secondaire possède une première extrémité débouchant sur une surface d'appui, le diamètre interne de ladite première paroi tubulaire vers la première extrémité étant dimensionné de façon à ce que l'arbre puisse y être inséré jusqu'à ce qu'il soit retenu par la bague de retenue, ladite bague de retenue étant dimensionnée afin de s'imbriquer dans la première paroi tubulaire, le diamètre de la première paroi tubulaire diminuant progressivement de la première extrémité jusqu'à la deuxième extrémité où il correspond au diamètre de l'arbre ; et

la deuxième paroi tubulaire de la deuxième partie du deuxième élément d'interface secondaire possède une première extrémité dimensionnée de sorte que la deuxième extrémité de la première partie puisse s'y emboîter, le diamètre de la deuxième paroi tubulaire diminuant progressivement de la première extrémité jusqu'à la deuxième extrémité où le diamètre interne correspond au diamètre de l'arbre.

Selon un mode de réalisation, la première partie de fixation du deuxième élément d'interface primaire comprend plusieurs deuxièmes orifices primaires traversant de part en part la surface d'appui de manière à aligner lesdits deuxièmes orifices primaires avec plusieurs deuxièmes orifices secondaires traversant de part en part la surface d'appui de la deuxième partie de fixation lesdits deuxièmes orifices étant destinés à être traversés par un dispositif de fixation faisant partie du quatrième élément d'interface; et

la première partie de l'élément d'interface secondaire comporte plusieurs puits de réception tels que des alésages creux qui partant de la surface d'appui le long de la surface extérieure de la paroi tubulaire, lesdits puits de réception étant destinés à traverser les deuxièmes orifices du deuxième élément d'interface primaire et à venir s'aligner un à un avec plusieurs puits de réception tels que des alésages creux également présents le long de la surface extérieure de la paroi tubulaire et partant de la surface d'appui.

Selon un mode de réalisation, l'unité de propulsion comporte une partie supérieure avec un siège fixé au-dessus de ladite partie supérieure, des pédales reliées à une manivelle fixées à ladite partie supérieure en dessous dudit siège afin d'être actionnées par une personne assise sur ledit siège, une partie inférieure dotée d'une hélice montée de manière fonctionnelle à ladite partie inférieure, un système d'accouplement situé dans les parties supérieures et inférieures et permettant de faire la liaison entre la manivelle et l'hélice.

Selon un mode de réalisation, le système d'accouplement de l'unité de propulsion comprend une courroie reliant la manivelle à une poulie fixée à l'arbre de l'hélice, ladite courroie étant maintenue sous tension par un galet tendeur ajustable constitué d'une poulie et d'un ressort, de manière à se tordre le long d'une partie linéaire de celle-ci, permettant de relier directement la manivelle à la poulie malgré le fait que leurs axes soient perpendiculaires l'un par rapport à l'autre.

Selon un mode de réalisation, l'unité de direction comportant un arbre vertical possédant une extrémité supérieure et une extrémité inférieure, un guidon s'étendant transversalement au-dessus dudit arbre, et une bague de retenue faisant saillie radialement de l'arbre à une certaine distance de son extrémité inférieure, un gouvernail, et une pièce d'interface permettant de connecter de manière amovible le gouvernail à la partie inférieure de l'arbre.

Les différents aspects définis ci-dessus non incompatibles peuvent être combinés.

Brève description des figures

L'invention sera encore mieux comprise à l'aide de la description détaillée qui est exposée ci-dessous en regard du dessin annexé dans lequel :

• la figure 1 est une vue latérale en perspective d'une embarcation selon l'invention ;

• La figure 2 est une vue en perspective supérieure explosée d'une embarcation selon l'invention ;

• la figure 3 est une vue en élévation latérale d'une coupe transversale de l'unité de propulsion d'une embarcation représenté dans les figures 1 et 2 selon l'invention ;

• la figure 4a est une vue en perspective supérieure éclatée d'un premier élément d'interface consolidant l'ouverture dans l'organe de flottaison à travers lequel s'insère le deuxième élément d'interface représenté sur les figures 5a et 5b selon l'invention; • la figure 4b est une vue en perspective inférieure éclatée du premier élément d'interface de la figure 4a selon l'invention ;

• la figure 5a est une vue en perspective supérieure éclatée d'un deuxième élément d'interface dans lequel l'unité de propulsion peut être insérée et verrouillée selon l'invention ;

• la figure 5b est une vue en perspective inférieure éclatée du deuxième élément d'interface de la figure 5a selon l'invention ;

• la figure 6 est une vue de dessus en perspective de la partie centrale d'une embarcation représenté sur les figures 1 et 2 pendant l'installation de l'unité de propulsion selon l'invention ;

• les figures 7a, 7b et 7c sont des vues schématiques en élévation latérale montrant les différentes étapes de l'installation de l'unité de propulsion dans le boîtier que constitue l'assemblage des premier et deuxième éléments d'interface représentés sur les figures 4a, 4b, 5a et 5b selon l'invention ;

• la figure 8 est une vue éclatée d'une coupe transversale en élévation latérale de la partie inférieure de l'unité de direction, et la façon dont elle peut être installée à travers l'organe selon l'invention ;

• la figure 9a est une vue en perspective supérieure éclatée d'un troisième élément d'interface consolidant l'ouverture dans l'organe de flottaison à travers lequel s'insère le quatrième élément d'interface représenté sur les figures 10a et 10b selon l'invention ;

• la figure 9b est une vue en perspective inférieure éclatée du troisième élément d'interface de la figure 9a selon l'invention ;

• la figure 10a est une vue en perspective supérieure éclatée d'un quatrième élément d'interface dans lequel l'unité de direction peut être insérée et sécurisée selon l'invention ;

• la figure 10b est une vue en perspective inférieure éclatée du quatrième élément d'interface de la figure 10a selon l'invention ;

• la figure 11 est une vue de dessus en perspective du gouvernail d'une embarcation représenté sur les figures 1 et 2 selon l'invention ; • la figure 12 est une vue de dessus en perspective de la pièce d'interface du gouvernail d'une embarcation représenté sur les figures 1 et 2 selon l'invention ;

• la figure 13a est une vue en perspective supérieure de la bague de retenue de l'unité de direction selon l'invention ;

• la figure 13b est une vue en élévation latérale d'une coupe transversale de la bague de retenue représenté sur la figure 13a selon l'invention ; et

• la figure 14 est une vue en élévation latérale d'une coupe transversale de l'unité de direction installée sur l'embarcation représenté sur les figures 1 et 2 selon l'invention.

Description en référence aux figures L'embarcation 1 selon la réalisation préférée de l'invention telle qu'illustrée dans les figures 1 à 14 comprend trois éléments de bases, à savoir :

• Une unité de flottaison gonflable 3 similaire à un organe de Stand Up Paddle ayant une proue, une partie centrale 5 et une proue ;

• Une unité de propulsion et d'assise 7 qui se connecte de manière amovible à la partie centrale de l'organe 3 ;

• Une unité de direction 9 qui se connecte également de manière amovible à l'organe 5, à l'avant de l'unité de propulsion et d'assise 7.

Un espace suffisant se trouve entre l'unité de propulsion et d'assise 7 et l'unité de direction 9 pour qu'un utilisateur puisse monter sur l'organe et se tenir debout afin de se rassoir sur l'unité de propulsion et d'assise en cas de chute, notamment en eau profonde.

Comme illustré dans les figures 1 et 2 et selon un mode de réalisation de l'invention, l'organe de flottaison gonflable possède deux évidements définissant deux ouvertures à travers la partie centrale 5 de l'organe gonflable 3. Le premier évidement 75, destiné à accueillir l'unité de propulsion et d'assise 7, est situé de préférence vers le centre de poussée de l'organe 3. Le second évidement 77, destiné à accueillir l'unité de direction 9, est situé à l'avant du premier évidement 75. Les formes des évidements 75 et 77 une fois l'organe de flottaison 3 gonflée est voisine d'un parallélépipède rectangle concave en raison de la pression d'air s'exerçant sur les parois de ledit organe. Comme illustré sur les figures 1 à 3, l'unité de propulsion et d'assise 7 comprend une partie supérieure 11 avec un siège 13 fixé au-dessus de celle-ci. L'unité de propulsion et d'assise 7 comprend également des pédales 15 reliées à une manivelle 17 fixées à la partie supérieure 11 en dessous du siège 13 afin qu'elles puissent être actionnées par une personne assise sur ledit siège. L'unité 7 comprend également une partie inférieure 19 dotée d'une hélice 21 montée de manière fonctionnelle à celle-ci. L'hélice 21 est de préférence constituée de deux pales alignées afin de pouvoir facilement passer à travers une ouverture prévue à cet effet dans l'organe de flottaison 3.

Un système d'accouplement situé dans les parties supérieures et inférieures 11 et 19 permet de faire la liaison entre la manivelle 17 et l'hélice 21. De préférence ce système d'accouplement est constitué d'une courroie 23 reliant la manivelle 17 à une poulie 25 fixée à l'arbre de l'hélice. Cette courroie est maintenue sous tension par un galet tendeur ajustable 26 constitué d'une poulie et d'un ressort, de manière à se tordre le long d'une partie linéaire de celle-ci. Cela permet de relier directement la manivelle 17 à la poulie 25 malgré le fait que leurs axes soient perpendiculaires l'un par rapport à l'autre.

Enfin, l'unité de propulsion et d'assise 7 comporte un système de positionnement ayant la forme d'une boîte rectangulaire 27 avec au-dessus un épaulement 29 faisant radialement saillie de l'unité 7 entre les partie supérieures et inférieures 11 et 19 de celle-ci.

Tel qu'illustré, la partie supérieure 11, la boîte 27 et la partie inférieure 19 forment ensemble un logement hermétique pouvant être constitué de deux demi- coques moulées en plastique et dans lequel viennent se loger la manivelle 17 et les pièces mécaniques du système d'accouplement 23, 25 et 26.

Comme illustré dans les figures 2, 4a, 4b et conformément à l'invention, un premier élément d'interface 79 constitué d'une partie supérieure 81 et d'une partie inférieure 83 définit une ouverture 85 dans la partie centrale 5 de l'organe gonflable 3 à travers laquelle les parties supérieure et inférieure 151 et 153 d'un deuxième élément d'interface 149 décrit plus loin peuvent se loger confortablement comme expliqué ci- après.

Les parties supérieure et inférieure 81 et 83 dudit premier élément d'interface sont de préférence fabriquées en matière plastique rigide. Elles comportent des portions de surface de fixation 91 et 93 et s'imbriquent l'une dans l'autre par le biais de surfaces de guidage 87 et 89 situées à une première extrémité desdites surfaces de fixations 91 et 93, et orientées sensiblement dans la direction d'insertion 107. Ces parties supérieure et inférieure 81 et 83 s'insèrent verticalement à travers le premier évidement 75 de l'organe de flottaison gonflable 3, dans un premier sens pour la partie supérieure 81, et dans un second sens opposé au premier pour la partie inférieure 83. Une fois les parties supérieure et inférieure 81 et 83 insérées à travers l'organe 3 et imbriquées l'une dans l'autre, la surface en contact avec l'organe 3 dudit premier élément d'interface 79 à la forme d'un parallélépipède rectangle concave épousant le premier évidement 75.

La partie supérieure 81 du premier élément d'interface 79 comprend plusieurs colonnes 95 telles que des alésages creux dont les bases reposent sur une surface d'appui 103 et qui sont reliées à la surface de fixation 91 par des nervures de maintien 99 qui permettent de consolider l'ensemble. La surface d'appui 103 est disposée à une extrémité de la surface de fixation 91 et est orientée transversalement à la direction d'insertion 107. Lesdites colonnes 95 et les nervures de maintien 99 servent de support à la partie supérieure 151 du deuxième élément d'interface 149.

La partie inférieure 83 du premier élément d'interface 79 comprend également plusieurs colonnes 97 telles que des alésages creux dont les bases reposent sur une surface d'appui 105 et qui sont reliés à la surface de fixation 93 par des nervures de maintien 101 qui permettent de consolider l'ensemble. La surface d'appui 105 est disposée à une extrémité de la surface de fixation 93 et est orientée transversalement à la direction d'insertion 107. Lesdites colonnes 97 et les nervures de maintien 101 servent de support à la partie inférieure 153 du deuxième élément d'interface 149.

Les colonnes 97 et la surface d'appui 105 de la partie inférieure 83 du premier élément d'interface 79 sont destinées à venir s'aligner et à entrer en contact avec les colonnes 95 et la surface d'appui 103 de la partie supérieure 81.

La partie supérieure 81 comprend plusieurs orifices 109 traversant de part en part la surface d'appui 103 de manière à aligner lesdits orifices 109 avec plusieurs orifices 111 traversant de part en part la surface d'appui 105 de la partie inférieure 83. Ces orifices 109 et 111 sont destinés à être traversés par un dispositif de fixation faisant partie deuxième élément d'interface 149 décrit ci-après.

Comme illustré sur les figures 2, 5a et 5b, le deuxième élément d'interface 149 est constitué d'une partie supérieure 151 et d'une partie inférieure 153 définissant une ouverture 155 dans la partie centrale 5 de l'organe gonflable 3 à travers laquelle la partie inférieure 19 de l'unité de propulsion et d'assise 7 et l'hélice 21 peuvent passer. Les parties supérieures et inférieures 151 et 153 dudit deuxième élément d'interface sont de préférence fabriquées en matière plastique rigide et s'imbriquent l'une dans l'autre par le biais de surfaces de guidage 171 et 173. Ces parties supérieure et inférieure 151 et 153 s'insèrent verticalement à travers l'ouverture 85 que définit le premier élément d'interface 79 dans la partie centrale 5 de l'organe gonflable 3, dans un premier sens pour la partie supérieure 151, et dans un second sens opposé au premier pour la partie inférieure 153. L'ouverture 155 définie par le deuxième élément d'interface 149 est dimensionnée de sorte que la boîte rectangulaire 27 agissant en tant que moyen de positionnement de l'unité de propulsion et d'assise 7 puisse y être confortablement insérée. L'ouverture 155 comporte un orifice 157 qui définit un rebord 159 sur la partie supérieure 151, et qui est dimensionné de sorte à accueillir confortablement l'épaulement 29 du système de positionnement 27.

L'orifice 157 définit une surface d'appui 161 destinée à reposer sur les colonnes 95 de la partie supérieure 81 du premier élément d'interface 79. Avantageusement, cela permet de répartir le poids de l'unité de propulsion et d'assise 7 et d'un utilisateur sur l'organe 3 via la surface de fixation 91 de la partie supérieure du premier élément d'interface 79. L'orifice 157 définit également une bride 183 destinée à reposer sur les nervures de maintien 99 de la partie supérieure 81.

La partie supérieure 151 du deuxième élément d'interface 149 comporte plusieurs puits de réception 179 tels que des alésages creux qui partent perpendiculairement à la surface d'appui 161 le long de la surface extérieure de la paroi tubulaire 175. Ces puits de réception sont destinés à traverser les orifices 109 et 111 du premier élément d'interface 79 et à venir s'aligner un à un avec plusieurs puits de réception 181 tel que des alésages creux également présents sur la partie inférieure 153 le long de la paroi tubulaire 177 et perpendiculaires à la bride 185. Avantageusement, cela permet d'insérer des organes de fixation tels que des vis de part en part de l'élément supérieur 151 et de l'élément inférieur 153, ce qui permet de solidariser l'ensemble des parties des premier 79 et deuxième 149 éléments d'interface.

La bride 185 de la partie inférieure 153 du deuxième élément d'interface 149 est destinée à être en contact avec les colonnes 97 et les nervures de maintien 101 de la partie inférieure 83 du premier élément d'interface 79.

De préférence, la partie inférieure 153 du deuxième élément d'interface qui a la même forme rectangulaire que la boîte 27 est muni d'une bride de support dimensionnée afin de recevoir et supporter le bas de la boîte 27.

Un mécanisme de fixation rapide permet de verrouiller l'unité de propulsion 7 de manière réversible au deuxième élément d'interface une fois la boite 27 insérée dans l'ouverture 155 qui traverse l'organe 3.

Comme illustré sur les figures 5a, 5b, 6, 7a, 7b et 7c, ce mécanisme est constitué d'un ergot 163 définissant une ouverture 165. Cet ergot est positionné et dimensionné de façon à retenir et maintenir l'épaulement 29 situé au-dessus de la boite de positionnement 27 sur la surface de bord 159 adjacente à l'un des côtés opposés 43 de la boîte 27.

Une languette à déformation élastique 167 se situe vers l'autre 47 des côtés opposés de la boîte 27 afin d'enclencher et verrouiller cet autre côté 47 au deuxième élément d'interface 149 lorsque la boîte 27 est totalement insérée dans l'ouverture 155 et que l'épaulement 29 est positionné sur le rebord 159.

Dans la réalisation illustrée la languette à déformation élastique 167 fait partie de la partie supérieure 151 du deuxième élément d'interface 149, et elle définit un crochet 169 destiné à se raccorder à une gorge 51 située sur le côté adjacent 47 de la boîte 27.

Une ouverture 53 adjacente au côté opposé 47 permet de pouvoir accéder manuellement à la languette 167 afin de désenclencher l'unité de propulsion et d'assise 7 de l'organe gonflable 3.

Comme illustré sur les figures 1, 2, et 8 à 14, l'unité de direction 9 comporte un arbre vertical 211 possédant une extrémité supérieure et une extrémité inférieure 213. Un guidon 215 s'étend transversalement au-dessus de l'arbre, et une bague de retenue 217 fait saillie radialement de l'arbre à une certaine distance de son extrémité inférieure 213.

L'unité de direction 9 comporte également un gouvernail 219 et une pièce d'interface 221 permettant de fixer de manière réversible ce gouvernail 219 à l'arbre 211. La pièce d'interface 221 possède une extrémité supérieure 223 destinée à être fixée à l'arbre 211 et à en faire partie, et une extrémité inférieure 225 destinée à être insérée dans le trou de fixation 229 du gouvernail prévu à cet effet. L'extrémité inférieure 225 comprend une languette à déformation élastique 227 destinée à s'enclencher dans un trou traversant transversal 231 du gouvernail 219 et qui s'intersecte avec le trou de fixation 229. Cette languette à déformation élastique 227 peut être désenclenchée en exerçant une pression sur celle-ci à l'aide d'un doigt inséré dans le trou traversant 231, permettant ainsi de démonter l'unité de direction 9 de l'organe gonflable 3. De préférence l'extrémité inférieure de la pièce d'interface 211 et le trou de fixation 229 du gouvernail 219 sont de forme non circulaire afin de fixer le gouvernail 219 à l'arbre 211 dans un plan perpendiculaire au guidon 215. L'unité de direction 9 s'insère à travers l'organe gonflable 3 par le biais d'un troisième et d'un quatrième élément d'interface décris ci-après.

Comme illustré sur les figures 2, 8, 9a, 9b, et 14 et conformément à l'invention, un troisième élément d'interface 251 constitué d'une partie supérieure 253 et d'une partie inférieure 255 définit une ouverture 257 dans la partie centrale 5 de l'organe gonflable 3 à travers laquelle les parties supérieure et inférieure 303 et 305 d'un quatrième élément d'interface 301 peuvent se loger confortablement comme expliqué ci-après.

Les parties supérieure et inférieure 253 et 255 dudit troisième élément d'interface sont de préférence fabriquées en matière plastique rigide. Elles comportent des portions de surface de fixation 263 et 265 et s'imbriquent l'une dans l'autre par le biais de surfaces de guidage 259 et 261 situées à une première extrémité desdites surfaces de fixations 263 et 265, et orientées sensiblement dans la direction d'insertion 279. Ces parties supérieure et inférieure 253 et 255 s'insèrent verticalement à travers le second évidement 77 de l'organe de flottaison gonflable 3, dans un premier sens pour la partie supérieure 253, et dans un second sens opposé au premier pour la partie inférieure 255. Une fois les parties supérieure et inférieure 253 et 255 insérées à travers l'organe 3 et imbriquées l'une dans l'autre, la surface en contact avec l'organe 3 dudit troisième élément d'interface 251 à la forme d'un parallélépipède rectangle concave épousant le second évidement 77.

La partie supérieure 253 du troisième élément d'interface 251 comprend plusieurs nervures de support 271 dont les bases reposent sur une surface d'appui 275 et qui sont reliées à la surface de fixation 263 afin de consolider l'ensemble. La surface d'appui 275 est disposée à une extrémité de la surface de fixation 263 et est orientée transversalement à la direction d'insertion 279. Lesdites nervures de support 271 servent de support à la partie supérieure 303 du quatrième élément d'interface 301.

La partie inférieure 255 du troisième élément d'interface 251 comprend également plusieurs nervures de support 273 dont les bases reposent sur une surface d'appui 277 et qui sont reliées à la surface de fixation 265 afin de consolider l'ensemble. La surface d'appui 277 est disposée à une extrémité de la surface de fixation 265 et est orientée transversalement à la direction d'insertion 279. Lesdites nervures de support 273 servent de support à la partie inférieure 305 du quatrième élément d'interface 301.

Les nervures de support 273 et la surface d'appui 277 de la partie inférieure 255 du troisième élément d'interface 251 sont destinées à venir s'aligner et à entrer en contact avec les nervures de support 271 et la surface d'appui 275 de la partie supérieure 253.

La partie supérieure 253 comprend plusieurs orifices 281 traversant de part en part la surface d'appui 275 de manière à aligner lesdits orifices 281 avec plusieurs orifices 283 traversant de part en part la surface d'appui 277 de la partie inférieure 255. Ces orifices 281 et 283 sont destinés à être traversés par un dispositif de fixation faisant partie du quatrième élément d'interface 301 décrit ci- après.

Comme illustré sur les figures 2, 8, 10a, 10b et 14, le quatrième élément d'interface 301 est constitué d'une partie supérieure 303 et d'une partie inférieure 305 définissant une ouverture 307 dans la partie centrale 5 de l'organe gonflable 3 à travers laquelle l'extrémité inférieure 213 de l'arbre 211 et la pièce d'interface 221 de l'unité de direction peuvent passer.

Les parties supérieures et inférieures 303 et 305 dudit quatrième élément d'interface sont de préférence fabriquées en matière plastique rigide s'insèrent à travers l'ouverture 257 que définit le troisième élément d'interface 251 dans la partie centrale 5 de l'organe gonflable 3, dans un premier sens pour la partie supérieure 303, et dans un second sens opposé au premier pour la partie inférieure 305. Les parties supérieures et inférieures 303 et 305 possèdent chacune des parois tubulaire 313 et 315 qui s'imbriquent l'une dans l'autre par le biais de surfaces de guidage 309 et 311 et définissant ainsi ladite ouverture 307.

La paroi tubulaire 313 de la partie supérieure 303 possède une première extrémité 317 qui débouche sur une surface d'appui 325. Le diamètre interne de la paroi tubulaire 313 vers la première extrémité 317 est dimensionné de façon à ce que l'arbre 211 puisse y être confortablement inséré jusqu'à ce qu'il soit retenu par la bague de retenue 217. La bague de retenue 217 est dimensionnée afin de s'imbriquer dans la paroi tubulaire 313. Le diamètre de la paroi tubulaire 313 diminue progressivement de la première extrémité 317 jusqu'à la deuxième extrémité 319. A la deuxième extrémité 319 le diamètre interne de la paroi tubulaire correspond au diamètre de l'arbre 211.

La paroi tubulaire 315 de la partie inférieure 305 possède une première extrémité 321 adjacente à la surface de guidage 311 et dimensionnée de sorte que la deuxième extrémité 319 de la partie supérieure 303 puisse s'y emboîter. Le diamètre de la paroi tubulaire 315 diminue progressivement de la première extrémité 321 jusqu'à la deuxième extrémité 323 qui débouche sur une surface d'appui 327. A la deuxième extrémité 323 le diamètre interne de la paroi tubulaire correspond au diamètre de l'arbre 211.

La bride 333 de la partie supérieure 303 du quatrième élément d'interface 301 est destinée à être en contact avec les nervures de support 271 de la partie supérieure 253 du troisième élément d'interface.

La bride 335 de la partie inférieure 305 du quatrième élément d'interface 301 est destinée à être en contact avec les nervures de support 273 de la partie inférieure 255 du troisième élément d'interface. La partie supérieure 303 du quatrième élément d'interface 301 comporte plusieurs puits de réception 329 tels que des alésages creux qui partent de la surface d'appui 325 le long de la surface extérieure de la paroi tubulaire 313. Ces puits de réception sont destinés à traverser les orifices 281 et 283 du troisième élément d'interface 251 et à venir s'aligner un à un avec plusieurs puits de réception 331 tels que des alésages creux également présents le long de la surface extérieure de la paroi tubulaire 315 et partant de la surface d'appui 327. Avantageusement, cela permet d'insérer des organes de fixation tels que des vis de part en part de l'élément supérieur 303 et de l'élément inférieur 305, ce qui permet de solidariser l'ensemble des parties des troisième 251 et quatrième 301 éléments d'interface et de restreindre les degrés de liberté de mouvement de l'arbre 211 à une rotation autour de son axe.

Comme on peut désormais le comprendre, le dispositif décrit ci-dessus permet un montage et un démontage solide et simple d'éléments de propulsion 7 et de direction 9 à un organe gonflable 3. Une fois les éléments d'interface 79, 149, 251 et 301 fixés à l'organe gonflable 3 et après avoir gonflé celle-ci, il suffit à un utilisateur d'inséré la partie inférieure 213 de l'arbre 211 à travers l'ouverture 257 et puis d'y fixer le gouvernail comme illustré sur la figure 14, et ensuite d'insérer la partie inférieure de l'unité de propulsion et d'assise 7 à travers l'ouverture 155 et la sécuriser à la l'élément d'interface 149 tel qu'illustré sur les figures 7a à 7c. Le démontage s'effectue également de manière très simple sans outil.

Bien entendu, l'invention n'est pas limitée aux modes de réalisation représentés et décrits ci-avant, mais en couvre au contraire toutes les variantes.