Login| Sign Up| Help| Contact|

Patent Searching and Data


Title:
INSTRUMENTED ASSEMBLY AND ASSOCIATED LOCKING PLATE
Document Type and Number:
WIPO Patent Application WO/2011/135199
Kind Code:
A1
Abstract:
The invention relates to an instrumented assembly comprising an axle journal (1), an inner race (2) mounted on the axle journal, a journal cap (6) comprising a bottom provided with at least one open hole and a skirt provided with a distal end directly or indirectly axially pressed against the inner race (2), a magnetic encoder ring (12) arranged radially outside the skirt of the journal cap (6) and at least partially covering the skirt of the journal cap, and a locking plate (9) for locking in rotation at least one asssembly screw (7) extending through the hole and attaching the journal cap (6) to the axle journal. According to the invention, the locking plate (9) comprises an at least partially non-magnetic skirt (11) that covers the encoder ring (12) in order to protect same. The invention also relates to a locking plate for forming part of such an assembly, and to an assembly comprising a locking plate and a journal cap.

Inventors:
BALLAS GERARD (FR)
LANDRAGIN GILLES (FR)
POLLIER VIVIEN (FR)
Application Number:
FR2011/000195
Publication Date:
November 03, 2011
Filing Date:
March 31, 2011
Export Citation:
Click for automatic bibliography generation   Help
Assignee:
NTN SNR ROULEMENTS (FR)
BALLAS GERARD (FR)
LANDRAGIN GILLES (FR)
POLLIER VIVIEN (FR)
International Classes:
G01P3/44; B61F15/26; B61K9/04; F16B39/10; F16B41/00; F16C25/06; G01P3/487
Foreign References:
EP1211500A12002-06-05
US5013076A1991-05-07
US3523709A1970-08-11
FR806050A1936-12-05
FR851217A1940-01-05
FR2669598A11992-05-29
Attorney, Agent or Firm:
NOVAGRAAF TECHNOLOGIES (FR)
Download PDF:
Claims:
REVENDICATIONS

1. Rondelle destinée à être montée à l'extrémité d'un chapeau de fusée (6) d'un essieu équipé d'un roulement, comprenant un fond (10) pourvu d'au moins un trou (101 ) de passage d'une vis de liaison (7) entre le chapeau de fusée (6) et la fusée de l'essieu (1), caractérisée en ce qu'elle comprend en outre une jupe annulaire (11 ) faisant saillie perpendiculairement au fond pour envelopper au moins partiellement le chapeau de fusée. 2. Rondelle selon la revendication 1 , caractérisée en ce que le fond est pourvu d'au moins une languette repliable vers le trou de passage (101).

3. Rondelle selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisée en ce qu'elle comporte en outre un anneau codeur magnétique fixé à la jupe. 4. Rondelle selon la revendication 3, caractérisée en ce que l'anneau codeur (12) est fixé à une paroi de la jupe (11) tournée radialement vers l'intérieur.

5. Rondelle selon la revendication 4, caractérisée en ce que la jupe est constituée au moins partiellement d'un matériau amagnétique.

6. Rondelle selon la revendication 3, caractérisée en ce que l'anneau codeur (12) est fixé à une paroi de la jupe (11 ) tournée radialement vers l'extérieur.

7. Rondelle selon la revendication 6, caractérisée en ce que la jupe est constituée au moins partiellement d'un matériau magnétique.

8. Rondelle selon l'une quelconque des revendications 3 à 7, caractérisée en ce que l'anneau codeur (12) est fixé par surmoulage sur la jupe ( ). 9. Rondelle selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisée en ce que la jupe (11) comprend un épaulement (111 ) permettant de la centrer vis-à-vis du chapeau de fusée (6).

10. Assemblage instrumenté comprenant :

- un chapeau de fusée (6) comportant un fond (62) pourvu d'au moins un trou débouchant et une jupe (61 ) pourvue d'une extrémité distale d'appui, le chapeau de fusée présentant une face tournée radialement vers l'extérieur, caractérisé en ce qu'il comporte en outre

- une rondelle (9) comprenant une jupe annulaire (11) recouvrant la face du chapeau de fusée et un fond pourvu d'au moins un trou aligné avec le ou l'un des trous du chapeau de fusée de manière à constituer un passage pour une vis de fixation du chapeau de fusée à la fusée d'essieu, et

- un anneau codeur magnétique (12) fixé à la jupe de la rondelle.

11. Assemblage selon la revendication 10, caractérisé en ce que le fond de la rondelle est pourvu d'au moins une languette repliable sur la tête de la vis pour bloquer la tête de la vis.

12. Assemblage selon l'une quelconque des revendications 10 ou 11 , caractérisé en ce que l'anneau codeur est fixé à une paroi de la jupe (11) de la rondelle tournée radialement vers l'intérieur, la jupe (11) de la rondelle étant constituée en un matériau amagnétique.

13. Assemblage selon la revendication 12, caractérisé en ce que l'anneau codeur (12) est soit en appui direct ou indirect contre la jupe (61) du chapeau de fusée, soit à une distance de la jupe (61) du chapeau de fusée inférieure à 0,5 mm et préférentiellement inférieure à 0,2 mm.

14. Assemblage selon l'une quelconque des revendications 12 ou 13, caractérisé en ce que la jupe (11 ) de la rondelle (9) comprend un épaulement (111) axialement situé entre son extrémité proximale en contact radial avec l'extrémité distale du chapeau de fusée (6) et son extrémité distale sur la paroi intérieure de laquelle est fixé l'anneau codeur (12).

15. Assemblage selon l'une quelconque des revendications 10 ou 11 , caractérisé en ce que l'anneau codeur (12) est fixé sur la paroi extérieure de la jupe (61 ) du chapeau de fusée (6) et recouvert par la jupe (11) de la rondelle, la jupe (11 ) de la rondelle étant constituée en un matériau amagnétique.

16. Assemblage selon la revendication 15, caractérisé en ce que l'anneau codeur est fixé sur une coupelle fixée sur la paroi extérieure de la jupe (61) du chapeau de fusée (6).

17. Assemblage selon l'une quelconque des revendications 10 à 16, caractérisé en ce que le fond de la rondelle comporte une découpe, l'assemblage comportant en outre une platine conductrice collectrice de courant en appui direct contre le chapeau de fusée au travers de la découpe de la rondelle.

18. Assemblage selon l'une quelconque des revendications 10 à 17, caractérisé en ce que la rondelle (9) comporte un fond métallique (10) et une jupe amagnétique (11) formant deux pièces.

19. Assemblage selon la revendication 10 ou la revendication 11 , caractérisé en ce que l'anneau codeur est fixé à une paroi de la jupe (11) de la rondelle tournée radialement vers l'extérieur.

20. Assemblage selon l'une quelconque des revendications 10 à 17, ou 19, caractérisé en ce que la rondelle (9) est une pièce monobloc.

21. Assemblage selon l'une quelconque des 10 à 20, caractérisé en ce qu'il comporte en outre :

- une fusée d'essieu (1 ),

- au moins une bague intérieure (2) de roulement montée sur la fusée d'essieu, l'extrémité distale du chapeau de fusée étant en appui axial direct ou indirect contre la bague intérieure, et - au moins une vis de fixation du chapeau de fusée à la fusée d'essieu, traversant le trou de la rondelle et le trou du chapeau de fusée.

22. Boîte d'essieu comportant un carter, une bague extérieure de roulement logée dans le carter et un ' assemblage selon l'une quelconque des revendications 10 à 21 , la bague intérieure de l'assemblage étant montée rotative dans la bague extérieure par l'intermédiaire de corps roulants, l'anneau codeur étant situé axialement entre les bagues de roulement et le fond du chapeau de fusée, la boîte étant en outre pourvue d'un capteur fixé au carter et situé radialement à distance d'entrefer de l'anneau codeur.

Description:
ASSEMBLAGE INSTRUMENTÉ ET RONDELLE FREIN ASSOCIÉE.

DOMAINE TECHNIQUE DE L'INVENTION

[0001] L'invention se rapporte au domaine des arbres ou essieux à roulements instrumentés. Il s'agit de roulements de grandes dimensions et supportant des charges élevées. L'instrumentation de tels roulements consiste à monter des capteurs de vitesse et/ou de température et/ou de vibrations généralement sur la partie fixe du roulement ; la partie mobile de l'instrumentation est montée sur l'autre bague du roulement. [0002] Plus précisément la présente invention vise un assemblage instrumenté à roulement pour essieu et chapeau de fusée ainsi qu'une rondelle frein pour un tel assemblage.

ÉTAT DE LA TECHNIQUE ANTÉRIEURE

[0003] Dans la demande de brevet française déposée au nom de la demanderesse sous le numéro national d'enregistrement FR 0806050, on décrit un assemblage instrumenté à roulement pour une fusée d'essieu ferroviaire selon lequel un codeur magnétique annulaire est fixé axialement à l'extérieur du roulement, sur une entretoise elle-même liée à la bague intérieure du roulement montée sur la fusée de l'essieu. Un capteur est lié en rotation à la bague extérieure fixe du roulement, axialement disposé en regard et à distance d'entrefer du codeur magnétique. Un ou plusieurs déflecteurs permettent de protéger l'intérieur du roulement ainsi que le codeur vis-à-vis de la pollution extérieure. Ce déflecteur présente au moins une partie amagnétique au niveau où le capteur et le codeur sont disposés en regard l'un de l'autre. Le déflecteur proposé dans cet art antérieur est complexe et tout à fait spécifique du roulement à instrumenter.

[0004] Cette solution n'est donc applicable qu'à un nombre limité de roulements. Elle est coûteuse en ce sens que le ou les déflecteurs sont des pièces supplémentaires spécifiques qui s'ajoutent aux pièces existantes (entretoises, codeur, capteur ...) nécessaires au fonctionnement d'une telle instrumentation. [0005] En particulier il arrive que les chocs induits par la manutention notamment lors du stockage et du montage, par des coups de marteau, notamment pour replier les languettes de la tôle frein sur les têtes de vis une fois le chapeau de fusée fixé sur la fusée, endommagent le codeur qui est un élément relativement fragile.

[0006] On connaît aussi des montages où le codeur est placé à l'intérieur du roulement comme décrit par exemple dans la demande de brevet française déposée au nom de la demanderesse sous le numéro national d'enregistrement FR 0851217 ; dans ce cas, le codeur est en contact direct avec la graisse présente à l'intérieur du roulement ; il est aussi en contact avec les particules et autres éléments de pollution présents à l'intérieur du roulement, de plus en plus nombreuses à mesure du vieillissement du roulement et du codeur lui-même.

[0007] En outre cet assemblage nécessite un déflecteur en plusieurs parties, ce qui est complexe et coûteux. Certaines parties du déflecteur présentent des zones de fragilité mécanique, ce qui pose problème car dans les applications envisagées, des charges mécaniques importantes sont exercées sur les roulements et les pièces associées.

[0008] Encore une fois un tel assemblage est très spécifique et il n'est pas possible de le monter sur d'autres types de roulements que celui pour lequel il est initialement prévu. En particulier il n'est pas possible de le monter sur des roulements standard.

[0009] On connaît en outre la demande de brevet française FR 2 669 598 qui décrit un essieu de chemin de fer muni d'un détecteur de vitesse intégré c'est à dire placé à l'intérieur du roulement. Le volume intérieur du roulement est axialement délimité par un déflecteur tournant et un déflecteur fixe respectivement liés aux bagues intérieure et extérieure. Par ailleurs le chapeau de fusée (élément d'extrémité) est fixé à la fusée par plusieurs vis qui sont elles-mêmes bloquées en rotation par une rondelle frein, connue en elle même, et qui comporte des languettes repliables sur la tête une fois les vis mises en place et serrées. [0010] La figure 1 illustre une rondelle frein susceptible de faire partie d'un montage de ce type ; elle comprend une tôle de forme extérieure sensiblement triangulaire et pourvue de trois orifices proches de chacun des sommets du triangle. La partie centrale de la tôle est évidée et découpée de façon à former des languettes à proximité de chacun des orifices. Les languettes sont pliables de façon à pouvoir être repliées sur les têtes de vis lorsque celles-ci sont en position.

[0011] Toutes ces réalisations connues nécessitent un nombre élevé de pièces, de forme plus ou moins complexes.

[0012] De plus les codeurs ou détecteurs qui, par nature, sont des pièces sensibles et fragiles, ne sont pas bien protégées notamment avant leur mise en place dans l'assemblage ou après celle-ci.

EXPOSÉ DE L'INVENTION

[0013] L'invention vise à remédier aux inconvénients de l'état de la technique et notamment à réaliser de manière simple l'intégration d'un codeur magnétique dans un assemblage instrumenté de chapeau de fusée, à l'extérieur du roulement liant la fusée et l'équipage mobile au carter de boîte d'essieu.

[0014] Pour ce faire est proposé selon un premier aspect de l'invention une rondelle destinée à être montée à l'extrémité d'un chapeau de fusée d'un essieu équipé d'un roulement, comprenant un fond pourvu d'au moins un trou de passage d'une vis de liaison entre le chapeau de fusée et la fusée de l'essieu, caractérisée en ce qu'elle comprend en outre une jupe annulaire faisant saillie perpendiculairement au fond pour envelopper au moins partiellement le chapeau de fusée.

[0015] Cette rondelle permet soit de protéger un anneau codeur monté directement sur le chapeau de fusée, soit de supporter un anneau codeur. Le trou de fixation permet d'assurer une solidarisation de la rondelle, même dans un environnement vibratoire sévère. En pratique, et pour des raisons d'équilibrage dynamique, on prévoira préférentiellement plusieurs trous de fixation angulairement équi-répartis autour de l'axe de la jupe de la rondelle. Le nombre de trous pourra notamment être de trois.

[0016] Selon un mode de réalisation, la jupe est constituée au moins partiellement d'un matériau amagnétique, ce qui permet de positionner l'anneau codeur radialement à l'intérieur de la jupe, sans perturber la mesure par un capteur situé radialement à l'extérieur de la jupe.

[0017] Selon un mode de réalisation, le fond est pourvu d'au moins une languette repliable vers le trou de passage, ce qui permet le cas échéant de bloquer en rotation la tête d'une vis de fixation traversant le trou. [0018] Selon un mode de réalisation, la rondelle comporte en outre un anneau codeur magnétique fixé à la jupe. La rondelle constitue alors une armature pour cet anneau.

[0019] L'anneau codeur peut être fixé à une paroi de la jupe tournée radialement vers l'intérieur, de sorte que la jupe constitue une protection de l'anneau codeur tout au long de sa vie, notamment pendant les phases de montage et de démontage du chapeau de fusée sur la fusée d'essieu. Avec cette disposition, et si l'on souhaite faire une mesure du champ électromagnétique tournant à partir d'un capteur situé radialement à l'extérieur âe la jupe de protection, il faudra veiller à ce que la jupe soit constituée en un matériau amagnétique, de préférence de faible épaisseur.

[0020] L'anneau codeur peut alternativement être fixé à une paroi de la jupe tournée radialement vers l'extérieur, la rondelle ayant alors essentiellement une fonction d'armature de support de montage permettant, grâce au trou prévu sur son fond, un verrouillage de l'anneau codeur en rotation. Il sera alors avantageux que la jupe soit constituée d'un matériau magnétique, pour favoriser un effet miroir renforçant le champ magnétique.

[0021] Selon un mode de réalisation, l'anneau codeur est fixé par surmoulage sur la jupe. [0022] Selon un mode de réalisation, la jupe comprend un épaulement permettant de la centrer vis-à-vis du chapeau de fusée.

[0023] Selon un autre aspect de l'invention, celle-ci a trait à un assemblage instrumenté comprenant : - un chapeau de fusée comportant un fond pourvu d'au moins un trou débouchant et une jupe pourvue d'une extrémité distale d'appui, le chapeau de fusée présentant une face tournée radialement vers l'extérieur, une rondelle comprenant une jupe annulaire recouvrant la face du chapeau de fusée et un fond pourvu d'un trou aligné avec le trou du chapeau de fusée de manière à constituer un passage pour une vis de fixation du chapeau de fusée à la fusée d'essieu, et un anneau codeur magnétique fixé à la jupe de la rondelle.

[0024] Dans cet assemblage, la rondelle exerce une fonction d'armature de support de l'anneau codeur, et de verrouillage de l'anneau codeur, par l'intermédiaire du trou destiné à recevoir une vis de fixation. Le cas échéant, plus d'un trou peut être prévu. La face du chapeau de fusée pourra notamment être cylindrique ou tronconique.

[0025] Le fond de la rondelle peut être pourvu d'au moins une languette repliable sur la tête de la vis pour bloquer la tête de la vis. La rondelle exerce alors une fonction de rondelle frein pour les vis de fixation du chapeau de fusée à la fusée d'essieu, ce qui offre l'avantage de regrouper plusieurs fonctions sur une même pièce. Si plusieurs trous sont prévus, chaque trou peut avantageusement être pourvu d'une languette. [0026] Selon un mode de réalisation, l'anneau codeur est fixé à une paroi de la jupe de la rondelle tournée radialement vers l'intérieur, la jupe de la rondelle étant constituée en un matériau amagnétique pour ne pas faire écran au champ magnétique induit par l'anneau codeur. [0027] L'anneau codeur est préférentiellement soit en appui contre la jupe du chapeau de fusée, soit à une distance de la jupe du chapeau de fusée inférieure à 0,5 mm et préférentiellement inférieure à 0,2 mm, de manière à tirer partie d'un effet miroir provoqué par le chapeau de fusée, qui favorise la lecture du codeur magnétique par un capteur placé à distance d'entrefer.

[0028] Selon un autre mode de réalisation, l'anneau codeur est fixé à une paroi de la jupe de la rondelle tournée radialement vers l'extérieur.

[0029] Dans ce cas, on peut avantageusement prévoir un capot annulaire de protection amagnétique qui vient recouvrir l'anneau codeur, ce capot pouvant être fixé soit à la rondelle, soit au chapeau de fusée, soit au deux.

[0030] La jupe de la rondelle peut présenter un épaulement axialement situé entre son extrémité proximale en contact radial avec l'extrémité distale du chapeau de fusée et son extrémité distale sur la paroi intérieure de laquelle est fixé l'anneau codeur. On peut ainsi emmancher la rondelle sur le chapeau de fusée, tout en préservant un volume entre le chapeau de fusée et la rondelle pour loger l'anneau codeur.

[0031] La rondelle peut être une pièce monobloc. Alternativement, elle peut comporter un fond métallique et une jupe amagnétique formant deux pièces.

[0032] Selon un mode de réalisation, l'anneau codeur est fixé sur la paroi extérieure de la jupe du chapeau de fusée et recouvert par la jupe de la rondelle qui protège l'anneau codeur lors du montage de cet assemblage sur la fusée d'essieu. Dans ce cas, la jupe de la rondelle est amagnétique, et la jupe du chapeau de fusée est avantageusement magnétique, de manière à créer un effet de miroir renforçant le champ magnétique lisible par un capteur situé radialement à l'extérieur du codeur. Suivant une variante de réalisation, l'anneau codeur peut être fixé sur une coupelle elle-même fixée sur la paroi extérieure de la jupe du chapeau de fusée. [0033] Le fond de la rondelle peut comporter une découpe, l'assemblage comportant en outre une platine conductrice collectrice de courant en appui direct contre le chapeau de fusée au travers de la découpe de la rondelle.

[0034] Pour constituer un équipage tournant, l'assemblage peut être complété

I

par : une fusée d'essieu, au moins une bague intérieure de roulement montée sur la fusée d'essieu, l'extrémité distale du chapeau de fusée étant en appui axial direct ou indirect contre la bague intérieure, et - au moins une vis de fixation du chapeau de fusée à la fusée d'essieu, traversant le trou de la rondelle et le trou du chapeau de fusée.

[0035] Selon un autre aspect ' de l'invention, celle-ci a trait à une boîte d'essieu comportant un carter, une bague extérieure de roulement logée dans le carter et un assemblage tel que décrit précédemment, la bague intérieure de l'assemblage étant montée rotative dans la bague extérieure par l'intermédiaire de corps roulants, l'anneau codeur étant situé axialement entre les bagues de roulement et le fond du chapeau de fusée, la boîte d'essieu étant en outre pourvue d'un capteur fixé au carter et situé radialement à distance d'entrefer de l'anneau codeur.

[0036] Dans le cadre de la présente demande, on comprendra que la jupe « recouvre » l'anneau codeur dès lors qu'il existe un recouvrement axial, c'est à dire selon l'axe de rotation de l'assemblage instrumenté, entre la jupe et l'anneau codeur.

[0037] L'invention, dans ses différentes variantes, s'adapte à tous les types de roulements ; elle permet donc de réparer ou rénover de nombreux assemblages existants par remplacement de pièces, et ceci de façon simple. BRÈVE DESCRIPTION DES FIGURES

[0038] D'autres caractéristiques, détails et avantages de l'invention ressortiront à la lecture de la description qui suit, en référence aux figures annexées, qui illustrent : la figure 1 , déjà commentée, une rondelle frein selon l'état de la technique ;

la figure 2, une coupe longitudinale d'un assemblage instrumenté à roulement selon un premier mode de réalisation de l'invention ; la figure 3, une vue en perspective d'une rondelle frein selon un premier mode de réalisation de l'invention ;

la figure 4 une coupe longitudinale de la rondelle frein selon un premier mode de réalisation de l'invention ;

la figure 5, une coupe longitudinale d'un assemblage instrumenté à roulement selon un deuxième mode de réalisation de l'invention, la figure 6, une coupe longitudinale d'un assemblage instrumenté à roulement selon un troisième mode de réalisation de l'invention, et la figure 7, une coupe longitudinale d'un assemblage instrumenté à roulement selon un quatrième mode de réalisation de l'invention ; les figures 8 à 10 diverses vue d'un cinquième mode de réalisation de l'invention.

[0039] Pour plus de clarté, les éléments identiques ou similaires sont repérés par des signes de référence identiques sur l'ensemble des figures.

DESCRIPTION DETAILLEE D'UN MODE DE RÉALISATION

[0040] La figure 2 montre un assemblage instrumenté à roulement pour essieu et chapeau de fusée. Plus précisément, sur la fusée de l'essieu 1 est monté un roulement comprenant au moins une bague intérieure 2, des corps roulants 3 et au moins une bague extérieure 4. Les éléments du roulement sont ici représentés de façon schématique. Afin d'isoler et de délimiter l'espace dit intérieur du roulement, plusieurs déflecteurs 51 , 52 peuvent être prévus. Selon cet exemple, un premier déflecteur 51 est lié à la bague extérieure fixe 4 tandis qu'un deuxième déflecteur 52 est lié aux pièces tournantes.

[0041] Un chapeau de fusée 6 est prévu, disposé sur l'extrémité de la fusée de l'essieu 1. Le chapeau de fusée 6 est en appui axial sur la bague intérieure 2, le deuxième déflecteur 52 étant axialement intercalé entre ces deux éléments (6 et 2). De façon classique, la fixation du chapeau de fusée 6 sur la fusée 1 est réalisée par au moins une vis 7 par exemple à tête hexagonale 8.

[0042] Le chapeau de fusée 6 comprend une jupe 61 montée autour de la fusée 1 , et un fond 62 qui coiffe l'extrémité de la fusée 1. Le chapeau de fusée 6 est donc lié en rotation à la fusée de l'essieu 1 et à la bague intérieure du roulement 2 grâce à une ou plusieurs vis 7.

[0043] De façon intéressante une rondelle frein 9 est prévue afin notamment et de façon connue de bloquer en rotation la ou les vis de liaison 7. Pour réaliser cette fonction la rondelle frein 9 comprend, comme visible sur la figure 3, un disque d'extrémité 10 formant un fond muni d'orifices 101 pour le passage de une ou plusieurs vis de liaison 7 et d'une découpe centrale 102 prévoyant des languettes 103 repliables sur la ou les têtes de vis 8. Cette disposition en elle- même est connue, très proche de la réalisation montrée sur la figure 1.

[0044] Conformément à l'invention la rondelle frein 9 comprend en outre une jupe 11 destinée à être montée à l'extrémité du chapeau de fusée 6 et plus précisément à recouvrir tout ou partie de sa paroi cylindrique extérieure. En tout état de cause selon ce mode de réalisation de l'invention, la partie distale 110 de la jupe 11 est destinée à être emmanchée sur une partie de la paroi extérieure du chapeau de fusée, comme visible sur la figure 2. [0045] La jupe 11 permet avantageusement de recouvrir axialement un capteur ou codeur magnétique 12 annulaire, axialement disposé à proximité de l'extrémité distale du chapeau de fusée 6. [0046] La rondelle frein 9 ou tout au moins la jupe 1 1 est ici constituée d'un matériau amagnétique par exemple à base de cuivre, d'aluminium, ou encore certains types d'aciers inoxydables.

[0047] Cette disposition permet avantageusement de protéger le codeur magnétique 12, et ce d'une façon simple.

[0048] Selon le mode de réalisation illustré sur les figures 2 à 4, sur la paroi interne de la jupe 11 est fixé par exemple par surmoulage un anneau magnétique utilisable comme codeur magnétique 12. En effet la jupe 11 étant au moins partiellement constituée d'un matériau amagnétique, le champ magnétique associé au codeur 12 pourra passer à travers la jupe 11 et être transmis à un capteur 13 radialement disposé en face du codeur 12.

[0049] La rondelle frein 9 ou plus précisément la jupe 11 de la rondelle frein 9 peut donc assurer ici une double fonction : la protection du codeur 12 par la jupe 11 qui recouvre axialement le codeur ; et le passage du champ magnétique du codeur 12 vers le capteur 13 qui sera situé en regard.

[0050] Le codeur 12 est ici protégé avant son utilisation c'est à dire pendant le stockage de la rondelle frein 9, mais également pendant le montage de la rondelle frein 9 sur le chapeau de fusée 6, et naturellement pendant son utilisation.

[0051] En outre, le codeur 12 est parfaitement maintenu car la rondelle frein 9 présente des languettes de blocage 103 repliables sur la ou les têtes des vis 7 d'assemblage. Ainsi lorsque les vis 7 sont vissées entre la fusée 1 et le chapeau de fusée 6, les languettes 103 sont repliées sur les têtes 8 qui se trouvent bloquées en rotation. La rondelle frein 9 ainsi que le codeur 12 sont ainsi parfaitement bloqués en rotation vis-à-vis du chapeau de fusée 6 et de la fusée elle-même 1. Cette fonction de blocage en rotation s'ajoute aux autres fonctions (déjà énoncées) réalisées par la rondelle frein selon l'invention.

[0052] La jupe 11 de la rondelle frein 9 présente une portée cylindrique proximale 1 12 de plus faible diamètre que la partie distale 110 et reliée à celle-ci par un épaulement 111. L'écart entre les diamètres des sections considérées correspond sensiblement à l'épaisseur du logement du codeur 12, comme parfaitement visible sur la figure 4 ; un faible jeu radial est prévu entre ces éléments, de sorte que la masse métallique du chapeau de fusée favorise un effet miroir renforçant le champ magnétique lu par le capteur. Pour assembler la rondelle et le chapeau de fusée avant le montage de ce dernier sur la fusée, on peut prévoir un emmanchement en force de la rondelle frein 9 sur le chapeau de fusée, soit au niveau de la portée proximale 112 de petit diamètre soit au niveau de la partie distale 110 de plus grand diamètre.

[0053] Selon un autre mode de réalisation de l'invention tel que représenté sur la figure 5, le codeur 12 peut être fixé sur un support annulaire 200 emmanché sur la paroi extérieure du chapeau de fusée 6, à proximité de son extrémité distale. Bien entendu le codeur 12 est axialement recouvert par la jupe 11 , comme dans le premier mode de réalisation. Toutes les autres caractéristiques sont semblables, et la seule différence entre les deux modes de réalisation réside dans la liaison du codeur 12 qui est ici fixé sur une partie de la paroi extérieure de la jupe 61 du chapeau de fusée 6 par l'intermédiaire du support 200. Cette solution présente bien entendu tous les avantages décrits précédemment en relation avec le premier mode de réalisation de l'invention.

[0054] Suivant le mode de réalisation de la figure 6, le codeur 12 peut être fixé sur une coupelle 300 tout entière située dans le volume délimité par la rondelle frein 9 et le chapeau de fusée 6. La coupelle comporte elle-même une jupe cylindrique 301 qui porte le codeur 12 et un fond 302 pincé axialement entre le fond 10 de la rondelle frein et le chapeau de fusée 6. Le fond de la coupelle 300 est avantageusement traversé par la ou les vis de fixation 7 qui assurent le maintien mécanique de la coupelle 300 et du codeur 12 avec une très grande fiabilité dans le temps, même en cas de vibrations importantes.

[0055] Dans les modes de réalisation précédents, la jupe 11 et le fond 10 de la rondelle frein 9 sont d'un seul tenant, réalisés d'une pièce dans un matériau amagnétique. Suivant le mode de réalisation de la figure 7, il est toutefois envisageable de prévoir une jupe 11 qui soit rapportée sur le fond 10 de la rondelle frein 9. La rondelle frein peut alors être pourvue d'un relief d'indexation 11A de la position angulaire de la jupe coopérant avec un logement du fond 10. La jupe est aussi pourvue d'un relief d'indexation 1 1 B coopérant avec un logement 300A de la rondelle porte codeur 300 assurant son positionnement angulaire par rapport à la jupe 11. La construction en deux parties offre l'avantage d'optimiser le choix des matériaux du fond et de la jupe pour les adapter à leurs fonctions respectives. Dans cette hypothèse, notamment, le fond 10 de la rondelle n'est pas nécessairement en matériau amagnétique.

[0056] Selon une variante, la jupe, équipée ou non du codeur, est préassemblée sur le fond, avant montage de la rondelle sur le chapeau de fusée. Alternativement, la jupe peut être préassemblée sur le chapeau de fusée, et la rondelle frein montée dans un deuxième temps.

[0057] Sur les figures 8 à 10 sont représentées différentes vues d'un autre mode de réalisation d'une boîte d'essieu selon l'invention. On se référera au descriptif des modes de réalisation précédents pour les éléments communs, qui portent des numéros de référence identiques. Ce mode de réalisation se distingue des précédents par la présence d'une rondelle frein 9 spécifique, représentée sur la figure 9, et par la présence d'un collecteur de courant 92 pour réaliser une boucle de retour de courant. Le rondelle frein 9, qui constitue une armature de support du codeur 12, est constituée par une jupe cylindrique 1 1 solidaire d'un fond 10 présentant une ou plusieurs pattes 113, pourvues de trous de passage 101 pour des vis de fixation 7, le fond 10 présentant également au moins une ouverture 114, et dans l'exemple de réalisation illustré, un nombre d'ouvertures 114 égal au nombre de pattes 113, séparant ces dernières.

[0058] Le codeur 12 est surmoulé sur la face de la jupe 10 tournée radialement vers l'extérieur. L'ensemble constitué par la rondelle frein 9 et le codeur 2 est emmanché sur une portée cylindrique 610 du chapeau de fusée, située entre l'extrémité axiale du fond du chapeau de fusée 6 et un épaulement intermédiaire 611. La portée cylindrique 610 est préférablement constituée dans l'épaisseur du fond du chapeau de fusée, de manière à ne pas affaiblir mécaniquement la jupe 61 et à ne pas perturber le cas échéant le passage d'un courant électrique entre l'équipage tournant et le carter 400 de la boîte d'essieu dans laquelle est intégré l'assemblage. [0059] Un capot annulaire de protection 80 constitué par une fine tôle en matériau amagnétique est serti sur le chapeau de fusée 6, de façon à définir avec le chapeau de fusée 6 et la rondelle frein 9 un espace annulaire clos pour l'anneau codeur 12.

[0060] Le positionnement et la fixation du support du codeur 12 sont assurés par les vis de fixation 7, qui peuvent le cas échéant également assurer simultanément la fixation du chapeau de fusée 6 à la fusée d'essieu 1. Cette fixation garantit une bonne tenue mécanique dans le temps, même dans un environnement sévère soumis à de fortes vibrations. La rondelle frein 9 est pourvue de languettes 103 destinées à se rabattre sur les têtes des vis de fixation pour verrouiller les têtes de vis 8.

[0061] Par ailleurs, une plaque 90 de retour de courant est fixée au chapeau de fusée 6 par l'intermédiaire d'une vis spécifique 91. Cette vis 91 est située au niveau d'une des ouvertures 114 de la rondelle frein 9, de sorte que la plaque de retour de courant 90 se trouve en contact direct avec le chapeau de fusée 6. Dans l'exemple de réalisation, la vis 91 ne pénètre pas directement dans la fusée d'essieu 1 et ne constitue pas une vis de fixation du chapeau de fusée 6 à la fusée d'essieu 1. Toutefois, dans une variante non représentée, il est envisageable d'utiliser l'une des vis de fixation 7 du chapeau de fusée 6 à la fusée d'essieu 1 pour également fixer la plaque 90. Le balai 93 du collecteur de courant 92, solidaire du couvercle 410 du carter de la boîte d'essieu, vient en contact frottant sur la plaque 90, qui fait partie de l'équipage tournant solidaire de l'essieu, pour constituer un chemin électrique pour le courant électrique circulant entre les rails et les équipements électriques du véhicule. [0062] Il est à noter que dans l'ensemble des modes de réalisation illustrés par les figures, la rondelle 9 est une rondelle frein, c'est-à-dire une rondelle pourvue de languettes 103 d'arrêt des têtes de vis 8. Toutefois, il est possible, sans sortir du cadre de l'invention, de prévoir des rondelles n'ayant pas de languette 103 et n'ayant pas de fonction de verrouillage des vis 8.